2. La signification de l’œuvre de Dieu par la conquête

Paroles de Dieu concernées :

L’humanité si profondément corrompue par Satan ne sait pas qu’il y a un Dieu et a cessé d’adorer Dieu. Au commencement, quand Adam et Ève furent créés, la gloire et le témoignage de l’Éternel étaient toujours présents. Mais après avoir été corrompus, les hommes ont perdu la gloire et le témoignage, car tous se sont rebellés contre Dieu et ont complètement cessé de Le vénérer. L’œuvre de la conquête d’aujourd’hui est de récupérer tout le témoignage et toute la gloire, et d’amener tous les hommes à adorer Dieu afin que le témoignage existe parmi les êtres créés. C’est ce qui doit être fait durant cette étape de l’œuvre. Comment l’humanité doit-elle être conquise exactement ? Elle sera conquise en utilisant l’œuvre des paroles de cette étape pour convaincre totalement les hommes ; en utilisant le dévoilement, le jugement, le châtiment et la malédiction sans merci pour les amener à une soumission totale ; et en dévoilant la rébellion des hommes et en jugeant leur résistance, afin qu’ils puissent prendre conscience de l’injustice et de l’infamie de l’humanité et utiliser ces choses comme faire-valoir pour le juste tempérament de Dieu. C’est principalement par ces paroles que les hommes sont conquis et totalement convaincus. Les paroles sont le moyen de la conquête ultime de l’humanité, et tous ceux qui acceptent la conquête de Dieu doivent accepter la punition et le jugement par Ses paroles. Le processus de la parole, aujourd’hui, est précisément le processus de la conquête. Et comment exactement les gens devraient-ils coopérer ? En sachant comment manger et boire ces paroles et en parvenant à les comprendre. En ce qui a trait à la conquête des gens, c’est quelque chose qu’ils ne peuvent pas réaliser par eux-mêmes. Tout ce que tu peux faire, en mangeant et en buvant ces paroles, c’est de parvenir à connaître ta corruption et ton infamie, ta rébellion et ton iniquité, et te prosterner devant Dieu. Après avoir compris la volonté de Dieu, si tu peux la mettre en pratique, si tu as des visions et que tu peux complètement te soumettre à ces paroles et ne faire aucun choix par toi-même, alors tu auras été conquis et ce sera le résultat de ces paroles. Pourquoi l’humanité a-t-elle perdu le témoignage ? Parce que personne ne croit en Dieu, parce que Dieu n’a aucune place dans le cœur des gens. La conquête de l’humanité est la restauration de la foi de l’humanité. Les gens veulent toujours se lancer tête la première vers le monde séculier, ils nourrissent trop d’espoirs, ont de trop grandes attentes pour leur avenir et trop d’exigences extravagantes. Ils pensent toujours à la chair, planifient tout autour de la chair et n’ont aucun intérêt à chercher la voie de la foi en Dieu. Leur cœur a été emporté par Satan, ils ont perdu leur vénération de Dieu et ils sont obnubilés par Satan. Mais l’homme a été créé par Dieu. Ainsi, l’homme a perdu le témoignage, ce qui signifie qu’il a perdu la gloire de Dieu. Le but de conquérir l’humanité est de récupérer la gloire de la vénération de l’homme pour Dieu.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

L’œuvre de la conquête d’aujourd’hui a pour but de mettre en évidence ce que sera la fin de l’homme. Pourquoi dis-Je que le châtiment et le jugement d’aujourd’hui sont le jugement devant le grand trône blanc des derniers jours ? Ne vois-tu pas cela ? Pourquoi l’œuvre de la conquête est-elle l’étape finale ? N’est-ce pas précisément pour manifester le genre de fin que chaque classe d’homme recevra ? N’est-ce pas pour permettre à tous, durant l’œuvre de la conquête par le châtiment et le jugement, de révéler leur vrai visage et ensuite d’être classés selon leur genre ? Au lieu de dire que c’est la conquête de l’humanité, il serait peut-être préférable de dire que cela démontre le genre de fin qui sera réservée à chaque classe d’hommes. Il s’agit de juger les péchés des hommes et ensuite de révéler les diverses classes d’hommes, de décider ainsi s’ils sont méchants ou justes. Après l’œuvre de la conquête, vient alors l’œuvre qui consiste à récompenser le bien et à punir le mal : aux gens qui obéissent complètement, c’est-à-dire ceux qui seront totalement conquis, sera confiée la prochaine étape de la diffusion de l’œuvre de Dieu à l’univers entier ; ceux qui ne seront pas conquis seront jetés dans les ténèbres et subiront des calamités. Ainsi, les hommes seront classés selon leur genre, les méchants rassemblés du côté du mal pour être à jamais sans la lumière du soleil, et les justes rassemblés du côté du bien pour recevoir la lumière et vivre éternellement dans la lumière. La fin de toutes choses est proche ; la fin de l’homme lui a été clairement démontrée et toutes les choses seront classées selon leur genre. Comment, alors, les gens peuvent-ils éviter l’angoisse d’être classés chacun selon leur genre ? La fin différente de chaque classe d’hommes est révélée lorsque la fin de toutes les choses est proche, et c’est accompli pendant l’œuvre de la conquête de l’univers entier (y compris toute l’œuvre de la conquête en commençant par l’œuvre actuelle). La révélation de la fin de toute l’humanité est accomplie devant le siège du jugement pendant le châtiment et l’œuvre de la conquête durant les derniers jours. […] La dernière étape de la conquête a pour but de sauver les gens et aussi de révéler leur fin ; de dévoiler la déchéance des gens par le jugement et de les amener ainsi à se repentir, à se relever, à poursuivre la vie et la voie droite de la vie humaine ; de réveiller le cœur des gens engourdis et obtus, et de découvrir leur révolte intérieure par le jugement. Cependant, si les gens sont toujours incapables de se repentir, toujours incapables de poursuivre la voie droite de la vie humaine et incapables de rejeter ces corruptions, alors il devient impossible de les sauver et Satan les dévorera. Telle est la signification de la conquête de Dieu : sauver les gens et dévoiler leur fin. Une bonne fin, une mauvaise fin, tout est révélé par l’œuvre de la conquête. Que les gens soient sauvés ou maudits, tout est révélé pendant l’œuvre de la conquête.

Les derniers jours arriveront lorsque toutes les choses seront classées selon leur genre par le biais de la conquête. La conquête est l’œuvre des derniers jours ; en d’autres termes, le jugement des péchés de chaque personne est l’œuvre des derniers jours. Autrement, comment les gens pourraient-ils être classés ? L’œuvre du classement qui est réalisée parmi vous est le début de cette œuvre dans l’univers entier. Après cela, ceux de toutes les contrées et de tous les peuples seront également soumis à l’œuvre de la conquête. Cela signifie que toute personne dans la création sera classée selon son genre, se présentant devant le siège du jugement pour être jugée. Aucune personne et aucune chose ne peut échapper à la souffrance de ce châtiment et de ce jugement, et aucune personne et aucune chose n’est classée par genre non plus. Toute personne sera classée, car la fin de toutes choses se fait proche, et tout dans les cieux et sur la terre est arrivé à sa conclusion. Comment l’homme pourrait-il échapper aux derniers jours de l’existence humaine ?

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

L’effet escompté de l’œuvre de la conquête, c’est principalement la fin de la rébellion de la chair de l’homme, c’est-à-dire que l’esprit de l’homme obtienne une nouvelle connaissance de Dieu, que le cœur de l’homme obéisse complètement à Dieu, et que l’homme aspire à être pour Dieu. Un changement dans le tempérament ou dans la chair d’un homme ne permet pas de le compter parmi ceux qui ont été conquis. Un homme a été conquis par Dieu quand sa pensée, sa conscience et sa raison – toute son attitude mentale, en somme – indiquent un changement. Le genre d’homme qui est complètement conquis est celui qui est résolu d’obéir et qui a adopté une nouvelle mentalité, celui qui ne fait plus de place à ses notions ou à ses intentions dans les paroles et l’œuvre de Dieu, et celui dont l’esprit peut penser normalement, c’est-à-dire celui qui peut s’efforcer pour Dieu de tout son cœur. En religion, de nombreuses gens souffrent beaucoup toute leur vie. Ils répriment leur corps et portent leur croix, et ils continuent même à souffrir et à endurer quand ils sont à l’article de la mort ! Certains jeûnent encore le matin de leur mort. Toute leur vie, ils refusent la bonne nourriture et les beaux vêtements, ne concentrant que sur la souffrance. Ils peuvent réprimer leur corps et abandonner leur chair. Leur esprit d’endurance de la souffrance est louable. Mais leur pensée, leurs notions, leur attitude mentale, et même leur vieille nature n’ont pas été traitées le moins du monde. Ils manquent de toute véritable compréhension d’eux-mêmes. Leur image mentale de Dieu est cette image traditionnelle d’un Dieu abstrait et vague. Leur détermination à souffrir pour Dieu vient de leur zèle et de leur nature positive. Même s’ils croient en Dieu, ils ne Le comprennent pas ni ne connaissent Sa volonté. Tout simplement, ils travaillent et souffrent aveuglément pour Dieu. Ils n’accordent aucune valeur à agir avec discernement et négligent de s’assurer que leur service accomplit la volonté de Dieu efficacement, et encore moins sont-ils conscients de la manière d’acquérir la connaissance de Dieu. Le Dieu qu’ils servent n’est pas Dieu à Son image originelle, mais un Dieu entouré de légendes, un produit de leur propre imagination, un Dieu dont ils ont entendu parler ou ont découvert dans des livres. Ils utilisent ensuite leur vive imagination et leur piété pour souffrir pour Dieu et prendre en main Son œuvre qu’Il veut faire. Leur service est trop inexact, de sorte que pratiquement aucun d’entre eux n’est vraiment capable de servir la volonté de Dieu. Peu importe qu’ils souffrent volontiers, leur point de vue original sur le service et leur image mentale de Dieu restent inchangés, car ils n’ont pas subi le jugement et le châtiment de Dieu ni Son épurement et Son perfectionnement, et personne non plus n’a utilisé la vérité pour les conduire. Même s’ils croient en Jésus le Sauveur, aucun d’eux n’a jamais vu le Sauveur. Ils ne Le connaissent que par légende et par ouï-dire. En conséquence, ils servent au hasard, les yeux fermés, comme un homme aveugle au service de son propre père. Qu’est-ce qui peut finalement être atteint par un tel service ? Et qui l’approuverait ? Du début à la fin, leur service reste entièrement le même. Ils reçoivent seulement des enseignements inventés par les hommes et fondent leur service uniquement sur leur nature et leurs préférences. Quelle récompense cela pourrait-il apporter ? Même Pierre, qui a vu Jésus, ne savait pas comment servir conformément à la volonté de Dieu. Ce n’est qu’à la fin, dans son vieil âge, qu’il a fini par le savoir. Qu’est-ce que cela dit de ces hommes aveugles qui n’ont fait absolument aucune expérience d’être traités et émondés et qui n’ont eu aucun guide ? Le service d’une bonne partie d’entre vous, aujourd’hui, n’est-il pas comme celui de ces personnes aveugles ? Tous ceux qui n’ont pas été jugés, émondés et traités, qui n’ont pas changé, ne sont-ils pas tous ceux qui n’ont pas été complètement conquis ? De quelle utilité sont ces gens ? Si ta pensée, ta connaissance de la vie et ta connaissance de Dieu ne montrent aucun changement ni le moindre progrès véritable, tu ne réaliseras jamais quelque chose de remarquable par ton service ! Sans une vision et sans une nouvelle connaissance de l’œuvre de Dieu, tu ne peux pas être conquis. Tu suivras Dieu à la manière de ceux qui souffrent et jeûnent. Cela n’a aucune valeur ! C’est précisément parce que le témoignage est rare dans leurs actions que Je dis que leur service est inutile ! Ils passent toute leur vie à souffrir et à végéter en prison. Ils sont toujours patients et aimants et ils portent toujours la croix ; ils sont ridiculisés et rejetés par le monde, ils expérimentent toute difficulté et, bien qu’ils obéissent jusqu’à la fin, ils ne sont toujours pas conquis et ils ne peuvent présenter aucun témoignage d’avoir été conquis. Ils ont beaucoup souffert, mais à l’intérieur, ils ne connaissent pas Dieu du tout. Leur ancienne façon de penser, leurs vieilles notions et leurs pratiques religieuses, leur connaissance fabriquée par l’homme et leurs idées humaines n’ont pas été traitées. Il n’y a pas le moindre indice d’une nouvelle connaissance en eux. Absolument rien de leur connaissance de Dieu est vrai ou exact. Ils ont mal compris la volonté de Dieu. Est-ce que cela sert Dieu ? Peu importe ce que fut ta connaissance de Dieu dans le passé, si elle reste la même aujourd’hui et que tu continues à baser ta connaissance de Dieu sur tes propres notions et tes propres idées quoi que Dieu fasse, c’est dire que si tu ne possèdes aucune nouvelle et vraie connaissance de Dieu et que tu ne connais pas la vraie image de Dieu et Son vrai tempérament, si ta connaissance de Dieu est toujours guidée par la pensée féodale superstitieuse et toujours née de l’imagination et des notions de l’homme, alors tu n’as pas été conquis. Je te dis ces paroles aujourd’hui afin que tu le saches, afin que cette connaissance te conduise à une connaissance plus nouvelle et exacte. Je dis ces paroles aussi pour arracher ces vieilles notions et cette vieille manière de connaître qui sont en toi afin que tu puisses posséder une nouvelle connaissance. Si tu manges vraiment et bois vraiment Mes paroles, alors ta connaissance changera considérablement. Tant que tu gardes un cœur obéissant quand tu manges et bois les paroles de Dieu, ton point de vue se convertira. Tant que tu peux accepter les châtiments répétés, ta vieille mentalité changera progressivement. Tant que ta vieille mentalité est complètement remplacée par ce qui est nouveau, ta pratique sera également modifiée en conséquence. De cette façon, ton service se rapprochera de plus en plus de la cible et accomplira la volonté de Dieu de mieux en mieux. Si tu peux changer ta vie, ta connaissance de la vie humaine et tes nombreuses notions de Dieu, ton être naturel diminuera graduellement. Cela, et rien de moins, est l’effet produit lorsque Dieu conquiert des gens ; c’est le changement qui s’opère chez les gens.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (3) », dans La Parole apparaît dans la chair

L’œuvre de l’Éternel fut la création du monde, ce fut le commencement ; cette étape de l’œuvre est la fin de l’œuvre, c’est la conclusion. Au commencement, l’œuvre de Dieu a été réalisée parmi les élus d’Israël, et ce fut l’aurore d’une nouvelle époque dans le plus saint de tous les lieux. La dernière étape de l’œuvre est réalisée dans le plus impur de tous les pays pour juger le monde et mener l’ère à sa fin. Dans la première étape, l’œuvre de Dieu a été faite dans le plus brillant de tous les lieux, et la dernière étape est réalisée dans le plus obscur de tous les lieux ; cette obscurité sera chassée, la lumière jaillira et tous les gens seront conquis. Lorsque les gens de ce lieu parmi les plus impurs et plus obscurs auront été conquis et que l’ensemble de la population aura reconnu qu’il y a un Dieu qui est le vrai Dieu, et que chaque personne sera absolument convaincue, alors commencera l’œuvre de la conquête dans l’univers entier. Cette étape de l’œuvre est symbolique : une fois que l’œuvre de cette ère sera terminée, l’œuvre de gestion de six mille ans arrivera à sa fin. Une fois que ceux qui vivent dans le plus obscur de tous les lieux auront été conquis, il va sans dire que la même conquête sera réalisée partout ailleurs. En tant que telle, seulement l’œuvre de la conquête en Chine porte un symbolisme signifiant. La Chine incarne toutes les forces des ténèbres, et le peuple de la Chine représente tous ceux qui sont de la chair, de Satan, de la chair et du sang. Ce sont les Chinois qui ont été les plus corrompus par le grand dragon rouge, qui ont la plus forte opposition à Dieu, dont l’humanité est très vile et impure, et donc ils sont l’archétype de toute l’humanité corrompue. Cela ne veut pas dire que les autres pays n’ont pas de problèmes du tout ; les notions de l’homme sont toutes les mêmes et, bien que les gens de ces pays puissent être d’un bon calibre, s’ils ne connaissent pas Dieu, alors ce doit être qu’ils s’y opposent. Pourquoi les Juifs se sont-ils également opposés à Dieu et L’ont-ils défié ? Pourquoi les pharisiens se sont-ils opposés à Lui ? Pourquoi Judas a-t-il trahi Jésus ? À l’époque, plusieurs des disciples ne connaissaient pas Jésus. Pourquoi, après que Jésus a été crucifié et qu’Il est ressuscité, les gens n’ont-ils toujours pas cru en Lui ? La désobéissance de l’homme n’est-elle pas la même ? Tout simplement, c’est que les gens de la Chine servent d’exemple, et quand ils seront conquis, ils deviendront des modèles et des spécimens et serviront de référence pour les autres. Pourquoi ai-Je toujours dit que vous êtes un complément à Mon plan de gestion ? C’est dans le peuple de la Chine que la corruption, l’impureté, l’injustice, l’opposition et la rébellion se manifestent de la manière la plus complète et sont exposées dans des formes très variées. D’une part, ils sont de mauvais calibre, et d’autre part, leur vie et leur état d’esprit sont arriérés, et leurs habitudes, leur environnement social, leur famille de naissance, tous sont pauvres et les plus arriérés. Leur statut aussi est vil. Le travail dans ce lieu est symbolique, et après que ce travail d’essai aura été effectué dans sa totalité, l’œuvre ultérieure de Dieu ira beaucoup mieux. Si cette étape de l’œuvre peut être achevée, le succès de l’œuvre ultérieure est évident. Une fois que cette étape de l’œuvre aura été accomplie, un grand succès aura été pleinement atteint et l’œuvre de conquête dans l’univers entier sera achevée. En fait, une fois que le travail parmi vous sera couronné de succès, un succès équivalent se réalisera dans l’univers entier. C’est pour cette raison que Je fais en sorte que vous serviez de modèle et d’exemple. La rébellion, l’opposition, l’impureté, l’iniquité – tout cela se retrouve dans ces gens, et en eux est représentée toute la rébellion de l’humanité. Ils sont vraiment incroyables. Ainsi, ils sont présentés comme la quintessence de la conquête, et une fois qu’ils auront été conquis, ils deviendront naturellement un exemple et un modèle pour les autres.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

Rien ne préoccupe davantage l’homme que la fin à venir, la destination finale et si, oui ou non, il y a quelque chose de bon sur lequel fonder ses espoirs. S’il avait été donné à l’homme d’avoir une belle espérance au cours de l’œuvre de conquête, et si, avant la conquête de l’homme, il lui avait été donné une bonne destination à poursuivre, alors non seulement la conquête de l’homme n’aurait pas atteint son effet, mais l’effet du travail de conquête aurait été également influencé. Autrement dit, le travail de conquête atteint son objectif en écartant le destin et les perspectives de l’homme, et en jugeant et en châtiant le tempérament rebelle de l’homme. Il n’est pas atteint en passant un accord avec l’homme, c’est-à-dire en donnant des bénédictions et des grâces à l’homme, mais plutôt en révélant la fidélité de l’homme en lui retirant sa « liberté » et en annulant ses perspectives. Voilà l’essence de l’œuvre de conquête. Si l’homme était promis tout au début à un bel avenir, et si l’œuvre du châtiment et du jugement se réalisait après, alors l’homme accepterait ce châtiment et ce jugement sur la base de ses perspectives et, à la fin, l’obéissance inconditionnelle et l’adoration que le Créateur attend de toutes Ses créatures ne seraient pas réalisées ; il n’y aurait qu’une obéissance aveugle, ignorante, ou alors l’homme adresserait aveuglément des demandes à Dieu et il serait impossible de conquérir entièrement le cœur de l’homme. Ainsi, il serait impossible qu’une telle œuvre de conquête gagne l’homme, ou encore, qu’elle constitue un témoignage envers Dieu. De telles créatures seraient incapables d’accomplir leur devoir, et ne feraient que conclure des accords avec Dieu ; ce ne serait pas de la conquête, mais une question de miséricorde et de bénédiction. Le grand problème de l’homme, c’est qu’il ne pense à rien en dehors de son destin et de ses perspectives, et idolâtre ces choses. L’homme cherche Dieu pour assurer son destin et ses perspectives ; il ne loue pas Dieu parce qu’il aime Dieu. Et de ce fait, dans la conquête de l’homme, l’égoïsme, la cupidité de l’homme et les choses qui font le plus obstacle à son adoration de Dieu, tout cela doit être pris en compte et ainsi éliminé. Ainsi, les objectifs fixés dans la conquête de l’homme seront atteints. En conséquence, dans les premiers stades de la conquête de l’homme, il faudrait d’abord purger les ambitions sauvages et les faiblesses les plus fatales de l’homme, et, par ce biais, révéler l’amour que l’homme a envers Dieu, et changer sa connaissance de la vie humaine, sa façon de considérer Dieu et le sens de son existence. De cette façon, l’amour que l’homme a envers Dieu sera purifié, ce qui veut dire que le cœur de l’homme sera conquis. Mais dans l’attitude de Dieu envers toutes les créatures, Dieu ne conquiert pas seulement pour le fait de conquérir ; au contraire, Il conquiert pour racheter l’homme, pour Sa propre gloire, et pour récupérer l’homme avec l’image originelle du tout début. S’Il devait conquérir seulement pour le fait de conquérir, alors le sens de l’œuvre de conquête serait perdu. Cela revient à dire que si, après la conquête de l’homme, Dieu S’en lavait les mains et ne prêtait aucune attention ni à la vie ni à la mort des hommes, alors ce ne serait pas la gestion de l’humanité, et la conquête de l’homme ne viserait pas non plus le salut de celui-ci. Parvenir à gagner l’homme à travers sa conquête et son accession définitive à une merveilleuse destination constitue le point d’orgue de toute cette œuvre de salut, et ce n’est que par cette démarche que l’objectif visé par le salut de l’homme peut être atteint. En d’autres termes, ce n’est que l’accession de l’homme à la belle destination et son entrée dans le repos qui constituent les perspectives que devraient avoir toutes les créatures, et l’œuvre qui devrait être accomplie par le Créateur.

Extrait de « Restaurer la vie normale de l’homme et l’emmener vers une merveilleuse destination », dans La Parole apparaît dans la chair

L’étape des derniers jours, dans laquelle l’homme doit être conquis, est la dernière étape dans le combat contre Satan, et c’est aussi l’œuvre consistant à sauver complètement l’homme du domaine de Satan. Le sens profond de la conquête de l’homme est le retour de l’incarnation de Satan – l’homme qui a été corrompu par Satan – au Créateur suite à sa conquête, à travers laquelle il abandonnera Satan et reviendra complètement à Dieu. De cette façon, l’homme aura été complètement sauvé. Et ainsi, l’œuvre de conquête est la dernière œuvre dans le combat contre Satan et la dernière étape dans la gestion de Dieu consistant à vaincre Satan. Sans cette œuvre, le salut total de l’homme serait finalement impossible, la défaite totale de Satan serait également impossible et l’humanité ne serait jamais à même d’accéder à la merveilleuse destination, ou de se libérer de l’influence de Satan. Par conséquent, l’œuvre du salut de l’homme ne peut pas être achevée avant que le combat contre Satan ne soit achevé, car l’essentiel de l’œuvre de gestion de Dieu vise le salut de l’humanité. Au tout début, l’humanité était entre les mains de Dieu, mais à cause de la tentation et de la corruption de Satan, l’homme s’est donné corps et âme à Satan et est tombé dans les mains du malin. Ainsi, Satan est devenu l’objet à éliminer dans l’œuvre de gestion de Dieu. Parce que Satan a possédé l’homme, et parce que l’homme est le capital que Dieu utilise pour accomplir toute la gestion, si l’homme doit être sauvé, alors il doit être arraché des mains de Satan, ce qui veut dire que l’homme doit être récupéré après avoir été captif de Satan. Ainsi, Satan doit être vaincu à travers des changements opérés sur l’ancien tempérament de l’homme, changements qui restaurent le bon sens originel de l’homme. De cette façon, l’homme, qui a été emmené captif, peut être arraché des mains de Satan. Si l’homme est libéré de l’influence et de la servitude de Satan, alors Satan sera humilié, l’homme sera finalement récupéré et Satan sera vaincu. Et parce que l’homme a été libéré de la lugubre influence de Satan, l’homme deviendra le butin de tout ce combat, et Satan deviendra celui qu’il faudra punir une fois que le combat sera terminé, après quoi la totalité de l’œuvre du salut de l’humanité aura été accomplie.

Extrait de « Restaurer la vie normale de l’homme et l’emmener vers une merveilleuse destination », dans La Parole apparaît dans la chair

L’œuvre de votre conquête a une signification très profonde : premièrement, le but de cette œuvre est de perfectionner un groupe de gens, c’est-à-dire de les perfectionner afin qu’ils deviennent un groupe de vainqueurs, comme le premier groupe de gens rendus complets, c’est-à-dire les prémices. Deuxièmement, le but est de permettre aux êtres créés de jouir de l’amour de Dieu, de recevoir le plus grand salut de Dieu en plénitude, de permettre à l’homme de jouir non seulement de la miséricorde et de la bonté, mais plus important encore, du châtiment et du jugement. Depuis la création du monde jusqu’à présent, tout ce que Dieu a fait dans Son œuvre est amour, sans aucune haine pour l’homme. Même le châtiment et le jugement que vous avez vus sont aussi amour, un amour plus vrai et plus réel, un amour qui conduit l’homme sur la voie droite de la vie humaine. Troisièmement, le but est de témoigner devant Satan. Et enfin, c’est d’établir les bases pour la diffusion de l’œuvre évangélique dans l’avenir. Toute Son œuvre a le but de diriger les gens sur la voie droite de la vie humaine afin qu’ils vivent comme des gens normaux, car les gens ne savent pas comment vivre et, sans cette direction, tu vivras seulement une vie vide ; ta vie sera dépourvue de valeur et de sens, et tu seras totalement incapable d’être une personne normale. Cela est la signification la plus profonde de la conquête de l’homme.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 1. La signification de l’œuvre de Dieu par les paroles

Suivant: 3. La signification de l’œuvre de Dieu par le jugement et le châtiment

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Préface

Bien que beaucoup de gens croient en Dieu, peu comprennent ce que signifie avoir foi en Dieu et ce qu’ils doivent faire pour être selon le...

2. Qu’est-ce que l’incarnation ? Quelle est l’essence de l’incarnation ?

« Jésus lui dit: Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ; comment dis-tu: Montre-nous le Père ? Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les oeuvres. Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi ; croyez du moins à cause de ces oeuvres » (Jean 14:9-11).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre