L'Église de Dieu Tout-Puissant App.

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Les déclarations de Dieu Tout-Puissant (La voie pour connaître Dieu)

Récitations des paroles de Dieu
Les déclarations de Dieu Tout-Puissant (La voie pour connaître Dieu)

Catégories

Recital-kingdom-selection
Déclarations du Christ des derniers jours (Sélections)

Premièrement, nous allons chanter un hymne : (I) Le royaume est descendu dans le monde

Accompagnement : Le peuple acclame Dieu, le peuple loue Dieu ; toutes les bouches prononcent le nom du seul vrai Dieu. Le royaume descend sur terre ;

1. Le peuple acclame Dieu, le peuple loue Dieu ; toutes les bouches prononcent le nom du seul vrai Dieu ; tout le peuple lève les yeux pour contempler Ses actes. Le royaume descend sur terre ; La personne de Dieu est pleine de richesse et d’abondance (richesse et d’abondance). Qui ne s’en réjouirait pas ? (Qui ne s’en réjouirait pas ?) Qui ne danserait pas de joie pour cela ? (Qui ne danserait pas de joie pour cela ?) Oh, Sion ! (Oh, Sion !) Oh, Sion ! (Oh, Sion !) Lève ta bannière triomphante pour célébrer Dieu ! Chante ton chant triomphal de victoire et propage Son saint nom.

2. Toutes les choses sur la terre ! Purifiez-vous en sacrifice pour Dieu (en sacrifice pour Dieu) ! Les étoiles dans les cieux ! Retournez maintenant dans vos orbites et manifestez la grandeur de Dieu dans le firmament ! Dieu écoute des voix du peuple sur la terre, qui répandent pour Dieu l’amour infini et la révérence par le chant ! En ce jour, comme toutes les choses rajeunissent, Dieu visite la terre, visite la terre. À ce moment, les fleurs s’épanouissent, les oiseaux chantent ; toutes choses est pleine de jubilation ! Les oiseaux chantent ; toutes choses est pleine de jubilation ! Au son de l’annonce du royaume, le royaume de Satan s’effondre, détruit par le chœur réverbérant de l’hymne du royaume. Et il ne se relèvera jamais !

3. Qui sur terre ose se lever et résister ? Quand Dieu descend sur terre, Il apporte le feu, apporte Sa colère, apporte tous les désastres, apporte tous les désastres. Les royaumes terrestres deviennent maintenant (deviennent maintenant) le royaume de Dieu ! Dans les cieux, les nuages dévalent et gonflent ; sous le ciel (sous le ciel), sous le ciel (sous le ciel), les lacs et les rivières produisent et déferlent une mélodie mouvementée. Les animaux qui se reposaient sortent de leur tanière, tous les hommes qui sommeillaient est réveillé par Dieu. Le jour attendu par tous est enfin arrivé (est enfin arrivé) ! Ils offrent les plus belles chansons (les plus belles chansons) pour Dieu ! Pour Dieu !

À quoi pensez-vous quand vous chantez ce cantique ? (Très enthousiasmés, ravis. Nous pensons à la gloire de la beauté du règne. L’humanité et Dieu seront unis éternellement.) Quelqu’un a-t-il pensé à la forme que l’homme doit adopter pour être avec Dieu ? Selon vos imaginations comment une personne doit-elle être pour s’unir à Dieu et jouir de la vie glorieuse qui suit dans le règne ? (Elle doit avoir un tempérament qui a changé.) Elle doit avoir un tempérament qui a changé, mais dans quelle mesure ? Quel sera son état après qu’il aura changé ? (Elle deviendra sainte.) Quelle est la norme pour la sainteté ? (Toutes ses pensées et ses réflexions sont compatibles avec Christ.) Comment se manifeste une telle compatibilité ? (Elle ne résiste pas à Dieu, ne trahit pas Dieu, mais offre à Dieu une obéissance absolue et craint Dieu dans son cœur.) Certaines de vos réponses indiquent que vous êtes sur la bonne voie. Ouvrez votre cœur, chacun de vous, et partagez ce que votre cœur vous dit. (Les gens qui vivent avec Dieu dans le règne peuvent accomplir leur devoir, fidèlement accomplir leur devoir, en poursuivant la vérité sans être retenus par toute personne, tout évènement ou toute chose. Et il leur devient possible de se libérer de l’influence de l’obscurité, d’aligner leur cœur sur Dieu, de craindre Dieu et de s’éloigner du mal.) (Notre manière de voir les choses peut être alignée sur Dieu et nous pouvons nous libérer de l’influence de l’obscurité. La norme minimale est de ne pas se laisser exploiter par Satan, de rejeter tout tempérament corrompu, d’obéir à Dieu. Nous croyons que la libération de l’influence de l’obscurité est l’élément clé. Toute personne qui ne peut pas se libérer de l’influence de l’obscurité, ne peut pas se libérer des liens de Satan, n’a pas acquis le salut de Dieu.) (La norme pour être perfectionné par Dieu, c’est l’homme qui est un avec Dieu, de cœur et d’esprit. L’homme ne résiste plus à Dieu ; il peut se connaître lui-même, pratiquer la vérité, atteindre une compréhension de Dieu, aimer Dieu et s’aligner sur Dieu. C’est tout ce qu’il faut faire.)

L’importance de la fin dans le cœur des êtres humains

Il semble que vous avez quelque chose dans votre cœur au sujet de la façon dont vous devez cheminer et vous le saisissez et le comprenez très bien. Mais que vos paroles se révèlent des mots vides ou la réalité concrète dépend de l’objet de votre attention dans votre pratique quotidienne. Au fil des années, vous avez récolté une moisson de tous les aspects de la vérité, à la fois en termes de doctrine et de contenu de la vérité. Cela prouve que les gens de nos jours accordent de l’importance à la recherche de la vérité. Et en conséquence, tous les aspects et tous les éléments de la vérité ont sûrement pris racine dans le cœur de certaines personnes. Cependant, qu’est-ce que Je crains le plus ? Que, bien que les thèmes de la vérité et ces théories aient pris racine, le contenu réel ne pèse tout simplement pas beaucoup sur votre cœur. Lorsque vous affrontez des problèmes, faites face à des épreuves et à des choix, dans quelle mesure êtes-vous capables de mettre la réalité de ces vérités à bon usage ? Vous aideront-elles à vivre vos difficultés et à sortir de vos épreuves en ayant satisfait la volonté de Dieu ? Resterez-vous solides dans vos épreuves ? Témoignerez-vous de Dieu clairement ? Ces questions vous ont-elles intéressés auparavant ? Je vous demande : dans votre cœur, dans votre contemplation et toutes vos pensées quotidiennes, qu’est-ce qui est le plus important pour vous ? En êtes-vous jamais arrivés à une conclusion ? Quelle est la chose la plus importante, croyez-vous ? Certaines personnes disent : « C’est de mettre la vérité en pratique, bien sûr. » Certaines personnes disent : « Bien sûr, c’est de lire la parole de Dieu tous les jours. » Certaines personnes disent : « C’est de me situer devant Dieu et de prier Dieu tous les jours, bien sûr. » Et puis il y a ceux qui disent : « Bien sûr, c’est de bien faire mon devoir tous les jours. » Il y a des personnes encore qui disent qu’elles ne font que penser à la manière de satisfaire Dieu, de Lui obéir en toutes choses et d’agir en harmonie avec Sa volonté. Est-ce bien comme cela ? Est-ce tout ? À titre d’exemple, certains disent : « Je veux seulement obéir à Dieu, mais, quand quelque chose arrive, je ne peux pas Lui obéir. » Certaines personnes disent : « Je veux seulement satisfaire Dieu. Même si je pouvais Le satisfaire une seule fois, ce serait bien, mais je ne peux jamais Le satisfaire. » Et certaines personnes disent : « Je veux seulement obéir à Dieu. Dans les moments d’épreuve, je ne veux que me soumettre à Ses orchestrations, obéissant à Sa souveraineté et à Ses arrangements, sans aucune plainte ou demande. Pourtant, presque chaque fois, je ne réussis pas à être obéissant. » D’autres personnes disent : « Quand je dois faire face à des décisions, je n’arrive jamais à choisir de mettre la vérité en pratique. Je veux toujours satisfaire la chair. Je veux toujours satisfaire mes désirs égoïstes personnels. » Quelle en est la raison ? Avant que le test de Dieu ne vienne, vous êtes-vous mis au défi vous-mêmes à plusieurs reprises ? Vous êtes-vous éprouvés et testés plusieurs fois ? Voyez si vous pouvez vraiment obéir à Dieu, vraiment satisfaire Dieu et être certains de ne pas trahir Dieu. Voyez si vous pouvez ne pas vous satisfaire, ne pas satisfaire vos désirs égoïstes, mais seulement satisfaire Dieu, dépourvus de vos choix individuels. Y a-t-il quelqu’un comme cela ? En réalité, un seul fait a été placé sous vos propres yeux. C’est ce qui intéresse le plus chacun de vous, ce que vous voulez le plus savoir, c’est-à-dire la question de la fin et de la destination de toute personne. Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais personne ne peut nier cela. Je sais que certaines personnes, en ce qui a trait à la vérité au sujet de la fin de l’homme, au sujet de la promesse de Dieu à l’humanité et de quel genre de destination Dieu réserve à l’homme, ont déjà beaucoup étudié la Parole de Dieu à ces sujets. Puis il y a les gens qui la cherchent constamment, qui y réfléchissent dans leur esprit et qui n’obtiennent toujours pas de résultats, ou peut-être aboutissent à une conclusion ambiguë. En fin de compte, ils ne sont toujours pas certains de la fin qui les attend. Quand ils reçoivent l’échange de la vérité, quand ils acceptent la vie de l’église, quand ils accomplissent leur devoir, la plupart des gens veulent toujours avoir une réponse définitive aux questions suivantes : quelle sera ma fin ? Puis-je continuer le chemin jusqu’au bout ? Quelle est l’attitude de Dieu envers l’homme ? Certaines personnes s’inquiètent même : j’ai fait des choses dans le passé, j’ai dit des choses, j’ai désobéi à Dieu, j’ai trahi Dieu par certaines de mes actions. Dans certaines choses, je n’ai pas satisfait Dieu, j’ai blessé le cœur de Dieu, j’ai déçu Dieu, j’ai fait en sorte que Dieu me hait et me déteste. Alors ma fin est peut-être inconnue. Il est juste de dire que la plupart des gens se sentent mal à l’aise au sujet de leur propre fin. Personne n’ose dire : « J’ai cent pour cent de certitude que je vais survivre. J’ai cent pour cent de certitude que je peux satisfaire la volonté de Dieu. Je suis une personne selon le cœur de Dieu. Je suis une personne que Dieu loue. » Certaines personnes pensent qu’il est particulièrement difficile de suivre la voie de Dieu et que pratiquer la vérité est la chose la plus difficile de toutes. Par conséquent, ces personnes pensent que rien ne peut les aider et n’osent pas espérer une bonne fin, ou peut-être qu’elles pensent qu’elles ne peuvent pas satisfaire la volonté de Dieu, qu’elles ne peuvent pas survivre, et de ce fait diront que toute fin leur échappe et qu’elles ne peuvent pas arriver à une bonne destination. Peu importe la pensée précise des gens, tous se posent très souvent des questions sur leur fin. Au sujet de leur avenir, de ce qu’ils recevront quand Dieu terminera Son œuvre, ces gens font constamment des calculs et des plans. Certaines gens paient le double du prix ; certaines gens abandonnent leurs familles et leurs emplois ; certaines gens renoncent à leur mariage ; certaines gens démissionnent pour dépenser pour Dieu ; certaines gens quittent leur maison pour accomplir leur devoir ; certaines gens choisissent des difficultés et commencent à assumer la tâche la plus ardue et la plus fatigante ; certaines gens choisissent de consacrer la richesse, de tout consacrer ; certaines gens encore choisissent de poursuivre la vérité, et de poursuivre la connaissance de Dieu. Peu importe comment vous choisissez de pratiquer, la manière dont vous le faites est-elle si importante ? (Pas importante.) Comment pouvons-nous expliquer que ce n’est pas important, alors ? Si la manière n’a pas d’importance, alors qu’est-ce qui importe ? (Un bon comportement extérieur ne signifie pas que la vérité soit mise en pratique.) (Ce que tout le monde pense n’a pas d’importance. La clé, ici, c’est de savoir si nous avons mis la vérité en pratique et de savoir si nous aimons Dieu.) (La chute des antéchrists et des faux leaders nous aide à comprendre que le comportement extérieur n’est pas la chose la plus importante. Extérieurement, ils semblent avoir abandonné beaucoup et ils semblent être prêts à payer le prix, mais, après inspection, nous pouvons voir qu’ils n’ont simplement pas un cœur qui craint Dieu ; à tous les égards, ils Lui résistent. Aux moments critiques, ils se rangent toujours du côté de Satan, interférant avec l’œuvre de Dieu. Ainsi, les principales considérations ici portent sur le côté où nous nous rangeons au moment venu, et sur nos points de vue.) Vous parlez tous bien, et il semble que vous ayez déjà une connaissance de base et une norme sur la mise en pratique de la vérité, et sur la volonté de Dieu et sur ce que Dieu exige de l’homme. Que vous puissiez parler comme cela est très émouvant. Bien qu’il y ait quelques mots inappropriés ici et là, vos déclarations déjà se rapprochent d’une explication digne de la vérité. Cela prouve que vous avez développé votre propre compréhension réelle des personnes, des évènements et des objets autour de vous, de tout votre entourage que Dieu a disposé et de tout ce que vous pouvez voir. Cette compréhension se rapproche de la vérité. Même si ce que vous dites n’est pas tout à fait complet et que quelques mots ne sont pas très appropriés, votre compréhension se rapproche déjà de la réalité de la vérité. Vous entendre parler de cette manière Me réjouit.

Les croyances des gens ne peuvent pas remplacer la vérité

Il y a des gens qui peuvent endurer des difficultés ; ils peuvent payer le prix ; leur comportement extérieur est très bon ; ils sont bien respectés ; et ils reçoivent l’admiration de tous. Qu’en pensez-vous ? Ce genre de comportement extérieur peut-il être considéré comme une pratique de la vérité ? Pouvez-vous dire que cette personne satisfait la volonté de Dieu ? Pourquoi est-ce que maintes et maintes fois les gens voient ce genre de personnes et pensent qu’elles satisfont Dieu, pensent qu’elles marchent sur le chemin de la pratique de la vérité, qu’elles marchent dans la voie de Dieu ? Pourquoi certaines gens pensent-ils de cette façon ? Il n’y a qu’une seule explication. Et de quelle explication s’agit-il ? C’est que, pour un grand nombre de personnes, des questions comme ce que signifie mettre la vérité en pratique, ce que signifie satisfaire Dieu, vraiment posséder la réalité de la vérité, ces questions ne sont pas très claires. Donc, certaines personnes sont souvent trompées par ceux qui semblent spirituels, qui semblent nobles, qui semblent admirables. Quant aux personnes qui peuvent parler de lettres et de doctrines et dont le discours et les actions semblent dignes d’admiration, leurs admirateurs ne se sont jamais arrêtés à l’essence de leurs actions, aux principes qui fondent leurs actes, aux buts qu’elles poursuivent. Et ils n’ont jamais cherché à savoir si ces personnes obéissent vraiment à Dieu, si elles craignent Dieu et s’éloignent du mal. Ils n’ont jamais discerné l’essence de l’humanité de ces personnes. Au contraire, depuis le moment de la première rencontre, peu à peu, ils en viennent à admirer ces personnes, à les vénérer, et, à la fin, ces personnes deviennent leurs idoles. De plus, dans la pensée de certaines gens, ces idoles qu’ils adorent, qui, selon eux, peuvent abandonner leurs familles et leurs emplois, peuvent payer le prix à la surface, ces idoles sont les personnes qui satisfont vraiment Dieu, celles qui peuvent vraiment recevoir une bonne fin et une bonne destination. Dans leur pensée, ces idoles sont les personnes que Dieu loue. Qu’est-ce qui porte les gens à avoir ce genre de croyance ? Quelle est l’essence de cette question ? Quelles conséquences peuvent-elles entraîner ? Abordons d’abord la question de son essence.

Ces questions concernant les points de vue des gens, leurs pratiques, les principes sur lesquels ils fondent leurs pratiques et ce que tout le monde souligne normalement, essentiellement, tout cela n’a rien à voir avec les exigences de Dieu à l’égard de l’humanité. Indépendamment du fait que les gens prêtent attention aux questions superficielles ou profondes, aux lettres et doctrines ou à la réalité, les gens n’adhèrent pas à ce qu’ils devraient adhérer le plus, et ils ne connaissent pas ce qu’ils devraient connaître le plus. La raison en est que les gens n’aiment pas du tout la vérité. Par conséquent, les gens ne sont pas prêts à consacrer de temps et d’efforts à la recherche et à la pratique des principes de la parole de Dieu. Au contraire, ils préfèrent utiliser des raccourcis et résumer ce qu’ils perçoivent comme une bonne pratique et un bon comportement, ce qu’ils en connaissent. Ce résumé devient alors leur propre but, la vérité qu’ils veulent pratiquer. La conséquence directe en est que les gens utilisent un bon comportement humain comme un substitut à la mise en pratique de la vérité, ce qui satisfait également leur désir de s’attirer les faveurs de Dieu. Ces gens ensuite se sentent autorisés à composer avec la vérité, à raisonner avec Dieu et à Le contester. En même temps, sans aucun scrupule, ces gens mettent Dieu de côté, et laissent leur idole dans leur cœur prendre la place de Dieu. Une seule cause fondamentale porte ces gens à agir dans l’ignorance, à adopter des points de vue ignorants et unilatéraux ainsi que des pratiques unilatérales. Je vous en fais part aujourd’hui. La raison en est que, bien que les gens puissent suivre Dieu, Le prier tous les jours et lire la parole de Dieu chaque jour, ils ne comprennent pas réellement la volonté de Dieu. C’est la racine du problème. Si une personne comprend le cœur de Dieu, comprend ce que Dieu aime, ce que Dieu déteste, ce que Dieu veut, ce que Dieu rejette, si elle sait le genre de personnes que Dieu aime, le genre de personnes que Dieu n’aime pas, le genre de normes que Dieu applique à Ses exigences à l’égard de l’homme, le genre d’approches qu’Il emprunte pour perfectionner l’homme, cette personne peut-elle encore avoir ses idées personnelles ? Peut-elle simplement se mettre à adorer une autre personne ? Une personne ordinaire pourrait-elle devenir son idole ? Si quelqu’un comprend la volonté de Dieu, son point de vue est un peu plus rationnel que cela. Il ne va pas idolâtrer arbitrairement une personne corrompue, ni ne croira, en marchant sur le chemin de la mise en pratique de la vérité, que l’adhésion arbitraire à quelques simples règles ou principes équivaut à mettre la vérité en pratique.

Plusieurs opinions existent sur la norme avec laquelle Dieu détermine la fin de l’homme

Revenons à ce thème et continuons à discuter du sujet de la fin.

Étant donné que toute personne est préoccupée par sa fin, savez-vous comment Dieu détermine cette fin ? De quelle manière Dieu détermine-t-Il la fin d’une personne ? Et quel genre de norme utilise-t-Il pour déterminer la fin d’une personne ? Et quand la fin de l’homme n’a pas encore été déterminée, comment Dieu révèle-t-Il cette fin ? Quelqu’un le sait-il ? Comme Je viens de le dire, certaines gens ont déjà étudié la parole de Dieu depuis longtemps. Ces gens sont à la recherche d’indices sur la fin de l’humanité, sur les catégories qui la composent et sur les différentes fins réservées à différents types de personnes. Ils veulent aussi savoir comment la parole de Dieu détermine la fin de l’homme, le type de norme que Dieu utilise et la manière dont Il détermine la fin de l’homme. Pourtant, en fin de compte, ces gens ne parviennent jamais à découvrir quoi que ce soit. En fait, la question n’est à peu près pas abordée dans la parole de Dieu. Pourquoi ? Tant que la fin de l’homme n’a pas encore été révélée, Dieu ne veut pas dire à qui que ce soit ce qui va se passer à la fin ni ne veut informer quiconque à l’avance sur sa destination. La raison en est qu’une telle révélation de Dieu ne serait d’aucun avantage à l’homme. Pour l’instant, Je veux seulement vous parler de la manière dont Dieu détermine la fin de l’homme, des principes sur lesquels Il fonde Son œuvre de détermination de la fin de l’homme et de manifestation de cette fin, et aussi des normes auxquelles Il se réfère pour déterminer si quelqu’un peut survivre ou non. N’est-ce pas ce qui vous préoccupe le plus ? Alors, comment les gens conçoivent-ils la manière avec laquelle Dieu détermine la fin de l’homme ? Vous avez parlé un peu sur ce sujet tout à l’heure. Certains d’entre vous ont dit qu’il s’agit d’accomplir son devoir fidèlement, de dépenser pour Dieu ; certains ont parlé d’obéir à Dieu et de satisfaire Dieu ; certains ont dit qu’il s’agit d’être à la merci de Dieu et certains qu’il faut mener une vie discrète… Quand vous mettez ces vérités en pratique, quand vous pratiquez les principes de votre imagination, savez-vous ce que Dieu pense ? Vous êtes-vous demandé si votre manière d’agir satisfait la volonté de Dieu ? Si elle répond à la norme de Dieu ? Si elle répond aux exigences de Dieu ? Je crois que la plupart des gens ne réfléchissent pas vraiment à cela. Ces gens ne font qu’appliquer mécaniquement une partie de la parole de Dieu ou une partie des sermons ou des normes de certains hommes spirituels qu’ils adorent, s’imposant ceci ou cela. Ils croient que c’est la bonne manière de faire de sorte qu’ils y adhèrent continuellement et la répètent, peu importe ce qui se passe à la fin. Certaines gens pensent : « Je crois depuis tellement d’années ; j’ai toujours pratiqué de cette manière ; je sens que j’ai vraiment satisfait Dieu. Je pense aussi que j’en ai tiré un grand profit, car je suis arrivé à comprendre plusieurs vérités au cours de ces années, à comprendre beaucoup de choses que je ne comprenais pas auparavant. En particulier, plusieurs de mes idées et de mes points de vue ont changé. Mes valeurs de vie ont beaucoup changé et j’ai une assez bonne compréhension de ce monde. » De telles gens croient que cela est une récolte, le résultat final de l’œuvre de Dieu pour l’homme. À votre avis, avec ces normes et l’ensemble de vos pratiques prises comme un tout, satisfaites-vous la volonté de Dieu ? Certains répondront en toute certitude : « Bien sûr ! Nous pratiquons selon la parole de Dieu ; nous pratiquons selon ce que le frère a prêché et échangé ; nous accomplissons toujours notre devoir, nous suivons toujours Dieu et nous n’avons jamais quitté Dieu. Nous pouvons donc dire en toute confiance que nous satisfaisons Dieu. Peu importe la mesure de notre compréhension de la volonté de Dieu, de notre compréhension de la parole de Dieu, nous sommes toujours restés sur le chemin de la recherche de la compatibilité avec Dieu. Si nous agissons correctement et pratiquons correctement, alors le résultat sera correct. » Que pensez-vous de cette perspective ? Est-elle correcte ? Peut-être y a-t-il des gens qui disent : « Je n’ai jamais pensé à ces choses avant. Je pense seulement que si je continue à accomplir mon devoir et à agir selon les exigences de la parole de Dieu, alors je peux survivre. Je ne me suis jamais arrêté à la question de savoir si je peux satisfaire le cœur de Dieu ni si j’étais conforme à la norme requise par Dieu. Puisque Dieu ne me l’a jamais dit ni ne m’a donné des instructions claires, je crois que, tant que je continue, Dieu sera satisfait et Il ne devrait pas avoir d’autres exigences à mon égard. » Ces croyances sont-elles correctes ? En ce qui Me concerne, cette façon de pratiquer, cette façon de penser et ces points de vue sont tous accompagnés de fantaisies et d’un peu d’aveuglement. Quand Je dis cela, peut-être certains d’entre vous se sentent-ils un peu découragés. « Aveuglement ? Si c’est un “aveuglement”, alors notre espoir de salut, notre espoir de survie est minime et très incertain, n’est-ce pas ? Que tu le dises ainsi ne nous fait-il pas l’effet d’une douche froide ? » Peu importe ce que vous croyez, Mes paroles et Mes actions n’ont aucunement l’intention de vous faire l’effet d’une douche froide. Au contraire, elles ont pour but d’améliorer votre compréhension de la volonté de Dieu, votre compréhension de ce que Dieu pense, de ce que Dieu veut accomplir, de quel genre de personnes Dieu aime, de ce que Dieu déteste, de ce que Dieu méprise, du type de personnes que Dieu veut gagner et du type de personnes que Dieu rejette. Le but est d’éclairer vos esprits, de vous aider à voir clairement dans quelle mesure les actions et les pensées de tout un chacun sont écartées de la norme requise par Dieu. Est-il nécessaire de discuter de ces sujets ? Parce que Je sais que vous croyez depuis si longtemps et que vous avez écouté tellement de prédications, et pourtant ces sujets sont précisément les plus déficients. Vous avez peut-être noté chaque vérité dans votre carnet de notes, vous avez peut-être également noté ce que vous croyez personnellement être important dans votre esprit et dans votre cœur. Vous prévoyez peut-être y avoir recours quand vous pratiquez, afin de satisfaire Dieu ; vous recourez peut-être à ces vérités lorsque vous vous trouvez dans le besoin, lorsque vous passez à travers les moments difficiles qui se trouvent devant vous, ou vous laissez peut-être tout simplement ces vérités vous accompagner pendant que vous vivez votre vie. En ce qui Me concerne, si vous ne faites que pratiquer, votre manière exacte de pratiquer importe peu. Qu’est-ce qui est plus important alors ? C’est que, pendant que tu pratiques, ton cœur sache en toute certitude si oui ou non Dieu approuve tout ce que tu fais, chacune de tes actions, si oui ou non tout ce que tu fais, tout ce que tu penses, le résultat et le but dans ton cœur satisfont la volonté de Dieu, répondent aux exigences de Dieu, et si Dieu les approuve ou non. Ces choses sont importantes.

00:00
00:00

0résultats de recherche