XIV. Paroles sur les normes de Dieu pour définir la fin de l’homme et sur la fin de chaque type de personne

675. Avant que l’humanité entre dans le repos, qu’un type de gens soient punis ou récompensés sera déterminé par leur recherche de la vérité, leur connaissance de Dieu, leur soumission au Dieu visible. Ceux qui ont servi le Dieu visible et néanmoins ne Le connaissent pas ou ne Lui sont pas soumis n’ont pas la vérité. De telles gens sont des malfaiteurs et les malfaiteurs seront sans aucun doute l’objet de la punition ; en outre, ils seront punis selon leur mauvaise conduite. Il revient aux humains de croire en Dieu et Dieu est également digne de leur obéissance. Ceux qui croient seulement au Dieu vague et invisible ne croient pas en Dieu et sont incapables de se soumettre à Dieu. Si ces gens n’arrivent toujours pas à croire au Dieu visible quand Son œuvre de la conquête sera terminée et continuent à désobéir et à résister au Dieu qui est visible dans la chair, ces « vaguistes », sans aucun doute, deviendront des objets de la destruction. C’est exactement comme certains parmi vous qui reconnaissent verbalement Dieu incarné, mais ne peuvent pas pratiquer la vérité de la soumission à Dieu incarné ; ils deviendront finalement l’objet de l’élimination et de la destruction. En outre, toute personne qui reconnaît verbalement le Dieu visible, mangeant et buvant la vérité qu’Il exprime tout en cherchant le Dieu vague et invisible, à plus forte raison, sera détruite dans l’avenir. Aucune de ces personnes ne pourra rester jusqu’au temps du repos qui viendra après que Dieu aura achevé Son œuvre ; aucun individu semblable à de telles gens ne pourra non plus rester dans ce temps du repos. Les gens démoniaques sont ceux qui ne pratiquent pas la vérité ; leur essence est la résistance et la désobéissance à Dieu, et ils n’ont pas la moindre intention de se soumettre à Lui. De telles gens seront tous détruits. Que tu aies la vérité ou que tu résistes à Dieu dépend de ton essence, non de ton apparence ou de ton discours et de ta conduite du moment. L’essence de chaque individu détermine s’il sera détruit ; c’est déterminé en fonction de l’essence révélée par sa conduite et sa quête de la vérité. Parmi les gens qui sont identiques par leur travail et qui font une quantité similaire de travail, ceux dont l’essence humaine est bonne et qui possèdent la vérité sont les gens qui pourront rester, tandis que ceux dont l’essence humaine est mauvaise et qui désobéissent au Dieu visible sont ceux qui seront l’objet de la destruction. Toute l’œuvre ou toutes les paroles de Dieu en rapport avec la destination de l’humanité traiteront les gens de manière appropriée en fonction de l’essence de chaque individu ; la moindre erreur ne se produira pas et absolument aucune faute ne sera commise. Ce n’est que lorsque les gens font du travail que l’émotion et la signification des êtres humains entrent en jeu. L’œuvre que Dieu fait est très appropriée ; Il ne présente absolument pas de fausses allégations contre toute créature.

Extrait de « Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », dans La Parole apparaît dans la chair

