Paroles sur la recherche et la pratique de la vérité (Extrait 15)

Si les gens ont un cœur qui aime la vérité, ils auront la force de poursuivre la vérité et pourront travailler dur à la pratique de la vérité. Ils pourront abandonner ce qui doit être abandonné et renoncer à ce à quoi il faut renoncer. En particulier, les choses qui concernent ta renommée, ton gain et ton statut doivent être abandonnées. Si tu n’y renonces pas, cela signifie que tu n’aimes pas la vérité et que tu n’as pas la force de poursuivre la vérité. Quand il t’arrive quelque chose, tu dois chercher la vérité et la pratiquer. Si, à ces moments où tu as besoin de pratiquer la vérité, tu as toujours un cœur égoïste et que tu ne peux pas renoncer à ton intérêt personnel, tu seras incapable de mettre la vérité en pratique. Si tu ne cherches et ne pratiques la vérité en aucune circonstance, tu n’es pas une personne qui aime la vérité. Quel que soit le nombre d’années depuis lequel tu crois en Dieu, tu n’obtiendras pas la vérité. Certaines personnes recherchent toujours la gloire, le gain et l’intérêt personnel. Quel que soit le travail que l’Église leur destine, elles délibèrent toujours, pensant : « Est-ce que cela me sera bénéfique ? Si oui, je le ferai ; sinon, je ne le ferai pas. » Une telle personne ne pratique pas la vérité, alors peut-elle bien accomplir son devoir ? Certainement pas. Même si tu n’as pas fait le mal, tu n’es tout de même pas une personne qui pratique la vérité. Si tu ne poursuis pas la vérité, que tu n’aimes pas les choses positives et que quoi qu’il t’arrive, tu ne te soucies que de ta réputation et de ton statut, de ton intérêt personnel et de ce qui est bon pour toi, alors tu es une personne qui n’est motivée que par son intérêt personnel, et qui est égoïste et méprisable. Une telle personne croit en Dieu pour obtenir quelque chose de bien ou d’avantageux pour elle, non pour obtenir la vérité ou le salut de Dieu. Par conséquent, ces gens-là sont des non-croyants. Les gens qui croient vraiment en Dieu sont ceux qui peuvent chercher et pratiquer la vérité, car ils reconnaissent dans leur cœur que Christ est la vérité et qu’ils doivent écouter les paroles de Dieu et croire en Dieu comme Dieu l’exige. Si tu désires pratiquer la vérité quand il t’arrive quelque chose mais que tu tiens compte de ta propre réputation, de ton propre statut et de ton propre visage, alors ce sera difficile. Dans une telle situation, par la prière, la recherche, la réflexion sur eux-mêmes et la prise de conscience d’eux-mêmes, ceux qui aiment la vérité pourront abandonner ce qui est dans leur propre intérêt ou bon pour eux, pratiquer la vérité et se soumettre à Dieu. Ces personnes sont celles qui croient vraiment en Dieu et aiment la vérité. Et quelle est la conséquence lorsque les gens pensent toujours à leur intérêt personnel, lorsqu’ils essaient toujours de protéger leur orgueil et leur vanité, lorsqu’ils révèlent un tempérament corrompu sans chercher la vérité pour le corriger ? C’est qu’ils n’ont pas d’entrée dans la vie, c’est qu’ils manquent de vrai témoignage d’expérience. Et c’est dangereux, n’est-ce pas ? Si tu ne pratiques jamais la vérité, si tu n’as aucun témoignage d’expérience, alors en temps voulu tu seras révélé et éliminé. À quoi servent les gens sans témoignage d’expérience dans la maison de Dieu ? Ils sont voués à faire n’importe quel devoir de façon médiocre et à être incapables de faire quoi que ce soit correctement. Sont-ils autre chose que des déchets ? Si les gens ne pratiquent jamais la vérité après des années de croyance en Dieu, ils sont des non-croyants, ils sont des personnes malfaisantes. Si tu ne pratiques jamais la vérité et si tes transgressions deviennent de plus en plus nombreuses, alors ton résultat est scellé. Il est clair que toutes tes transgressions, le chemin erroné que tu empruntes et ton refus de te repentir, tout cela s’accumule en une multitude de mauvaises actions ; et donc, ton résultat, c’est d’aller en enfer : tu seras puni. Pensez-vous que ce soit une question triviale ? Si tu n’as pas été puni, tu ne sauras pas à quel point c’est terrifiant. Quand le jour viendra où tu feras vraiment face à la calamité et que tu seras confronté à la mort, il sera trop tard pour les regrets. Si, dans ta foi en Dieu, tu n’acceptes pas la vérité, si tu crois en Dieu depuis des années mais qu’il n’y a eu aucun changement en toi, la conséquence ultime est que tu seras éliminé et abandonné. Tout le monde commet des transgressions. L’essentiel est d’être capable de chercher la vérité afin de réparer ces transgressions, ce qui garantira qu’elles soient de moins en moins nombreuses. Quel que soit le moment, si jamais tu révèles ton tempérament corrompu et que tu es toujours capable de prier Dieu et de te fier à Lui, de chercher la vérité pour corriger ton tempérament corrompu et de le purifier, alors tu n’auras pas fait le mal. C’est ainsi que les croyants devraient corriger le problème d’un tempérament corrompu, et c’est ainsi que l’on fait l’expérience de l’œuvre de Dieu. Si tu ne pries jamais Dieu et ne cherches jamais la vérité lorsque tu es confronté à des événements, ou si tu comprends la vérité mais ne la mets pas en pratique, quel sera le résultat ultime ? C’est évident. Aussi fourbe et beau parleur que tu puisses être, peux-tu échapper à l’examen de l’œil de Dieu ? Peux-tu te soustraire aux orchestrations de la main de Dieu ? C’est impossible. Les personnes sages doivent se présenter devant Dieu et se repentir en se tournant vers Lui, en se fiant à Lui, en corrigeant leurs tempéraments corrompus et en pratiquant la vérité. Alors, tu auras vaincu la chair et les tentations de Satan. Même si tu échoues à plusieurs reprises, tu dois persévérer. Quand tu persévères envers et contre tout, le moment viendra où tu réussiras et tu gagneras la grâce de Dieu, Sa miséricorde et Sa bénédiction, et tu seras capable de suivre le chemin de la poursuite de la vérité, d’accomplir correctement tes devoirs et de satisfaire Dieu.

Lorsque vous êtes confrontés à des événements, choisissez-vous souvent de pratiquer la vérité et d’entretenir l’œuvre de Dieu ? (Pas souvent. La plupart du temps, je choisis d’entretenir ma propre image ou mon intérêt personnel et je m’en rends compte après coup, mais il n’est pas facile de me rebeller contre moi-même. Si quelqu’un échange avec moi sur la vérité, cela me donne une certaine force et je peux me rebeller un peu contre moi-même. Mais quand il n’y a personne pour échanger avec moi sur la vérité, je m’éloigne de Dieu et je vis tout le temps dans cet état.) Il est difficile de se rebeller contre la chair et encore plus difficile de pratiquer la vérité, car vous avez une nature satanique qui vous entrave et un tempérament corrompu qui vous perturbe, et ceux-ci ne peuvent pas être corrigés sans comprendre la vérité. Combien de temps par jour pouvez-vous passer silencieusement en présence de Dieu ? Combien de jours pouvez-vous passer sans lire les paroles de Dieu avant de vous sentir desséchés spirituellement ? (J’ai l’impression de ne pas pouvoir passer une seule journée sans lire les paroles de Dieu. Je dois lire un passage des paroles de Dieu le matin, puis le méditer. Je me sens ainsi plus proche de Dieu. Si, pendant une journée, je m’affaire et suis occupé à travailler sans manger ni boire les paroles de Dieu, ni beaucoup prier, je me sens très éloigné de Dieu.) Si vous pouvez sentir qu’être éloignés de Dieu ne vous convient pas, alors il y a encore de l’espoir pour vous. Si vous êtes des croyants et que vous voulez obtenir la vérité, vous ne pouvez pas être passifs et toujours attendre que quelqu’un échange avec vous sur la vérité. Vous devez apprendre à manger et boire les paroles de Dieu, prier Dieu et chercher la vérité de façon active. Si vous attendez que votre esprit soit sombre et que vous ne puissiez plus sentir Dieu avant de manger et de boire Ses paroles et de Le prier, alors vous ne pouvez que maintenir le statu quo. Bien qu’il soit bon de maintenir une « foi » de nom, il n’y aura pas de croissance dans votre vie et, lorsque votre esprit sera devenu desséché et engourdi et que vous vous serez trop éloignés de Dieu, vous serez en danger. Une seule tentation survient et tu bascules. Tu es trop facilement capturé par Satan. Si tu n’as absolument aucune expérience, que tu ne comprends aucune vérité, que tu ne te concentres ni sur la lecture des paroles de Dieu ni sur l’écoute des sermons et que tu n’as pas une vie spirituelle normale, alors il te sera difficile de grandir en stature et tes progrès seront certainement trop lents. Pourquoi ces progrès sont-ils si lents ? Quelles en sont les conséquences ? Tu dois bien comprendre ces choses. Quelle que soit la manière dont Dieu expose la corruption des gens, ils devraient s’y soumettre et l’accepter. Ils devraient réfléchir sur eux-mêmes et se comparer aux paroles de Dieu, afin de pouvoir parvenir à la connaissance de soi et de comprendre progressivement la vérité. Voilà ce qui plaît le plus à Dieu et le Saint-Esprit œuvrera certainement en eux, et ils comprendront certainement la volonté de Dieu. Tu dois garder en permanence les paroles de Dieu et la vérité dans ton cœur, de sorte que lorsque tu rencontres un problème dans la vie réelle, tu peux le relier et le comparer aux paroles de Dieu et à la vérité. Le problème sera alors facile à résoudre. Par exemple, tout le monde veut avoir un corps sain et sans maladie : c’est une chose à laquelle tout le monde aspire. Mais comment devrais-tu pratiquer cela dans ta vie quotidienne ? Tout d’abord, tu dois avoir une routine régulière, ne pas manger de choses malsaines ou taboues et faire suffisamment d’exercice. Lorsque ces méthodes sont combinées et que tout ce que tu pratiques tourne autour de l’objectif de la santé physique, tu verras progressivement des résultats. Au bout de quelques années, tu seras en meilleure santé que les autres et tu auras obtenu de bons résultats. Comment as-tu obtenu ces résultats ? Tu les as obtenus parce que tes actions et tes objectifs étaient alignés et parce que ta pratique et ta théorie étaient alignées. Il en va de même pour la croyance en Dieu. Si tu cherches à être une personne qui aime la vérité et qui la pratique et à être une personne qui a changé son tempérament, alors, lorsque tu es confronté à des événements, tu dois les relier aux objectifs que tu poursuis et aux vérités impliquées. Quels que soient les objectifs que tu poursuis, tant qu’ils correspondent aux exigences de Dieu envers l’homme, ils constituent la direction et l’objectif qui doivent être poursuivis en tant que croyant. Par exemple, suivre le chemin de Dieu : craindre Dieu et s’éloigner du mal. Une fois que tu as cette direction, ce but, tu dois avoir un moyen de la mettre en pratique immédiatement après. Quand Je dis « suis le chemin de Dieu, » à quoi le « chemin de Dieu » fait-il référence ? Cela signifie craindre Dieu et s’éloigner du mal. Et qu’est-ce que craindre Dieu et s’éloigner du mal ? Lorsque tu évalues quelqu’un, par exemple, ton évaluation est liée à la crainte de Dieu et à l’éloignement du mal. Comment procèdes-tu ? (Nous devons être honnêtes, justes et équitables, et nos paroles ne doivent pas se baser sur nos sentiments.) Lorsque tu dis exactement ce que tu penses et exactement ce que tu as vu, tu es honnête. Tout d’abord, la pratique de l’honnêteté s’aligne sur le fait de suivre le chemin de Dieu. C’est ce que Dieu enseigne aux gens : c’est le chemin de Dieu. Le chemin de Dieu, qu’est-ce que c’est ? Craindre Dieu et s’éloigner du mal. Être honnête ne fait-il pas partie du fait de craindre Dieu et de s’éloigner du mal ? Et ne consiste-t-il pas à suivre le chemin de Dieu ? (Si.) Si tu n’es pas honnête, alors ce que tu as vu et ce que tu penses, ce n’est pas la même chose que ce qui sort de ta bouche. Quelqu’un te demande : « Quelle est ton opinion sur cette personne ? Est-elle responsable dans le travail de l’Église ? » Et tu réponds : « Elle est formidable. Elle est plus responsable que moi, son calibre est meilleur que le mien et son humanité est également bonne. Elle est mature et stable. » Mais est-ce ce que tu penses au fond de toi ? Ce que tu vois réellement, c’est que, bien que cet individu ait du calibre, il n’est pas fiable et il est plutôt malhonnête, et très calculateur. Voilà ce que tu as vraiment à l’esprit, mais quand vient le moment de parler, tu te dis : « Je ne peux pas dire la vérité. Je ne dois offenser personne, » si bien que tu as vite fait de dire autre chose et tu choisis des choses gentilles à dire à son sujet, mais rien de ce que tu dis ne correspond à ce que tu penses réellement. Ce ne sont que des mensonges et tout est faux. Cela indique-t-il que tu suis le chemin de Dieu ? Non. Tu as emprunté le chemin de Satan, le chemin des démons. Quelle est le chemin de Dieu ? C’est la vérité, c’est la base selon laquelle les gens devraient se comporter et c’est le chemin qui consiste à craindre Dieu et à s’éloigner du mal. Bien que tu parles à une autre personne, Dieu écoute également. Il observe ton cœur et le scrute. Les gens écoutent ce que tu dis, mais Dieu scrute ton cœur. Les gens sont-ils capables de scruter le cœur de l’homme ? Dans le meilleur des cas, les gens peuvent se rendre compte que tu ne dis pas la vérité. Ils peuvent voir ce qu’il y a à la surface, mais seul Dieu peut voir au plus profond de ton cœur. Seul Dieu peut voir ce que tu penses, ce que tu prévois et quelles petites manigances, quelles manières perfides et quelles pensées actives tu as au fond de toi. Quand Dieu voit que tu ne dis pas la vérité, quelles sont Son opinion et Son évaluation à ton égard ? Que tu n’as pas suivi le chemin de Dieu dans cette affaire, parce que tu n’as pas dit la vérité. Si tu pratiquais selon les exigences de Dieu, tu aurais dû dire la vérité : « C’est quelqu’un qui a du calibre, mais il n’est pas fiable. » Peu importe que ton évaluation ait été exacte ou non, elle aurait été honnête et serait venue du cœur et tels sont le point de vue et la position que tu aurais dû exprimer. Mais tu ne l’as pas fait : alors, as-tu suivi le chemin de Dieu ? (Non.) Si tu ne dis pas la vérité, à quoi sert-il de souligner que tu suis le chemin de Dieu et que tu satisfais Dieu ? Dieu prête-t-Il attention aux slogans que tu scandes ? Dieu regarde-t-Il la façon dont tu t’exclames, la force avec laquelle tu t’exclames et l’intensité de ta volonté ? Regarde-t-Il le nombre de fois où tu t’exclames ? Ce ne sont pas là des choses qu’Il regarde. Dieu regarde si tu pratiques la vérité, les choix que tu fais et la manière dont tu pratiques la vérité lorsque tu te trouves confronté à des événements. Si tu choisis de préserver des relations, de préserver tes propres intérêts personnels et ta propre image, tout vise ton auto-préservation et Dieu voit que ce sont là le point de vue et l’attitude que tu adoptes lorsque tu es confronté à des événements, alors Il fera une évaluation à ton égard : Il dira que tu n’es pas quelqu’un qui suit Son chemin. Tu dis que tu veux poursuivre la vérité et suivre le chemin de Dieu, alors pourquoi ne mets-tu pas cela en pratique lorsque tu es confronté à des événements ? Les paroles que tu prononces viennent peut-être du cœur et elles expriment peut-être ta volonté et tes souhaits ou il se peut que ton cœur soit ému et que tu cries des paroles sincères en pleurant amèrement, mais le fait de parler sincèrement signifie-t-il que tu pratiques la vérité ? Cela signifie-t-il que tu as un vrai témoignage ? Pas nécessairement. Si tu es quelqu’un qui poursuit la vérité, tu seras capable de pratiquer la vérité. Si tu n’es pas quelqu’un qui aime la vérité, alors, tu diras uniquement des choses qui sont agréables à entendre et ce sera tout. Les pharisiens étaient les meilleurs pour prêcher la doctrine et scander des slogans. Ils se tenaient souvent aux coins des rues et criaient : « Ô Dieu puissant ! » ou « Dieu vénérable ! » Aux yeux des autres, ils avaient l’air particulièrement pieux et ne faisaient rien contre la loi, mais Dieu les a-t-Il approuvés ? Non. Comment les a-t-Il condamnés ? En leur donnant un titre : les pharisiens hypocrites. Autrefois, les pharisiens étaient une classe respectée en Israël, alors pourquoi ce nom est-il devenu à présent une étiquette ? C’est parce que les pharisiens sont devenus représentatifs d’un type de personnes. Quelles sont les caractéristiques de ce type de personnes ? Elles sont habiles à être fausses, à se parer, à faire semblant. Elles affectent une grande noblesse, une sainteté, une droiture et une décence transparente et les slogans qu’elles scandent sonnent bien, mais il s’avère qu’elles ne pratiquent pas le moins du monde la vérité. De quels bons comportements font-elles preuve ? Elles lisent les Saintes Écritures et prêchent. Elles enseignent aux autres à faire respecter la loi et les règlements et à ne pas résister à Dieu. Ce sont là de bons comportements. Tout ce qu’elles disent sonne bien, pourtant, quand les autres ont le dos tourné, elles volent des offrandes en secret. Le Seigneur Jésus a dit qu’elles « coulent le moucheron et avalent le chameau » (Matthieu 23:24). Cela signifie que toute leur conduite semble bonne en surface : elles scandent des slogans avec ostentation, expriment des théories élevées et leurs paroles sont agréables à entendre, cependant leurs agissements sont un cafouillage désordonné et résistent entièrement à Dieu. Leur comportement extérieur n’est que simulacre et supercherie. Dans leur cœur, elles n’ont pas le moindre amour pour la vérité ni pour les choses positives. Elles ont de l’aversion pour la vérité, les choses positives et tout ce qui vient de Dieu. Qu’aiment-elles ? Aiment-elles l’équité et la justice ? (Non.) Qu’est-ce qui te fait dire qu’elles n’aiment pas ces choses ? (Le Seigneur Jésus a répandu l’Évangile du royaume des cieux qu’elles ont, non seulement, refusé d’accepter, mais aussi condamné.) Si elles ne l’avaient pas condamné, aurait-il été possible de s’en rendre compte ? Non. L’apparition et l’œuvre du Seigneur Jésus ont révélé tous les pharisiens, et ce n’est que par leur condamnation du Seigneur Jésus et leur résistance face à Lui que les autres ont pu voir leur hypocrisie. Sans l’apparition et l’œuvre du Seigneur Jésus, personne n’aurait fait preuve de discernement à l’égard des pharisiens et si les gens se contentaient de regarder la conduite extérieure des pharisiens, cela les rendait même envieux. N’était-ce pas hypocrite et trompeur de la part des pharisiens d’utiliser un faux bon comportement afin de gagner la confiance des gens ? Des personnes aussi trompeuses peuvent-elles aimer la vérité ? Absolument pas. Quelle était l’intention derrière leurs démonstrations de bonne conduite ? D’une part, il s’agissait de duper les gens. D’autre part, il s’agissait de fourvoyer et de rallier les gens, afin que ceux-ci les tiennent en haute estime et les vénèrent. Enfin, ils voulaient être récompensés. Quelle arnaque ! Ces ruses étaient-elles habiles ? De tels individus aimaient-ils l’équité et la justice ? Certainement pas. Ce qu’ils aimaient, c’était le statut, la renommée et le gain, et ce qu’ils voulaient, c’était une récompense et une couronne. Ils n’ont jamais pratiqué les paroles que Dieu a enseignées aux gens, et ils n’ont jamais vécu le moins du monde les vérités-réalités. Ils voulaient juste faire semblant d’avoir une bonne conduite, duper et rallier les gens par leurs manières hypocrites afin d’assurer leur propre statut et leur propre réputation, qu’ils utilisaient ensuite pour chercher des capitaux et gagner leur vie. N’est-ce pas méprisable ? Leur comportement montre que, dans leur essence, ils n’aimaient pas la vérité, puisqu’ils ne l’ont jamais pratiquée. Qu’est-ce qui montre qu’ils ne pratiquaient pas la vérité ? La plus grande des choses : le Seigneur Jésus est venu pour accomplir l’œuvre de la rédemption et toutes les paroles que le Seigneur Jésus a prononcées sont la vérité et ont de l’autorité. Comment les pharisiens ont-ils réagi à cela ? Bien qu’ils aient reconnu que les paroles du Seigneur Jésus avaient de l’autorité et du pouvoir, non seulement ils ne les ont pas acceptées, mais ils les ont également condamnées et blasphémées. Pourquoi ont-ils fait cela ? C’est parce qu’ils n’aimaient pas la vérité et que, dans leur cœur, ils en avaient l’aversion et la haïssaient. Ils reconnaissaient que le Seigneur Jésus avait raison dans tout ce qu’Il disait, que Ses paroles avaient de l’autorité et du pouvoir, qu’Il ne se trompait en rien et qu’ils n’avaient aucun moyen de pression sur Lui. Mais ils voulaient condamner le Seigneur Jésus, alors ils ont discuté et conspiré et ils ont dit : « Crucifiez-Le. C’est Lui ou nous. » Et c’est ainsi que les pharisiens ont défié le Seigneur Jésus. À cette époque, personne ne comprenait la vérité, et personne n’était capable de reconnaître que le Seigneur Jésus était le Dieu incarné. Cependant, d’un point de vue humain, le Seigneur Jésus a exprimé de nombreuses vérités, chassé des démons et guéri les malades. Il a accompli de nombreux miracles, a nourri les 5 000 personnes avec cinq miches de pains et deux poissons, a fait de nombreuses bonnes actions et a accordé énormément de grâce aux gens. Il y a si peu de gens bons et justes comme cela, alors pourquoi les pharisiens voulaient-ils condamner le Seigneur Jésus ? Pourquoi étaient-ils aussi déterminés à Le crucifier ? Le fait qu’ils aient préféré libérer un criminel plutôt que le Seigneur Jésus montre à quel point les pharisiens du monde religieux étaient malfaisants et malveillants. Ils étaient tellement mauvais ! La différence entre les mines malfaisantes que les pharisiens trahissaient et la bienveillance extérieure qu’ils feignaient était si grande que beaucoup de gens ne pouvaient pas discerner le vrai du faux, mais l’apparition et l’œuvre du Seigneur Jésus les ont tous révélés. Les pharisiens se dissimulaient habituellement si bien et, de l’extérieur, semblaient si pieux que personne n’aurait imaginé qu’ils puissent résister si cruellement au Seigneur Jésus et Le persécuter. Si les faits n’avaient pas été révélés, personne n’aurait pu les démasquer. L’expression de la vérité de Dieu incarné est très révélatrice de l’homme !

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contactez-nous par WhatsApp