3. La différence entre le vrai Christ et les faux Christs

Paroles de Dieu concernées :

Dieu devenu chair est appelé le Christ et ainsi le Christ qui peut donner la vérité aux gens est appelé Dieu. Il n’y a rien d’excessif à ce sujet, car Il possède l’essence de Dieu et possède le tempérament et la sagesse de Dieu dans Son œuvre, qui sont inaccessibles à l’homme. Ceux qui s’appellent Christ, mais ne peuvent pas faire l’œuvre de Dieu, sont des imposteurs. Christ n’est pas seulement la manifestation de Dieu sur la terre, mais aussi la chair particulière assumée par Dieu pendant qu’Il réalise et accomplit Son œuvre parmi les hommes. Cette chair ne saurait être supplantée par un homme quelconque, mais c’est une chair qui peut entreprendre adéquatement l’œuvre de Dieu sur la terre et exprimer le tempérament de Dieu, et bien représenter Dieu et donner la vie à l’homme. Tôt ou tard, ceux qui se font passer pour Christ tomberont tous, car bien qu’ils prétendent être le Christ, ils ne possèdent rien de l’essence du Christ. Et donc Je dis que l’authenticité du Christ ne peut pas être définie par l’homme, mais elle est traitée et décidée par Dieu Lui-même.

Extrait de « Seul le Christ des derniers jours peut montrer à l’homme le chemin de la vie éternelle », dans La Parole apparaît dans la chair

Celui qui est l’incarnation de Dieu doit posséder l’essence de Dieu, et Celui qui est l’incarnation de Dieu doit posséder l’expression de Dieu. Puisque Dieu Se fait chair, Il doit apporter l’œuvre qu’Il projette de faire et, puisque Dieu Se fait chair, Il doit exprimer ce qu’Il est et doit être capable d’apporter la vérité à l’homme, de lui donner la vie et de lui montrer le chemin. La chair qui n’a pas l’essence de Dieu n’est résolument pas le Dieu incarné ; il n’y a pas de doute à ce sujet. Si l’homme projette de se renseigner pour déterminer s’il s’agit de la chair de Dieu incarné, alors il doit le confirmer par le tempérament qu’Il exprime, ainsi que par Ses paroles. Autrement dit, pour confirmer ou non qu’il s’agit de la chair de Dieu incarné et que c’est le vrai chemin, l’on doit réfléchir en se basant sur Son essence. Et ainsi, pour déterminer s’il s’agit ou non de la chair de Dieu incarné, le point essentiel est Son essence (Son œuvre, Ses déclarations, Son tempérament et bien d’autres aspects), plutôt que Son apparence. Si l’on ne scrute que Son apparence et qu’en conséquence, on oublie Son essence, alors cela montre que l’on est aveugle et ignorant.

Extrait de la préface de La Parole apparaît dans la chair

Bien que Christ sur la terre soit capable d’œuvrer au nom de Dieu Lui-même, Il ne vient pas avec l’intention de montrer Son image dans la chair à tous les hommes. Il ne vient pas pour que tous les hommes Le voient ; Il vient pour permettre à l’homme d’être dirigé par Sa main, et ainsi l’homme entre dans la nouvelle ère. La fonction de la chair de Christ vise l’œuvre de Dieu Lui-même, c’est-à-dire, l’œuvre de Dieu dans la chair, et non à permettre à l’homme de comprendre pleinement l’essence de Sa chair. Quelle que soit la façon dont Il œuvre, rien de Son œuvre n’excède ce qui est accessible à la chair. Quelle que soit la façon dont Il œuvre, Il le fait dans la chair avec une humanité normale et ne révèle pas entièrement à l’homme le vrai visage de Dieu. De plus, Son œuvre dans la chair n’est jamais aussi surnaturelle ou inestimable que l’homme le pense. Bien que Christ représente Dieu Lui-même dans la chair et accomplisse en personne l’œuvre que Dieu Lui-même doit faire, Il ne nie pas l’existence de Dieu dans le ciel, et Il ne proclame pas non plus fébrilement Ses propres actions. Au contraire, Il reste humblement caché dans Sa chair. En dehors de Christ, ceux qui prétendent faussement être Christ ne possèdent pas Ses qualités. Lorsque Son tempérament est juxtaposé au tempérament arrogant et auto-exaltant de ces faux Christs, l’on comprend aisément de quelle chair Christ est réellement constitué. Plus ils sont faux, plus ces faux Christs s’exhibent, et plus ils sont capables de signes et de prodiges pour tromper l’homme. Les faux Christs ne possèdent pas les qualités de Dieu ; Christ n’est entaché d’aucun élément appartenant à de faux Christs. Dieu devient chair juste pour accomplir le travail de la chair, non pour simplement permettre aux hommes de Le voir. Au contraire, Il laisse Son œuvre affirmer Son identité et laisse ce qu’Il révèle attester de Son essence. Son essence n’est pas sans fondement ; Son identité n’a pas été saisie par Sa main ; elle est déterminée par Son œuvre et Son essence.

Extrait de « L’essence de Christ est l’obéissance à la volonté du Père céleste », dans La Parole apparaît dans la chair

Si, en ce jour, il émergeait une personne capable de manifester des signes et des prodiges et de chasser les démons, de guérir les malades et d’accomplir beaucoup de miracles, et si cette personne affirmait qu’elle est Jésus qui est venu, alors ce serait de la contrefaçon générée par les mauvais esprits qui imite Jésus. Souviens-toi de ceci ! Dieu ne reprend pas la même œuvre. L’étape de l’œuvre de Jésus a déjà été réalisée et Dieu ne va plus entreprendre cette étape de l’œuvre. L’œuvre de Dieu est irréconciliable avec les notions de l’homme ; par exemple, l’Ancien Testament prédisait la venue d’un Messie, et le résultat de cette prophétie a été la venue de Jésus. Cela s’étant déjà produit, il serait donc erroné de penser à la venue d’un autre Messie. Jésus est déjà venu une fois et ce serait une erreur si Jésus devait revenir une nouvelle fois. Il y a un nom pour chaque ère et chaque nom comporte une caractéristique de cette ère. Dans les notions de l’homme, Dieu doit toujours manifester des signes et des prodiges, Il doit toujours guérir les malades et chasser les démons, et Il doit toujours être exactement comme Jésus. Néanmoins, cette fois-ci, Dieu n’est pas du tout comme cela. Si, au cours des derniers jours, Dieu continuait à manifester des signes et des prodiges, à chasser les démons, à guérir les malades – s’Il faisait exactement la même chose que Jésus –, alors Dieu serait en train de répéter la même œuvre, et l’œuvre de Jésus n’aurait aucune signification ou valeur. Ainsi, Dieu réalise une étape de l’œuvre à chaque ère. Une fois que chaque étape de Son œuvre est achevée, elle est immédiatement imitée par les mauvais esprits et, après que Satan commence à suivre Dieu de près, Dieu opte pour une autre méthode. Une fois que Dieu a accompli une étape de Son œuvre, elle est imitée par les mauvais esprits. Vous devez être conscients de cela.

Extrait de « Connaître l’œuvre de Dieu aujourd’hui », dans La Parole apparaît dans la chair

Certains sont possédés par des esprits mauvais et crient avec véhémence : « Je suis Dieu ! » Pourtant, à la fin, ils sont révélés, car ils sont dans l’erreur quant à ce qu’ils représentent. Ils représentent Satan, et le Saint-Esprit ne leur prête aucune attention. Que tu t’exaltes à l’extrême ou que tu cries à tue-tête, tu es toujours un être créé et tu appartiens à Satan. Je ne crie jamais : « Je suis Dieu, Je suis le Fils bien-aimé de Dieu ! » Mais l’œuvre que Je fais est l’œuvre de Dieu. Dois-Je crier ? Aucun besoin d’exaltation. Dieu fait Sa propre œuvre Lui-même et n’a pas besoin que l’homme Lui attribue un statut ou un titre honorifique. Son œuvre représente Son identité et Son statut. Avant Son baptême, Jésus n’était-Il pas Dieu Lui-même ? N’était-Il pas la chair incarnée de Dieu ? Assurément, peut-on dire qu’Il soit devenu le Fils unique de Dieu seulement après qu’on Lui a rendu témoignage ? Un homme appelé Jésus n’existait-Il pas longtemps avant qu’Il commence Son œuvre ? Tu ne peux pas créer de nouvelles voies ou représenter l’Esprit. Tu ne peux pas exprimer l’œuvre de l’Esprit ou les paroles qu’Il dit. Tu ne peux pas faire l’œuvre de Dieu Lui-même ou celle de l’Esprit. Tu ne peux pas exprimer la sagesse, la splendeur et l’impénétrabilité de Dieu, ou tout le tempérament par lequel Dieu châtie l’homme. Il serait par conséquent inutile de prétendre être Dieu ; tu aurais seulement le nom et rien de l’essence. Dieu Lui-même est venu, mais personne ne Le reconnaît ; tout de même, Il continue Son œuvre et Il le fait en représentant l’Esprit. Que tu L’appelles homme ou Dieu, le Seigneur ou Christ, ou que tu L’appelles sœur, peu importe. Mais l’œuvre qu’Il fait est celle de l’Esprit et représente l’œuvre de Dieu Lui-même. Il ne Se soucie pas du nom que l’homme Lui donne. Ce nom peut-il déterminer Son œuvre ? Peu importe comment tu L’appelles, du point de vue de Dieu, Il est la chair incarnée de l’Esprit de Dieu ; Il représente l’Esprit, et l’Esprit L’approuve. Tu ne peux pas faire place à une nouvelle ère, tu ne peux pas mener l’ère ancienne à sa fin et tu ne peux pas inaugurer une nouvelle ère ou faire un nouveau travail, alors, tu ne peux pas être appelé Dieu !

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

Extraits de sermons et d’échanges pour référence :

Si quelqu’un confond les élus de Dieu et dit qu’il est Christ, la chair de Dieu incarné, alors il nous faut regarder son essence et son expression, son travail, ses paroles et son tempérament révélé, afin de déterminer s’il est Christ. Pour voir son essence à partir de ces aspects majeurs, nous pouvons vérifier s’il est Dieu incarné. Premièrement, à partir de l’aspect du travail, nous devrions voir que si Son travail est l’œuvre de Dieu, Il sera capable d’exprimer la parole de Dieu, ce que Dieu a et est, et le tempérament juste de Dieu. Si c’est le travail d’un homme, celui-ci ne peut que parler de tout ce qu’a et est l’homme, de l’expérience et de la compréhension de l’homme. Il est incapable de parler de tout ce qu’a et est Dieu, de l’œuvre, des exigences et du tempérament de Dieu, sans parler du plan de gestion de Dieu et du mystère de Dieu. Deuxièmement, à partir de l’aspect de la parole, il y a une différence considérable entre la parole de Dieu et la parole humaine. La parole de Dieu représente tout ce qu’a et est Dieu, et la parole de l’homme représente tout ce qu’a et est l’homme. La parole de Dieu représente le tempérament de Dieu. La parole de l’homme représente l’humanité de l’homme. La parole de Dieu est la vérité. La parole de l’homme n’est pas la vérité. Elle ne fait pas partie de la vérité. Troisièmement, à partir de l’aspect du tempérament, l’œuvre de Dieu peut exprimer le tempérament de Dieu. Le travail de l’homme ne peut pas exprimer le tempérament de Dieu ; il ne peut qu’exprimer la personnalité de l’homme. Qu’a la personnalité de l’homme ? A-t-elle une quelconque justice, majesté, fureur ou la vérité ? La personnalité de l’homme n’a rien de ce qu’a et est Dieu. Le travail de l’homme n’implique donc pas une once du tempérament de Dieu. Il est très facile de juger à partir de ces aspects s’il s’agit de la parole de Dieu ou de la parole de l’homme, de l’œuvre de Dieu ou du travail de l’homme. Si l’homme ne sait pas faire la différence à partir de ces aspects, il est facile pour lui d’être désorienté par de faux Christs et antéchrists. Si vous savez faire la différence à partir de ces trois aspects, vous serez capable de déterminer qui est Dieu et qui ne l’est pas. Le travail, les paroles et le tempérament – il est le plus exact de faire la différence à partir de ces trois aspects et de ne pas juger par les apparences extérieures.

Extrait de « Sermons et échange sur l’entrée dans la vie »

Précédent: 2. La différence entre l’œuvre du Saint-Esprit et le travail des mauvais esprits

Suivant: 4. La différence entre les vrais et les faux chemins, les vraies et les fausses Églises

Contenu connexe

Préface

Bien que beaucoup de gens croient en Dieu, peu comprennent ce que signifie avoir foi en Dieu et ce qu’ils doivent faire pour être selon le...

2. Les différences entre l’œuvre de Dieu incarné et l’œuvre de l’Esprit

Descends, fais au peuple la défense expresse de se précipiter vers l’Éternel, pour regarder, de peur qu’un grand nombre d’entre eux ne périssent » (Exode 19:20-21). « Tout le peuple entendait les tonnerres et le son de la trompette ; il voyait les flammes de la montagne fumante. A ce spectacle, le peuple tremblait, et se tenait dans l’éloignement. Ils dirent à Moïse: Parle-nous toi-même, et nous écouterons ; mais que Dieu ne nous parle point, de peur que nous ne mourions » (Exode 20:18-19). « Et une voix vint du ciel: Je l’ai glorifié, et je le glorifierai encore. La foule qui était là, et qui avait entendu, disait que c’était un tonnerre. D’autres disaient: Un ange lui a parlé » (Jean 12 :28-29).

7. Comment on sait que Christ est la vérité, le chemin et la vie

« Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu » (Jean 1:1-2). « Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité » (Jean 1:14). « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14:6). « Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie » (Jean 6:63).

4. Comment on connaît la signification de l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours

« Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre. Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne. Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau » (Apocalypse 3:10-12).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre