Comment poursuivre la vérité (3) Partie 4

Outre les incrédules, il y a aussi, parmi les frères et sœurs, des personnes âgées qui ont entre 60 ans et environ 80 ou 90 ans et qui, en raison de leur âge avancé, connaissent également certaines difficultés. Malgré leur âge, leur pensée n’est pas nécessairement très correcte ou très rationnelle, et leurs idées et points de vue ne correspondent pas nécessairement à la vérité. Ces gens âgés, eux aussi, ont des problèmes et ils s’inquiètent toujours : « Ma santé n’est plus très bonne et je suis limité dans les devoirs que je peux accomplir. Si j’accomplis simplement ce petit devoir, Dieu Se souviendra-t-Il de moi ? Parfois, je tombe malade et j’ai besoin que quelqu’un s’occupe de moi. Quand il n’y a personne pour s’occuper de moi, je ne suis pas en mesure d’accomplir mon devoir, alors que puis-je faire ? Je suis âgé, je ne retiens pas des paroles de Dieu quand je les lis et il m’est difficile de comprendre la vérité. Lorsque j’échange sur la vérité, je parle de manière confuse et illogique, et je n’ai aucune expérience qui mérite d’être partagée. Je suis âgé et je n’ai plus assez d’énergie, ma vue n’est plus très bonne et je ne suis plus fort. Tout est difficile pour moi. Non seulement je ne peux pas accomplir mon devoir, mais j’oublie des choses et me trompe facilement. Parfois, je suis confus et je cause des problèmes à l’Église et à mes frères et sœurs. Je veux obtenir le salut et poursuivre la vérité, mais c’est très difficile. Que puis-je faire ? » Lorsqu’ils pensent à ces choses, ils commencent à s’inquiéter, pensant : « Comment se fait-il que j’aie commencé à croire en Dieu seulement à cet âge ? Comment se fait-il que je ne sois pas comme ceux qui ont une vingtaine ou une trentaine d’années, ou même comme ceux qui ont une quarantaine ou une cinquantaine d’années ? Comment se fait-il que je n’aie rencontré l’œuvre de Dieu que maintenant, alors que je suis si vieux ? Ce n’est pas que mon destin soit mauvais ; au moins maintenant, j’ai rencontré l’œuvre de Dieu. Mon destin est bon et Dieu a été bienveillant avec moi ! Il y a juste une chose dont je ne suis pas satisfait, c’est que je suis trop vieux. Ma mémoire n’est pas très bonne et ma santé n’est pas vraiment excellente, mais j’ai une force intérieure inébranlable. C’est juste que mon corps ne m’obéit pas et que j’ai sommeil après avoir écouté pendant un moment lors des réunions. Parfois, je ferme les yeux pour prier et je m’endors, et mon esprit s’égare lorsque je lis les paroles de Dieu. Après avoir lu un peu, j’ai sommeil et je m’assoupis, et les mots ne rentrent pas. Que puis-je faire ? Avec de telles difficultés pratiques, suis-je encore capable de poursuivre et de comprendre la vérité ? Si tel n’est pas le cas, et si je ne suis pas capable de pratiquer conformément aux vérités-principes, alors toute ma foi ne sera-t-elle pas vaine ? Ne vais-je pas échouer à atteindre le salut ? Que puis-je faire ? Je suis tellement inquiet ! À cet âge, plus rien n’a d’importance. Maintenant que je crois en Dieu, je n’ai plus de soucis ni de sujets d’inquiétude, et mes enfants ont grandi et ils n’ont plus besoin que je m’occupe d’eux ou les élève. Mon plus grand souhait dans la vie est de poursuivre la vérité, d’accomplir le devoir d’un être créé et d’atteindre finalement le salut dans les années qu’il me reste. Cependant, en regardant maintenant ma situation actuelle, ayant la vue diminuée à cause de mon âge et confus d’esprit, étant en mauvaise santé, incapable de bien accomplir mon devoir et créant parfois des problèmes lorsque j’essaie de faire tout ce que je peux, il me semble qu’atteindre le salut ne sera pas facile pour moi. » Ils ressassent ces choses et deviennent angoissés, puis ils pensent : « Il semble que les bonnes choses n’arrivent qu’aux jeunes et non aux personnes âgées. On dirait qu’aussi bonnes que soient les choses, je ne pourrai plus en profiter. » Plus ils pensent à ces choses, plus ils s’inquiètent et plus ils deviennent angoissés. Non seulement ils s’inquiètent pour eux-mêmes, mais ils se sentent aussi blessés. S’ils pleurent, ils pensent que cela ne vaut pas vraiment la peine de pleurer, et s’ils ne pleurent pas, cette douleur, cette blessure, est toujours avec eux. Alors, que devraient-ils faire ? En particulier, il y a des gens âgés qui ont envie de consacrer tout leur temps à se dépenser pour Dieu et à accomplir leur devoir, mais qui ne se sentent pas bien physiquement. Certains souffrent d’hypertension artérielle, d’autres, d’hyperglycémie, d’autres encore ont des problèmes gastro-intestinaux, et leur force physique ne peut pas répondre aux exigences de leur devoir, et donc, ils s’inquiètent. Ils voient des jeunes capables de manger et boire, de courir et sauter, et ils sont envieux. Plus ils voient des jeunes faire de telles choses, plus ils éprouvent du désarroi, pensant : « Je veux bien faire mon devoir, poursuivre et comprendre la vérité, et je veux aussi mettre en pratique la vérité, alors pourquoi est-ce si difficile ? Je suis si vieux et inutile ! Dieu ne veut-Il pas des personnes âgées ? Les personnes âgées sont-elles vraiment inutiles ? Ne pouvons-nous pas atteindre le salut ? » Ils sont tristes et incapables d’être heureux, quoi qu’ils pensent. Ils ne veulent pas manquer un moment aussi merveilleux et une si belle opportunité, pourtant ils sont incapables de se dépenser et d’accomplir leur devoir de tout leur cœur et de toute leur âme comme le font les jeunes. Ces gens âgés sombrent dans un désarroi, une angoisse et une inquiétude profonds en raison de leur âge. Chaque fois qu’ils rencontrent une difficulté, un revers, une adversité ou un obstacle, ils blâment leur âge et même, ils se détestent et n’ont aucune estime d’eux-mêmes. Mais de toute façon, cela ne sert à rien, il n’y a pas de solution et ils n’ont aucun moyen d’avancer. Se pourrait-il qu’ils n’aient vraiment aucun moyen d’avancer ? N’y a-t-il pas une solution ? (Les personnes âgées devraient également accomplir leurs devoirs autant qu’elles le peuvent.) Il est acceptable que les personnes âgées accomplissent leurs devoirs autant qu’elles le peuvent, n’est-ce pas ? Les gens âgés ne peuvent-ils plus poursuivre la vérité en raison de leur âge ? Ne sont-ils pas capables de comprendre la vérité ? (Si.) Les gens âgés peuvent-ils comprendre la vérité ? Ils peuvent en comprendre une partie, mais même les jeunes ne peuvent pas non plus tout comprendre. Les gens âgés ont toujours une idée fausse, croyant qu’ils sont confus, que leur mémoire est mauvaise et qu’ils ne peuvent donc pas comprendre la vérité. Ont-ils raison ? (Non.) Bien que les jeunes aient beaucoup plus d’énergie que les personnes âgées et soient physiquement plus forts, leur capacité de percevoir, comprendre et connaître est en réalité la même que celle des gens âgés. Les gens âgés n’ont-ils pas aussi été jeunes ? Ils ne sont pas nés vieux, et les jeunes vieilliront tous un jour également. Les personnes âgées ne doivent pas toujours penser que parce qu’elles sont vieilles, physiquement faibles, malades et avec de mauvais souvenirs, elles sont différentes des jeunes. En fait, il n’y a pas de différence. Qu’est-ce que Je veux dire quand Je dis qu’il n’y a pas de différence ? Que quelqu’un soit vieux ou jeune, ses tempéraments corrompus sont les mêmes, ses attitudes et ses opinions sur toutes sortes de choses sont les mêmes, et ses perspectives et points de vue sur toutes sortes de choses sont les mêmes. Ainsi, les personnes âgées ne doivent pas penser que parce qu’elles sont vieilles, qu’elles ont moins de désirs extravagants que les jeunes et qu’elles sont capables d’être stables, elles n’ont ni ambitions ni désirs débridés et qu’elles ont moins de tempéraments corrompus : c’est une idée fausse. Si les jeunes peuvent se battre pour un statut, les personnes âgées ne peuvent-elles pas se battre pour un statut ? Si les jeunes peuvent faire des choses contraires aux principes et agir de manière arbitraire, les personnes âgées ne peuvent-elles pas faire de même ? (Si, elles le peuvent.) Si les jeunes peuvent être arrogants, les personnes âgées ne peuvent-elles pas aussi être arrogantes ? Cependant, lorsque les personnes âgées sont arrogantes, en raison de leur âge avancé, elles ne sont pas très agressives et ce n’est pas une arrogance aussi hautaine. Les jeunes montrent des manifestations d’arrogance plus évidentes en raison de la souplesse de leurs membres et de leur esprit, tandis que les personnes âgées montrent des manifestations d’arrogance moins évidentes en raison de leurs membres rigides et de leur esprit inflexible. Cependant, leur essence d’arrogance et leurs tempéraments corrompus sont les mêmes. Peu importe depuis quand une personne âgée croit en Dieu ou depuis combien d’années elle accomplit son devoir, si elle ne recherche pas la vérité, alors ses tempéraments corrompus persisteront. Par exemple, certaines personnes âgées qui vivent seules sont habituées à vivre seules et ont leurs habitudes : elles se sont fixé des horaires et leurs propres arrangements pour manger, dormir et se reposer, et elles ne veulent pas perturber l’ordre des choses dans leur vie. De l’extérieur, ces personnes âgées semblent être des personnes merveilleuses, mais elles ont toujours des tempéraments corrompus et vous finissez par le savoir après avoir été longtemps associés à elles. Certaines personnes âgées sont incroyablement capricieuses et arrogantes : elles doivent absolument avoir ce qu’elles ont envie de manger, et personne ne peut les arrêter lorsqu’elles veulent aller quelque part pour leurs loisirs. Lorsqu’elles ont décidé de faire quelque chose, rien ni personne ne saurait les en dissuader. Personne ne peut les changer et elles sont capricieuses toute leur vie. Ces personnes âgées têtues sont encore plus pénibles que les jeunes rebelles ! C’est pourquoi, quand certains disent « Les gens âgés ne sont pas aussi profondément corrompus que les jeunes. Les gens âgés ont vécu une époque plutôt conservatrice et fermée, c’est pourquoi cette génération de personnes âgées n’est pas si profondément corrompue », cette affirmation est-elle vraie ? (Non.) Ce ne sont que des chicanes dans leur propre intérêt. Les jeunes n’aiment pas travailler avec les autres, ne peut-il pas en être de même des personnes âgées ? (Si.) Certaines personnes âgées ont des tempéraments corrompus qui sont encore plus sévères que ceux des jeunes, affichant toujours leur vieillesse et se targuant de leurs années de vétéran, en disant : « Je suis avancé en âge. Quel âge as-tu ? Suis-je le plus âgé, ou est-ce toi ? Tu ne vas pas aimer entendre cela, mais j’ai beaucoup plus roulé ma bosse que toi, et tu dois m’écouter. Je suis expérimenté et instruit. Que comprenez-vous, vous les jeunes ? Je croyais déjà en Dieu avant même que tu sois né ! » N’est-ce pas plus problématique ? (Si.) Une fois qu’elles portent le titre de « personnes âgées », les personnes âgées peuvent être plus problématiques. Ainsi, ce n’est pas que les personnes âgées n’aient rien à faire, ni qu’elles ne soient pas capables d’accomplir leurs devoirs, et encore moins qu’elles soient incapables de poursuivre la vérité : elles ont beaucoup de choses à faire. Les diverses hérésies et idées fausses que tu as accumulées au cours de ta vie, ainsi que les diverses idées et notions traditionnelles, les choses ignorantes et obstinées, les choses conservatrices, les choses irrationnelles et les choses déformées que tu as accumulées se sont toutes amoncelées dans ton cœur, et tu devrais consacrer encore plus de temps que les jeunes à creuser, à disséquer et à reconnaître ces choses. Ce n’est pas que tu n’aies rien à faire, ni que tu devrais éprouver du désarroi, de l’angoisse ou de l’inquiétude lorsque tu es dans un moment creux : ce n’est ni ta tâche, ni ta responsabilité. Tout d’abord, les personnes âgées doivent avoir le bon état d’esprit. Même si tu vieillis et que tu es relativement âgé physiquement, tu dois néanmoins avoir un état d’esprit jeune. Même si tu vieillis, que ta réflexion est ralentie et que ta mémoire est mauvaise, si tu peux encore te connaître, comprendre les paroles que Je dis et comprendre la vérité, alors cela prouve que tu n’es pas âgé et que tu ne manques pas de calibre. Si quelqu’un a 70 ans mais n’est pas capable de comprendre la vérité, cela montre que sa stature est trop petite et qu’il n’est pas à la hauteur. Par conséquent, l’âge n’a aucune importance lorsqu’il s’agit de la vérité et, de plus, l’âge n’a aucune importance lorsqu’il s’agit de tempéraments corrompus. Satan existe depuis des dizaines de milliers d’années, des centaines de millions d’années, et c’est toujours Satan, mais nous devons quand même ajouter un adjectif qualificatif avant le mot « Satan » et c’est « le vieux Satan », ce qui signifie qu’il est malfaisant au nième degré, n’est-ce pas ? (Oui.) Alors, comment les personnes âgées devraient-elles pratiquer ? L’un des aspects est que tu dois avoir le même état d’esprit que les jeunes, poursuivre la vérité et te connaître, et une fois que tu as appris à te connaître, tu dois te repentir. Un autre aspect est que tu dois rechercher les principes dans l’accomplissement de ton devoir et dans ta pratique conformément aux vérités-principes. Tu ne dois pas t’empêcher de poursuivre la vérité, en disant que tu es vieux, avancé en âge, que tu n’as pas les pensées actives qu’ont les jeunes, que tu n’as pas les tempéraments corrompus qu’ont les jeunes, que tu as tout vécu dans cette vie, que tu as acquis une compréhension de tout cela et que tu n’as donc pas d’ambitions ou de désirs débridés. Ce que tu veux vraiment dire en disant ceci, c’est : « Mes tempéraments corrompus ne sont pas si graves, donc la poursuite de la vérité est pour vous, les jeunes. Cela n’a rien à voir avec nous, les vieux. Nous, les personnes âgées, faisons tout le travail et fournissons tous les efforts que nous pouvons dans la maison de Dieu, et alors nous aurons bien fait notre devoir et nous serons sauvés. Quant au fait que Dieu révèle les tempéraments corrompus des gens, les tempéraments d’antéchrist et l’essence de l’antéchrist, c’est ce que vous, les jeunes, devriez comprendre. Vous pouvez écouter cela attentivement, et il suffit que nous vous accueillions bien et que nous gardions un œil sur les environs pour assurer votre sécurité. Nous, les personnes âgées, n’avons pas d’ambitions débridées. Nous vieillissons, notre cerveau réagit lentement et c’est pourquoi toutes nos réponses sont positives. Avant de mourir, nous devenons bons. Quand les gens vieillissent, ils se comportent bien, nous sommes donc des gens qui se comportent bien. » Ce qu’ils veulent vraiment dire, c’est qu’ils n’ont aucun tempérament corrompu. Quand avons-nous déjà dit que les personnes âgées n’avaient pas besoin de poursuivre la vérité ou que la poursuite de la vérité différait selon l’âge ? Avons-nous déjà dit cela ? Non, nous n’avons pas dit cela. Dans la maison de Dieu et lorsqu’il s’agit de vérité, les personnes âgées constituent-elles un groupe à part ? Non. L’âge n’a aucune importance lorsqu’il s’agit de la vérité, tout comme lorsqu’il s’agit de vos tempéraments corrompus, de la profondeur de votre corruption, de votre qualification pour poursuivre la vérité, de votre capacité à atteindre le salut ou de la probabilité que vous soyez sauvés. N’est-ce pas vrai ? (Si.) Nous échangeons sur la vérité depuis tant d’années maintenant, mais nous n’avons jamais échangé sur différents types de vérités selon l’âge des gens. L’échange sur la vérité et la révélation des tempéraments corrompus n’ont jamais été exclusivement réservés aux jeunes ou aux personnes âgées, et il n’a jamais été dit non plus qu’en raison de leur vieillesse, de leur pensée rigide et de leur incapacité à accepter de nouvelles choses, leurs tempéraments corrompus diminuent et changent naturellement : ces choses n’ont jamais été dites. Aucune vérité n’a jamais fait l’objet d’un échange spécifiquement en fonction de l’âge des gens et en excluant les personnes âgées. Les gens âgés ne constituent pas un groupe spécial dans l’Église, dans la maison de Dieu ou devant Dieu, ils sont plutôt comme n’importe quel autre groupe d’âge. Ils n’ont rien de spécial, c’est juste qu’ils ont vécu un peu plus longtemps que les autres, qu’ils sont arrivés dans ce monde quelques années plus tôt que les autres, que leurs cheveux sont un peu plus gris que ceux des autres et que leur corps a vieilli un peu plus tôt que les autres. À part ces choses, il n’y a aucune différence. Ainsi, si les personnes âgées pensent toujours : « Je suis âgé, cela signifie que je suis une personne qui se comporte bien, que je n’ai pas de tempérament corrompu et que je n’ai qu’un tout petit peu de corruption », n’est-ce pas alors une compréhension fallacieuse ? (Si.) N’est-ce pas un peu éhonté ? Certaines personnes âgées sont de vieilles canailles rusées, habiles au nième degré. Elles disent qu’elles n’ont pas de tempéraments corrompus, et même que leurs tempéraments corrompus ont été usés, alors qu’en réalité les effusions de leurs tempéraments corrompus ne sont pas moindres que celles des autres. En réalité, il existe de nombreuses façons de décrire les tempéraments corrompus et la qualité d’humanité de ce type de personne âgée. Par exemple, « vieux scélérats rusés » et « le vieux gingembre est le plus épicé, l’expérience l’emporte sur la jeunesse » : ces deux termes utilisent le mot « vieux », n’est-ce pas ? (Exact.) Quelles autres descriptions utilisent le mot « vieux » ? (Vieux intrigants.) Oui, c’en est une bonne, « vieux intrigants ». Vous voyez, ces expressions utilisent toutes le mot « vieux ». Ensuite, il y a le « vieux Satan » et les « vieux démons » : les seniors par excellence ! Que croient les gens lorsqu’ils font partie d’un groupe de personnes âgées ? Ils croient : « Nos tempéraments corrompus ont tous été usés. Les tempéraments corrompus sont une affaire pour vous les jeunes. Vous êtes plus profondément corrompus que nous. » N’est-ce pas une distorsion délibérée ? Ils veulent se présenter sous leur meilleur jour et chanter leurs propres louanges, mais en réalité ce n’est pas le cas, et les choses ne sont pas ainsi. « Vieux démons », « vieux Satan », « vieux intrigants », « vieux scélérats rusés » et « afficher sa vieillesse » : ces descriptions qui utilisent le mot « vieux » ne sont pas de bonnes choses, et ce ne sont pas des choses positives.

Nous échangeons désormais sur ce sujet pour donner un avertissement aux personnes âgées, les conseiller et les guider, mais aussi pour faire une injection préventive aux jeunes. Le fait de dire ces choses a surtout pour but de résoudre quel problème ? Il s’agit de résoudre le désarroi, l’angoisse et l’inquiétude de ces personnes âgées et de s’assurer qu’elles comprennent que ce désarroi, cette angoisse et cette inquiétude sont superflues et inutiles. Si tu souhaites accomplir un devoir et que tu es apte à accomplir un devoir, la maison de Dieu te le refusera-t-elle ? (Non.) La maison de Dieu te donnera à coup sûr une opportunité d’accomplir un devoir. Elle ne dira absolument pas : « Tu ne peux pas accomplir un devoir parce que tu es vieux. Sors. Nous ne te donnons aucune chance. » Non, la maison de Dieu traite tout le monde équitablement. Tant que tu es apte à accomplir un devoir et qu’il n’y a pas de danger caché, la maison de Dieu t’en donnera l’opportunité et te permettra d’accomplir un devoir autant que tu en es capable. De plus, si tu désires te connaître et poursuivre la vérité, est-ce que quelqu’un se moquera de toi et dira : « Une personne aussi âgée que toi est-elle qualifiée pour poursuivre la vérité ? » Est-ce que quelqu’un se moquera de toi ? (Non.) Est-ce que quelqu’un dira : « Tu es vieux et confus. Quel est l’intérêt pour toi de poursuivre la vérité ? Dieu ne sauvera pas quelqu’un d’aussi vieux que toi » ? (Non.) Non, personne ne le fera. Tout le monde est égal devant la vérité et tout le monde est traité équitablement. C’est juste que peut-être ne poursuivras-tu pas la vérité et viendras-tu toujours en ancien combattant, pensant toujours : « Je suis vieux et je ne peux accomplir aucun devoir. » En fait, tu peux accomplir de nombreux devoirs dans la mesure de tes capacités. Si tu n’accomplis aucun devoir et que tu affiches plutôt ta vieillesse, voulant faire la leçon aux autres, alors qui voudrait t’écouter ? Personne. Tu dis toujours : « Oh, vous les jeunes, vous ne comprenez tout simplement pas les choses ! » et « Oh, vous, les jeunes, vous êtes tout simplement égoïstes ! » et « Oh, vous, les jeunes, vous êtes tout simplement arrogants ! » et « Oh, vous, les jeunes, vous êtes tout simplement paresseux. Nous, les personnes âgées, travaillons dur et, à mon époque, nous étions comme ceci et comme cela. » À quoi sert de dire de telles choses ? Ne parle pas de ta « magnifique » histoire : personne ne veut l’entendre. Cela ne sert à rien de parler de ces choses obsolètes : elles ne représentent pas la vérité. Si tu veux parler de quelque chose, alors fais un effort avec la vérité, comprends un peu plus la vérité, connais-toi toi-même, considère-toi comme toute personne ordinaire et non comme un membre d’un groupe spécial qui devrait être respecté par les autres, vénéré par les autres, tenu en haute estime par les autres et avec d’autres personnes affluant autour de toi. C’est un désir extravagant et une mauvaise réflexion. L’âge n’est pas un symbole de ton identité, l’âge ne représente pas l’éligibilité, l’âge ne représente pas l’ancienneté, et encore moins le fait que tu serais en possession de la vérité ou de l’humanité, et l’âge ne peut pas affaiblir tes tempéraments corrompus. Donc, tu es comme les autres. Ne te qualifie pas toujours de « personne âgée » pour te séparer des autres, et même te démarquer comme étant saint. Cela montre que tu ne te connais pas du tout ! Pendant qu’elles sont en vie, les personnes âgées devraient s’efforcer encore plus de poursuivre la vérité, d’entrer dans la vie et de travailler harmonieusement avec leurs frères et sœurs pour accomplir leur devoir : ce n’est qu’ainsi que leur stature pourra grandir. Les personnes âgées ne doivent absolument pas se considérer comme supérieures aux autres et afficher leur vieillesse. Les jeunes peuvent révéler toutes sortes de tempéraments corrompus, et toi aussi ; les jeunes peuvent faire toutes sortes de bêtises, et toi aussi ; les jeunes ont des notions, tout comme les gens âgés ; les jeunes peuvent être rebelles, tout comme les gens âgés ; les jeunes peuvent révéler un tempérament d’antéchrist, tout comme les gens âgés ; les jeunes ont des ambitions et des désirs débridés, tout comme les gens âgés, sans la moindre différence ; les jeunes peuvent provoquer des interruptions et des perturbations et être expulsés de l’Église, tout comme les gens âgés. Par conséquent, en plus d’être capables de bien accomplir leur devoir au mieux de leurs capacités, ils peuvent faire de nombreuses choses. À moins que tu ne sois stupide, dément et incapable de comprendre la vérité, et à moins que tu ne sois incapable de prendre soin de toi-même, il y a beaucoup de choses que tu devrais faire. Tout comme les jeunes, tu peux poursuivre la vérité, tu peux chercher la vérité et tu devrais souvent te présenter devant Dieu pour prier, chercher les vérités-principes, t’efforcer de considérer les gens et les choses, et te comporter et agir entièrement selon les paroles de Dieu, avec la vérité comme critère. C’est le chemin que tu dois suivre, et tu ne dois pas être dans le désarroi, angoissé ou inquiet parce que tu es âgé, parce que tu souffres de nombreuses maladies ou parce que ton corps vieillit. Ressentir du désarroi, de l’angoisse et de l’inquiétude n’est pas la bonne chose à faire : ce sont des manifestations irrationnelles. Les personnes âgées devraient abandonner leur titre de « personnes âgées », s’intégrer aux jeunes et s’asseoir sur un pied d’égalité avec eux. Vous ne devez pas afficher votre vieillesse, en pensant toujours que vous êtes d’une haute vertu digne de respect, que vous êtes extrêmement qualifiés, que vous savez gérer les jeunes, que vous êtes les seniors et les aînés des jeunes, en ayant toujours l’ambition de contrôler les jeunes et le désir de gérer les jeunes, c’est un tempérament totalement corrompu. Puisque les personnes âgées ont des tempéraments corrompus tout comme les jeunes et qu’elles révèlent souvent leurs tempéraments corrompus dans la vie et dans l’accomplissement de leurs devoirs tout comme les jeunes, pourquoi alors les gens âgés ne font-ils pas ce qui est convenable et mais sont-ils toujours dans le désarroi, l’angoisse, et l’inquiétude au sujet de leur vieillesse et de ce qui leur arrive après la mort ? Pourquoi n’accomplissent-ils pas leurs devoirs comme le font les jeunes ? Pourquoi ne poursuivent-ils pas la vérité comme le font les jeunes ? Cette opportunité t’a été donnée, donc si tu ne la saisis pas et que tu deviens vraiment si vieux que tu ne peux plus entendre, voir ou prendre soin de toi-même, alors tu le regretteras et ta vie se déroulera ainsi. Est-ce que tu comprends ? (Oui.)

Le problème des émotions négatives des personnes âgées est-il désormais résolu ? Quand vous vieillirez, afficherez-vous votre vieillesse ? Deviendrez-vous de vieux scélérats rusés et de vieux intrigants ? Lorsque vous voyez une personne âgée, l’appelez-vous « vieux frère » ou « vieille sœur » ? Elles ont des noms, mais vous ne les appelez pas par leurs noms, vous ajoutez plutôt le mot « vieux ». Si tu ajoutes toujours le mot « vieux » lorsque tu parles aux gens âgés, cela ne leur fera-t-il pas du mal ? Déjà, ils se pensent vieux et ont des émotions négatives, donc si tu les appelles « vieux », c’est comme si tu leur disais : « Tu es vieux, plus vieux que moi, et tu ne sers plus à rien. » Se sentiront-ils à l’aise lorsqu’ils t’entendront dire cela ? Ils seront certainement malheureux. Cela ne leur fera-t-il pas du mal si tu les abordes de cette manière ? Certaines personnes âgées seront ravies lorsqu’elles t’entendront t’adresser à elles ainsi et penseront : « Voyez, j’ai une haute vertu digne de respect et une digne réputation. Quand mes frères et sœurs me voient, ils ne m’appellent pas par mon nom. Dans la maison de Dieu, les gens n’appellent pas les personnes âgées oncle, ni grand-père, ni grand-mère. Au lieu de cela, lorsque les frères et sœurs s’adressent à moi, ils ajoutent le mot “vieux” et m’appellent “vieux frère” (ou “vieille sœur”). Regardez à quel point je suis digne et à quel point je suis respectable devant les autres. La maison de Dieu est bonne : les gens respectent les vieux et prennent soin des jeunes ! » Es-tu digne de respect ? Quelle édification as-tu apportée à tes frères et sœurs ? Quel bénéfice leur as-tu apporté ? Quelle est ta contribution à la maison de Dieu ? Dans quelle mesure comprends-tu la vérité ? Quelle part de vérité mets-tu en pratique ? Tu te considères comme étant d’une haute vertu digne de respect et pourtant, tu n’as apporté aucune contribution, alors mérites-tu d’être appelé « vieux frère » ou « vieille sœur » par tes frères et sœurs ? Absolument pas ! Tu affiches ta vieillesse et tu veux toujours que les autres te respectent ! Est-il bon d’être appelé « vieux frère » ou « vieille sœur » ? (Non.) Non, mais Je l’entends souvent. C’est vraiment mal, mais les gens s’adressent encore souvent aux personnes âgées de cette manière. Quel genre d’ambiance cela crée-t-il ? C’est dégoûtant, n’est-ce pas ? Plus tu appelles les gens âgés « vieux frère » ou « vieille sœur », plus ils se croient qualifiés et plus ils estiment être d’une haute vertu digne de respect ; plus tu les traites de « vieux ceci ou cela », plus ils pensent qu’ils sont spéciaux, plus importants et meilleurs que les autres, plus leur cœur est enclin à diriger les autres et plus ils s’éloignent de la poursuite de la vérité. Ils veulent toujours diriger et gérer les autres, se considérant toujours comme meilleurs que les autres, trouvant toujours les autres désagréables, voyant toujours les problèmes des autres et n’en voyant aucun en eux-mêmes. Dis-Moi, une telle personne peut-elle encore poursuivre la vérité ? Non, elle ne le peut pas. Ainsi, s’adresser aux gens en les qualifiant de « vieux frère » ou de « vieille sœur » ne leur est d’aucun bénéfice, et cela ne peut que les blesser et leur faire du mal. Si tu les appelles simplement par leur nom et que tu abandonnes le titre de « vieux », si tu les considères de manière correcte et que tu te places sur un pied d’égalité avec eux, alors leur état et leur mentalité deviendront normaux et ils cesseront d’être fiers de leurs années de vétéran et ne mépriseront plus les autres. De cette façon, il leur deviendra facile de se considérer comme les égaux des autres, ils seront capables de se considérer correctement ainsi que les autres, capables de se voir comme les autres, comme des gens ordinaires qui ne sont aucunement meilleurs que les autres. De cette façon, leurs difficultés diminueront et ils n’éprouveront pas les émotions négatives qui peuvent survenir en raison de leur âge avancé et du fait qu’ils n’ont pas obtenu la vérité, et ils auront alors l’espoir de poursuivre la vérité. Lorsque ces émotions négatives ne surgiront plus, ils considéreront leurs propres problèmes, en particulier leurs tempéraments corrompus, avec le bon état d’esprit. Cela a un effet positif et utile sur leur poursuite de la vérité, leur connaissance d’eux-mêmes et leur capacité à suivre le chemin de la poursuite de la vérité. Les problèmes liés aux émotions négatives chez les personnes âgées ne seront-ils pas alors résolus ? (Si.) Ils seront résolus et il n’y aura plus de difficultés. Alors, quel est l’état d’esprit que les gens âgés doivent tout d’abord adopter ? Ils doivent adopter un état d’esprit positif. Non seulement ils doivent être prudents, mais ils doivent être magnanimes. Ils ne doivent pas faire des histoires avec les jeunes, mais plutôt leur montrer l’exemple et leur montrer le chemin, sans être trop durs à leur égard. Les jeunes sont colériques et parlent d’une manière pressante, alors ne fais pas d’histoires avec eux. Ils sont jeunes, immatures et inexpérimentés, et quelques années de trempe leur donneront raison. C’est ainsi que les choses doivent se passer, et les personnes âgées doivent le comprendre. Alors, quel état d’esprit les gens âgés doivent-ils adopter qui soit conforme à la vérité ? Ils doivent traiter les jeunes correctement et en même temps, ils ne doivent pas être arrogants et vaniteux en se croyant très expérimentés et perspicaces. Ils doivent se considérer comme des gens ordinaires et comme tout le monde : c’est la bonne chose à faire. Les personnes âgées ne doivent pas être freinées par leur âge ni adopter une mentalité de jeune. Adopter une mentalité de jeune n’est pas non plus normal, alors ne te laisse pas freiner par ton âge. Ne sois pas toujours en train de penser : « Ah, je suis si vieux, je ne peux pas faire ceci, je ne peux pas dire ceci, je ne peux pas faire cela. Parce que je suis si vieux, je dois faire ceci, je dois faire cela, je dois m’asseoir d’une certaine manière et me tenir d’une certaine manière et je dois même manger d’une certaine bonne façon, tout cela pour que les jeunes puissent le voir, afin qu’ils ne méprisent pas les personnes âgées. » Cet état d’esprit est faux, et en pensant cela, tu es contrôlé et limité par une sorte de pensée erronée et tu es un peu artificiel, contrefait et faux. Ne te laisse pas freiner par ton âge, sois comme tout le monde, fais tout ce que tu es capable de faire et fais ce que tu dois faire : de cette façon, tu auras un état d’esprit normal. Est-ce que tu comprends ? (Oui.) Ainsi, lorsqu’une personne âgée a un état d’esprit normal, les diverses émotions négatives qui peuvent surgir en elle du fait de son âge avancé disparaissent sans qu’elle s’en rende compte : tes émotions négatives ne peuvent plus t’empêtrer, le mal que celles-ci te causent disparaît également et alors, ton humanité, ta raison et ta conscience deviennent toutes relativement normales. Sous couvert du principe d’avoir une conscience et une rationalité normales, le point de départ des gens devient relativement correct pour poursuivre la vérité, accomplir leur devoir, s’engager dans n’importe quelle activité et n’importe quel travail, et les résultats obtenus sont également relativement corrects. Premièrement, les personnes âgées ne seront pas freinées par leur âge, mais seront capables de prendre leurs propres mesures de manière objective et pratique, de faire ce qu’elles doivent faire, d’être comme les autres et d’accomplir le devoir qu’elles doivent accomplir au mieux de leur capacité. Les jeunes ne doivent pas penser : « Tu es si vieux, tu ne me fais jamais de place et tu ne prends pas non plus soin de moi. Tu es si vieux, tu devrais être expérimenté, mais tu ne me donnes pas de conseils sur la façon de faire les choses et il n’y a aucun avantage à être avec toi. Tu es vieux, alors comment se fait-il que tu ne saches pas être compréhensif vis-à-vis des jeunes ? » Est-ce juste de le dire ? (Non.) Il est inapproprié d’imposer de telles exigences aux personnes âgées. Par conséquent, tous les hommes sont égaux devant la vérité. Si toutes tes pensées sont pratiques, objectives, précises et rationnelles, alors elles seront certainement en accord avec les vérités-principes. Si tu n’es affecté par aucune condition objective, aucune cause, aucun environnement ou même aucun facteur, que tu fais seulement ce que les gens doivent faire et que tu ne fais que ce que Dieu enseigne aux gens, alors ce que tu fais sera certainement approprié et correct, fondamentalement conforme à la vérité. Tu ne seras pas non plus embourbé dans les émotions négatives de désarroi, d’angoisse et d’inquiétude dues à ton grand âge et ce problème sera résolu.

Très bien, Je vais terminer ici l’échange d’aujourd’hui. Au revoir !

Le 22 octobre 2022

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contactez-nous par WhatsApp