La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (3)

L’effet escompté de l’œuvre de la conquête, c’est principalement la fin de la rébellion de la chair de l’homme, c’est-à-dire que l’esprit de l’homme obtienne une nouvelle connaissance de Dieu, que le cœur de l’homme obéisse complètement à Dieu, et que l’homme aspire à être pour Dieu. Un changement dans le tempérament ou dans la chair d’un homme ne permet pas de le compter parmi ceux qui ont été conquis. Un homme a été conquis par Dieu quand sa pensée, sa conscience et sa raison – toute son attitude mentale, en somme – indiquent un changement. Le genre d’homme qui est complètement conquis est celui qui est résolu d’obéir et qui a adopté une nouvelle mentalité, celui qui ne fait plus de place à ses notions ou à ses intentions dans les paroles et l’œuvre de Dieu, et celui dont l’esprit peut penser normalement, c’est-à-dire celui qui peut s’efforcer pour Dieu de tout son cœur. En religion, de nombreuses gens souffrent beaucoup toute leur vie. Ils répriment leur corps et portent leur croix, et ils continuent même à souffrir et à endurer quand ils sont à l’article de la mort ! Certains jeûnent encore le matin de leur mort. Toute leur vie, ils refusent la bonne nourriture et les beaux vêtements, ne concentrant que sur la souffrance. Ils peuvent réprimer leur corps et abandonner leur chair. Leur esprit d’endurance de la souffrance est louable. Mais leur pensée, leurs notions, leur attitude mentale, et même leur vieille nature n’ont pas été traitées le moins du monde. Ils manquent de toute véritable compréhension d’eux-mêmes. Leur image mentale de Dieu est cette image traditionnelle d’un Dieu abstrait et vague. Leur détermination à souffrir pour Dieu vient de leur zèle et de leur nature positive. Même s’ils croient en Dieu, ils ne Le comprennent pas ni ne connaissent Sa volonté. Tout simplement, ils travaillent et souffrent aveuglément pour Dieu. Ils n’accordent aucune valeur à agir avec discernement et négligent de s’assurer que leur service accomplit la volonté de Dieu efficacement, et encore moins sont-ils conscients de la manière d’acquérir la connaissance de Dieu. Le Dieu qu’ils servent n’est pas Dieu à Son image originelle, mais un Dieu entouré de légendes, un produit de leur propre imagination, un Dieu dont ils ont entendu parler ou ont découvert dans des livres. Ils utilisent ensuite leur vive imagination et leur piété pour souffrir pour Dieu et prendre en main Son œuvre qu’Il veut faire. Leur service est trop inexact, de sorte que pratiquement aucun d’entre eux n’est vraiment capable de servir la volonté de Dieu. Peu importe qu’ils souffrent volontiers, leur point de vue original sur le service et leur image mentale de Dieu restent inchangés, car ils n’ont pas subi le jugement et le châtiment de Dieu ni Son épurement et Son perfectionnement, et personne non plus n’a utilisé la vérité pour les conduire. Même s’ils croient en Jésus le Sauveur, aucun d’eux n’a jamais vu le Sauveur. Ils ne Le connaissent que par légende et par ouï-dire. En conséquence, ils servent au hasard, les yeux fermés, comme un homme aveugle au service de son propre père. Qu’est-ce qui peut finalement être atteint par un tel service ? Et qui l’approuverait ? Du début à la fin, leur service reste entièrement le même. Ils reçoivent seulement des enseignements inventés par les hommes et fondent leur service uniquement sur leur nature et leurs préférences. Quelle récompense cela pourrait-il apporter ? Même Pierre, qui a vu Jésus, ne savait pas comment servir conformément à la volonté de Dieu. Ce n’est qu’à la fin, dans son vieil âge, qu’il a fini par le savoir. Qu’est-ce que cela dit de ces hommes aveugles qui n’ont fait absolument aucune expérience d’être traités et émondés et qui n’ont eu aucun guide ? Le service d’une bonne partie d’entre vous, aujourd’hui, n’est-il pas comme celui de ces personnes aveugles ? Tous ceux qui n’ont pas été jugés, émondés et traités, qui n’ont pas changé, ne sont-ils pas tous ceux qui n’ont pas été complètement conquis ? De quelle utilité sont ces gens ? Si ta pensée, ta connaissance de la vie et ta connaissance de Dieu ne montrent aucun changement ni le moindre progrès véritable, tu ne réaliseras jamais quelque chose de remarquable par ton service ! Sans une vision et sans une nouvelle connaissance de l’œuvre de Dieu, tu ne peux pas être conquis. Tu suivras Dieu à la manière de ceux qui souffrent et jeûnent. Cela n’a aucune valeur ! C’est précisément parce que le témoignage est rare dans leurs actions que Je dis que leur service est inutile ! Ils passent toute leur vie à souffrir et à végéter en prison. Ils sont toujours patients et aimants et ils portent toujours la croix ; ils sont ridiculisés et rejetés par le monde, ils expérimentent toute difficulté et, bien qu’ils obéissent jusqu’à la fin, ils ne sont toujours pas conquis et ils ne peuvent présenter aucun témoignage d’avoir été conquis. Ils ont beaucoup souffert, mais à l’intérieur, ils ne connaissent pas Dieu du tout. Leur ancienne façon de penser, leurs vieilles notions et leurs pratiques religieuses, leur connaissance fabriquée par l’homme et leurs idées humaines n’ont pas été traitées. Il n’y a pas le moindre indice d’une nouvelle connaissance en eux. Absolument rien de leur connaissance de Dieu est vrai ou exact. Ils ont mal compris la volonté de Dieu. Est-ce que cela sert Dieu ? Peu importe ce que fut ta connaissance de Dieu dans le passé, si elle reste la même aujourd’hui et que tu continues à baser ta connaissance de Dieu sur tes propres notions et tes propres idées quoi que Dieu fasse, c’est dire que si tu ne possèdes aucune nouvelle et vraie connaissance de Dieu et que tu ne connais pas la vraie image de Dieu et Son vrai tempérament, si ta connaissance de Dieu est toujours guidée par la pensée féodale superstitieuse et toujours née de l’imagination et des notions de l’homme, alors tu n’as pas été conquis. Je te dis ces paroles aujourd’hui afin que tu le saches, afin que cette connaissance te conduise à une connaissance plus nouvelle et exacte. Je dis ces paroles aussi pour arracher ces vieilles notions et cette vieille manière de connaître qui sont en toi afin que tu puisses posséder une nouvelle connaissance. Si tu manges vraiment et bois vraiment Mes paroles, alors ta connaissance changera considérablement. Tant que tu gardes un cœur obéissant quand tu manges et bois les paroles de Dieu, ton point de vue se convertira. Tant que tu peux accepter les châtiments répétés, ta vieille mentalité changera progressivement. Tant que ta vieille mentalité est complètement remplacée par ce qui est nouveau, ta pratique sera également modifiée en conséquence. De cette façon, ton service se rapprochera de plus en plus de la cible et accomplira la volonté de Dieu de mieux en mieux. Si tu peux changer ta vie, ta connaissance de la vie humaine et tes nombreuses notions de Dieu, ton être naturel diminuera graduellement. Cela, et rien de moins, est l’effet produit lorsque Dieu conquiert des gens ; c’est le changement qui s’opère chez les gens. Dans ta foi en Dieu, si tu ne sais que réprimer ton corps, endurer et souffrir, et que tu ne sais pas clairement si cela est bien ou mal et encore moins pour qui tu le fais, alors comment une telle pratique peut-elle conduire à un changement ?

Comprenez que ce que Je vous demande n’est pas que vous gardiez votre chair en esclavage ou que vous arrêtiez votre cerveau d’avoir des pensées arbitraires. Cela n’est ni le but du travail ni le travail qui doit être fait en ce moment. En ce moment, vous devez avoir une connaissance à partir de l’aspect positif afin que vous puissiez changer. L’action la plus nécessaire, c’est de vous équiper des paroles de Dieu, c’est-à-dire de vous équiper entièrement de la vérité et de la vision qui sont devant vous maintenant, et ensuite d’aller les mettre en pratique. C’est votre responsabilité. Je ne vous demande pas de chercher et d’obtenir une illumination encore plus grande. En ce moment, vous n’avez tout simplement pas la stature pour cela. Ce qui est requis de vous, c’est que vous fassiez tout ce que vous pouvez pour manger et boire les paroles de Dieu. Vous devez comprendre l’œuvre de Dieu et connaître votre nature, votre essence et cette ancienne vie qui est la vôtre. En particulier, vous devez connaître ces pratiques erronées du passé et ces actions humaines auxquelles vous avez participé. Pour changer, vous devez commencer par modifier votre façon de penser. Remplacez d’abord votre ancienne pensée par une nouvelle pensée, et laissez-la gouverner vos paroles, vos actions et votre vie. Voilà ce qui est exigé de chacun de vous maintenant. Ne pratiquez pas aveuglément ni ne suivez aveuglément. Vous devriez avoir une base et une cible. Ne vous dupez pas vous-mêmes. Vous devriez savoir exactement à quoi sert votre foi en Dieu, quel profit vous devriez en tirer et ce en quoi vous devriez entrer en ce moment. Il est essentiel que vous sachiez tout cela.

Ce en quoi vous devriez entrer en ce moment, c’est l’élévation de votre vie et l’amélioration de votre calibre. En outre, vous devez changer ces anciennes perspectives de votre passé, changer votre pensée et changer vos notions. Toute votre vie a besoin de renouvellement. Lorsque ta connaissance des actes de Dieu change, lorsque tu as une nouvelle connaissance de la vérité de tout ce que Dieu dit, et lorsque ta connaissance interne s’approfondit, ta vie s’améliore. Tout ce que les gens font et disent maintenant est pratique. Ce ne sont pas des doctrines, mais plutôt ce sont les choses dont les gens ont besoin pour leur vie et ce qu’ils devraient posséder. C’est le changement qui se produit chez l’homme au cours de l’œuvre de la conquête, le changement que l’homme devrait expérimenter, et c’est l’effet produit par la conquête de l’homme. Lorsque tu auras changé ta façon de penser, adopté une nouvelle attitude mentale, éliminé tes notions, tes intentions et tes raisonnements logiques du passé, arraché ces choses profondément enracinées en toi et acquis une nouvelle connaissance de la foi en Dieu, alors ton témoignage sera élevé et ton être entier aura vraiment changé. Tout cela est le plus pratique, le plus réaliste et le plus fondamental de tout, tout ce que les gens avaient de la difficulté à saisir dans le passé, tout ce qui leur échappait. Tout cela est l’œuvre véritable de l’Esprit. Comment exactement comprenais-tu la Bible dans le passé ? Une comparaison rapide aujourd’hui te le dira. Dans le passé, en esprit, tu élevais Moïse, Pierre, Paul ou toutes ces déclarations et perspectives bibliques et les mettais sur un piédestal. Maintenant, si on te demandait de mettre la Bible sur un piédestal, le ferais-tu ? Tu verrais que la Bible contient trop de documents écrits par l’homme et que la Bible n’est que le récit de l’homme au sujet de deux étapes de l’œuvre de Dieu. C’est un livre d’histoire. Cela ne signifie-t-il pas que ta connaissance de la Bible a changé ? Si tu regardais la généalogie de Jésus dans l’Évangile de Matthieu aujourd’hui, tu dirais : « La généalogie de Jésus ? Un non-sens. C’est la généalogie de Joseph, pas celle de Jésus. Il n’y a pas de relation entre Jésus et Joseph. » Quand tu regardes la Bible maintenant, la connaissance que tu en as est différente, ce qui signifie que ta perspective a changé et que ton niveau de connaissance de la Bible est plus élevé que celui des savants religieux d’autrefois. Si quelqu’un disait qu’il y a quelque chose dans cette généalogie, tu répondrais : « Qu’est-ce qu’il y a ? Vas-y, explique. Jésus et Joseph ne sont pas reliés. Ne sais-tu pas cela ? Jésus peut-Il avoir une généalogie ? Comment Jésus peut-Il avoir des ancêtres ? Comment peut-Il être le descendant de l’homme ? Sa chair est née de Marie ; Son Esprit est l’Esprit de Dieu, pas l’esprit d’un homme. Jésus est le Fils bien-aimé de Dieu, alors peut-Il avoir une généalogie ? Alors qu’Il était sur la terre, Il n’était pas un membre de l’humanité, alors comment peut-Il avoir une généalogie ? » Lorsque tu analyses la généalogie et expliques clairement la vérité, partageant ce que tu as compris, la personne à laquelle tu l’expliques restera bouche bée. Certains hommes vont se référer à la Bible et te demander : « Jésus avait une généalogie. Est-ce que ton Dieu d’aujourd’hui a une généalogie ? » Tu partageras alors ta connaissance qui est la plus réaliste de toutes et, de cette façon, ta connaissance aura acquis un effet. En vérité, Jésus n’était pas du tout lié à Joseph et encore moins à Abraham. Il est simplement né en Israël. Cependant, Dieu n’est pas un Israélite ou un descendant des Israélites. Que Jésus soit né en Israël ne signifie pas que Dieu soit le Dieu des Israélites seulement. Ce n’est qu’à cause de Son œuvre qu’Il a réalisé l’œuvre de l’incarnation. Dieu est le Dieu de toute la création dans l’univers entier. Il a simplement réalisé une étape de Son œuvre en Israël d’abord, et ensuite, Il a commencé à œuvrer dans les nations païennes. Les gens, cependant, considéraient Jésus comme le Dieu des Israélites et, en outre, L’ont placé parmi les Israélites et parmi les descendants de David. La Bible dit qu’à la fin des jours, le nom de l’Éternel sera grand parmi les nations païennes, ce qui signifie que Dieu œuvrera dans les nations païennes durant les derniers jours. Que Dieu Se soit incarné en Judée à l’époque n’indique pas que Dieu n’aime que les juifs. Il est né là seulement parce que l’œuvre l’exigeait. Ce n’est pas vrai que Dieu aurait pu S’incarner seulement en Israël (parce que les Israélites étaient Son peuple élu). Les élus de Dieu ne se trouvent-ils pas aussi dans les nations païennes ? C’est après que Jésus a fini de travailler en Judée que l’œuvre s’est étendue aux nations païennes. (Les Israélites appellent toutes les nations autres qu’Israël « nations païennes ».) En vérité, ces nations païennes étaient également peuplées par les élus de Dieu ; c’est juste qu’aucune œuvre n’y avait encore été faite à ce moment-là. Les gens mettent tellement l’accent sur Israël parce que les deux premières étapes de l’œuvre ont eu lieu en Israël quand aucune œuvre n’était faite dans les nations païennes. L’œuvre dans les nations païennes commence seulement aujourd’hui et c’est pourquoi les gens ont tellement de mal à l’accepter. Si tu peux comprendre tout cela clairement, si tu peux l’assimiler et le voir correctement, tu auras une connaissance précise du Dieu d’aujourd’hui et du passé, et cette nouvelle connaissance sera plus élevée que la connaissance de Dieu possédée par tous les saints à travers l’histoire. Si tu fais l’expérience de l’œuvre d’aujourd’hui et entends les déclarations personnelles de Dieu aujourd’hui, mais n’as aucune connaissance de tout ce qu’est Dieu ; si ta recherche reste telle qu’elle a toujours été et n’est pas remplacée par quelque chose de nouveau ; et surtout, si tu fais l’expérience de toute cette œuvre de conquête, et pourtant, en fin de compte, aucun changement ne peut être vu en toi, alors ta foi n’est-elle pas comme celle de ceux qui cherchent seulement du pain pour satisfaire leur faim ? En ce cas, l’œuvre de la conquête n’aura produit aucun effet en toi. Ne deviendras-tu pas alors l’un de ceux qui doivent être éliminés ?

Quand toute l’œuvre de la conquête sera achevée, il sera essentiel que vous compreniez tous que Dieu n’est pas le Dieu des Israélites seulement, mais de toute la création. Il a créé toute l’humanité, pas seulement les Israélites. Si tu dis que Dieu est le Dieu des Israélites seulement ou qu’il est impossible que Dieu soit incarné dans une nation en dehors d’Israël, alors tu n’as toujours acquis aucune connaissance durant l’œuvre de la conquête et tu ne reconnais pas, même de façon infime, que Dieu est ton Dieu. Tu reconnais simplement que Dieu a déménagé d’Israël en Chine et qu’on te L’impose comme Dieu. Si cela est encore ta perspective, alors Mon travail a été vain en toi et tu n’as rien compris de ce que J’ai dit. En fin de compte, si tu écrivais une autre généalogie pour Moi, comme Matthieu l’a fait, si tu Me découvrais un ancêtre approprié et trouvais mon « bonne » progéniteur, de sorte que Dieu aurait deux généalogies pour Ses deux incarnations, cela ne serait-il pas la plus grande blague du monde ? Ne deviendrais-tu pas, toi, une « personne bien intentionnée » qui M’a inventé une généalogie, quelqu’un qui divise Dieu ? Peux-tu assumer le fardeau de ce péché ? Après toute cette œuvre de conquête, si tu ne crois toujours pas que Dieu est le Dieu de toute la création, si tu penses toujours que Dieu est le Dieu des Israélites seulement, n’es-tu pas quelqu’un qui résiste ouvertement à Dieu ? Le but de ta conquête aujourd’hui est que tu reconnaisses que Dieu est ton Dieu et aussi le Dieu des autres, et qu’Il est surtout le Dieu de tous ceux qui L’aiment et le Dieu de toute la création. Il est le Dieu des Israélites et le Dieu des Égyptiens. Il est le Dieu des Britanniques et le Dieu des Américains. Il n’est pas seulement le Dieu d’Adam et Ève, mais aussi le Dieu de tous leurs descendants. Il est le Dieu de tout dans les cieux et de tout sur la terre. Toutes les familles, qu’elles soient israélites ou païennes, sont entre les mains d’un seul Dieu. Non seulement a-t-Il travaillé en Israël pendant plusieurs milliers d’années et est né une fois en Judée, mais aujourd’hui, Il descend en Chine, ce lieu où le grand dragon rouge réside enroulé. Si Sa naissance en Judée fait de Lui le Roi des Juifs, alors Sa descente parmi vous tous aujourd’hui ne fait-elle pas de Lui votre Dieu à tous ? Il a dirigé les Israélites, est né en Judée, et Il est aussi né dans une nation païenne. Toute Son œuvre n’est-elle pas faite pour l’ensemble de l’humanité qu’Il a créée ? Est-ce qu’Il aime les Israélites au centuple et déteste les païens mille fois plus ? N’est-ce pas votre conception ? Ce n’est pas vrai que Dieu n’a jamais été votre Dieu, mais simplement, c’est plutôt vous qui ne Le reconnaissez pas. Ce n’est pas vrai que Dieu ne veut pas être votre Dieu, mais simplement, c’est plutôt vous qui Le rejetez. Lesquels des êtres créés ne sont pas entre les mains du Tout-Puissant ? En vous conquérant aujourd’hui, le but n’est-il pas que vous reconnaissiez que Dieu n’est nul autre que votre Dieu ? Si vous maintenez toujours que Dieu est le Dieu des Israélites seulement et que la maison de David en Israël est à l’origine de la naissance de Dieu, et qu’aucune autre nation qu’Israël n’est qualifiée pour « produire » Dieu, et qu’encore moins une famille païenne peut recevoir personnellement l’œuvre de l’Éternel, si vous pensez encore ainsi, cela ne fait-il pas de vous des contestataires obstinés ? Ne soyez pas toujours obsédés par Israël. Dieu est ici au milieu de vous aujourd’hui. Vous ne devriez pas constamment fixer le ciel non plus. Cessez de languir après votre Dieu dans le ciel ! Dieu est venu parmi vous, alors comment peut-Il être dans le ciel ? Vous ne croyez pas en Dieu depuis très longtemps, mais vous avez beaucoup de notions à Son sujet, au point que vous n’osez pas une seconde penser que le Dieu des Israélites daignerait vous faire la grâce de Sa présence. Encore moins osez-vous penser que vous pourriez voir Dieu personnellement, étant donnée votre souillure intolérable. Vous n’avez jamais pensé non plus que Dieu pouvait descendre personnellement dans une terre païenne. Il devrait descendre sur le mont Sinaï ou sur le mont des Oliviers et apparaitre aux Israélites. Les païens (les gens en dehors d’Israël) ne sont-ils pas tous les objets de Sa haine ? Comment pourrait-Il travailler personnellement parmi eux ? Depuis de nombreuses années, vous développez ces notions qui sont profondément enracinées en vous. Le but de vous conquérir aujourd’hui est de pulvériser ces notions. Ainsi vous voyez Dieu apparaitre personnellement parmi vous, non sur le mont Sinaï ou sur le mont des Oliviers, mais parmi ces gens qu’Il n’a jamais dirigés auparavant. Après que Dieu a réalisé Ses deux étapes de l’œuvre en Israël, les Israélites et tous les païens également ont adopté la notion que même s’il est vrai que Dieu a créé toutes choses, Il ne veut être que le Dieu des Israélites, et non le Dieu des païens. Les Israélites pensent ainsi : Dieu ne peut être que notre Dieu, non votre Dieu, vous les païens, et parce que vous ne vénérez pas l’Éternel, l’Éternel donc, notre Dieu, vous déteste. Ces Juifs pensent également : le Seigneur Jésus a pris notre image, à nous, le peuple juif, et Il est un Dieu qui porte la marque du peuple juif. C’est parmi nous que Dieu œuvre. L’image de Dieu et notre image sont similaires ; notre image ressemble à celle de Dieu. Le Seigneur Jésus est notre Roi, à nous, les Juifs ; les païens ne sont pas qualifiés pour recevoir un si grand salut. Le Seigneur Jésus est le sacrifice d’expiation pour nous, les Juifs. C’est simplement sur la base de ces deux étapes de l’œuvre que les Israélites et le peuple juif ont adopté toutes ces notions. Ils réclament autoritairement Dieu pour eux-mêmes, ne permettant pas que Dieu soit aussi le Dieu des païens. De cette façon, Dieu est devenu un espace vide dans le cœur des païens. En effet, tout le monde en est venu à croire que Dieu ne veut pas être le Dieu des païens et qu’Il n’aime que les Israélites, Son peuple élu, qu’Il aime le peuple Juif, surtout les disciples qui L’ont suivi. Ne savez-vous pas que l’œuvre de l’Éternel et de Jésus a été faite pour la survie de toute l’humanité ? Reconnaissez-vous maintenant que Dieu est votre Dieu, vous tous, nés à l’extérieur d’Israël ? Dieu n’est-Il pas ici parmi vous aujourd’hui ? Cela ne peut pas être un rêve, n’est-ce pas ? N’acceptez-vous pas cette réalité ? Vous n’osez pas y croire ou y penser. Peu importe votre perspective, Dieu n’est-Il pas ici au milieu de vous ? Avez-vous encore peur de croire ces paroles ? Désormais, tous les gens conquis et tous ceux qui veulent être les disciples de Dieu ne sont-ils pas les élus de Dieu ? N’êtes-vous pas tous, vous qui êtes des disciples aujourd’hui, les élus en dehors d’Israël ? N’avez-vous pas le même statut que les Israélites ? Ne devriez-vous pas reconnaître tout cela ? N’est-ce pas le but de l’œuvre de votre conquête ? Puisque vous pouvez voir Dieu, Il sera votre Dieu pour toujours, depuis le commencement et dans l’avenir. Il ne vous abandonnera pas, tant que vous êtes tous prêts à Le suivre et à être Ses créatures, fidèles et obéissantes.

Peu importe à quel point les gens aspirent à aimer Dieu, en général ils ont été obéissants en Le suivant jusqu’à ce jour. Ce n’est qu’à la fin, quand cette étape de l’œuvre se terminera, qu’ils se repentiront profondément. C’est alors que les hommes seront vraiment conquis. En ce moment, ils sont seulement dans le processus d’être conquis. Au moment où l’œuvre se terminera, ils seront complètement conquis, mais tel n’est pas le cas maintenant ! Même si tous les hommes sont convaincus, cela ne signifie pas qu’ils ont été complètement conquis. C’est parce qu’en ce moment les hommes n’ont vu que des paroles et non des événements factuels, et ils restent incertains, peu importe la profondeur de leur foi. C’est pourquoi ce n’est qu’avec ce dernier événement factuel, les paroles devenant réalité, que les hommes seront complètement conquis. En ce moment, ces gens sont conquis parce qu’ils entendent parler de nombreux mystères dont ils n’ont jamais entendu parler auparavant. Mais à l’intérieur de chacun d’entre eux, ils cherchent toujours des événements factuels qui leur permettent de voir chaque parole de Dieu actualisée, et ils les attendent. Alors seulement seront-ils complètement convaincus. C’est seulement quand tous auront vu ces réalités factuelles actualisées, à la fin, et que ces réalités leur auront donné la certitude qu’ils montreront de la conviction dans leur cœur, leur discours et leurs yeux, et seront pleinement convaincus du fond de leur cœur. La nature de l’homme est ainsi : vous devez voir toutes les paroles se réaliser, vous devez voir des événements factuels se produire et voir le désastre arriver à certains hommes, et ensuite vous serez complètement convaincus au plus profond de vous-mêmes. Comme les juifs, vous êtes préoccupés par la vue de signes et de miracles. Pourtant, vous continuez à ne pas voir qu’il y a des signes et des miracles et que des réalités se produisent qui sont destinées à ouvrir grandement vos yeux. Que ce soit quelqu’un qui descende du ciel, ou une colonne de nuée qui vous parle, ou un exorcisme que J’exerce sur l’un d’entre vous, ou Ma voix qui gronde comme le tonnerre parmi vous, vous avez toujours voulu et voudrez toujours voir ce genre d’événement. On peut dire qu’en croyant en Dieu, votre plus grand souhait est de voir Dieu venir et vous montrer personnellement un signe. Alors vous serez satisfaits. Pour vous conquérir, les hommes, Je dois faire une œuvre similaire à la création du monde et ensuite, en plus, vous montrer un genre de signe. Alors, votre cœur sera complètement conquis.

Précédent: La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (2)

Suivant: La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (4)

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

L’œuvre et l’entrée (5)

Aujourd’hui, vous savez tous que Dieu conduit les gens sur le bon chemin de la vie, qu’Il conduit l’homme à franchir l’étape suivante dans...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre