L'Église de Dieu Tout-Puissant App.

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Les déclarations les plus récentes de Dieu Tout-Puissant

Récitations des paroles de Dieu
Les déclarations les plus récentes de Dieu Tout-Puissant

Catégories

Recital-kingdom-selection
Déclarations du Christ des derniers jours (Sélections)

Comprendre l’attitude de Dieu et abandonner toutes les idées fausses sur Dieu

Ce Dieu auquel vous croyez actuellement, avez-vous déjà pensé au genre de Dieu qu’Il est ? Quand Il voit une personne méchante faire le mal, la méprise-t-Il ? (Il la méprise.) Quand Il voit les erreurs des gens ignorants, quelle est Son attitude ? (Tristesse.) Quand Il voit des gens voler Ses offrandes, quelle est Son attitude ? (Il les méprise.) Cela est très clair, non ? Quand Il voit des personnes négligentes dans leur croyance en Dieu et qui ne cherchent nullement la vérité, quelle est l’attitude de Dieu ? Ce point n’est pas tout à fait clair pour vous, vrai ? La négligence est une attitude qui n’est pas un péché et elle n’offense pas Dieu. Les gens croient que ça ne devrait pas être considéré comme une erreur. Alors quelle est l’attitude de Dieu, penses-tu ? (Il ne veut pas y répondre.) Ne veut pas y répondre — quelle est cette attitude ? C’est que Dieu méprise ces personnes, dédaigne ces personnes ! Dieu traite avec ces personnes en leur tournant le dos. Son approche est de les mettre de côté, de ne pas s’engager à aucune œuvre en eux, incluant l’éclairage, l’illumination, le châtiment ou la discipline. Ce genre de personnes ne comptent tout simplement pas sur l’œuvre de Dieu. Quelle est l’attitude de Dieu envers les personnes qui irritent Son tempérament et offensent Ses décrets administratifs ? Dégoût extrême ! Dieu est extrêmement furieux à cause des personnes qui ne se repentent pas d’avoir irrité Son tempérament ! « Être furieux » n’est qu’un sentiment, une humeur ; cela ne peut pas représenter une attitude claire. Mais ce sentiment, cette humeur produira un résultat pour ces personnes : il remplira Dieu d’un extrême dégoût ! Quelle est la conséquence de cet extrême dégoût ? Dieu va mettre ces personnes de côté et ne leur répondra pas pour le moment. Il attendra qu’elles soient triées au moment de la rétribution. Qu’est-ce que cela implique ? Ces personnes ont-elles encore une fin ? Dieu n’a jamais eu l’intention de donner une fin à ce genre de personnes ! N’est-il pas normal alors que Dieu ne réponde pas à ce genre de personnes au moment présent ? (Oui.) Comment ce genre de personnes devraient-elles se préparer maintenant ? Elles devraient se préparer à assumer les conséquences négatives de leur comportement et du mal qu’elles ont fait. Voilà la réponse de Dieu à ce genre de personnes. Donc Je dis clairement à ce type de personnes maintenant : ne tenez plus à vos illusions et ne vous livrez pas à des vœux pieux. Dieu ne sera pas indéfiniment tolérant envers les gens ; Il n’endurera pas indéfiniment leurs transgressions ou désobéissances. Certains diront : « J’ai vu aussi quelques personnes comme cela. Quand elles prient, elles sont particulièrement touchées par Dieu et elles pleurent amèrement. Habituellement, elles sont aussi très heureuses ; il semble que Dieu leur est présent et qu’Il les dirige. » Ne dites pas ce non-sens ! Pleurer amèrement ne signifie pas nécessairement qu’on est touché par Dieu ou que l’on jouit de la présence de Dieu, et encore moins des conseils de Dieu. Si les personnes mettent Dieu en colère, Dieu va-t-Il les guider quand même ? En bref, quand Dieu a décidé d’éliminer quelqu’un, de l’abandonner, déjà cette personne n’a pas une fin. Peu importe combien satisfaites d’elles-mêmes elles sont quand elles prient et le degré de confiance en Dieu dans leur cœur, cela n’a déjà aucune importance. L’important, c’est que Dieu n’a pas besoin de ce genre de confiance, que Dieu a déjà rejeté ces personnes. La manière de les traiter par la suite est également sans importance. Ce qui est important, c’est que, dans le moment où ces personnes mettent Dieu en colère, leur fin est déjà déterminée. Si Dieu a décidé de ne pas sauver ce genre de personnes, alors elles seront abandonnées au châtiment. Telle est l’attitude de Dieu.

Bien qu’une partie de l’essence de Dieu soit l’amour, qu’Il accorde Sa miséricorde à tout le monde, les personnes négligent et oublient le fait que Son essence inclut aussi la dignité. Qu’Il ait de l’amour ne signifie pas que les personnes peuvent librement L’offenser et qu’Il n’a pas de sentiments ni de réactions. Qu’Il ait de la miséricorde ne signifie pas qu’Il n’a pas de principes pour guider Sa manière de traiter les gens. Dieu vit. Il existe vraiment. Il n’est pas une marionnette imaginaire ou autre chose. Puisqu’Il existe, nous devrions écouter attentivement la voix de Son cœur en tout temps, prêter attention à Son attitude et comprendre Ses sentiments. Nous ne devrions pas utiliser les imaginations des personnes pour définir Dieu et nous ne devrions pas imposer les pensées et les souhaits des personnes sur Dieu, imposant à Dieu le style et la pensée de l’homme au sujet de Sa manière de traiter l’humanité. Si tu fais cela, alors tu fâches Dieu, tu attires la colère de Dieu, et tu contestes la dignité de Dieu ! Ainsi, une fois que vous avez compris la gravité de cette chose, Je vous exhorte tous à être attentifs et prudents dans vos actions. Soyez prudents et attentifs quand vous parlez. Et en ce qui concerne la manière dont vous traitez Dieu, plus prudents et attentifs vous serez, mieux ce sera ! Lorsque tu ne comprends pas quelle est l’attitude de Dieu, ne parle pas négligemment, ne sois pas négligent dans tes actions, et ne pose pas d’étiquettes avec négligence. Encore plus, ne tire pas de conclusions arbitrairement. Au lieu de cela, tu devrais attendre et chercher ; cela est aussi une manifestation de la crainte de Dieu et de l’éloignement du mal. Si tu peux atteindre ce but avant tout et avoir cette attitude au-dessus de tout, alors Dieu ne te blâmera pas pour ta bêtise, ton ignorance et ton manque de raison. Au lieu de cela, en raison de ta peur d’offenser Dieu, de ton respect de la vomonté de Dieu et de ta volonté de Lui obéir, Dieu se souviendra de toi, te guidera et t’éclairera, ou tolérera ton immaturité et ton ignorance. À l’inverse, si ton attitude envers Lui est irrévérencieuse — jugeant Dieu arbitrairement, devinant et définissant arbitrairement les idées de Dieu — Dieu te condamnera, te disciplinera, te punira même ; ou Il te jugera. Peut-être que ce jugement engage ta fin. Par conséquent, je veux quand même le souligner une fois de plus et exhorter toutes les personnes présentes à être prudentes et attentives au sujet de tout ce qui vient de Dieu. Ne parle pas négligemment et ne sois pas négligent dans tes actions. Avant de dire quoi que ce soit, tu devrais penser : faire cela fâchera-t-il Dieu ? Faire cela démontre-t-il la crainte de Dieu ? Même pour des questions simples, tu devrais toujours vraiment essayer de comprendre ces questions, vraiment les considérer. Si tu peux vraiment pratiquer ces principes partout, en toutes choses et en tout temps, en particulier en ce qui concerne les choses que tu ne comprends pas, alors Dieu te guidera toujours et te donnera toujours un chemin à suivre. Peu importe ce que les gens manifestent, Dieu voit tout clairement, simplement, et Il te donnera une évaluation précise et appropriée de ces manifestations. Une fois que tu auras connu l’épreuve finale, Dieu considérera tout ton comportement et le condensera complètement pour déterminer ta fin. Ce résultat convaincra tout le monde sans l’ombre d’un doute. Ce que Je voudrais vous dire, c’est que tous vos actes, toutes vos actions et toutes vos pensées vont déterminer votre sort.

Qui fixe la fin de l’homme

Il y a une autre question des plus importantes, c’est votre attitude envers Dieu. Cette attitude est cruciale ! Elle détermine si, finalement, vous marcherez vers la destruction ou vers une belle destination que Dieu a préparée pour vous. À l’ère du Règne, Dieu a déjà travaillé pendant plus de vingt ans, et au cours de ces vingt ans, votre cœur a peut-être été un peu incertain au sujet de votre performance. Cependant, en Son cœur, Dieu conserve un dossier réel et honnête pour tout un chacun d’entre vous. À partir du moment où les personnes commencent à Le suivre et à écouter Sa prédication, comprenant la vérité de plus en plus, jusqu’au moment où elles accomplissent leur devoir, Dieu a un dossier de toutes ces manifestations. Quand des personnes font leur devoir, quand elles affrontent toutes sortes de circonstances, toutes sortes d’épreuves, quelle est l’attitude de ces personnes ? Comment performent-elles ? Comment se sentent-elles envers Dieu dans leur cœur ?… Dieu conserve un compte de tout cela, un dossier de tout cela. Peut-être que ces choses portent à confusion selon votre point de vue. Cependant, selon la perspective de Dieu, elles sont toutes parfaitement claires et il n’y a même pas le moindre soupçon de négligence. Cela est une question qui implique la fin de tout un chacun, et leur destin et leur perspective d’avenir également. Plus encore, c’est ici que Dieu déploie tous Ses efforts laborieux. Ainsi Dieu n’ose pas du tout la négliger et ne tolérera aucune négligence. Dieu enregistre ce compte de l’humanité, enregistrant un compte de l’ensemble du parcours de l’homme qui suit Dieu, depuis le début jusqu’à la fin. Ton attitude envers Dieu durant ce temps déterminera ton destin. Cela n’est-il pas vrai ? Maintenant, croyez-vous que Dieu soit juste ? Les actions de Dieu sont-elles appropriées ? Avez-vous encore d’autres images de Dieu dans votre tête ? (Non.) Alors, dites-vous qu’il relève de Dieu de fixer la fin de l’homme ou de l’homme lui-même ? (Cela relève de Dieu.) Qui la fixe ? (Dieu.) Vous n’êtes pas certains, pas vrai ? Frères et sœurs des Églises de Hong Kong, dites-nous : qui la fixe ? (L’homme lui-même la fixe.) L’homme la fixe lui-même ? Cela ne signifie-t-il pas que ça n’a rien à voir avec Dieu ? Qui veut parler parmi les Églises coréennes ? (Dieu détermine la fin des hommes en se basant sur l’ensemble de leurs actions et de leurs actes et sur le chemin qu’ils empruntent.) Cela est une réponse très objective. Il y a un fait ici que Je dois vous transmettre à tous : dans le cours de l’œuvre de salut de Dieu, Dieu établit une norme pour l’homme. Cette norme est que l’homme soit capable d’obéir à la parole de Dieu et de marcher dans la voie de Dieu. C’est cette norme qui est utilisée pour décider de la fin de l’homme. Si tu pratiques en conformité avec cette norme de Dieu, alors tu peux obtenir une bonne fin ; si tu ne le fais pas, alors tu ne peux pas obtenir une bonne fin. Donc, qui fixe cette fin, dis-tu ? Ce n’est pas Dieu seul qui la fixe, mais plutôt l’homme et Dieu ensemble. Est-ce correct ? (Oui.) Pourquoi ? Parce que c’est Dieu qui veut activement participer à l’œuvre du salut de l’humanité et préparer une belle destination pour l’homme ; l’homme est la cible de l’œuvre de Dieu et cette fin, cette destination, sont ce que Dieu prépare pour l’homme. S’il n’y avait pas de cible pour Son œuvre, alors Dieu n’aurait pas besoin de faire cette œuvre ; si Dieu ne faisait pas cette œuvre, alors l’homme ne pourrait pas être sauvé. L’homme est la cible pour le salut et, bien que l’homme soit du côté passif dans ce processus, c’est l’attitude de ce côté qui détermine si oui ou non Dieu aura du succès dans Son œuvre pour sauver l’humanité. Si ce n’était de la direction que Dieu te donne, tu ne connaîtrais pas Sa norme et tu n’aurais pas d’objectif. Si tu as cette norme, cet objectif, mais ne coopères pas, ne la mets pas en pratique, ne paies pas le prix, alors tu n’obtiendras toujours pas cette fin. Voilà pourquoi nous disons que cette fin ne peut pas être séparée de Dieu ni être séparée de l’homme. Et maintenant vous savez qui fixe la fin de l’homme.

Les personnes ont tendance à définir Dieu selon leur expérience

Quand vous communiquez sur le sujet de la connaissance de Dieu, avez-vous remarqué quelque chose ? Avez-vous remarqué que l’attitude présente de Dieu a subi un changement ? L’attitude de Dieu envers l’humanité est-elle inchangeable ? Dieu endurera-t-Il toujours de cette façon, accordant tout Son amour et toute Sa miséricorde à l’homme indéfiniment ? Cette chose engage aussi l’essence de Dieu. Revenons à la question du soi-disant fils prodigue que nous avons déjà abordée. Après que cette question vous a été posée, vos réponses n’étaient pas très claires. En d’autres termes, vous ne comprenez toujours pas bien la volonté de Dieu. Une fois que les personnes savent que Dieu aime l’humanité, elles définissent Dieu comme un symbole de l’amour : peu importe ce que font les personnes, peu importe comment elles se comportent, peu importe comment elles traitent Dieu et peu importe leur désobéissance, rien de tout cela importe parce que Dieu a de l’amour et que l’amour de Dieu est illimité et incommensurable. Dieu a de l’amour, donc Il peut être tolérant avec les personnes ; Dieu a de l’amour, alors Il peut être miséricordieux envers les personnes, miséricordieux devant leur immaturité, miséricordieux devant leur ignorance, et miséricordieux devant leur désobéissance. Est-ce vraiment comme cela ? Certaines personnes, après avoir expérimenté la patience de Dieu une ou plusieurs fois, vont la traiter comme du capital pour leur propre compréhension de Dieu, croyant que Dieu sera patient envers elles, sera miséricordieux envers elles pour toujours et, au cours de leur vie, elles feront de la patience de Dieu la norme de la façon dont Dieu les traite. Il y a aussi les personnes qui, après avoir expérimenté la tolérance de Dieu une fois, pour toujours définiront Dieu comme tolérance, et cette tolérance est infinie, inconditionnelle et même totalement sans principes. Ces croyances sont-elles correctes ? Chaque fois que les questions de l’essence de Dieu ou du tempérament de Dieu sont discutées, vous semblez perplexes. Vous voir ainsi me met un peu en colère. Vous avez entendu beaucoup de vérité au sujet de l’essence de Dieu ; vous avez aussi écouté beaucoup de thèmes concernant le tempérament de Dieu. Cependant, dans votre esprit, ces choses et la vérité de ces aspects ne sont que des souvenirs basés sur la théorie et des écrits. Personne d’entre vous ne peut jamais expérimenter exactement ce qu’est le tempérament de Dieu dans sa vie réelle ni ne peut voir exactement ce qu’est le tempérament de Dieu. Par conséquent, vous êtes tous dans la confusion au sujet de vos croyances, vous croyez tous aveuglément au point que vous avez une attitude irrévérencieuse envers Dieu, que vous L’écartez. Où mène cette attitude que vous avez envers Dieu ? Elle vous mène à toujours tirer des conclusions au sujet de Dieu. Une fois que vous avez acquis un peu de connaissances, vous vous sentez très satisfaits, vous sentez que vous avez acquis Dieu dans Son intégralité. Par la suite, vous concluez que c’est ainsi que Dieu est et vous ne Le laissez pas se mouvoir librement. Et chaque fois que Dieu fait quelque chose de nouveau, vous refusez simplement d’admettre qu’Il soit Dieu. Un jour, quand Dieu dira : « Je n’aime plus l’homme. Je n’accorde plus Ma miséricorde à l’homme. Je n’ai plus de tolérance ou de patience envers l’homme. Je suis rempli d’un dégoût extrême et d’antipathie pour l’homme », les gens vont contester ce genre de déclaration du fond de leur cœur. Certains vont même dire : « Tu n’es plus mon Dieu. Tu n’es plus le Dieu que je veux suivre. Si Tu parles ainsi, alors Tu n’es plus qualifié pour être mon Dieu et je n’ai pas besoin de continuer à Te suivre. Si Tu ne m’accordes pas Ta miséricorde, ne me donnes pas Ton amour, ne me manifestes pas Ta tolérance, alors je ne Te suivrai plus. Seulement si Tu es indéfiniment tolérant à mon égard, toujours patient, et me fais voir que Tu es amour, que Tu es patience, que Tu es tolérance, seulement alors pourrai-je Te suivre, et seulement alors pourrai-je avoir la confiance pour Te suivre jusqu’au bout. Puisque j’ai acquis Ta patience et Ta miséricorde, ma désobéissance et mes transgressions peuvent être pardonnées indéfiniment, être acquittées indéfiniment, et je peux pécher à tout moment et en tout lieu, me confesser et être pardonné à tout moment et en tout lieu, et Te fâcher à tout moment et en tout lieu. Tu ne devrais pas avoir Tes propres idées ou conclusions à mon sujet. » Bien que tu ne penses probablement pas à ce genre de question d’une telle manière subjective et consciente, chaque fois que tu considères que Dieu est un outil qui pardonne tes péchés et un objet à utiliser pour obtenir une belle destination, tu as déjà imperceptiblement placé le Dieu vivant en opposition à toi, comme ton ennemi. C’est ce que Je vois. Tu peux continuer à dire : « Je crois en Dieu. » « Je cherche la vérité. » « Je souhaite modifier mon tempérament. » « Je veux me libérer de l’influence des ténèbres. » « Je veux satisfaire Dieu. » « Je veux obéir à Dieu. » « Je veux être fidèle à Dieu, et bien accomplir mon devoir. » etc. Cependant, peu importe le ton agréable de tout ce que tu dis, peu importe toute la théorie que tu connais, peu importe combien imposante est cette théorie, combien digne, le fait est que plusieurs d’entre vous maintenant ont déjà appris à utiliser la réglementation, la doctrine et la théorie que vous avez maîtrisées pour tirer des conclusions au sujet de Dieu et L’opposer à vous-mêmes d’une manière totalement naturelle. Bien que tu aies maîtrisé des lettres et des doctrines, tu n’es pas vraiment entré dans la réalité de la vérité, de sorte qu’il t’est très difficile de te rapprocher de Dieu, de connaître Dieu, de comprendre Dieu. C’est pitoyable !

J’ai vu cette scène dans une vidéo : quelques sœurs avaient en main le livre « La Parole apparaît dans la chair ». Elles le tenaient très haut. Elles tenaient ce livre au milieu d’elles, plus haut que leur propre tête. Bien que ce ne soit qu’une image, ce que cela évoque à l’intérieur de Moi n’est pas une image. Au contraire, cela Me fait penser que ce que chaque personne vénère dans son cœur n’est pas la parole de Dieu, mais le livre de la parole de Dieu. Cela est un sujet très déprimant. Cette façon de pratiquer n’est tout simplement pas un cas d’admiration de Dieu. C’est parce que vous ne comprenez pas Dieu qu’une telle question évidente, une si petite question, vous amène à développer vos propres notions. Quand Je vous pose des questions, quand Je suis sérieux avec vous, vous répondez avec vos propres conjectures et vos propres imaginations ; certains d’entre vous même adoptent un ton douteux et retournent la question. Cela confirme encore plus clairement pour Moi que le Dieu en qui vous croyez n’est pas le vrai Dieu. Après avoir lu la parole de Dieu pendant tellement d’années, vous utilisez la parole de Dieu, vous utilisez l’œuvre de Dieu et plus de doctrines pour tirer des conclusions au sujet de Dieu une fois de plus. En outre, vous ne tentez jamais de comprendre Dieu ; vous n’essayez jamais de comprendre la volonté de Dieu ; vous ne tentez pas de comprendre l’attitude de Dieu envers l’homme ; ou comment Dieu pense, pourquoi Il est triste, pourquoi Il est en colère, pourquoi Il rejette les gens, et d’autres questions semblables. De plus, encore plus de gens croient que Dieu a toujours été silencieux parce qu’Il ne fait que surveiller les actions de l’humanité, parce qu’Il n’a pas d’attitude à leur égard ni n’a Ses propres idées. Un autre groupe va encore plus loin. Ces personnes croient que Dieu ne dit pas un mot parce qu’Il a acquiescé. Dieu ne dit pas un mot parce qu’Il attend. Dieu ne dit pas un mot parce qu’Il n’a pas d’attitude, parce que l’attitude de Dieu a déjà été expliquée pleinement dans le livre, elle a déjà été exprimée à l’humanité dans Son intégralité et n’a pas besoin d’être répétée à maintes reprises à l’humanité. Bien que Dieu soit silencieux, Il a encore une attitude, un point de vue et une norme qu’Il exige des personnes. Bien que les personnes n’essaient pas de Le comprendre et n’essaient pas de Le chercher, Son attitude est très claire. Pensez à quelqu’un qui suivait Dieu avec passion, mais à un certain point L’a abandonné et est parti. Si cette personne voulait revenir maintenant, de façon assez surprenante, vous ne savez pas ce que serait le point de vue de Dieu et quelle serait l’attitude de Dieu. N’est-ce pas pitoyable ? En fait, cela est un sujet plutôt superficiel. Si vous compreniez vraiment le cœur de Dieu, vous connaîtriez Son attitude envers ce genre de personne et vous ne donneriez pas une réponse ambiguë. Puisque vous ne le savez pas, permettez-Moi de vous expliquer.

L’attitude de Dieu envers ceux qui fuient au cours de Son œuvre

Tu trouveras ce genre de personnes partout : après avoir été certaines de la voie de Dieu, pour diverses raisons, elles partent en silence et sans un mot d’adieu pour aller vivre tout ce que leur cœur désire. Pour le moment, nous n’aborderons pas la question du pourquoi ces personnes fuient. Nous allons d’abord jeter un coup d’œil sur l’attitude de Dieu envers ce genre de personnes. Elle est très claire ! Dès le moment où ces personnes fuient, aux yeux de Dieu, la durée de leur croyance est terminée. Ce ne sont pas ces personnes qui y ont mis fin, mais c’est Dieu. Que ces personnes aient quitté Dieu signifie qu’elles ont déjà rejeté Dieu, qu’elles ne veulent pas Dieu. Cela signifie qu’elles refusent déjà le salut de Dieu. Puisque ces personnes ne veulent pas Dieu, Dieu peut-Il les vouloir ? De plus, lorsque ces personnes ont cette attitude, ce point de vue et sont décidées à laisser Dieu, elles ont déjà irrité le tempérament de Dieu. Même si elles ne se sont pas mises en colère et n’ont pas maudit Dieu, même si elles ne se sont pas livrées à un comportement ignoble ou excessif et même si ces personnes pensent : si le jour vient où mon plaisir extérieur m’aura totalement rassasié ou si j’ai encore besoin de Dieu pour quelque chose, je reviendrai, ou, si Dieu m’appelle, je reviendrai. Ou elles disent : quand je serai blessé à l’extérieur, quand je verrai que le monde extérieur est trop sombre et trop méchant et quand je ne voudrai plus suivre le courant, je reviendrai à Dieu. Même si ces personnes ont calculé dans leur esprit à quel moment elles reviendront, même si elles laissent la porte ouverte pour leur retour, elles ne se rendent pas compte que, peu importe la façon dont elles pensent et ce qu’elles prévoient, tout cela n’est qu’une série de vœux pieux. Leur plus grande erreur est de ne pas être au clair sur le sentiment de Dieu quand elles veulent partir. À partir du moment où ces personnes décident de quitter Dieu, Dieu les a complètement abandonnées ; Dieu a déjà déterminé leur fin dans Son cœur. Quelle est cette fin ? Ces personnes font partie des hamsters et périront avec eux. Ainsi, des personnes voient souvent ce genre de situation : quelqu’un abandonne Dieu, mais ne reçoit aucune punition. Dieu opère selon Ses propres principes. Les personnes peuvent voir certaines choses et certaines choses ne sont décidées que dans le cœur de Dieu, de sorte que les personnes ne peuvent pas voir le résultat. Ce que les personnes voient n’est pas nécessairement le vrai côté des choses. L’autre côté, le côté que tu ne vois pas, là se trouvent les vraies pensées et les vraies conclusions du cœur de Dieu.

Les personnes qui fuient au cours de l’œuvre de Dieu sont celles qui abandonnent la vraie voie

Alors, pourquoi Dieu peut-Il infliger à ce genre de personnes une punition si grave ? Pourquoi Dieu est-Il si furieux contre elles ? Tout d’abord, nous savons que le tempérament de Dieu comporte la majesté, la colère. Il n’est pas une brebis à mener à l’abattoir par quiconque ; encore plus, Il n’est pas une marionnette à être contrôlée par les gens comme ils le veulent. Il n’est pas non plus de l’air avec lequel les personnes peuvent jouer à leur gré. Si tu crois vraiment que Dieu existe, tu devrais avoir un cœur qui craint Dieu et tu devrais savoir que l’essence de Dieu ne doit pas être offensée. Cette colère peut être causée par un mot, par une pensée, par une sorte de comportement vil, ou un comportement doux, un comportement acceptable aux yeux de l’homme et de son éthique. Elle est peut-être causée par une doctrine, par une théorie. Cependant, une fois que tu as éveillé la colère de Dieu, ton occasion est perdue et tes derniers jours sont arrivés. C’est une chose terrible ! Si tu ne comprends pas que Dieu ne peut pas être offensé, alors tu ne crains peut-être pas Dieu et tu L’offenses peut-être tout le temps. Si tu ne sais pas comment craindre Dieu, alors tu ne parviens pas à craindre Dieu et tu ne sais pas comment emprunter la voie de Dieu, craindre Dieu et s’éloigner du mal. Quand tu deviendras conscient, quand tu sauras que Dieu ne peut pas être offensé, alors tu sauras ce que signifie craindre Dieu et s’éloigner du mal.

Marcher dans la voie de la crainte de Dieu et de l’éloignement du mal ne relève pas nécessairement du degré de vérité que tu connais, du nombre d’épreuves que tu as subies, ou de jusqu’à quel point tu as été discipliné. Au contraire, cela dépend de l’essence de ton cœur à l’égard de Dieu et de ton attitude envers Dieu. L’essence des personnes et leurs attitudes subjectives sont très importantes, sont des points-clés. En ce qui concerne les personnes qui ont renoncé à Dieu et L’ont abandonné, leur attitude méprisable envers Dieu et leur cœur qui méprise la vérité a irrité le tempérament de Dieu, de sorte que, en ce qui concerne Dieu, elles ne seront jamais pardonnées. Elles ont su que Dieu existe, elles ont reçu l’information que Dieu est déjà arrivé, elles ont même fait l’expérience de la nouvelle œuvre de Dieu. Leur départ n’est pas dû à une tromperie ni au fait qu’elles soient vagues à son sujet. Il est encore moins dû à une pression de l’extérieur. Au contraire, elles ont consciemment, et avec un esprit clair, choisi de quitter Dieu. Leur départ, ce n’est pas qu’elles ont perdu le chemin, qu’elles ont été rejetées. Par conséquent, aux yeux de Dieu, elles ne sont pas une brebis égarée du troupeau et encore moins un fils prodigue qui a perdu son chemin. Elles sont parties en toute impunité, et une telle condition, un tel état irritent le tempérament de Dieu, et c’est suite à cette irritation qu’il leur décerne une fin sans espoir. Cette sorte de fin n’est-elle pas terrible ? Donc, si les personnes ne connaissent pas Dieu, elles peuvent offenser Dieu. Cela n’est pas une mince affaire ! Si des personnes ne prennent pas l’attitude de Dieu au sérieux et croient encore que Dieu attend leur retour avec impatience, car elles sont l’une des brebis perdues de Dieu et Dieu attend toujours que leur cœur change, alors ces personnes ne sont pas très éloignées de leur jour de punition. Dieu ne refusera pas seulement de les admettre. C’est la deuxième fois qu’elles irritent Son tempérament ; c’est une chose encore plus terrible ! L’attitude irrévérencieuse de ces personnes a déjà offensé le décret administratif de Dieu. Dieu les admettra-t-Il quand même ? Les principes de Dieu à ce sujet sont : si des personnes ont été certaines de la vraie voie et peuvent encore consciemment et avec un esprit clair rejeter Dieu, se distancier de Dieu, alors Dieu bloquera la route de leur salut, et la porte du règne sera désormais fermée pour elles. Quand ces personnes viendront frapper à la porte une fois de plus, Dieu ne leur ouvrira pas à nouveau. Ces personnes seront rejetées à jamais. Peut-être certains d’entre vous ont-ils lu l’histoire de Moïse dans la Bible. Après que Moïse a été oint par Dieu, les 250 leaders devinrent mécontents de Moïse à cause de ses actions et d’autres raisons diverses. À qui ont-ils refusé d’obéir ? Ce n’est pas à Moïse. Ils ont refusé d’obéir aux arrangements de Dieu ; ils ont refusé d’obéir à l’œuvre de Dieu sur ce sujet. Ils ont dit ce qui suit : « C’en est assez ! car toute l’assemblée, tous sont saints, et l’Éternel est au milieu d’eux ». Aux yeux de l’homme, ces paroles sont-elles sérieuses ? Elles ne sont pas sérieuses ! Au moins le sens littéral des paroles n’est pas sérieux. Au sens juridique, elles ne brisent pas les lois, car, en surface, le langage ou le vocabulaire ne sont pas hostiles ni n’ont un sens blasphématoire. Ce n’est qu’une phrase commune, rien de plus. Alors, pourquoi est-ce que ces paroles peuvent déclencher une telle rage de Dieu ? C’est parce qu’elles ne sont pas adressées à des personnes, mais à Dieu. L’attitude et le tempérament exprimés par ces paroles sont précisément ce qui irrite le tempérament de Dieu, en particulier l’aspect du tempérament de Dieu qui ne peut pas être offensé. Nous savons tous ce qu’a été leur fin. En ce qui concerne les personnes qui ont abandonné Dieu, quel est leur point de vue ? Quelle est leur attitude ? Et pourquoi leur point de vue et leur attitude amènent-ils Dieu à les traiter de telle manière ? La raison en est qu’elles savent clairement qu’Il est Dieu et choisissent quand même de Le trahir. Voilà pourquoi elles sont totalement dépouillées de leur chance de salut. Comme le dit la Bible : « Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés ». Comprenez-vous bien ce sujet maintenant ?

00:00
00:00

0résultats de recherche