Comment poursuivre la vérité (10) Partie 1

Aujourd’hui, nous allons continuer à échanger sur le sujet de notre dernière réunion. Sur quoi avons-nous échangé lors de notre dernière réunion ? (La dernière fois, Dieu a essentiellement échangé sur deux sujets. Tout d’abord, Dieu a échangé au sujet d’une question que les gens posent : « Si les êtres humains n’avaient pas poursuivi leurs idéaux et leurs désirs, alors le monde se serait-il développé comme il l’a fait jusqu’à présent ? » Ensuite, Dieu a échangé sur certains des points de vue et des perspectives erronés qu’ont les gens au sujet du mariage, puis Dieu a échangé sur la définition et le concept corrects du mariage.) La dernière fois, J’ai échangé sur un sujet très vaste : le mariage. Le mariage est un vaste sujet qui touche toute l’humanité et imprègne l’histoire du développement humain. Ce sujet concerne la vie quotidienne des gens et il est important pour tout le monde. La dernière fois, nous avons échangé sur du contenu ayant trait à ce sujet, principalement à propos de l’origine et de la formation du mariage, ainsi que des instructions et de l’ordination adressées par Dieu aux deux parties engagées dans le mariage et des responsabilités et des obligations qu’elles doivent endosser. Sur quoi était principalement basé ce contenu ? (Le récit biblique.) Cet échange était basé sur les paroles et les versets rapportés dans la Bible, où après avoir créé les êtres humains, Dieu ordonne pour eux le mariage, n’est-ce pas ? (Oui.) À travers notre dernier échange et à travers la lecture de certaines choses que Dieu a dites et faites en ce qui concerne le mariage humain tel que rapporté dans la Bible, avez-vous désormais une définition exacte du mariage ? Certains disent : « Nous sommes jeunes, nous n’avons aucune conception du mariage ni aucune expérience. Il est gênant pour nous de définir le mariage. » Est-ce gênant ? (Non.) Ce n’est pas gênant. Alors, comment devrions-nous définir le mariage ? En vous basant sur ce que Dieu a dit et fait concernant le mariage humain, ne devriez-vous pas avoir une définition exacte du mariage ? (Si.) En ce qui concerne le mariage, que tu sois toi-même marié ou non, tu dois posséder une connaissance exacte des paroles de Mon échange à présent. C’est un aspect de la vérité que tu dois comprendre. De ce point de vue, peu importe que tu aies de l’expérience par rapport au mariage, peu importe si tu es intéressé par le mariage ou non et quels projets et plans tu avais par le passé concernant le mariage, puisque cette question concerne ta poursuite de la vérité, tu dois savoir de quoi il s’agit. C’est aussi une question sur laquelle tu dois avoir une vision claire, parce que cela a trait à la vérité, aux idées et points de vue humains, à la poursuite de la vérité par les gens, et à tes principes et à ton chemin de pratique sur ta route vers la poursuite de la vérité. Alors, que tu aies ou non fait l’expérience du mariage auparavant, que tu sois intéressé ou non par le mariage, ou quelle que soit ta situation conjugale, si tu veux poursuivre la vérité et atteindre le salut, alors tu dois avoir une connaissance exacte, ainsi que des idées et des points de vue corrects concernant le mariage, tout comme c’est le cas pour n’importe quel sujet qui a trait à la vérité ; tu ne dois pas y résister dans ton cœur ou porter des lunettes colorées et te faire des idées à ce sujet, ni traiter cela en te basant sur tes propres antécédents et tes circonstances, ni faire le moindre choix à ce sujet. Tous ces points de vue sont erronés. Le mariage, comme n’importe quelle autre question, a trait aux points de vue, aux positionnements et aux perspectives des gens. Si tu veux avoir des idées, des points de vue, des perspectives et des positions sur la question du mariage qui soient corrects et alignés sur la vérité, alors tu dois avoir une connaissance et une définition exactes de la question, qui se rapporte entièrement à la vérité. Alors, quand il s’agit du mariage, tu dois avoir une bonne connaissance et comprendre la vérité que Dieu veut que les gens comprennent dans ce domaine. Ce n’est qu’en comprenant la vérité que tu peux avoir les idées et les points de vue corrects pour faire face au mariage quand tu te marieras ou quand des choses se produiront dans ta vie qui seront en lien avec la question du mariage ; ce n’est qu’à cette condition que tu peux avoir des positions et des perspectives correctes sur le sujet, et bien sûr, avoir un chemin précis pour résoudre les problèmes qui ont trait au mariage. Certains disent : « Je ne mettrai jamais un pied dans le mariage. » Et peut-être que tu n’y mettras jamais le pied, mais tu auras inévitablement des idées et des points de vue sur le mariage, grands ou petits, exacts ou erronés. De plus, dans ta vie, tu rencontreras inévitablement des gens ou des choses qui présenterons des problèmes impliquant la question du mariage, alors comment vas-tu considérer et résoudre ces problèmes ? Quand ces problèmes qui ont trait au mariage apparaissent, que dois-tu faire pour avoir des idées, des points de vue, des positions et des principes de pratique précis ? Comment dois-tu agir pour être conforme aux intentions de Dieu ? C’est quelque chose que tu dois comprendre, quelque chose que tu dois poursuivre à l’avenir. Qu’est-ce que Je veux dire en affirmant cela ? Je veux dire qu’il y a des gens qui pensent peut-être que le mariage ne les concerne en rien, alors ils écoutent sans vraiment prêter attention. Est-ce le bon point de vue ? (Non.) Non. Quel que soit le sujet sur lequel J’échange, tant qu’il a trait à la vérité, à la poursuite de la vérité et aux bases et critères pour voir les gens et les choses et pour se comporter et agir, alors tu devrais l’accepter et écouter avec sérieux et attention. Parce qu’il ne s’agit pas là de bon sens ni de connaissance, et encore moins d’une compréhension professionnelle : c’est la vérité.

Revenons au mariage et continuons à échanger sur le sujet. Que devrait être la définition du mariage ? Basés sur l’ordination et les arrangements de Dieu en ce qui concerne le mariage, ainsi que sur Ses exhortations et instructions aux deux personnes mariées sur lesquels J’ai échangé la dernière fois, votre concept et votre définition du mariage ne devraient pas être confus. Au contraire, ils devraient être clairs et sans équivoque. Le mariage devrait être l’union d’un homme et d’une femme sous l’ordination et les arrangements de Dieu. C’est là la composition du mariage qui a des conditions préalables. Sous l’ordination et les arrangements de Dieu, l’union d’un homme et d’une femme constitue un mariage. Cela n’est-il pas le cas ? (Si.) Une telle définition du mariage n’est-elle pas théoriquement exacte ? (Si.) Pourquoi dire qu’elle est exacte ? Comment pouvez-vous être sûrs qu’elle est exacte ? Parce qu’elle est basée sur le récit biblique et qu’elle contient des indications qui peuvent être suivies. Le récit biblique explique clairement les origines du mariage. C’est la définition du mariage. Sur le fondement de cette définition claire du mariage, regardons quels sont les devoirs que chaque partie engagée dans le mariage doit endosser. Les passages de la Bible que nous avons lus lors de notre dernière réunion ne rapportaient-ils pas cela clairement ? (Si.) Le plus simple des devoirs que chaque partie engagée dans le mariage endosse est d’accompagner et d’aider l’autre. Ensuite, quelles étaient les instructions de Dieu à la femme ? (Dieu a dit à la femme : « J’augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi » (Genèse 3:16).) C’est là la manière originelle de parler qui se trouve dans la Bible. Pour utiliser notre vocabulaire moderne, les instructions de Dieu à la femme étaient son devoir. Quel était ce devoir ? Porter des enfants et les élever, prendre soin de son mari et l’aimer. C’étaient les instructions de Dieu à la femme. Alors, quel devoir Dieu a-t-Il demandé à l’homme d’accomplir ? En tant que chef de famille, l’homme doit porter le fardeau de la vie de famille et pourvoir aux besoins de sa famille à la sueur de son front. Il doit aussi porter le fardeau de gérer les membres de sa famille, sa femme et sa propre vie. C’est ainsi que Dieu a divisé les devoirs entre les hommes et les femmes. Il faut être clair et précis sur les devoirs des hommes et des femmes. C’est la définition et la formation du mariage, ainsi que les responsabilités que les deux parties devraient endosser et les obligations qu’elles devraient remplir. C’est le mariage en lui-même et son réel contenu. Y a-t-il quoi que ce soit de négatif dans le contenu dont nous avons discuté concernant le mariage ? (Non.) Il n’y a rien de négatif dedans. Tout est entièrement pur, aligné sur la vérité et sur les faits et conforme aux bases des paroles de Dieu. En prenant le récit biblique comme fondement, la question du mariage devient très nette et claire pour les gens d’aujourd’hui ; il n’y a pas besoin de poser trop de conditions préalables ou d’utiliser trop de mots pour parler de l’origine du mariage. Ce n’est pas nécessaire. La définition du mariage est claire et les devoirs que les deux parties engagées dans le mariage devraient endosser et les obligations qu’elles devraient remplir sont clairs et nets. Une fois qu’on est clair et précis sur ces sujets, quel effet cela a-t-il sur la poursuite de la vérité ? Quel est l’intérêt de comprendre la définition et la composition du mariage, ainsi que les devoirs de chaque partie ? Autrement dit, quels résultats cet échange sur ce contenu a-t-il sur les gens et quels effets cause-t-il ? Pour parler de manière familière, quel bien cela vous fait-il d’écouter ce contenu ? (Il nous permet d’avoir un point de vue correct et aligné sur la vérité pour regarder les choses lorsque nous sommes face au mariage ou quand nous nous penchons sur le mariage ; nous ne serons pas influencés ou malavisés par de tendances malveillantes ou des idées inculquées par Satan.) C’est un effet positif. Le fait d’échanger sur la définition et la formation du mariage et sur les devoirs des deux parties permet-il aux gens d’avoir des idées et des points de vue corrects sur le mariage ? (Oui.) Lorsqu’une personne a des idées et des points de vue corrects, est-ce que les bénéfices et les effets positifs de cela lui permettent d’établir une vision correcte du mariage dans sa conscience ? Une fois que quelqu’un a une vision correcte du mariage et des idées et points de vue corrects, acquiert-il une certaine résistance et une certaine immunité aux idées et points de vue négatifs et opposés qui appartiennent aux tendances malveillantes ? (Oui.) À quoi cette résistance et cette immunité font-elles référence ? Cela signifie qu’à minima, tu as du discernement face à certaines idées et certains points de vue malveillants concernant le mariage qui viennent du monde et de la société. Une fois que tu as du discernement, tu ne regardes plus le mariage en te basant sur les idées et les points de vue qui viennent des tendances malveillantes du monde et tu n’acceptes plus ces idées et ces points de vue. Alors, en quoi cela t’est-il bénéfique de ne pas accepter ces idées et ces points de vue ? C’est que ces idées et ces points de vue ne contrôleront pas ta perspective et tes actions en ce qui concerne le mariage, et ils ne te corrompront plus et ne planteront plus en toi ces idées et ces points de vue malveillants. Ainsi, tu ne regarderas plus le mariage en suivant les tendances malveillantes du monde et tu ne seras plus entraîné par ces tendances malveillantes, alors tu seras capable de tenir ferme dans ton témoignage sur la question du mariage. Donc d’une certaine manière, auras-tu déjà renoncé à certains de ces points de vue, de ces idées et de ces perspectives sataniques et mondaines en ce qui concerne le mariage ? (Oui.) Une fois qu’ils ont une définition précise du mariage, les gens sont capables d’abandonner certains de leurs poursuites, idéaux, et désirs en ce qui concerne le mariage, mais est-ce suffisant pour s’arrêter là ? Sont-ils capables d’abandonner complètement leurs poursuites, idéaux et désirs concernant le mariage ? C’est loin d’être suffisant. Ils n’ont rien de plus qu’une définition et un concept précis du mariage, à peine une connaissance et un concept de base initiaux du mariage dans leur esprit. Mais les différents points de vue, idées et sujets que le monde et la société disséminent en ce qui concerne le mariage vont encore influencer tes idées et tes points de vue et affecter ta perspective, et même tes actions, en ce qui concerne le mariage. Donc jusqu’à maintenant, une fois qu’ils ont une définition précise du mariage, les gens sont encore incapables d’abandonner entièrement et complètement leurs poursuites, idéaux et désirs en ce qui concerne le mariage. Donc ne devrions-nous pas échanger maintenant sur les divers poursuites, idéaux et désirs qui émergent chez les gens en ce qui concerne le mariage ? (Si.)

Je vais donc clore cet échange concernant la définition du mariage. Nous allons ensuite échanger sur la manière d’abandonner les divers poursuites, idéaux et désirs qui surviennent en raison du mariage. Tout d’abord, échangeons sur les différents fantasmes qu’ont les gens concernant le mariage. Quand Je parle de fantasmes, Je veux dire les images que les gens imaginent dans leur tête. Ces images ne sont pas encore devenues factuelles ; il ne s’agit que des inventions de l’esprit généré par la vie quotidienne des gens ou par les circonstances qu’ils traversent. Ces inventions de l’esprit forment des images et des illusions dans la tête des gens, et deviennent même leurs poursuites, idéaux et désirs en ce qui concerne le mariage. Alors, pour abandonner tes poursuites, idéaux et désirs en ce qui concerne le mariage, tu dois d’abord abandonner les divers fantasmes que tu avais auparavant ou qui ont été semés dans ton esprit et au fond de ton cœur. C’est la première chose que vous devez faire pour abandonner vos poursuites, idéaux et désirs en ce qui concerne le mariage : c’est-à-dire abandonner vos divers fantasmes concernant le mariage. Alors, commençons par parler des fantasmes que les gens ont au sujet du mariage. Les diverses opinions des peuples anciens sur le mariage, il y a des centaines ou des milliers d’années, étant trop éloignées du présent, nous ne les aborderons pas. Nous parlerons plutôt des nouvelles opinions et actions populaires, à la mode et dominantes des gens modernes concernant le mariage ; ces choses vous influencent et vous poussent à avoir en permanence toutes sortes de fantasmes qui surviennent du fond de votre cœur ou dans votre esprit en ce qui concerne le mariage. D’abord, certaines opinions concernant le mariage deviennent populaires dans la société et ensuite, diverses œuvres littéraires véhiculent les idées et les opinions des auteurs concernant le mariage ; tandis que ces œuvres littéraires sont traduites en programmes télévisuels et en films pour grand écran, elles exposent de manière encore plus évidente les différentes opinions des gens concernant le mariage, les divers idéaux, poursuites, et désirs à ce sujet. En grande ou en petite quantité, de manière visible ou invisible, ces choses sont continuellement instillées en vous. Avant que vous n’ayez un concept précis du mariage, ces opinions et ces messages sociétaux au sujet du mariage créent des idées préconçues en vous, et vous les acceptez ; ensuite, vous commencez à fantasmer sur ce que sera votre propre mariage et sur ce à quoi ressemblera votre moitié. Que tu acceptes ces messages à travers la télévision, les films et les romans ou à travers ton cercle social et les gens qui t’entourent, peu importe la source ; ces messages viennent tous des humains, de la société et du monde, ou pour parler avec précision, ils évoluent et se développent à partir de tendances malveillantes. Bien sûr, pour parler de manière encore plus précise, ils viennent de Satan. N’en est-il pas ainsi ? (Si.) Dans ce processus, quel que soit le genre d’idées et de points de vue que vous avez acceptés au sujet du mariage, le fait est que tout en acceptant divers points de vue et idées sur le mariage, vous êtes sans cesse en train de fantasmer sur le mariage dans vos pensées. Ces fantasmes tournent tous autour d’une chose. Savez-vous de quoi il s’agit ? (L’amour romantique.) Dans la société en ce moment, le message le plus populaire ou le plus courant tourne autour du fait de parler du mariage en termes d’amour romantique. Le bonheur dans un mariage dépend de l’existence de l’amour romantique et de la question de savoir si, oui ou non, le mari et la femme sont amoureux l’un de l’autre. Ces opinions de la société concernant le mariage, ces choses qui imprègnent les pensées des gens et le fond de leur âme, tournent principalement autour de l’amour romantique. Ces opinions sont introduites dans l’esprit des gens et les poussent à développer toutes sortes de fantasmes au sujet du mariage. Par exemple, ils fantasment au sujet de la personne dont ils vont tomber amoureux, quel genre de personne ce sera, et quelles sont leurs exigences pour un partenaire dans le mariage. En particulier, il y a des messages aux multiples facettes qui viennent de la société, disant qu’il faut certainement être amoureux de la personne et que cette personne soit amoureuse en retour, que c’est seulement ça le véritable amour romantique et que seul un véritable amour romantique peut conduire au mariage. Selon ces messages, seul un mariage basé sur l’amour romantique est bon et heureux et un mariage sans amour romantique est immoral. Alors, avant d’avoir trouvé la personne à aimer, tout le monde se prépare à trouver l’amour romantique, faisant des arrangements à l’avance pour le mariage, se préparant pour le jour où ils vont rencontrer la personne qu’ils aimeront afin de pouvoir poursuivre sans réserve leur amour et réaliser leur amour. N’est-ce pas ? (Oui.) Par le passé, les gens ne parlaient pas d’amour romantique, ils ne parlaient pas non plus de la soi-disant liberté du mariage ou du fait que l’amour ne connaît pas la culpabilité, que l’amour est suprême. À cette époque, les gens se sentaient timides lorsqu’il s’agissait de parler de mariage, d’amour et de romantisme. Surtout lorsque cela impliquait le sexe opposé, les gens étaient gênés, ils rougissaient et leur rythme cardiaque s’accélérait, ils trouvaient cela difficile de s’exprimer. Aujourd’hui, l’attitude des gens a changé. Quand ils voient les autres discuter de romance et de mariage avec calme et assurance, ils veulent aussi être comme eux, discuter de romance et de mariage librement et ouvertement, sans rougir ou sentir leur cœur s’emballer. De plus, ils veulent pouvoir confesser ouvertement leurs sentiments lorsqu’ils tombent sur la personne qu’ils veulent courtiser, ils veulent pouvoir déverser leur cœur ; ils fantasment même sur toutes sortes de scènes où ils courtisent ou sont courtisés, et plus encore, ils fantasment sur le genre de personne que sera celui ou celle dont ils vont tomber amoureux et qu’ils vont poursuivre. Les femmes ont le fantasme que la personne qu’elles poursuivront sera un prince charmant d’au moins un mètre quatre-vingt, avec beaucoup d’esprit, de la conversation, quelqu’un de raffiné et de bien éduqué, issue d’une bonne famille, et ce qui serait encore mieux, c’est qu’il ait une voiture et une maison, un bon rang social, une certaine richesse, etc. Quant aux hommes, leur fantasme, c’est que leur moitié soit une beauté à la peau claire, une superwoman qui peut briller autant en société qu’à la cuisine. Ils fantasment même sur le fait que leur moitié soit une femme magnifique et riche, et ce serait tellement mieux si elle venait d’une famille solide. Alors, les gens diront que leur rencontre est comme celle de Roméo et Juliette, qu’ils sont comme un couple parfait, un couple idéal que les autres envient, deux personnes qui ne se disputent jamais et ne se mettent jamais en colère l’une contre l’autre, qui ne se chamaillent jamais sur quoi que ce soit, qui s’aiment profondément ; un peu comme les couples dans les films qui jurent de s’aimer jusqu’à ce que la mer s’assèche et que les pierres deviennent poussière, de vieillir ensemble, de ne jamais arrêter de s’aimer et de ne jamais s’éviter, de ne jamais laisser tomber l’autre et de ne jamais l’abandonner. Les femmes fantasment sur le fait d’entrer un jour dans le bureau des mariages avec celui qu’elles aiment, et ensuite, avec la bénédiction du pasteur, d’échanger les alliances, d’échanger leurs vœux, de se jurer solennellement de s’aimer et de s’engager à mener cette vie ensemble sans jamais quitter ou abandonner l’autre, même face à la maladie ou à la pauvreté. Les hommes aussi fantasment sur le fait d’entrer un jour dans le bureau des mariages avec la femme qu’ils aiment et, avec la bénédiction du pasteur, d’échanger les alliances et de prononcer leurs promesses, jurant que peu importe à quel point leur nouvelle femme vieillit et s’enlaidit, ils ne la quitteront ni ne l’abandonneront jamais et qu’ils lui offriront le plus merveilleux et le plus heureux des mariages, faisant d’elle la femme la plus heureuse de la terre. Les hommes et les femmes fantasment tous ainsi, ils poursuivent ainsi et, dans leur vie réelle, ils apprennent sans cesse toutes sortes de poursuites, d’idéaux et de désirs concernant le mariage. En même temps, ils répètent indéfiniment ces fantasmes au fond de leur cœur, espérant qu’un jour leurs fantasmes se réaliseront dans la vraie vie, afin qu’ils ne soient plus une sorte d’idéal ou un désir, mais plutôt quelque chose de réel. Sous l’influence de la vie moderne et le conditionnement de toutes sortes d’informations et de messages sociétaux, chaque femme espère porter une robe blanche et devenir la plus belle des mariées, la femme la plus heureuse du monde ; elle espère aussi porter sa propre bague ornée d’un diamant, qui doit bien sûr faire plus d’un carat et être le plus pur qui soit. La bague ne peut avoir aucun défaut et son