XII Paroles sur les exigences, les exhortations, les consolations et les avertissements de Dieu

715. Dieu a créé ce monde, cette humanité et, en plus, Il a été l’architecte de la culture grecque ancienne et de la civilisation humaine. Dieu seul console cette humanité et Lui seul Se soucie d’elle jour et nuit. Le développement et le progrès humains sont inséparables de la souveraineté de Dieu, et l’histoire et l’avenir de l’humanité sont inextricables des desseins de Dieu. Si tu es un vrai chrétien, alors tu croiras certainement que la montée et la chute de n’importe quel pays ou nation se produisent selon les desseins de Dieu. Lui seul connaît le sort d’un pays ou d’une nation et Lui seul contrôle le cours de cette humanité. Si l’humanité veut avoir un bon sort, si un pays veut avoir un bon sort, alors l’homme doit se prosterner devant Dieu en adoration, se repentir et se confesser devant Lui, sinon le destin et la destinée de l’homme finiront inévitablement par une catastrophe.

Extrait de « Dieu préside au destin de toute l’humanité », dans La Parole apparaît dans la chair

716. Nous croyons qu’aucun pays ou pouvoir ne pourra se dresser sur le chemin de l’œuvre que Dieu souhaite accomplir. Ceux qui entravent Son œuvre, résistent à Sa parole, perturbent et altèrent Son plan seront finalement punis par Lui. Celui qui défie l’œuvre de Dieu sera envoyé en enfer ; tout pays qui défie l’œuvre de Dieu sera détruit ; toute nation qui s’élève pour s’opposer à l’œuvre de Dieu sera exterminée de cette terre et cessera d’exister. J’exhorte les peuples de toutes les nations, de tous les pays et même des secteurs à écouter la voix de Dieu, à voir Son œuvre, à prêter attention au destin de l’humanité, faisant ainsi de Lui le plus saint, le plus honorable, le plus élevé, et le seul objet d’adoration parmi l’humanité, et permettant à l’humanité tout entière de vivre sous Sa bénédiction, tout comme les descendants d’Abraham ont vécu sous la promesse de l’Éternel, et tout comme Adam et Ève, qui ont été à l’origine créés par Dieu, ont vécu dans le jardin d’Éden.

L’œuvre de Dieu est comme des vagues puissamment déferlantes. Personne ne peut Le retenir, ni arrêter Ses pas. Seuls ceux qui écoutent attentivement Ses paroles, qui cherchent et ont soif de Lui, peuvent suivre Ses pas et recevoir Sa promesse. Ceux qui ne le font pas connaîtront un grand désastre et recevront une punition méritée.

Extrait de « Dieu préside au destin de toute l’humanité », dans La Parole apparaît dans la chair

717. Dans la vaste étendue du monde, d’innombrables changements se sont produits : les océans embourbent les champs, les champs inondent les océans, encore et encore. À l’exception de Celui qui règne sur toutes les choses dans l’univers, personne n’est capable de conduire et de guider cette espèce humaine. Il n’y a pas un être puissant qui travaille ou réalise des préparatifs pour cette espèce humaine, et encore moins y a-t-il quelqu’un qui soit capable de conduire cette espèce humaine vers la destination de la lumière et de la libérer des injustices terrestres. Dieu Se lamente de l’avenir de l’humanité, la chute de l’humanité L’afflige et Il souffre de voir que l’humanité avance, pas à pas, vers le déclin et le chemin de non-retour. Une humanité qui a brisé le cœur de Dieu et L’a renié pour chercher le mal : quelqu’un n’a-t-il jamais pensé à la direction vers laquelle une telle humanité s’oriente ? C’est précisément pour cette raison que personne ne sent la colère de Dieu, que personne ne cherche un moyen de plaire à Dieu ni n’essaie de se rapprocher de Dieu, et de plus, personne ne cherche à comprendre le chagrin et la douleur de Dieu. Même après avoir entendu la voix de Dieu, l’homme continue son propre chemin, persiste à s’éloigner de Dieu, évitant la grâce et les soins de Dieu et ignorant Sa vérité, préférant se vendre à Satan, l’ennemi de Dieu. Et qui n’a jamais réfléchi – si l’homme persistait dans son entêtement – à la manière dont Dieu agira envers cette humanité qui L’a renvoyé sans aucune considération ? Personne ne sait que les rappels et les exhortations répétés de Dieu viennent du fait qu’Il tient dans Ses mains une calamité sans précédent qu’Il a préparée, une calamité qui sera insupportable pour la chair et l’âme de l’homme. Cette calamité n’est pas seulement un châtiment de la chair, mais aussi de l’âme. Tu dois savoir ceci : quand le plan de Dieu échoue et quand Ses rappels et Ses exhortations ne suscitent aucune réponse, quel type de colère va-t-Il libérer ? Cela ne ressemblera à rien qui ait été connu ou entendu jusqu’ici par aucun être créé. Je dirais donc que cette calamité est sans précédent et ne se répétera jamais. C’est parce que c’est le plan de Dieu de créer l’humanité cette fois seulement et de sauver l’humanité cette fois seulement. C’est la première fois et c’est aussi la dernière. Par conséquent, personne ne peut comprendre les intentions laborieuses et l’attente fervente avec lesquelles Dieu sauve l’humanité cette fois.

Extrait de « Dieu est la source de la vie de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

718. Mon œuvre finale n’est pas seulement accomplie pour punir l’homme, mais aussi pour préparer la destination de l’homme. Encore plus, c’est pour recevoir la reconnaissance de tous pour tout ce que J’ai fait. Je veux que chaque homme voie que tout ce que J’ai fait est juste et que tout ce que J’ai fait est une expression de Mon tempérament ; ce n’est pas l’action de l’homme, encore moins la nature, qui a créé l’humanité. Au contraire, c’est Moi qui nourris tout être vivant dans la création. Sans Mon existence, l’humanité ne peut que périr et souffrir de l’invasion des catastrophes. Aucun être humain ne verra plus jamais ni le beau soleil et la belle lune ni le monde verdoyant ; l’humanité ne connaîtra que la nuit glaciale et l’inexorable vallée de l’ombre de la mort. Je suis le seul salut de l’humanité. Je suis le seul espoir de l’humanité et, bien plus, Je suis Celui sur qui repose l’existence de toute l’humanité. Sans Moi, l’humanité s’immobilisera immédiatement. Sans Moi, l’humanité subira les catastrophes et sera piétinée par tout genre de fantômes, bien que personne ne prête attention à Moi. J’ai fait une œuvre qui ne peut être faite par personne d’autre. Mon seul espoir, c’est que l’homme puisse Me rembourser par de bonnes œuvres. Bien qu’ils soient très peu nombreux ceux qui peuvent Me rembourser, J’achèverai néanmoins Mon voyage dans le monde humain et Je commencerai la prochaine étape de Mon œuvre qui progresse, car tout Mon empressement ici et là parmi les hommes durant ces nombreuses années a été fructueux et J’en suis très heureux. Je ne tiens pas compte du nombre d’hommes, mais plutôt de leurs bonnes actions. Dans tous les cas, J’espère que vous préparez suffisamment de bonnes actions pour votre propre destination. C’est alors que Je serai satisfait ; sinon personne d’entre vous n’échappera à la catastrophe qui s’abattra sur vous. C’est Moi qui provoque la catastrophe et elle est bien sûr orchestrée par Moi. Si vous ne pouvez pas paraître bons à Mes yeux, alors vous n’éviterez pas de subir la catastrophe. En pleine tribulation, vos actions et vos actes n’ont pas été considérés comme entièrement appropriés, parce que votre foi et votre amour étaient creux et vous ne vous êtes démontrés que timides ou durs. À ce sujet, Je ne vais juger que le bien ou le mal. Je continue de Me soucier de la manière dont chacun de vous agit et se comporte, ce sur quoi Je Me baserai pour déterminer votre fin. Cependant, Je tiens à préciser que Je n’accorderai plus de miséricorde à ceux qui M’ont été complètement infidèles en périodes de tribulation, car Ma miséricorde a ses limites. En plus, Je n’ai pas d’affection pour quiconque M’a déjà trahi, encore moins souhaiterais-Je M’associer avec ceux qui trahissent les intérêts de leurs amis. Voilà Mon tempérament, quelle que soit la personne. Je dois vous dire ceci : quiconque brise Mon cœur n’aura pas droit à Ma clémence une seconde fois et quiconque M’a été fidèle restera toujours dans Mon cœur.

Extrait de « Préparer suffisamment de bonnes actions pour ta destination », dans La Parole apparaît dans la chair

719. Pour le bien de votre destin, vous devez chercher à être approuvés par Dieu. C’est-à-dire, puisque vous reconnaissez que vous êtes comptés dans la maison de Dieu, vous devriez alors apporter la tranquillité d’esprit à Dieu et Le satisfaire en toutes choses. En d’autres termes, il faut avoir des principes pour ses actions et se conformer à leur vérité. Si cela dépasse ta capacité, alors Dieu te détestera et te rejettera et chaque homme te repoussera. Une fois que tu es tombé dans une telle situation, tu ne peux pas être compté dans la maison de Dieu. C’est ce que signifie ne pas être approuvé par Dieu.

Extrait de « Trois admonitions », dans La Parole apparaît dans la chair

720. Mes demandes peuvent être simples, mais ce que Je vous dis n’est pas aussi simple qu’un et un font deux. Si tout ce que vous faites est de parler au hasard à ce sujet, de radoter sur des déclarations vides et prétentieuses, vos plans et vos souhaits ne seront toujours qu’une page blanche. Je n’aurai aucun sens de pitié pour ceux d’entre vous qui souffrent depuis de nombreuses années et travaillent dur sans résultat. Au contraire, Je traite avec ceux qui n’ont pas répondu à Mes exigences par la punition, non par les récompenses, encore moins par la sympathie. Peut-être imaginez-vous que parce que vous êtes un adepte depuis de nombreuses années, parce que vous fournissez un dur travail de toute façon, alors dans tous les cas, vous pouvez obtenir un bol de riz dans la maison de Dieu parce que vous êtes un exécutant. Je dirais que la majorité d’entre vous pense de cette façon, parce que jusqu’à présent, vous avez toujours suivi le principe de tirer avantage de quelque chose et de ne pas permettre d’être exploité. Donc, Je vous dis maintenant très sérieusement : peu M’importe que ton travail soit méritant, que tes compétences soient impressionnantes, que tu Me suives de près, que tu sois célèbre ou que ton attitude se soit améliorée, tant que tu n’as pas fait ce que J’ai exigé, tu ne pourras jamais gagner Mon éloge. Aussitôt que possible, mettez de côté toutes vos idées et vos calculs et commencez à considérer Mes exigences sérieusement. Sinon, Je réduirai toutes les personnes en cendres afin de mettre fin à Mon travail, et au mieux de rendre vaines Mes années de travail et de souffrance, car Je ne peux pas amener dans Mon royaume, dans l’ère suivante, Mes ennemis et des gens qui sentent mauvais comme Satan.

Extrait de « Les transgressions conduiront l’homme en enfer », dans La Parole apparaît dans la chair

721. C’est maintenant le temps où Mon Esprit accomplit de grandes choses et le temps où Je commence Mon œuvre parmi les nations païennes. Encore plus, c’est le temps où Je classifie tous les êtres créés plaçant chacun dans sa catégorie respective afin que Mon œuvre puisse avancer plus rapidement et plus efficacement. Et donc, ce que Je vous demande, c’est encore que tu offres ton être entier pour toute Mon œuvre et, de plus, que tu discernes clairement et t’assures de toute l’œuvre que J’ai faite en toi et mettes toute ta force dans Mon œuvre afin qu’elle puisse devenir plus efficace. C’est ce que tu dois comprendre. Il faut cesser le combat entre vous, cherchant un chemin de retour ou cherchant des conforts charnels, ce qui retarderait Mon œuvre et gâterait ton merveilleux avenir. Faire cela, loin de pouvoir te protéger, apporterait la destruction sur toi. Ne serait-ce pas stupide de ta part ? Ce dont tu jouis avec avidité aujourd’hui, c’est la chose même qui ruine ton avenir, alors que la douleur que tu souffres aujourd’hui, c’est la chose même qui te protège. Tu dois être clairement conscient de ces choses afin d’échapper aux tentations desquelles tu auras du mal à te dégager et d’éviter de tâtonner dans le brouillard dense qui bloque le soleil. Quand le brouillard dense se dissipera, tu te retrouveras dans le jugement du grand jour.

Extrait de « L’œuvre d’évangélisation est aussi une œuvre pour sauver l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

722. Sur terre, toutes sortes de mauvais esprits sont sans cesse à la recherche d’un endroit où se reposer, et recherchent inlassablement des cadavres humains qui puissent être dévorés. Mon peuple ! Reste sous Mes soins et Ma protection. Ne te comporte jamais de manière déréglée ! Ne te comporte jamais imprudemment ! Au contraire, dédie ta fidélité à Ma maison, et seulement grâce à la fidélité peux-tu monter une contre-accusation contre la ruse du diable. En aucun cas dois-tu te comporter comme par le passé, faisant quelque chose devant Ma face et une autre derrière Mon dos – de cette façon tu es déjà sorti du champ de la rédemption. J’ai certainement proféré plus de paroles comme cela qu’il n’en faut, n’est-ce pas ? C’est précisément parce que la vieille nature de l’homme est incorrigible que Je lui ai fait le rappel à plusieurs reprises. Ne vous lassez pas ! Tout ce que Je dis, c’est pour assurer votre destin ! Ce dont a besoin Satan, c’est précisément d’un endroit immonde et souillé ; plus vous êtes désespérément irrécupérables, et plus vous êtes débauchés, refusant de vous soumettre à des contraintes, plus les esprits impurs saisiront toutes occasions d’infiltrer. Une fois que vous serez arrivés à ce stade, votre fidélité ne sera faite que de belles paroles, sans aucune réalité, et votre résolution sera dévorée par des esprits impurs, pour être transformée en désobéissance ou ruses de Satan, et utilisée pour perturber Mon œuvre. Dans ce cas, Je vous frapperai à mort quand et où Je veux. Personne ne connaît la gravité de cette situation ; tous les hommes font simplement la sourde oreille à ce qu’ils entendent et ne sont absolument pas attentifs. Je ne me souviens pas de ce qui s’est fait dans le passé. Veux-tu continuer à attendre que Je sois toujours indulgent envers toi en oubliant une fois de plus ?

Extrait du Chapitre 10 des « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

723. N’agis pas d’une façon devant les autres, mais d’une autre façon derrière leur dos ; Je vois clairement tout ce que tu fais et, même si tu peux tromper les autres, tu ne peux pas Me tromper. Je vois tout clairement. Il ne t’est pas possible de cacher quoi que ce soit ; tout repose entre Mes mains. Ne te crois pas si intelligent parce que tu fais en sorte que tes petits calculs mesquins te soient avantageux. Je te le dis : quel que soit le nombre de plans que l’homme conçoive, des milliers ou des dizaines de milliers, à la fin, il ne peut échapper à la paume de Ma main. Toutes choses et tous les événements sont contrôlés par Mes mains, à plus forte raison une seule personne ! N’essaie pas de M’éviter ou de te cacher, n’essaie pas d’enjôler ou de dissimuler. Se peut-il que tu ne voies toujours pas que Mon visage glorieux, Ma colère et Mon jugement ont été révélés publiquement ? Je jugerai immédiatement et sans miséricorde tous ceux qui ne Me veulent pas sincèrement. Ma pitié est arrivée à sa fin ; il n’en reste plus. Ne soyez plus des hypocrites et mettez fin à vos manières déchaînées et imprudentes.

Extrait du Chapitre 44 des « Déclarations de Christ au commencement », dans La Parole apparaît dans la chair

724. Plusieurs préféreraient être condamnés à l’enfer plutôt que de parler et d’agir honnêtement. Il n’est pas étonnant que J’aie d’autres traitements en réserve pour ceux qui sont malhonnêtes. Bien sûr, Je comprends bien la grande difficulté que vous rencontrez en essayant d’être des hommes honnêtes. Vous êtes tous terriblement astucieux et experts à évaluer un gentleman avec votre propre petite référence ; cela étant, Mon œuvre devient beaucoup plus simple. Et puisque chacun de vous étreint ses secrets sur son sein, eh bien, Je vais vous envoyer, un par un, dans le désastre pour être « éduqués » par le feu, afin que par la suite vous puissiez devenir totalement engagés à croire en Mes paroles. Finalement, J’arracherai de votre bouche les discours : « Dieu est un Dieu de fidélité », après quoi vous vous frapperez la poitrine et vous vous lamenterez : « Sournois est le cœur de l’homme ! » Quel sera votre état d’esprit à ce moment-là ? J’imagine que vous ne serez pas aussi absorbés de suffisance que vous l’êtes maintenant. Et encore moins serez-vous « trop profonds pour être sondés » comme vous l’êtes maintenant. Certains se comportent d’une manière formelle et appropriée et semblent particulièrement « bien élevés » en présence de Dieu, mais ils deviennent aussi provocants et perdent toute retenue en présence de l’Esprit. Compteriez-vous un tel homme parmi les rangs des honnêtes ? Si tu es un hypocrite et quelqu’un qui est expert à la socialisation, alors Je dis que tu es certainement quelqu’un qui prend Dieu à la légère. Si tes paroles sont truffées d’excuses et de justifications sans valeur, alors Je dis que tu es quelqu’un qui est extrêmement réticent à mettre la vérité en pratique. Si tu as reçu beaucoup de confidences que tu hésites à partager et si tu ne veux pas du tout dévoiler tes secrets, c’est-à-dire tes difficultés, devant les autres en vue de chercher le chemin de la lumière, alors Je dis que tu es quelqu’un qui ne recevra pas facilement le salut et qui ne sortira pas facilement des ténèbres.

Extrait de « Trois admonitions », dans La Parole apparaît dans la chair

725. Ceux qui ne pensent qu’à leur chair et qui aiment le confort ; ceux qui semblent croire, mais ne croient pas vraiment ; ceux qui pratiquent la médecine et la sorcellerie maléfiques ; ceux qui sont débauchés, déguenillés et en lambeaux ; ceux qui volent à l’Éternel des sacrifices et des biens ; ceux qui aiment les pots-de-vin ; ceux qui rêvent paresseusement de monter au ciel ; ceux qui sont arrogants et vaniteux, qui ne recherchent que la gloire et la fortune personnelles ; ceux qui répandent des mots impertinents ; ceux qui blasphèment contre Dieu Lui-même ; ceux qui ne font que juger et calomnier Dieu Lui-même ; ceux qui forment des cliques et cherchent l’indépendance ; ceux qui s’exaltent au-dessus de Dieu ; ces hommes et femmes frivoles, jeunes, d’âge moyen et plus âgés qui sont pris au piège dans la débauche ; ces hommes et femmes qui jouissent d’une gloire et d’une fortune personnelles et qui cherchent entre autres un statut personnel ; ces impénitents pris au piège du péché ; tous ces gens ne sont-ils pas exclus du salut ? La débauche, le péché, la médecine maléfique, la sorcellerie, l’obscénité et les mots impertinents, tout cela est déchaîné parmi vous ; et la vérité et les paroles de vie sont foulées aux pieds au milieu de vous, et la langue de sainteté est souillée parmi vous. Vous, païens, bouffis de crasse et de désobéissance ! Quelle sera votre fin ? Comment ceux qui aiment la chair, qui commettent la sorcellerie de la chair et qui sont pris au piège dans le péché de la débauche ont-ils l’audace de continuer à vivre ! Ne sais-tu pas que des gens comme vous sont des asticots qui ne peuvent être sauvés ? Qu’est-ce qui t’autorise à exiger ceci et cela ? À ce jour, il n’y a pas eu le moindre changement chez ceux qui n’aiment pas la vérité et n’aiment que la chair. Comment de telles personnes peuvent-elles être sauvées ? Ceux qui n’aiment pas le chemin de la vie, qui n’exaltent pas Dieu et ne Lui rendent pas témoignage, qui complotent dans l’intérêt de leur propre statut, qui se vantent, ne sont-ils pas toujours les mêmes, encore aujourd’hui ? Quelle valeur y a-t-il à les sauver ?

Extrait de « Pratique (7) », dans La Parole apparaît dans la chair

726. Ceux parmi les frères et sœurs qui épanchent toujours leur négativité sont les laquais de Satan et ils dérangent l’Église. Ces gens doivent un jour être expulsés et éliminés. Dans leur croyance en Dieu, si les gens n’ont pas en eux un cœur qui révère Dieu, s’ils n’ont pas un cœur obéissant vis-à-vis de Dieu, alors non seulement ils ne pourront pas faire de travail pour Lui, mais au contraire, ils deviendront ceux qui dérangent Son œuvre et qui Le défient. Croire en Dieu, mais ne pas Lui obéir ou Le révérer, et Le défier plutôt, est la plus grande disgrâce pour un croyant. Si le discours et la conduite d’un croyant sont toujours aussi désinvoltes et immodérés que ceux d’un incroyant, alors il est encore plus mauvais que l’incroyant ; il est le démon typique. Ceux qui, dans l’Église, épanchent leur conversation venimeuse, ceux qui, parmi les frères et sœurs, répandent des rumeurs, fomentent la disharmonie et forment des cliques, ceux-là devraient avoir été expulsés de l’Église. Cependant, parce qu’aujourd’hui est une ère différente de l’œuvre de Dieu, ces gens sont limités, car ils sont voués à une élimination certaine. Ceux qui ont été corrompus par Satan ont tous un tempérament corrompu. Certains n’ont rien d’autre qu’un tempérament corrompu, tandis que d’autres ne sont pas comme cela : non seulement ils ont un tempérament satanique corrompu, mais leur nature est également malveillante à l’extrême. Non seulement leurs paroles et leurs actes révèlent leur tempérament satanique corrompu, mais en outre, ces gens sont eux-mêmes le vrai diable Satan. Leur conduite interrompt et dérange l’œuvre de Dieu, elle perturbe l’entrée dans la vie des frères et sœurs, et elle nuit à la vie normale de l’Église. Tôt ou tard, ces loups déguisés en brebis doivent être chassés : il faut adopter une attitude impitoyable, une attitude de rejet à l’égard de ces laquais de Satan. Ce n’est qu’en faisant cela que l’on se tient du côté de Dieu, et ceux qui ne peuvent pas le faire sont en collusion avec Satan. Dieu est toujours dans le cœur de ceux qui croient véritablement en Lui, et ceux-là portent toujours en eux un cœur qui révère Dieu, un cœur qui aime Dieu. Ceux qui croient en Dieu devraient faire les choses avec un cœur attentif et prudent, et tout ce qu’ils font devrait être conforme aux exigences de Dieu et pouvoir satisfaire Son cœur. Ils ne devraient pas être obstinés, faisant tout ce qu’ils veulent ; cela ne convient pas à un saint. Les gens ne doivent pas faire n’importe quoi, exhiber la bannière de Dieu et tout dévaster avec elle, se pavanant et dérobant en tout lieu ; faire cela est la conduite la plus rebelle. Les familles ont des règles et les nations ont des lois ; n’en est-il pas d’autant plus ainsi dans la maison de Dieu ? La maison de Dieu n’a-t-elle pas des normes plus strictes encore ? N’a-t-elle pas encore davantage de décrets administratifs ? Les gens sont libres de faire ce qu’ils veulent, mais les décrets administratifs de Dieu ne peuvent être modifiés à volonté. Dieu est un Dieu qui ne permet pas aux gens de L’offenser ; Il est un Dieu qui met les gens à mort. Les gens ne le savent-ils pas déjà ?

Extrait de « Avertissement à ceux qui ne pratiquent pas la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair

727. Ceux qui pratiquent la vérité dans l’Église sont rejetés, incapables de donner le meilleur d’eux-mêmes, alors que ceux qui perturbent l’Église et qui propagent la mort y saccagent tout ; en outre, la plupart des gens les suivent. Ces Églises sont gouvernées par Satan, tout simplement : le diable est leur roi. Si les gens de l’Église ne se lèvent pas et ne rejettent pas ces princes de démons, alors eux aussi seront ruinés tôt ou tard. Désormais, des mesures doivent être prises contre ce type d’Églises. Si ceux qui sont capables de pratiquer un peu de vérité ne cherchent pas, alors cette Église sera radiée. S’il n’y a personne dans une Église qui soit prêt à pratiquer la vérité, personne qui puisse témoigner de Dieu, alors cette Église devrait être totalement ostracisée et ses liens avec d’autres Églises doivent être coupés. On appelle cela « enterrer la mort » ; c’est ce que signifie chasser Satan. S’il y a plusieurs brutes locales dans une Église, qu’elles sont suivies par des « petites mouches » qui n’ont absolument aucun discernement, et que les gens d’Église sont toujours incapables de rejeter les liens et la manipulation de ces brutes après avoir vu la vérité, alors ces imbéciles seront éliminés à la fin. Ces petites mouches n’auront peut-être rien fait de terrible, mais elles sont encore plus rusées, encore plus astucieuses et évasives, et tous ceux qui sont comme cela seront éliminés. Aucun ne restera ! Ceux qui appartiennent à Satan seront rendus à Satan, tandis que ceux qui appartiennent à Dieu iront sûrement chercher la vérité : voilà qui est déterminé par leur nature. Que tous ceux qui suivent Satan périssent ! On n’aura aucune pitié pour de telles personnes. Que ceux qui cherchent la vérité la découvrent, et qu’ils prennent plaisir à la parole de Dieu autant que le cœur leur en dit. Dieu est juste ; Il ne fait montre de favoritisme envers personne. Si tu es un diable, alors tu seras incapable de pratiquer la vérité. Si tu es quelqu’un qui cherche la vérité, alors il est certain que tu ne seras pas fait prisonnier par Satan. Cela ne fait aucun doute.

Extrait de « Avertissement à ceux qui ne pratiquent pas la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair

728. Il serait préférable que ces gens qui prétendent suivre Dieu ouvrent les yeux et regardent de plus près pour voir exactement en qui ils croient : est-ce vraiment en Dieu que tu crois ou en Satan ? Si tu sais que tu ne crois pas en Dieu, mais en tes propres idoles, alors mieux vaudrait ne pas prétendre que tu es croyant. Si tu ne sais vraiment pas en qui tu crois, alors, encore une fois, mieux vaudrait ne pas prétendre que tu es croyant. Le dire serait un blasphème ! Personne ne t’oblige à croire en Dieu. Ne dites pas que vous croyez en Moi ; J’ai suffisamment entendu ces paroles et Je ne veux plus les entendre, parce que ce en quoi vous croyez, ce sont les idoles de votre cœur et les brutes locales parmi vous. Ceux qui secouent la tête quand ils entendent la vérité, qui ont un large sourire quand ils entendent parler de la mort, sont la progéniture de Satan et ils sont ceux qui seront éliminés. Dans l’Église, beaucoup de gens n’ont pas de discernement. Quand quelque chose de trompeur se produit, contre toute attente, ils se tiennent du côté de Satan ; ils se sentent même lésés quand ils sont appelés les laquais de Satan. On pourrait dire qu’ils n’ont aucun discernement, mais ils se tiennent toujours du côté où ne se trouve pas la vérité, ils ne se tiennent jamais du côté de la vérité au moment critique, ils ne se dressent jamais pour défendre la vérité. Manquent-ils vraiment de discernement ? Pourquoi, contre toute attente, prennent-ils le parti de Satan ? Pourquoi ne disent-ils jamais un mot juste et raisonnable en faveur de la vérité ? Cette situation est-elle vraiment le résultat de leur confusion momentanée ? Moins les gens ont de discernement, moins ils sont capables de se tenir du côté de la vérité. Qu’est-ce que cela montre ? Cela ne montre-t-il pas que ceux qui n’ont pas de discernement aiment le mal ? Cela n’indique-t-il pas que ceux qui n’ont pas de discernement sont la progéniture fidèle de Satan ? Pourquoi est-ce qu’ils sont toujours capables de se tenir du côté de Satan et de parler le même langage que lui ? Chacune de leurs paroles, de leurs actions et des expressions de leur visage suffit amplement à prouver qu’ils ne sont en rien des amoureux de la vérité, mais plutôt des gens qui détestent la vérité. Qu’ils puissent se tenir du côté de Satan prouve largement que Satan aime vraiment ces diables minables qui se battent pour le bien de Satan toute leur vie. Tous ces faits ne sont-ils pas très clairs ? Si tu es vraiment quelqu’un qui aime la vérité, alors pourquoi n’as-tu aucun respect pour ceux qui pratiquent la vérité, et pourquoi est-ce que tu suis immédiatement ceux qui ne pratiquent pas la vérité dès qu’ils te regardent ? D’où vient ce genre de problème ? Je Me moque que tu aies du discernement ou non. Je Me moque du prix que tu as payé. Je Me moque de la puissance de tes forces et Je Me moque que tu sois une brute locale ou un conducteur porte-étendard. Si tes forces sont grandes, cela ne se produit que par la force de Satan. Si ton prestige est élevé, alors c’est simplement parce que trop nombreux sont ceux qui, autour de toi, ne pratiquent pas la vérité. Si tu n’as pas été expulsé, c’est parce que l’heure n’est pas venue pour l’œuvre d’expulsion, mais l’heure est venue pour l’œuvre d’élimination. Il n’y a pas d’urgence à t’expulser maintenant. J’attends simplement le jour où Je te punirai après que tu auras été éliminé. Quiconque ne pratique pas la vérité sera éliminé !

Extrait de « Avertissement à ceux qui ne pratiquent pas la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair

729. Ceux qui croient véritablement en Dieu sont ceux qui sont prêts à mettre la parole de Dieu en pratique et sont prêts à pratiquer la vérité. Ceux qui sont vraiment capables de rester fermes dans leur témoignage à Dieu sont aussi ceux qui sont prêts à mettre Sa parole en pratique et peuvent réellement se tenir du côté de la vérité. Ceux qui emploient des ruses et qui commettent l’injustice sont tous des gens à qui il manque la vérité et qui font honte à Dieu. Ceux dans l’Église qui provoquent des conflits sont les laquais de Satan, ils sont l’incarnation de Satan. Ces gens-là sont tellement méchants. Ceux qui n’ont aucun discernement et sont incapables de se tenir du côté de la vérité présentent tous de mauvaises intentions et ternissent la vérité. Plus que cela, ils sont les représentants archétypiques de Satan. Ils sont au-delà de la rédemption et seront naturellement éliminés. Ceux qui ne pratiquent pas la vérité ne devraient pas être autorisés à rester dans la maison de Dieu, ni ceux qui démolissent l’Église délibérément. Mais maintenant, ce n’est pas le moment de faire un travail d’expulsion ; ces gens-là seront simplement exposés et éliminés à la fin. Il ne faut plus faire de travail inutile sur ces gens ; ceux qui appartiennent à Satan sont incapables de se tenir du côté de la vérité, alors que ceux qui cherchent la vérité peuvent se tenir du côté de la vérité. Ceux qui ne pratiquent pas la vérité sont indignes de percevoir le chemin de la vérité et sont indignes de témoigner de la vérité. La vérité n’est tout simplement pas destinée à leurs oreilles, mais elle est plutôt destinée à ceux qui la pratiquent. Avant que la fin de chaque personne ne soit révélée, ceux qui perturbent l’Église et interrompent l’œuvre seront d’abord laissés de côté pour être traités plus tard. Une fois l’œuvre terminée, ces gens seront tous exposés et ils seront ensuite éliminés. Pour l’instant, alors que la vérité est délivrée, ils seront ignorés. Lorsque toute la vérité sera révélée à l’humanité, ces gens devront être éliminés ; ce sera le temps où tous les gens seront classés selon leur espèce. Les combines mesquines de ceux qui n’ont pas de discernement entraîneront leur destruction entre les mains des méchants, ils seront détournés par eux pour ne jamais revenir. Enfin, un tel traitement est ce qu’ils méritent, parce qu’ils n’aiment pas la vérité, parce qu’ils sont incapables de se tenir du côté de la vérité, parce qu’ils suivent les méchants, se tiennent du côté des méchants, et parce qu’ils sont de connivence avec les méchants et défient Dieu. Ils savent parfaitement bien que ce que ces méchants irradient est le mal, mais ils endurcissent leur cœur et tournent le dos à la vérité pour les suivre. Ces gens qui ne pratiquent pas la vérité, mais qui font des choses destructrices et abominables, ne commettent-ils pas tous le mal ? Bien qu’il y en ait, parmi eux, qui se qualifient de rois et d’autres qui les suivent, leur nature défiant Dieu n’est-elle pas identique ? Quelle excuse peuvent-ils avoir pour dire que Dieu ne les sauve pas ? Quelle excuse peuvent-ils avoir pour dire que Dieu n’est pas juste ? N’est-ce pas leur propre méchanceté qui les détruira ? N’est-ce pas leur propre rébellion qui les entraînera en enfer ? Ceux qui pratiquent la vérité seront finalement sauvés et rendus parfaits à cause de la vérité. Ceux qui ne pratiquent pas la vérité, à la fin, provoqueront leur propre destruction à cause de la vérité. Telle est la fin qui attend ceux qui pratiquent la vérité et telle est la fin de ceux qui ne la pratiquent pas. Je conseille à ceux qui ne prévoient pas de pratiquer la vérité de quitter l’Église le plus tôt possible afin d’éviter de commettre encore plus de péchés. Quand le temps viendra, il sera trop tard pour regretter. En particulier, ceux qui forment des cliques et créent la division et ces brutes locales dans l’Église doivent partir plus tôt encore. Ces gens qui ont une nature de loup méchant sont incapables de changer. Il vaudrait mieux qu’ils quittent l’Église le plus tôt possible, afin de ne plus jamais perturber la vie décente des frères et sœurs et d’éviter ainsi le châtiment de Dieu. Ceux d’entre vous qui les ont suivis feraient bien de profiter de cette occasion pour réfléchir sur eux-mêmes. Quitterez-vous l’Église avec les méchants, ou resterez-vous et suivrez-vous docilement ? Vous devez examiner attentivement cette question. Je vous donne une nouvelle occasion de choisir, et J’attends votre réponse.

Extrait de « Avertissement à ceux qui ne pratiquent pas la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair

730. De tels hommes ne comprennent rien de la nouvelle œuvre, mais ils sont débordants d’innombrables conceptions. Ils ne remplissent aucune fonction dans l’Église ; au contraire, ils sèment la zizanie et répandent la négativité partout, au point même de se livrer à toutes sortes de mauvaises conduites et de désordres dans l’Église, causant la confusion et le désarroi chez ceux qui manquent de discernement. Ces diables vivants, ces mauvais esprits devraient quitter l’Église le plus tôt possible, de peur que l’Église ne soit endommagée à cause de toi. Tu pourrais ne pas craindre l’œuvre d’aujourd’hui, mais ne crains-tu pas la juste punition de demain ? Il y a un grand nombre de personnes dans l’Église qui sont des pique-assiettes, ainsi qu’un grand nombre qui sont des loups cherchant à perturber l’œuvre naturelle de Dieu. Ce sont tous des démons envoyés par le diable, de méchants loups qui cherchent à dévorer des agneaux à leur insu. Si ces soi-disant hommes ne sont pas expulsés, ils deviennent des parasites pour l’Église et des mites se nourrissant des offrandes. Ces asticots méprisables, ignorants, indignes et répugnants seront un jour punis !

Extrait de « Ceux qui obéissent à Dieu avec un cœur sincère seront sûrement gagnés par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

731. Maintenant, l’efficacité de votre quête est mesurée par ce que vous possédez actuellement. C’est ce qui est utilisé pour déterminer votre fin ; c’est-à-dire que votre fin est révélée par vos sacrifices et vos actions. Votre fin sera révélée par votre quête, votre foi, et ce que vous avez fait. Parmi vous tous, beaucoup ne peuvent pas être sauvés, car la révélation de la fin des gens se fait aujourd’hui, et Je ne serai pas confus dans Mon œuvre ; Je ne conduirai pas dans l’ère suivante ceux qui ne peuvent absolument pas être sauvés. À un certain moment, Mon œuvre sera terminée. Je ne ferai aucune œuvre en ces cadavres puants et sans esprit qui ne peuvent être sauvés du tout. Les derniers jours du salut de l’homme sont arrivés, et Je ne ferai pas une œuvre inutile. Ne pestez pas contre le ciel et la terre. La fin du monde approche. C’est inévitable. Les choses sont arrivées à ce point et, comme être humain, il n’y a rien que tu puisses faire pour les arrêter. Tu ne peux pas changer les choses comme tu le souhaites. Hier, tu n’as payé aucun prix pour chercher la vérité et tu n’as pas été loyal ; aujourd’hui, le moment est venu, tu ne peux pas être sauvé ; demain, tu seras éliminé, et aucune latitude ne sera accordée pour ton salut. Même si Mon cœur est doux et que Je fais tout Mon possible pour te sauver, si tu ne tends pas vers ton propre bien ou n’as aucune pensée en ton intérêt, en quoi cela Me concerne-t-il ?

Extrait de « Pratique (7) », dans La Parole apparaît dans la chair

732. Je vous ai donné beaucoup d’avertissements et vous ai transmis nombre de vérités afin de vous conquérir. Aujourd’hui, vous vous sentez plus riches que dans le passé, vous comprenez de nombreux principes sur la façon dont une personne devrait être, et vous possédez autant de bon sens que les gens fidèles devraient en avoir. Aujourd’hui, c’est ce que vous avez gagné au cours de nombreuses années. Je ne nie pas vos réalisations, mais Je dois dire franchement que Je ne nie pas non plus vos nombreuses désobéissances et rébellions contre Moi pendant ces nombreuses années, car il n’y a pas un saint parmi vous, sans exception, vous êtes des gens corrompus par Satan et les ennemis de Christ. Vos transgressions et vos désobéissances jusqu’à maintenant sont innombrables. Il n’est donc pas du tout étrange que Je Me répète toujours devant vous. Je ne veux pas vivre de cette façon avec vous, mais pour le bien de votre avenir, pour le bien de votre destination, Je vais maintenant revoir encore une fois ce que J’ai déjà dit. J’espère que vous Me le permettrez, J’espère encore plus que vous croirez chaque mot que Je dis, et plus encore, que vous pourrez déduire les implications profondes de Mes paroles. N’ayez pas de doute sur ce que Je dis, et ne prenez pas Mes paroles comme vous le voulez pour les rejeter à volonté. Ce serait pire, et c’est intolérable, selon Moi. Ne jugez pas Mes paroles, prenez-les encore moins à la légère, ou ne dites pas que Je vous tente toujours, ou, ce qui serait pire, ne dites pas que ce que Je vous ai dit manque de précision. Je trouve ces choses intolérables. Parce que vous Me traitez, Moi et tout ce que Je dis, avec tellement de méfiance, ne prenant jamais en compte Mes paroles et M’ignorant, Je dis à chacun de vous avec tout le sérieux : ne liez pas ce que Je dis à la philosophie, ne l’associez pas aux mensonges des charlatans et, plus encore, ne répondez pas à Mes paroles avec mépris. Il est possible que personne dans l’avenir ne puisse vous dire ce que Je vous dis, ou vous parler si charitablement, encore moins vous guider à travers ces points aussi patiemment. Les jours à venir seront consacrés à rappeler les bons moments ou à sangloter fortement, ou à gémir de douleur, ou à passer des nuits sombres sans qu’un brin de vérité ou de vie ne vous soit donné, ou tout simplement, vous attendrez désespérément, ou vous aurez des regrets si amers que vous perdrez la raison… Ces options sont pratiquement incontournables pour chacun de vous, car aucun d’entre vous n’adore vraiment Dieu, car vous vous laissez aller au libertinage et au mal, car vous mélangez à vos croyances, à vos esprits, vos âmes et vos corps, tellement de choses qui n’ont rien à voir avec la vie et la vérité, mais qui en fait leur sont en résistance. Alors, ce que J’espère pour vous, c’est que vous puissiez être conduits vers la route de la lumière. Mon seul espoir est que vous puissiez vous-mêmes vous prendre en charge, que vous puissiez prendre soin de vous-mêmes, et que vous ne mettiez pas tant l’accent sur votre destination, tout en considérant votre comportement et vos transgressions avec indifférence.

Extrait de « Les transgressions conduiront l’homme en enfer », dans La Parole apparaît dans la chair

733. Plus tes transgressions sont nombreuses, moins tu as de chances de gagner une bonne destination. À l’inverse, moins tes transgressions sont nombreuses, plus tu as de chances d’être loué par Dieu. Si tes transgressions augmentent au point qu’il M’est impossible de te pardonner, alors tu auras complètement gaspillé tes chances d’être pardonné. En ce cas, ta destination ne sera pas au-dessus, mais au-dessous. Si tu ne Me crois pas, alors sois audacieux, fais le mal, et ensuite, vois ce que tu en retires. Si tu es une personne sincère qui pratique la vérité, alors tes transgressions peuvent sûrement être pardonnées, et le nombre de tes désobéissances diminuera de plus en plus. Si tu es une personne qui ne veut pas pratiquer la vérité, alors tes transgressions devant Dieu augmenteront sûrement, le nombre de tes désobéissances grandira de plus en plus, jusqu’à ce que tu atteignes la limite, qui sera le moment de ta destruction totale. Ce sera le moment où ton beau rêve de recevoir des bénédictions sera ruiné. Ne considère pas tes transgressions comme les erreurs d’une personne immature ou stupide, n’utilise pas l’excuse que tu ne pratiques pas la vérité parce que ton pauvre calibre en a rendu la pratique impossible, et qui plus est, ne considère pas seulement les transgressions que tu as commises comme les actes de quelqu’un qui n’était pas bien avisé. Si tu te pardonnes facilement et te traites avec générosité, alors Je dis que tu es un lâche qui ne gagnera jamais la vérité, et tes transgressions ne cesseront pas de te hanter, mais t’empêcheront de rencontrer les exigences de la vérité et feront de toi un fidèle compagnon de Satan pour toujours. Mon conseil pour toi reste : ne prête pas attention uniquement à ta destination et ne néglige pas tes transgressions cachées ; prends tes transgressions au sérieux, et ne néglige pas toutes tes transgressions par souci de ta destination.

Extrait de « Les transgressions conduiront l’homme en enfer », dans La Parole apparaît dans la chair

734. Bien qu’une partie de l’essence de Dieu soit l’amour, qu’Il accorde Sa miséricorde à tout le monde, les personnes négligent et oublient le fait que Son essence inclut aussi la dignité. Qu’Il ait de l’amour ne signifie pas que les personnes peuvent librement L’offenser et qu’Il n’a pas de sentiments ni de réactions. Qu’Il ait de la miséricorde ne signifie pas qu’Il n’a pas de principes pour guider Sa manière de traiter les gens. Dieu vit. Il existe vraiment. Il n’est pas une marionnette imaginaire ou autre chose. Puisqu’Il existe, nous devrions écouter attentivement la voix de Son cœur en tout temps, prêter attention à Son attitude et comprendre Ses sentiments. Nous ne devrions pas utiliser les imaginations des personnes pour définir Dieu, et nous ne devrions pas imposer les pensées et les souhaits des personnes sur Dieu, imposant à Dieu le style et la pensée de l’homme au sujet de Sa manière de traiter l’humanité. Si tu fais cela, alors tu fâches Dieu, tu attires la colère de Dieu et tu contestes la dignité de Dieu ! Ainsi, une fois que vous avez compris la gravité de cette chose, Je vous exhorte tous à être attentifs et prudents dans vos actions. Soyez prudents et attentifs quand vous parlez. Et en ce qui concerne la manière dont vous traitez Dieu, plus prudents et attentifs vous serez, mieux ce sera ! Lorsque tu ne comprends pas quelle est l’attitude de Dieu, ne parle pas négligemment, ne sois pas négligent dans tes actions, et ne pose pas d’étiquettes avec négligence. Encore plus, ne tire pas de conclusions arbitrairement. Au lieu de cela, tu devrais attendre et chercher ; cela est aussi une manifestation de la crainte de Dieu et de l’éloignement du mal. Si tu peux atteindre ce but avant tout et avoir cette attitude au-dessus de tout, alors Dieu ne te blâmera pas pour ta bêtise, ton ignorance et ton manque de compréhension des raisons des choses. Au lieu de cela, en raison de ta peur d’offenser Dieu, de ton respect de la volonté de Dieu et de ta volonté de Lui obéir, Dieu se souviendra de toi, te guidera et t’éclairera, ou tolérera ton immaturité et ton ignorance. À l’inverse, si ton attitude envers Lui est irrévérencieuse – jugeant Dieu arbitrairement, devinant et définissant arbitrairement les idées de Dieu – Dieu te condamnera, te disciplinera, te punira même ; ou Il te jugera. Peut-être que ce jugement engage ta fin. Par conséquent, je veux quand même souligner cela une fois de plus : tu dois être prudent et attentif envers tout ce qui vient de Dieu. Ne parle pas négligemment et ne sois pas négligent dans tes actions. Avant de dire quoi que ce soit, tu devrais penser : faire cela fâchera-t-il Dieu ? Faire cela démontre-t-il la crainte de Dieu ? Même pour des questions simples, tu devrais toujours vraiment essayer de comprendre ces questions, vraiment les considérer. Si tu peux vraiment pratiquer ces principes dans tous les domaines, en toutes choses et en tout temps, et adopter une telle attitude, en particulier lorsque tu ne comprends pas quelque chose, alors Dieu te guidera toujours et te donnera toujours un chemin à suivre. Peu importe ce que les gens manifestent, Dieu voit tout clairement, simplement, et Il te donnera une évaluation précise et appropriée de ces manifestations. Une fois que tu auras connu l’épreuve finale, Dieu considérera tout ton comportement et le condensera complètement pour déterminer ta fin. Ce résultat convaincra tout le monde sans l’ombre d’un doute. Ce que Je voudrais vous dire, c’est que tous vos actes, toutes vos actions et toutes vos pensées vont déterminer votre sort.

Extrait de « Comment connaître le tempérament de Dieu et les fruits que Son œuvre portera », dans La Parole apparaît dans la chair

735. Concernant la manière dont les gens cherchent et dont ils approchent Dieu, leur attitude est de la plus haute importance. Ne néglige pas Dieu comme s’Il n’était que de l’air flottant derrière ta tête : pense toujours au Dieu auquel tu crois comme à un Dieu vivant, un vrai Dieu. Il n’est pas là-haut dans le troisième ciel, n’ayant rien à faire. Au contraire, Il observe constamment le cœur de tout un chacun, regardant ce que tu fais, portant attention à chaque petit mot et chaque petit acte, regardant la façon dont tu te comportes et quelle est ton attitude envers Dieu. Que tu sois prêt à te donner à Dieu ou non, ton comportement tout entier, tes pensées et tes idées les plus intimes sont devant Dieu, observés par Dieu. C’est en fonction de ton comportement, en fonction de tes actions et en fonction de ton attitude envers Dieu que Son opinion sur toi et Son attitude envers toi changent constamment. J’aimerais offrir quelques conseils à certaines personnes : ne vous considérez pas comme des petits bébés dans les mains de Dieu, comme s’Il devait vous dorloter, comme s’Il ne pouvait jamais vous quitter, comme si Son attitude envers vous était fixée et ne pouvait jamais changer, et Je vous conseille de cesser de rêver ! Dieu est juste dans Son traitement de toute personne. Il aborde l’œuvre de la conquête et du salut de l’humanité sérieusement. Telle est Sa gestion. Il traite chaque personne sérieusement, non comme un animal de compagnie avec lequel jouer. L’amour de Dieu pour l’homme n’est pas du genre qui dorlote ou qui gâte ; Sa miséricorde et Sa tolérance envers l’humanité ne sont pas indulgentes ou inconscientes. Au contraire, dans Son amour pour l’humanité, Dieu chérit, prend pitié et respecte la vie ; Sa miséricorde et Sa tolérance transmettent ce qu’Il attend de l’homme ; Sa miséricorde et Sa tolérance sont ce dont humanité a besoin pour survivre. Dieu est vivant et Dieu existe réellement. Son attitude envers l’humanité est fondée sur des principes, n’est pas dogmatique du tout et elle peut changer. Sa volonté pour l’humanité est en train de changer graduellement et de se transformer avec le temps, selon les circonstances et selon l’attitude de chaque personne. Par conséquent, tu devrais savoir au fond de toi, de manière parfaitement claire, que l’essence de Dieu est immuable et que Son tempérament sera manifesté à des moments différents et dans des contextes différents. Tu ne penses peut-être pas que cela soit une chose grave et tu utilises tes propres conceptions pour imaginer la manière dont Dieu devrait faire les choses. Mais il y a des moments où ce qui est vrai, c’est tout le contraire de ton point de vue, et en utilisant tes propres conceptions pour tenter d’évaluer Dieu, tu L’as déjà mis en colère. C’est ainsi parce que Dieu ne fonctionne pas comme tu le penses, et Dieu ne traitera pas de cette chose comme tu dis qu’Il le fera. Et donc, Je te rappelle d’être attentif et prudent dans ton approche de tout ce qui t’entoure et d’apprendre à suivre le principe de la marche dans la voie de Dieu en toutes choses – craindre Dieu et s’éloigner du mal. Tu dois développer une bonne compréhension des questions de la volonté de Dieu et de l’attitude de Dieu. Cherche des gens éclairés qui te le communiqueront, et cherche sincèrement. Ne considère pas le Dieu de ta croyance comme une marionnette, jugeant arbitrairement, tirant des conclusions arbitraires, ne réservant pas à Dieu le respect qui Lui revient. Dans le processus de salut de Dieu, quand Il détermine ta fin, peu importe s’Il t’accorde la miséricorde et la tolérance, ou le jugement et le châtiment, Son attitude envers toi n’est pas fixée. Elle dépend de ton attitude envers Dieu et de ta compréhension de Dieu. Ne laisse pas un aspect passager de ta connaissance ou de ta compréhension de Dieu Le définir à perpétuité. Ne croyez pas en un Dieu mort. Croyez en un Dieu vivant.

Extrait de « Comment connaître le tempérament de Dieu et les fruits que Son œuvre portera », dans La Parole apparaît dans la chair

736. Crois-tu pouvoir agir comme il te plaît vis-à-vis du Christ tant que tu es loyal envers le Dieu du ciel ? Faux ! Ton ignorance du Christ est une ignorance du Dieu du ciel. Peu importe ta loyauté envers le Dieu du ciel, elle n’est que discours creux et faux-semblant, car le Dieu sur terre ne joue pas seulement un rôle dans le fait que l’homme reçoit la vérité et un savoir plus profond, mais Il joue un rôle encore plus important dans la condamnation de l’homme et, plus tard, dans la saisie des faits pour punir les méchants. As-tu compris les résultats bénéfiques et nuisibles, ici ? En as-tu fait l’expérience ? J’aimerais qu’un jour prochain vous compreniez cette vérité : pour connaître Dieu, il faut connaître non seulement le Dieu du ciel, mais, plus important encore, le Dieu sur terre. Ne confondez pas vos priorités ni ne permettez à ce qui est secondaire de remplacer ce qui est principal. Ce n’est que de cette façon que tu pourras véritablement construire une bonne relation avec Dieu, te rapprocher de Dieu et conduire ton cœur plus près de Lui. Si tu as la foi depuis de nombreuses années et que tu es associé avec Moi depuis longtemps, mais que tu restes loin de Moi, alors, Je le dis, cela doit être que tu offenses souvent le tempérament de Dieu, et ta fin sera très difficile à imaginer. Si les nombreuses années d’association avec Moi ont non seulement échoué à te transformer en une personne qui a de l’humanité et la vérité, mais, au contraire, a enraciné tes voies mauvaises dans ta nature, et non seulement tu as deux fois plus la folie des grandeurs qu’avant, mais tes malentendus à Mon égard se sont aussi multipliés, de sorte que tu en arrives à Me considérer comme ton petit acolyte, alors Je dis que ton affliction n’est plus superficielle, mais a pénétré l’intérieur de tes os. Il ne te reste plus qu’à attendre que tes arrangements funéraires soient faits. Inutile de Me supplier alors d’être ton Dieu, car tu as commis un péché qui mérite la mort, un péché impardonnable. Même si Je pouvais avoir pitié de toi, le Dieu du ciel insisterait pour prendre ta vie, car ton offense à l’encontre du tempérament de Dieu n’est pas un problème ordinaire, mais c’en est un d’une nature très grave. Quand l’heure viendra, ne Me reproche pas de ne pas t’avoir informé avant. Tout revient à ceci : quand tu t’associes avec le Christ – le Dieu sur terre – comme avec un homme ordinaire, c’est-à-dire, quand tu crois que ce Dieu n’est rien d’autre qu’un homme, c’est alors que tu périras. C’est Mon seul avertissement à vous tous.

