Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Suite de la Parole apparaît dans la chair

Recital-latest-expression
Suite de la Parole apparaît dans la chair

Catégories

Recital-kingdom-selection
Déclarations du Christ des derniers jours (Sélections)

Dieu est la source de vie pour toutes choses (III) La première partie

Au cours de cette période, nous avons parlé de beaucoup de choses liées à la connaissance de Dieu et nous avons récemment parlé de quelque chose de très important sur ce thème : Dieu est la source de vie pour toutes choses. La dernière fois, nous avons parlé de quelques aspects de l’environnement de survie que Dieu a créé pour l’humanité, ainsi que de Dieu qui prépare tout genre de soutien nécessaire à la vie des gens. En fait, Dieu ne prépare pas seulement un environnement de survie pour les hommes, ni seulement pour leur subsistance quotidienne, mais Il complète des aspects variés d’une grande partie d’une œuvre mystérieuse et nécessaire pour leur survie et pour la vie de l’humanité. Toutes ces actions sont de Dieu. Ces actions de Dieu ne sont pas limitées seulement à Sa préparation d’un environnement de survie et de la subsistance quotidienne des gens. Elles ont une portée beaucoup plus large. En plus de ces deux types d’œuvres, Il prépare également de nombreux environnements et de nombreuses conditions de survie nécessaires à la vie de l’homme. Cela est un autre thème duquel nous allons discuter aujourd’hui et qui est également lié aux actions de Dieu. Autrement, en parler ici n’aurait aucun sens. Si les gens veulent connaître Dieu, mais n’ont qu’une compréhension littérale et doctrinale de « Dieu », du mot, ou de tous les aspects de ce que Dieu a et est, ce n’est pas une vraie compréhension. Alors, quelle est la voie de la connaissance de Dieu ? C’est de Le connaître, connaître tous les aspects de Son être par Ses actions. Alors, nous devons maintenant échanger sur les actions de Dieu quand Il a créé toutes choses.

Depuis que Dieu les a créées, sur la base des lois qu’Il a établies, toutes choses ont fonctionné et évolué régulièrement. Sous Son regard, sous Son règne, toutes choses ont évolué régulièrement en même temps que la survie de l’être humain. Aucune chose ne peut changer ces lois et aucune chose ne peut détruire ces lois. C’est à cause du règne de Dieu que tous les êtres peuvent se multiplier et à cause de Son règne et de Sa gestion que tous les êtres peuvent survivre. Autrement dit, sous le règne de Dieu, tous les êtres naissent, prospèrent, disparaissent et se réincarnent de façon ordonnée. À l’arrivée du printemps, une pluie fine fait sentir que la nouvelle saison est dans l’air et humidifie la terre. Le sol commence à dégeler, l’herbe germe et perce le sol et les arbres reverdissent. Tous ces êtres vivants donnent à la terre une nouvelle vitalité. C’est le spectacle de tous les êtres qui naissent et prospèrent. Toutes sortes d’animaux aussi sortent de leurs antres pour sentir la chaleur du printemps et commencer une nouvelle année. Tous les êtres se prélassent dans la chaleur de l’été et jouissent de la douce température de la saison. Ils croissent rapidement ; les arbres, l’herbe et toutes les sortes de plantes poussent très rapidement, pour ensuite fleurir et donner des fruits. Tous les êtres sont très occupés pendant l’été, y compris les humains. Les pluies automnales apportent la fraîcheur de la nouvelle saison et tous les genres d’êtres vivants entrent dans la période des récoltes. Tous les êtres porte leurs fruits et les humains aussi commencent à récolter toutes sortes de fruits grâce à la production saisonnière de ces êtres, et pour préparer de la nourriture pour l’hiver. En hiver, tous les êtres commencent lentement à se reposer dans le froid, à retrouver la tranquillité et les hommes prennent également une pause au cours de cette saison. Ces transitions du printemps à l’été à l’automne et à l’hiver, ces changements se produisent tous au rythme des lois établies par Dieu. Par ces lois, Il conduit tous les êtres et tous les êtres humains et Il a établi pour l’humanité une manière de vivre riche et colorée, préparant un environnement de survie qui a des températures et des saisons différentes. Dans ces environnements de survie ordonnés, les humains peuvent aussi survivre et se multiplier de manière ordonnée. Les humains ne peuvent pas modifier ces lois et pas une seule personne, pas un seul être ne peuvent les briser. Peu importe les changements radicaux qui se produisent dans le monde, ces lois continuent d’exister et elles existent parce que Dieu existe. C’est à cause du règne de Dieu et de Sa gestion. Avec ce type d’environnement ordonné et plus vaste, la vie des hommes prospère au milieu de ces lois et de ces règlements. Ces lois ont fait prospérer les hommes de génération en génération et les hommes ont survécu de génération en génération au milieu de ces lois. Les hommes ont profité de ces êtres, et dans cet environnement de survie ordonné créé par Dieu pendant des générations et des générations d’humains. Même si les gens pensent que ces types de lois sont innées, même s’ils en sont entièrement indifférents et même s’ils ne peuvent pas sentir que Dieu orchestre ces lois, que Dieu règne sur ces lois, quoi qu’il en soit, Dieu est toujours engagé dans cette œuvre inchangeable. Son but dans cette œuvre inchangeable est la survie de l’humanité et la permanence des humains.

1. Dieu établit des limites pour toutes choses en vue du soutien de toute l’humanité

Aujourd’hui, Je vais parler du thème de comment ces lois que Dieu établit pour toute l’humanité et tous les êtres soutiennent l’humanité. Alors, quel est ce thème ? C’est la façon de Dieu de soutenir l’homme par ce genre de lois qu’Il a établies sur tous les êtres. C’est un thème très vaste. Nous pouvons donc le diviser en plusieurs parties et en discuter une à la fois afin qu’elles puissent être clairement définies pour vous. De cette façon, ce sera plus facile pour vous de le saisir et vous pourrez le comprendre graduellement.

Premièrement, quand Dieu a créé toutes choses, Il a tracé les limites des montagnes, des plaines, des déserts, des collines, des rivières et des lacs. Sur la terre il y a des montagnes, des plaines, des déserts, des collines, ainsi qu’une variété de plans d’eau. Que sont-ils tous ? Ne sont-ils pas des terrains différents ? Dieu a tracé des limites entre ces différents terrains. Quand nous parlons de tracer des limites, qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie que les montagnes ont leurs délimitations, les plaines ont leurs propres délimitations, les déserts ont une certaine étendue et les collines ont une région fixe. Il y a aussi un nombre fixe de plans d’eau tels que les rivières et les lacs. C’est-à-dire que lorsque Dieu a créé toutes choses, Il a tout divisé très clairement. Dieu a déjà déterminé le kilométrage du rayon d’une montagne et son étendue. Dieu a aussi déterminé le kilométrage du rayon d’une plaine et son étendue. Lors de la création de tous les êtres, Il a également déterminé l’étendue du désert, ainsi que l’étendue des collines, leur hauteur et ce qui les entoure. Il a également déterminé tout cela. Il a déterminé le cours des rivières et l’étendue des lacs quand Il les a créés. Ils ont tous leurs limites. Alors, que voulons-nous dire quand nous disons « limites » ? Nous venons tout juste de parler de la façon dont Dieu règne sur tous les êtres en établissant des lois pour tous les êtres. Par exemple, l’étendue et les limites des montagnes ne diminueront ou n’augmenteront pas en raison de la rotation de la terre ou du passage du temps. Cela est fixé : ce « fixé » est le règne de Dieu. Quant à la région des plaines, leur étendue et les limites qui les entourent, cela a été fixé par Dieu. Elles ont une limite et une butte ne surgira pas tout simplement arbitrairement au milieu d’une plaine. La plaine ne deviendra pas tout d’un coup une montagne, cela ne se produira pas. C’est à cela que se réfèrent les lois et les limites dont nous venons de parler. Quant au désert, nous ne parlerons pas ici du rôle du désert ou de tout autre terrain ou de la localisation géographique, mais seulement de ses limites. Sous le règne de Dieu, l’étendue du désert n’augmentera pas non plus, car Dieu lui a donné sa loi, son étendue. L’ampleur de son étendue, son rôle, ce qui l’entoure et sa location, tout cela a déjà été fixé par Dieu. Le désert ne dépassera pas son étendue, ne changera pas sa localisation et il ne s’étendra pas tout simplement arbitrairement. Bien que le flot des étendues d’eau comme les rivières et les lacs soit ordonné et continu, il n’a jamais débordé ni dépassé les limites de ces étendues d’eau. Il coule dans une direction d’une manière ordonnée, coulant dans la direction appropriée. Ainsi, en vertu des lois du règne de Dieu, aucune rivière ni aucun lac ne tariront arbitrairement, ou ne modifieront arbitrairement la direction ou la quantité de leur flot à cause de la rotation de la terre ou du passage du temps. Tout cela est dans la main de Dieu, sous Son règne. Autrement dit, tous les êtres que Dieu a créés au milieu de cette humanité ont leur place, leur région et leur étendue fixes. C’est-à-dire, lorsque Dieu a créé tous les êtres, leurs limites furent établies et celles-ci ne peuvent pas être modifiées, renouvelées ou changées arbitrairement. À quoi le mot « arbitrairement » se réfère-t-il ? Il signifie que les êtres ne se déplaceront pas, ne s’étendront pas, ni ne modifieront par hasard leur forme originale en raison du temps, de la température ou de la vitesse de rotation de la terre. Par exemple, une montagne a une certaine hauteur, sa base a une certaine superficie, elle a une certaine altitude et elle a une certaine quantité de végétation. Tout cela est planifié et calculé par Dieu et sa hauteur ou sa superficie ne seront pas simplement modifiées arbitrairement. Quant aux plaines, la majorité des humains vivent dans les plaines, et aucun changement de climat n’aura d’effet sur leurs régions ou la valeur de leur existence. Même ce que contiennent ces terrains et ces environnements géographiques variés créés par Dieu ne sera pas arbitrairement changé. Par exemple, les éléments du désert, ses gisements minéraux, la quantité de sable et la couleur du sable, son épaisseur, cela ne changera pas arbitrairement. Pourquoi cela ne changera-t-il pas arbitrairement ? C’est à cause du règne de Dieu et de Sa gestion. Dans tous ces différents terrains et environnements géographiques qu’Il a créés, Dieu gère tout d’une manière planifiée et ordonnée. Ainsi, tous ces environnements géographiques existent encore depuis plusieurs milliers d’années, des dizaines de milliers d’années après leur création par Dieu. Ils jouent encore leur rôle spécifique. Même si pendant certaines périodes des volcans font irruption, pendant certaines périodes des tremblements de terre se produisent et, même s’il y a des glissements de terrain majeurs, Dieu ne permettra absolument pas que tout type de terrain perde sa fonction originale. C’est seulement à cause de cette gestion par Dieu, à cause de Son règne et de Sa domination sur ces lois que tout cela — tout cela dont jouit l’humanité et qui est vu par l’humanité — peut survivre d’une manière ordonnée sur la terre. Alors, pourquoi Dieu gère-t-Il tous ces terrains variés qui existent sur la terre de cette façon ? Parce qu’Il veut que les êtres vivants qui survivent dans des environnements géographiques variés aient tous un environnement stable et qu’ils soient en mesure de continuer à vivre et à se multiplier dans cet environnement stable. Tous ces êtres — ceux qui se meuvent et ceux qui sont immobiles, ceux qui respirent par leurs narines et ceux qui ne le font pas — constituent un environnement de survie unique pour l’humanité. Seul ce genre d’environnement est en mesure de soutenir l’homme de génération en génération et seul ce genre d’environnement permet à l’homme de continuer à survivre en paix de génération en génération.

Qu’avez-vous compris de ce que Je viens de dire ? Les lois de Dieu dans Sa domination sur toutes choses sont très importantes, très importantes ! Quelle est la condition préalable pour que tous les êtres prospèrent au milieu de ces lois ? C’est le règne de Dieu. C’est à cause de Son règne que tous les êtres exercent leurs propres fonctions sous Son règne. Par exemple, les montagnes soutiennent les forêts, les forêts à leur tour soutiennent et protègent la variété d’oiseaux et d’animaux qui y vivent. Les plaines sont une scène préparée pour l’homme pour qu’il plante des cultures, et aussi pour la variété d’oiseaux et d’animaux. Elles permettent à la majorité de l’humanité de vivre sur un terrain plat et elles sont favorables à la vie des hommes. Et les plaines incluent également les prairies, les très vastes prairies. Les prairies sont la végétation de la terre. Elles protègent le sol et nourrissent le bétail, les moutons et les chevaux qui y vivent. Le désert également remplit sa propre fonction. Ce n’est pas un endroit où l’homme peut vivre ; son rôle est d’assécher les climats humides. Le flot des rivières et des lacs fournit aux hommes l’eau potable et à tous les êtres l’eau dont ils ont besoin. Partout où ils coulent, les gens auront de l’eau à boire. Telles sont les limites tracées par Dieu pour les terrains variés. En raison de ces limites que Dieu a tracées, une variété de terrains ont produit différents environnements de survie et ces environnements de survie conviennent aux sortes d’oiseaux et d’animaux variés. Ils ont aussi créé un espace de survie. Ainsi, les limites pour les environnements de survie de la variété des êtres vivants ont été établies. C’est exactement ce dont nous allons parler maintenant.

Deuxièmement, dans quel genre d’environnement les oiseaux, les animaux et les insectes vivent-ils ? En plus d’établir des limites pour les environnements géographiques variés, Dieu a également tracé des limites pour les oiseaux, les animaux, les poissons et les insectes de toutes sortes et pour toutes les plantes. Il a également établi des lois. En raison des différences entre les divers environnements géographiques et en raison de l’existence de différents environnements géographiques, différents genres d’oiseaux et d’animaux, de poissons, d’insectes et de plantes ont différents environnements de survie. Les oiseaux, les animaux et les insectes vivent au milieu des variétés de plantes ; les poissons vivent dans l’eau et les plantes poussent dans la terre. Qu’est-ce que la terre inclut ? Des régions variées comme les montagnes, les plaines et les collines. Ainsi, les oiseaux et les animaux ont leurs propres milieux de vie fixes et n’errent pas partout. Leurs milieux de vie sont les forêts et les montagnes. Si, un jour, leurs milieux de vie étaient détruits, cet ordre deviendrait chaotique. Quand cet ordre devient chaotique, quelles sont les conséquences ? Qui sont les premiers à subir du tort ? (L’humanité.) C’est l’humanité ! Dans ces lois et ces limites que Dieu a établies, avez-vous remarqué des phénomènes particuliers ? Par exemple, des éléphants errant nonchalamment dans le désert. En avez-vous vu ? Si tel était le cas, ce serait un phénomène très étrange, car la forêt est l’environnement des éléphants, l’environnement de vie, de survie que Dieu a préparé pour eux. Les éléphants ont leur propre environnement de survie et leur propre milieu de vie fixe, alors pourquoi erreraient-ils ? Quelqu’un a-t-il vu des lions ou des tigres errer près de l’océan ? Le milieu de vie des lions et des tigres est la forêt et les montagnes. Quelqu’un a-t-il vu des baleines ou des requins de la mer flâner tout simplement dans le désert ? Les baleines et les requins ont leur milieu de vie dans l’océan et ne peuvent pas vivre du tout sur la terre. Dans l’environnement de vie de l’homme, y a-t-il des gens qui vivent avec des ours bruns ? Y a-t-il des gens qui sont toujours entourés de paons ou d’autres oiseaux à l’intérieur et à l’extérieur de leurs maisons ? Quelqu’un a-t-il vu du bétail et des moutons dans la forêt ? Quelqu’un a-t-il vu des aigles ou des oies sauvages jouer avec des singes ? Si oui, tout cela serait des phénomènes particuliers. C’est la raison pour laquelle Je parle de ces choses qui sont des phénomènes particuliers à vos yeux. Le but est de vous faire comprendre que tous les êtres créés par Dieu — peu importe qu’ils soient fixés dans un endroit ou qu’ils respirent et puissent marcher — ont tous leurs lois de survie. Bien avant que Dieu ait créé ces êtres vivants, Il avait préparé pour eux leurs propres milieux de vie, leurs propres environnements de survie. Ces êtres vivants avaient leurs propres environnements de survie fixes, leur propre nourriture, leurs propres milieux de vie fixes, leurs propres lieux fixes adaptés à leur survie, des lieux avec une température appropriée pour leur survie. De cette façon, ils n’erreraient pas, ne mettraient pas la survie des gens en danger, ni n’auraient d’effet sur leur vie. C’est ainsi que Dieu gère tous les êtres, c’est pour fournir à l’humanité le meilleur environnement de survie. Les êtres vivants parmi tous les êtres ont tous de la nourriture qui les maintient en vie dans leurs propres environnements de survie. Avec cette nourriture, ils sont fixés dans leur environnement natif pour survivre ; ils sont fixés dans cet environnement. Dans ce genre d’environnement, ils survivent toujours, se multiplient et continuent selon les lois que Dieu a établies pour eux. En raison de ces types de lois, en raison de la prédestination de Dieu, tous les êtres interagissent harmonieusement avec l’humanité, et l’humanité et tous les êtres sont interdépendants.

Dieu a créé tous les êtres et a établi des limites pour eux, et, parmi eux, Il a soutenu toutes sortes de choses vivantes. Comme tous les êtres soutenaient toutes sortes de choses vivantes, Il a également préparé différents moyens de survie pour les gens, de sorte que tu peux constater que les êtres humains n’ont pas qu’un seul moyen de survie. Ils n’ont pas non plus un seul genre d’environnement de survie. Nous avons déjà parlé de Dieu qui a préparé toutes sortes de sources de nourriture et d’eau pour les hommes, ce qui est essentiel pour permettre à la vie de l’humanité dans la chair de continuer. Cependant, dans cette humanité, tous les hommes ne survivent pas grâce aux céréales. Les gens ont différents moyens de survie en raison des différences dans les environnements géographiques et les terrains. Ces moyens de survie ont tous été préparés par Dieu. Donc, tous les humains ne sont pas principalement engagés dans l’agriculture. Autrement dit, tous n’obtiennent pas leur nourriture en plantant des cultures. C’est du troisième point que nous allons parler : des limites ont été établies à partir de la variété des styles de vie de l’humanité. Alors, quels sont les autres styles de vie des humains ? Quels sont les autres différents genres de sources alimentaires pour les humains ? Il y a plusieurs types principaux.

Le premier est la chasse. Tous le savent. Certains parmi vous vivent-ils de la chasse ? Vous êtes tous des gens modernes. Vous ne savez pas comment chasser, comment porter une arme à feu. Vos sources alimentaires sont produites par la terre. Que mangent les gens qui vivent de la chasse ? (Du gibier.) Ils mangent les oiseaux et les animaux de la forêt. « Gibier » est un mot moderne. Les chasseurs n’y pensent pas comme à du gibier ; ils y pensent comme à de la nourriture, leur subsistance quotidienne. Par exemple, ils seraient heureux de capturer un cerf. « Formidable, ce cerf peut nourrir la famille pendant plusieurs jours. » Quand ils capturent ce cerf, c’est comme un fermier qui cultive le sol. Un cultivateur obtient des récoltes du sol, et, quand il voit ses récoltes, il est heureux et se sent rassuré. « Nous avons quelque chose à manger à présent ; nous ne devons pas craindre la faim. » Grâce à ces récoltes, la famille n’aura pas faim. Son cœur est tranquille et il se sent satisfait. Et un chasseur aussi se sent rassuré et satisfait quand il regarde ce qu’il a capturé, car il n’a plus à se soucier de la nourriture. Il y a quelque chose à manger pour le prochain repas ; aucune raison d’avoir faim. Voilà quelqu’un qui chasse pour sa subsistance. Dans quel genre d’environnements les chasseurs vivent-ils habituellement ? Ils vivent dans les forêts des montagnes. La majorité d’entre eux ne cultivent pas ni ne plantent de cultures ; ils vivent dans les forêts des montagnes. Y a-t-il des terres arables dans les forêts des montagnes ? Il n’est pas facile de trouver des terres arables, alors ils se nourrissent d’une variété d’êtres vivants et de toutes sortes de proies. Tel est le premier style de vie qui diffère des gens ordinaires.

Le second type est celui des éleveurs. Les éleveurs ne cultivent pas. Alors, que font-ils ? Que garder leurs troupeaux ? Si certains ici sont d’une ethnie mongole, vous pouvez parler un peu de votre style de vie nomade. (Essentiellement, nous vivons de nos troupeaux de bovins et de moutons, non de l’agriculture, et en hiver, nous abattons et mangeons notre bétail. Le bœuf et le mouton constituent notre nourriture principale, nous buvons du thé au lait, mangeons du riz et très peu de légumes. Aujourd’hui, tous les moyens de transport sont pratiques et nous avons toutes sortes de légumes et de céréales. Les Mongols boivent du thé au lait et les Tibétains boivent du thé au beurre. Bien que les éleveurs soient occupés pendant les quatre saisons, ils mangent bien. Ils ne manquent pas de lait, de produits laitiers ou de viande. Auparavant, ils vivaient dans des yourtes, mais aujourd’hui ils construisent tous des maisons.) Les Mongols mangent principalement du bœuf et du mouton, boivent du lait et montent à cheval pour rassembler leurs animaux. Tel est le style de vie des éleveurs. Le style de vie des éleveurs n’est pas mal. Ils montent des taureaux et des chevaux dans la plaine avec le vent dans les cheveux, le soleil sur le visage sans le stress de la vie moderne. Toute la journée ils ne voient que la grande étendue du ciel bleu et des prairies. Les éleveurs vivent tous sur les prairies et ils peuvent continuer leur style de vie nomade de génération en génération. Bien qu’elle soit un peu solitaire, la vie sur les prairies est aussi une vie très heureuse. Ce n’est pas un mauvais style de vie !

Le troisième type est celui de la pêche. Une petite partie des humains vit au bord de l’océan ou sur de petites îles. Ils sont entourés d’eau, face à l’océan. Ces gens vivent de la pêche. Quelle est la nourriture de ces gens qui vivent de la pêche ? Quelle est la source de leur nourriture ? C’est toutes sortes de poissons et de fruits de mer. Lorsque Hong Kong n’était qu’un petit village de pêcheurs, les gens qui y vivaient pêchaient pour gagner leur vie. Ils ne cultivaient pas. Ils allaient pêcher tous les jours. Leur nourriture primaire comprenait toutes sortes de poissons, de viandes et de fruits de mer. Ils troquaient aussi parfois un peu de poisson pour du riz, de la farine et les nécessités quotidiennes. Les pêcheurs vivent tous au bord de l’océan et certains vivent sur des bateaux. Ils ont un style de vie différent, ces gens qui vivent au bord de l’eau. Ceux qui vivent au bord de l’eau dépendent de la pêche ; elle est la source de leur subsistance ainsi que leur source de nourriture.

En plus des cultivateurs, il y a principalement les trois différents styles de vie mentionnés ci-dessus. En plus des éleveurs, des pêcheurs et des chasseurs, la majorité des hommes sont cultivateurs. Et de quoi les cultivateurs ont-ils besoin ? Ils ont besoin du sol. Principalement, ceux qui dépendent de la terre pour survivre plantent des cultures pendant des générations. Ils obtiennent leur nourriture de la terre. Qu’ils plantent des légumes, des fruits ou des céréales, leurs besoins quotidiens sont tous satisfaits par la terre.

Quelles sont les conditions de base pour ces différents styles de vie de l’homme ? Leurs environnements ne requièrent-ils pas un minimum d’entretien pour que l’homme survive ? Autrement dit, si les chasseurs perdaient les forêts des montagnes ou les oiseaux et les animaux, ils perdraient leur subsistance. Donc, si les chasseurs perdaient les forêts des montagnes et n’avaient plus les oiseaux et les animaux, ils n’auraient plus une source pour leurs moyens de subsistance. Dans quelle direction ce genre d’ethnie pourrait-elle se tourner ? Où ces hommes pourraient-ils aller ? Leur capacité de survivre est une quantité inconnue et ils pourraient tout simplement disparaître. Et les éleveurs, ils dépendent des prairies. Ce dont ils sont vraiment le plus dépendants n’est pas leur bétail, mais c’est l’environnement dans lequel leur bétail survit — les prairies. S’il n’y avait pas de prairies, où feraient-ils paître leur bétail ? Que mangeraient les bovins et les moutons ? Sans le bétail, quels seraient les moyens de subsistance des peuples nomades ? Ils n’en auraient pas. Sans une source de subsistance, où les gens iraient-ils ? La survie permanente deviendrait très difficile ; ils n’auraient pas d’avenir. Sans sources d’eau, les rivières et les lacs s’assécheraient. Tous les poissons qui dépendent de l’eau pour leur vie existeraient-ils encore ? Ces poissons n’existeraient pas. Les gens qui dépendent de l’eau et des poissons pour leur subsistance survivraient-ils ? S’ils n’avaient pas de nourriture, s’ils n’avaient pas leur source de subsistance, ces gens ne pourraient pas continuer à survivre. Dès que leurs moyens de subsistance ou leur survie rencontrent un problème, ces races ne survivent plus. Elles ne sont pas en mesure de survivre, elles pourraient disparaître, être effacées de la terre. Et si les cultivateurs perdaient leur sol, que deviendraient-ils ? Ils ne pourraient plus planter des choses, ils ne pourraient plus obtenir leur nourriture des plantes variées. Quel serait le résultat ? Sans nourriture, les gens ne mourraient-ils pas de faim ? Si les gens mouraient de faim, ce type d’être humain ne serait-il pas effacé ? Donc, tel est le dessein de Dieu dans le maintien d’environnements écologiques variés. Il n’a qu’un seul but en maintenant des environnements et des écosystèmes variés, en maintenant des différents êtres vivants dans chaque environnement, c’est de soutenir toutes sortes d’hommes, de soutenir les hommes qui vivent dans les différents environnements géographiques.

00:00
00:00

0résultats de recherche