A. Sur ce qu’est la croyance en Dieu

331. Bien que beaucoup de gens croient en Dieu, peu comprennent ce que signifie avoir foi en Dieu et ce qu’ils doivent faire pour se conformer à la volonté de Dieu. En effet, bien que les gens connaissent bien le mot « Dieu » et des expressions telles que « l’œuvre de Dieu », ils ne connaissent pas Dieu, et encore moins Son œuvre. Il n’est donc pas étonnant que tous ceux qui ne connaissent pas Dieu croient en Lui de manière confuse. Les gens ne prennent pas la croyance en Dieu au sérieux, et cela uniquement parce que croire en Dieu est trop inconnu, trop étrange pour eux. En cela, ils ne répondent pas aux exigences de Dieu. En d’autres termes, si les gens ne connaissent pas Dieu et ne connaissent pas Son œuvre, alors ils ne sont pas aptes à être utilisés par Dieu, et ne peuvent encore moins réaliser Sa volonté. « La croyance en Dieu » signifie croire qu’il y a un Dieu ; c’est le concept le plus simple en ce qui concerne la foi en Dieu. De plus, croire qu’il y a un Dieu n’est pas la même chose que croire véritablement en Dieu ; au contraire, c’est une sorte de foi simple avec de fortes connotations religieuses. Voici ce que signifie la véritable foi en Dieu : sur la base d’une croyance que Dieu est souverain sur toutes choses, chacun fait l’expérience de Ses paroles et de Son œuvre, se libère de son tempérament corrompu, satisfait la volonté de Dieu et connaît Dieu. Seul un tel parcours peut être appelé « foi en Dieu ». Pourtant, les gens considèrent souvent que croire en Dieu est quelque chose de simple et de frivole. Les gens qui croient en Dieu de cette façon ne savent plus ce que cela signifie de croire en Dieu ; même s’il se peut qu’ils continuent de croire jusqu’au bout, ils n’obtiendront jamais l’approbation de Dieu, parce qu’ils empruntent le mauvais chemin. Aujourd’hui, il y a encore ceux qui croient en Dieu selon la lettre et une doctrine vide de sens. Ils ignorent qu’il leur manque l’essence de la croyance en Dieu et qu’ils ne peuvent pas obtenir l’approbation de Dieu. Malgré cela, ils prient Dieu pour qu’Il leur offre la sécurité et une grâce suffisante. Arrêtons-nous, faisons taire notre cœur et demandons-nous : croire en Dieu pourrait-il réellement être la chose la plus facile sur terre ? Croire en Dieu pourrait-il ne rien signifier de plus que recevoir beaucoup de grâces de Dieu ? Les gens qui croient en Dieu sans Le connaître, ou qui croient en Dieu, mais s’opposent à Lui sont-ils à même de satisfaire la volonté de Dieu ?

Extrait de la préface de La Parole apparaît dans la chair

332. Aujourd’hui, que signifie croire réellement en Dieu ? Cela signifie accepter la parole de Dieu comme la réalité de ta vie et connaître Dieu à partir de Sa parole afin d’avoir un amour véritable pour Lui. Pour être clair : la foi en Dieu a pour but de t’amener à obéir à Dieu, à aimer Dieu et à accomplir le devoir qui doit être accompli par une créature de Dieu. Tel est le but de la foi en Dieu. Tu dois acquérir une connaissance de la beauté de Dieu, savoir que Dieu est digne de révérence, que Dieu accomplit Son œuvre de salut dans Ses créatures et les perfectionne ; c’est le minimum que ta foi en Dieu doit posséder. La foi en Dieu, c’est principalement le passage d’une vie de la chair à une vie d’amour de Dieu, d’une vie au sein de la corruption à une vie dans les paroles de Dieu ; c’est de quitter le domaine de Satan et de vivre sous la garde et la protection de Dieu ; c’est d’être capable d’obéir à Dieu et non à la chair ; c’est de permettre à Dieu de gagner ton cœur entier, de permettre à Dieu de te perfectionner et de te libérer du tempérament satanique corrompu. La foi en Dieu a principalement pour but de manifester la puissance et la gloire de Dieu en toi afin que tu fasses la volonté de Dieu, accomplisses le plan de Dieu et sois capable de rendre témoignage à Dieu devant Satan. La foi en Dieu ne devrait pas être centrée sur le désir de voir des signes et des prodiges ni ne devrait être pour le bien de ta chair personnelle. Elle devrait avoir pour but de chercher à connaître Dieu, à obéir à Dieu et, comme Pierre, à Lui obéir jusqu’à la mort. Tels sont les buts principaux de la foi en Dieu. On mange et boit la parole de Dieu afin de connaître Dieu et de Le satisfaire. Manger et boire la parole de Dieu te donnent une plus grande connaissance de Dieu, et ensuite seulement tu peux Lui obéir. Tu ne peux aimer Dieu que si tu Le connais, et c’est le but que l’homme doit avoir dans sa foi en Dieu. Dans ta foi en Dieu, si tu cherches toujours à voir des signes et des prodiges, alors le point de vue de ta foi en Dieu est erroné. La foi en Dieu est principalement l’acceptation de la parole de Dieu comme la réalité de la vie. L’objectif de Dieu ne peut être atteint qu’en mettant en pratique les paroles qui sortent de la bouche de Dieu et en les réalisant en toi. Dans sa foi en Dieu, l’homme devrait s’efforcer d’être perfectionné par Dieu, de se soumettre à Dieu et d’obéir totalement à Dieu. Si tu peux obéir à Dieu sans te plaindre, être attentif aux désirs de Dieu, atteindre la stature de Pierre et posséder le style de Pierre comme Dieu en parle, alors tu auras réussi dans ta foi en Dieu et cela signifiera que tu as été gagné par Dieu.

Extrait de « Tout est accompli par la parole de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

333. Puisque tu crois vraiment en Dieu, tu dois manger et boire Ses paroles, expérimenter Ses paroles et vivre Ses paroles. Cela seulement constitue la foi en Dieu ! Si de ta bouche tu dis que tu crois en Dieu, mais que tu ne peux mettre aucune de Ses paroles en pratique ni produire aucune réalité, on ne peut pas dire que tu crois en Dieu. C’est plutôt « la recherche du pain pour satisfaire la faim ». Ne parler que de témoignages futiles, de questions inutiles et superficielles et ne pas avoir la moindre réalité ne constitue pas la foi en Dieu et tu n’as simplement pas compris la bonne manière de croire en Dieu. Pourquoi dois-tu manger et boire le plus possible de paroles de Dieu ? Est-ce la foi si tu ne manges pas ni ne bois Ses paroles et cherches seulement à aller au ciel ? Quel est le premier pas pour celui qui croit en Dieu ? Par quelle voie Dieu perfectionne-t-Il l’homme ? Peux-tu être rendu parfait sans manger et boire les paroles de Dieu ? Peux-tu être considéré comme une personne du règne si les paroles de Dieu ne sont pas ta réalité ? Que signifie croire en Dieu exactement ? Les croyants en Dieu devraient démontrer une bonne conduite extérieure, à tout le moins, et le plus important est d’avoir les paroles de Dieu. Quoiqu’il arrive, tu ne dois jamais te détourner de Ses paroles. Connaître Dieu et satisfaire Ses intentions, c’est par Ses paroles que tout cela s’acquiert. Dans l’avenir, toutes les nations, les confessions, les religions et tous les secteurs seront conquis par les paroles de Dieu. Dieu parlera directement et tous les gens tiendront les paroles de Dieu dans leurs mains, et ainsi l’humanité sera rendue parfaite. Les paroles de Dieu envahissent tout, l’intérieur et l’extérieur : les gens exprimeront les paroles de Dieu de leur bouche, pratiqueront selon les paroles de Dieu et garderont les paroles de Dieu à l’intérieur, imprégnés des paroles de Dieu tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Ainsi l’humanité sera rendue parfaite. Ceux qui satisfont les intentions de Dieu et sont capables de Lui rendre témoignage possèdent les paroles de Dieu comme leur réalité.

Extrait de « L’ère du Règne est l’ère de la Parole », dans La Parole apparaît dans la chair

334. Aujourd’hui, pour croire au Dieu concret, il faut choisir la bonne voie. Si tu crois en Dieu, tu ne dois pas seulement rechercher Ses bénédictions, mais aimer Dieu et Le connaître. À travers Son éclairage, à travers ta propre recherche, tu peux manger et boire Sa parole, développer une vraie compréhension de Dieu et avoir un véritable amour de Dieu qui vienne du plus profond de ton cœur. En d’autres termes, quand ton amour pour Dieu est foncièrement authentique et que personne ne peut le détruire ou s’y opposer, à ce moment-là, ta foi en Dieu est sur la bonne voie. Cela prouve que tu appartiens à Dieu, car Dieu a pris possession de ton cœur, et rien d’autre ne peut alors prendre possession de toi. Par ton expérience, par le prix que tu as payé et par le travail que Dieu fait en toi, tu es en mesure de développer un amour spontané pour Dieu. Et quand tu le fais, tu es libéré de l’influence de Satan et tu vis à la lumière de la parole de Dieu. Ce n’est que lorsque tu t’es affranchi de l’influence des ténèbres que l’on peut dire que tu as acquis Dieu. Dans ta croyance en Dieu, tu dois chercher à atteindre cet objectif. C’est votre devoir à tous. Personne ne devrait se satisfaire des choses telles qu’elles sont. Vous ne pouvez pas rester indécis par rapport à l’œuvre de Dieu ou la prendre à la légère. Vous devriez penser à Dieu à tous égards et à tout moment, et tout faire pour Sa gloire. Et à chaque fois que vous prenez la parole ou agissez, vous devez faire passer les intérêts de la maison de Dieu en premier. C’est seulement ainsi que vous pouvez être selon le cœur de Dieu.

Extrait de « Tu devrais vivre pour la vérité puisque tu crois en Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

335. Tu penses peut-être que croire en Dieu c’est souffrir, ou faire beaucoup de choses pour Lui. Tu penses peut-être que l’objectif de la croyance en Dieu est que ta chair soit en paix, ou que tout se passe bien dans ta vie, ou que tu sois à ton aise en toute chose. Toutefois, aucune de ces raisons ne devrait justifier la croyance des hommes en Dieu. Si c’est ce que tu crois, alors ta perspective est incorrecte et tu ne pourras tout simplement pas être rendu parfait. Les actions de Dieu, le tempérament juste de Dieu, Sa sagesse, Ses paroles, Sa splendeur et Sa nature insondable sont toutes des choses que les gens devraient comprendre. Utilise cette compréhension pour te débarrasser de tes demandes, notions et espoirs personnels qui sont dans ton cœur. Ce n’est qu’en éliminant ces éléments que tu pourras répondre aux conditions posées par Dieu. Ce n’est que par cela que tu pourras avoir la vie et satisfaire Dieu. Croire en Dieu vise à Le satisfaire et à vivre avec le tempérament qu’Il exige, de sorte que Ses actions et Sa gloire puissent se manifester à travers ce groupe de personnes indignes. C’est la bonne perspective pour croire en Dieu, et aussi le but que tu devrais rechercher. Tu devrais avoir le juste point de vue de croire en Dieu et chercher à obtenir les paroles de Dieu. Tu dois manger et boire les paroles de Dieu, être capable de vivre la vérité et en particulier, de voir Ses actes concrets, Ses actes merveilleux à travers tout l’univers, ainsi que l’œuvre concrète qu’Il accomplit dans la chair. Par leurs expériences réelles, les hommes peuvent apprécier comment Dieu fait exactement Son œuvre en eux et ce qu’est Sa volonté pour eux. Tout cela a pour but d’éliminer leur tempérament satanique corrompu. Ayant éliminé toute impureté et toute injustice en toi, et éliminé tes mauvaises intentions, et ayant développé une vraie foi en Dieu, ce n’est qu’avec une vraie foi que tu peux véritablement aimer Dieu. Tu ne peux réellement aimer Dieu que sur le fondement de ta croyance en Lui. Peux-tu arriver à aimer Dieu sans croire en Lui ? Si tu crois en Dieu, tu ne peux pas être confus à ce sujet. Certaines personnes deviennent pleines de vigueur dès qu’elles voient que la foi en Dieu leur apporte des bénédictions, mais perdent toute énergie dès qu’elles voient qu’elles doivent endurer des épurements. Est-ce cela croire en Dieu ? Finalement, tu dois atteindre une obéissance complète et totale devant Dieu dans ta foi. Tu crois en Dieu, mais tu continues à formuler des exigences envers Lui, tu as de nombreuses notions religieuses que tu ne peux pas mettre de côté, des intérêts personnels que tu ne peux pas abandonner, et tu continues à chercher des bénédictions de la chair et tu veux que Dieu sauve ta chair, qu’Il sauve ton âme : ce sont là tous les comportements des personnes qui ont une perspective erronée. Même si les personnes ayant des croyances religieuses ont foi en Dieu, elles ne cherchent pas à changer leurs tempéraments et ne recherchent pas la connaissance de Dieu, mais au contraire, elles ne recherchent que les intérêts de leur chair. Beaucoup parmi vous ont des croyances qui relèvent de la catégorie des convictions religieuses. Ce n’est pas la vraie foi en Dieu. Pour croire en Dieu, les gens doivent avoir un cœur prêt à souffrir pour Lui et la détermination de renoncer à eux-mêmes. À moins qu’ils réunissent ces deux conditions, leur foi en Dieu n’est pas valide, et ils ne seront pas en mesure d’atteindre un changement dans leur tempérament. Seules les personnes qui poursuivent réellement la vérité, qui cherchent la connaissance de Dieu et poursuivent la vie sont celles qui croient véritablement en Dieu.

Extrait de « Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir l’épurement », dans La Parole apparaît dans la chair

336. Après tellement d’années, J’ai vu plusieurs personnes qui croient en Dieu. Dans leur esprit, en quoi leur foi a-t-elle transformé Dieu ? Certaines personnes croient en Dieu comme s’Il était un vide. Ces personnes n’ont pas de réponses aux questions sur l’existence de Dieu parce qu’elles ne peuvent pas sentir Sa présence ou Son absence ni en avoir une impression, encore moins peuvent-elles la voir clairement ou la comprendre. Inconsciemment, ces personnes pensent que Dieu n’existe pas. D’autres croient en Dieu comme s’Il était un homme. Ces personnes croient qu’Il est incapable de faire tout ce qu’elles aussi ne peuvent pas faire elles-mêmes et qu’Il devrait penser comme elles pensent, quelle qu’en soit la manière. Leur définition de Dieu, c’est qu’Il est « une personne invisible et intangible ». Il y a aussi un groupe de personnes qui croient en Dieu comme s’Il était une marionnette ; ces personnes croient que Dieu n’a pas d’émotions, que Dieu est une statue d’argile, et que lorsqu’Il est confronté à un problème, Dieu n’a pas d’attitude, aucun point de vue, aucune idée ; elles croient qu’Il est à la merci de l’humanité. Les personnes croient seulement ce qu’elles veulent croire. Si elles imaginent que Dieu est grand, Il est grand ; si elles L’imaginent petit, Il est petit. Quand les personnes pèchent et ont besoin de la miséricorde, de la tolérance, de l’amour de Dieu, elles supposent que Dieu devrait accorder Sa miséricorde. Ces personnes inventent un « Dieu » dans leur propre esprit et ensuite obligent ce Dieu à répondre à leurs exigences et à satisfaire tous leurs désirs. Peu importe quand et où, et peu importe ce que de telles personnes font, elles adopteront cette fantaisie dans leur traitement de Dieu et dans leur foi. Il y en a même qui croient que Dieu peut les sauver après qu’elles ont irrité Son tempérament parce qu’elles supposent que l’amour de Dieu est infini, que Son tempérament est juste et que peu importe comment les gens offensent Dieu, Il ne Se souviendra de rien. Elles croient que puisque les fautes, les péchés et la désobéissance de l’homme sont des expressions momentanées du tempérament d’une personne, Dieu donnera des chances aux gens et sera tolérant et patient avec eux ; elles croient que Dieu les aimera toujours comme avant. Ainsi, elles conservent de grands espoirs d’acquérir le salut. En fait, peu importe la façon dont les personnes croient en Dieu, tant qu’elles ne poursuivent pas la vérité, Il aura une attitude négative envers elles. C’est parce que sur le parcours de ta foi en Dieu, bien que tu aies pris le livre des paroles de Dieu et l’aies considéré comme un trésor, et que tu l’étudies et le lis tous les jours, tu mets quand même de côté le vrai Dieu. Tu Le considères simplement comme un vide, ou seulement comme une personne, et certains d’entre vous Le considèrent simplement comme rien de plus qu’une marionnette. Pourquoi est-ce que Je l’exprime de cette manière ? C’est parce que de la façon dont Je vois les choses, que vous soyez confrontés à un problème ou que vous fassiez face à une circonstance, ces choses qui existent dans ton subconscient, ces choses que tu suscites en ton intérieur n’ont jamais eu un lien avec les paroles de Dieu ou la poursuite de la vérité. Tu sais seulement ce que tu penses toi-même, ce qu’est ton propre point de vue, et ensuite tu imposes à Dieu tes propres idées et opinions. Dans ton esprit, elles deviennent les points de vue de Dieu et tu fais de ces points de vue des normes que tu observes de façon inébranlable. Au fil du temps, cette manière de procéder t’éloigne de plus en plus de Dieu.

Extrait de « Comment connaître le tempérament de Dieu et les fruits que Son œuvre portera », dans La Parole apparaît dans la chair

337. Pourquoi crois-tu en Dieu ? La plupart des gens restent confus devant cette question. Ils ont toujours deux points de vue entièrement différents sur le Dieu concret et le Dieu dans le ciel, ce qui montre qu’ils croient en Dieu non pas pour Lui obéir, mais pour recevoir certains avantages ou pour échapper à la souffrance de la catastrophe ; ce n’est que pour ces raisons qu’ils se montrent quelque peu obéissants. Leur obéissance est conditionnelle, fondée sur leurs intérêts personnels, et elle leur est imposée. Alors, pourquoi crois-tu en Dieu ? Si c’est uniquement pour tes perspectives et ton destin, alors tu ferais mieux de ne pas croire du tout. Une telle foi est de l’aveuglement, un besoin de la réassurance et de l’auto-admiration. Si ta foi n’est pas fondée sur l’obéissance à Dieu, alors, à la fin, tu seras puni pour t’être opposé à Lui. Tous ceux qui ne cherchent pas l’obéissance à Dieu dans leur foi s’opposent à Lui. Dieu demande que les gens cherchent la vérité, qu’ils aient soif de Ses paroles, qu’ils mangent et boivent Ses paroles et les mettent en pratique afin qu’ils deviennent obéissants à Dieu. Si telles sont tes vraies motivations, alors, assurément, Dieu t’élèvera et Il sera miséricordieux envers toi. Ces faits sont indéniables et immuables. Si ton intention n’est pas d’obéir à Dieu et si tu as d’autres objectifs, alors, tout ce que tu dis et fais – tes prières devant Dieu et même chacune de tes actions – s’opposeront à Lui. Tu peux avoir la voix douce et de bonnes manières, toutes tes actions et tes expressions peuvent paraître convenables, tu peux sembler obéissant, mais considérant tes intentions et tes points de vue sur la foi en Dieu, tout ce que tu fais s’oppose à Dieu, tout ce que tu fais est mal. Les gens qui semblent obéissants comme des brebis, mais dont le cœur recèle de mauvaises intentions, sont des loups ayant l’apparence de brebis. Ils offensent directement Dieu, et Dieu n’épargnera pas un seul d’entre eux. Le Saint-Esprit révélera chacun d’eux et montrera à tous qu’Il déteste et rejette, avec certitude, tous ceux qui sont hypocrites. Ne t’inquiète pas : Dieu considèrera chacun d’eux et éliminera chacun d’eux tour à tour.

Extrait de « Dans ta foi en Dieu, tu devrais obéir à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

338. La plus grande erreur des hommes qui ont foi en Dieu, c’est qu’ils ne croient qu’en parole, et Dieu est foncièrement absent de leur quotidien. Tous les hommes, en effet, ont beau croire à l’existence de Dieu, Dieu ne fait pas partie de leur de vie de chaque jour. Les bouches adressent moult prières à Dieu, mais Dieu a peu de place dans les cœurs, et c’est pourquoi Il met constamment les hommes à l’épreuve. C’est parce que les hommes sont impurs que Dieu n’a d’autre choix que de les mettre à l’épreuve, afin de leur faire éprouver de la honte et qu’ils apprennent à se connaître à travers ces épreuves. Dans le cas contraire, l’humanité deviendrait la descendance de l’archange et se corromprait de plus en plus. Dans sa foi développée envers Dieu, l’homme se défait d’un grand nombre d’intentions et d’objectifs personnels sous l’action purificatrice de Dieu. Si tel n’était pas le cas, Dieu n’aurait aucun moyen d’utiliser quiconque et aucun moyen d’accomplir en l’homme l’œuvre qui doit être la Sienne. Dieu commence par purifier l’homme qui, par cette opération, peut être amené à se connaître lui-même, et Dieu peut le changer. Ce n’est qu’après cela que Dieu peut faire entrer Sa vie en l’homme, et c’est seulement de cette façon que le cœur de l’homme peut entièrement être tourné vers Dieu. Ainsi, dis-je, croire en Dieu n’est pas aussi simple qu’on le dit. Aux yeux de Dieu, si tu n’as que la connaissance, mais que tu n’as pas Sa parole dans ta vie ; si tu ne te limites qu’à ta propre connaissance et ne peux pratiquer la vérité ou vivre la parole de Dieu, c’est la preuve, encore une fois, que tu n’as pas un cœur qui aime Dieu et que ton cœur n’appartient pas à Dieu. Arriver à connaître Dieu en croyant en Lui, tel est l’objectif ultime que l’on doit rechercher. Tu dois consacrer tes efforts à vivre les paroles de Dieu afin qu’elles puissent porter du fruit dans ta pratique. Si tu n’as qu’une connaissance doctrinale, ta foi en Dieu sera vaine. Ensuite, ce n’est que si tu pratiques et vis Sa parole également que tu peux considérer que ta foi est complète et en accord avec la volonté de Dieu.

Extrait de « Tu devrais vivre pour la vérité puisque tu crois en Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

339. Tu crois en Dieu et tu suis Dieu, et donc, dans ton cœur, tu dois aimer Dieu. Tu dois mettre de côté ton tempérament corrompu, tu dois chercher à satisfaire le désir de Dieu, et tu dois accomplir le devoir d’une créature de Dieu. Puisque tu crois en Dieu et Le suis, tu devrais tout Lui offrir et ne devrais pas faire des demandes ou des choix personnels, et tu devrais arriver à satisfaire le désir de Dieu. Puisque tu as été créé, tu devrais obéir au Seigneur qui t’a créé, car tu ne peux pas intrinsèquement te dominer toi-même, et tu n’as aucune capacité à contrôler ton propre destin. Puisque tu es une personne qui croit en Dieu, tu devrais chercher la sainteté et le changement. Puisque tu es une créature de Dieu, tu devrais adhérer à ton devoir et garder ta place, et tu ne dois pas outrepasser ton devoir. Ce n’est pas pour te contraindre ou t’étouffer par la doctrine, mais c’est plutôt le chemin par lequel tu peux accomplir ton devoir, et il peut être emprunté – devrait être emprunté – par tous ceux qui pratiquent la justice.

Extrait de « Le succès ou l’échec dépendent du chemin que l’homme emprunte », dans La Parole apparaît dans la chair

340. La principale condition de la croyance de l’homme en Dieu, c’est qu’il ait un cœur honnête, se dévoue totalement et obéisse véritablement. Ce qui est plus difficile pour l’homme, c’est de donner toute sa vie en échange de la vraie croyance, à travers laquelle il peut acquérir toute la vérité et remplir son devoir en tant que créature de Dieu. C’est ce qui est inaccessible à ceux qui échouent, et est encore plus inaccessible à ceux qui ne peuvent pas trouver Christ. Parce que l’homme n’est pas doué pour se dévouer entièrement à Dieu, parce que l’homme n’est pas disposé à faire son devoir envers le Créateur, parce que l’homme a vu la vérité, mais l’évite et choisit son propre chemin, parce que l’homme cherche toujours en suivant le chemin de ceux qui ont échoué, parce que l’homme défie toujours le ciel, l’homme échoue donc toujours, est toujours séduit par la ruse de Satan et est pris dans son propre filet. Parce que l’homme ne connaît pas Christ, qu’il n’est pas doué pour comprendre et vivre la vérité, qu’il admire trop Paul et est trop avide du ciel, parce que l’homme demande toujours que Christ lui obéisse et commande à Dieu à tout bout de champ, ainsi ces grandes figures et ceux qui ont connu les vicissitudes du monde sont toujours des mortels et meurent encore du châtiment de Dieu. Tout ce que Je peux dire de ces gens, c’est qu’ils connaissent une mort tragique et que la conséquence pour eux – leur mort – n’est pas sans justification. Leur échec n’est-il pas encore plus intolérable pour la loi du ciel ? La vérité vient du monde des hommes, mais la vérité parmi les hommes est transmise par Christ. Elle provient de Christ, c’est-à-dire de Dieu Lui-même, et ce n’est pas quelque chose dont les hommes sont capables. Pourtant, Christ ne procure que la vérité ; Il ne vient pas pour statuer si l’homme réussira dans sa quête de la vérité. Ainsi, il en résulte que le succès ou l’échec dans la vérité dépend de la quête de l’homme. Le succès ou l’échec de l’homme dans la vérité n’a jamais rien eu à voir avec Christ, mais reste au contraire déterminé par sa quête. La destination de l’homme et son succès ou son échec ne peuvent pas être attribués à Dieu, de sorte que Dieu Lui-même en serait responsable, parce que ce n’est pas une question qui concerne Dieu Lui-même, mais qui reste directement liée au devoir que les créatures de Dieu doivent accomplir. La plupart des gens connaissent un peu la quête et la destination de Paul et Pierre, pourtant les gens ne connaissent que la fin de Pierre et de Paul, et ignorent le secret de la réussite de Pierre, ou les faiblesses qui ont conduit à l’échec de Paul. Et par conséquent, si vous êtes totalement incapables de comprendre l’essence de leur quête, alors la quête de la plupart d’entre vous ne prospèrera toujours pas, et même si un petit nombre parmi vous devait réussir, toujours est-il qu’ils n’égaleront pas Pierre. Si tu as choisi le bon chemin dans ta quête, alors tu as un espoir de réussir ; si le chemin que tu empruntes dans ta quête de la vérité n’est pas le bon, alors tu ne connaîtras jamais de réussite et tu connaîtras la même fin que Paul.

Extrait de « Le succès ou l’échec dépendent du chemin que l’homme emprunte », dans La Parole apparaît dans la chair

341. Si tu crois en Dieu, tu dois alors obéir à Dieu, mettre la vérité en pratique et accomplir tous tes devoirs. De plus, tu dois comprendre les choses dont tu devrais faire l’expérience. Si tu ne fais que l’expérience d’être traité, d’être discipliné et d’être jugé, si tu es seulement capable de profiter de Dieu, mais que tu es incapable de sentir quand Dieu te discipline ou te traite, cela est inacceptable. Peut-être que dans ce cas d’épurement, tu es capable de tenir ferme, mais cela n’est pas encore suffisant ; tu dois continuer de progresser. La leçon sur le fait d’aimer Dieu ne s’arrête jamais et n’a jamais de fin. Les gens pensent que la foi en Dieu est extrêmement simple, mais, une fois qu’ils acquièrent une expérience pratique, ils se rendent alors compte que la foi en Dieu n’est pas aussi simple que les gens l’imaginent. Quand Dieu œuvre pour épurer l’homme, l’homme souffre. Plus son épurement est grand, plus son amour pour Dieu sera grand et plus la puissance de Dieu sera révélée en lui. Inversement, si l’épurement de l’homme est moindre, son amour pour Dieu grandira moins et la puissance de Dieu sera moins révélée en lui. Plus son épurement, sa douleur et son tourment sont intenses, plus son amour grandira, plus sa foi en Dieu sera authentique, et plus sa connaissance de Dieu sera profonde. Dans tes expériences, tu verras que ceux qui souffrent grandement lorsqu’ils sont épurés, et sont beaucoup traités et disciplinés, ont un amour de Dieu profond et une connaissance de Dieu plus approfondie et pénétrante. Ceux qui n’ont pas fait l’expérience d’avoir été traités n’ont qu’une connaissance superficielle, et peuvent seulement dire : « Dieu est si bon, Il accorde des grâces aux gens afin qu’ils puissent profiter de Lui. » Si les gens ont expérimenté le fait d’être traités et disciplinés, alors ils sont en mesure de parler de la vraie connaissance de Dieu. Donc, plus l’œuvre de Dieu en l’homme est merveilleuse, plus elle a de valeur et plus elle est signifiante. Plus l’œuvre de Dieu est impénétrable pour toi et plus elle est incompatible avec tes notions, plus elle est capable de te conquérir, de te gagner et de te perfectionner. La signification de l’œuvre de Dieu est si grande ! Si Dieu n’épurait pas l’homme de cette façon, s’Il n’œuvrait pas selon cette méthode, alors Son œuvre serait inefficace et n’aurait pas de signification. Il a été dit auparavant que Dieu sélectionnerait et gagnerait ce groupe, et le rendrait complet dans les derniers jours : il y a là une signification extraordinaire. Plus Il œuvre en vous, plus votre amour pour Dieu est profond et pur. Plus l’œuvre de Dieu est grande, plus l’homme est en mesure de goûter Sa sagesse et plus l’homme connaît Dieu profondément.

Extrait de « Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir l’épurement », dans La Parole apparaît dans la chair

342. La croyance en Dieu exige qu’on Lui obéisse et que l’on fasse l’expérience de Son œuvre. Dieu a tellement œuvré : on pourrait dire que, pour les gens, tout concerne la perfection, l’épurement et, plus encore, le châtiment. Il n’y a pas eu une seule étape de l’œuvre de Dieu qui ait été conforme aux notions humaines ; les gens ont apprécié les paroles sévères de Dieu. Quand Dieu vient, les gens doivent apprécier Sa majesté et Sa colère. Cependant, peu importe la sévérité de Ses paroles, Il vient sauver et perfectionner l’humanité. En tant que créatures, les gens doivent remplir les devoirs qui leur incombent et témoigner de Dieu au milieu de l’épurement. Dans chaque épreuve, ils doivent rendre le témoignage qui convient et le faire d’une manière retentissante par égard pour Dieu. Quelqu’un qui le fait est un vainqueur. Peu importe comment Dieu t’épure, tu demeures plein de confiance et ne perds jamais confiance en Lui. Tu fais ce que l’homme est censé faire. C’est ce que Dieu exige de l’homme, et le cœur de l’homme doit être disposé à retourner entièrement à Lui et à se tourner vers Lui à chaque instant qui passe. C’est un vainqueur. Ceux à qui Dieu Se réfère en tant que « vainqueurs » sont ceux qui sont encore capables de témoigner, de maintenir leur confiance et leur dévouement envers Dieu lorsqu’ils subissent l’influence de Satan et lorsque Satan les assiège, c’est-à-dire lorsqu’ils se retrouvent au milieu des forces des ténèbres. Si tu es toujours en mesure de garder un cœur pur devant Dieu et de maintenir ton véritable amour pour Dieu, quoi qu’il en soit, tu es témoin devant Dieu, et c’est ce que Dieu appelle être un « vainqueur ». Si ta recherche est excellente lorsque Dieu te bénit, mais que tu te retires quand tu n’as pas Ses bénédictions, cela est-il la pureté ? Puisque tu es certain que cette voie est vraie, tu dois la suivre jusqu’à la fin ; tu devras maintenir ta dévotion à Dieu. Puisque tu as vu que Dieu Lui-même est venu sur la terre pour te rendre parfait, tu devrais Lui donner entièrement ton cœur. Maintenir ta pureté devant Dieu, c’est pouvoir Le suivre, peu importe ce qu’Il fait, même s’Il détermine pour toi un résultat défavorable à la fin. Offrir à Dieu un corps spirituel saint et une vierge pure signifie garder un cœur sincère devant Dieu. Pour l’humanité, la sincérité est la pureté, et la capacité d’être sincère envers Dieu, c’est maintenir la pureté. C’est ce que tu devrais mettre en pratique. Quand tu dois prier, tu pries ; quand tu dois te rassembler avec d’autres pour échanger, tu le fais ; quand tu dois chanter des hymnes, tu chantes des hymnes ; et quand tu dois renoncer à la chair, tu renonces à la chair. Lorsque tu accomplis ton devoir, tu ne le fais pas tant bien que mal ; lorsque tu es confronté à des épreuves, tu tiens bon. C’est la dévotion envers Dieu.

Extrait de « Tu devrais maintenir ta dévotion à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

343. Quand Moïse a frappé le rocher et qu’a jailli l’eau donnée par l’Éternel, ce fut grâce à sa foi. Quand David a joué de la lyre avec son cœur rempli de joie pour Me louer, Moi, l’Éternel, ce fut grâce à sa foi. Quand Job a perdu son bétail qui couvrait les montagnes et une quantité de richesses incalculables, et quand son corps s’est couvert d’un ulcère malin, ce fut grâce à sa foi. Quand il pouvait entendre Ma voix et voir Ma gloire, Moi, l’Éternel, c’était grâce à sa foi. Que Pierre puisse suivre Jésus-Christ, c’était dû à sa foi. Qu’il puisse être cloué sur la croix pour Moi et donner un témoignage glorieux, c’était aussi dû à sa foi. Quand Jean a vu l’image glorieuse du Fils de l’homme, ce fut grâce à sa foi. Quand il a vu la vision des derniers jours, ce fut d’autant plus grâce à sa foi. La raison pour laquelle les soi-disant multitudes des nations païennes ont obtenu Ma révélation et sont parvenues à savoir que Je suis revenu dans la chair pour faire Mon œuvre parmi les hommes, c’est aussi grâce à leur foi. Tous ceux qui sont frappés par Ma parole sévère et en sont néanmoins réconfortés et sont sauvés, n’est-ce pas grâce à leur foi ? Les gens ont tellement reçu grâce à leur foi, mais ce n’est pas toujours une bénédiction. Ils ne reçoivent peut-être pas le genre de bonheur et de joie que David a ressentis, ou ne sont pas approvisionnés en eau par l’Éternel comme ce qui est arrivé à Moïse. Par exemple, Job a été béni par l’Éternel grâce à sa foi, mais il a aussi enduré le désastre. Que tu sois béni ou endures un désastre, il s’agit de deux événements bénis. Sans la foi, tu ne serais pas capable de recevoir cette œuvre de la conquête, encore moins de voir les actes de l’Éternel affichés devant tes yeux aujourd’hui. Tu ne serais pas capable de voir et tu serais encore moins capable de recevoir. Ces fléaux, ces calamités et tous les jugements, s’ils ne t’advenaient pas, serais-tu capable de voir les actes de l’Éternel aujourd’hui ? Aujourd’hui, c’est la foi qui te permet d’être conquis et c’est d’être conquis qui te permet de croire en tout acte de l’Éternel. Ce n’est que grâce à la foi que tu es ainsi châtié et jugé. Par ce châtiment et ce jugement, tu es conquis et rendu parfait. Sans le genre de châtiment et de jugement que tu reçois aujourd’hui, ta foi serait vaine, parce que tu ne connaîtrais pas Dieu ; peu importe la profondeur de ta foi en Lui, ta foi resterait seulement une expression vide sans fondement dans la réalité. C’est seulement après que tu as été l’objet de cette œuvre de conquête, une œuvre qui te rend complètement obéissant, que ta foi devient vraie et fiable, et que ton cœur se tourne vers Dieu. Même si tu subis un grand jugement et une grande malédiction à cause de ce mot « foi », tu as néanmoins la vraie foi et tu reçois ce qui est le plus vrai, le plus réel et le plus précieux. En effet, ce n’est que durant le jugement que tu vois la destination finale des créations de Dieu ; c’est dans ce jugement que tu vois que le Créateur doit être aimé ; c’est dans cette œuvre de la conquête que tu vois le bras de Dieu ; c’est dans cette conquête que tu comprends pleinement la vie humaine ; c’est dans cette conquête que tu acquiers la voie droite de la vie humaine et que tu parviens à comprendre le vrai sens de « l’homme » ; c’est seulement dans cette conquête que tu vois le tempérament juste du Tout-Puissant et Son beau visage glorieux ; c’est dans cette œuvre de conquête que tu apprends l’origine de l’homme et que tu comprends « l’histoire immortelle » de toute l’humanité ; c’est dans cette conquête que tu comprends les ancêtres de l’humanité et l’origine de la corruption de l’humanité ; c’est dans cette conquête que tu reçois la joie et le réconfort, ainsi que le châtiment, la discipline et les paroles de réprimande continuels du Créateur envers l’humanité qu’Il a créée ; dans cette œuvre de conquête, tu reçois des bénédictions, ainsi que les calamités que l’homme mérite… Tout cela n’est-il pas dû à ce peu de foi que tu as ? Après que tu as acquis ces choses, ta foi n’a-t-elle pas grandi ? N’as-tu pas gagné beaucoup ?

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: X Paroles sur la façon dont on entre dans la réalité-vérité dans sa foi en Dieu

Suivant: B. Sur la compréhension de la vérité et l’entrée dans la réalité

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.

Contenu connexe

Pratique (6)

Aujourd’hui, peu importe que tu atteignes le bon sens que Pierre possédait : beaucoup de gens ne peuvent même pas atteindre le bon sens que...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre