Paroles sur le service à Dieu (Extrait 73)

Pour que les dirigeants et les ouvriers remplissent bien leurs devoirs et accomplissent bien le travail que Dieu leur a confiée, ils doivent d’abord comprendre la volonté de Dieu et ne pas prêter attention à la taille ou à la quantité de travail qu’ils ont à faire. Au contraire, ils doivent se demander s’ils ont l’entrée dans la vie et s’ils ont changé leur tempérament. C’est ce que Dieu exige des dirigeants et des ouvriers. Comprenez-vous désormais vraiment les changements de tempérament ? Que veut dire un changement de tempérament ? Pouvez-vous distinguer un changement de comportement et de tempérament ? Quels états peuvent-ils être considérés comme des changements de tempérament, et lesquels sont seulement des changements de comportement externes ? Quelle est la différence entre un changement de son comportement externe et un changement de sa vie intérieure ? Pouvez-vous faire la différence ? Vous voyez quelqu’un avec un cœur enthousiaste, qui court dans tous les sens et qui est empressé de faire toutes sortes de choses pour l’Église, et vous dites : « Son tempérament a changé ! » Vous voyez une personne abandonner sa famille ou son travail, et vous dites : « Son tempérament a changé ! » Selon vous, si leur tempérament n’avait pas changé, ils ne seraient pas capables d’un tel sacrifice. C’est ainsi que la plupart d’entre vous voient les choses, mais cette conception est-elle correcte ? Certaines personnes sont encore plus absurdes ; quand elles voient quelqu’un qui a abandonné sa famille ou son travail, elles disent : « Cette personne aime vraiment Dieu. » Aujourd’hui, tu dis que telle personne aime Dieu, demain tu dis que telle autre aime Dieu. Si tu vois quelqu’un prêcher interminablement, tu dis : « Cette personne connaît Dieu. Elle a gagné la vérité. Si elle ne connaissait pas Dieu, pourrait-elle avoir autant à dire ? » C’est ainsi que vous voyez les choses, n’est-ce pas ? En effet, c’est ainsi que la plupart d’entre vous voient les personnes et les choses. Vous honorez toujours les autres avec des couronnes et vous les flattez. Aujourd’hui vous donnez à quelqu’un une couronne car il aime Dieu, demain vous en donnerez à quelqu’un d’autre car il connaît Dieu, ou parce qu’il est loyal envers Dieu. Vous êtes « experts » dans l’attribution des couronnes à d’autres. Chaque jour, vous honorez les autres avec des couronnes et vous les flattez, ce qui finit par leur nuire, mais vous êtes fiers de le faire. Lorsque vous faites l’éloge des autres de cette façon, vous les rendez arrogants. Ceux qui sont ainsi loués pensent en eux-mêmes : « J’ai changé, je peux recevoir une couronne, je suis certain d’entrer au royaume des cieux ! » Pire encore, il y en a certains, comme Paul, qui parlent toujours des nombreuses souffrances qu’ils ont endurées et de toutes les occasions où ils ont témoigné. Ils chantent leurs propres louanges et parlent d’après leurs propres notions et préférences, sans le moindre égard pour la volonté de Dieu. Ils disent aux autres de les imiter même s’il est clair qu’ils n’ont pas changé de tempérament et, par conséquent, ceux qui croient en Dieu mais manquent de discernement (et, en particulier ceux qui les vénèrent) sont lésés et détournés du droit chemin. Ils n’ont pas encore emprunté le bon chemin, celui de la croyance en Dieu ; ils ne font que se dépenser et souffrir pour Dieu par zèle. Ils ont juste été arrêtés et emprisonnés sans avoir commis de trahison, sans être devenus des Judas. Aussi croient-ils qu’ils ont tenu ferme dans leur témoignage et qu’ils peuvent prétendre entrer dans le royaume des cieux. Ils prennent ce peu d’expérience pour un témoignage et vont partout le faire valoir. Cela ne consiste-t-il pas à se vanter pour fourvoyer les gens ? Nombreux sont ceux qui donnent cette sorte de « témoignage » ; et combien de personnes ont-elles été égarées ? N’est-il pas absurde que de tels personnes soient traités comme des vainqueurs ? Sais-tu comment Dieu voit les gens ? L’idée de vainqueur est-elle tout à fait claire pour toi ? Porter de la sorte un faux témoignage est maudit par Dieu. Combien de méfaits de la même veine avez-vous commises ? Vous ne pouvez pas procurer la vie à d’autres, pas plus que vous ne pouvez disséquer l’état dans lequel ils se trouvent. Vous ne pouvez que décerner des couronnes aux gens et, par conséquent, les mener à la ruine. Ne sais-tu pas que qu’une personne corrompue est incapable de supporter les louanges ? Si personne ne les félicite, ils sont incroyablement orgueilleux et affichent un air dédaigneux. Mais ne meurent-ils pas plus vite si les gens font leur éloge ? Vous ne savez pas ce que cela veut dire d’aimer Dieu, de connaître Dieu, de se dépenser sincèrement pour Dieu. Vous ne comprenez-rien à ces choses. Vous regardez l’aspect extérieur des choses et puis vous jugez les autres, vous leur attribuez des couronnes et vous les flattez ; et ainsi vous égarez beaucoup de gens et vous leur portez préjudice. Et vous le faites souvent. Ayant été couverts d’éloges par vous de la sorte, beaucoup sont sortis du droit chemin et ont chuté. Même s’ils se remettent en selle, ils ont néanmoins beaucoup retardé leurs progrès dans la vie et ont toujours subi des pertes. Or la plupart ne sont toujours pas sur le bon chemin dans leur croyance en Dieu, ne peuvent pas rechercher la vérité et ne se connaissent qu’un petit peu. S’ils reçoivent des louanges de cette façon, ils vont tomber dans l’autosatisfaction, la complaisance et seront bloqués dans leurs voies, ayant l’impression d’être déjà sur le bon chemin dans leur croyance en Dieu et de posséder un peu des vérités-réalités. Ils vont s’enhardir dans leur discours, réprimander les gens dans l’Église et agir comme des despotes. Ne fais-tu pas du mal au gens, ne les mènes-tu pas à leur ruine en agissant de cette façon ? Quelle sorte de personnes aime Dieu ? Ceux qui aiment Dieu doivent être comme Pierre : ils doivent avoir été rendus parfaits et ils doivent suivre Dieu jusqu’au bout pour atteindre l’amour envers Dieu. Dieu observe les profondeurs du cœur des gens et seul Dieu peut déterminer qui L’aime. Pour les gens, il n’est pas facile de voir cela clairement. Alors comment peut-on en rendre un verdict sur les autres ? Dieu seul sait quelles personnes L’aiment véritablement. Même si elles ont un cœur qui aime Dieu, elles n’osent pas dire d’elles-mêmes qu’elles aiment Dieu. Dieu a dit de Pierre qu’il aimait Dieu, mais Pierre lui-même n’a jamais affirmé une telle chose. Par conséquent, peut-on se vanter avec désinvolture d’aimer Dieu ? Aimer Dieu est le devoir de l’homme. Aussi, il est déraisonnable de commencer à se vanter dès que l’on a un peu d’amour pour Dieu dans le cœur. Et cela est encore moins raisonnable si tu n’es pas quelqu’un qui aime Dieu mais que tu fais quand même l’éloge de ceux qui L’aiment. C’est de la folie. Dieu seul sait qui L’aime, et Dieu seul peut le dire. Si ces paroles sortent de la bouche d’une personne, c’est qu’elle n’est pas à sa place. Tu prends la place de Dieu en applaudissant les gens et en les flattant. Au nom de qui le fais-tu ? C’est certain, Dieu ne flatte pas les gens et ne les applaudit pas. Après que Pierre a été rendu complet, Dieu n’en a pas fait un exemple avant qu’Il n’accomplisse l’œuvre des derniers jours. À l’époque, Il n’a jamais prononcé ces paroles : « Pierre aime Dieu. » Il n’a dit cela qu’à ce stade de l’œuvre ; c’est alors qu’Il en a fait un modèle et un exemple pour ceux qui font l’expérience du jugement de Dieu et qui cherchent à l’aimer lors des derniers jours. Tout ce que fait Dieu a du sens. Il est absurde que des gens disent arbitrairement que quelqu’un aime Dieu ! C’est grotesque. Premièrement, ces personnes se mettent à une place qui n’est pas la leur. Deuxièmement, ce n’est pas quelque chose dont les gens peuvent se permettre de juger. Qu’est-ce que cela signifie de flatter les autres ? Cela veut dire qu’on les fourvoie, qu’on les piège et qu’on leur porte préjudice. Troisièmement, en ce qui concerne l’effet objectif, non seulement un tel comportement ne peut pas mener les autres sur le bon chemin, mais il peut perturber leur entrée dans la vie et entraîner des pertes pour leur vie. Si tu dis toujours que quelqu’un aime Dieu, est capable de renoncer à certaines choses et d’être fidèle à Dieu, tout le monde ne va-t-il pas se mettre à imiter ses actes externes ? Non seulement tu n’as pas mené les autres sur le bon chemin mais tu as également conduit la plupart des gens à ne voir que leurs actes externes, de telle sorte qu’ils ne s’appuient que sur ces pratiques externes pour les échanger contre des couronnes, suivant inconsciemment le chemin de Paul. Cela n’a-t-il pas eu cet effet ? Quand tu parles ainsi, as-tu conscience de ces problèmes ? À quelle place te mets-tu ? Quel rôle joues-tu ? Quel est l’effet objectif de tes paroles ? À terme, quelle route cela pousse-t-il les autres à suivre ? Dans quelle mesure est-ce nuisible ? Quand les gens travaillent de cette façon, il y a de graves conséquences.

Certains dirigeants et ouvriers dans l’Église ne peuvent pas parler de leur expérience et témoigner, et ils ne peuvent pas se servir de la vérité pour résoudre des problèmes. Ils témoignent toujours de tout ce qu’ils ont subi, de la manière dont ils ont accepté d’être émondés, de la manière dont ils n’ont pas sombré dans la négativité malgré les nombreux torts qu’ils ont subis, et de la manière dont ils ont persisté dans l’accomplissement de leurs devoirs. Comme Paul, ils témoignent toujours en leur propre faveur, ils se font un renom et ils amènent les élus de Dieu à les admirer, les estimer et les vénérer. Qui plus est, quand ces gens voient quelqu’un qui peut bien exprimer les formules et les doctrines et qui sait prêcher, ils le flattent, et ils félicitent et applaudissent ces dirigeants et ces ouvriers qui sont comme Paul et incitent de cette façon les autres à les adorer. Non seulement ils manquent à leur tâche, qui est d’abreuver et de pourvoir correctement, mais ils se livrent à un travail destructeur et perturbateur, qui mène les autres à emprunter le chemin de Paul. Pendant ce temps, ils se prennent à tort pour des dirigeants compétents et bons, et ils veulent obtenir des récompenses par Dieu. N’est-ce pas l’état dans lequel vous êtes, pour la plupart ? En vous appuyant sur vos méthodes actuelles qui consiste à ne faire attention qu’aux formules et aux doctrines et à encourager sans cesse les gens, pouvez-vous mener les gens sur le bon chemin ? À quelle voie cela peut-il les mener à terme ? Cela ne les conduira-t-il pas tous sur le chemin de Paul ? Je vois qu’il en est ainsi, et ce n’est pas une exagération. On peut dire que vous êtes tous des dirigeants à la manière de Paul, menant les gens sur le chemin de Paul. Voulez-vous malgré tout quelque espèce de couronne ? Vous aurez de la chance si vous n’êtes pas condamnés. D’après vos actes, vous êtes tous devenus des gens qui résistent à Dieu ; vous Le servez mais vous Lui résistez, et vous êtes devenus des experts dans l’art de perturber Son œuvre. Si vous poursuivez dans ce genre de voie, vous finirez par être de faux pasteurs, de faux ouvriers, de faux dirigeants, et des antéchrists. C’est maintenant le moment de vous former pour le royaume. Si vous ne vous efforcez pas pour la vérité et si vous ne vous concentrez que sur le travail, vous emprunterez involontairement le chemin de Paul. Qui plus est, vous entraînerez à votre suite un groupe d’autres personnes qui sont comme Paul. Ne deviendrez-vous pas alors quelqu’un qui résiste à Dieu et perturbe Son œuvre ? Donc, si une personne qui sert Dieu ne peut pas témoigner pour Lui, ou mener Ses élus sur le bon chemin, c’est qu’il s’agit de quelqu’un qui résiste à Dieu. Il n’y a que ces deux chemins : celui de Pierre, qui consiste à poursuivre la vérité et, au bout du compte, à réussir dans sa foi ; celui de Paul, qui consiste à ne pas poursuivre la vérité et à ne se démener que pour les bénédictions et les récompenses. C’est le chemin de l’échec. Aujourd’hui, ceux qui empruntent le chemin du succès de Pierre sont trop rares, tandis que ceux qui empruntent le chemin de l’échec de Paul sont trop nombreux. Si ceux d’entre vous qui font office de dirigeants et d’ouvriers ne poursuivent pas la vérité du début à la fin, vous deviendrez tous de faux dirigeants et de faux ouvriers et vous serez tous des antéchrists et des personnes malfaisantes qui résistent à Dieu. Si, à partir de maintenant, vous changez de chemin et empruntez sincèrement le chemin de Pierre, alors vous pouvez encore devenir de bons dirigeants et de bons ouvriers, approuvés par Dieu. Si vous ne cherchez pas à être rendus parfaits et à entrer dans la réalité de la parole de Dieu, alors vous êtes en danger. Étant donné votre sottise et votre ignorance, la superficialité et l’insuffisance de votre expérience, votre petite stature et votre manque de maturité, la seule chose à faire est d’échanger davantage sur la vérité avec vous pour que vous compreniez, mais votre obtention de la vérité dépend de votre poursuite personnelle. Car aujourd’hui est très différent du temps de Pierre et de Paul. À cette époque, Jésus n’avait pas encore entrepris de juger l’homme, de châtier l’homme, ou de changer le tempérament de l’homme. Aujourd’hui, Dieu incarné a déclaré la vérité de manière si transparente. Si les gens prennent quand même le chemin de Paul, cela démontre que toutes leurs capacités de compréhension ont des défauts, et que, comme Paul, leur caractère est trop malfaisant, et d’un tempérament trop arrogant. Cette ère était différente par rapport à aujourd’hui, et le contexte était autre. Aujourd’hui, la parole de Dieu est si lumineuse et claire ; c’est comme s’Il tendait Sa main pour t’enseigner et te conduire. Il est donc inexcusable de continuer d’emprunter le mauvais chemin. D’autant plus qu’aujourd’hui, les deux archétypes de Pierre et Paul existent : un positif et un négatif, un exemplaire, et un qui est avertissement. Si tu prends quand même le mauvais chemin, cela veut dire que tu as fait le mauvais choix, et que tu es très mauvais. Tu n’as personne d’autre à blâmer que toi-même. Seul celui qui a la vérité-réalité peut conduire les autres pour qu’ils entrent dans la vérité-réalité, mais qui n’a pas la vérité-réalité ne peut que détourner les autres du droit chemin.

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contactez-nous par WhatsApp