Paroles de Dieu quotidiennes | « L’essence de la chair habitée par Dieu » | Extrait 100

Paroles de Dieu quotidiennes | « L’essence de la chair habitée par Dieu » | Extrait 100

537 |10 juillet 2020

L'essence de la chair habitée par Dieu (Extrait)

La vie que Jésus a vécue sur la terre était une vie normale de la chair. Il a vécu dans l'humanité normale de Sa chair. Son autorité – faire l'œuvre de Dieu et dire la parole de Dieu, ou guérir les malades et chasser les démons, faire de telles choses extraordinaires – ne s'est pas manifestée toute seule, pour la plupart, jusqu'à ce qu'Il ait commencé Son ministère. Sa vie avant l'âge de vingt-neuf ans, avant qu'Il n'accomplisse Son ministère, était la preuve suffisante qu'Il était juste une personne normale. À cause de cela, et parce qu'Il n'avait pas encore commencé à accomplir Son ministère, les gens ne voyaient rien de divin en Lui, ne voyaient rien d'autre qu'un être humain normal, un homme ordinaire – comme d'abord certains Le croyaient être le fils de Joseph. Les gens pensaient qu'Il était le fils d'un homme ordinaire, ils ne pouvaient pas dire qu'Il était la chair incarnée de Dieu ; même quand, au cours de l'accomplissement de Son ministère, Il a fait beaucoup de miracles, la plupart des gens disaient toujours qu'Il était le fils de Joseph, car Il était le Christ avec l'enveloppe extérieure de l'humanité normale. Son humanité normale et Son œuvre existaient toutes deux pour matérialiser le sens de la première incarnation, prouvant que Dieu était entièrement entré dans la chair, devenu un homme tout à fait ordinaire. Qu'Il ait une humanité normale avant de commencer Son œuvre était la preuve qu'Il était une chair ordinaire ; et qu'Il ait travaillé ensuite a prouvé aussi qu'Il était une chair ordinaire, car Il a accompli des signes et des prodiges, guéri les malades et chassé les démons dans la chair avec une humanité normale. La raison pour laquelle Il pouvait faire des miracles était que Sa chair portait l'autorité de Dieu, c'était la chair dans laquelle l'Esprit de Dieu était revêtu. Il possédait cette autorité grâce à l'Esprit de Dieu, et cela ne signifiait pas qu'Il n'était pas une chair. Guérir les malades et chasser les démons était l'œuvre qu'Il devait accomplir dans Son ministère, une expression de Sa divinité cachée dans Son humanité, et peu importe les signes qu'Il a montrés ou comment Il a démontré Son autorité, Il a encore vécu dans l'humanité normale et était encore une chair normale. Jusqu'à ce qu'Il soit ressuscité après être mort sur la croix, Il a habité dans une chair normale. Accorder les grâces, guérir les malades et chasser les démons faisaient partie de Son ministère, c'était là le travail qu'il accomplissait dans Sa chair normale. Avant d'aller à la croix, Il n'a jamais quitté Sa chair humaine normale, indépendamment de ce qu'Il faisait. Il était Dieu Lui-même, faisant la propre œuvre de Dieu, mais parce qu'Il était la chair incarnée de Dieu, Il mangeait de la nourriture et portait des vêtements, avait des besoins humains normaux, avait une raison humaine normale et un esprit humain normal. Tout cela était la preuve qu'Il était un homme normal, qui prouvait que la chair incarnée de Dieu était une chair avec une humanité normale, et non un être surnaturel. Son travail consistait à achever l'œuvre de la première incarnation de Dieu, à accomplir le ministère de la première incarnation. La signification de l'incarnation est qu'un homme ordinaire et normal accomplit l'œuvre de Dieu Lui-même ; c'est-à-dire que Dieu accomplit Son œuvre divine dans l'humanité et prend donc le dessus sur Satan. L'incarnation signifie que l'Esprit de Dieu devient une chair, c'est-à-dire que Dieu devient chair ; l'œuvre qu'il accomplit dans la chair est l'œuvre de l'Esprit, l'œuvre de l'Esprit est réalisée dans la chair, exprimée par la chair. Nul autre que la chair de Dieu ne peut accomplir le ministère du Dieu incarné ; c'est-à-dire, seule la chair incarnée de Dieu, cette humanité normale – et personne d'autre – peut exprimer l'œuvre divine. Si, au moment de Sa première venue, Dieu n'avait pas eu l'humanité normale avant l'âge de vingt-neuf ans – si, dès Sa naissance Il avait pu faire des miracles, dès qu'Il avait appris à parler, Il avait pu parler le langage du ciel, si dès le moment où Il avait posé le pied sur la terre, Il avait pu appréhender toutes les choses mondaines, discerner les pensées et les intentions de chacun – alors Il n'aurait pas pu être appelé un homme normal et Sa chair n'aurait pas pu être appelée chair humaine. Si cela avait été le cas avec Christ, alors le sens et l'essence de l'incarnation de Dieu aurait été perdu. Qu'Il ait possédé une humanité normale prouve qu'Il était Dieu incarné dans la chair ; le fait qu'Il ait subi un processus normal de croissance humaine démontre encore plus qu'Il était une chair normale ; et, de plus, Son œuvre est une preuve suffisante qu'Il était la Parole de Dieu, l'Esprit de Dieu, devenant chair. Dieu devient chair du fait des besoins de Son œuvre ; en d'autres termes, cette étape du travail doit être faite dans la chair, faite dans l'humanité normale. C'est la condition préalable pour que « la Parole devienne chair », et pour que « la Parole apparaisse dans la chair », et c'est l'histoire vraie derrière les deux incarnations de Dieu. Les gens peuvent croire que toute la vie de Jésus n'était faite que de merveilles, que jusqu'à la fin de Son travail sur la terre Il n'a pas manifesté l'humanité normale, qu'Il n'avait pas des besoins humains normaux ou des faiblesses ou des émotions humaines, qu'Il n'avait pas des besoins de base ou ne nourrissait pas des pensées humaines normales. Ils imaginent simplement qu'Il avait un esprit surhumain, une humanité transcendante. Ils croient qu'étant Dieu, Il ne devrait pas penser et vivre comme les humains normaux, que seule une personne normale, un être humain authentique, peut avoir des pensées humaines normales et vivre une vie humaine normale. Ce sont toutes les idées de l'homme et les notions de l'homme qui vont à l'encontre des intentions originelles de l'œuvre de Dieu. La pensée humaine normale soutient la raison humaine normale et l'humanité normale ; L'humanité normale soutient les fonctions normales de la chair ; et les fonctions normales de la chair facilitent la vie normale de la chair dans son intégralité. Ce n'est qu'en travaillant dans une telle chair que Dieu peut atteindre le but de Son incarnation. Si le Dieu incarné ne possédait que l'enveloppe extérieure de la chair, mais n'avait pas des pensées humaines normales, alors cette chair ne posséderait pas la raison humaine, et encore moins l'humanité authentique. Comment une chair comme celle-ci, sans humanité, pourrait-elle accomplir le ministère que le Dieu incarné doit accomplir ? L'esprit normal soutient tous les aspects de la vie humaine ; Sans un esprit normal, on ne serait pas humain. En d'autres termes, une personne qui n'a pas des pensées normales est mentalement malade. Et un Christ qui n'a pas d'humanité mais seulement de la divinité ne peut pas prétendre être la chair incarnée de Dieu. Alors, comment la chair incarnée de Dieu n'aurait-elle pas une humanité normale ? N'est-ce pas un blasphème de dire que le Christ n'a pas d'humanité ? Toutes les activités auxquelles participent les humains normaux dépendent du fonctionnement d'un esprit humain normal. Sans elle, les humains se comporteraient de façon aberrante ; ils seraient même incapables de faire la différence entre le noir et le blanc, le bien et le mal ; et ils n'auraient aucune éthique humaine et des principes moraux. De même, si le Dieu incarné ne pensait pas comme un humain normal, alors Il ne serait pas une chair authentique, une chair normale. Une telle chair non pensante ne serait pas en mesure d'accepter le travail divin. Il ne serait pas capable de s'engager dans les activités normales de la chair, et encore moins de vivre avec les humains sur terre. Ainsi, la signification de l'incarnation de Dieu, l'essence même de la venue de Dieu dans la chair, aurait été perdue. L'humanité de Dieu incarné existe pour maintenir l'œuvre divine normale dans la chair ; Sa pensée humaine normale soutient Son humanité normale et toutes Ses activités corporelles normales. On pourrait dire que Sa pensée humaine normale existe afin de soutenir toute l'œuvre de Dieu dans la chair. Si cette chair n'avait pas un esprit humain normal, alors Dieu ne pourrait pas travailler dans la chair, et ce qu'Il devait faire dans la chair ne pourrait jamais être accompli. Bien que le Dieu incarné possède un esprit humain normal, Son œuvre n'est pas frelatée par la pensée humaine ; Il entreprend le travail dans l'humanité avec un esprit normal, sous la condition préalable qu'Il possède l'humanité avec un esprit, non par l'exercice de la pensée humaine normale. Quelle que soit la hauteur des pensées de Sa chair, Son œuvre ne porte pas le sceau de la logique ou de la pensée. En d'autres termes, Son œuvre n'est pas conçue par l'esprit de Sa chair, mais elle est une expression directe de l'œuvre divine dans Son humanité. Toute Son œuvre est le ministère qu'Il a besoin d'accomplir, et rien de Lui n'est conçu par Son cerveau. Par exemple, guérir les malades, chasser les démons et la crucifixion n'étaient pas des produits de Son esprit humain, Il n'aurait pu être réalisés par aucun homme avec un esprit humain. De même, l'œuvre de conquête d'aujourd'hui est un ministère qui doit être accompli par le Dieu incarné, mais ce n'est pas l'œuvre d'une volonté humaine, c'est l'œuvre que doit faire Sa divinité, œuvre dont aucun humain charnel n'est capable. Donc, le Dieu incarné doit posséder un esprit humain normal, doit posséder une humanité normale, parce qu'Il doit accomplir Son travail dans l'humanité avec un esprit normal. C'est l'essence de l'œuvre du Dieu incarné, l'essence même du Dieu incarné.

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Montrer plus
Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Laisser un commentaire

Partager

Annuler