Paroles sur le service à Dieu (Extrait 76)

Dans l’Église, quels genres d’individus sont les plus arrogants ? Comment leur arrogance se manifeste-t-elle ? Dans quels domaines leur arrogance est-elle la plus révélée ? Avez-vous du discernement à ce sujet ? Les individus les plus arrogants au sein de l’Église sont en fait les malfaisants et les antéchrists. Leur arrogance dépasse de loin celle des gens normaux, au point même qu’ils sont dépourvus de raison. Dans quels domaines est-ce le plus facile à voir ? C’est lorsqu’ils sont émondés que leurs tempéraments arrogants sont les plus clairement révélés. Quelle que soit l’ampleur des méfaits de ces antéchrists, si quelqu’un les émonde, ils deviendront furieux et diront : « Qui es-tu pour me critiquer et me faire la morale ? Combien de personnes peux-tu diriger ? Peux-tu prêcher des sermons ? Peux-tu échanger sur la vérité ? Si tu devais assumer mon rôle, tu ne serais pas aussi bon que moi ! » Qu’en pensez-vous ? Ont-ils la moindre attitude d’acceptation de la vérité ? Si vous abordez la question de l’émondage de cette manière, c’est source de problèmes. Cela prouve que vous ne possédez aucune vérité-réalité et que votre vie-tempérament n’a pas changé du tout. Une personne âgée et profondément corrompue comme celle-ci peut-elle être un dirigeant ou un ouvrier ? Peut-elle accomplir le devoir de servir Dieu ? Certainement pas, car de tels individus ne sont même pas qualifiés pour être des dirigeants ou des ouvriers. Pour être un dirigeant ou un ouvrier, il faut, au minimum, avoir un peu d’expérience authentique, comprendre certaines vérités, posséder certaines réalités, et avoir le niveau de soumission le plus élémentaire, ce qui signifie qu’il faut, au minimum, être capable d’accepter d’être émondé. Seul ce genre de personne est qualifié pour être un dirigeant ou un ouvrier. Si une personne ne possède aucune vérité-réalité, qu’elle discute et résiste encore quand elle est émondée, et qu’elle n’accepte pas du tout la vérité, et si une telle personne sert Dieu, que pensez-vous qu’il se passera ? Il ne fait aucun doute qu’elle résistera à Dieu. Elle ne pratiquera pas la vérité, quel que soit le type de travail qu’elle accomplit, et elle gèrera encore moins les choses conformément aux principes. Par conséquent, si les gens qui ne possèdent aucune vérité-réalité assument les rôles de dirigeants ou d’ouvriers, ils emprunteront certainement le chemin des antéchrists et résisteront à Dieu. Comment se fait-il que de nombreux dirigeants et ouvriers soient révélés après n’avoir fait qu’une petite partie de leurs devoirs ? C’est parce qu’ils ne poursuivent pas la vérité, mais qu’ils cherchent plutôt la gloire, les avantages et le statut et, par conséquent, ils s’engagent naturellement sur le chemin des antéchrists. En ce qui vous concerne tous, si vous aviez la responsabilité d’une Église et que personne ne vous surveillait pendant six mois, vous finiriez par emprunter le mauvais chemin et faire ce que bon vous semble. Si vous étiez laissés à vous-mêmes pendant un an, vous finiriez par égarer les autres et ils se concentreraient tous uniquement sur le fait d’exprimer les formules et les doctrines et se livreraient à des comparaisons pour savoir qui est meilleur que qui. Si vous étiez laissés à vous-mêmes pendant deux ans, vous conduiriez les gens devant vous-mêmes, c’est à vous et non à Dieu qu’ils obéiraient et ainsi, l’Église dégénérerait et deviendrait religieuse. Quelle est la raison à cela ? Vous êtes-vous déjà posé la question ? Quel chemin une personne suit-elle lorsqu’elle dirige l’Église de cette manière ? Le chemin des antéchrists. Seriez-vous ainsi ? Combien de temps pouvez-vous approvisionner les gens avec le peu de vérité que vous comprenez maintenant ? Pouvez-vous guider les gens sur la bonne voie de la foi en Dieu ? Si les élus de Dieu posent de nombreuses questions, serez-vous capables de leur répondre en échangeant sur la vérité conformément aux paroles de Dieu ? Si tu ne comprends pas la vérité, et que tout ce que tu fais, c’est prêcher quelques formules et doctrines, alors, après t’avoir écouté quelques fois, les gens en auront assez et, quand tu continueras à prêcher les formules et les doctrines, ils en éprouveront de l’aversion et seront capables de faire preuve de discernement à cet égard. Dans ce cas, pourquoi continuer à les prêcher ? Si vous êtes doués de raison, vous devriez cesser de prêcher aux autres des doctrines et de faire la morale aux gens en les regardant de haut, vous devriez vous tenir sur un pied d’égalité avec les autres, vous devriez manger, boire et faire l’expérience des paroles de Dieu avec eux. Ce sont là des manifestations de personnes douées de raison. Ceux qui sont particulièrement arrogants et présomptueux perdent facilement la raison et persistent à prêcher aux autres les formules et les doctrines, ou ils essaient de se mettre en valeur en recherchant et en apprenant des théories spirituelles plus profondes, et ils deviennent ainsi des personnes qui essaient de fourvoyer les autres. Agir ainsi, c’est résister à Dieu. As-tu bien conscience des conséquences, si tu continues à prêcher de cette manière ? As-tu bien conscience de la direction dans laquelle tu vas guider les gens ? Lorsque tu suis le chemin des antéchrists, conduis les gens devant toi-même et les obliges à te vénérer et à t’obéir, quel genre de problème est-ce là ? N’es-tu pas en compétition avec Dieu pour Ses élus ? C’est amener devant toi-même des gens qui, à l’origine, voulaient croire en Dieu, retourner à Dieu et gagner Dieu, les obligeant à t’obéir, à faire ce que tu leur dis et à te traiter comme si tu étais Dieu. Et quelle sera donc la conséquence de cela ? À l’origine, ces gens croyaient en Dieu pour être sauvés, mais ils ont fini par être fourvoyés par toi et, non seulement ils ne pourront pas être sauvés, mais ils vont également subir la perdition et être détruits. En agissant de cette manière, tu égares les gens, tu leur causes un mal profond, tu perds ceux qui croient en Dieu. De quel crime es-tu coupable ? Comment peux-tu te rattraper ? Tu as trompé et amené des nouveaux croyants entre tes propres mains, tu en as fait tes agneaux, ils t’écoutent tous, ils te suivent tous, et au fond de toi, en réalité, tu te dis : « Je suis puissant maintenant ; tant de gens m’écoutent et l’Église m’obéit au doigt et à l’œil. » Cette nature de traîtrise de l’homme te fait inconsciemment changer Dieu en un simple figurant, et tu formes toi-même alors une sorte de religion ou de confession religieuse. Comment naissent les diverses religions et confessions religieuses ? Elles naissent de cette façon. Regarde les dirigeants de chaque religion et de chaque confession religieuse : ils sont tous arrogants et suffisants, et leurs interprétations de la Bible manquent de contexte et sont guidées par leurs propres notions et leur imagination. Ils comptent tous sur les dons et la connaissance pour accomplir leur travail. S’ils ne pouvaient pas prêcher du tout, les gens les suivraient-ils ? Ils possèdent tout de même une certaine connaissance et peuvent prêcher quelques doctrines, ou ils savent convaincre les autres et se servir de quelques ruses. Ils se servent de cela pour tromper les gens et les amener devant eux. Théoriquement, ces gens croient en Dieu, mais, en réalité, ils suivent ces dirigeants. Quand ils rencontrent quelqu’un qui prêche le vrai chemin, certains d’entre eux disent : « Nous devons consulter notre dirigeant pour les sujets qui concernent la foi. » Vois comme les gens ont besoin de l’accord et de l’approbation des autres quand il s’agit de croire en Dieu et d’accepter le vrai chemin : n’est-ce pas un problème ? Que sont donc devenus ces dirigeants ? Ne sont-ils pas devenus des pharisiens, de faux bergers, des antéchrists et des obstacles qui empêchent les gens d’accepter le vrai chemin ? De telles personnes sont du même genre que Paul. Pourquoi est-ce que Je dis cela ? Les Épîtres de Paul sont consignées dans la Bible et ont été transmises pendant deux mille ans. Tout au long de l’ère de la Grâce, ceux qui ont cru au Seigneur ont souvent lu les paroles de Paul et les ont prises comme critères : souffrir, soumettre son propre corps et, finalement, posséder la couronne de justice… Les gens ont tous cru en Dieu selon les paroles et les doctrines de Paul. Au cours de ces deux mille années, énormément de gens ont imité Paul, l’ont vénéré et l’ont suivi. Ils ont traité les paroles de Paul comme des Écritures, ils ont remplacé les paroles du Seigneur Jésus par les paroles de Paul et n’ont pas réussi à pratiquer les paroles de Dieu. Ne s’agit-il pas là d’une déviation ? Il s’agit d’une déviation très importante. Dans quelle mesure les gens pouvaient-ils comprendre les intentions de Dieu pendant l’ère de la Grâce ? Ceux qui suivaient Jésus à cette époque étaient, après tout, minoritaires, et ceux qui Le connaissaient étaient encore moins nombreux ; même Ses disciples ne Le connaissaient pas véritablement. Si les gens aperçoivent un peu de lumière dans la Bible, elle ne devrait pas être pressentie comme représentant les intentions de Dieu, et un tout petit peu d’éclairage devrait être encore moins considéré comme la connaissance de Dieu. Les gens sont tous arrogants et vaniteux et ils n’ont pas Dieu dans leur cœur. Quand ils comprennent quelques doctrines, ils agissent de leur propre chef, ce qui aboutit à la formation de nombreuses confessions religieuses. À l’ère de la Grâce, Dieu n’était pas du tout strict avec l’homme. Toutes les religions et confessions religieuses au nom de Jésus avaient une partie de l’œuvre du Saint-Esprit. Tant qu’il n’y avait pas d’esprits malfaisants qui y travaillaient, le Saint-Esprit œuvrait sur n’importe quelle Église, de sorte que la majorité des gens pouvaient jouir de la grâce de Dieu. Par le passé, Dieu n’était pas strict avec les gens, peu importe si leur croyance en Lui était sincère ou mensongère, s’ils suivaient d’autres personnes ou s’ils ne poursuivaient pas la vérité, parce qu’Il avait déjà prédéterminé que, lors de la dernière étape, tous ceux qu’Il avait prédestinés et élus devraient venir devant Lui et accepter Son jugement. Si, après avoir accepté l’œuvre de Dieu des derniers jours, les gens continuent encore à vénérer et à suivre d’autres personnes, s’ils ne poursuivent pas la vérité mais plutôt des bénédictions et des couronnes, c’est alors impardonnable. De telles personnes connaîtront la même fin que Paul. Pourquoi est-ce que J’utilise souvent Paul et Pierre comme exemples ? Il s’agit de deux chemins. Les croyants en Dieu suivent soit le chemin de Pierre soit celui de Paul. Ce sont les deux seuls chemins. Que tu sois un disciple ou un dirigeant, c’est la même chose. Si tu ne peux pas emprunter le chemin de Pierre, alors tu suis celui de Paul. C’est inévitable. Il n’existe pas de troisième chemin. Ceux qui ne comprennent pas les intentions de Dieu, qui ne connaissent pas Dieu, qui ne cherchent pas à comprendre la vérité et qui ne peuvent pas se soumettre absolument à Dieu connaîtront, au bout du compte, la même fin que Paul. Si tu ne cherches pas à connaître Dieu ou à comprendre Ses intentions, et que tu t’évertues uniquement à être capable d’exprimer les formules et doctrines, et à prêcher des théories spirituelles, alors tu ne peux que résister à Dieu et Le trahir, car il est dans la nature humaine de résister à Dieu. Les choses qui ne sont pas conformes à la vérité découlent assurément de la volonté de l’homme. Tout ce qui découle de la volonté de l’homme, que ce soit bon ou mauvais aux yeux de l’homme, interrompt l’œuvre de Dieu. Certains pensent que, même s’ils n’agissent pas conformément à la vérité sur quelques points, ils ne font pas le mal et ne résistent pas à Dieu. Est-ce exact ? Si tu n’agis pas conformément à la vérité, alors, incontestablement, tu la violes, et violer la vérité, c’est, au fond, résister à Dieu. Le niveau de gravité est simplement différent. Même si tu n’es pas catalogué comme une personne qui résiste à Dieu, Il ne t’approuvera pas, car tu ne pratiques pas la vérité, tu ne fais que des choses qui n’ont pas de lien avec la vérité et tu agis uniquement selon ta propre volonté. Même si ceux qui ne poursuivent pas la vérité ne font aucun mal, pourront-ils se débarrasser de leurs tempéraments corrompus ? S’ils ne le peuvent pas, alors ils vivent toujours selon ces tempéraments corrompus. Même s’ils ne font rien pour résister à Dieu, ils ne peuvent pas se soumettre à Dieu, et Dieu n’approuvera pas de telles personnes.

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contactez-nous par WhatsApp