Paroles sur la recherche et la pratique de la vérité (Extrait 18)

Beaucoup de personnes ont évoqué le même problème : après avoir écouté un échange donné par le Supérieur, elles se sentent plus lucides, énergisées et moins négatives. Cependant, cet état ne dure qu’une dizaine de jours, avant que ces personnes ne redeviennent anormales et ne ressentent un manque d’énergie. Elles ne savent ni comment continuer ni que faire. Quel est ce problème ? D’où vient-il ? Y avez-vous déjà réfléchi ? Pour certains, cela vient du fait que les gens ne se concentrent pas sur la vérité. Alors comment se fait-il que tu sois dans un état normal après avoir écouté un échange ? Pourquoi est-ce que tu te sens particulièrement heureux et libre après avoir entendu la vérité ? Certains disent que c’est grâce à l’œuvre du Saint-Esprit. Alors pourquoi le Saint-Esprit n’œuvre-t-Il plus après une dizaine de jours ? Certains disent que c’est parce qu’ils ne s’efforcent plus d’être meilleurs et qu’ils sont devenus paresseux. Alors pourquoi le Saint-Esprit n’œuvre-t-Il toujours pas sur les personnes qui s’efforcent d’être meilleures ? Ne cherches-tu pas, toi aussi, à devenir meilleur ? Pourquoi le Saint-Esprit n’œuvre-t-Il pas ? Les raisons données par ces personnes ne correspondent pas à la réalité. Le problème est que peu importe si le Saint-Esprit œuvre ou non, il ne faut pas oublier que l’homme doit collaborer. Quand quelqu’un aimant la vérité parvient à comprendre clairement la vérité, il conservera toujours un état normal, qu’il s’agisse d’une période où le Saint-Esprit est à l’œuvre ou non. En revanche, lorsque quelqu’un n’aime pas la vérité, même s’il la comprend très clairement et même si le Saint-Esprit œuvre de manière significative, la vérité que cette personne pourra pratiquer sera toujours limitée. Ces personnes ne pourront pratiquer qu’une petite partie de la vérité dans la courte période où elles seront heureuses. La plupart du temps, elles agiront toujours selon leurs préférences personnelles et révéleront souvent leurs tempéraments corrompus. Donc, que l’état d’une personne soit normal et qu’elle puisse pratiquer la vérité ne dépend pas entièrement de l’œuvre du Saint-Esprit. Cela ne dépend pas non plus uniquement du fait que la vérité soit claire pour la personne ou non. Tout dépend de l’amour que la personne porte à la vérité et de sa volonté de pratiquer la vérité. Normalement, une personne entend des sermons, participe aux échanges et, pendant un certain temps, son état est tout à fait normal. Cela est dû à la compréhension de la vérité ; la vérité te fait prendre conscience de ta nature corrompue, ton cœur est heureux et libéré, et ta condition s’améliore. Mais au bout d’un certain temps, tu peux être soudainement confronté à une situation à laquelle tu ne sais pas faire face, alors ton cœur devient plus sombre qu’auparavant et dans ton esprit tu places involontairement la vérité au second plan ; tu n’essaies plus de rechercher les intentions de Dieu dans tes actions, tu agis de ton propre chef en toute chose et tu n’as pas du tout l’intention de pratiquer la vérité. Au fil du temps, tu perds la vérité que tu avais autrefois comprise. Tu révèles sans cesse tes propres tempéraments corrompus, tu ne cherches pas les intentions de Dieu dans les situations que tu rencontres, et même lorsque tu t’approches de Dieu, tu ne le fais que par habitude. Quand tu t’en rends compte, ton cœur s’est éloigné de Dieu, et tu as déjà résisté à Dieu dans beaucoup de choses et même proféré des blasphèmes contre Dieu. C’est très troublant. La rédemption est encore possible pour ceux qui ne sont pas allés trop loin dans ce chemin, mais aucune rédemption n’est possible pour ceux qui sont allés jusqu’à blasphémer contre Dieu et se mesurer à Dieu, rivalisant pour la position, la nourriture et les vêtements. Le but de l’échange sur la vérité est clairement de permettre aux gens de comprendre et de pratiquer la vérité et de réaliser des changements dans leurs tempéraments. Il ne s’agit pas simplement d’apporter de la lumière et un peu de bonheur dans leur cœur une fois qu’ils ont compris la vérité. Si tu comprends la vérité mais que tu ne la pratiques pas, alors il ne sert à rien d’échanger sur la vérité et de la comprendre. Quel est le problème lorsque les gens comprennent la vérité, mais ne la mettent pas en pratique ? C’est la preuve qu’ils n’aiment pas la vérité, que dans leur cœur, ils n’acceptent pas la vérité, auquel cas ils rateront les bénédictions de Dieu et la possibilité du salut. Pour savoir si les gens sont capables ou non d’obtenir le salut, ce qui est crucial, c’est de voir s’ils sont capables d’accepter et de pratiquer la vérité. Si tu as mis en pratique toutes les vérités que tu comprends, tu recevras l’éclairage, l’illumination et la direction du Saint-Esprit, tu pourras entrer dans la vérité-réalité, tu parviendras à une compréhension plus profonde de la vérité, tu gagneras la vérité et tu obtiendras le salut de Dieu. Certaines personnes sont incapables de pratiquer la vérité, elles se plaignent toujours que le Saint-Esprit ne les éclaire pas et ne les illumine pas, que Dieu ne leur donne pas la force. C’est faux : c’est mal comprendre Dieu. L’éclairage et l’illumination du Saint-Esprit sont construits sur la base de la coopération des gens. Les gens doivent être sincères et disposés à pratiquer la vérité, et que leur compréhension soit profonde ou superficielle, ils doivent être capables de mettre la vérité en pratique. Ce n’est qu’alors qu’ils seront éclairés et illuminés par le Saint-Esprit. Si les gens comprennent la vérité mais ne la mettent pas en pratique – s’ils attendent simplement que le Saint-Esprit agisse et les force à la mettre en pratique – ne sont-ils pas extrêmement passifs ? Dieu ne force jamais les gens à faire quoi que ce soit. Si les gens comprennent la vérité mais ne veulent pas la mettre en pratique, cela montre qu’ils n’aiment pas la vérité ou que leur état est anormal et qu’il y a chez eux une sorte de blocage. Mais si les gens sont capables de prier Dieu, Dieu agira aussi : c’est seulement s’ils ne veulent pas pratiquer la vérité et ne prient pas Dieu que le Saint-Esprit n’aura aucun moyen d’agir en eux. En fait, quelles que soient les difficultés que les gens rencontrent, elles peuvent toujours être résolues : l’essentiel est de savoir s’ils sont capables ou non de pratiquer selon la vérité. Aujourd’hui, les problèmes de corruption en vous ne sont pas un cancer, ils ne sont pas une maladie incurable. Si vous pouvez vous résoudre à pratiquer la vérité, vous recevrez l’œuvre du Saint-Esprit et il sera possible que ces tempéraments corrompus changent. Tout dépend si tu peux te résoudre à pratiquer la vérité, c’est là ce qui est essentiel. Si tu pratiques la vérité, si tu suis le chemin de la poursuite de la vérité, alors tu pourras recevoir l’œuvre du Saint-Esprit et tu pourras certainement être sauvé. Si le chemin que tu suis n’est pas le bon, alors tu perdras l’œuvre du Saint-Esprit, un mauvais pas en engendrera un autre et tout sera fini pour toi, et tu auras beau continuer à croire pendant des années, tu ne pourras pas obtenir le salut. Certains, par exemple, lorsqu’ils travaillent, ne pensent jamais à la façon d’effectuer le travail d’une manière qui profite à la maison de Dieu et qui soit conforme aux intentions de Dieu, avec pour résultat qu’ils font beaucoup de choses égoïstes et viles, qui sont détestables et odieuses aux yeux de Dieu ; et ce faisant, ils sont révélés et éliminés. Si, en toutes choses, les gens sont capables de rechercher la vérité et de pratiquer selon la vérité, alors ils sont déjà entrés sur la bonne voie de la foi en Dieu et ont donc l’espoir de devenir des gens en accord avec les intentions de Dieu. Certains comprennent la vérité mais ne la mettent pas en pratique. Au lieu de cela, ils croient que la vérité n’est rien de plus que cela et ne peut pas résoudre leurs propres inclinations et tempéraments corrompus. Ces gens-là ne sont-ils pas risibles ? Ne sont-ils pas ridicules ? Ne sont-ils pas des je-sais-tout ? Si les gens sont capables d’agir selon la vérité, alors leurs tempéraments corrompus peuvent changer. Si leur croyance et leur service envers Dieu sont conformes à leur propre personnalité naturelle, alors pas un seul d’entre eux ne sera capable d’accomplir des changements dans ses tempéraments. Il y a des gens qui passent toute la journée à mijoter dans la peine de leurs propres mauvais choix. Devant une vérité toute prête, ils n’y réfléchissent pas et n’essaient pas de la mettre en pratique, mais persistent à choisir leur propre voie. Quelle façon absurde de se comporter ! Vraiment, ils ne savent même pas apprécier des bénédictions quand ils en ont et sont voués à avoir beaucoup de problèmes dans la vie. Pratiquer la vérité est aussi simple que cela : que tu pratiques ou non, c’est là tout ce qui compte. Si tu es quelqu’un qui a décidé de pratiquer la vérité, alors ta négativité, ta faiblesse et ton tempérament corrompu seront progressivement résolus et changés. Tout dépend si ton cœur aime ou non la vérité, si tu es capable ou non d’accepter la vérité, si tu peux ou non souffrir et payer un prix pour obtenir la vérité. Si tu aimes vraiment la vérité, tu seras capable d’endurer toutes sortes de souffrances afin de l’obtenir, même si tu dois être vilipendé, jugé ou rejeté par les gens. Tu dois supporter tout cela avec patience et tolérance, et Dieu te bénira et te protégera, Il ne t’abandonnera pas et ne te négligera pas : c’est absolu. Si tu pries Dieu avec un cœur qui craint Dieu, que tu dépends de Dieu et que tu L’admires, il n’y aura rien que tu ne puisses traverser. Tu peux avoir un tempérament corrompu et tu peux transgresser, mais si tu as un cœur qui craint Dieu et que tu suis scrupuleusement le chemin de la poursuite de la vérité, alors tu seras incontestablement capable de rester ferme, et tu seras incontestablement dirigé et protégé par Dieu.

Il y a des gens qui ne s’équipent de vérités que pour travailler et prêcher, pour subvenir aux besoins des autres, pas pour résoudre leurs propres problèmes, encore moins pour mettre ces vérités en pratique. Leur échange peut être de pure compréhension et en accord avec la vérité, mais ils ne s’y mesurent pas, ne la pratiquent pas et ne l’expérimentent pas non plus. Quel est le problème ici ? Ont-ils vraiment accepté la vérité comme leur vie ? Non. La doctrine que l’on prêche, aussi pure soit-elle, ne signifie pas que l’on possède la vérité-réalité. Pour être équipé de la vérité, il faut d’abord y être entré soi-même, et la mettre en pratique lorsqu’on la comprend. Si quelqu’un ne se concentre pas sur sa propre entrée, mais cherche à se mettre en valeur en prêchant la vérité aux autres, son intention est erronée. Il y a beaucoup de faux dirigeants qui travaillent de cette façon et qui ne cessent d’échanger avec les autres sur les vérités qu’ils comprennent, qui ne cessent de s’occuper des nouveaux croyants et d’enseigner aux gens à pratiquer la vérité, à bien accomplir leurs devoirs, à ne pas être négatifs. Ces paroles sont bien belles, aimantes même, mais pourquoi ceux qui les prononcent ne pratiquent-ils pas la vérité ? Pourquoi n’ont-ils aucune entrée dans la vie ? Que se passe-t-il ici, réellement ? De telles personnes aiment-elles vraiment la vérité ? C’est difficile à dire. C’est ainsi que les pharisiens d’Israël expliquaient la Bible aux autres, mais eux-mêmes étaient incapables de suivre les commandements de Dieu. Lorsque le Seigneur Jésus est apparu et a œuvré, ils ont entendu la voix de Dieu, mais ont résisté au Seigneur. Ils ont crucifié le Seigneur Jésus et ont été maudits par Dieu. Par conséquent, tous ceux qui n’acceptent pas ou ne pratiquent pas la vérité seront condamnés par Dieu. Qu’ils sont misérables ! Si les paroles et les doctrines qu’ils prêchent peuvent aider les autres, pourquoi ne peuvent-elles pas les aider eux ? Nous ferions bien d’appeler de telles personnes des hypocrites qui n’ont aucune réalité. Elles fournissent aux autres le sens littéral de la vérité, elles les font pratiquer par d’autres, mais elles n’en pratiquent pas la moindre parcelle elles-mêmes. De telles personnes ne sont-elles pas effrontées ? Elles n’ont pas la vérité-réalité, pourtant en prêchant les paroles et les doctrines aux autres, elles prétendent l’avoir. N’est-ce pas là fourvoyer et faire du mal aux gens délibérément ? Si de telles personnes étaient révélées et éliminées, elles n’auraient qu’à s’en prendre à elles-mêmes. Elles seraient indignes de pitié. Est-ce que quelqu’un qui ne fait que prêcher des paroles et des doctrines, mais qui ne pratique pas la vérité, peut parvenir à un véritable changement ? Ne trompe-t-il pas les autres et ne se fait-il pas du tort à lui-même ? Poursuivre la vérité, c’est avant tout la pratiquer. Le but de la pratique de la vérité est de vaincre les tempéraments corrompus et de vivre une vraie ressemblance humaine, mais ces personnes ne reconnaissent pas leurs tempéraments corrompus et n’utilisent pas la vérité pour résoudre leurs difficultés. Peu importe comment elles abreuvent les autres, subviennent à leurs besoins ou les soutiennent, elles n’obtiendront jamais de résultats concrets parce qu’elles n’ont pas de chemin pour entrer dans la vie ou changer leur tempérament. Si les échanges sur la vérité ne parviennent pas à résoudre les difficultés ou les problèmes, alors ne parlent-ils pas simplement des paroles et des doctrines agréables à entendre, mais qui ne servent à rien ? Si tu veux changer ton tempérament, tu dois d’abord t’efforcer de pratiquer et d’expérimenter les paroles de Dieu. Quels que soient les aspects de la vérité que tu comprends, tu dois t’efforcer de les mettre en pratique. Ce n’est que dans la pratique et l’expérience de la vérité que tu découvriras les problèmes et, en particulier, que tu pourras reconnaître le moment où tes tempéraments corrompus se révèlent. Si tu peux chercher la vérité pour résoudre ces problèmes, tu entreras dans la vérité-réalité, et ta vie-tempérament changera. Ainsi, tu auras un chemin à suivre lorsque tu discuteras de la pratique de la vérité, et tu seras capable de résoudre les problèmes lorsque tu échangeras au sujet de la vérité. Cela prouve que si tu es prêt à pratiquer la vérité, tu possèderas la vérité-réalité. Si tu es prêt à pratiquer la vérité, tu seras qualifié pour subvenir aux besoins des autres. En retour, Dieu te louera et les gens seront d’accord avec toi.

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contactez-nous par WhatsApp