L'Église de Dieu Tout-Puissant App.

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Suite de la Parole apparaît dans la chair

Récitations des paroles de Dieu
Suite de la Parole apparaît dans la chair

Catégories

Recital-kingdom-selection
Déclarations du Christ des derniers jours (Sélections)

Pour comprendre le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même, vous devez commencer avec quelque chose de très petit. Mais avec un peu de quoi devez-vous commencer ? Tout d’abord, J’ai repéré quelques chapitres de la Bible. Les informations ci-dessous contiennent des versets bibliques qui sont tous reliés au thème de l’œuvre de Dieu, du tempérament de Dieu et de Dieu Lui-même. J’ai spécifiquement rassemblé ces extraits comme document de référence pour vous aider à connaître l’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même. Ici, Je vais les partager avec vous pour voir quel genre de tempérament et d’essence Dieu a révélé à travers Son œuvre passée, mais que les gens ne connaissent pas. Ces chapitres sont peut-être vieux, mais le thème sur lequel nous communiquons est quelque chose de nouveau que les gens n’ont pas et dont ils n’ont jamais entendu parler. Certains d’entre vous pourront trouver cela inconcevable. Parler d’Adam et Eve et remonter jusqu’à Noé, n’est-ce pas retracer à nouveau les mêmes étapes ? Peu importe ce que vous pensez, ces chapitres sont très bénéfiques pour la communication de ce thème et peuvent agir comme les textes d’enseignement ou comme matériel de première main pour l’échange d’aujourd’hui. Quand J’aurai terminé cet échange, vous comprendrez Mes intentions dans le choix de ces sections. Ceux qui ont déjà lu la Bible ont peut-être vu ces quelques versets, mais peuvent ne pas les comprendre vraiment. Jetons d’abord un coup d’œil rapide avant de les prendre un par un plus en détail.

Adam et Eve sont les ancêtres de l’humanité. Si nous voulons parler des personnages de la Bible, nous devons commencer avec ces deux-là. Ensuite, c’est Noé, le deuxième ancêtre de l’humanité. Voyez-vous cela ? Qui est le troisième personnage ? (Abraham.) Connaissez-vous tous l’histoire d’Abraham ? Certains d’entre vous la connaissent peut-être, mais, pour d’autres, elle n’est peut-être pas très claire. Qui est le quatrième personnage ? Qui est mentionné dans l’histoire de la destruction de Sodome ? (Lot.) Mais on ne fait pas référence à Lot ici. À qui fait-on référence ? (À Abraham.) La chose principale mentionnée dans l’histoire d’Abraham est ce que l’Éternel Dieu avait dit. Le voyez-vous ? Qui est le cinquième personnage ? (Job.) Dieu ne mentionne-t-Il pas souvent l’histoire de Job au cours de cette étape de Son œuvre ? Alors vous souciez-vous beaucoup de cette histoire ? Si vous vous en souciez beaucoup, avez-vous lu l’histoire de Job dans la Bible attentivement ? Savez-vous ce que Job a dit, ce qu’il a fait ? Ceux qui ont lu l’histoire le plus, combien de fois l’avez-vous lue ? La lisez-vous souvent ? Sœurs de Hong Kong, dites-le-nous, s’il vous plaît. (Je l’ai lu quelques fois auparavant quand nous étions à l’ère de la Grâce.) Vous ne l’avez pas relue depuis ? Si oui, alors c’est une grande honte. Laissez-Moi vous le dire : au cours de cette étape de l’œuvre de Dieu, Il a mentionné Job à plusieurs reprises, ce qui reflète Ses intentions. Qu’il ait mentionné Job plusieurs fois sans que cela n’éveille votre attention témoigne d’un fait : être de bonnes gens qui craignent Dieu et s’éloignent le mal ne vous intéresse pas, car vous vous contentez seulement d’une idée approximative de l’histoire de Job citée par Dieu. Vous vous contentez de simplement comprendre l’histoire elle-même, mais vous ne vous souciez pas et n’essayez pas de comprendre les détails de l’être de Job et l’objectif de Dieu quand Il fait référence à Job à plusieurs reprises. Si vous n’êtes même pas intéressés par une telle personne dont Dieu a fait l’éloge, alors à quoi exactement prêtez-vous attention ? Si vous ne vous souciez pas et n’essayez pas de comprendre une personne si importante que Dieu a mentionnée, alors qu’est-ce que cela révèle au sujet de votre attitude envers la parole de Dieu ? N’est-ce pas déplorable ? Cela ne prouve-t-il pas que la plupart d’entre vous négligent les choses pratiques et que tous ne sont pas en recherche de la vérité ? Si tu cherches la vérité, tu porteras l’attention nécessaire aux gens que Dieu approuve et aux histoires des personnages dont Dieu a parlé. Peu importe que tu puisses les apprécier ou les trouver palpables ou non, tu t’empresseras d’aller les lire, d’essayer de les comprendre, de trouver des façons de suivre leur exemple et de faire ce que tu peux au meilleur de ta capacité. Tel est le comportement de quelqu’un qui languit après la vérité. Mais le fait est que la plupart d’entre vous ici présents n’ont jamais lu l’histoire de Job. Cela indique vraiment quelque chose.