676. Qu’ils soient les esprits des morts ou des gens qui vivent encore dans la chair, tous les méchants et tous ceux qui n’ont pas été sauvés seront détruits lorsque les saints parmi l’humanité entreront dans le repos. Quant à ces esprits malfaisants et à ces humains, ou à ces esprits des justes et à ces gens qui font la justice, indépendamment de l’époque à laquelle ils vivent, tous les méchants seront finalement détruits et tous les justes survivront. Qu’une personne ou un esprit reçoive le salut n’est pas tout à fait fondé sur l’œuvre de l’ère finale ; c’est plutôt déterminé par le fait que cette personne ou cet esprit ait résisté à Dieu ou non, Lui ait désobéi ou non. Les gens de l’ère précédente qui ont fait le mal et n’ont pas pu obtenir le salut seront sans aucun doute des cibles pour la punition, et les gens de l’ère actuelle qui font le mal et ne peuvent pas être sauvés seront sûrement aussi des cibles pour la punition. Les humains sont catégorisés sur la base du bien et du mal, et non de l’époque à laquelle ils vivent. Une fois ainsi catégorisés, ils ne seront pas immédiatement punis ou récompensés ; plutôt, Dieu effectuera Son œuvre de punition du mal et de récompense du bien après avoir terminé Son œuvre de la conquête dans les derniers jours. En fait, Il a séparé les humains entre le bien et le mal depuis qu’Il a commencé à faire Son œuvre parmi eux. Tout simplement, Il récompensera les justes et punira les méchants seulement à la fin de Son œuvre ; Il ne les séparera pas en catégories après avoir terminé Son œuvre pour ensuite commencer immédiatement la tâche de punir le mal et de récompenser le bien. Le seul but de l’œuvre ultime de Dieu de punir le mal et de récompenser le bien est de purifier complètement tous les humains afin qu’Il puisse amener une humanité toute sainte dans le repos éternel. Cette étape de Son œuvre est la plus cruciale ; c’est la dernière étape de l’ensemble de Son œuvre de gestion.

Extrait de « Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », dans La Parole apparaît dans la chair

677. La norme par laquelle les humains jugent les autres humains est basée sur leur comportement ; ceux dont le comportement est bon sont justes, tandis que ceux dont la conduite est abominable sont méchants. La norme par laquelle Dieu juge les humains est basée sur leur essence, à savoir s’ils se soumettent à Dieu ou non. Celui qui se soumet à Dieu est une personne juste, tandis que celui qui ne se soumet pas à Dieu est un ennemi et une personne méchante, indépendamment de son comportement qui est bon ou mauvais, et indépendamment de son discours qui est correct ou incorrect. Certaines personnes souhaitent utiliser de bonnes actions pour obtenir une bonne destination, et certaines personnes souhaitent utiliser des mots raffinés pour acquérir une bonne destination. Tous les gens croient à tort que Dieu détermine la fin des hommes après avoir observé leur comportement ou écouté leur discours ; et donc beaucoup de gens veulent en profiter pour amener Dieu à leur accorder une faveur temporaire par tromperie. Dans l’avenir, les gens qui vont survivre dans un état de repos auront tous enduré le jour de la tribulation et aussi témoigné pour Dieu ; ils seront tous des gens qui auront fait leur devoir et se seront volontairement soumis à Dieu. Ceux qui souhaitent simplement profiter de l’occasion d’exécuter du service pour éviter de pratiquer la vérité ne pourront pas rester. Dieu a des normes appropriées pour l’arrangement de la fin de tout individu ; Il ne prend pas tout simplement ces décisions en fonction des paroles et de la conduite des gens ni en fonction de leur comportement sur une seule période donnée. Il n’aura absolument aucune indulgence pour la mauvaise conduite des gens parce qu’ils L’auront servi dans le passé, et ne les épargnera pas non plus de la mort parce qu’ils se seront dépensés pour Lui une fois. Personne ne peut échapper à la rétribution pour sa méchanceté, et personne ne peut dissimuler sa mauvaise conduite et ainsi échapper à la tourmente de la destruction. Si les gens peuvent vraiment faire leur propre devoir, cela signifie qu’ils sont éternellement fidèles à Dieu et ne cherchent pas de récompenses, indépendamment du fait qu’ils reçoivent des bénédictions ou subissent un malheur. Si les gens sont fidèles à Dieu quand ils voient des bénédictions, mais perdent leur fidélité quand ils ne peuvent pas voir de bénédictions, et qu’à la fin ils sont encore incapables de témoigner pour Dieu ou de faire le devoir qui leur incombe, ils seront toujours l’objet de la destruction même s’ils ont déjà rendu service à Dieu fidèlement. En bref, les méchants ne peuvent pas survivre éternellement ni entrer dans le repos ; seuls les justes sont les maîtres du repos.

Extrait de « Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », dans La Parole apparaît dans la chair

678. Recevoir des bénédictions ou souffrir un malheur est déterminé en fonction de l’essence de chacun, non en fonction de l’essence commune que l’on partagerait possiblement avec les autres. Ce genre de dicton ou de règle n’a tout simplement pas de place dans le royaume. Si finalement quelqu’un est en mesure de survivre, c’est parce qu’il a satisfait aux exigences de Dieu, et si quelqu’un est finalement incapable de rester jusqu’au moment du repos, c’est parce qu’il a désobéi à Dieu et n’a pas satisfait aux exigences de Dieu. Toute personne a une destination appropriée. Cette destination est déterminée en fonction de l’essence de chaque individu et n’a absolument rien à voir avec les autres. La mauvaise conduite d’un enfant ne peut pas être transférée à ses parents, non plus la droiture d’un enfant partagée avec ses parents. La mauvaise conduite d’un parent ne peut pas être transférée à ses enfants, non plus la droiture d’un parent partagée avec ses enfants. Chaque personne est responsable de ses propres péchés et chaque personne profite de sa propre fortune. Toute substitution est impossible. C’est la justice. Selon la perspective de l’homme, si les parents reçoivent un sort favorable, les enfants devraient aussi le recevoir, et si les enfants commettent le mal, leurs parents doivent expier ces péchés. C’est une perspective humaine, une manière humaine de faire les choses. Ce n’est pas la perspective de Dieu. La fin de chacun est déterminée en fonction de l’essence qui provient de sa conduite et elle est toujours déterminée de manière appropriée. Personne ne peut porter les péchés d’un autre ; plus encore, personne ne peut recevoir la punition à la place d’un autre. C’est absolu. L’attention affectueuse des parents pour leurs enfants ne démontre pas qu’ils peuvent accomplir des actions justes à la place de leurs enfants, et l’affection dévouée des enfants pour leurs parents ne signifie pas non plus qu’ils peuvent accomplir des actions justes à la place de leurs parents. C’est le vrai sens des mots : « Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé ; de deux femmes qui moudront à la meule, l’une sera prise et l’autre laissée. » Les gens ne peuvent pas amener leurs enfants malfaiteurs dans le repos sur la base de leur amour profond pour eux, et un mari ne peut pas amener sa femme, ou une femme son mari, dans le repos sur la base de sa propre conduite juste. C’est une règle administrative ; aucune exception n’est possible pour qui que ce soit. À la fin, les justes sont justes et les méchants sont méchants. Les justes seront finalement en mesure de survivre tandis que les méchants seront détruits. Les saints sont saints ; ils ne sont pas souillés. Les souillés sont souillés et aucune partie d’eux n’est sainte. Tous les méchants seront détruits et tous les justes survivront, même si les enfants des méchants accomplissent de bonnes actions et les parents des justes commettent de mauvaises actions. Il n’y a pas de relation entre un mari croyant et une femme incroyante, et il n’y a pas de relation entre des enfants croyants et des parents incroyants. Ces deux types de gens sont tout à fait incompatibles. Avant l’entrée dans le repos, la famille selon le sang existe, mais après l’entrée dans le repos, la famille selon le sang n’existe plus. Ceux qui font leur devoir sont les ennemis de ceux qui ne le font pas ; ceux qui aiment Dieu et ceux qui haïssent Dieu sont opposés les uns aux autres. Ceux qui entreront dans le repos et ceux qui auront été détruits sont deux types de créatures incompatibles. Les créatures qui accomplissent leur devoir pourront survivre tandis que celles qui n’accomplissent pas leur devoir seront l’objet de la destruction ; qui plus est, cela durera pendant toute l’éternité.

Extrait de « Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », dans La Parole apparaît dans la chair

679. Tous les méchants et tous les justes, après tout, sont des créatures. Les créatures qui commettent le mal seront finalement détruites, et les créatures qui accomplissent de bonnes actions survivront. C’est l’arrangement le plus approprié pour ces deux sortes de créatures. À cause de leur désobéissance, les malfaiteurs ne peuvent nier que bien qu’ils soient la création de Dieu, ils ont été pillés par Satan et ne peuvent donc pas être sauvés. Les créatures dont la conduite est juste ne peuvent pas se baser sur le fait qu’ils survivront pour nier qu’elles ont été créées par Dieu et pourtant ont reçu le salut après avoir été corrompues par Satan. Les malfaiteurs sont des créatures qui désobéissent à Dieu ; ils sont des créatures qui ne peuvent pas être sauvées et qui ont déjà été capturées par Satan. Les gens qui commettent le mal sont aussi des gens ; ils sont des humains qui ont été corrompus à l’extrême et qui ne peuvent pas être sauvés. Les gens de bonne conduite, étant donné qu’ils sont aussi des créatures, ont également été corrompus, mais ils sont des humains qui sont prêts à se libérer de leur tempérament corrompu et sont capables de se soumettre à Dieu. Les gens de bonne conduite ne débordent pas de justice ; au contraire, ils ont reçu le salut et se sont libérés de leur tempérament corrompu ; ils peuvent se soumettre à Dieu. Ils tiendront ferme à la fin, mais cela ne veut pas dire qu’ils n’ont jamais été corrompus par Satan. Après la fin de l’œuvre de Dieu, parmi toutes Ses créatures, il y aura les gens qui seront détruits et ceux qui survivront. C’est une orientation inévitable de Son œuvre de gestion ; personne ne peut le nier. Les malfaiteurs ne pourront pas survivre ; ceux qui se soumettent à Dieu et Le suivent jusqu’à la fin sont certains de survivre. Comme cette œuvre est celle de la gestion de l’humanité, il y aura ceux qui restent et ceux qui sont éliminés. Une fin différente existe pour les différents types de personnes, et la fin de chacune est l’arrangement le plus approprié pour chaque créature de Dieu.

Extrait de « Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », dans La Parole apparaît dans la chair

680. J’ai cherché beaucoup de gens sur terre pour qu’ils marchent à Ma suite. Parmi tous ces disciples se trouvent ceux qui servent en tant que prêtres, ceux qui dirigent, ceux qui sont les fils de Dieu, ceux qui sont le peuple de Dieu et ceux qui exécutent du service. Je les classe en fonction de la fidélité qu’ils Me témoignent. Lorsque tous auront été classés selon leur espèce, c’est-à-dire lorsque la nature de chaque type de personne aura été mise en évidence, alors Je classerai chacun selon la catégorie à laquelle il appartient ; puis Je mettrai chaque type à la place qui lui revient afin de pouvoir réaliser Mon dessein, qui est le salut de l’humanité. Dans les groupes, J’appelle à Ma maison ceux que Je désire sauver, puis Je fais en sorte que tous acceptent Mon œuvre des derniers jours. En même temps, Je les classe selon leur espèce, puis Je récompense ou punis chacun selon ses actes. Telles sont les étapes qui constituent Mon œuvre.

Extrait de « Il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus », dans La Parole apparaît dans la chair

681. Maintenant, sais-tu vraiment pourquoi tu crois en Moi ? Connais-tu vraiment le but et la signification de Mon œuvre ? Connais-tu vraiment ton devoir ? Connais-tu vraiment Mon témoignage ? Si tu crois simplement en Moi, mais que ni Ma gloire ni Mon témoignage ne sont visibles en toi, alors Je t’ai rejeté depuis longtemps. Quant à ceux qui savent tout, ils sont encore plus d’épines dans Mon œil. Dans Ma maison, ils ne sont rien de plus que des obstacles sur Mon chemin. Ils sont l’ivraie qui doit être complètement vannée de Mon œuvre. Ils n’ont pas la moindre utilité et sont bons à rien. Je les déteste depuis longtemps. Quant à ceux qui n’ont pas de témoignage, Ma colère s’abat perpétuellement sur eux et Ma verge ne s’éloigne jamais d’eux. Je les ai remis aux mains du malin depuis longtemps et ils n’ont aucune de Mes bénédictions. Quand le jour viendra, leur punition sera beaucoup plus pénible que celle des folles. Maintenant, Je ne fais que l’œuvre qu’il est Mon devoir d’accomplir. Je vais lier tout le blé en gerbes avec cette ivraie. C’est Mon œuvre maintenant. Cette ivraie sera vannée du bon grain au moment de Mon vannage, ensuite les grains de blé seront rassemblés dans l’entrepôt et l’ivraie vannée sera jetée au feu pour être brûlée en cendres. Maintenant, Mon œuvre consiste simplement à lier tous les hommes en gerbes, c’est-à-dire à les conquérir complètement. Ensuite, Je commencerai à vanner pour révéler la fin de tous les hommes.

Extrait de « Que connais-tu de la foi ? », dans La Parole apparaît dans la chair

682. De nos jours, ceux qui cherchent et ceux qui ne cherchent pas sont deux types de gens entièrement différents dont la destination est aussi très différente. Dieu procurera le salut à eux qui poursuivent la connaissance de la vérité et qui pratiquent la vérité. Ceux qui ne connaissent pas le vrai chemin sont des démons et des ennemis ; ils sont les descendants de l’archange et seront l’objet de la destruction. Même les pieux croyants en un Dieu vague, ne sont-ils pas aussi des démons ? Les gens qui ont une bonne conscience, mais n’acceptent pas le vrai chemin sont des démons ; leur essence est la résistance à Dieu. Ceux qui n’acceptent pas le vrai chemin sont ceux qui résistent à Dieu, et même si ces gens endurent plusieurs difficultés, ils seront tout de même détruits. Tous ceux qui ne veulent pas abandonner le monde, qui ne peuvent pas supporter de se séparer de leurs parents, qui ne peuvent pas supporter de se débarrasser de leurs propres jouissances de la chair sont désobéissants à Dieu et seront tous l’objet de la destruction. Les gens qui ne croient pas au Dieu incarné sont démoniaques et, de plus, seront détruits. Ceux qui ont la foi, mais ne pratiquent pas la vérité, ceux qui ne croient pas en Dieu incarné, et ceux qui ne croient pas du tout dans l’existence de Dieu seront aussi l’objet de la destruction. Tous ceux qui pourront rester auront subi la souffrance de l’épurement et tenu ferme ; ils auront vraiment subi des épreuves. Toute personne qui ne reconnaît pas Dieu est un ennemi ; autrement dit, toute personne dans ou en dehors de ce courant qui ne reconnaît pas Dieu incarné est un antéchrist ! Qui est Satan, qui sont des démons et qui sont les ennemis de Dieu, sinon des résistants qui ne croient pas en Dieu ? Ne sont-ce pas ces gens qui désobéissent à Dieu ? Ne sont-ce pas ces gens qui prétendent avoir la foi, mais n’ont pas la vérité ? Ne sont-ce pas ceux qui cherchent simplement à obtenir des bénédictions sans pouvoir témoigner pour Dieu ? Tu te mêles toujours à ces démons aujourd’hui, te soucies d’eux et les aimes, mais dans ce cas, n’es-tu pas en train d’avoir de bonnes intentions à l’égard de Satan ? Ne fréquentes-tu pas les démons ? Si les gens de nos jours ne sont toujours pas en mesure de faire la distinction entre le bien et le mal, et continuent aveuglément d’aimer et d’être miséricordieux sans avoir aucunement l’intention de chercher la volonté de Dieu ou d’être, d’aucune manière, capable de contenir les intentions de Dieu comme étant les leurs, alors leur fin sera d’autant plus misérable.

Extrait de « Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », dans La Parole apparaît dans la chair

683. Dieu ne ferme pas les yeux ou ne fait pas la sourde oreille devant les gens qui blasphèment contre Lui ou qui Lui résistent, ou même ceux qui Le calomnient, ceux qui L’attaquent intentionnellement, Le calomnient et Le maudissent, mais Il a plutôt une attitude claire avec eux. Il méprise ces gens et, dans Son cœur, Il les condamne. Il déclare même ouvertement quelle sera leur fin, de sorte que les gens savent qu’Il a une attitude claire envers ceux qui blasphèment contre Lui, qu’ils savent comment Il déterminera leur fin. Toutefois, après que Dieu a dit ces choses, les gens pouvaient rarement voir la vérité au sujet du traitement de ces gens par Dieu et ils ne pouvaient pas comprendre les principes à la base de la fin établie par Dieu et de Son verdict sur eux. C’est-à-dire que les hommes ne peuvent pas voir l’approche et les méthodes particulières que Dieu emploie pour traiter avec eux. Cela est en rapport avec les principes de Dieu pour accomplir les choses. Dieu utilise l’apparition de faits pour S’occuper du comportement méchant de certaines personnes. C’est-à-dire qu’Il ne déclare pas leurs péchés et ne détermine pas leur fin, mais plutôt qu’Il utilise directement l’apparition de faits pour distribuer leur punition et leur juste rétribution. Quand ces faits arrivent, c’est la chair des gens qui endure la punition, c’est-à-dire que la punition est quelque chose de clairement visible aux yeux humains. Lorsqu’Il S’occupe du comportement méchant de certaines personnes, Dieu les maudit simplement en paroles et Sa colère s’abat aussi sur eux, mais il se peut que le châtiment qu’ils reçoivent ne se remarque pas. Néanmoins, ce genre de résultat peut être même plus grave que les résultats que les gens peuvent voir, comme la punition ou la mort. En effet, dans les circonstances que Dieu a choisies pour ne pas sauver ce type de personne, pour ne pas démontrer de miséricorde ou de tolérance envers ces gens-là et pour ne pas leur donner d’autres occasions, Son attitude à leur égard est de les laisser de côté. Quelle est la signification ici de « laisser de côté » ? Le sens fondamental de cette expression est de laisser quelque chose de côté, de ne plus en tenir compte. Mais ici, quand Dieu « laisse quelqu’un de côté », l’expression a deux interprétations : la première est qu’Il livre la vie de cette personne et tout ce qui la concerne à Satan pour qu’il s’en occupe et Dieu ne sera plus responsable de cette personne et ne S’en occupera plus. Que cette personne soit folle ou stupide, qu’elle soit morte ou vivant ou encore que sa punition soit d’aller en enfer, rien de tout cela n’aura à voir avec Dieu. Ceci signifie qu’une telle créature n’aura plus de relation avec le Créateur. La deuxième interprétation est que Dieu a décidé que Lui-même veut faire quelque chose avec cette personne, de Ses propres mains. Il est possible qu’il emploie le service de cette personne ou qu’Il l’utilise comme faire-valoir. Il est possible qu’Il S’occupe de ce type de personne d’une façon spéciale, qu’Il la traite de manière particulière, comme avec Paul, par exemple. C’est le principe et l’attitude du cœur de Dieu qui déterminent la manière avec laquelle Il va S’occuper de ce genre de personne. Donc lorsque quelqu’un résiste à Dieu, Le calomnie et blasphème contre Lui, s’il irrite Son tempérament ou dépasse la limite de la tolérance de Dieu, les conséquences sont inimaginables. La conséquence la plus grave est que Dieu livre la vie de cet individu et tout ce qui la concerne à Satan, une fois pour toutes. Il ne sera pas pardonné pour le reste de l’éternité. Cela veut dire que cet individu est devenu un aliment pour Satan, un jouet dans sa main et que dorénavant Dieu n’a plus rien à voir avec lui.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III », dans La Parole apparaît dans la chair

684. C’est maintenant le moment où Je détermine la fin de chaque personne, et non la phase à laquelle J’ai commencé à façonner l’homme. Dans Mon livre de comptes, Je note, une par une, les paroles et les actions de chaque homme, ainsi que le chemin qu’ils ont emprunté pour Me suivre, leurs attributs intrinsèques et leur comportement final. Ainsi, aucun type d’homme n’échappera à Ma main et tous seront groupés comme Je les assigne selon leur espèce. Je décide de la destination de chaque homme, non en fonction de l’âge, de l’ancienneté, du degré de souffrance et encore moins du degré auquel il attire la pitié, mais plutôt selon qu’il possède ou non la vérité. Il n’y a pas d’autre option que celle-ci. Vous devez vous rendre compte que tous ceux qui ne respectent pas la volonté de Dieu seront punis. C’est un fait immuable. Par conséquent, tous ceux qui sont punis le sont à cause de la justice de Dieu et comme rétribution pour leurs nombreux actes mauvais.

Extrait de « Prépare suffisamment de bonnes actions pour ta destination », dans La Parole apparaît dans la chair

685. Comprends-tu maintenant ce qu’est le jugement et ce qu’est la vérité ? Si tu as compris, alors Je t’exhorte à te soumettre docilement au jugement, sinon tu n’auras jamais l’occasion d’être loué par Dieu ou d’être amené par Lui dans Son royaume. Ceux qui n’acceptent que le jugement, mais ne peuvent jamais être purifiés, c’est-à-dire ceux qui fuient au milieu de l’œuvre du jugement, seront à jamais détestés et rejetés par Dieu. Leurs péchés sont plus nombreux et plus graves que ceux des pharisiens, car ils ont trahi Dieu et sont rebelles à Dieu. De tels hommes qui ne sont même pas dignes d’exécuter du service recevront une punition plus sévère, une punition qui, en plus, est éternelle. Dieu n’épargnera aucun traître qui a déjà fait preuve de loyauté par des paroles, mais qui L’a ensuite trahi. De tels hommes recevront des représailles par la punition de l’esprit, de l’âme et du corps. N’est-ce pas précisément une révélation du tempérament juste de Dieu ? N’est-ce pas le but de Dieu en jugeant l’homme et en le révélant ? Dieu relègue tous ceux qui accomplissent toutes sortes de mauvaises actions au temps du jugement dans un endroit infesté de mauvais esprits et laisse ces mauvais esprits détruire leur corps charnel à leur gré et le corps des hommes dégage la puanteur des cadavres. Telles sont les représailles appropriées qui sont les leurs. Dieu écrit dans leurs registres tous les péchés de ces faux croyants déloyaux, de ces faux apôtres et de ces faux ouvriers ; puis, au bon moment, Il les jette au milieu des esprits impurs, laissant ces esprits impurs souiller leur corps entier à leur gré, afin qu’ils ne se réincarnent jamais et ne voient plus jamais la lumière. Ces hypocrites qui exécutent du service pendant un temps, mais qui sont incapables de rester loyaux jusqu’à la fin sont comptés parmi les méchants par Dieu, de sorte qu’ils marchent dans le conseil des méchants et en viennent à faire partie de leur populace désordonnée ; à la fin, Dieu les anéantira. Dieu rejette et ne prête pas attention à ceux qui n’ont jamais été fidèles au Christ ou n’ont pas du tout contribué de leur force et, au changement de l’ère, Il les anéantira tous. Ils n’existeront plus sur la terre, et encore moins gagneront-ils un passage dans le royaume de Dieu. Ceux qui n’ont jamais été sincères envers Dieu, mais qui sont forcés par les circonstances de traiter avec Lui machinalement, sont comptés parmi ceux qui exécutent du service pour Son peuple. Seul un petit nombre de tels hommes survivront, tandis que la majorité périra avec ceux qui ne sont même pas qualifiés pour exécuter du service. Finalement, Dieu amènera dans Son royaume tous ceux qui ont le même esprit que Dieu, le peuple et les fils de Dieu, et ceux qui sont prédestinés par Dieu à être des sacrificateurs. Ils seront la distillation de l’œuvre de Dieu. Quant à ceux qui ne peuvent être classés dans aucune des catégories établies par Dieu, ils seront comptés parmi les non-croyants et vous pouvez sûrement imaginer ce que sera leur fin. Je vous ai déjà dit tout ce que Je devrais dire ; la route que vous choisissez relève de votre décision à vous seuls. Ce que vous devriez comprendre, c’est ceci : l’œuvre de Dieu n’attend jamais ceux qui ne peuvent pas marcher à Son rythme et le juste tempérament de Dieu ne montre de miséricorde pour aucun homme.

Extrait de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: C. Les avertissements de Dieu à l’homme

Suivant: XV. Paroles sur les prophéties de la beauté du royaume et la destination de l’humanité, sur les promesses et les bénédictions de Dieu

Contenu connexe

Chapitre 15

L’apparition de Dieu s’est déjà produite dans toutes les Églises. C’est l’Esprit qui parle : Il est un feu qui embrase, Il est empreint de...

Chapitre 32

Les paroles de Dieu laissent les gens pensifs ; c’est comme si, en parlant, Dieu évitait l’homme et parlait dans le vide, comme s’Il ne...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre