Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

La Parole apparaît dans la chair

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

`

L’œuvre du Saint-Esprit et le travail de Satan

Comment appréhendes-tu les spécificités de l’esprit ? Comment le Saint-Esprit opère-t-Il en l’homme ? Comment Satan opère-t-il en l’homme ? Comment les mauvais esprits opèrent-ils en l’homme ? Et quelles sont les manifestations de ce travail ? Quand quelque chose t’arrive, est-ce l’œuvre du Saint-Esprit, et devrais-tu l’accueillir ou Le rejeter ? La véritable pratique des gens donne lieu beaucoup plus à ce qui provient de l’humain, mais que les gens pensent toujours provenir du Saint-Esprit. Certains faits proviennent des mauvais esprits, mais les gens pensent toujours qu’ils sont l’œuvre du Saint-Esprit, et parfois le Saint-Esprit guide les gens de l’intérieur, pourtant les gens croient qu’une telle inspiration provient de Satan, et n’osent pas obéir, alors qu’en réalité c’est l’illumination du Saint-Esprit. Ainsi, sans discernement, il n’est pas possible de savoir quand de telles expériences t’arrivent et, sans discernement, il n’est pas possible d’avoir la vie. Comment le Saint-Esprit œuvre-t-Il ? Comment les mauvais esprits travaillent-ils ? Qu’est-ce qui provient de la volonté de l’homme ? Et qu’est-ce qui est issu de direction et de l’illumination du Saint-Esprit ? Si tu saisis les règles qui régissent l’œuvre du Saint-Esprit en l’homme, alors tu seras capable de développer tes connaissances et ton pouvoir de discernement dans ta vie quotidienne et au cours tes expériences actuelles ; tu parviendras à connaître Dieu, tu seras capable de comprendre Satan, tu ne seras pas confus dans ton obéissance ou ta quête, et tu seras quelqu’un dont les pensées sont claires et qui obéit à l’œuvre du Saint-Esprit.

L’œuvre du Saint-Esprit est une direction proactive et une illumination positive. Elle ne permet pas aux gens d’être passifs. Elle leur apporte du réconfort, leur donne la foi et la résolution et leur permet de chercher à être rendus parfaits par Dieu. Quand le Saint-Esprit est à l’œuvre, les gens peuvent activement entrer ; ils ne sont pas passifs ou forcés, mais ils sont proactifs. Quand le Saint-Esprit est à l’œuvre, les gens sont heureux et disposés, et ils sont prêts à obéir, heureux de s’humilier, et même s’ils ont de la peine et se sentent fragiles dans leur for intérieur, ils ont la volonté de coopérer, ils souffrent volontiers, ils sont capables d’obéir, et ils ne sont pas corrompus par la volonté humaine, ils ne sont pas corrompus par la pensée de l’homme, et ne sont certainement pas corrompus par les désirs et les motivations de l’homme. Lorsque les gens font l’expérience de l’œuvre du Saint-Esprit, ils sont particulièrement saints à l’intérieur. Ceux qui bénéficient de l’œuvre du Saint-Esprit vivent l’amour de Dieu, l’amour de leurs frères et sœurs, et se réjouissent des choses qui réjouissent Dieu et détestent les choses que Dieu déteste. Les gens qui sont touchés par l’œuvre du Saint-Esprit ont une humanité normale, et ils jouissent de cette humanité et poursuivent constamment la vérité. Lorsque le Saint-Esprit travaille dans les gens, leurs conditions s’améliorent de mieux en mieux, et leur humanité devient de plus en plus normale et, bien que parfois leur coopération paraisse insensée, leurs motivations sont fondées, leur entrée est positive, ils n’essaient pas d’interrompre et il n’y a aucune malveillance en eux. L’œuvre du Saint-Esprit est normale et réelle, le Saint-Esprit œuvre en l’homme selon les règles de la vie normale de l’homme, et Il illumine et guide les gens selon la quête réelle des personnes normales. Lorsque le Saint-Esprit travaille dans les gens, Il les guide et les éclaire selon les besoins des personnes normales, Il les soutient sur la base de leurs besoins, et Il les guide et les éclaire positivement sur la base de ce qui leur fait défaut et de leurs déficiences ; quand le Saint-Esprit est à l’œuvre, cette œuvre est en accord avec les règles qui régissent la vie normale de l’homme, et ce n’est que dans la vie réelle que les gens sont capables de voir l’œuvre du Saint-Esprit. Si, dans leur quotidien, les gens sont dans un état positif et mènent une vie spirituelle normale, alors ils bénéficient de l’œuvre du Saint-Esprit. Dans un tel état, quand ils mangent et boivent les paroles de Dieu, ils ont la foi ; quand ils prient, ils sont inspirés, quand quelque chose leur arrive, ils ne sont pas passifs, et pendant que cette chose leur arrive, ils sont capables de tirer les leçons que Dieu exige qu’ils apprennent, et ils ne sont pas passifs ou faibles et, bien qu’ils soient face à de réelles difficultés, ils sont prêts à se conformer à tous les arrangements de Dieu.

Quels sont les effets produits par l’œuvre du Saint-Esprit ? Tu peux être stupide, et il se peut qu’il n’y ait pas de pouvoir de discernement en toi, mais le Saint-Esprit ne peut que travailler pour que tu aies la foi en toi, pour que tu aies toujours le sentiment que tu ne peux pas assez aimer Dieu, pour que tu sois disposé à coopérer, disposé à coopérer peu importe le sérieux des difficultés à venir. Des choses vont t’arriver et tu ne sauras pas exactement si elles viennent de Dieu ou de Satan mais tu seras capable d’attendre, et tu ne seras pas passif ou négligent. C’est ça l’œuvre normale du Saint-Esprit. Quand le Saint-Esprit agit en eux, les gens continuent de se heurter à de réelles difficultés, parfois ils pleurent, et parfois il y a des obstacles qu’ils ne peuvent pas surmonter, mais tout cela est une étape de l’œuvre ordinaire du Saint-Esprit. Bien qu’ils ne surmontent pas ces obstacles et, bien qu’à ce moment-là ils soient faibles et se plaignent, ensuite ils sont toujours capables d’aimer Dieu avec une foi inébranlable. Leur passivité ne peut pas les empêcher de vivre des expériences normales et, indépendamment de ce que les autres disent et des attaques que ceux-ci lancent contre eux, ils sont toujours capables d’aimer Dieu. Pendant la prière, ils ont toujours le sentiment qu’ils étaient tellement redevables envers Dieu, et ils prennent la résolution de satisfaire Dieu et de renoncer à la chair lorsqu’ils se heurtent de nouveau à de telles difficultés. Cette force est la preuve que le Saint-Esprit travaille en eux, et c’est la condition normale de l’œuvre du Saint-Esprit.

Quel travail provient de Satan ? Dans le travail qui provient de Satan, les visions des gens sont vagues et abstraites ; ils sont dépourvus d’humanité normale, les motivations qui sous-tendent leurs actions sont erronées et, bien qu’ils souhaitent aimer Dieu, ils portent toujours des accusations en eux et ces accusations et ces pensées sont toujours en train de leur nuire, limitant le développement de leur vie et les empêchant de vivre dans des conditions normales devant Dieu. C’est-à-dire, chaque fois que Satan agit en eux, leur cœur ne peut pas être en paix devant Dieu, ils ne savent plus à quel saint se vouer, la vue d’une assemblée leur fait vouloir fuir, et ils sont incapables de fermer les yeux quand les autres prient. Le travail des mauvais esprits détruit la relation normale qui existe entre l’homme et Dieu et dérange les visions antérieures des gens ainsi que le chemin dans lequel ils ont engagé leur vie, dans leur cœur ils ne peuvent jamais se rapprocher de Dieu, des choses surviennent toujours qui les perturbent et les enchaînent, et leur cœur ne peut pas être en paix, ne laissant aucune force à leur amour pour Dieu et faisant en sorte que leur esprit se décourage. Telles sont les manifestations du travail de Satan. Le travail de Satan se manifeste comme suit : être incapable de garder ta position et de témoigner ; te fait devenir quelqu’un qui est coupable devant Dieu et qui n’a aucune fidélité envers Dieu. Quand Satan s’en mêle, tu perds l’amour et la fidélité que tu as envers Dieu, une relation normale avec Dieu t’est arrachée, tu ne cherches pas la vérité ou l’amélioration de toi-même, tu régresses et deviens passif, tu te contentes, tu donnes libre cours à la propagation du péché et ne hais pas le péché. De plus, l’influence de Satan te rend dissolu, elle fait disparaître la marque de Dieu en toi, et te fait te plaindre de Dieu et t’opposer à Lui, t’amenant à interroger Dieu, et tu risques même d’abandonner Dieu. Tout cela est le travail de Satan.

Quand quelque chose t’arrive dans ta vie quotidienne, comment devrais-tu discerner que cette chose provient de l’œuvre du Saint-Esprit ou du travail de Satan ? Lorsque les conditions des gens sont normales, leur vie spirituelle et leur vie charnelle sont normales et leur raison est normale et ordonnée ; généralement, de ce qu’ils vivent et parviennent à connaître en eux-mêmes à ce moment-là, on peut dire que ça provient du fait d’avoir été touché par le Saint-Esprit (avoir des idées ou détenir une connaissance superficielle lorsque tu manges et bois les paroles de Dieu, ou être fidèles quand les choses t’arrivent, ou avoir la force d’aimer Dieu quand les choses se produisent — tout cela relève du Saint-Esprit). L’œuvre du Saint-Esprit en l’homme est particulièrement normale ; l’homme est incapable de la ressentir et il semble que ce soit par l’homme lui-même, mais, en fait, c’est l’œuvre du Saint-Esprit. Dans la vie quotidienne, le Saint-Esprit réalise en tout homme une œuvre à la fois grande et petite, et c’est simplement que l’ampleur de cette œuvre varie. Certaines personnes ont un bon calibre, elles comprennent les choses rapidement, et l’illumination du Saint-Esprit est particulièrement grande en elles. Certaines personnes ont un pauvre calibre et il leur faut plus de temps pour comprendre les choses, mais le Saint-Esprit les touche dans leur for intérieur et elles aussi sont capables de devenir fidèles à Dieu. Le Saint-Esprit agit en tous ceux qui cherchent Dieu. Quand, dans la vie quotidienne, les gens ne s’opposent pas à Dieu ou ne se rebellent pas contre Dieu, ne font pas des choses qui sont en contradiction avec la gestion de Dieu et n’interfèrent pas avec l’œuvre de Dieu, en chacun d’eux l’Esprit de Dieu agit à différents degrés et les touche, les illumine, leur donne la foi, leur donne la force et les pousse à entrer de manière proactive, n’étant pas paresseux ni convoitant les plaisirs de la chair, étant disposés à pratiquer la vérité et à chercher ardemment les paroles de Dieu — tout cela est l’œuvre qui provient du Saint-Esprit.

Quand les gens ne sont pas dans un état normal, ils sont abandonnés par le Saint-Esprit, ils sont grincheux dans leur for intérieur, leurs motivations ne sont pas fondées, ils sont paresseux, ils se livrent aux plaisirs charnels et leur cœur se rebelle contre la vérité, et tout cela est le travail de Satan. Lorsque les conditions des gens sont anormales, lorsqu’ils sont obscurs dans leur for intérieur et ont perdu leur bon sens, ont été abandonnés par le Saint-Esprit et sont incapables de saisir Dieu en eux-mêmes, c’est le moment où Satan agit en eux. Si les gens ont toujours la force en eux et aiment toujours Dieu, alors, généralement, quand des choses leur arrivent, elles proviennent du Saint-Esprit et, qu’ils rencontrent qui que ce soit, cela relève des arrangements de Dieu. Ce qui revient à dire que, lorsque ta condition est normale, quand tu fais partie de la grande œuvre du Saint-Esprit, alors il est impossible pour Satan de te faire vaciller ; sur cette base, on peut dire que tout provient du Saint-Esprit et, bien que tu puisses avoir des pensées erronées, tu es en mesure de renoncer à ces pensées et de ne pas les suivre. Tout cela provient de l’œuvre du Saint-Esprit. Dans quelles situations Satan intervient-il ? Quand ta condition n’est pas normale, quand tu n’as pas été touché par Dieu et ne vis pas l’œuvre de Dieu, et quand tu es asséché et aride dans ton for intérieur, quand tu pries Dieu, mais ne comprends rien, manges et bois les paroles de Dieu, mais tu n’es pas illuminé ou éclairé, à de pareils moments il est facile pour Satan d’agir en toi. En d’autres termes, quand tu as été abandonné par le Saint-Esprit et que tu ne peux pas saisir Dieu, alors beaucoup de choses t’arrivent qui sont issues de la tentation de Satan. Satan se met au travail au même moment où le Saint-Esprit se met à l’œuvre, et il intervient en l’homme au même moment où le Saint-Esprit touche l’intérieur de l’homme ; toutefois, en pareilles circonstances, l’œuvre du Saint-Esprit l’emporte, et ceux dont les conditions sont normales peuvent triompher, et c’est le triomphe de l’œuvre du Saint-Esprit sur le travail de Satan. Cependant, lorsque le Saint-Esprit agit, Satan a peu de travail ; lorsque le Saint-Esprit travaille, il subsiste toujours un tempérament de désobéissance chez les hommes, et tout ce qu’ils avaient par-devers eux à l’origine demeure, mais, grâce à l’œuvre du Saint-Esprit, il leur est facile de connaître les choses essentielles en eux et leur tempérament rebelle envers Dieu, bien qu’ils ne puissent s’en débarrasser qu’au cours d’un travail graduel. L’œuvre du Saint-Esprit est particulièrement normale et, pendant qu’il agit dans les gens, ceux-ci continuent d’avoir des ennuis, ils continuent de pleurer, de souffrir et d’être faibles, et beaucoup de choses leur sont encore obscures, pourtant dans un tel état ils sont capables d’arrêter de faire marche arrière et peuvent aimer Dieu et, bien qu’ils pleurent et soient affligés de l’intérieur, ils sont encore en mesure de louer Dieu ; l’œuvre du Saint-Esprit est particulièrement normale et n’a rien de surnaturel. La plupart croient que, dès que le Saint-Esprit commence à travailler, la condition des gens change et les choses essentielles en eux sont enlevées. De telles croyances sont illusoires. Quand le Saint-Esprit agit en l’homme, les choses passives en lui demeurent et sa stature reste la même, mais il reçoit l’illumination et l’éclairage du Saint-Esprit, son état est davantage proactif, les conditions qu’il vit sont normales et il change rapidement. Les hommes dans leurs expériences réelles expérimentent principalement soit l’œuvre du Saint-Esprit soit le travail de Satan, et s’ils sont incapables d’avoir prise sur ces états et ne discernent pas, alors il n’est plus question d’expériences réelles, encore moins de changements dans le tempérament. Ainsi, la clé pour faire l’expérience de Dieu c’est de pouvoir lire à travers ces choses ; de cette façon, il leur sera plus facile de les vivre.

L’œuvre du Saint-Esprit est un progrès proactif, tandis que le travail de Satan est la régression et la passivité, la désobéissance envers Dieu, l’opposition à Dieu, la perte de foi en Dieu et le refus de chanter même ou de se lever et de danser. Ce qui vient de l’illumination du Saint-Esprit ne t’est pas imposé, mais est particulièrement naturel. Si tu le suis, tu connaîtras la vérité, et si tu ne le suis pas, alors il y aura des reproches après. Si c’est l’illumination du Saint-Esprit, alors rien de ce que tu fais ne sera compromis ou limité, tu seras libéré, tu te frayeras un chemin pour mettre tes actions en pratique, et tu ne seras soumis à aucune contrainte, et tu seras en mesure d’agir selon la volonté de Dieu. Le travail de Satan apporte beaucoup de choses qui se mêlent à ta vie, il te rend réticent à la prière, trop paresseux pour manger et boire les paroles de Dieu et pas disposé à vivre la vie de l’église, et il t’éloigne de la vie spirituelle. L’œuvre du Saint-Esprit ne se mêle pas de ta vie quotidienne et n’affecte pas ton entrée dans une vie spirituelle normale. Dans plusieurs choses qui t’arrivent, tu es incapable de discerner à ce moment-là. Après quelques jours, cependant, tu vis un peu et tu manifestes un peu, et il y a des réactions en toi, et à travers ces manifestations tu es en mesure de discerner si les pensées qui t’animent sont l’œuvre de Dieu ou le travail de Satan. Certaines choses te poussent clairement à t’opposer à Dieu et à te rebeller contre Dieu, ou t’empêchent de mettre les paroles de Dieu en pratique, et toutes ces choses proviennent de Satan. Certaines choses ne sont pas apparentes, et tu ne peux savoir de quoi il est question sur le coup ; après, quand tu as vu leurs manifestations, tu peux déterminer celles qui viennent de Satan et celles qui sont dirigées par le Saint-Esprit. Lorsque tu auras clairement discerné de telles choses, tu seras difficilement détourné du droit chemin dans le cadre de tes expériences. Parfois, lorsque tes circonstances ne sont pas bonnes, tu as certaines pensées qui te sortent de ton état passif ; cela montre que lorsque ta condition est peu reluisante, certaines de tes pensées peuvent également provenir du Saint-Esprit. Ce n’est pas le cas lorsque tu es passif, toutes tes pensées sont envoyées par Satan ; si cela était vrai, alors quand serais-tu capable de changer vers un état positif ? Ayant été passif pendant un certain temps, le Saint-Esprit te donne l’occasion d’être rendu parfait, Il te touche et te fait sortir de ton état passif.

Sachant en quoi consiste l’œuvre du Saint-Esprit et en quoi consiste le travail de Satan, tu peux les comparer à ton propre état au cours de tes expériences et à tes propres expériences, et de cette façon il y aura beaucoup plus de vérités relatives au principe qui régit tes expériences. Après avoir compris ces choses, tu seras en mesure de contrôler ton état réel et pourras discerner les gens et les choses qui t’arrivent[a], et tu n’auras pas à fournir autant d’efforts pour bénéficier de l’œuvre du Saint-Esprit. Bien sûr, cela vaut aussi longtemps que tes motivations sont bonnes et aussi longtemps que tu seras prêt à chercher, et à pratiquer. Un tel langage qui se rapporte aux principes devrait faire partie de tes expériences. Sans ce langage, tes expériences seront totalement influencées par Satan et truffées de connaissances insensées. Si tu ne comprends pas le mode de fonctionnement du Saint-Esprit, alors tu ne comprends pas comment faire pour entrer, et si tu ne comprends pas le mode de fonctionnement de Satan, alors tu ne comprends pas que tu dois être prudent dans ta voie. Les gens devraient comprendre à la fois le mode de fonctionnement du Saint-Esprit et le mode de fonctionnement de Satan ; ils constituent un élément indispensable de l’expérience des gens.

Bien que tu ne croies en personne d’autre que Dieu, as-tu une relation normale avec Dieu ? Certains disent que tout ce qui compte, c’est qu’ils aient une relation normale avec Dieu et ne se préoccupent pas de leurs relations avec les autres. Mais comment se manifeste une relation normale avec Dieu ? Ces gens ne sont-ils pas dépourvus de la moindre connaissance réelle ? Pourquoi dit-on que ta détermination à aimer Dieu et ton sincère renoncement à la chair dépendent du fait que tu portes ou non préjudice à tes frères et tes sœurs et, si c’est le cas, de ta capacité à éviter de porter préjudice. C’est-à-dire, lorsque ta relation avec tes frères et tes sœurs est normale, alors ta condition devant Dieu est également normale. Lorsque l’un de tes frères et sœurs est faible, tu ne vas pas le détester, le mépriser, te moquer de lui, ou l’ignorer. Si tu es capable de les aider, tu communieras avec eux et tu diras : « J’avais l’habitude d’être passif et faible. Je ne voulais vraiment pas prendre part à une assemblée, mais quelque chose est arrivé et Dieu m’a éclairé à l’intérieur et m’a discipliné ; j’ai été réprimandé à l’intérieur, j’ai eu tellement honte, et j’étais toujours plein de regrets devant Dieu. Ensuite, je me suis consacré à la vie de l’église, et plus je me suis engagé avec mes frères et sœurs, plus je me suis senti incapable de vivre sans Dieu. Quand j’étais avec eux, je ne me sentais pas seul ; quand je m’enfermais dans une chambre, je me sentais seul et sans ami, je sentais que ma vie était vide et je commençais à penser à la mort. Maintenant que j’ai été avec mes frères et sœurs, Satan n’a pas osé faire son travail et je ne me suis pas senti seul. Quand j’ai vu combien fort était l’amour que mes frères et mes sœurs avaient pour Dieu, j’ai été inspiré, et donc j’étais toujours resté avec mes frères et sœurs et mon état passif a naturellement disparu. » En écoutant cela, ils sentent qu’il est inutile de prier à la maison, ils sentent toujours qu’il n’y a pas d’amour entre ses frères et ses sœurs, que leur vie est vide, qu’ils n’ont personne sur qui compter et qu’il ne suffit pas seulement de prier. Si tu communies avec eux de cette façon, alors un chemin à pratiquer leur sera ouvert. Si tu sens que tu es incapable de les soutenir, alors tu peux leur rendre visite. Cela n’a pas besoin d’être fait par le responsable de l’église ; il appartient à chaque frère et à chaque sœur de faire ce travail. Si tu vois qu’un frère ou une sœur est dans un mauvais état, tu devrais lui rendre visite. C’est la responsabilité de chacun parmi vous.

Note de bas de page :

[a] Le texte original omet « qui t’arrivent ».

Précédent:Seuls ceux qui se concentrent sur la pratique peuvent être perfectionnés

Suivant:Un avertissement à ceux qui ne pratiquent pas la vérité

Vous aimerez peut-être également