En quoi consiste la poursuite de la vérité (14) Partie 1

Nous avons passé un certain temps à échanger et à disséquer la question des affirmations ayant trait à la conduite morale dans la culture traditionnelle. En avez-vous une expérience réelle ? (Avant, je reconnaissais seulement que ces affirmations sur la conduite morale n’étaient pas la vérité, mais je n’avais pas réalisé à quel point elles avaient profondément corrompu l’humanité. Ce n’est qu’à travers Ton échange et Ta dissection que j’ai pris conscience que les diverses déclarations sur la conduite morale qui sont inculquées aux gens par Satan semblent être justes et bonnes aux yeux des gens, alors qu’elles ont corrompu, paralysé et emprisonné les pensées des gens, les amenant à nier Dieu et à Lui résister, et les conduisant de plus en plus loin de Lui. Voilà comment Satan a corrompu l’humanité étape par étape jusqu’à ce jour.) Si Je n’échangeais pas en détail sur ces choses, les gens seraient-ils capables de les reconnaître eux-mêmes ? Pourraient-ils disséquer l’essence de ces déclarations sur la conduite morale ? (Les gens ne pourraient pas disséquer ou percer à jour l’essence de ces déclarations sur la conduite morale.) Et après une expérience prolongée ? (Les gens seraient capables de reconnaître les problèmes posés par certaines déclarations sur la conduite morale, mais ils ne seraient pas capables de clairement en disséquer l’essence.) Les gens aiment souvent mettre sur un pied d’égalité les célèbres dictons de la culture traditionnelle et la vérité et les mélanger, surtout lorsqu’il s’agit de choses qui ressemblent extérieurement à la vérité ou qui donnent l’impression d’être conformes à la moralité humaine, aux normes de leur conscience et aux sentiments humains. Tout le monde croit que ces choses-là sont positives et conformes à la vérité, mais personne ne peut voir qu’elles ont leur origine dans Satan et qu’elles sont en fait des choses négatives. Maintenant, y a-t-il quoi que ce soit de positif dans ce que Satan inculque à l’homme ? (Non.) Il n’y a absolument rien de positif dans ces choses-là. Au contraire, ce sont toutes des choses négatives et des poisons sataniques. Cela ne fait aucun doute. Alors, avez-vous appris à connaître et à déterrer ces choses négatives et ces poisons sataniques ? Reste-t-il dans votre esprit quelque chose qui ressemble à ces choses issues de la culture traditionnelle que vous considérez comme correctes ? Si oui, c’est un fléau, un cancer ! Vous devriez à présent y réfléchir davantage et vous devriez les observer attentivement et y prêter attention dans votre vie quotidienne. Voyez si, dans ce que les autres disent et ce que vous entendez, ou dans les choses qui vous impressionnent ou dont vous vous souvenez, ou dans les choses que vous acceptez dans votre cœur et que vous considérez comme précieuses, il y a quelque chose qui ressemble à ce que la culture traditionnelle préconise. Si c’est le cas, vous devez le discerner et le disséquer, puis l’abandonner complètement. Cela sera bénéfique pour votre poursuite de la vérité.

Certaines personnes parlent de l’expression « la réussite et l’échec des choses dépendent des gens » quand elles écrivent des articles de témoignage d’expérience : vous devez discerner si cette affirmation est juste ou fausse, si c’est une chose positive ou négative et si elle est liée à la vérité, aux exigences de Dieu et aux principes que les gens devraient posséder lorsqu’ils traitent des affaires. L’affirmation « la réussite et l’échec des choses dépendent des gens » est-elle vraie ? Est-elle conforme à la vérité ? S’agit-il de quelque chose émanant des lois et des règlements établis par Dieu ? Cette affirmation a-t-elle un quelconque rapport avec le fait que Dieu est souverain de toutes choses ? Allez-y, partagez vos connaissances et votre compréhension de cette affirmation. (Il m’est aussi arrivé de l’employer dans le passé, en particulier lorsque j’organisais le travail de l’Église. Si le personnel n’est pas affecté de manière appropriée selon les principes, le travail est parfois très mal fait. Si le personnel est affecté conformément aux principes, le travail peut être bien fait. À l’époque, le rôle des gens était à mes yeux très important et significatif, ce qui explique pourquoi je citais la phrase : « la réussite et l’échec des choses dépendent des gens ». Aujourd’hui, je me rends compte qu’il me manquait la compréhension de la souveraineté et de l’omnipotence de Dieu. J’avais toujours mis l’accent sur le rôle des gens, et il n’y avait aucune place pour Dieu dans mon cœur.) Qui d’autre souhaite partager ses réflexions ? (L’affirmation « la réussite et l’échec des choses dépendent des gens » n’est pas un témoignage à Dieu, mais un témoignage aux hommes, comme si le succès dépendait d’un effort humain. C’est un déni de la souveraineté de Dieu et cela équivaut à témoigner en faveur de Satan. Si cette affirmation est ancrée dans le cœur des hommes, au fil du temps, quand ils seront confrontés à des problèmes, ils penseront qu’il suffit de trouver les bonnes personnes pour réussir, et ils n’auront pas foi en Dieu et ne s’appuieront pas sur Lui. Il s’agit donc d’une affirmation particulièrement déformée.) Essentiellement, votre compréhension de cette affirmation est que celle-ci n’est ni correcte ni une chose positive, et qu’elle n’est certainement pas la vérité. Alors pourquoi l’utilisez-vous ? Si vous l’utilisez, quel problème cela révèle-t-il ? (Que nous manquons de discernement par rapport à cette affirmation.) Quelle est la raison de votre manque de discernement ? S’explique-t-il par le fait que vous croyez encore que cette affirmation a un aspect correct et valable ? (Oui.) Alors, qu’est-ce qui ne va pas dans cette affirmation ? Pourquoi dites-vous qu’elle n’est pas correcte ou qu’elle n’est pas une chose positive ? Voyons d’abord si elle est conforme aux lois objectives des choses. À première vue, il semble que ce sont les gens qui accomplissent les tâches, quelles qu’elles soient. Ils arrangent le travail, ils exécutent le travail et ils en assurent le suivi. Ils jouent un rôle crucial à chaque étape et déterminent au bout du compte les résultats et les progrès du travail en question. De l’extérieur, il semble que les causes, le processus de développement des choses et les résultats de tout cela soient déterminés par les gens. Mais en réalité, qui gouverne, orchestre et arrange tout cela ? Cela a-t-il quelque chose à voir avec les gens ? Les gens acceptent-ils passivement les orchestrations du destin et du Souverain, ou prennent-ils activement eux-mêmes tout en main ? (Ils acceptent passivement.) Les gens acceptent tous passivement la souveraineté, l’orchestration et les arrangements de Dieu. Quel rôle les gens jouent-ils dans ce cas ? Ne sont-ils pas des marionnettes entre les mains de Dieu ? (Si.) Les gens sont comme des marionnettes dont on tire les ficelles. La ficelle qui est tirée détermine l’action qu’ils entreprennent et l’expression qu’ils ont. Où les gens vont, ce qu’ils disent et ce qu’ils font chaque jour… dans les mains de qui se trouve tout cela ? (Dans les mains de Dieu.) Tout est entre les mains de Dieu. Les gens acceptent passivement la souveraineté de Dieu. Tout au long de ce processus, Dieu détermine ce qu’Il fera, s’Il exposera quelqu’un, quels changements et progrès Il apportera dans cette affaire et à quel moment, quel sera le résultat final et qui Il exposera ou éliminera. Il détermine quelles leçons les gens apprendront à travers cette affaire, quelles vérités ils comprendront et quel type de connaissance de Dieu ils en obtiendront, quelles opinions Il les amènera à inverser et quelles notions Il leur fera abandonner. Les gens peuvent-ils accomplir toutes ces choses que Dieu fait ? Le peuvent-ils ? (Non, ils ne le peuvent pas.) Les gens ne le peuvent pas. Ils ne peuvent pas accomplir ces choses-là. Pendant tout le développement d’une affaire, les gens font simplement les choses passivement et consciemment ou inconsciemment, mais personne ne peut prévoir les causes, le processus, les résultats finaux et les aboutissements de toute l’affaire, et personne ne peut contrôler aucune de ces choses. Qui prévoit et contrôle tout cela ? Dieu seul ! Qu’il s’agisse d’un évènement important se produisant dans l’univers ou d’un petit incident se produisant dans n’importe quel coin de n’importe quelle planète, cela ne dépend pas des gens. Personne ne peut contrôler les lois qui régissent toutes choses ni le processus de progression de toutes choses et leurs résultats ultimes. Personne ne peut prévoir tout l’avenir ou prédire ce qui va se passer, et encore moins contrôler le résultat ultime de toutes choses. Seul Dieu, qui est souverain de toutes choses, contrôle et régit tout cela. La seule influence que les gens peuvent avoir consiste à jouer différents rôles qui peuvent être positifs ou négatifs, dans des environnements, qu’ils soient grands ou petits, et aux côtés de différents types de personnes, d’évènements et de choses qui sont régis, orchestrés et arrangés par Dieu. Voilà l’effet que les gens ont et le rôle qu’ils jouent. Quand quelque chose ne réussit pas, ou que les résultats ne semblent pas être aussi bons que prévu et que l’aboutissement n’est pas celui que les gens souhaitent voir, quand le résultat leur apporte même beaucoup de tristesse et de chagrin, ce sont également des choses sur lesquelles les gens n’ont aucune souveraineté, elles ne peuvent pas être prévues par les gens et elles ne peuvent certainement pas être contrôlées par eux. Si le résultat final de quelque chose est très bon, qu’il a un impact très positif et actif, qu’il est grandement édifiant pour les gens et qu’il a une influence profonde sur eux, alors cela vient de Dieu. Si quelque chose n’atteint pas le résultat souhaité, si son aboutissement n’est ni très bon ni optimiste et si ses effets semblent négatifs sur les gens au lieu d’être positifs et actifs, le processus entier de cette affaire est également orchestré et arrangé par Dieu. Il n’est contrôlé par personne. Ne parlons pas de choses lointaines. Parlons de ce que l’on peut observer dans l’Église, comme l’apparition d’antéchrists. À partir du moment où un antéchrist se présente et commence à agir, qu’il est promu à une position de dirigeant ou d’ouvrier et qu’il assume un travail important dans l’Église, jusqu’au moment où il est révélé comme un antéchrist, discerné et exposé par les frères et sœurs et finalement, éliminé et rejeté, durant toute la durée de ce processus, beaucoup de gens sont induits en erreur, certains suivent même l’antéchrist, et certains subissent des pertes dans leur entrée dans la vie à cause de l’influence de l’antéchrist, et ainsi de suite. Bien que tout cela provienne des perturbations de Satan et soit l’œuvre des serviteurs de Satan, cela signifie-t-il que Dieu ne voit pas l’émergence et le développement de toutes ces choses ? Dieu ne sait-Il pas quelles seront les conséquences de l’apparition d’un antéchrist ? Dieu ne connaît-Il pas l’incidence qu’un antéchrist aura sur l’Église et sur les frères et sœurs ? Tout cela n’est-il que le résultat d’un échec causé par les gens ? Face à l’émergence de choses négatives comme celles-ci, les gens pensent souvent : « Oh non, Satan a profité d’un angle mort à cet endroit, c’est Satan qui a perturbé les choses. » L’implication est la suivante : « pourquoi Dieu n’a-t-Il pas gardé un œil sur les choses ? Dieu ne scrute-t-Il pas tout ? Dieu n’est-Il pas omniprésent ? Dieu n’est-Il pas omnipotent ? Où étaient l’autorité et la puissance de Dieu ? » Des doutes surgissent dans le cœur des gens. Quelle est la source de ces doutes ? Du fait que le résultat de l’évènement est négatif, indésirable, et ne correspond pas à ce que les gens veulent voir, et encore moins à leurs notions et à leur imagination, cela porte un coup à leur foi sacrée en Dieu. Les gens ne peuvent pas le comprendre et ils pensent : « Si Dieu est souverain de toutes choses et contrôle tout, alors pourquoi quelque chose comme un antéchrist induisant les gens en erreur surviendrait-il juste sous nos yeux ? Pourquoi une telle chose indésirable se produirait-elle dans l’Église, et parmi les frères et sœurs ? » Des doutes naissent dans le cœur des gens, et leur foi selon laquelle « Dieu est tout-puissant et omniprésent » est remise en question. Quand la foi des gens en Dieu est remise en question, si tu leur demandes : « Qui est responsable du fait que tu aies développé des notions sur Dieu ? », ils diront : « C’est Satan qui est responsable. » Mais puisque Satan ne peut être vu par l’homme, à qui cette responsabilité devrait-elle incomber au bout du compte ? Elle devrait incomber à l’antéchrist ou au groupe de l’antéchrist. Les gens diront que ceux qui ont été induits en erreur par l’antéchrist et dont la vie a subi des pertes ont mérité d’être induits en erreur par l’antéchrist. En fin de compte, à quoi se résume la compréhension de toute cette affaire par les gens ? « La réussite et l’échec des choses dépendent des gens. » Voilà la conclusion à laquelle ils parviennent. Où placent-ils Dieu dans tout cela ? Ils ne comprennent pas que Dieu est souverain de toutes choses. Ils attribuent donc tout ce qui arrive à la théorie creuse selon laquelle « la réussite et l’échec des choses dépendent des gens. »

Quand les gens voient des choses relativement bonnes et positives se produire autour d’eux, par exemple lorsque le Saint-Esprit accomplit une œuvre puissante et que tout le monde a une grande foi, quand les gens restent fermes même au milieu de la persécution et de l’adversité, sans que personne ne devienne un Judas, et quand les biens de la maison de Dieu et la vie des frères et sœurs ne subissent aucune perte, les gens disent : « C’est la protection de Dieu. Ce succès n’est pas dû aux gens : c’est sans aucun doute l’œuvre de Dieu. » Supposons que les choses que les gens voient se produire autour d’eux soient indésirables, par exemple, que l’Église soit confrontée à la répression et à des arrestations par le grand dragon rouge et que les biens de l’Église soient saisis par Satan. Disons que la vie des frères et sœurs subisse des pertes et que les élus de Dieu soient dispersés partout, déplacés et incapables de rentrer chez eux. Admettons que la vie d’Église soit détruite et que les membres de l’Église ne puissent plus mener la même vie d’Église qu’avant. Imaginons qu’ils ne puissent plus mener une vie joyeuse et heureuse en coexistant paisiblement avec leurs frères et sœurs, en se réunissant pour manger et boire les paroles de Dieu et en faisant leurs devoirs, et que des personnes malfaisantes et des non-croyants commencent à répandre des notions pour induire les autres en erreur, leur faisant perdre la foi en Dieu et tomber dans la négativité et la faiblesse. Dans un tel moment, les gens ne peuvent s’empêcher de se plaindre. Ils n’osent pas se plaindre contre Dieu, alors ils se plaignent comme ceci : « Untel est une personne malfaisante, untel est Satan, untel est un démon. S’ils n’avaient pas été négligents lors des réunions et s’ils ne s’étaient pas fait arrêter, nous n’en serions pas arrivés à cette situation où nous ne pouvons pas rentrer chez nous. Sans eux, nous serions encore en train de vivre la vie d’Église dans la joie, de manger et de boire les paroles de Dieu et de faire nos devoirs normalement. Tout cela est dû à une certaine personne, à un certain démon, à un certain Satan, ou à un certain régime satanique. » Bien que les gens n’osent pas nourrir de griefs contre Dieu ou Lui attribuer la responsabilité de toute la situation, ils ont développé à ce moment-là une méfiance inexplicable, ni grande, ni insignifiante, à l’égard de Dieu. Que ressortira-t-il de ces pensées méfiantes ? Les gens diront : « J’ai tiré une leçon de cette expérience. À partir de maintenant, j’examinerai attentivement tout ce que je rencontrerai et je réfléchirai à deux fois avant d’agir. Je ne serai pas imprudent et je ne ferai pas facilement confiance à qui que ce soit. Je ferai extrêmement attention dans toutes les situations et j’apprendrai à me protéger. » Ont-ils encore Dieu dans leur cœur ? S’en remettent-ils encore à Dieu et ont-ils foi en Lui ? Certains disent : « Comment pourrait-il en être autrement ? Dans mon cœur, je crois encore en Dieu, et je m’en remets encore sincèrement à Lui. » Mais secrètement, ils se disent : « Il ne faut pas se fier si facilement aux paroles de Dieu. Dieu met toujours les gens à l’épreuve et Il les épure. On ne peut pas compter sur Dieu ! Il n’y a qu’à voir ce qui s’est passé juste sous nos yeux. Des membres de notre Église ont été arrêtés par le grand dragon rouge. Pourquoi Dieu ne nous a-t-Il pas protégés ? Dieu veut-Il que les intérêts de Sa maison soient lésés ? Dieu ressent-Il de l’apathie quand Il voit des non-croyants induire les gens en erreur ? Si Dieu voit vraiment à cela, pourquoi ne S’en préoccupe-t-Il pas ? Pourquoi ne l’empêche-t-Il pas ou ne le bloque-t-Il pas ? Pourquoi ne nous éclaire-t-Il pas pour que nous puissions discerner que la personne qui nous induit en erreur est une personne malfaisante et un non-croyant, pour que nous puissions nous en éloigner le plus tôt possible et éviter toutes ces conséquences ? Quand le non-croyant induit les gens en erreur, pourquoi Dieu ne nous protège-t-Il pas ? Même un simple avertissement suffirait ! » Ils n’obtiennent pas de réponses à toutes ces questions, et ils ne peuvent pas en obtenir non plus. Finalement, après cette expérience, la conclusion à laquelle ils parviennent est la suivante : « Je compterai sur Dieu dans les affaires où je dois compter sur Lui et je m’en remettrai à moi-même dans les affaires où je ne dois pas compter sur Dieu. Je ne peux pas être stupide. Nous, frères et sœurs, devons apprendre à nous serrer les coudes et à nous entraider. Pour tout le reste, que Dieu fasse comme Il l’entend. Nous ne pouvons le contrôler. » Si le grand dragon rouge arrête les élus de Dieu, le travail de l’Église et la vie d’Église seront grandement entravés et l’exécution des devoirs des frères et sœurs en sera grandement affectée. À ce moment-là, des non-croyants et des antéchrists apparaîtront pour perturber et induire les gens en erreur, répandant des hérésies et des idées fallacieuses, prétendant que les arrestations ont eu lieu parce que les dirigeants et les ouvriers sont allés à l’encontre de les intentions de Dieu, et les gens seront induits en erreur par ces antéchrists et ces personnes malfaisantes. Quand ces évènements, qui ne correspondent pas aux notions et à l’imagination des gens ni aux sentiments humains, se produisent, les gens n’en tirent jamais de leçons. Les gens n’arrivent jamais à comprendre la souveraineté, l’orchestration et le tempérament de Dieu à partir de ces évènements. Les gens ne saisissent jamais les intentions de Dieu et ne comprennent jamais quelles leçons Dieu veut qu’ils apprennent, quelle édification Il veut qu’ils obtiennent et quel discernement Il veut qu’ils acquièrent à partir de ces évènements. Les gens ne connaissent aucune de ces choses-là et ne savent pas comment en faire l’expérience. Par conséquent, en ce qui concerne toutes les choses qu’ils voient se produire autour d’eux, les gens croient vraiment que la phrase « la réussite et l’échec des choses dépendent des gens » est exacte, et qu’elle est plus fiable et plus réelle que le fait que « Dieu est souverain de toutes choses, Dieu est omniprésent et Dieu scrute tout. » En fait, au fond de vous, vous croyez toujours que la phrase « la réussite et l’échec des choses dépendent des gens » est plus réelle, que les humains déterminent tout, et que dire que Dieu décide de tout semble un peu vague. Pourquoi les gens pensent-ils que c’est vague ? Pourquoi les gens pensent-ils que l’affirmation « Dieu décide de tout » n’est pas fiable ? En théorie, c’est parce que les gens ne comprennent pas la vérité et ne connaissent pas Dieu, mais en réalité, quelle en est la raison ? (En réalité, les gens ne reconnaissent pas ou ne croient pas que Dieu est souverain de toutes choses.) Dire que les gens ne croient pas ou ne reconnaissent pas que Dieu est souverain de toutes choses est juste, mais il y a une raison plus spécifique : la phrase « la réussite et l’échec des choses dépendent des gens » révèle la perspective erronée des gens quand il est question de la façon dont ils considèrent les bonnes et les mauvaises choses. Les gens croient que les choses qui leur apportent la paix, la joie, le confort et le bonheur sont bonnes et qu’elles viennent de Dieu. Il y a des choses qui rendent les gens mal à l’aise ou qui les effraient, qui les font pleurer, souffrir ou qui les remplissent d’un tel chagrin qu’ils préfèreraient être morts. Certaines choses empêchent même les gens de s’assurer d’une vie d’Église normale et d’un environnement normal pour faire leurs devoirs. Les choses de ce genre sont considérées comme de « mauvaises choses » par les gens. L’expression « mauvaises choses » doit être mise entre guillemets. De « mauvaises choses » peuvent-elles avoir un effet positif sur les gens ? Les gens ne peuvent pas voir ou percevoir ces bons effets, donc, dans leur esprit, « toutes choses », dont Dieu est souverain, comprennent seulement les choses qui leur apportent la paix, la joie, la satiété, des avantages, l’édification, les gains et ce qui renforce leur foi en Dieu. Ce sont les choses qui, selon la croyance des gens, appartiennent à la souveraineté de Dieu sur tout. En revanche, si, en apparence, certaines choses semblent mettre à mal l’entrée dans la vie, nuire aux intérêts de l’Église, et si quelques personnes sont induites en erreur, que certaines sont même éliminées et que quelques personnes rencontrent des évènements malheureux et endurent des souffrances, les gens croient que ces choses n’ont rien à voir avec la souveraineté de Dieu et qu’elles sont l’œuvre de Satan. Les gens croient que si c’était l’œuvre de Dieu, ces choses négatives n’apparaîtraient pas ou n’existeraient pas, c’est ce que les gens ont déterminé. Par conséquent, la compréhension qu’ont les gens de la phrase « Dieu est souverain de toutes choses » est très unilatérale et superficielle. Elle se limite à des notions humaines, elle est chargée d’émotions humaines et ne correspond pas aux faits. Laissez-Moi vous donner un exemple. Dieu a créé toutes sortes d’insectes et d’oiseaux. Certaines personnes disent : « Je crois que toutes les choses que Dieu a créées sont importantes, que ces insectes sont tous bénéfiques et que tous sont bons. Les abeilles ont été créées par Dieu, et toutes sortes de bons oiseaux ont été créés par Dieu. Les moustiques piquent sans arrêt les gens et propagent des maladies, donc les moustiques ne sont pas bons. Peut-être que les moustiques n’ont pas été créés par Dieu. » N’est-ce pas là une compréhension déformée ? En réalité, toutes choses ont été créées par Dieu. Il n’y a qu’un seul Dieu, le Créateur, et tout ce qui est vivant et ce qui ne l’est pas vient de Dieu. Dans leurs notions, les gens croient que seulement divers insectes, oiseaux et autres créatures bénéfiques viennent de Dieu. Quant aux mouches, aux moustiques, aux punaises et à certains animaux carnivores considérés par l’homme comme particulièrement féroces, ces créatures ne semblent pas venir de Dieu, et même si elles viennent de Dieu, ce ne sont pas de bonnes choses. N’est-ce pas là une notion humaine ? Dans les idées et les notions des gens, ces choses ont été progressivement catégorisées de manière systématique : tout ce que les humains aiment ou qui leur est bénéfique est considéré comme positif et créé par Dieu, tandis que tout ce que les humains n’aiment pas ou qui leur nuit est considéré comme négatif et non créé par Dieu, et pourrait avoir été créé par Satan ou produit par la nature. Dans leur tête, les gens croient souvent inconsciemment ceci : « Les mouches, les moustiques et les punaises ne sont pas de bonnes choses, elles n’ont pas été créées par Dieu. Dieu n’aurait certainement pas créé des choses pareilles. » Ou encore, ils se disent : « Les lions et les tigres dévorent systématiquement les brebis et les zèbres, ils sont trop cruels. Ce ne sont pas de bonnes choses. Les loups sont maléfiques, rusés, féroces, violents et cruels. Les loups sont mauvais, mais les vaches et les brebis sont bonnes, et les chiens sont encore meilleurs. » La question de savoir si une chose créée par Dieu est bonne ou non ne se mesure pas en fonction des besoins émotionnels ou des goûts de l’homme : ce n’est pas ainsi que se mesurent ces choses-là. Dieu a créé toutes sortes d’animaux, y compris les zèbres, les biches et diverses espèces d’herbivores, ainsi que des carnivores féroces comme les lions, les tigres, les léopards et les crocodiles, qui sont particulièrement violents, y compris certains prédateurs pouvant tuer leur proie d’un seul coup de dents. Peu importe que ces animaux soient bons ou mauvais aux yeux des humains, ils ont tous été créés par Dieu. Certaines personnes, en voyant un lion dévorer un zèbre, se disent : « Oh non, pauvre zèbre ! Quelle férocité de la part des lions que de manger les zèbres ! » En voyant un loup dévorer un agneau, ils se disent : « Les loups sont vraiment cruels et sournois. Pourquoi Dieu a-t-il créé les loups ? Les moutons sont tellement mignons, doux et gentils. Pourquoi Dieu n’a-t-Il pas créé que des animaux paisibles ? Les loups sont les ennemis naturels des brebis, alors pourquoi Dieu a-t-Il créé à la fois les loups et les brebis ? » Ils ne comprennent pas le mystère qui se cache derrière tout cela et ils nourrissent toujours des notions et des imaginations humaines. Quand des incidents adviennent où des antéchrists induisent des gens en erreur au sein de l’Église, certains disent : « Si Dieu a pitié de cette humanité, pourquoi a-t-Il créé Satan ? Pourquoi permet-Il à Satan de corrompre le genre humain ? Puisque Dieu nous a choisis, pourquoi permet-Il que des antéchrists apparaissent au sein de l’Église ? » Tu ne comprends pas, n’est-ce pas ? C’est la souveraineté de Dieu. C’est ainsi que Dieu règne sur toutes choses, et ce n’est que lorsqu’Il règne sur elles de cette manière que toutes choses peuvent exister normalement dans le cadre des règles et des lois qu’Il a ordonnées. Si, pour te protéger, Dieu empêchait les antéchrists d’apparaître au sein de l’Église, saurais-tu ce que sont les antéchrists ? Saurais-tu ce qu’est le tempérament d’un antéchrist ? Si on te disait seulement quelques mots et quelques doctrines sur le discernement des antéchrists, sans que tu n’en rencontres jamais aucun, serais-tu capable de discerner les antéchrists ? (Non.) Certainement pas. Si les antéchrists et les personnes malfaisantes n’étaient pas autorisés à apparaître, tu serais toujours comme une fleur dans une serre : dès qu’il y aurait un brusque changement de température, tu te flétrirais sous le coup de ce froid soudain, incapable de le supporter. Par conséquent, si les gens veulent comprendre la vérité, ils doivent accepter tous les environnements, toutes les personnes, tous les évènements et toutes les choses que Dieu gouverne et orchestre, et s’y soumettre. « Toutes les personnes, tous les évènements et toutes les choses » incluent le positif et le négatif, les choses qui correspondent à tes notions et à ton imagination et les choses qui n’y correspondent pas. Cela inclut les choses que tu considères comme positives et les choses négatives que tu n’aimes pas, cela inclut les choses qui sont en accord avec tes sentiments et celles qui ne sont pas en accord avec tes sentiments ou avec tes goûts. Tu dois accepter toutes ces choses. Quel est le but de l’acceptation de toutes ces choses ? Ce n’est pas seulement de construire tes connaissances et d’augmenter ton expérience, le but est de te permettre d’arriver à connaître les paroles de Dieu de manière plus pratique et plus concrète, de comprendre la vérité et de faire l’expérience de la véracité et de l’exactitude des paroles de Dieu à travers ces faits. Au bout du compte, tu confirmeras que les paroles de Dieu sont la vérité, tu tireras des leçons de personnes, de choses et d’évènements différents, ce qui te permettra de comprendre plus de vérités, de percer à jour beaucoup de choses et de t’enrichir davantage. Le résultat final atteint grâce à cela est le suivant : tu seras capable d’acquérir une connaissance du Créateur à travers l’émergence et le développement de personnes, de choses et d’évènements différents, tu en viendras à comprendre Son tempérament et Son essence et tu apprendras qu’Il gouverne et orchestre toutes choses.

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contactez-nous par WhatsApp