Paroles de Dieu quotidiennes | « Le mystère de l’incarnation (1) » | Extrait 169

Certains peuvent se demander : « Pourquoi faut-il que l'ère soit inaugurée par Dieu Lui-même ? Un être créé ne pourrait-il pas Le remplacer ? » Vous êtes tous conscients que Dieu Se fait chair expressément pour inaugurer une nouvelle ère, et, bien sûr, quand Il inaugure une nouvelle ère, Il conclut l'ère précédente en même temps. Dieu est le commencement et la fin. C'est Lui-même qui met Son œuvre en mouvement, et alors, c'est Lui-même qui doit conclure l'ère précédente. Telle est la preuve de Sa victoire sur Satan et de Sa conquête du monde. Chaque fois qu'Il œuvre Lui-même parmi les hommes, c'est le début d'une nouvelle bataille. Sans le début d'une nouvelle œuvre, l'ancienne œuvre ne serait pas conclue, naturellement. Et l'absence de conclusion de l'ancienne prouve que la bataille contre Satan reste encore à mener à son terme. C'est seulement si Dieu Lui-même vient parmi les hommes et réalise une nouvelle œuvre que l'homme peut pleinement se libérer du domaine de Satan et acquérir une nouvelle vie et un nouveau commencement. Sinon, l'homme vivra éternellement dans l'ère ancienne et vivra éternellement sous l'ancienne influence de Satan. Durant chaque ère dirigée par Dieu, une partie de l'homme est libérée, et donc, l'homme progresse vers la nouvelle ère en même temps que l'œuvre de Dieu. La victoire de Dieu est une victoire pour tous ceux qui Le suivent. Si l'humanité de la création avait la responsabilité de conclure l'ère, alors, que ce soit du point de vue de l'homme ou de Satan, ce ne serait pas plus qu'un acte qui s'oppose à Dieu ou qui Le trahit, et non un acte d'obéissance à Dieu, et ainsi le travail de l'homme deviendrait un outil pour Satan. Si l'homme obéit à Dieu et Le suit durant une ère inaugurée par Dieu Lui-même, alors seulement Satan sera pleinement convaincu, car tel est le devoir d'un être créé. Par conséquent, Je vous dis que vous n'avez qu'à suivre et à obéir, et rien de plus n'est exigé de vous. Voilà ce que signifie accomplir son devoir et exercer ses fonctions. Dieu fait Sa propre œuvre et n'a pas besoin que l'homme fasse Son œuvre à Sa place. Il ne participe pas non plus au travail des êtres créés. L'homme accomplit son propre devoir et ne participe pas à l'œuvre de Dieu. Voilà la seule obéissance et la preuve que Satan est vaincu. Après que Dieu Lui-même a inauguré la nouvelle ère, Il ne descend plus Lui-même pour œuvrer parmi les hommes. C'est alors seulement que l'homme entre officiellement dans la nouvelle ère pour accomplir son devoir et réaliser sa mission comme être créé. Tels sont les principes selon lesquels Dieu œuvre et que personne ne peut transgresser. Seule cette façon de travailler est sensée et raisonnable. L'œuvre de Dieu est faite par Dieu Lui-même. C'est Lui qui met Son œuvre en mouvement et Lui aussi qui la conclut. C'est Lui qui planifie l'œuvre, qui la gère, et, même plus, c'est Lui qui la mène à son terme. Comme le dit la Bible : « Je suis le Commencement et la Fin ; Je suis le Semeur et le Moissonneur. » Tout ce qui est lié à l'œuvre de Sa gestion est fait par Dieu Lui-même. Il est le Souverain du plan de gestion de six mille ans ; nul ne peut faire Son œuvre à Sa place ou conclure Son œuvre, car c'est Lui qui tient tout dans Sa main. Puisqu'Il a créé le monde, Il conduira le monde entier à vivre dans Sa lumière, et Il conclura aussi l'ensemble de l'ère et ainsi mènera tout Son plan à terme !

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Hymne de la parole de Dieu

Dieu est le commencement et la fin

I

Pourquoi Dieu se fait-Il chair ? Quelle est Son intention ? Terminer une ère ancienne, en commencer une nouvelle. Commencement et fin, Dieu Lui-même commence Son œuvre, met fin à l'ère ancienne. Preuve qu'Il a conquis Satan et le monde. Dieu est le commencement et la fin. Le semeur et le moissonneur. Dieu est le commencement et la fin. Le semeur et le moissonneur.

II

Chaque fois que Dieu œuvre dans la chair, une nouvelle bataille commence. Une nouvelle bataille commence. Sans Son œuvre nouvelle, l'ancienne œuvre ne peut être menée à son terme. Le fait que l'ancienne œuvre n'est pas finie montre que la guerre avec Satan se poursuit encore. Dieu est le commencement et la fin. Le semeur et le moissonneur. Dieu est le commencement et la fin. Le semeur et le moissonneur.

III

Ce n'est que quand Dieu Lui-même vient accomplir Son œuvre nouvelle que l'homme peut briser le contrôle de Satan. Si Dieu ne venait pas œuvrer, il n'y aurait pas de nouveau départ, pas de nouvelle vie. L'homme serait condamné à l'ère ancienne sous l'emprise de Satan. IV À chaque ère conduite par Dieu, une part de l'homme est libérée. L'œuvre de Dieu l'amène vers une nouvelle ère de liberté. À chaque ère conduite par Dieu, une part de l'homme est libérée. Tous ceux qui suivent Dieu partagent Sa victoire. Dieu est le commencement et la fin. Le semeur et le moissonneur. Dieu est le commencement et la fin. Le semeur et le moissonneur. Dieu est le commencement et la fin. Le semeur et le moissonneur. Dieu est le commencement et la fin. Le semeur et le moissonneur. Dieu est le commencement et la fin.

Extrait de « Suivre l'Agneau et chanter des cantiques nouveaux »

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

Contactez-nous par WhatsApp