Comment poursuivre la vérité (4) Partie 2

Il est très important de poursuivre la vérité, mais cela ne signifie pas que, si les gens ne poursuivent pas la vérité, ils ne peuvent pas atteindre le bout du chemin : ce n’est pas certain. Les gens sont tous des êtres créés, et tant qu’ils ne sont pas des démons ou des Satans, ils n’attaqueront pas activement Dieu, ou ils ne le feront pas ni ne blasphèmeront contre Lui en toute conscience. Par conséquent, Dieu est juste et raisonnable envers l’humanité corrompue ordinaire et Il donne à tous la possibilité d’obtenir le salut. Tandis que les hommes font l’expérience de l’obtention du salut, Dieu est bon envers eux, Il les protège et prend soin d’eux. Alors, quelle est l’attitude de Dieu envers les gens qui sont des démons et des Satans ? Ces gens voient Dieu comme leur ennemi et, constamment, ils Le jugent, L’attaquent et blasphèment contre Lui, détruisent Son œuvre et ne savent jamais se repentir. S’ils interagissent avec d’autres personnes, ils s’entendront bien avec certaines d’entre elles, et c’est seulement lorsqu’ils se présenteront devant Dieu qu’ils ne s’entendront pas du tout avec Lui, pas une minute ni une seconde : ils ne peuvent pas travailler avec Dieu, ni coexister avec Lui, ni parvenir à un consensus avec Lui sur quoi que ce soit, et cela montre qu’ils sont des démons et des Satans standards. Dieu ne tolère absolument pas de telles personnes, et la maison de Dieu ne garde absolument pas de telles personnes. Quand on en découvre une, elle est exclue. Quand on en découvre deux, elles sont exclues. Autant de personnes exposées, autant de personnes renvoyées : le jour où elles sont exposées est le jour où elles sont fichues. Tu vois, lorsque de bonnes personnes sont promues et utilisées pour quelque chose d’important, c’est là qu’elles sont perfectionnées, bénies et qu’elles récoltent la plus grande moisson. Lorsque des gens malfaisants et des démons sont promus et utilisés, ils sont naturellement exposés et éliminés, et leur dernier jour est arrivé. Pensez à ceux autour de vous qui ont été exposés, éliminés ou exclus, récemment ou il y a longtemps, et à ceux dont le nom a finalement été retiré de la liste. C’est lorsqu’ils ont atteint le sommet de leur « carrière » dans la maison de Dieu qu’ils ont été éliminés, que leur dernier jour est arrivé et qu’il a été mis un énorme point final à leur vie de foi en Dieu. Les incrédules vont et viennent dans l’Église et ne peuvent pas trouver une place convenable pour eux-mêmes, ni accomplir aucun devoir. Dès qu’ils commettent un méfait, ils sont exposés et leur dernier jour est arrivé. Les démons aiment faire de grandes choses et se faire un nom, et le jour où ils savourent le plus leur gloire est leur dernier jour. Pourquoi dis-Je cela ? Le savez-vous ? Les choses sont ainsi. C’est lorsqu’ils savourent le plus leur gloire qu’ils sont le plus complaisants, et n’est-ce pas lorsqu’ils sont le plus complaisants qu’ils sont le plus susceptibles de s’oublier ? (Si.) Lorsqu’ils n’ont ni succès ni gloire, ces démons gardent la tête baissée. Mais ce n’est pas parce que Je dis qu’ils gardent la tête baissée qu’ils sont capables de mettre en pratique la vérité, c’est seulement qu’ils font les choses très soigneusement et très prudemment, toujours avec un cœur méfiant et non avec un cœur qui craint Dieu. Dès qu’ils voient une occasion ou qu’ils se retrouvent avec un certain pouvoir et un certain statut, dès qu’ils sont capables de commander au vent et à la pluie, ils deviennent complaisants et s’oublient, pensant : « Mon heure est venue. Il est temps maintenant pour moi de mettre en avant mes aptitudes et mes points forts et de mettre en œuvre mes capacités ! » Et ils passent à l’action. Quelle est la motivation derrière leurs actes et quelle est la source de leurs actes ? D’où jaillissent la motivation et la source de leurs actes ? Elles viennent des démons, de Satan et de leurs ambitions et désirs débridés. Dans de telles circonstances, les choses qu’ils font peuvent-elles être conformes aux vérités-principes ? Peuvent-ils avoir un cœur qui craint Dieu lorsqu’ils agissent ? Peuvent-ils gérer les choses conformément à ce qu’exige la maison de Dieu ? La réponse à toutes ces questions est non. Et quelles en sont les conséquences ? (Ils provoquent des interruptions et des perturbations.) En effet, les conséquences sont qu’ils provoquent de graves interruptions et perturbations, et même de graves perturbations et de graves pertes pour la maison de Dieu et le travail d’Église. Alors, conformément aux principes concernant la façon de gérer les gens dans la maison de Dieu, comment doit-on gérer les gens qui sont à l’origine de telles conséquences pour le travail de l’Église ? Si le problème est mineur, ils doivent être remplacés, et si le problème est grave, alors ils doivent être exclus. Quand quelqu’un est promu et utilisé pour quelque chose d’important, ou qu’il est chargé d’exécuter un travail, la maison de Dieu échange toujours clairement avec lui sur les principes de l’exécution du travail. De nombreux principes et détails sont expliqués à cette personne, et ce n’est que lorsqu’elle les a compris et assimilés, et qu’elle a tout noté, que l’affectation est considérée comme réalisée. Cependant, quand elle doit exécuter un travail et accomplir son devoir, elle s’y met en exposant les griffes du démon, et le démon qu’elle est réellement commence à apparaître. Elle ne fait pas du tout les choses conformément aux principes requis par la maison de Dieu. Au lieu de cela, elle fait les choses complètement comme elle le veut, comme bon lui semble, à sa guise. Personne ne peut la contrôler et elle n’écoute personne, elle se dit : « La maison de Dieu, Dieu et la vérité peuvent tous rester à l’écart ! Ici, c’est moi qui décide ! » C’est ainsi que les démons font les choses, et c’est l’attitude qu’ont les démons vis-à-vis du devoir et vis-à-vis de la vérité. Si tu as une telle attitude vis-à-vis de la vérité, alors tu seras exposé. Si tu considères le travail de la maison de Dieu et ton devoir comme des choses insignifiantes et que tu n’agis pas conformément aux principes que la maison de Dieu t’a enjoint de suivre, alors tu ne seras pas traité avec courtoisie. La maison de Dieu a des principes avec lesquels elle gère les gens : ceux qui doivent être démis de leur poste sont démis et ceux qui doivent être exclus sont exclus, et c’est tout ce qu’il y a à dire à ce sujet. N’est-ce pas ? N’est-ce pas ce que fait la maison de Dieu ? Et n’est-ce pas ainsi que ces démons sont révélés ? Et n’est-ce pas là leur motivation pour faire les choses, la source de leurs actes et la façon dont ils font les choses ? (Si.) En s’occupant d’eux de cette manière, la maison de Dieu les traite-t-elle injustement ? (Non.) Est-ce une manière appropriée de les gérer ? (Oui.) C’est vraiment approprié ! Une personne normale accepte son devoir, reçoit une promotion et fait l’objet d’une utilisation importante. Elle accomplit son travail en fonction de ses propres aptitudes et son propre calibre, et dans une plus ou moins grande mesure, conformément aux principes de travail qu’elle comprend ou que la maison de Dieu lui a enjoint de suivre. Bien qu’elle révèle souvent des tempéraments corrompus, cela n’a pas d’incidence sur l’accomplissement normal de son devoir. Quels que soient les difficultés qu’elle rencontre, l’état incorrect dans lequel elle se trouve et les perturbations qu’elle subit, elle obtiendra finalement des résultats positifs dans l’accomplissement de son devoir et ces résultats seront acceptables par tous. Mais ces incrédules, même s’ils accomplissent leur devoir depuis longtemps, n’obtiennent jamais de résultats positifs. Ils font toujours de mauvaises choses, ils essayent de tout gâcher, et non seulement cela affecte le travail d’Église, mais cela nuit également aux intérêts de l’Église, en créant une atmosphère nauséabonde autour de leur travail et en y semant le désordre. Si un démon perturbe et ruine un travail, il faut qu’il y ait beaucoup de gens dans les coulisses qui recommencent le travail à partir de rien, ce qui gaspille les ressources humaines et financières de la maison de Dieu et met en colère de nombreux élus de Dieu. Une fois le démon renvoyé, le travail de l’Église prend immédiatement un nouvel aspect resplendissant et les résultats du travail sont différents. Le démon qui a causé les interruptions et les perturbations est banni, les gens ont une mentalité libre et libérée, l’efficacité du travail augmente et chacun accomplit ses devoirs normalement. Par conséquent, ces gens qui appartiennent aux démons et à Satan semblent être des gens de l’extérieur et quels que soient leur âge et leur niveau d’études, dans la mesure où ce sont des gens malfaisants, ils peuvent alors accomplir des méfaits et ils jouent le rôle de démons et de Satan, corrompant et perturbant les gens. Par exemple, tu es en train de préparer une soupe au poulet que tout le monde a hâte de manger, quand soudain une mouche atterrit dans la soupe. Dis-Moi, cette soupe au poulet peut-elle encore être mangée ? Il n’y a rien à faire, tu n’as plus qu’à la jeter, et deux ou trois heures de travail sont perdues. Il faut ensuite que tu laves plusieurs fois la casserole et même une fois que tu l’as lavée, elle ne te semble toujours pas propre et tu éprouves un soupçon de dégoût. Qu’est-ce qui t’a dérangé ? (La mouche.) Bien que la mouche soit très petite, son essence souillée est vraiment dégoûtante. Ces gens qui appartiennent aux démons sont comme des mouches. Ils se frayent un chemin dans l’Église, ils provoquent de graves perturbations dans l’ordre normal de la vie d’Église et ils dérangent l’avancement normal du travail d’Église. Alors, avez-vous maintenant une compréhension claire de ces gens qui sont des démons ? Essayer de les amener à rendre un peu service et à bien faire leur devoir est plus difficile que d’essayer de faire grimper une vache à un arbre, c’est comme essayer de faire asseoir un canard sur un perchoir. Le plus difficile est d’essayer d’amener des démons et des Satans à pratiquer la vérité, tout comme d’essayer d’amener des incrédules à accomplir loyalement leur devoir. C’est simplement ainsi que sont les choses. Si vous rencontrez des gens qui sont de Satan et qui sont des incrédules et que vous devez leur demander de vous aider à faire quelque chose temporairement, alors ce n’est pas un problème. Mais si tu arranges pour eux qu’ils accomplissent un devoir ou un travail, alors tu es aveugle et tu es pris pour un imbécile. Surtout si tu leur demandes de faire un travail important, tu es encore plus stupide. Si tu n’arrives vraiment pas à trouver quelqu’un qui convienne pour t’aider à faire quelque chose et que tu leur demandes donc de l’aide, tu peux très bien leur demander de faire quelque chose, mais il faut que tu gardes un œil sur eux et que tu ne laisses pas l’affaire de côté. Les gens comme cela ne sont absolument pas fiables. Parce qu’ils ne sont pas humains et que ce sont des démons, ils ne sont absolument pas fiables. Donc, maintenant, jette un coup d’œil aux personnes en charge des équipes ou aux chefs d’équipe et à ceux qui accomplissent des devoirs essentiels et un travail important, et vois s’ils sont comme ces démons. Si tu peux les remplacer, remplace-les dès que possible. Si tu ne peux pas les remplacer parce qu’il n’y a personne qui convienne pour prendre leur place, alors surveille-les de près, supervise-les et suis-les de près. Tu ne dois pas donner aux démons et aux Satans la possibilité de provoquer des perturbations. Un démon sera toujours un démon, il n’a aucune humanité et il n’a ni conscience ni raison : tu dois toujours t’en souvenir ! Les incrédules sont tous issus des démons et de Satan, et tu ne dois pas les croire ! Maintenant, cessons d’échanger sur ce sujet.

Quand nous avons échangé sur la manière de poursuivre la vérité, précédemment, nous avons parlé de deux choses. Quelle était la première ? (Le lâcher-prise.) L’une des deux était le fait de lâcher prise. Et l’autre ? (Le dévouement.) Le dévouement. Nous avons parlé à trois reprises de la première chose, « le lâcher-prise ». Sur quoi avons-nous échangé la dernière fois ? (La dernière fois, Dieu a disséqué les raisons pour lesquelles les émotions négatives d’angoisse, d’anxiété et d’inquiétude émergeaient chez les gens, du point de vue des difficultés auxquelles ils sont confrontés et de leur attitude vis-à-vis de l’œuvre de Dieu et de la vérité.) Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles les émotions négatives d’angoisse, d’anxiété et d’inquiétude peuvent émerger, mais en général, ces émotions sont causées par cette raison objective : les gens ne comprennent pas la vérité. Voilà une première raison. Il y a une autre raison, et c’est la principale raison, à savoir que les gens ne poursuivent pas la vérité. Lorsque les gens ne comprennent pas ou ne poursuivent pas la vérité, et qu’ils n’ont pas de véritable foi en Dieu, alors ils ne se soumettent pas vraiment, c’est pourquoi toutes sortes d’émotions négatives émergent naturellement en eux. Dans la vie de tous les jours, en raison des difficultés pratiques dont les gens font l’expérience dans leur vie et de tous les différents problèmes qu’ils rencontrent dans leur réflexion, ils finissent par éprouver toutes sortes d’émotions négatives dans leur environnement objectif. En particulier, les émotions négatives d’angoisse, d’anxiété et d’inquiétude, dont nous avons parlé la dernière fois, émergent toutes parce que les gens sont confrontés à toutes sortes de difficultés et de problèmes liés à leur vie charnelle. Lorsque les gens rencontrent ces problèmes, comme ils ne cherchent pas la vérité ou qu’ils ne croient pas à ce que Dieu dit, et qu’ils cherchent encore moins dans les paroles de Dieu la vérité qu’ils devraient comprendre et pratiquer, ce qui leur permettrait d’abandonner leurs points de vue erronés, leurs pensées et leurs opinions erronées sur ces questions, et d’abandonner la façon incorrecte dont ils gèrent et abordent ces choses, les jours passent, le temps passe et les diverses difficultés auxquelles les gens sont confrontés dans leur vie quotidienne engendrent toutes sortes de pensées qui les perturbent et les contraignent au plus profond de leur cœur. À leur insu, ces pensées provoquent l’émergence de sentiments d’angoisse, d’anxiété et d’inquiétude concernant leur vie charnelle et tous les différents problèmes auxquels ils sont confrontés. En fait, quand les gens ne sont pas encore venus devant Dieu ou qu’ils n’ont aucune compréhension de la vérité, ces problèmes provoquent chez chaque personne, à des degrés divers, des sentiments d’angoisse, d’anxiété et d’inquiétude : c’est inévitable. En ce qui concerne ceux qui vivent dans la chair, tout ce qui leur arrive provoquera une certaine perturbation et aura une certaine incidence sur leur vie et leurs pensées. Lorsque cette perturbation et cette incidence dépassent ce qu’ils peuvent endurer et supporter, ou lorsque leurs instincts, leurs aptitudes et leur statut social sont insuffisants pour les préserver ou pour résoudre ou dissiper ces difficultés, l’angoisse, l’anxiété et l’inquiétude émergent naturellement au plus profond de leur cœur et s’y accumulent, et ces sentiments deviennent leur état normal. S’inquiéter de diverses choses, telles que ses perspectives d’avenir, ce que l’on mange et boit, et son mariage, sa survie et sa santé futures, sa vieillesse, son statut et sa réputation dans la société, c’est là une condition partagée par toute l’humanité, qui repose sur le fait que l’homme ne comprend pas la vérité et ne croit pas en Dieu. Cependant, une fois que les gens en viennent à croire en Dieu, lorsqu’ils comprennent un peu de vérité, leur détermination à poursuivre la vérité ne cesse de se renforcer. De cette façon, les difficultés et les problèmes concrets qu’ils rencontrent diminuent progressivement et les émotions négatives d’angoisse, d’anxiété et d’inquiétude s’affaiblissent et s’atténuent progressivement : c’est très naturel. La raison en est que, lorsque les gens ont lu de nombreuses paroles de Dieu et en sont arrivés à comprendre une certaine vérité dans leur croyance en Dieu, ils évaluent et abordent sans cesse l’essence, l’origine et la source des problèmes qu’ils rencontrent tout au long de leur vie conformément aux paroles de Dieu. En dernière analyse, ils finiront par comprendre que leur destin, et toutes ces choses dont ils font l’expérience dans leur vie, sont entre les mains de Dieu, et ainsi ils comprendront, d’un point de vue général, que tout cela est sous la souveraineté de Dieu et que rien de tout cela ne dépend d’eux. Par conséquent, la chose la plus simple que les gens puissent faire est de se soumettre : se soumettre aux arrangements et à la souveraineté du Ciel. Ils ne doivent pas lutter contre leur destin, mais plutôt, lorsqu’ils rencontrent un problème, ils devraient toujours chercher, positivement et activement, les intentions de Dieu et à partir de là, trouver le moyen le plus approprié de résoudre le problème : c’est une chose tout ce qu’il y a de plus fondamentale, que les gens devraient comprendre. C’est-à-dire qu’une fois que les gens croient en Dieu, grâce aux vérités qu’ils comprennent et parce qu’ils se soumettent fondamentalement à Dieu, leur angoisse, leur anxiété et leur inquiétude s’atténuent progressivement. Cela signifie que ces émotions ne pourront plus les contrarier aussi gravement, ni les désorienter ou les déconcerter, ou leur donner l’impression que leur avenir est morne et incertain, ce qui les amènerait souvent à se sentir angoissés, anxieux et inquiets à propos de ces choses. Au contraire, parce qu’ils en sont arrivés à croire en Dieu, à comprendre une certaine vérité et à avoir un certain discernement et une certaine compréhension de toutes sortes de choses dans la vie, ou à gérer ces choses d’une manière plus appropriée, leurs émotions négatives d’angoisse, d’anxiété et d’inquiétude s’atténueront progressivement. Cependant, même si tu crois en Dieu depuis de nombreuses années et que tu as écouté de nombreux sermons, tes émotions négatives d’angoisse, d’anxiété et d’inquiétude n’ont tout de même pas été éliminées ni affaiblies : c’est-à-dire que ton attitude, concernant la manière dont tu considérais les gens et les choses, dont tu te comportais et agissais, tes pensées et tes opinions, et la façon dont tu gérais les choses avant de croire en Dieu n’ont pas changé. Ce qui signifie qu’en te mettant à croire en Dieu, tu n’as pas accepté la vérité, ni gagné la vérité, ni utilisé la vérité pour résoudre ces problèmes en lisant les paroles de Dieu et en écoutant des sermons, pour résoudre ainsi ces émotions négatives d’angoisse, d’anxiété et d’inquiétude. Si tu ne cherches jamais la vérité pour résoudre ces émotions négatives, cela ne montre-t-il pas que tu as un problème ? (Si.) Quel problème cela montre-t-il ? Tu es croyant depuis de nombreuses années et tu as encore le sentiment que ton avenir est totalement morne et sombre. Il t’arrive encore souvent de te sentir vide et impuissant dans ton cœur et fréquemment, tu as encore le sentiment que tu es perdu et que tu ne peux pas aller de l’avant. Tu ne sais pas où ta vie te mène et tu as encore l’impression de tâtonner dans le brouillard, sans chemin, sans direction pour avancer. Qu’est-ce que cela signifie ? À tout le moins, cela signifie que tu n’as pas gagné la vérité, n’est-ce pas ? Et si tu n’as pas gagné la vérité, que fais-tu depuis toutes ces années ? Poursuis-tu la vérité ? (Non.) Si, alors que tu renonçais à des choses, que tu te dépensais et accomplissais tes devoirs, tu n’as pas poursuivi la vérité et tu n’as pas utilisé la vérité pour résoudre des problèmes concrets, qu’as-tu fait pendant tout ce temps ? (J’ai fainéanté et j’ai fait dans l’à-peu-près.) Il y a beaucoup de gens qui accomplissent leur devoir de manière négligente et en réalité, ces gens ne font que rendre service. Les exécutants se contentent de pouvoir accomplir leurs devoirs, de payer un certain prix et de souffrir un peu, mais ils ne poursuivent pas la vérité. C’est pourquoi, tout en croyant en Dieu depuis de nombreuses années, ils n’ont pas changé du tout. Ces gens sont, en réalité, des exécutants et si l’on dit ce qu’on disait autrefois, on peut dire qu’ils se livrent à des activités religieuses. Jette un coup d’œil à ces activités religieuses dans le monde religieux : le dimanche, les gens vont à la prière et organisent des réunions, et habituellement, ils prient le matin, récitent le bénédicité, rendent grâce à Dieu pour tout, bénissent les gens avec leurs prières. Et lorsqu’ils voient d’autres personnes, ils leur disent : « Dieu te bénit, Dieu te protège ». Lorsqu’ils voient un candidat potentiel, ils lui prêchent l’Évangile et lui lisent un passage de la Bible. Les meilleurs vont nettoyer l’Église et quand arrive un prédicateur, ils l’hébergent chez eux avec enthousiasme. Lorsqu’ils rencontrent des personnes âgées en difficulté dans leur vie, ils les aident et prennent plaisir à les aider. Est-ce que tout cela, ce ne sont pas des activités religieuses ? Manger des œufs de Pâques à Pâques, célébrer Noël et chanter des hymnes de Noël, voilà les activités auxquelles ils se livrent. Désormais, vous exercez vos activités un peu plus fréquemment que les gens religieux. Vous êtes nombreux à quitter votre domicile et à accomplir vos devoirs à temps plein. Vous faites vos dévotions spirituelles le matin, du travail d’Église dans la journée, vous assistez régulièrement à des réunions et lisez les paroles de Dieu, et avant de vous coucher le soir, vous priez Dieu et vous Lui demandez de vous protéger, de vous accorder une bonne nuit de sommeil et d’éloigner les mauvais rêves, et puis vous recommencez tout cela le lendemain. Votre vie quotidienne est extrêmement régulière, mais elle est aussi extrêmement insipide et ennuyeuse. Pendant longtemps, vous ne gagnez rien et ne comprenez rien, et jamais vous ne réfléchissez à ces émotions négatives les plus fondamentales ni ne les reconnaissez, et vous ne les avez jamais mises au jour ni résolues. Pendant votre temps libre, ou lorsque vous rencontrez quelque chose qui ne vous plaît pas dans votre devoir, ou que vous recevez un message de chez vous disant que vos parents ne vont pas bien, ou que quelque chose de malheureux se produit à la maison, vous n’avez plus envie d’accomplir votre devoir et vous devenez faibles pendant plusieurs jours. Pendant que vous vous sentez faibles, ces émotions négatives qui s’accumulaient en vous depuis longtemps surgissent à nouveau. Tu y penses jour et nuit et elles te suivent comme des ombres. Chez certains, même, les pensées et les opinions qu’ils avaient avant de croire en Dieu réapparaissent soudainement lorsqu’ils se sentent faibles et négatifs, et ils pensent : « Peut-être aurait-il mieux valu que j’aille à l’université, que j’étudie une spécialité et que je trouve un bon travail : j’aurais même pu être marié, maintenant. Mon camarade de classe, untel, ne payait pas de mine lorsque nous étions ensemble au lycée, mais après le lycée, il est allé à l’université. Il a été promu après avoir trouvé un emploi et il a maintenant une vie de famille parfaite et heureuse. Il a une voiture et une maison et il mène une vie merveilleuse. » Lorsqu’ils pensent ainsi et glissent dans ces états négatifs, toutes sortes d’émotions négatives jaillissent en même temps. Ils pensent à leur maison, à leur mère, ils ont la nostalgie du passé, et des bonnes choses, des mauvaises choses, des choses blessantes, des choses heureuses et des choses inoubliables inondent toutes leur esprit, et tandis qu’ils pensent à toutes ces choses, ils sont tristes et ont les larmes aux yeux. Qu’est-ce que tout cela montre ? Cela montre que la façon dont tu vivais et la façon dont tu menais ta vie peuvent émerger de temps en temps et perturber ta vie actuelle et l’état de ta vie à cet instant. Ces choses peuvent même dominer la façon dont tu vis ta vie actuelle et ton attitude face à la vie, ainsi que tes opinions sur les choses. Elles perturbent et dominent constamment ta vie. Ce n’est pas intentionnel de ta part, mais c’est plutôt que tu t’enlises naturellement dans ces émotions négatives. Peut-être penses-tu maintenant que tu n’éprouves pas ces émotions, mais c’est seulement parce que ce n’est pas encore le bon moment ni le bon environnement. Dès que le bon moment et le bon environnement arrivent, tu peux à tout moment et en tout lieu plonger dans ces mêmes émotions. Maintenant, lorsque tu glisses dans ces émotions, tu es en danger, en danger de retomber dans ta façon de vivre initiale, à tout moment et en tout lieu, et de tomber sous la domination de tes pensées et opinions initiales, ce qui est très dangereux. Ce danger peut te priver de ta chance et de ton espoir d’obtenir le salut à tout moment et en tout lieu, et à tout moment et en tout lieu, il peut t’éloigner du chemin de la foi en Dieu. Par conséquent, quelle que soit désormais la force de ta détermination et de ton désir d’accomplir ton devoir, quelles que soient la profondeur et la noblesse que tu attribues aux vérités que tu comprends, ou quelle que soit l’importance de ta stature, tant que tes pensées ne changent pas, tant que ta vision de la vie ne change pas, tant que la façon dont tu vis ta vie ne change pas et tant que ton désir d’avoir ce que tu veux dans la vie ne change pas, tout cela étant sous la direction de ces émotions, tu seras en danger à tout moment et en tout lieu. Lorsque tu peux être dévoré, submergé et emporté par ces pensées et ces points de vue à tout moment et en tout lieu, alors tu es en danger. Par conséquent, ne prends pas à la légère ces émotions négatives. À tout moment et en tout lieu, elles peuvent te priver de ta chance d’obtenir le salut et détruire ta chance d’être sauvé, ce qui n’est pas une mince affaire.

Toutes les émotions négatives des hommes sont causées par leurs diverses pensées erronées, leurs diverses opinions erronées, leurs façons de vivre erronées et leurs philosophies de vie sataniques erronées. Il y a aussi certaines choses qui se produisent dans ta vie réelle, en particulier dans les moments où tu es incapable de saisir clairement l’essence de ces choses, et tu peux très facilement être effrayé et te sentir piégé par l’apparence de ces choses, tu peux très facilement sombrer dans la confusion, et reprendre ainsi tes vieilles habitudes. Tu te protégeras inconsciemment, tu abandonneras Dieu, tu abandonneras la vérité et tu utiliseras tes propres méthodes et les moyens que tu crois être les plus traditionnels et les plus fiables pour chercher une issue, pour chercher comment vivre, pour chercher l’espoir nécessaire afin de continuer à vivre. Bien que, ces émotions négatives se présentent comme de simples émotions, en apparence, et que, si nous décrivons ces émotions avec des mots, elles semblent alors minimisées lorsqu’on les considère de façon littérale et ne sont pas très graves, certains s’accrochent fermement à ces émotions négatives et refusent d’y renoncer, comme s’ils s’accrochaient à la moindre chose qui puisse leur sauver la vie, et ils sont solidement ligotés et entravés par ces choses. En fait, s’ils sont liés par ces émotions négatives, c’est dû en réalité aux divers moyens sur lesquels les hommes comptent pour leur survie, ainsi qu’aux diverses pensées et opinions qui les dominent et à leurs diverses attitudes vis-à-vis de la vie et de la survie. Par conséquent, même si les sentiments de dépression, de désarroi, d’angoisse, d’inquiétude, d’infériorité, de haine, de colère et ainsi de suite, sont tous négatifs, les gens pensent tout de même que l’on peut se fier à ces choses, et ce n’est que lorsqu’ils sombrent dans ces émotions qu’ils se sentent en sécurité et qu’ils ont le sentiment qu’ils se sont trouvés et qu’ils existent. En réalité, en s’enlisant dans ces émotions, les gens évoluent en sens contraire de la vérité et s’en éloignent beaucoup, et ils s’éloignent aussi beaucoup des manières correctes de penser, des pensées et des opinions correctes, et de l’attitude et des opinions correctes que Dieu leur dit d’avoir à l’égard des choses. Quelle que soit l’émotion négative que tu éprouves, plus tu sombreras profondément dans cette émotion, plus tu seras lié par elle ; plus tu seras lié par cette émotion, plus tu éprouveras le besoin de te protéger ; plus tu éprouveras le besoin de te protéger, plus tu aspireras à être plus fort, plus capable et plus compétent afin de décrocher des occasions de vivre et différentes façons de vivre pour surmonter le monde, revendiquer la victoire sur toutes les difficultés auxquelles tu es confronté dans le monde et surmonter toutes les difficultés et les souffrances de la vie. Plus tu sombreras dans ces émotions, plus tu auras envie de réellement contrôler ou résoudre toutes les difficultés que tu rencontres dans la vie. N’en est-il pas ainsi ? (Si.) Alors, comment donc ces pensées de l’homme surgissent-elles ? Prenons comme exemple le mariage. Tu es bouleversé, angoissé, et inquiet à propos du mariage, mais quel est exactement le problème derrière tout cela ? De quoi t’inquiètes-tu ? D’où vient cette inquiétude ? Elle vient du fait que tu ignores que ce mariage est arrangé et gouverné par le destin et qu’il est arrangé et gouverné par le Ciel. Ne sachant pas cela, tu veux constamment décider des choses par toi-même, planifier, proposer et préparer, en pensant à maintes reprises à des choses comme celles-ci : « Quel type de partenaire dois-je rechercher ? Quelle doit être sa taille ? À quoi doit-il ressembler ? Quel genre de personnalité doit-il avoir ? Jusqu’à quel point doit-il être instruit ? De quel genre de famille doit-il venir ? » Plus tes plans sont minutieux, plus tu t’inquiètes, n’est-ce pas ? Plus tes exigences sont élevées, plus elles sont nombreuses, et plus tu t’inquiètes, n’est-ce pas ? Et plus il devient difficile de trouver un partenaire, n’est-ce pas ? (Oui.) Quand tu ne sais pas si quelqu’un te convient ou non, tes difficultés deviennent d’autant plus importantes, et plus tes difficultés deviennent importantes, plus tes sentiments de désarroi et d’angoisse s’aggravent, n’est-ce pas ? Plus tes sentiments de désarroi et d’angoisse s’aggravent, plus ces émotions t’emberlificotent. Alors, comment résous-tu ce problème ? Supposons que tu comprennes l’essence du mariage et que tu comprennes la bonne voie et la bonne direction à suivre : quelle est alors la bonne approche à adopter vis-à-vis du mariage ? Tu dis : « Le mariage est un grand événement dans la vie et quoi que les gens choisissent, tout a été prédéterminé il y a longtemps. Dieu a ordonné et arrangé il y a longtemps qui serait ton conjoint et à quoi il ressemblerait. Les gens ne doivent pas être trop hâtifs ni se fier à leur imagination, et encore moins à leurs préférences. Se fier à son imagination et à ses préférences, et être trop hâtif, ce sont là autant de manifestations d’ignorance et ce n’est pas en accord avec la réalité. Les gens ne doivent pas laisser libre cours à leurs envies, et tout ce qui est imaginé est en contradiction avec la réalité. La chose la plus concrète à faire est de laisser les choses suivre leur cours naturel et d’attendre la personne que Dieu a arrangée pour toi. » Donc, avec cette théorie et cette compréhension concrète comme fondement, comment dois-tu pratiquer quant à cette question ? Tu dois avoir la foi, attendre le temps de Dieu et attendre les arrangements de Dieu. Si Dieu te trouve un partenaire approprié dans cette vie, alors ce partenaire apparaîtra au bon moment, au bon endroit et dans le bon environnement. Cela se produira lorsque les conditions seront réunies, et tout ce que tu as à faire est d’être celui qui coopère quant à cette question à un tel moment, dans un tel lieu et dans un tel environnement. La seule chose que tu puisses faire, c’est attendre : attendre que ce moment, cet endroit, cet environnement et, cette personne apparaissent, attendre que tout cela se produise, en n’étant ni actif ni passif, mais plutôt en attendant simplement que toutes ces choses se produisent et arrivent. Qu’est-ce que Je veux dire par « attendre » ? Je veux dire avoir une attitude d’obéissance, n’être ni actif ni passif. Cette attitude est une attitude de recherche et d’obéissance, sans importunité. Une fois que tu auras adopté ce genre d’attitude, seras-tu encore bouleversé, angoissé, et inquiet à propos du mariage ? (Non.) Tes plans individuels, ton imagination, tes souhaits, tes prédilections et toute ta réflexion ignorante qui est en contradiction avec les faits disparaîtront. Alors, ton cœur sera calme et tu n’éprouveras plus d’émotions négatives à propos du mariage. Tu seras détendu, libéré et libre en ce qui concerne ce sujet, et tu laisseras les choses suivre leur cours naturel. Une fois que tu as adopté la bonne attitude, tout ce que tu fais et tout ce que tu exprimes devient rationnel et approprié. Les émotions qui se manifestent au sein de ton humanité normale ne peuvent naturellement pas être du désarroi, de l’angoisse ni de l’inquiétude, mais elles sont plutôt paisibles et stables. Ces émotions ne sont ni déprimantes ni radicales : tu attends, simplement. La seule façon pour toi de pratiquer et d’adopter cette attitude à cet égard, dans ton cœur, est d’attendre et de te soumettre : « Je désire me soumettre à tout ce que Dieu arrange pour moi. Je n’ai pas d’exigences ni de plans personnels. » N’as-tu pas alors abandonné ces émotions négatives ? Et n’est-ce pas pour que ces émotions ne se manifestent pas ? Même si tu les ressentais, ne les abandonnerais-tu pas progressivement ? Et donc, quel genre de processus consiste à abandonner ces émotions négatives ? S’agit-il d’une manifestation de la poursuite de la vérité ? Cela montre que tu poursuis la vérité et que tu la pratiques. Le résultat final obtenu en poursuivant la vérité est celui de la pratique de la vérité : il est mis en œuvre par la pratique de la vérité. Lorsque tu atteindras le niveau de la pratique de la vérité, ton désarroi, ton angoisse et ton inquiétude ne te suivront plus comme des ombres : ils auront été complètement éliminés du plus profond de ton cœur. Le processus d’élimination de ces émotions, est-il le processus de l’abandon ? (Oui.) Pratiquer la vérité est aussi simple que cela. Est-ce facile ? La pratique de la vérité est une transformation des pensées et des opinions et, à plus forte raison, une transformation de l’attitude que l’on a vis-à-vis des choses. Pour abandonner une simple émotion négative, il faut pratiquer et mener à bien ces processus. Il faut d’abord passer par une transformation de ses pensées et de ses opinions, puis par une transformation de son attitude vis-à-vis de la pratique, avant d’opérer ensuite une transformation de sa manière de pratiquer, de ses principes de pratique et de son chemin de pratique. N’auras-tu pas alors abandonné cette émotion négative ? C’est aussi simple que cela. Le résultat final que tu obtiens en « abandonnant » est que tu n’es plus perturbé, déconcerté ni contrôlé par cette émotion négative, et en même temps, tu n’es plus hanté par toutes sortes de pensées et d’opinions négatives causées par cette émotion négative. De cette façon, tu vivras détendu, libre et libéré. Bien sûr, être détendu, libre et libéré, ce ne sont que des sentiments humains. Le véritable avantage que les gens en retirent est qu’ils se mettent à comprendre la vérité. La base de l’existence de l’homme, ce sont la vérité et les paroles de Dieu. Si les gens se fient à leur imagination pour vivre dans les limites de diverses émotions négatives afin de se protéger, s’ils comptent sur eux-mêmes et se fient à leurs propres aptitudes, à leurs propres moyens et à leurs propres méthodes pour se protéger et qu’ils suivent leur propre chemin, alors ils se seront éloignés de la vérité et de Dieu et se mettront naturellement à vivre sous le pouvoir de Satan. Par conséquent, lorsque tu seras confronté à ces mêmes difficultés et à ces mêmes situations, tu devras avoir de la compréhension dans ton cœur, et tu te diras naturellement : « Je n’ai pas à m’inquiéter de ces choses. Il n’y a pas à s’inquiéter. Les gens qui sont intelligents et sages se fieront à Dieu et confieront toutes ces choses à Dieu, ils se soumettront à Sa souveraineté, ils attendront tout ce que Dieu arrangera et ils attendront le moment, le lieu, la personne ou la chose que Dieu arrangera. Ce que l’homme doit faire et ce qu’il peut faire, c’est simplement coopérer et obéir : c’est le choix le plus sensé. » Bien sûr, si tu ne fais pas cela et que tu ne pratiques pas de cette manière, alors tout ce que Dieu arrange finira tout de même par se produire : aucune personne, aucun événement et aucune situation ne peuvent être changés par la volonté de l’homme. Le désarroi, l’angoisse et l’inquiétude de l’homme ne sont qu’un sacrifice dénué de sens, et ce ne sont que des pensées stupides et des manifestations d’ignorance de l’homme. Quelles que soient la profondeur et la gravité de tes sentiments de désarroi, d’angoisse et d’inquiétude ou la rigueur avec laquelle tu réfléchis à un sujet, tout cela est finalement inutile et doit être rejeté. Les faits et les résultats finaux ne peuvent pas être modifiés par la volonté de l’homme. En fin de compte, l’homme doit vivre sous la souveraineté et les arrangements de Dieu. Personne ne peut changer ces choses, et personne ne peut se libérer de toutes ces choses. N’est-ce pas vrai ? (Si.)

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contactez-nous par WhatsApp