bien-aimé doit la lui passer au doigt. Et voilà le mariage sur lequel fantasme une femme. D’une part, elle a des fantasmes concernant la forme que prendra le jour de son mariage ; d’autre part, elle a aussi toutes sortes de fantasmes concernant la vie conjugale, espérant que l’homme qu’elle aime sera à la hauteur de ses attentes, qu’il l’aimera aussi profondément tout au long de leur mariage que lorsqu’ils sont tombés amoureux la première fois, qu’il n’aimera pas une autre femme, qu’il lui donnera une vie heureuse, tiendra ses engagements envers elle et que, jusqu’à ce que la mer s’assèche et que les pierres deviennent poussière, ils resteront ensemble dans cette vie et dans la suivante. De plus, elle a aussi toutes sortes de fantasmes et d’exigences concernant la personne dont elle tombe amoureuse. Il doit au minimum être un prince charmant et s’il n’a pas un cheval blanc, il doit en avoir un noir. C’est certainement ce niveau de qualité princière qu’une femme a en tête quand elle pense à l’homme idéal – ce serait particulièrement romantique et merveilleux et sa vie deviendrait heureuse. Les bases de ces fantasmes que développent les gens concernant le mariage viennent de la société, de leurs groupes sociaux et de toutes sortes de messages, de livres, d’œuvres littéraires et de films ; ajoutez à cela certains de ces éléments légèrement bourgeois dans leur cœur qui concordent avec leurs propres préférences et ils fantasment donc sur toutes sortes de personnes avec qui tomber amoureux, toutes sortes d’amants, toutes sortent de vies et de formes conjugales. En bref, les différents fantasmes des gens sont tous basés sur la compréhension que la société a du mariage, son interprétation du mariage et ses différentes opinions sur le mariage. Les femmes sont comme ça, et les hommes aussi. Les diverses poursuites des hommes concernant le mariage ne sont pas moindres que celle des femmes. Un homme espère lui aussi trouver une fille qui lui plaît, qui soit vertueuse, douce, bienveillante et attentionnée, qui le traite avec soin et affection et qui dépende de lui tel un petit oiseau, qui lui soit infailliblement dévouée, qui ne méprise aucun de ses défauts et de ses faiblesses, qui accepte même tous ses défauts et ses faiblesses, qui lui tende la main et le soutienne quand il se sent abattu ou frustré et quand il échoue. Une femme qui lui dirait : « Chéri, ça n’a pas d’importance, je suis là. Il n’y a rien qu’on ne puisse pas traverser ensemble. N’aie pas peur. Quoi qu’il arrive, je serai toujours à tes côtés. » Les femmes ont toutes sortes d’exigences envers les hommes, et de la même manière, les hommes ont toutes sortes d’exigences envers les femmes, donc que ce soit les hommes ou les femmes, ils cherchent leur propre moitié parmi la foule et la base de cette recherche de leur moitié vient de leurs différents fantasmes concernant le mariage. Bien sûr, un homme fantasmera plus souvent sur le fait d’être fermement implanté dans la société, de construire une carrière, d’accumuler une certaine quantité de richesses et un certain niveau de capital. Ensuite, il peut chercher une moitié qui soit son égal en termes de statut, d’identité, de goût et de préférences. Tant qu’il l’aime bien et qu’elle correspond à ses exigences, il sera prêt à tout faire pour elle, même marcher sur des charbons ardents. Bien sûr, pour parler de manière un peu plus réaliste, il lui achètera de belles choses, satisfera ses besoins matériels, lui achètera une voiture, une maison, une bague avec un diamant, des vêtements et un sac à main de grandes marques. S’il en a les moyens, il achètera aussi un yacht privé et un avion privé, et il emmènera sa bien-aimée en mer, en tête-à-tête, ou il l’emmènera voir le monde, visiter les montagnes, les régions et les paysages les plus célèbres. Une telle vie serait merveilleuse. Les femmes payent toutes sortes de prix pour leurs divers fantasmes en matière de mariage, et de la même manière, les hommes fournissent des efforts et travaillent pour atteindre leurs divers fantasmes en matière de mariage. Peu importe le genre de fantasmes que tu as au sujet du mariage, tant qu’ils viennent du monde, de la compréhension et des opinions que l’humanité corrompue a concernant le mariage ou des informations sur le mariage que le monde et l’humanité corrompue instillent en toi, ces idées et ces points de vue vont jusqu’à un certain point et jusqu’à un certain degré influencer ta vie et ta foi, et ils influenceront ton regard sur la vie et le chemin que tu empruntes à travers la vie. C’est parce que le mariage est quelque chose qu’aucun adulte ne peut éviter et c’est aussi un sujet inévitable. Même si tu choisis de rester célibataire toute ta vie, de ne jamais te marier, tes fantasmes au sujet du mariage existeront toujours. Tu choisiras peut-être de rester célibataire, mais depuis l’instant où tu as eu le concept et les pensées les plus rudimentaires concernant le mariage, tu as commencé à avoir toutes sortes de fantasmes à ce sujet. Ces fantasmes n’occupent pas seulement tes pensées, elles envahissent aussi ton quotidien et influencent tes idées, tes points de vue et tes choix tandis que tu gères toutes sortes de choses. Pour le dire simplement, si une femme à un critère pour la personne dont elle tombe amoureuse, alors peu importe la maturité ou la sagesse de ce critère, elle s’en servira pour mesurer le bon et le mauvais de l’humanité et de la personnalité des membres du sexe opposé, ainsi que pour savoir si ces derniers sont le genre de personne avec qui elle a envie de passer du temps. Ce critère est inséparable du critère à travers lequel elle choisit un partenaire pour se marier. Par exemple, disons qu’elle aime le genre d’homme qui a des traits marqués, un visage large et carré et une peau claire, qui parle avec élégance, avec un air légèrement pédant et qui est plutôt poli. Dans sa vision de l’amour, elle se sent bien avec ce genre d’homme et elle a tendance à se diriger vers ce genre d’homme. Alors, dans sa vie, qu’elle tombe amoureuse ou non d’une telle personne, elle en aura certainement une bonne impression. Je veux dire que quand elle sera en contact avec une telle personne, que son humanité soit bonne ou mauvaise, quelle que soit sa personnalité, qu’il soit quelqu’un de peu fiable ou une personne malfaisante, toutes ces choses seront secondaires ; ce n’est pas le critère qu’elle utilise pour regarder les membres du sexe opposé. Quel est son critère ? C’est le critère à travers lequel elle choisit un mari. Si son vis-à-vis correspond à ce critère qu’elle utilise pour choisir un mari, alors, même s’il n’est pas la personne qu’elle choisit finalement comme mari, c’est tout de même quelqu’un avec qui elle aimerait passer du temps. Qu’est-ce que cela illustre ? La vision qu’une personne a de l’amour, et plus spécifiquement le critère d’une personne concernant un partenaire en amour ou dans le mariage, influence largement sa vision de tous les membres du sexe opposé. Lorsque, pour choisir un mari, elle rencontre un homme qui répond à son critère, tout chez lui lui paraît plaisant, sa voix est plaisante à entendre et ses paroles et ses actions sont agréables à observer. Même si ce n’est pas celui dont elle a l’intention de tomber amoureuse et de courtiser, elle le trouve tout de même plaisant à regarder. C’est là que les problèmes commencent. Quoi qu’il dise, tu ne discernes pas si c’est bien ou mal ; tu trouves que tout à son sujet est bon et bien et tu penses que tout ce qu’il fait est bien. À partir de ces bons sentiments que tu as envers lui, tu te mets petit à petit à l’admirer puis à l’adorer. D’où viennent cette admiration et cette adoration ? La source en est le critère que tu utilises pour choisir un amant ou un mari. À un certain niveau, ce critère t’induit en erreur quant à ta manière de voir les autres ; pour être plus précis, il brouille les critères et les bases que tu utilises pour regarder les membres du sexe opposé. Son apparence correspond à tes critères esthétiques, donc peu importe le type de personnalité qu’il a, que ces actions correspondent aux principes ou non, qu’il ait ou non les vérités-principes, qu’il poursuive ou non la vérité, qu’il ait ou non une foi et une soumission sincères à Dieu, toutes ces choses deviennent très floues pour toi et tu risques d’être émotionnellement influencée dans ta manière de voir la personne. Parce que tu as de bons sentiments envers cet homme et parce qu’à un niveau émotionnel, il satisfait ton critère, tu vois tout ce qu’il fait comme étant bon et plutôt bien ; tu le défends et tu l’adores, au point où quand il fait quelque chose de mauvais, tu ne le discernes pas, tu ne le révèles pas et tu ne renonces pas à lui. Pour quelle raison ? C’est parce que tes sentiments sont en jeu et ils se saisissent de ton cœur. Dès que tes sentiments se manifestent, est-ce facile pour toi de faire les choses selon les principes ? Tes sentiments prennent le dessus, alors tu n’as pas de principe. Donc les conséquences que t’amène ce problème sont très graves. Même s’il n’est pas la personne dont tu es amoureuse, ou s’il n’est pas la personne que tu veux épouser, il correspond tout de même à tes critères esthétiques et à tes besoins émotionnels ; à cause de ces conditions préalables, tu es inévitablement influencée et contrôlée par tes sentiments et il t’est très difficile d’avoir une vision de cette personne, de traiter les problèmes qui se posent avec cette personne et de traiter tes propres problèmes en te basant sur les paroles de Dieu. Dès que les sentiments te contrôlent et deviennent une force dominante en toi, il est très difficile de te libérer de ces chaînes émotionnelles qui t’attachent pour entrer dans la réalité de la pratique de la vérité. Alors, qu’est-ce que Je cherche à dire avec tout cela ? Je veux dire que tout le monde a toutes sortes de fantasmes au sujet du mariage. Cela est dû au fait que tu ne vis pas dans une grotte ou sur une autre planète, et bien sûr tu n’es pas mineur, et encore moins un déficient mental ou un idiot ; tu es un adulte et tu as les idées d’un adulte. En même temps, tu as aussi accepté de manière involontaire les différentes opinions de la société au sujet du mariage, ayant accepté les informations sur le mariage qui viennent de la société et de l’humanité malveillante. Après avoir accepté ces choses, tu fantasmes involontairement sur celui qui sera ton partenaire romantique. Que veut dire le fait de fantasmer ? Cela signifie nourrir des pensées irréalistes et vaines. En nous basant sur ce que nous venons d’échanger et de révéler, ces fantasmes sont principalement dirigés vers les diverses opinions sur le mariage qui viennent de la société et de l’humanité malveillante. Parce que tu n’as pas une vision correcte du mariage, ni alignée sur la vérité, tu es inévitablement influencé, corrodé et corrompu par les diverses opinions sur le mariage qui viennent de la société et de l’humanité malveillante, mais tu ne le sais pas et tu n’en as pas conscience. Tu ne peux pas sentir qu’il s’agit d’une corrosion, d’une corruption. Sans le vouloir, tu reçois cette influence et sans le vouloir tu commences à penser que tout cela est plutôt juste et raisonnable, tu prends cela comme une évidence en te disant que ce sont là des idées que les adultes sont censés avoir. Tu vas assez naturellement transformer tout cela pour en faire tes exigences et tes besoins propres et appropriés : les idées convenables qu’un adulte est censé avoir. Donc, dès l’instant où tu commences à recevoir ces messages, tes fantasmes concernant le mariage vont s’intensifier et devenir encore plus profonds. En même temps, ton sentiment de honte par rapport au mariage diminuera continuellement. On pourrait dire que tu te sentiras de moins en moins enclin à rejeter de manière proactive ces fantasmes sur le mariage. Pour le dire autrement, tes fantasmes concernant ton partenaire en amour ou les différentes scènes et choses relatives au mariage vont devenir de plus en plus involontaires et audacieux. Cela n’est-il pas le cas ? (Si.) Plus les gens acceptent les opinions et les informations concernant le mariage venues de la société et de l’humanité malveillante, plus ils deviennent osés et débridés dans ce qu’ils imaginent pour leur propre mariage, dans leur recherche d’un partenaire en amour et la poursuite de ce partenaire. En même temps, ils espèrent que leur amoureux sera comme un personnage décrit dans les romans d’amour, les séries télé ou les films romantiques, c’est-à-dire qu’il les aimera inconditionnellement, jusqu’à ce que la mer s’assèche et que les pierres deviennent poussière, et qu’il restera fidèle jusqu’à la mort. Et pour eux-mêmes, ils aiment aussi profondément leur partenaire comme cela est décrit dans les séries télé et les romans d’amour, jusqu’à ce que la mer s’assèche et que les pierres deviennent poussière, restant fidèles jusqu’à la mort. En bref, ces fantasmes sont séparés des besoins de vie et d’humanité du vrai monde. Bien sûr, ils sont aussi séparés de l’essence de l’humanité ; ils sont complètement incompatibles avec la vraie vie. Comme avec tout ce que les gens croient être bon, il s’agit simplement de pensées agréables produites par leur imagination. Puisque ces pensées ne correspondent pas à la définition que donne Dieu du mariage et à Ses arrangements pour celui-ci, les gens devraient abandonner ces idées et ces points de vue qui sont complètement en décalage avec les faits et qu’ils ne devraient de toute façon pas poursuivre.

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contactez-nous par WhatsApp