Paroles sur la connaissance de l’œuvre et du tempérament de Dieu (Extrait 27)

« Le blasphème et la calomnie à l’égard de Dieu est un péché qui ne sera pardonné ni dans cette ère ni dans l’ère à venir, et ceux qui commettent ce péché ne se réincarneront jamais. » Cela signifie que le tempérament de Dieu ne tolère pas d’être offensé par l’homme. Il ne fait aucun doute que le blasphème et la calomnie à l’égard de Dieu ne seront pardonnés ni dans cette ère ni dans l’ère à venir. Que le blasphème contre Dieu soit ou non intentionnel, il offense le tempérament de Dieu, et dire des paroles blasphématoires contre Dieu, quelle que soit la raison, sera certainement condamné. Cependant, certaines personnes disent des paroles blasphématoires condamnables dans des situations où elles ne comprennent pas cela, ou lorsqu’elles ont été fourvoyées, contrôlées ou réprimées par les autres. Après avoir dit ces paroles, elles ne se sentent pas à l’aise, elles se sentent coupables et elles éprouvent beaucoup de remords. Après cela, elles réalisent suffisamment de bonnes actions tout en acquérant la connaissance et en changeant sur ce point et, par conséquent, Dieu ne Se souvient plus de leurs transgressions passées. Vous devez connaître les paroles de Dieu précisément et vous ne devez pas les appliquer de façon arbitraire selon vos notions et votre imagination. Vous devez comprendre à qui Ses paroles sont destinées, et le contexte dans lequel Il parle. Vous ne devez pas appliquer arbitrairement les paroles de Dieu ni les définir avec désinvolture. Les gens qui ne savent pas comment expérimenter, ne réfléchissent aucunement sur eux-mêmes, et ils ne se confrontent pas aux paroles de Dieu, tandis que ceux qui ont eu quelques expériences et une certaine perspicacité ont tendance à être hypersensibles, ils ne se confrontent pas aux paroles de Dieu de façon arbitraire quand ils lisent Ses malédictions ou qu’Il déteste ou élimine les gens. Ces gens ne comprennent pas les paroles de Dieu et ils L’interprètent toujours mal. Certaines personnes n’ont pas lu les paroles actuelles de Dieu, ni fait de recherches sur Son œuvre actuelle, et encore moins ont-elles reçu l’éclairage du Saint-Esprit. Elles ont prononcé un jugement sur Dieu, et ensuite, quand quelqu’un leur a prêché l’Évangile, elles l’ont accepté. Après cela, elles regrettent ce qu’elles ont fait et désirent se repentir. Dans ce cas, nous verrons comment leurs comportements et manifestations vont progresser à l’avenir. Si leur comportement est particulièrement médiocre après qu’elles ont commencé à croire et, comme si cela ne suffisait pas, elles se disent « Bon, j’ai déjà exprimé des paroles blasphématoires, calomnieuses et critiques à l’égard de Dieu, et si Dieu condamne ce genre de personnes, mes recherches sont donc inutiles », elles sont alors définitivement perdues. Elles se sont abandonnées au désespoir et elles ont creusé leur propre tombe.

La plupart des gens ont transgressé et se sont souillés à certains égards. Par exemple, certains ont résisté à Dieu et ont dit des choses blasphématoires. Certains ont rejeté la commission de Dieu, n’ont pas accompli leur devoir et ont été détestés et abandonnés par Dieu. Certains ont trahi Dieu lorsqu’ils étaient confrontés à des tentations. Certains ont trahi Dieu en signant les « trois lettres » lorsqu’ils étaient en état d’arrestation. Certains ont volé des offrandes. Certains ont gaspillé des offrandes. Certains ont fréquemment perturbé la vie de l’Église et causé du tort au peuple élu de Dieu. Certains ont formé des cliques et traité rudement d’autres personnes, semant la pagaille dans l’Église. Certains ont souvent propagé des notions et la mort, faisant du mal aux frères et sœurs. Enfin, certains se sont livrés à la fornication et à la promiscuité et ont exercé une terrible influence. Qu’il suffise de dire que chacun a ses transgressions et ses souillures. Pourtant, certaines personnes sont capables d’accepter la vérité et de se repentir, tandis que d’autres ne le peuvent pas et mourraient plutôt que de se repentir. Les gens doivent donc être traités selon leur nature-essence et la constance de leur comportement. Ceux qui peuvent se repentir sont ceux qui croient vraiment en Dieu ; quant aux vrais impénitents, ceux qui devraient être exclus et expulsés seront exclus et expulsés. Certaines personnes sont malfaisantes, d’autres sont ignorantes ou stupides, et d’autres encore sont bestiales. Chacun est différent. Certaines personnes malfaisantes sont possédées par les esprits du mal, tandis que d’autres sont les laquais de Satan et des démons. Certains sont par nature particulièrement malintentionné, tandis que d’autres sont particulièrement malhonnêtes. Certains sont surtout cupides quand il s’agit d’argent, et d’autres prennent plaisir à la promiscuité sexuelle. Le comportement de chacun est différent, c’est pour cela que les gens doivent tous être appréhendés de façon globale conformément à leur nature et la constance de leur comportement. Selon les instincts de la chair mortelle de l’homme, chacun dispose du libre arbitre, peu importe qui il est. On peut concevoir les choses selon les notions de l’homme et ne pas avoir la capacité de pénétrer directement le domaine spirituel ou n’avoir aucun moyen de connaître sa vérité. Par exemple, si tu crois au vrai Dieu et que tu souhaites accepter cette phase de Sa nouvelle œuvre, et que, pourtant, personne n’est venu pour te prêcher l’Évangile et que seule l’œuvre du Saint-Esprit t’éclaire et te guide vers quelque part, alors tu es très limité dans ce que tu sais. Il t’est impossible de connaître l’œuvre que Dieu accomplit maintenant et ce qu’Il accomplira à l’avenir. Les gens ne peuvent pas concevoir Dieu ; ils n’ont pas la capacité de le faire, ils ne possèdent pas non plus la capacité de comprendre directement le domaine spirituel, ni de saisir parfaitement l’œuvre de Dieu, et encore moins de Le servir très volontiers tel un ange. À moins que, d’abord, Dieu ne conquière, sauve et réforme les gens par Ses paroles, ou les abreuve et les pourvoie des vérités qu’Il exprime, les gens sont incapables d’accepter la nouvelle œuvre, d’obtenir la vérité et la vie, ou de parvenir à connaître Dieu. Si Dieu n’accomplit pas cette œuvre, ils n’auront pas ces choses en eux ; c’est leur instinct qui en décide. Ainsi, certaines personnes résistent ou se rebellent, provoquant la colère et la haine de Dieu, mais Dieu considère chaque cas différemment et traite chacun d’eux séparément en fonction de l’instinct de l’homme. Chaque œuvre faite par Dieu est appropriée. Il sait ce qu’il faut faire et comment le faire, et Il ne poussera certainement pas quiconque à agir à l’encontre de son instinct. La façon dont Dieu traite chaque personne est fonction de la situation réelle des circonstances et de l’environnement de cette personne à ce moment-là, ainsi que de ses actions, son comportement, sa nature-essence. Dieu ne fera jamais de tort à personne. C’est là un aspect de la justice de Dieu. Par exemple, le serpent a séduit Ève pour qu’elle mange le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, mais l’Éternel ne lui a pas fait de reproche en lui disant : « Je t’ai dit de ne pas le manger, alors pourquoi l’as-tu quand même fait ? Tu aurais dû avoir du discernement. Tu aurais dû savoir que le serpent n’a parlé que pour te séduire. » l’Éternel n’a pas réprimandé Ève de cette façon. Parce que les humains sont Sa création, Dieu sait quels sont leurs instincts et de quoi ces instincts sont capables, dans quelle mesure les gens peuvent se contrôler et jusqu’où ils peuvent aller. Dieu sait tout cela très clairement. La façon dont Dieu traite une personne n’est pas aussi simple que les gens l’imaginent. Lorsque Son attitude envers une personne est une attitude de dégoût ou de répulsion, ou lorsqu’il s’agit de ce que cette personne dit dans un contexte donné, Il a une bonne compréhension de ses états. C’est parce que Dieu scrute le cœur et l’essence de l’homme. Les gens pensent toujours : « Dieu n’a que Sa divinité. Il est juste et ne tolère aucune offense de la part de l’homme. Il ne considère pas les difficultés de l’homme et ne Se met pas à la place des gens. Si quelqu’un Lui résiste, Il le punira. » Ce n’est pas du tout ça. Si c’est ainsi que quelqu’un comprend Sa justice, Son œuvre et Sa façon de traiter les gens, il se trompe gravement. Dieu ne détermine pas la destinée de chaque personne en fonction des notions et de l’imagination de l’homme, mais de Son tempérament juste. Il rétribuera chacun selon ses actes. Dieu est juste, et tôt ou tard, Il veillera à ce que tout le monde soit convaincu, de bout en bout.

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contactez-nous par WhatsApp