Revenons au thème dont Je discutais à l’instant. Cette partie des Écritures qui traite de l’ère de la Loi de l’Ancien Testament comprend principalement des histoires de personnages que J’avais extraites. Ce sont des histoires familières à la grande majorité des gens qui ont lu la Bible. Ces personnages sont très représentatifs. Ceux qui ont lu leurs histoires seront en mesure de sentir que l’œuvre que Dieu a faite en eux et les paroles que Dieu leur a dites sont tangibles et accessibles aux gens d’aujourd’hui. Quand tu liras ces histoires et les rapports de la Bible, tu seras en mesure de mieux comprendre comment Dieu réalisait Son œuvre et traitait les gens à l’époque. Mais Mon objectif en identifiant ces chapitres aujourd’hui n’est pas que tu puisses essayer de comprendre ces histoires et leurs personnages. Au contraire, c’est que tu puisses, à travers les histoires de ces personnages, voir les actes de Dieu et Son tempérament, rendant plus facile d’en venir à connaître et à comprendre Dieu, de voir Son vrai côté, en faisant taire ton imagination, en abolissant tes conceptions sur Lui et en mettant un terme à ta foi au milieu de l’imprécision. Essayer de donner un sens au tempérament de Dieu et de comprendre et de connaître Dieu Lui-même sans une fondation peut souvent te faire te sentir impuissant, incapable et ne sachant pas par où commencer. C’est pourquoi J’ai eu l’idée d’utiliser une telle méthode et une telle approche pour te permettre de mieux comprendre Dieu, d’apprécier plus authentiquement la volonté de Dieu et de connaître le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même, et de te permettre de véritablement sentir l’existence de Dieu et d’apprécier Sa volonté envers l’humanité. Cela n’est-il pas bénéfique pour vous ? Maintenant, qu’est-ce que vous ressentez à l’intérieur de vos cœurs quand vous regardez ces histoires et ces écrits de nouveau ? Pensez-vous que ces écrits que J’ai choisis sont superflus ? Je dois souligner à nouveau ce que Je viens de vous dire : le but de vous permettre de lire les histoires de ces personnages est de vous aider à comprendre la façon dont Dieu fait Son œuvre dans les gens et Son attitude envers l’humanité. Qu’est-ce qui vous aide à comprendre cela ? L’œuvre que Dieu a faite dans le passé et l’œuvre que Dieu est en train de faire en ce moment vous aident à comprendre les diverses choses à Son sujet. Ces diverses choses sont réelles et doivent être connues et appréciées par ceux qui souhaitent apprendre à connaître Dieu.

Nous allons maintenant commencer avec l’histoire d’Adam et Eve. Premièrement, lisons les Écritures.

A. Adam et Eve

1. Le commandement de Dieu à Adam

(Gen 2:15-17) « L’Éternel Dieu prit l’homme, et le plaça dans le jardin d’Éden pour le cultiver et pour le garder. L’Éternel Dieu donna cet ordre à l’homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. »

Avez-vous compris quoi que ce soit de ces versets ? Comment cette partie des Écritures vous fait-elle vous sentir ? Pourquoi « le commandement de Dieu à Adam » a-t-il été extrait des Écritures ? Avez-vous tous maintenant un aperçu de Dieu et d’Adam dans votre esprit ? Vous pouvez essayer d’imaginer : si vous étiez la personne apparaissant dans cette scène, comment serait le Dieu présent dans votre cœur ? Quelles émotions cette image vous fait-elle ressentir ? C’est une image touchante et réconfortante. Bien qu’il n’y ait que Dieu et l’homme en elle, l’intimité entre eux est si digne d’envie : l’amour abondant de Dieu est gratuitement accordé à l’homme, entoure l’homme ; l’homme est naïf et innocent, libre et insouciant, vivant sereinement sous les yeux de Dieu ; Dieu démontre qu’Il se soucie de l’homme, tandis que l’homme vit sous la protection et la bénédiction de Dieu ; chaque chose que l’homme fait et tout ce qu’il dit sont étroitement liés et inséparables de Dieu.

Vous pouvez dire que c’est là le premier commandement que Dieu a donné à l’homme depuis qu’Il l’a créé. Qu’est-ce que ce commandement comprend ? Il comprend la volonté de Dieu, mais il comprend aussi Son souci pour l’humanité. C’est le premier commandement de Dieu et c’est aussi la première fois que Dieu se soucie de l’homme. Autrement dit, Dieu a eu une responsabilité envers l’homme depuis le moment où Il l’a créé. Quelle est Sa responsabilité ? Il doit protéger l’homme et veiller sur l’homme. Il espère que l’homme peut faire confiance à Ses paroles et leur obéir. C’est également la première attente que Dieu a de l’homme. C’est avec cette attente que Dieu dit ce qui suit : « Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. » Ces simples mots expriment la volonté de Dieu. Ils révèlent également que le cœur de Dieu a déjà commencé à se soucier de l’homme. Entre toutes choses, seul Adam a été fait à l’image de Dieu ; Adam était la seule chose vivante qui a le souffle de vie de Dieu ; il pouvait marcher avec Dieu, converser avec Dieu. C’est pourquoi Dieu lui a donné un tel commandement. Dieu a très clairement indiqué dans ce commandement ce que l’homme peut faire, aussi bien que ce qu’il ne peut pas faire.

Dans ces quelques simples mots, nous voyons le cœur de Dieu. Mais quel genre de cœur voyons-nous ? Y a-t-il de l’amour dans le cœur de Dieu ? N’y a-t-il aucun souci en Son cœur ? L’amour et le souci de Dieu dans ces versets ne peuvent pas être seulement appréciés par les gens, ils peuvent aussi être bien et vraiment ressentis. N’est-ce pas ainsi ? Maintenant que J’ai dit ces choses, pensez-vous encore que ce ne sont que quelques mots simples ? Pas si simple, non ? Pouviez-vous voir cela avant ? Si Dieu te disait personnellement ces quelques mots, comment te sentirais-tu à l’intérieur ? Si tu n’es pas une personne compatissante, si ton cœur est de glace, alors tu ne sentiras rien, tu n’apprécieras pas l’amour de Dieu et tu n’essaieras pas de comprendre le cœur de Dieu. Mais si tu es une personne qui a une conscience et de l’humanité, alors tu te sentiras différent. Tu sentiras de la douceur, tu te sentiras choyé et aimé et tu sentiras le bonheur. N’est-ce pas vrai ? Lorsque tu sentiras ces choses, comment agiras-tu envers Dieu ? Te sentiras-tu attaché à Dieu ? Est-ce que tu aimeras et respecteras Dieu du fond de ton cœur ? Ton cœur se rapprochera-t-il de Dieu ? À partir de cela, tu peux voir à quel point l’amour de Dieu est important pour l’homme. Mais ce qui est encore plus crucial, c’est l’appréciation et la compréhension de l’amour de Dieu pour l’homme. En fait, Dieu ne dit-Il pas beaucoup de choses semblables durant cette étape de Son œuvre ? Mais les gens d’aujourd’hui apprécient-ils le cœur de Dieu ? Pouvez-vous comprendre la volonté de Dieu dont Je viens de parler ? Vous ne pouvez même pas discerner la volonté de Dieu quand elle est concrète, tangible et réaliste. C’est pourquoi Je dis que vous n’avez pas une vraie connaissance et compréhension de Dieu. Cela n’est-il pas vrai ? C’est tout ce que nous allons communiquer au sujet de cette section.

2. Dieu crée Eve

(Gen 2:18-20) « L’Éternel Dieu dit: Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui. L’Éternel Dieu forma de la terre tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les fit venir vers l’homme, pour voir comment il les appellerait, et afin que tout être vivant portât le nom que lui donnerait l’homme. Et l’homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs ; mais, pour l’homme, il ne trouva point d’aide semblable à lui. »

(Gen 2:22-23) « L’Éternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena vers l’homme. Et l’homme dit: Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! on l’appellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme. »

Il y a quelques phrases clés dans cette partie des Écritures. Veuillez souligner ceci : « comment il les appellerait, et afin que tout être vivant portât le nom que lui donnerait l’homme. » Alors, qui a donné à toutes les créatures vivantes leurs noms ? Ce fut Adam, pas Dieu. Cette phrase indique un fait à l’humanité : Dieu a donné l’intelligence à l’homme quand Il l’a créé. Autrement dit, l’intelligence de l’homme vient de Dieu. C’est là une certitude. Mais pourquoi ? Après que Dieu a créé Adam, Adam est-il allé à l’école ? Savait-il lire ? Après que Dieu a fait diverses créatures vivantes, Adam a-t-il reconnu tous ces animaux ? Dieu lui a-t-Il dit quel était leur nom ? Bien sûr, Dieu ne lui a pas non plus appris à inventer les noms de ces créatures. C’est la vérité ! Alors, comment a-t-il su donner à ces créatures vivantes leurs noms et quel genre de noms leur donner ? Cela est lié à la question de ce que Dieu a ajouté à Adam quand Il l’a créé. Les faits prouvent qu’au moment où Dieu a créé l’homme, Il a ajouté Son intelligence en lui. C’est là un point clé. Avez-vous tous écouté attentivement ? Il y a un autre point clé qui devrait être clair pour vous : après qu’Adam a donné à chacun de ces créatures vivantes son nom, ce nom s’est fixé dans le vocabulaire de Dieu. Pourquoi est-ce que Je dis cela ? Ce fait est lui aussi en rapporte avec le tempérament de Dieu et Je dois l’expliquer.

Dieu a créé l’homme, a insufflé la vie en lui, et aussi lui a donné une partie de Son intelligence, de Ses capacités, et de ce qu’Il a et est. Après que Dieu a donné toutes ces choses à l’homme, l’homme a été capable de faire des choses de façon indépendante et de réfléchir par lui-même. Si ce que l’homme invente et fait est bon aux yeux de Dieu, alors Dieu l’accepte et n’intervient pas. Si ce que l’homme fait est bien, alors Dieu le laisse simplement être de cette façon pour de bon. Alors, qu’est-ce que la phrase « comment il les appellerait, et afin que tout être vivant portât le nom que lui donnerait l’homme » signifie ? Elle signifie que Dieu n’a pas fait de modifications aux noms des différentes créatures vivantes. Quel que soit le nom qu’Adam lui a donné, Dieu a dit « Oui » et a inscrit le nom tel quel. Dieu a-t-Il exprimé Ses opinions ? Non, cela est certain. Alors, que voyez-vous ici ? Dieu a donné l’intelligence à l’homme et l’homme a utilisé son intelligence donnée par Dieu pour faire des choses. Si ce que l’homme fait est positif aux yeux de Dieu, alors c’est affirmé, reconnu et accepté par Dieu sans aucune évaluation ou critique. Aucune personne, aucun mauvais esprit ou Satan ne peuvent faire cela. Voyez-vous une révélation du tempérament de Dieu ici ? Est-ce qu’un être humain, un être humain corrompu ou Satan accepterait que les autres le représentent faisant des choses juste sous leur nez ? Bien sûr que non ! Se battraient-ils avec cette autre personne ou cette autre force différente d’eux pour garder leur position ? Bien sûr ! À ce moment-là, si c’était une personne corrompue ou Satan qui était avec Adam, ils auraient certainement rejeté ce qu’Adam faisait. Pour prouver qu’ils avaient la capacité de penser de façon indépendante et ont leur propre point de vue unique, ils auraient absolument dénigré tout ce qu’Adam faisait : tu veux le nommer comme cela ? Eh bien, je ne vais pas le nommer comme cela, je vais le nommer comme ceci ; tu l’as nommé Albert, mais je vais le nommer Henri. Je dois étaler mon génie. Quel est ce genre de nature ? N’est-ce pas follement arrogant ? Mais Dieu a-t-Il un tel tempérament ? Dieu avait-Il des objections étranges contre cette chose qu’Adam faisait ? La réponse est non, sans équivoque ! Dans le tempérament que Dieu révèle, il n’y a pas la moindre goutte de désaccord, d’arrogance ou de suffisance. Cela est très clair ici. C’est seulement une très petite chose, mais si tu ne reconnais pas l’essence de Dieu, si ton cœur ne cherche pas à comprendre comment Dieu agit et ce qu’est l’attitude de Dieu, alors tu ne reconnaîtras pas le tempérament de Dieu ou tu ne verras pas l’expression et la révélation du tempérament de Dieu. N’est-ce pas ainsi ? Êtes-vous d’accord avec ce que Je viens de vous expliquer à l’instant ? En réponse aux actions d’Adam, Dieu n’a pas fortement proclamé : « Tu as bien fait. C’est très bien. Je suis d’accord. » Dans Son cœur, cependant, Dieu approuvait, appréciait et applaudissait ce qu’Adam faisait. Depuis la création, c’était la première chose que l’homme avait faite pour Dieu suivant Son instruction. C’était quelque chose que l’homme avait fait à la place de Dieu et au nom de Dieu. Aux yeux de Dieu, cela découlait de l’intelligence qu’Il avait accordée à l’homme. Dieu l’a vu comme une bonne chose, une chose positive. Ce qu’Adam a fait à ce moment-là fut la première manifestation de l’intelligence que Dieu avait donnée à l’homme. Ce fut une belle manifestation du point de vue de Dieu. Ce que Je veux vous dire ici, c’est que Dieu a ajouté dans l’homme une partie de ce qu’Il a et est et de Son intelligence afin que l’humanité soit la créature vivante qui Le manifeste. Qu’une telle créature vivante fasse des choses en Son nom était précisément ce que Dieu avait le désir de voir.

3. (Gen 3:20-21) « Adam donna à sa femme le nom d’Eve: car elle a été la mère de tous les vivants. L’Éternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit. »

Jetons un regard sur ce troisième passage qui indique qu’il y a un sens au nom qu’Adam a donné à Eve, n’est-ce pas ? Cela montre qu’Adam avait ses propres pensées et comprenait beaucoup de choses après avoir été créée. Mais pour l’instant nous n’allons pas étudier ou explorer ce qu’il comprenait ou combien il comprenait parce que cela n’est pas le point principal dont Je veux discuter dans le troisième passage. Alors, quel est le point principal du troisième passage ? Voyons la phrase suivante : « L’Éternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit. » Si nous n’échangeons pas quant à cette phrase des Écritures aujourd’hui, vous ne saisirez peut-être jamais les connotations de ces mots. Premièrement, permettez-Moi de vous donner des indices. Élargissez votre imagination et voyez le jardin d’Éden avec Adam et Eve qui y vivent. Dieu va leur rendre visite, mais ils se cachent parce qu’ils sont nus. Dieu ne peut pas les voir et, après qu’Il les a appelés, ils disent : « Nous n’osons pas Te voir parce que nos corps sont nus. » Ils n’osent pas voir Dieu parce qu’ils sont nus. Alors, qu’est-ce que l’Éternel Dieu fait pour eux ? Le texte original dit : « L’Éternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit. » Maintenant, savez-vous ce que Dieu a utilisé pour faire leurs vêtements ? Dieu a utilisé des peaux d’animaux pour faire leurs vêtements. Autrement dit, le vêtement que Dieu a fait pour l’homme était un manteau de fourrure. C’était le premier vêtement que Dieu faisait pour l’homme. Un manteau de fourrure est un article d’habillement haut de gamme selon les normes d’aujourd’hui, quelque chose que tous ne peuvent pas se permettre de porter. Si quelqu’un te demande : quel fut le premier vêtement porté par les ancêtres de l’humanité ? Tu peux répondre : ce fut un manteau de fourrure. Qui a fait ce manteau de fourrure ? Tu peux répondre encore : c’est Dieu ! Ceci est le point principal : ce vêtement a été fait par Dieu. N’est-ce pas quelque chose qui vaut d’être noté ? Maintenant que Je viens de le décrire, une image a-t-elle émergé dans vos esprits ? Vous devriez au moins en avoir une ébauche. La raison de vous dire cela aujourd’hui n’est pas de vous laisser savoir ce que fut le premier vêtement de l’homme. Quelle en est la raison alors ? Le manteau de fourrure n’en est pas la raison, mais c’est plutôt la manière de reconnaître le tempérament, l’être et les possessions révélées par Dieu quand Il faisait cette chose.

Dans cette image : « L’Éternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit. » Quel genre de rôle Dieu joue-t-Il quand Il est avec Adam et Eve ? Quel genre de rôle Dieu prend-Il dans un monde avec seulement deux êtres humains ? Le rôle de Dieu ? Frères et sœurs de Hong Kong, s’il vous plaît, répondez. (Le rôle d’un parent.) Frères et sœurs de la Corée du Sud, quel genre de rôle Dieu prend-Il selon vous ? (Chef de famille.) Frères et sœurs de Taiwan, que pensez-vous ? (Le rôle de quelqu’un de la famille d’Adam et Eve, le rôle d’un membre de la famille.) Certains d’entre vous pensent que Dieu prend le rôle d’un membre de la famille d’Adam et Eve, alors que certains disent qu’Il est comme le chef de la famille et d’autres disent qu’Il est comme un parent. Toutes ces réponses sont très appropriées. Mais où est-ce que Je veux en venir ? Dieu a créé ces deux personnes et les a traitées comme Ses compagnons. Comme leur seule famille, Dieu veilla sur leur vie et prit soin aussi de leurs besoins fondamentaux. Ici, Dieu apparaît en tant que parent d’Adam et Eve. Pendant que Dieu fait cela, l’homme ne voit pas comment Dieu est élevé ; il ne voit pas la suprématie prépondérante de Dieu, Son mystère, et surtout pas Sa colère ou Sa majesté. Tout ce qu’il voit, c’est l’humilité de Dieu, Son affection, Son souci de l’homme, Sa responsabilité et Son attention envers lui. L’attitude et la manière dont Dieu a traité Adam et Eve sont semblables à la façon dont les parents humains se soucient de leurs propres enfants. C’est aussi semblable aux parents humains qui aiment leurs fils et leurs filles, qui veillent sur eux et prennent soin d’eux, de manière réelle, visible et tangible. Au lieu de se placer dans une position haute et puissante, Dieu a personnellement utilisé des peaux pour faire des vêtements pour l’homme. Il importe peu que ce manteau de fourrure ait été utilisé pour couvrir leur modestie ou pour les protéger du froid. En bref, ce vêtement utilisé pour couvrir le corps de l’homme a été personnellement fait par Dieu, de Ses propres mains. Plutôt que de créer simplement par la pensée ou les méthodes miraculeuses comme les gens l’imaginent, Dieu a légitimement fait quelque chose que Dieu ne pouvait pas et ne devait pas faire, selon la pensée de l’homme. Cela peut être une chose simple que certains ne jugeraient même pas digne d’être mentionnée, mais elle permet aussi à tous ceux qui suivent Dieu, mais qui étaient auparavant pleins d’idées vagues à Son sujet, d’avoir un aperçu de Son authenticité et de Sa beauté, et de voir Sa nature fidèle et humble. Elle fait en sorte que des gens insupportablement arrogants qui se croient élevés et puissants baissent leur regard vaniteux dans la honte en face de l’authenticité et de l’humilité de Dieu. Ici, l’authenticité et l’humilité de Dieu permettent en outre aux gens de voir comme Il est aimable. Par contre, le très grand Dieu, l’aimable Dieu et le Dieu omnipotent dans le cœur des gens est si petit, peu attrayant et incapable de résister à un seul coup. Lorsque tu vois ce verset et que tu entends cette histoire, est-ce que tu regardes Dieu de haut parce qu’Il a fait une telle chose ? Certaines gens le feraient, mais pour d’autres ce sera complètement le contraire. Ils pensent que Dieu est authentique et aimable et c’est précisément l’authenticité et la beauté de Dieu qui les touchent. Plus ils voient le vrai côté de Dieu, plus ils peuvent apprécier la véritable existence de l’amour de Dieu, l’importance de Dieu dans leur cœur et la manière dont Il se tient à côté d’eux à tout moment.

En ce moment, nous devrions faire le lien entre notre discussion et le présent. Si Dieu pouvait faire ces diverses petites choses pour les humains qu’Il a créés au commencement, même des choses auxquelles les gens n’oseraient jamais penser ou n’attendraient pas, alors Dieu pourrait-Il faire de telles choses pour les gens d’aujourd’hui ? Certaines personnes disent : « Oui ! » Pourquoi ? Parce que l’essence de Dieu n’est pas fausse et Sa beauté n’est pas fausse. Parce que l’essence de Dieu existe vraiment et n’est pas quelque chose d’ajouté par d’autres, et certainement pas quelque chose qui se modifie selon les changements dans le temps, le lieu et les ères. L’authenticité et l’amabilité de Dieu peuvent vraiment être mises en évidence par quelque chose que les gens considèrent comme banal et insignifiant, quelque chose de si petit que les gens ne pensent même pas qu’Il ne le ferait jamais. Dieu n’est pas prétentieux. Il n’y a pas d’exagération, de mascarade, d’orgueil ou d’arrogance dans Son tempérament et Son essence. Il ne se vante jamais, mais à la place Il aime, Il se soucie des êtres humains qu’Il a créés avec fidélité et sincérité ; Il veille sur eux et les guide. Peu importe jusqu’à quel point les gens apprécient, sentent ou voient ces choses, Dieu les fait, c’est clair. Savoir que Dieu a une telle essence affecterait-il l’amour des gens pour Lui ? Est-ce que cela influencerait leur crainte de Dieu ? Lorsque tu comprendras le vrai côté de Dieu, J’espère que tu te rapprocheras davantage de Lui et que tu seras capable de vraiment apprécier Son amour et Sa bienveillance pour l’humanité, tout en donnant ton cœur à Dieu sans nourrir de soupçons ou de doutes envers Lui. Dieu fait tranquillement tout ce qu’Il fait pour l’homme, et l’accomplit en silence dans Sa sincérité, Sa fidélité et Son amour. Mais jamais Il n’a aucune appréhension ou aucun regret de tout ce qu’Il fait, ni n’a jamais besoin qu’on Lui rembourse de quelque façon que ce soit ou n’a le désir d’obtenir quelque chose de l’humanité. Tout ce qu’Il a jamais fait n’a d’autre but que de recevoir la vraie foi et l’amour de l’humanité. Terminons le premier thème ici.

Ces discussions vous ont-elles aidés ? Vous ont-elles beaucoup aidés ? (Plus de compréhension et de connaissance de l’amour de Dieu.) (Cette méthode de communication peut nous aider à l’avenir à mieux apprécier la parole de Dieu, à comprendre les émotions qu’Il avait et le sens derrière les choses qu’Il a dites au moment où Il les a dites, et à sentir ce qu’Il ressentait à l’époque.) Est-ce que certains d’entre vous sentent encore plus l’existence réelle de Dieu après avoir lu ces paroles ? Sentez-vous que l’existence de Dieu n’est plus vide ou vague ? Une fois que vous avez ce sentiment, avez-vous le sens que Dieu est juste à côté de vous ? Peut-être que la sensation n’est pas évidente en ce moment, ou peut-être que vous n’êtes toujours pas en mesure de la sentir. Mais un jour, quand vous aurez vraiment une profonde appréciation et une connaissance réelle du tempérament et de l’essence de Dieu dans votre cœur, vous ressentirez que Dieu est juste à côté de vous. Le fait est que vous n’aviez jamais véritablement accepté Dieu dans votre cœur. Cela est réel.

Que pensez-vous de cette méthode de communication ? Avez-vous pu suivre ? Pensez-vous que ce type d’échange sur le thème de l’œuvre de Dieu et du tempérament de Dieu est très lourd ? Comment vous êtes-vous sentis ? (Très bien, enthousiasmés.) Qu’est-ce qui vous a fait vous sentir bien ? Pourquoi étiez-vous enthousiasmés ? (C’était comme un retour au jardin d’Éden, être de nouveau à côté de Dieu.) « Le tempérament de Dieu » est en fait un sujet très peu familier pour tous, car ce que tu imagines généralement, ce que tu lis dans les livres ou entends dans les échanges, te fait toujours te sentir comme un homme aveugle qui touche un éléphant. Tu tâtonnes seulement avec tes mains, mais tu ne vois vraiment pas quoi que ce soit avec tes yeux. « Toucher avec la main » ne peut tout simplement pas te donner un schéma de base de la connaissance de Dieu et encore moins un concept clair. Ce que cela t’apporte, c’est plus d’imagination, de sorte que tu ne peux pas définir précisément ce que sont le tempérament et l’essence de Dieu. Au lieu de cela, ces facteurs d’incertitude découlant de ton imagination semblent toujours remplir ton cœur de doutes. Lorsque tu ne peux pas être certain de quelque chose et que tu essaies pourtant quand même de le comprendre, dans ton cœur il y aura toujours des contradictions et des conflits, et parfois, ils peuvent même devenir une perturbation, te faisant te sentir perdu. N’est-ce pas une chose atroce que tu veuilles chercher Dieu, en venir à connaître Dieu et Le voir clairement, mais que toujours tu ne puisses pas trouver les réponses ? Bien sûr, ces mots ne visent que ceux qui désirent chercher la crainte de Dieu et satisfaire Dieu. Pour les gens qui ne prêtent tout simplement pas attention à ces choses, cela, en fait, n’a pas d’importance, parce qu’ils espèrent qu’il est préférable que la réalité et l’existence de Dieu soient une légende ou une fantaisie afin qu’ils puissent faire ce qu’ils veulent, qu’ils puissent être les plus grands et les plus importants, qu’ils puissent commettre de mauvaises actions, sans égard aux conséquences, afin qu’ils n’aient pas à faire face au châtiment ou à supporter aucune responsabilité, de sorte que même les choses que Dieu dit au sujet des scélérats ne s’appliqueront pas à eux. Ces gens ne sont pas prêts à comprendre le tempérament de Dieu, ils en ont ras-le-bol d’essayer de connaître Dieu et tout à Son sujet. Ils préféreraient que Dieu n’existe pas. Ces gens s’opposent à Dieu et ils seront éliminés.

00:00
00:00

0résultats de recherche