Comment poursuivre la vérité (9) Partie 1

La dernière fois que nous nous sommes réunis, nous avons échangé sur la deuxième partie de ce qui doit être abandonné lorsqu’il s’agit de savoir « comment poursuivre la vérité » – c’est-à-dire abandonner les poursuites, idéaux et désirs humains. À ce sujet, nous avons dressé une liste de quatre éléments en tout : d’abord, les intérêts et les passe-temps ; deuxièmement, le mariage ; troisièmement, la famille ; et quatrièmement, la carrière. La dernière fois, nous avons échangé au sujet des intérêts et des passe-temps. L’un des aspects relatifs à l’abandon des poursuites, idéaux et désirs humains, ce sont les poursuites, idéaux et désirs humains qui émergent à cause des intérêts et des passe-temps. Après avoir écouté Mon échange, tout le monde a-t-il la bonne attitude et la bonne perspective concernant les intérêts et les passe-temps ? (Oui.) Si nous échangeons, c’est pour abandonner les poursuites, idéaux et désirs qui émergent à cause des intérêts et des passe-temps. Mais pour abandonner ces choses, tu dois d’abord comprendre ce que sont les intérêts et les passe-temps, puis tu dois comprendre comment tu dois les traiter et comment abandonner ces choses qui émergent à cause des intérêts et des passe-temps. Peu importe si nous échangeons sur le positif ou le négatif. En bref, le but est de permettre aux gens de comprendre ce que sont les intérêts et les passe-temps, puis de les traiter et de les appliquer correctement, de leur accorder la valeur ou l’espace adéquats pour exister, et en même temps, de permettre aux gens d’abandonner leurs poursuites, désirs et idéaux qui sont erronés, inappropriés, qu’ils ne doivent pas avoir, qui influencent leur croyance en Dieu et l’accomplissement de leur devoir. On pourrait dire que les poursuites, idéaux et désirs qui émergent de tes intérêts et passe-temps vont influencer ta vie, ta survie et ta vision de la survie. Bien sûr, ils exerceront une influence encore plus importante sur le chemin que tu empruntes, ainsi que sur ton devoir et ta mission dans la vie. Donc, d’un point de vue passif, les poursuites, idéaux et désirs qu’apportent les intérêts et les passe-temps aux gens ne sont pas les objectifs ni la direction qu’ils poursuivent – ils sont encore moins la vision de la vie et les valeurs qu’ils doivent instaurer dans leur vie. En échangeant sur ce que sont les intérêts et les passe-temps, J’explique aux gens comment bien les connaître et les traiter, puis Je les aide à savoir si leurs poursuites, idéaux et désirs sont corrects ou non du point de vue de l’influence qu’ont ces intérêts et ces passe-temps. C’est-à-dire que J’utilise aussi bien les côtés positifs et négatifs pour permettre aux gens de voir clairement comment traiter correctement leurs intérêts et leurs passe-temps. D’une part, si quelqu’un a une bonne connaissance et une compréhension précise des intérêts et des passe-temps, et qu’il est capable de les traiter de la bonne manière, alors il abandonne aussi véritablement les idéaux et désirs qui émergent des intérêts et des passe-temps. Une fois que tu auras une compréhension correcte des intérêts et des passe-temps, les méthodes et les manières suivant lesquelles tu les traiteras seront correctes et relativement en accord avec les principes et les exigences de Dieu envers l’homme. Ainsi, tu seras en mesure d’abandonner les poursuites, idéaux et désirs qui émergent des intérêts et des passe-temps de manière positive. De plus, cet échange te permet aussi de voir clairement les diverses influences néfastes que suscitent les poursuites, idéaux et désirs qui émergent des intérêts et des passe-temps, ou l’influence négative d’opposition qu’ils produisent, ce qui te permet ensuite d’abandonner activement ces poursuites, idéaux et désirs inappropriés. Après notre échange sur tout cela, certains ne diront-ils pas : « Les divers types de personnes dans ce monde ont tous des intérêts et des passe-temps différents, et leurs intérêts et passe-temps individuels font émerger des poursuites, idéaux et désirs différents. Admettons que nous réfléchissions selon notre manière actuelle de parler et que les gens ne soient pas partis à la poursuite de leurs idéaux et désirs, ce monde se serait-il développé ? Comment des domaines tels que la technologie, la culture et l’éducation humaines, qui touchent à la survie et à la vie de l’humanité, se seraient-ils développés ? L’humanité pourrait-elle encore profiter de son style de vie actuel ? Le monde se serait-il développé pour atteindre son état actuel ? Le monde ne serait-il pas resté à l’état de société primitive ? Aurions-nous le style de vie moderne de l’homme d’aujourd’hui ? » Est-ce un problème ? Il est possible que, quel que soit le sujet sur lequel nous échangeons, vous l’acceptiez tous en partant de la perspective selon laquelle : « Les paroles de Dieu sont la vérité, elles doivent être acceptées et on doit s’y soumettre ». Donc, la plupart du temps, vous n’avez pas d’opinions divergentes pour réfuter les paroles que J’ai échangées avec vous. Cependant, ce n’est pas la même chose que de dire qu’il n’y a personne – ou qu’il n’y a pas une tierce personne – qui soulèvera de tels doutes, n’est-ce pas ? Si quelqu’un soulevait effectivement une telle question, comment répondriez-vous ? (J’ai le sentiment que le point de vue exprimé dans cette question est erroné, parce que les intérêts et les passe-temps des gens ne contrôlent pas le développement des technologies ni le progrès des âges. Le développement des technologies et le progrès des âges sont tous soumis à la souveraineté de Dieu. Tu ne peux pas dire que quelqu’un qui a un intérêt ou un passe-temps peut faire avancer le développement du monde, qu’il peut changer le monde.) Tu t’exprimes à un niveau macroscopique. Existe-t-il d’autres manières de voir cela ? Cela dépend si tu comprends réellement la vérité ou non. Pensez-vous qu’après avoir entendu ces paroles d’échange, les incroyants poseront une telle question ? (Probablement.) Alors s’ils posent cette question, comment peux-tu répondre selon des faits objectifs et selon la vérité ? Si tu ne peux pas répondre, alors ils diront que tu as été induit en erreur. Que tu ne puisses pas répondre prouve au moins une chose, c’est que tu ne comprends pas cet aspect de la vérité. N’êtes-vous pas incapables de répondre ? (Si.) Alors, parlons de ce sujet.

Certains disent : « Si l’humanité ne poursuivait pas ses idéaux, le monde se serait-il développé pour atteindre son état actuel ? » La réponse est : « oui ». N’est-ce pas simple ? (Si.) Comment peut-on expliquer ce « oui » de la manière la plus simple et la plus directe ? Que l’humanité poursuive ou non ces idéaux n’exerce aucune influence sur le monde, parce que le développement du monde jusqu’à présent n’a pas avancé grâce aux idéaux de l’humanité ni n’a été mené par eux ; c’est plutôt le Créateur qui a conduit l’humanité jusqu’à présent, jusqu’à ce jour. Sans ses poursuites, idéaux et désirs, l’humanité serait arrivée à ce jour de la même manière, mais sans la direction et la souveraineté du Créateur cela n’aurait pas été le cas. Une telle explication est-elle appropriée ? (Oui.) Qu’a-t-elle d’approprié ? Répond-elle à la question ? Explique-t-elle l’essence de la question ? Elle ne l’explique pas ; elle répond juste à la question de manière théorique, dans ce qu’on pourrait appeler les termes d’une vision. Mais il y a une explication essentielle, plus détaillée, qui n’a pas encore été exprimée. Quelle est cette explication détaillée ? Parlons d’abord simplement. Dans l’humanité tout entière, les gens suivent leur propre genre, chaque genre de personne ayant sa propre mission. La mission de ceux qui croient en Dieu est de témoigner de la souveraineté du Créateur, de témoigner de Sa conduite, de mener à bien ce qu’Il leur a confié, de bien accomplir leur devoir et, à la fin, d’être sauvés. C’est là leur mission. Pour être plus précis, il s’agit pour eux de répandre la parole de Dieu et Son œuvre, et ensuite, en acceptant Sa direction et en expérimentant Son œuvre, de rejeter leurs tempéraments corrompus et d’être sauvés. Ce genre de personne est choisie par Dieu. C’est le genre de personne qui coopère avec l’œuvre qu’Il fait dans Son œuvre de gestion. La mission de ce genre de personne est de bien faire son devoir et de mener à bien ce que Dieu lui a confié. On peut dire que de telles personnes sont un groupe unique parmi toute l’humanité. Ce groupe de personnes unique porte une mission unique dans l’œuvre de gestion de Dieu, dans Son plan de gestion de six mille ans ; elles ont un devoir et une responsabilité uniques. Alors, quand Je dis d’abandonner les poursuites, idéaux et désirs qui émergent des intérêts et des passe-temps, J’exige de ces personnes, c’est-à-dire de vous tous, que vous abandonniez vos poursuites, idéaux et désirs personnels, car votre mission, votre devoir et votre responsabilité se trouvent dans la maison de Dieu et dans l’Église, non sur cette terre. Cela signifie que vous n’avez rien à voir avec le développement et l’avancement de ce monde, ni avec aucune de ses tendances. On pourrait aussi dire que Dieu ne vous a pas confié la moindre mission concernant le développement et l’avancement de ce monde. C’est Son ordination. Quelle est la mission que Dieu a confiée à ceux qu’Il a choisis, ceux qu’Il va sauver ? C’est de bien accomplir leur mission dans la maison de Dieu et d’être sauvés. L’une des choses qu’Il exige des gens pour qu’ils soient sauvés, c’est qu’ils poursuivent la vérité, et l’une des manières dont Il exige que les gens poursuivent la vérité, c’est d’abandonner les poursuites, idéaux et désirs humains. Donc, ces paroles et ces exigences ne s’adressent pas à toute l’humanité ; elles s’adressent plutôt à vous, à tous ceux du peuple élu de Dieu qu’Il a choisis et à tous ceux qui veulent être sauvés, et bien sûr, elles s’adressent à tous ceux qui sont capables de faire leurs devoirs dans l’œuvre de gestion de Dieu pour le salut de l’humanité. Quel rôle êtes-vous à même de jouer dans le plan de l’œuvre de gestion de Dieu ? Vous êtes ceux que Dieu va sauver. Alors, lorsqu’il est question de ceux que Dieu va sauver, qu’est-ce que ce « salut » implique ? Il implique d’accepter les paroles de Dieu, Son châtiment et Son jugement, Son ordination, Sa souveraineté et Ses arrangements, il implique de se soumettre à toutes Ses paroles, de suivre Sa voie, et pour finir, de L’adorer et de fuir le mal. En agissant ainsi, tu seras sauvé et tu entreras dans l’ère suivante. C’est le rôle que vous jouez au sein de toute l’humanité, et c’est la mission unique que Dieu vous a confiée parmi tous les hommes. Bien sûr, de votre point de vue, c’est un type particulier de responsabilité et de devoir qui vous est donné au sein de toute l’humanité. On parle ici de cette question du point de vue de ceux du peuple élu de Dieu qu’Il a choisis. De manière secondaire, parmi toute l’humanité, Dieu a donné à cet unique groupe de personnes une mission unique. Il n’a pas besoin qu’ils aient la moindre obligation ou responsabilité à l’égard du développement ou de l’avancement du monde, ni de quoi que ce soit en rapport avec ce monde. En plus de cet unique groupe de personnes, Dieu a confié diverses missions aux personnes restantes de tous genres qu’Il n’a pas choisies, sans tenir compte de leur nature-essence. À travers différentes périodes de l’humanité, différents environnements sociaux, et parmi différentes races, leurs diverses missions les ont amenées à jouer toutes sortes de rôles, et à occuper les différents domaines de la vie. À cause des divers rôles que Dieu a décrété qu’elles devaient jouer, elles ont chacune leurs propres intérêts et passe-temps. Avec la présence de ces intérêts et passe-temps, toutes sortes de poursuites, d’idéaux et de désirs naissent en elles. Parce que ces personnes ont toutes sortes de poursuites, d’idéaux et de désirs, dans diverses époques et divers environnements sociaux, le monde produit toutes sortes de nouvelles choses et de nouvelles industries. Par exemple : la technologie, la médecine, les affaires, l’économie et l’éducation, ou les industries légères telles que le textile ou l’artisanat, ainsi que les industries maritimes et aériennes, etc. Ainsi, les figures de proue, les individus remarquables et les enthousiastes inclassables qui émergent dans tous les domaines à cause de leurs poursuites, idéaux et désirs variés ont leurs propres missions à différents moments et dans divers environnements sociaux. En même temps, dans leur environnement social particulier, ils sont aussi en train de remplir continuellement leur mission. Ainsi, au cours des différentes ères de l’humanité et dans les divers environnements sociaux, la société se développe et avance en permanence à travers la réalisation des poursuites, idéaux et désirs de ces individus uniques. Et bien sûr, cela apporte constamment à l’humanité de la qualité dans leur vie matérielle à divers niveaux. Par exemple, quelques centaines d’années auparavant, il n’y avait pas d’électricité, alors les gens se servaient de lampes à huile. Dans ces circonstances uniques, une personne unique est arrivée et a inventé l’électricité, puis l’humanité a commencé à se servir de l’électricité pour s’éclairer. Voici un autre exemple : dans un environnement social particulier, un autre individu unique est apparu. Il s’est rendu compte qu’écrire sur des lamelles de bambou était très compliqué et il espérait qu’un jour on pourrait écrire sur une surface plate et fine qui serait à la fois pratique et facile à lire. Il a ensuite commencé à effectuer des recherches sur les techniques de production du papier et, à travers ses recherches, explorations et expérimentations continues, il a fini par inventer le papier. Puis il y a aussi eu l’invention de la machine à vapeur. Au cours d’une période unique est arrivée une personne unique qui trouvait que travailler à la main était trop fatigant, gaspillait trop d’énergie humaine et était trop inefficace. S’il existait une machine ou une autre méthode qui pouvait remplacer le travail humain, alors les gens pourraient économiser beaucoup de temps et seraient à même de faire d’autres choses. Ainsi, grâce à la recherche et l’exploration, la machine à vapeur est née, et ensuite, toutes sortes de choses mécaniques ont été inventées les unes après les autres en utilisant le principe de fonctionnement de la machine à vapeur. N’est-ce pas vrai ? (Si.) Ainsi, au cours des différentes époques, la réalisation et la confirmation continues des poursuites, idéaux et désirs d’une personne ou d’un groupe de personnes font avancer et développer l’industrie lourde et légère de manière progressive et continue, améliorant en permanence la qualité et les conditions de vie de toute l’humanité. Les industries légères telles que l’industrie du textile et l’artisanat se développent maintenant à des niveaux croissants de qualité, de finesse et de précision, et l’humanité les apprécie de plus en plus. L’industrie lourde, relative à tous les types de transports que sont les voitures, les trains, les bateaux à vapeur et les avions, simplifie grandement la vie des gens, leur rendant les déplacements plus faciles et plus pratiques. C’est là le vrai processus et la manifestation détaillée du développement de l’humanité. Bref, qu’il s’agisse de l’industrie légère ou de l’industrie lourde, quels qu’en soient les aspects, tout est initié et produit par les intérêts et les passe-temps d’un individu unique ou d’un groupe de personnes uniques. À cause de leurs intérêts et de leurs passe-temps uniques, ces gens ont leurs propres poursuites, idéaux et désirs. En même temps, à cause de leurs poursuites, idéaux et désirs uniques, au cours des différentes époques de l’humanité et dans les environnements sociaux dans lesquels ils vivent, les divers domaines dans lesquels ils sont donnent naissance à des technologies plus avancées de toutes sortes, à des choses plus pratiques, des choses qui ont la capacité d’améliorer la qualité de vie de toute l’humanité. Cela rend la vie plus facile et de meilleure qualité pour l’humanité. Nous n’allons pas parler de cela. Nous allons plutôt nous pencher sur l’origine de ces individus uniques. D’où viennent ces individus uniques qui apparaissent au cours de différentes époques ? Ne sont-ils pas ordonnés par Dieu ? (Si.) Cela ne fait aucun doute et personne ne peut le nier. Puisqu’ils sont ordonnés par Dieu, leurs missions sont également liées à l’ordination de Dieu. Que veut dire « liées à l’ordination de Dieu » ? Cela signifie que Dieu a confié des missions uniques à ces individus uniques, ce qui fait qu’ils viennent à des moments précis, pour faire ce qu’ils veulent à des moments précis et pousser alors l’humanité à avancer à diverses époques à travers les choses uniques qu’ils font. Grâce à ces individus uniques, le monde est constamment en train de traverser des changements et des renouveaux subtils. C’est ainsi que l’humanité se développe.

Quelle est la différence entre ceux qui ont ces intérêts et ces passe-temps uniques et le peuple élu que Dieu a choisi ? La différence, c’est que bien que Dieu ait ordonné une mission unique pour ces gens, ils ne sont pas ceux que Dieu a ordonnés pour le salut, donc Ses exigences envers eux se limitent au fait qu’ils doivent faire quelque chose d’unique, dans leur époque unique, à un moment unique. Ils mènent à bien leurs missions, et ensuite, lorsque vient leur moment unique, ils s’en vont. Pendant qu’ils vivent sur la terre, Dieu n’accomplit pas l’œuvre de salut en eux. Ils ont simplement comme mission le développement et l’avancement de cette société et de l’humanité, ou le changement des conditions de vie de l’humanité à différentes époques. Ils n’ont absolument rien à voir avec l’œuvre de salut pour l’humanité dans le plan de gestion de Dieu, donc peu importe le genre de mission qu’ils accomplissent, l’importance de leur contribution à l’humanité ou la profondeur de l’influence qu’ils ont sur l’humanité, ils n’ont rien à voir avec l’œuvre de salut de Dieu pour l’humanité. Ils appartiennent au monde, à ses tendances, à son développement et à tous ses domaines et industries ; ils n’ont rien à voir avec l’œuvre de salut de Dieu pour l’humanité, donc ils n’ont rien à voir avec chaque parole qu’Il prononce, chaque parole qu’Il apporte à l’humanité, la vérité et la vie qu’Il exprime ou Ses diverses exigences envers l’humanité. Qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie que les déclarations de Dieu à toute l’humanité, tout l’univers, jusqu’aux exigences et principes spécifiques dont Il parle, ne s’adressent pas à tout le monde ; bien sûr, elles s’adressent encore moins à ces personnes uniques qui ont un rôle important à jouer dans le développement de la société humaine. Les paroles de Dieu – la vérité, le chemin et la vie – s’adressent seulement au peuple élu qu’Il a choisi. Cela s’explique facilement : les paroles de Dieu s’adressent à ceux qu’Il choisit, ceux qu’Il veut sauver, ceux qu’Il veut voir être sauvés. Si quelqu’un n’est pas choisi par Dieu et si Dieu ne prévoit pas de le sauver, alors ces paroles de vie ne lui sont pas adressées – il n’a aucune part à ces paroles. Est-ce que tu comprends ? (Oui.) Ces individus uniques ont des intérêts et des passe-temps uniques, donc ils ont des poursuites, idéaux et désirs uniques plus élevés que ceux des gens ordinaires. Parce qu’ils ont ces poursuites, idéaux et désirs uniques, et parce qu’ils ont des intérêts et des passe-temps différents ou uniques, ils jouent un rôle important dans le développement de la société humaine et bien sûr, à différents moments, ils mènent à bien leurs importantes missions. Peu importe si oui ou non ils mènent finalement à bien leurs missions selon un standard acceptable, ils sont les seuls à avoir quoi que ce soit à faire avec les poursuites, idéaux et désirs qui émergent à cause de ces intérêts et passe-temps. Parce que ces gens ont des missions uniques, ils doivent réaliser leurs poursuites, idéaux et désirs à des époques particulières et dans des circonstances sociales particulières. C’est la mission que Dieu leur confie, la mission qu’Il ajoute sur leurs épaules. Cela relève de leur responsabilité et ils doivent agir ainsi. Peu importe le stress enduré par leur chair, leur cœur ou leur univers mental, ou l’importance du prix qu’ils ont à payer pour poursuivre la réalisation de leurs idéaux et désirs, ils vont tous – ou doivent tous – mener à bien la mission qui leur incombe, parce qu’il s’agit de l’ordination de Dieu. Personne ne peut échapper à l’ordination de Dieu ni à Sa souveraineté et à Ses arrangements. Donc, ces personnes n’ont absolument rien à voir avec l’abandon des poursuites, idéaux et désirs humains dont nous parlons. Que signifie le fait qu’ils n’aient rien à voir avec cela ? Cela signifie que ces paroles concernant l’abandon des poursuites, idéaux et désirs humains ne leur sont pas adressées. Quels que soient l’époque, les circonstances sociales ou le degré de développement de l’humanité, ces paroles de Dieu n’ont rien à voir avec eux. Ces paroles ne leur sont pas adressées, donc elles ne constituent pas une exigence à leur égard. Ils doivent mener à bien la mission qui leur incombe selon l’ordination, la souveraineté et les arrangements de Dieu. Ils doivent faire ce qui leur incombe aux différentes périodes et en fonction des différentes circonstances sociales de l’humanité malfaisante et corrompue, remplir leurs obligations et mener à bien la mission qui leur incombe. Alors jouent-ils un rôle d’exécutant ou de faire-valoir ? Quel que soit le terme choisi, il convient. Pour résumer, ils ne sont pas les élus de Dieu ni ceux qu’Il veut sauver, c’est tout. Alors, peu importe si les croyants abandonnent leurs poursuites, idéaux et désirs, cela ne retardera pas le développement du monde ou de l’humanité ; et bien sûr, cela ne retardera pas non plus le développement des divers domaines et industries au cours des différentes époques et dans les différentes circonstances sociales du monde. Cela n’est-il pas le cas ? (Si.) Quelle en est la raison ? Le développement de l’humanité et des industries de la société n’a rien à voir avec les croyants ou avec le peuple élu que Dieu a choisi, alors tu n’as pas à t’inquiéter : « Si nous agissons comme Tu le dis et abandonnons les poursuites, idéaux et désirs, alors cette société et l’humanité vont-elles continuer à se développer ? » Pourquoi serais-tu anxieux ? Tu n’as pas besoin de l’être. Dieu a des plans et des arrangements ; tu le comprends, n’est-ce pas ? (Oui.) Ton anxiété est superflue, elle vient du fait que tu ne vois pas les choses clairement et que tu ne comprends pas la vérité.

Quelles sont les poursuites, idéaux et désirs que devrait avoir un croyant en Dieu ? Tu dois bien faire ton devoir, à un standard acceptable, mener à bien ce que Dieu t’a confié, poursuivre et pratiquer la vérité dans l’accomplissement de ton devoir. Tu dois réussir à entrer dans la vérité-réalité, à voir les gens et les choses, à te comporter et à agir entièrement selon les paroles de Dieu, avec la vérité comme critère. Voilà les poursuites, idéaux et désirs que tu devrais avoir. Les poursuites, idéaux et désirs terrestres qui émergent des intérêts et des passe-temps sont des choses que tu dois abandonner. Pourquoi dois-tu les abandonner ? Tu es différent des gens en dehors de l’Église ; Dieu t’a choisi, tu as choisi de poursuivre la vérité et tu as décidé de suivre le chemin de la poursuite et la vérité, alors les objectifs et la direction de ta vie devraient subir un changement, et tu devrais entièrement et complètement abandonner les poursuites, idéaux et désirs qui émergent des intérêts et des passe-temps. Pourquoi faut-il que tu les abandonnes ? Parce que ce n’est pas la route que tu dois suivre. Cette route-là est celle des incroyants, ceux qui ne croient pas en Dieu. Si tu continues à marcher sur cette route, alors tu n’es pas l’un de ceux que Dieu a choisis. Si tu poursuis les mêmes idéaux et désirs que les incroyants, alors tu ne peux pas poursuivre la vérité et tu ne peux pas atteindre le salut. Pour être plus précis, si tu ne peux pas abandonner tes poursuites, idéaux et désirs, et que tu vas jusqu’à vouloir les réaliser, alors tu es incapable de te soumettre à l’œuvre de Dieu ou de craindre Dieu et de t’éloigner du mal, et tu ne pourras jamais être sauvé. Qu’est-ce que cela signifie ? Être incapable d’abandonner tes poursuites, idéaux et désirs, et aller jusqu’à vouloir les réaliser revient à abandonner ta poursuite de la vérité, à abandonner le salut et à ne pas vouloir te soumettre à la souveraineté et aux arrangements de Dieu. Cela n’est-il pas le cas ? (Si.) Alors finalement, c’est comme lorsque Je disais : si tu veux poursuivre la vérité, tu dois d’abord abandonner les poursuites, idéaux et désirs qui émergent des intérêts et des passe-temps. Tu dois les abandonner parce que la poursuite des idéaux et désirs terrestres n’a rien à voir avec ceux qui poursuivent la vérité et le salut ; ce n’est pas la route que tu devrais suivre ni le but et la direction que tu devrais mettre en place et avoir pour ta vie. S’il t’arrive souvent de planifier et de calculer pour obtenir ces choses dans ton cœur, que tu te creuses les méninges pour considérer et examiner cela, alors tu devrais abandonner cela le plus rapidement possible. Tu ne peux pas avoir un pied dans chaque camp : vouloir poursuivre la vérité et atteindre le salut, tout en voulant aussi poursuivre le monde et réaliser tes propres idéaux et désirs. En faisant cela, non seulement tu serais incapable d’atteindre ou de réaliser l’un ou l’autre, mais de plus – et c’est le plus important –, cela affecterait ton salut. En fin de compte, tu passerais à côté de l’œuvre de salut de Dieu pour les hommes, tu laisserais passer la meilleure occasion de salut de Dieu pour l’humanité et tu perdrais ta chance d’être sauvé. Au final, tu aboutirais au désastre, te frappant la poitrine et tapant des pieds, et il serait trop tard pour les regrets : tel serait ton triste destin. Si tu es intelligent et que tu as déjà décidé de poursuivre la vérité, alors tu dois abandonner les idéaux et désirs que tu avais auparavant ou que tu poursuis encore. Les gens stupides, les idiots, ceux qui manquent de sagesse et ceux qui sont confus, tous ces gens veulent poursuivre la vérité et être sauvés, mais ils ne veulent pas abandonner leurs poursuites, idéaux et désirs terrestres. Ils voudraient tout avoir. Ils pensent qu’en agissant ainsi, ils prennent l’avantage, que c’est intelligent, alors qu’en fait, c’est la manière d’agir la plus stupide qui soit. Ceux qui sont intelligents abandonneront entièrement leurs poursuites, idéaux et désirs terrestres et choisiront de poursuivre la vérité et d’être sauvés. Peu importe le niveau auquel le monde se développe, et peu importe l’état des affaires ou le développement des divers domaines et industries, rien de tout cela n’a quoi que ce soit à voir avec toi. Laisse ceux qui appartiennent au monde, ces démons qui vivent sur la terre, faire ce qu’ils ont à faire. Ce que nous ferons, d’abord, c’est de mener à bien le devoir qui nous incombe, et ensuite, nous profiterons des fruits de leur travail. C’est merveilleux ! Par exemple, les ordinateurs et les logiciels qu’ils inventent sont très utiles pour l’accomplissement de ton devoir et de ton travail. Tu les prends et tu t’en sers, tu les mets à ton service ; tu fais en sorte qu’ils t’assistent pour que tu puisses bien faire ton devoir, qu’ils t’assistent pour que tu fasses mieux ton travail, que tu fasses ton devoir plus efficacement, en améliorant ainsi les résultats, tout en économisant également du temps. Comme c’est merveilleux ! Tu n’as pas à te creuser les méninges et à chercher : « Comment ce logiciel a-t-il été inventé ? De qui provient-il ? Quels efforts dois-je mettre dans ce logiciel, dans cette partie technique ? » Ça ne sert à rien de te creuser les méninges ainsi. Tes pensées et ton énergie ne sont pas faites pour ça. Tu n’as pas besoin de consacrer ton énergie et tes cellules grises à cette question. Laisse les gens du monde participer à cela comme ils sont censés le faire. Suite à leurs contributions, nous prenons et utilisons le résultat. Comme c’est merveilleux ! Tout est prêt à l’emploi. Dieu a tout arrangé à l’avance, alors, tu n’as pas à poursuivre cela. En ce qui concerne ces questions, tu n’as pas à te montrer anxieux ou à y consacrer des efforts. En ce qui concerne ces questions, tu n’as pas à te charger ni à t’inquiéter de quoi que ce soit. Tout ce que tu dois faire, c’est bien accomplir ton devoir, poursuivre la vérité, parvenir à une compréhension de la vérité et entrer dans la vérité-réalité. N’est-ce pas le chemin le plus correct dans la vie ? (Si.)

Comprenez-vous maintenant le problème que pose la poursuite des idéaux et désirs ? Certains disent : « Si les gens ne poursuivaient pas leurs idéaux, alors le monde pourrait-il encore aller de l’avant et se développer ? » Je dis que oui. Comprenez-vous cette réponse ? La saisissez-vous ? (Oui.) Alors, voyez-vous aussi clairement l’essence de la question dont nous parlons ? N’est-ce pas la manière dont les choses se passent ? (Si.) Quand on en vient au dernier mot – le développement, le progrès et les affaires du monde –, laissez les démons qui appartiennent au monde, les soi-disant « humains » qui appartiennent au monde s’en occuper. Cela n’a rien à voir avec ceux qui croient en Dieu. Quelles sont la mission et la responsabilité de ceux qui croient en Dieu ? (Bien faire leur devoir, poursuivre la vérité et arriver au salut.) C’est exact. Cela est très spécifique et concret. N’est-ce pas simple ? (Si.) Ceux qui croient en Dieu n’ont besoin que de poursuivre la vérité et de suivre Sa voie, et à la fin, ils seront sauvés. C’est ta mission, et c’est la plus grande attente et espérance de Dieu envers vous. Dieu S’occupe des autres questions, alors tu n’as pas à être anxieux ou inquiet. Quand le moment viendra, tu profiteras de tout ce qui te revient, tu mangeras tout ce qui te revient et tu utiliseras tout ce qui te revient. Tout surpassera ton imagination et tes attentes, tout sera en abondance. Dieu ne te laissera manquer de rien ni ne te laissera vivre dans la pauvreté. Il y a une expression dans la Bible qui dit que le fardeau du Seigneur est léger. Que dit la version originale ? (« Car mon joug est doux, et mon fardeau léger » (Matthieu 11:30).) N’est-ce pas ce que cela veut dire ? (Si.) On ne te demande pas d’abandonner tes propres poursuites, idéaux et désirs pour te rendre médiocre, ni pour que tu deviennes paresseux ou dénué de poursuites, ni pour faire de toi un mort-vivant, une personne sans âme. Au contraire, cela a pour but de changer la direction et les objectifs incorrects de tes poursuites. Tu dois abandonner les poursuites, idéaux et désirs que tu ne devrais pas avoir, et instaurer des poursuites, des idéaux et des désirs corrects. Ce n’est que comme cela que tu peux suivre le bon chemin de vie. A-t-on alors terminé de résoudre ce problème ? Si les gens ne poursuivaient pas leurs idéaux, le monde continuerait-il à se développer ? La réponse est « oui ». Pourquoi ? (Parce que Dieu a ordonné une mission pour ceux qui appartiennent au monde ; ils s’occuperont de ce travail.) C’est exact, c’est parce que Dieu a Son ordination et Ses arrangements, donc tu n’as pas à être anxieux. Le monde va se développer et il n’a pas besoin que ceux qui croient en Dieu se chargent eux-mêmes de cette mission, qu’ils remplissent cette responsabilité et cette obligation. Dieu arrange les choses. Tu n’as pas à te soucier de savoir qui Dieu prévoit pour cela. Il te suffit de poursuivre la vérité, de suivre la voie de Dieu et d’arriver à Son salut. Dois-tu t’inquiéter de quoi que ce soit d’autre ? (Non.) Non. Alors, abandonner les poursuites, idéaux et désirs humains est un chemin que tu dois pratiquer. Tu n’as pas besoin de t’inquiéter de ce que deviendra le monde ou l’humanité lorsque tu auras abandonné tes idéaux et tes désirs. Ce n’est pas quelque chose qui doit t’inquiéter. Ça n’a rien à voir avec toi. Dieu a arrangé les choses. C’est aussi simple que ça. Tu comprends ? (Oui.) En échangeant ainsi, n’ai-Je pas résolu le problème à la racine ? (Si.) Si on vous reposait la question, quel regard porteriez-vous sur ce problème et comment l’expliqueriez-vous ? Si quelqu’un qui ne croit pas en Dieu demande : « Vous parlez toujours de ne pas poursuivre les idéaux, d’abandonner les idéaux et les désirs. Si tout le monde devait pratiquer comme vous dites, est-ce que le monde existerait encore ? Est-ce que l’humanité continuerait à se développer ? », tu peux lui répondre en disant : « Les gens ont tous leurs propres aspirations ; on ne peut pas les forcer. » C’est une expression populaire dans le monde. Tu devrais dire : « Dieu exige que les gens abandonnent leurs poursuites, idéaux et désirs ; c’est la vérité. Si tu es prêt à l’accepter, alors tu peux abandonner ces choses. Si tu n’es pas prêt à l’accepter, alors tu peux aussi choisir de ne pas les abandonner. Dieu ne forcera personne. Ça doit être volontaire de ta part d’abandonner tes poursuites, idéaux et désirs, et c’est ton droit. Ne pas les abandonner est aussi volontaire et c’est également ton droit. Chaque individu a sa mission spécifique. Parmi toute l’humanité, chaque personne a sa propre mission, son propre rôle à jouer. Les choix des gens sont différents, donc les chemins qu’ils empruntent sont différents. Tu as choisi de poursuivre le monde, de réaliser tes idéaux et tes désirs dans le monde et d’incarner tes valeurs, alors que moi j’ai choisi d’abandonner mes poursuites idéaux et désirs pour suivre Dieu, écouter Sa parole, suivre Sa voie et Le satisfaire. Au bout du compte, je pourrai atteindre le salut. Tu ne poursuis pas ce chemin, ce que tu es libre de faire. Personne ne peut t’y forcer. » Quelle est la réponse ? (Elle est bonne.) Si tu peux accepter l’idée « d’abandonner les poursuites, idéaux et désirs humains, » alors ces paroles te sont adressées. Si tu ne peux pas l’accepter, rien n’indique que tu doives écouter et accepter ces paroles. Tu peux choisir de ne pas écouter ; tu peux choisir de renoncer à l’œuvre de gestion de Dieu pour le salut de l’humanité et d’abandonner ta chance d’être sauvé. C’est ton droit. Tu peux aussi choisir de ne pas abandonner tes poursuites, idéaux et désirs, et de sortir dans le monde pour les réaliser avec audace et assurance. Personne ne te forcera et personne ne te condamnera. C’est ton droit. Ton choix est aussi ta mission, et ta mission est le rôle que Dieu a ordonné pour toi, celui que tu dois jouer parmi les hommes. C’est tout. Tel est le véritable état des faits. Quoi que tu choisisses, c’est le genre de chemin que tu vas suivre ; quel que soit le chemin que tu suis, c’est le rôle que tu joueras parmi les hommes. C’est aussi simple que ça. Tel est le véritable état des faits. Donc on en revient aux paroles précédentes : « Les gens ont tous leurs propres aspirations ; on ne peut pas les forcer. » Mais d’où vient cette aspiration ? À sa source, elle est ordonnée par Dieu. Si tu ne choisis pas d’accepter la vérité et de bien faire ton devoir, alors cela signifie que Dieu ne t’a pas choisi, et tu n’as pas d’opportunité de salut. Pour le dire simplement, tu n’as pas cette bénédiction ; elle n’a pas été ordonnée par Dieu. Si croire en Dieu ou poursuivre la vérité ne t’intéressent pas – si tu ne poursuis pas cet aspect –, alors tu n’as pas cette bénédiction. Ceux qui sont ordonnés pour venir dans la maison de Dieu sont prêts à y faire leurs devoirs. Quoi que dise Dieu, ils écoutent ; s’Il veut qu’ils abandonnent leurs poursuites, idéaux et désirs, ils le font. S’ils n’arrivent pas à les abandonner, alors ils se creusent la tête pour savoir comment le faire. Une telle personne est prête à poursuivre le salut. C’est le besoin et l’exigence les plus profonds de leur âme, qui ont été ordonnés par Dieu, pour qu’ils aient cette bénédiction qui est leur bonne fortune. Le rôle que Dieu ordonne pour toi est celui que tu dois jouer. C’est là la source. Ceux qui ne sont pas bénis poursuivent le monde, alors que ceux qui sont bénis poursuivent la vérité, n’est-ce pas un fait ? (Si.) Alors, si quelqu’un vous pose à nouveau la question, serez-vous capables de répondre ? (Oui.) Quelle est la réponse la plus simple ? (Les gens ont tous leurs propres aspirations ; on ne peut pas les forcer.) Les gens ont tous leurs propres aspirations ; on ne peut pas les forcer. Exiger de toi d’abandonner tes poursuites, idéaux et désirs a pour seul but de te donner un chemin de pratique. Tu peux choisir de les abandonner et tu peux choisir de ne pas le faire. Les gens ont tous leurs propres aspirations ; on ne peut pas les forcer. Si tu acceptes, alors ces paroles te sont adressées. Si tu n’acceptes pas, ces paroles ne te sont alors pas adressées, et l’abandon des poursuites, des idéaux et des désirs n’a rien à voir avec toi ; tu es libre. Cette question est-elle résolue ? (Oui.) Elle est résolue, alors plus personne ne continuera à ressasser ce sujet, n’est-ce pas ? (Oui.)

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contactez-nous par WhatsApp