Extrait de « Comment connaître le Dieu sur terre », dans La Parole apparaît dans la chair

737. Laisse-Moi te dire une vérité : aujourd’hui il importe très peu que ton cœur soit révérant ou non. Je n’en suis jamais anxieux ni inquiet. Mais Je dois aussi te dire ceci : toi, cette « personne de talent » qui n’apprend pas et reste ignorante, tu finiras par être abattue par ton ingéniosité insignifiante et orgueilleuse. C’est toi qui souffriras et qui seras châtié. Je ne serai pas assez stupide pour t’accompagner alors que tu continues de souffrir en enfer, car Je ne suis pas de la même espèce que toi. N’oublie pas que tu es un être créé que J’ai maudit et que J’instruis et sauve, cependant. Il n’y a rien chez toi dont Je ne veuille Me départir. Quel que soit le moment où J’accomplis Mon œuvre, Je ne suis contraint par aucune personne, aucun événement, ni aucun objet. Mon attitude et Ma perspective vis-à-vis du genre humain sont toujours restées les mêmes. Je ne suis pas particulièrement bien disposé à ton égard, car tu es une annexe de Ma gestion et loin d’être plus exceptionnel que n’importe quel autre être. Voici le conseil que Je te donne : à tout moment, tu dois te souvenir que tu n’es rien de plus qu’une créature de Dieu ! Bien que tu partages ta vie avec Moi, tu dois connaître ta propre identité ; n’aie pas une trop haute opinion de toi-même. Même si Je ne te fais pas de reproches ni ne te traite, mais t’accueille avec un visage souriant, cela ne suffit pas pour prouver que tu sois de la même espèce que Moi. Toi, tu dois savoir que tu es quelqu’un qui cherche la vérité, tu n’es pas la vérité elle-même ! Tu dois sans cesse être prêt à changer en accord avec Ma parole. Tu ne peux pas y échapper. Je t’encourage fortement à essayer d’apprendre quelque chose pendant ce temps précieux, en cette rare opportunité. Ne te moque pas de Moi : Je n’ai pas besoin que tu recoures à la flatterie pour tenter de Me tromper. Quand tu Me cherches, ce n’est pas tout à fait pour Moi, mais plutôt pour toi-même !

Extrait de « Ceux qui n’apprennent pas et restent ignorants ne sont-ils pas des bêtes ? », dans La Parole apparaît dans la chair

738. Chaque homme, au cours de sa vie de foi en Dieu, a résisté à Dieu et L’a trompé à certains moments. Certains méfaits n’ont pas besoin d’être enregistrés comme une offense, mais certains sont impardonnables ; car il y a beaucoup de faits qui transgressent les décrets administratifs, c’est-à-dire qui offensent le tempérament de Dieu. Plusieurs qui sont préoccupés par leur propre destin peuvent demander quels sont ces actes. Vous devriez savoir que vous êtes arrogants et hautains par nature et ne voulez pas vous soumettre aux faits. Pour cette raison, Je vous le dirai bientôt après que vous aurez réfléchi sur vous-mêmes. Je vous exhorte à obtenir une meilleure compréhension du contenu des décrets administratifs et à faire un effort pour connaître le tempérament de Dieu. Autrement, vous aurez du mal à garder vos lèvres scellées et à empêcher vos langues de se livrer trop librement à des discours prétentieux, et vous offenserez involontairement le tempérament de Dieu et sombrez dans les ténèbres, perdant la présence du Saint-Esprit et la lumière. Comme vous êtes sans principes quand vous agissez, faisant ou disant ce que tu ne devrais pas, tu recevras une rétribution appropriée. Tu devrais savoir que même si tu es sans principes en paroles et en actes, Dieu a de bons principes pour les deux. La raison pour laquelle tu reçois une rétribution, c’est parce que tu as offensé Dieu, pas un homme. Si, dans ta vie tu commets de nombreuses offenses contre le tempérament de Dieu, alors tu deviendras forcément un enfant de l’enfer. À l’homme, il peut sembler que tu aies seulement commis quelques actes qui ne correspondent pas à la vérité, et rien de plus. Es-tu conscient, cependant, qu’aux yeux de Dieu, tu es déjà quelqu’un pour qui il n’y a plus de sacrifice d’expiation ? Parce que tu as plus d’une fois transgressé les décrets administratifs de Dieu et, en plus, tu n’as manifesté aucun signe de repentance, tu n’as donc pas d’autre choix que de tomber en enfer où Dieu punit l’homme.

Extrait de « Trois admonitions », dans La Parole apparaît dans la chair

739. Quiconque ne révère pas Dieu et n’a pas un cœur qui tremble de peur transgressera facilement les décrets administratifs de Dieu. Plusieurs servent Dieu sur la foi de leur passion, mais n’ont aucune compréhension des décrets administratifs de Dieu, encore moins aucune idée des implications de Ses paroles. Et ainsi, avec leurs bonnes intentions, ils finissent souvent par faire des choses qui perturbent la gestion de Dieu. Dans les cas graves, ils sont jetés dehors, privés de toute autre chance de Le suivre et sont jetés en enfer, coupés de toute association avec la maison de Dieu. Ces gens travaillent dans la maison de Dieu sur la foi de leurs bonnes intentions ignorantes et finissent par mettre le tempérament de Dieu en colère. Les gens apportent à la maison de Dieu leurs manières de servir les responsables et les seigneurs et essayent de les mettre en service, pensant vainement qu’elles peuvent être appliquées là avec une telle aisance. Jamais ils n’ont imaginé que Dieu n’a pas le tempérament d’un agneau, mais celui d’un lion. Par conséquent, ceux qui s’associent à Dieu pour la première fois sont incapables de communiquer avec Lui, car le cœur de Dieu est différent de celui de l’homme. C’est seulement après avoir compris beaucoup de vérités que tu peux continuellement parvenir à connaître Dieu. Cette connaissance n’est pas composée de phrases ou de doctrines, mais peut être utilisée comme un trésor au moyen duquel tu entres en confiance étroite avec Dieu, et comme preuve qu’Il prend plaisir en toi. Si tu manques de la réalité de la connaissance et n’es pas équipé de la vérité, alors ton service passionné ne peut que t’attirer la haine et l’horreur de Dieu.

Extrait de « Trois admonitions », dans La Parole apparaît dans la chair

740. Chaque phrase que J’ai prononcée contient le tempérament de Dieu en elle. Vous feriez bien de réfléchir attentivement à Mes paroles et vous en tirerez certainement grand profit. L’essence de Dieu est très difficile à saisir, mais J’ai confiance que vous ayez tous au moins une quelconque idée du tempérament de Dieu. J’espère alors que vous Me montrerez ce qui n’offense pas le tempérament de Dieu, et que vous le mettrez davantage en action. Alors Je serai rassuré. Par exemple, garde Dieu dans ton cœur en tout temps. Quand tu agis, que ce soit selon Ses paroles. Cherche Ses intentions en toutes choses, et abstiens-toi de faire ce qui ne respecte pas et déshonore Dieu. Encore moins devrais-tu reléguer Dieu au fond de ton esprit pour combler le vide futur dans ton cœur. Si tu fais cela, tu auras offensé le tempérament de Dieu. À nouveau, supposons que tu ne fasses jamais de remarques ou de plaintes blasphématoires contre Dieu pendant toute ta vie et, à nouveau, supposons que tu sois capable de t’acquitter correctement de tout ce qu’Il t’a confié et aussi de te soumettre à toutes Ses paroles pendant toute ta vie, alors tu auras évité de transgresser les décrets administratifs. Par exemple, si tu as déjà dit : « Pourquoi est-ce que je ne pense pas qu’Il soit Dieu ? », « Je pense que ces mots ne sont rien de plus qu’une illumination du Saint-Esprit », « À mon avis, tout ce que Dieu fait n’est pas nécessairement juste », « L’humanité de Dieu n’est pas supérieure à la mienne », « Les paroles de Dieu ne sont tout simplement pas crédibles », ou si tu as tenu d’autres remarques de jugement de ce genre, alors Je t’exhorte à confesser tes péchés et à te repentir plus souvent. Sinon, tu n’auras jamais la chance d’être pardonné, car tu n’offenses pas un homme, mais Dieu Lui-même. Tu peux croire que tu juges un homme, mais l’Esprit de Dieu ne le considère pas de cette façon. Ton manque de respect envers Sa chair équivaut à Lui manquer de respect. Cela étant ainsi, n’as-tu pas offensé le tempérament de Dieu ? Tu dois te rappeler que tout ce qui est fait par l’Esprit de Dieu est fait afin de protéger Son œuvre dans la chair et afin que cette œuvre soit bien faite. Si tu négliges cela, alors Je dis que tu es quelqu’un qui ne pourra jamais réussir à croire en Dieu. Puisque tu as provoqué la colère de Dieu, alors Il utilisera une punition appropriée pour te donner une leçon.

Extrait de « Il est très important de comprendre le tempérament de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

741. Après avoir compris le tempérament de Dieu et ce qu’Il a et est, avez-vous abouti à quelque conclusion sur la manière dont vous devriez traiter Dieu ? Pour finir, en réponse à cette question, J’aimerais vous donner trois conseils. Le premier : ne teste pas Dieu. Peu importe à quel point tu comprends Dieu, peu importe à quel point tu connais Son tempérament, surtout, ne Le teste pas. Le deuxième : n’entre pas en compétition avec Dieu pour le statut. Peu importe quel type de statut Dieu te donne ou quel genre de travail Il te confie, peu importe quel type de devoir Il te demande d’accomplir et peu importe combien tu t’es dépensé et combien tu as sacrifié pour Dieu, surtout, n’entre pas en compétition avec Dieu pour le statut. Le troisième : ne rivalise pas avec Dieu. Peu importe si tu comprends ou si tu peux te soumettre à ce que Dieu fait avec toi, à ce qu’Il arrange pour toi et aux choses qu’Il t’apporte, surtout, ne rivalise pas avec Dieu. Si tu peux suivre ces trois conseils, alors tu seras plutôt à l’abri et tu ne seras pas susceptible de mettre Dieu en colère.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III », dans La Parole apparaît dans la chair

742. Il y a de nombreuses personnes qui ne cherchent pas la vie ; même s’il y en a qui, en fait, cherchent la vie, leur nombre ne constitue qu’une petite poignée. Les gens sont préoccupés par leur avenir et ne prêtent aucune attention à la vie. Certains se rebellent contre Dieu et Lui résistent, Le jugent derrière Son dos et ne pratiquent pas la vérité. On ignore ces personnes pour l’instant ; dans l’immédiat, on ne fait rien à ces fils de la rébellion, mais à l’avenir, tu vivras dans les ténèbres, pleurant et grinçant des dents. Tu ne ressens pas combien la lumière est précieuse lorsque tu vis en elle, mais tu reconnaîtras combien elle est précieuse lorsque tu vivras dans la nuit sombre, et tu seras alors désolé. Tu te sens bien maintenant, mais le jour viendra où tu seras désolé. Lorsque viendra cette journée, que les ténèbres descendront et que la lumière ne sera jamais plus, il sera trop tard pour des regrets. C’est parce que tu ne comprends toujours pas l’œuvre d’aujourd’hui que tu manques de chérir le temps que tu as maintenant. Une fois que l’œuvre de l’ensemble de l’univers commencera, ce qui veut dire, lorsque tout ce que Je dis aujourd’hui se sera avéré, de nombreuses personnes se tiendront la tête entre les mains et verseront des larmes d’angoisse. Ce faisant, ne tomberont-elles pas dans les ténèbres, pleurant et grinçant des dents ? Toutes les personnes qui cherchent véritablement la vie et sont rendues complètes peuvent être utilisées, alors que tous les fils de rébellion qui sont inaptes à être utilisés tomberont dans les ténèbres. Ils seront dépourvus de l’œuvre du Saint-Esprit et incapables de comprendre quoi que ce soit. Ils seront en proie aux gémissements, ayant été abandonnés à la punition. Si tu es bien équipé dans cette étape de l’œuvre et que tu as grandi dans ta vie, alors tu es apte à être utilisé. Si tu n’es pas bien équipé, alors, même si tu es choisi pour la prochaine étape de l’œuvre, tu seras inapte à être utilisé. À ce moment-là, même si tu veux t’équiper, tu n’auras pas une autre occasion. Dieu sera parti. Où irais-tu pour trouver ce genre d’opportunité qui se présente à toi maintenant ? Où irais-tu pour recevoir l’exercice qui t’est personnellement fourni par Dieu ? À ce moment-là, Dieu ne parlera pas personnellement ni ne fera entendre Sa voix. Tu ne seras en mesure que de lire ce qui est dit aujourd’hui ; alors, comment la compréhension viendra-t-elle facilement ? Comment la vie future pourrait-elle être meilleure que celle d’aujourd’hui ? À ce moment-là, n’endureras-tu pas une mort vivante, pleurant et grinçant des dents ? Les bénédictions te sont accordées maintenant, mais tu ne sais pas comment en profiter ; tu vis dans la bénédiction, et pourtant tu en restes inconscient. Cela prouve que tu es condamné à souffrir ! Aujourd’hui, certaines personnes résistent, certaines se rebellent, certaines font ceci ou cela. Je vous ignore simplement, mais ne pensez pas que Je ne suis pas au courant de ce que vous manigancez. Est-ce que Je ne comprends pas votre essence ? Pourquoi continuez-vous à M’affronter ? Ne crois-tu pas en Dieu, pour chercher la vie et les bénédictions pour ton propre bien ? N’est-ce pas pour ton propre bien que tu as la foi ? En ce moment, Je fais l’œuvre de la conquête seulement en parlant, et une fois que cette œuvre de conquête sera achevée, ta fin sera évidente. Dois-Je te le dire explicitement ?

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

743. Tu as peut-être beaucoup souffert en ton temps, mais tu ne comprends toujours rien ; tu ignores tout de la vie. Bien que tu aies été châtié et jugé, tu n’as pas du tout changé, et au plus profond de toi-même, tu n’as pas gagné la vie. Lorsqu’il sera question de tester ton travail, tu expérimenteras une épreuve aussi violente que le feu, voire même une plus grande tribulation. Ce feu transformera tout ton être en cendres. En tant qu’homme dépourvu de vie, ne possédant pas une once d’or pur à l’intérieur, encore enlisé dans l’ancien tempérament corrompu, et qui n’est même pas capable de faire du bon travail en tant que faire-valoir, comment ne pourrais-tu pas être éliminé ? Quelle est l’utilité de l’œuvre de la conquête pour quelqu’un qui vaut moins qu’un centime, quelqu’un qui ne possède pas la vie ? Quand ce moment viendra, vos jours seront plus difficiles que ceux de Noé et de Sodome ! Tes prières ne te feront alors aucun bien. Comment pourrais-tu revenir plus tard et te repentir de nouveau quand l’œuvre du salut est déjà terminée ? Une fois que toute l’œuvre du salut a été faite, il n’y en aura plus. Ce qu’il y aura, c’est le début de l’œuvre de la punition de ceux qui sont mauvais. Tu résistes, tu te rebelles et tu fais des choses que tu sais être mauvaises. N’es-tu pas la cible d’une punition sévère ? Je te l’explique clairement aujourd’hui. Si tu choisis de ne pas écouter, quand le désastre te frappera plus tard, ne sera-t-il pas trop tard si, alors seulement, tu commences à ressentir des regrets et commences à croire ? Je te donne une chance de te repentir aujourd’hui, mais tu es peu disposé à le faire. Combien de temps veux-tu attendre ? Jusqu’au jour du châtiment ? Je ne Me souviens pas, aujourd’hui, de tes transgressions passées ; Je te pardonne sans cesse, Me détournant de ton côté négatif pour ne regarder que ton côté positif, parce que toutes Mes paroles et Mon œuvre présentes visent à te sauver, et Je n’ai aucune mauvaise intention envers toi. Et pourtant, tu refuses d’entrer ; tu ne peux pas faire la différence entre le bien et le mal, et tu ne sais pas comment apprécier la gentillesse. De telles personnes n’attendent-elles pas simplement l’arrivée de la punition et de la juste rétribution ?

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

744. J’espère seulement que dans la dernière étape de Mon œuvre, vous serez capables d’agir de façon remarquable, dévoués de tout cœur, et que vous ne serez plus tièdes. Bien sûr, J’espère aussi que vous pourrez tous avoir une bonne destination. Toutefois, J’ai toujours Mon exigence, qui est que vous preniez la meilleure décision en M’offrant votre unique et ultime dévotion. Si quelqu’un n’a pas cette unique dévotion, cette personne deviendra sûrement un trésor possédé par Satan et Je ne la garderai pas pour l’utiliser, mais l’enverrai à la maison pour que ses parents s’occupent d’elle. Mon œuvre vous est d’une grande aide ; ce que J’espère obtenir de vous est un cœur qui soit honnête et qui aspire à s’élever, mais jusqu’à présent, Mes mains demeurent vides. Pensez à cela : si un jour, J’ai toujours autant de chagrin, au point de manquer de mots, quelle sera alors Mon attitude envers vous ? Serai-Je aussi aimable que maintenant ? Mon cœur sera-t-il aussi serein que maintenant ? Comprenez-vous les sentiments d’une personne qui a soigneusement labouré le champ, mais n’a pu récolter un seul grain ? Comprenez-vous à quel point le cœur de quelqu’un est blessé quand on lui a porté un grand coup ? Pouvez-vous goûter à l’amertume d’une personne, jadis si pleine d’espoir, qui a dû se séparer de quelqu’un en mauvais termes ? Avez-vous vu la colère qui émane d’une personne qui a été provoquée ? Pouvez-vous connaître l’envie de vengeance d’une personne qui a été traitée avec hostilité et malhonnêteté ? Si vous comprenez la mentalité de ces personnes, alors Je pense qu’il ne devrait pas vous être difficile d’imaginer l’attitude qu’aura Dieu à l’heure de Sa rétribution ! Pour finir, J’espère que vous ferez tous de sérieux efforts dans l’intérêt de votre propre destination, même si vous feriez mieux de ne pas user de moyens fourbes dans vos efforts, sinon, Je continuerai à être déçu de vous dans Mon cœur. Or, à quoi conduit cette déception ? Ne vous trompez-vous pas ? Les gens qui pensent à leur destination, mais la détruisent, sont ceux qui sont les moins capables d’être sauvés. Même si de telles personnes deviennent exaspérées, qui les prendrait en pitié ? En somme, Je souhaite encore que vous ayez une destination qui soit à la fois convenable et bonne et, plus encore, J’espère qu’aucun de vous ne tombera dans le désastre.

Extrait de « De la destination », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent : B. Sur les exhortations et les consolations de Dieu envers l’homme

Suivant : XVII. Paroles sur les normes de Dieu pour définir la fin de l’homme et sur la fin de chaque type de personne

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Dieu Lui-même, l’Unique I

L’autorité de Dieu (I)Mes derniers échanges ont porté sur l’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même. Après avoir entendu ces...

La vision de l’œuvre de Dieu (1)

Jean avait travaillé sept ans pour Jésus et avait déjà préparé la voie quand Jésus est arrivé. Avant cela, l’évangile du royaume des cieux...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre