Dieu Lui-même, l’Unique IX

Dieu est la source de vie pour toutes choses (III)

Au cours de cette période, nous avons parlé de beaucoup de choses liées à la connaissance de Dieu et nous avons récemment parlé d’un thème qui est lié à cela et qui est d’une grande importance. Quel est ce thème ? (Dieu est la source de vie pour toutes choses.) Il semble que les points et le thème dont j’ai parlé aient fait une impression claire sur tout le monde. La dernière fois, nous avons parlé de quelques aspects de l’environnement de survie que Dieu a créé pour l’humanité, ainsi que des nombreux genres de soutien nécessaire à la vie des gens, que Dieu a préparés pour l’humanité. En fait, ce que fait Dieu ne se limite pas à la préparation d’un environnement de survie pour les hommes ni à la préparation de leur subsistance quotidienne. Au contraire, cela consiste à achever une grande partie d’une œuvre mystérieuse et nécessaire concernant de nombreuses facettes et de nombreux aspects différents pour la survie des gens et pour la vie de l’humanité. Tous ces actes sont de Dieu. Ces actes de Dieu ne sont pas limités seulement à Sa préparation d’un environnement de survie et de la subsistance quotidienne des gens : elles ont une portée beaucoup plus large que cela. En plus de ces deux types d’œuvres, Il prépare également de nombreux environnements et de nombreuses conditions de survie nécessaires pour que l’homme vive. C’est le thème dont nous allons discuter aujourd’hui. Il est également lié aux actes de Dieu ; autrement, en parler ici n’aurait aucun sens. Si les gens veulent connaître Dieu, mais n’ont qu’une compréhension littérale du mot « Dieu » ou des divers aspects de ce que Dieu a et est, alors ce n’est pas une vraie compréhension. Alors, quelle est la voie de la connaissance de Dieu ? C’est d’en arriver à Le connaître dans tous Ses nombreux aspects. Alors, nous devons tenir un échange plus approfondi au sujet des actes de Dieu du temps où Il a créé toutes choses.

Depuis que Dieu a créé toutes choses, elles ont fonctionné et continué à progresser de manière ordonnée et conformément aux lois qu’Il a prescrites. Sous Son regard, sous Son règne, l’humanité a survécu et, pendant tout ce temps, toutes choses ont évolué de manière ordonnée. Rien ne peut changer ni détruire ces lois. C’est à cause du règne de Dieu que tous les êtres peuvent se multiplier et c’est à cause de Son règne et de Sa gestion que tous les êtres peuvent survivre. Autrement dit, sous le règne de Dieu, tous les êtres naissent, prospèrent, disparaissent et se réincarnent de façon ordonnée. À l’arrivée du printemps, une pluie fine fait sentir que la nouvelle saison est dans l’air et humidifie la terre. Le sol commence à dégeler et l’herbe perce le sol et se met à pousser, tandis que les arbres reverdissent. Tous ces êtres vivants donnent à la terre une nouvelle vitalité. C’est ce que donnent à voir tous les êtres qui naissent et prospèrent. Toutes sortes d’animaux sortent de leurs antres pour sentir la chaleur du printemps et commencer une nouvelle année. Tous les êtres se prélassent dans la chaleur de l’été et jouissent de la douce température de la saison. Ils croissent rapidement. Les arbres, l’herbe et toutes les sortes de plantes poussent très rapidement, jusqu’à finalement fleurir et donner des fruits. Tous les êtres sont occupés pendant l’été, y compris les humains. Les pluies automnales apportent la fraîcheur de la nouvelle saison et tous les genres d’êtres vivants commencent à percevoir l’arrivée de la période des récoltes. Tous les êtres portent leurs fruits et les humains commencent à récolter ces diverses sortes de fruits pour avoir de la nourriture prête pour l’hiver. En hiver, tous les êtres commencent lentement à retrouver la tranquillité et à se reposer tandis que le froid arrive et les hommes prennent également une pause au cours de cette saison. D’une saison à l’autre, ces transitions du printemps à l’hiver, en passant par l’été et l’automne, ces changements se produisent tous au rythme des lois établies par Dieu. Par ces lois, Il conduit toutes choses et toute l’humanité et Il a établi pour l’humanité une manière de vivre riche et colorée, préparant un environnement de survie qui a des températures et des saisons variées. C’est pourquoi, dans ce genre d’environnement de survie ordonné, les humains peuvent survivre et se multiplier de manière ordonnée. Les humains ne peuvent pas modifier ces lois et aucune personne ni aucun être ne peut les briser. Bien que d’innombrables changements se soient produits – des mers sont devenues des champs, tandis que des champs sont devenus des mers – ces lois continuent d’exister. Elles existent parce que Dieu existe et à cause de Son règne et de Sa gestion. Avec ce type d’environnement ordonné et à grande échelle, la vie des hommes prospère au milieu de ces lois et de ces règlements. En vertu de ces lois, les hommes ont prospéré de génération en génération et les hommes ont survécu de génération en génération en vertu de ces lois. Les hommes ont profité de cet environnement de survie ordonné, ainsi que de toutes les nombreuses choses créées par Dieu pendant des générations et des générations. Même si les gens ont l’impression que ces types de lois sont innés, et les considèrent dédaigneusement pour acquis et même s’ils ne peuvent pas sentir que Dieu orchestre ces lois, que Dieu règne sur ces lois, quoi qu’il en soit, Dieu est toujours engagé dans cette œuvre inchangeable. Son but dans cette œuvre inchangeable est la survie de l’humanité et la perpétuation de l’humanité.

Dieu établit des limites pour toutes choses, de manière à nourrir toute l’humanité

Aujourd’hui, Je vais parler du thème de la façon dont ce genre de lois que Dieu a établies sur toutes choses nourrit toute l’humanité. C’est un thème plutôt vaste. Nous pouvons donc le diviser en plusieurs parties et en discuter une à la fois afin qu’elles puissent être clairement définies pour vous. De cette façon, il sera plus facile pour vous de le saisir et vous pourrez le comprendre graduellement.

Alors, commençons par la première partie. Quand Dieu a créé toutes choses, Il a tracé les limites des montagnes, des plaines, des déserts, des collines, des rivières et des lacs. Sur la terre, il y a des montagnes, des plaines, des déserts et des collines, ainsi qu’une variété de plans d’eau. Ils constituent différents types de terrains, n’est-ce pas ? Entre eux, Dieu a tracé des limites. Quand nous parlons de tracer des limites, cela signifie que les montagnes ont leurs délimitations, les plaines ont leurs propres délimitations, les déserts ont certaines limites et les collines ont une région fixe. Il y a aussi un nombre fixe de plans d’eau tels que les rivières et les lacs. C’est-à-dire que lorsque Dieu a créé toutes choses, Il a tout divisé très clairement. Dieu a déjà déterminé le kilométrage du rayon de n’importe quelle montagne et son étendue. Dieu a aussi déterminé le kilométrage du rayon de n’importe quelle plaine et son étendue. Lors de la création de toutes choses, Il a également déterminé les limites des déserts, ainsi que l’étendue des collines, leur hauteur et ce qui les entoure : tout cela a été déterminé par Lui. Il a déterminé le cours des rivières et l’étendue des lacs au moment où Il les a créés : ils ont tous leurs limites. Alors, que voulons-nous dire quand nous parlons de « limites » ? Nous venons tout juste de parler de la façon dont Dieu règne sur toutes choses en établissant des lois pour toutes choses. Autrement dit, l’étendue et les limites des montagnes ne diminueront ou n’augmenteront pas en raison de la rotation de la terre ou du passage du temps. Elles sont fixées, inchangeables, et c’est Dieu qui dicte leur caractère inchangeable. Quant aux régions des plaines, leur étendue et les limites qui les entourent, cela a été fixé par Dieu. Elles ont leurs limites et, de ce fait, il serait impossible à une motte de terre de s’élever au hasard du sol d’une plaine. La plaine ne deviendra pas tout d’un coup une montagne, ce serait impossible. Voilà ce que signifient les lois et les limites dont nous venons de parler. Quant aux déserts, nous ne parlerons pas ici des fonctions spécifiques des déserts ou de tout autre type de terrain ou de lieu géographique, mais seulement de leurs limites. Sous le règne de Dieu, les limites du désert n’augmenteront pas non plus, car Dieu lui a donné sa loi, ses limites. L’ampleur de son étendue, sa fonction, ce qui l’entoure et sa localisation : tout cela a déjà été fixé par Dieu. Le désert ne dépassera pas ses limites, ne changera pas d’endroit et sa zone ne s’étendra pas arbitrairement. Bien que le flot des étendues d’eau comme les rivières et les lacs soit ordonné et continu, jamais ceux-ci ne déborderont ni ne dépasseront leurs limites. Ils coulent tous dans une direction, la direction appropriée, de manière ordonnée. Ainsi, en vertu des lois du règne de Dieu, aucune rivière ni aucun lac ne tariront arbitrairement, ou ne modifieront arbitrairement la direction ou la quantité de leurs flots à cause de la rotation de la terre ou du passage du temps. Tout cela est sous le contrôle de Dieu. Autrement dit, toutes les choses que Dieu a créées au milieu de cette humanité ont une place, une région et des limites fixes. C’est-à-dire que, lorsque Dieu a créé toutes choses, leurs limites ont été établies et elles ne peuvent pas être modifiées, renouvelées ou changées arbitrairement. Que veut dire « arbitrairement » ? Cela signifie que les êtres ne se déplaceront pas, ne s’étendront pas, ni ne modifieront par hasard leur forme originale en raison du temps, de la température ou de la vitesse de rotation de la terre. Par exemple, une montagne a une certaine hauteur, sa base a une certaine superficie, elle a une certaine altitude et elle a une certaine quantité de végétation. Tout cela est planifié et calculé par Dieu et cela ne sera pas modifié arbitrairement. Quant aux plaines, la majorité des humains habitent dans les plaines, et aucun changement de climat n’aura d’effet sur leurs régions ou la valeur de leur existence. Même ce que contiennent ces terrains et ces environnements géographiques variés créés par Dieu ne sera pas arbitrairement changé. Par exemple, la composition du désert, ses types de gisements minéraux, la quantité de sable contenue dans le désert et sa couleur, l’épaisseur du désert : cela ne changera pas arbitrairement. Pourquoi cela ne changera-t-il pas arbitrairement ? C’est à cause du règne de Dieu et de Sa gestion. Dans tous ces différents terrains et environnements géographiques qu’Il a créés, Dieu gère tout d’une manière planifiée et ordonnée. Ainsi, tous ces environnements géographiques existent encore et remplissent encore leurs fonctions des milliers, voire des dizaines de milliers d’années après leur création par Dieu. Même s’il y a certaines périodes où des volcans entrent en éruption, où des tremblements de terre se produisent et même s’il y a des glissements de terrain majeurs, Dieu ne permettra absolument pas que tout type de terrain perde sa fonction originale. C’est seulement à cause de cette gestion par Dieu, à cause de Son règne et de Son contrôle sur ces lois que tout cela – tout cela que voit l’humanité et dont elle profite – peut survivre d’une manière ordonnée sur la terre. Alors, pourquoi Dieu gère-t-Il tous ces terrains variés qui existent sur la terre de cette façon ? Parce qu’Il veut que les êtres vivants qui survivent dans des environnements géographiques variés aient tous un environnement stable et qu’ils soient en mesure de continuer à vivre et à se multiplier au sein de cet environnement stable. Toutes ces choses – celles qui se meuvent et celles qui sont immobiles, celles qui respirent à travers leurs narines et celles qui ne le peuvent pas – constituent un environnement de survie unique pour l’humanité. Seul ce genre d’environnement est en mesure de nourrir l’homme de génération en génération et seul ce genre d’environnement permet à l’homme de continuer à survivre en paix de génération en génération.

Ce que Je viens de dire est un thème plutôt vaste, donc il semble peut-être un peu loin de votre vie, mais Je pense que vous pouvez tous le comprendre, n’est-ce pas ? Autrement dit, les lois de Dieu dans Sa domination sur toutes choses sont très importantes, vraiment très importantes ! Quelle est la condition préalable pour que tous les êtres prospèrent en vertu de ces lois ? C’est le règne de Dieu. C’est à cause de Son règne que toutes les choses exercent leurs propres fonctions sous Son règne. Par exemple, les montagnes nourrissent les forêts et les forêts à leur tour nourrissent et protègent la variété d’oiseaux et d’animaux qui y vivent. Les plaines sont une étendue préparée pour que l’homme plante des cultures, et aussi pour les divers oiseaux et animaux. Elles permettent à la majorité de l’humanité de vivre sur un terrain plat et elles sont favorables à la vie des hommes. Et les plaines incluent également les prairies, les très vastes prairies. Les prairies abritent la végétation du sol. Elles protègent le sol et nourrissent le bétail, les moutons et les chevaux qui y vivent. Le désert remplit également sa propre fonction. Ce n’est pas un endroit où l’homme peut vivre ; son rôle est d’assécher les climats humides. Les flots des rivières et des lacs apportent aux hommes l’eau potable de manière bien pratique. Partout où ils coulent, les gens auront de l’eau à boire et les besoins en eau de toutes les choses seront idéalement satisfaits. Telles sont les limites tracées par Dieu pour les divers terrains.

En raison de ces limites que Dieu a tracées, une variété de terrains ont produit différents environnements de survie et ces environnements de survie conviennent à diverses espèces d’oiseaux et d’animaux et leur ont aussi donné un espace de survie. Ainsi, les limites pour les environnements de survie des divers êtres vivants ont été établies. C’est la seconde partie dont nous allons parler maintenant. Tout d’abord, où les oiseaux, les animaux et les insectes vivent-ils ? Vivent-ils dans les forêts et dans les bosquets ? Ce sont leurs milieux naturels. Ainsi, en plus d’établir des limites pour les environnements géographiques variés, Dieu a également tracé des limites et établi des lois pour les oiseaux, les animaux, les poissons et les insectes de toutes sortes et pour toutes les plantes. En raison des différences entre les divers environnements géographiques et en raison de l’existence de différents environnements géographiques, différents genres d’oiseaux et d’animaux, de poissons, d’insectes et de plantes ont différents environnements de survie. Les oiseaux, les animaux et les insectes vivent au milieu des variétés de plantes ; les poissons vivent dans l’eau et les plantes poussent sur la terre. La terre inclut des zones variées comme les montagnes, les plaines et les collines. Une fois que les oiseaux et les animaux ont leurs propres habitats fixes, ils n’errent pas et ne suivent pas n’importe quel chemin. Leurs habitats sont les forêts et les montagnes. Si, un jour, leurs habitats étaient détruits, cet ordre deviendrait chaotique. Dès lors que cet ordre devient chaotique, quelles sont les conséquences ? Qui en pâtit en premier ? (L’humanité.) C’est l’humanité ! Dans ces lois et ces limites que Dieu a établies, avez-vous remarqué des phénomènes particuliers ? Par exemple, des éléphants marchant dans le désert. Avez-vous vu quelque chose de la sorte ? Si cela se produisait vraiment, ce serait un phénomène très étrange, car les éléphants vivent dans la forêt, qui est l’environnement de survie que Dieu a préparé pour eux. Ils ont leur propre environnement de survie et leur propre milieu de vie fixe, alors pourquoi erreraient-ils ? Quelqu’un a-t-il vu des lions ou des tigres marcher sur le rivage de l’océan ? Non, vous n’avez pas vu cela. L’habitat des lions et des tigres est la forêt et les montagnes. Quelqu’un a-t-il vu des baleines ou des requins de la mer nager à travers le désert ? Non, vous n’avez pas vu cela. Les baleines et les requins ont leur habitat dans l’océan. Dans l’environnement de vie de l’homme, y a-t-il des gens qui vivent avec des ours bruns ? Y a-t-il des gens qui sont toujours entourés de paons ou d’autres oiseaux à l’intérieur et à l’extérieur de leurs maisons ? Quelqu’un a-t-il vu des aigles ou des oies sauvages jouer avec des singes ? (Non.) Ce serait tous des phénomènes particuliers. Si Je vous parle de ces choses qui semblent tellement particulières à vos oreilles, c’est pour vous faire comprendre que toutes les choses créées par Dieu – peu importe qu’elles soient fixées dans un endroit ou qu’elles puissent respirer à travers leurs narines – ont leurs propres lois de survie. Bien avant que Dieu ait créé ces êtres vivants, Il avait déjà préparé pour eux leurs propres habitats, leurs propres environnements de survie. Ces êtres vivants avaient leurs propres environnements de survie fixes, leur propre nourriture et leurs propres habitats fixes, et ils avaient leurs propres lieux fixes adaptés à leur survie, des lieux avec une température appropriée pour leur survie. Ainsi, ils n’erraient pas du tout, ne mettaient pas la survie de l’humanité en danger et n’avaient pas non plus d’effet sur la vie des hommes. C’est ainsi que Dieu gère toutes choses, fournissant à l’humanité le meilleur environnement de survie. Les êtres vivants parmi toutes les choses ont tous leur propre nourriture qui les maintient en vie dans leurs propres environnements de survie. Avec cette nourriture, ils sont attachés à leur environnement de survie natal. Dans ce genre d’environnement, ils continuent à survivre, à se multiplier et à avancer conformément aux lois que Dieu a établies pour eux. En raison de ces types de lois, en raison de la prédestination de Dieu, toutes les choses vivent en harmonie avec l’humanité, et l’humanité coexiste dans une interdépendance avec toutes les choses.

Dieu a créé toutes choses et établi des limites pour elles ; parmi elles, Il a nourri toutes sortes de choses vivantes. Pendant ce temps, Il a également préparé différents moyens de survie pour l’humanité, de sorte que tu peux constater que les êtres humains n’ont pas qu’un seul moyen de survie et n’ont pas non plus un seul genre d’environnement de survie. Nous avons déjà parlé de Dieu qui a préparé diverses sortes de sources de nourriture et d’eau pour les hommes, ce qui est essentiel pour permettre à la vie de l’humanité dans la chair de continuer. Cependant, dans cette humanité, tous les hommes ne survivent pas grâce aux céréales. Les gens ont différents moyens de survie en raison des différences dans les environnements géographiques et les terrains. Ces moyens de survie ont tous été préparés par Dieu. Donc, tous les humains ne sont pas principalement engagés dans l’agriculture. Autrement dit, tous n’obtiennent pas leur nourriture en plantant des cultures. C’est la troisième partie dont nous allons parler : les limites sont apparues en raison de la variété des différents styles de vie de l’humanité. Alors, quels sont les autres styles de vie des humains ? Concernant les différents genres de sources alimentaires, quelles autres sortes de gens y a-t-il ? Il y en a plusieurs types principaux.

Le premier est la chasse. Tout le monde sait ce que c’est. Que mangent les gens qui vivent de la chasse ? (Du gibier.) Ils mangent les oiseaux et les animaux de la forêt. « Gibier » est un mot moderne. Les chasseurs n’y pensent pas comme à du gibier ; ils y pensent comme à de la nourriture, leur subsistance quotidienne. Par exemple, ils prennent un cerf. Quand ils prennent ce cerf, c’est comme un fermier qui obtient de la nourriture du sol. Le cultivateur obtient des récoltes du sol, et, quand il voit cette nourriture, il est heureux et se sent rassuré. Grâce à ces récoltes, la famille n’aura pas faim. Le fermier n’a pas le cœur inquiet et il se sent satisfait. Le chasseur aussi se sent rassuré et satisfait quand il regarde ce qu’il a pris, car il n’a plus à se soucier de la nourriture. Il y a quelque chose à manger pour le prochain repas et aucune raison d’avoir faim. Voilà quelqu’un qui chasse pour sa subsistance. La majorité de ceux qui vivent de la chasse habitent dans les forêts des montagnes. Ils ne cultivent pas. Il n’est pas facile d’y trouver des terres arables, alors ils se nourrissent d’une variété d’êtres vivants et de toutes sortes de proies. Tel est le premier genre de style de vie qui diffère des gens ordinaires.

Le second mode de vie est celui de l’éleveur. Ceux qui élèvent des bêtes cultivent-ils la terre ? (Non.) Alors, que font-ils ? Comment vivent-ils ? (Essentiellement, ils élèvent du bétail et des brebis, et en hiver ils abattent et mangent leur bétail. Leur nourriture de base est le bœuf et le mouton, et ils boivent du thé au lait. Bien que les éleveurs soient occupés pendant les quatre saisons, ils mangent bien. Ils ont abondance de lait, de produits laitiers et de viande.) Les gens qui élèvent des animaux pour vivre mangent principalement du bœuf et du mouton, boivent du lait de brebis et du lait de vache et montent à cheval et à dos de bête pour rassembler leurs animaux dans la plaine, les cheveux au vent et le visage au soleil. Ils n’ont pas le stress de la vie moderne. Toute la journée, ils ne voient que de grandes étendues de ciel bleu et de prairies. La grande majorité des éleveurs vivent sur les prairies et ils ont pu continuer leur mode de vie nomade pendant des générations. Bien qu’elle soit un peu solitaire, la vie sur les prairies est aussi une vie très heureuse. Ce n’est pas un mauvais mode de vie !

Le troisième type est le mode de vie de la pêche. Une petite partie de l’humanité vit au bord de l’océan ou sur de petites îles. Ces habitants sont entourés d’eau, face à l’océan. Ils vivent de la pêche. Quelle est la source de nourriture pour ceux qui vivent de la pêche ? Leurs sources de nourritures comprennent toutes sortes de poissons, de fruits de mer et d’autres produits de la mer. Les gens qui pêchent pour vivre ne cultivent pas la terre, mais consacrent toutes leurs journées à pêcher. Leur nourriture de base comprend divers types de poissons et de produits de la mer. Ils troquent parfois un peu de ces choses pour du riz, de la farine et des objets nécessaires à la vie de tous les jours. C’est là un style de vie différent que mènent les gens qui vivent au bord de l’eau. Vivant près de l’eau, ils dépendent d’elle pour leur nourriture et vivent de la pêche. La pêche ne leur procure pas seulement une source de nourriture, mais aussi un moyen de subsistance.

En plus de cultiver la terre, l’humanité, en majeure partie, vit selon les trois modes de vie mentionnés plus haut. Cependant, la grande majorité des gens vit de l’agriculture, avec seulement quelques groupes de gens qui vivent de l’élevage, de la pêche et de la chasse. Or de quoi ont besoin ceux qui vivent de l’agriculture ? Ils ont besoin de terres. Génération après génération, ils vivent des récoltes qu’ils plantent dans le sol. Qu’ils plantent des légumes, des fruits ou des céréales, c’est de la terre qu’ils obtiennent leur nourriture et les produits de première nécessité.

Quelles sont les conditions de base qui étayent ces différents styles de vie humains ? N’est-il pas absolument nécessaire que les environnements où sont capables de survivre les hommes soient préservés à un niveau élémentaire ? Autrement dit, si ceux qui vivent de la chasse perdaient les forêts des montagnes ou les oiseaux et les animaux, la source de leur subsistance disparaîtrait. Pour cette ethnie et cette sorte de gens, la direction à prendre deviendrait incertaine et ils pourraient même être amenés à disparaître. Et qu’en est-il de ceux qui élèvent des animaux ? De quoi dépendent-ils ? Ce dont ils sont vraiment dépendants n’est pas leur bétail, mais l’environnement dans lequel leur bétail est capable de survivre : les prairies. S’il n’y avait pas de prairies, où les éleveurs feraient-ils paître leur bétail ? Que mangeraient les bovins et les moutons ? Sans le bétail, ces peuples nomades n’auraient aucun moyen de subsistance. Sans une source de subsistance, où ces gens-là iraient-ils ? Il leur deviendrait très difficile de continuer à survivre ; ils n’auraient pas d’avenir. S’il n’y avait pas de sources d’eau et que les rivières et les lacs s’asséchaient complètement, tous ces poissons, qui dépendent de l’eau pour vivre, existeraient-ils encore ? Ils n’existeraient pas. Les gens qui dépendent de l’eau et des poissons pour leur subsistance continueraient-ils à survivre ? Quand ils n’ont plus de nourriture, quand ils n’ont plus leur source de subsistance, ces gens ne peuvent pas continuer à survivre. Autrement dit, si un peuple ethnique, quel qu’il soit, rencontre un problème avec ses moyens de subsistance ou sa survie, alors ce peuple ethnique ne se perpétue plus et peut disparaître et s’éteindre. Et si les cultivateurs perdent leur terre, s’ils ne peuvent pas cultiver toutes sortes de plantations et tirer de la nourriture de ces plantations, quel est alors le résultat ? Sans nourriture, les gens ne mourraient-ils pas de faim ? Si les gens meurent de faim, ce type d’être humain n’est-il pas effacé ? Tel est donc le dessein de Dieu dans le maintien d’environnements variés. Dieu n’a qu’un seul but en maintenant des environnements et des écosystèmes variés et tous les différents êtres vivants à l’intérieur : c’est de nourrir toutes sortes d’hommes, de nourrir les hommes qui vivent dans les différents environnements géographiques.

Si toutes les choses de la création perdaient leurs propres lois, elles n’existeraient plus ; si les lois de toutes choses étaient perdues, alors les êtres vivants parmi toutes choses ne seraient pas en mesure de se perpétuer. Les humains perdraient également les environnements desquels ils dépendent pour leur survie. Si les humains perdaient tout cela, ils ne pourraient pas continuer, comme ils l’ont fait, à prospérer et à se multiplier de génération en génération. Les êtres humains ont survécu jusqu’à présent parce que Dieu leur a fourni toutes les choses de la création pour les nourrir, pour nourrir l’humanité de différentes manières. C’est seulement parce que Dieu nourrit l’humanité de différentes manières qu’elle a survécu jusqu’à présent, jusqu’à nos jours. Avec un environnement de survie stable qui est favorable et dans lequel les lois naturelles sont en ordre, toutes les différentes sortes de gens sur la terre, toutes les différentes races peuvent survivre dans leurs propres régions. Personne ne peut aller au-delà de ces régions ni des frontières entre elles parce que c’est Dieu qui les a définies. Pourquoi Dieu délimite-t-Il des frontières de cette façon ? C’est un sujet très important pour toute l’humanité, vraiment très important ! Dieu a délimité un territoire pour chaque être vivant et a fixé les moyens de survie de chaque type d’être humain. Il a également divisé les différents types d’hommes et de races sur la terre et établi pour eux un territoire. Voilà ce dont nous allons discuter maintenant.

Quatrièmement, Dieu a tracé des limites entre les différentes races. Sur la terre, il y a des gens à la peau blanche, des gens à la peau noire, des gens à la peau brune et des gens à la peau jaune. Ce sont les différents types d’hommes. Dieu a également fixé les conditions de vie de ces types différents d’hommes et, sans en être conscients, les gens vivent dans leur environnement de survie approprié sous la gestion de Dieu. Personne ne peut en sortir. Prenons les Blancs, par exemple. Quelle est la zone géographique où vivent la plupart d’entre eux ? La plupart vivent en Europe et en Amérique. La zone géographique où vivent principalement les Noirs est l’Afrique. Les gens au teint brun vivent principalement en Asie du Sud-Est et en Asie du Sud, dans des pays comme la Thaïlande, l’Inde, la Birmanie, le Vietnam et le Laos. Les gens au teint jaune vivent principalement en Asie, c’est-à-dire dans des pays comme la Chine, le Japon et la Corée du Sud. Dieu a réparti tous ces différents types de races de manière appropriée, de sorte que ces différentes races sont réparties dans différentes régions du monde. Dans ces différentes parties du monde, Dieu a depuis longtemps préparé un environnement de survie adapté à chaque race différente d’êtres humains. Dans ces environnements de survie, Dieu a préparé pour eux la couleur et les éléments du sol. En d’autres termes, les composants du corps des gens au teint blanc ne sont pas les mêmes que ceux du corps des gens au teint noir, et ils sont également différents des composants du corps des gens des autres races. Quand Dieu a créé toutes choses, Il avait déjà préparé un environnement de survie pour cette race. En faisant cela, Son but était que, lorsque ce type d’hommes commenceraient à se multiplier et à augmenter en nombre, ils puissent s’installer dans un certain territoire. Avant que Dieu ne crée les êtres humains, Il avait déjà pensé à tout cela : Il réserverait l’Europe et l’Amérique aux hommes au teint blanc pour leur permettre de prospérer et de survivre. Ainsi, quand Dieu a créé la terre, Il avait déjà un plan, Il avait un objectif et un but en plaçant ce qu’Il a placé dans cette parcelle de terre et en nourrissant ce qu’Il a nourri par cette parcelle de terre. Par exemple, les montagnes, le nombre de plaines, le nombre de sources d’eau, les sortes d’oiseaux et d’animaux, les poissons et les plantes qu’il y aurait sur cette terre, Dieu les a tous préparés il y a longtemps. Lors de la préparation d’un environnement pour la survie d’un type d’être humain donné, pour une race donnée, Dieu a dû considérer bien des questions sous toutes sortes d’angles : l’environnement géographique, les éléments du sol, les différentes espèces d’oiseaux et d’animaux, la taille des différents types de poissons, les composants du corps des poissons, les différences de qualité de l’eau, ainsi que toutes les différentes sortes de plantes… Dieu avait préparé tout cela depuis longtemps. Ce genre d’environnement est un environnement de survie que Dieu a créé et préparé pour les gens au teint blanc et qui leur revient de façon inhérente. Avez-vous vu que lorsque Dieu a créé toutes choses, Il y a pensé sérieusement et a agi selon un plan ? (Oui, nous avons vu que les considérations de Dieu pour la variété de types d’hommes étaient très réfléchies. Pour l’environnement de survie qu’Il a créé pour les différents types d’êtres humains, les sortes d’oiseaux, d’animaux et de poissons, le nombre de montagnes et de plaines qu’Il préparerait, Il a réfléchi avec une précision des plus minutieuse.) Prenez les gens au teint banc, par exemple. Quels aliments les gens au teint blanc mangent-ils principalement ? Les aliments que les gens au teint blanc mangent sont très différents des aliments que les Asiatiques mangent. Les aliments de base que les gens au teint blanc mangent consistent principalement en de la viande, des œufs, du lait et de la volaille. Les céréales comme le pain et le riz sont généralement des aliments supplémentaires placés au bord de l’assiette. Même lorsqu’ils mangent une salade de légumes, ils ont tendance à y ajouter quelques morceaux de bœuf ou de poulet rôtis, et même lorsqu’ils mangent des aliments à base de blé, ils ont tendance à y ajouter du fromage, des œufs ou de la viande. Autrement dit, leurs aliments de base ne sont pas constitués principalement d’aliments à base de blé ou de riz ; ils mangent une grande quantité de viande et de fromage. Ils boivent souvent de l’eau glacée parce que la nourriture qu’ils mangent est très riche en calories. Les gens au teint blanc sont donc exceptionnellement robustes. Telle est la source de leur moyen de subsistance et les environnements de vie que Dieu a préparés pour eux et qui leur permettent d’avoir ce mode de vie, un mode de vie différent des styles de vie des gens des autres races. Il n’y a rien de bien ou de mal dans ce mode de vie : il est inné, prédestiné par Dieu et il découle des préceptes de Dieu et de Ses arrangements. Que les gens de cette race aient ce mode de vie et ces sources pour leur subsistance est dû à leur race et à l’environnement de survie que Dieu a préparé pour eux. Vous pourriez dire que l’environnement de survie que Dieu a préparé pour les gens au teint blanc et la nourriture quotidienne qu’ils obtiennent de cet environnement sont riches et abondants.

Dieu a également préparé les environnements nécessaires pour la survie des autres races. Il y a aussi des gens au teint noir. Où vivent-ils ? Ils vivent principalement en Afrique centrale et en Afrique du Sud. Qu’est-ce que Dieu leur a préparé dans ce genre d’environnement de vie ? Les forêts tropicales, toutes sortes d’oiseaux et d’animaux et aussi des déserts et toutes sortes de plantes qui cohabitent avec les habitants. Ils ont des sources d’eau, leurs moyens de subsistance et de la nourriture. Dieu n’avait pas de préjugés contre eux. Peu importe ce qu’ils ont déjà fait, leur survie n’a jamais été un problème. Eux aussi occupent un endroit et une région spécifiques dans une partie du monde.

Maintenant, parlons des gens au teint jaune. Les gens au teint jaune vivent principalement en Orient. Quelles sont les différences entre les environnements et les zones géographiques de l’Orient et de l’Occident ? En Orient, la plus grande partie de la terre est fertile et riche en matériaux et en dépôts minéraux. Autrement dit, il y a toutes sortes de ressources abondantes au-dessus du sol et sous le sol. Et pour ce groupe de personnes, pour cette race, Dieu a également préparé le sol correspondant, le climat et les environnements géographiques variés qui leur conviennent. Bien qu’il y ait de grandes différences entre cet environnement géographique et l’environnement de l’Occident, la nourriture nécessaire aux hommes, leurs moyens de subsistance et leurs sources de survie ont aussi été préparés par Dieu. C’est juste un environnement de vie différent de celui des gens au teint blanc en Occident. Mais quelle est la seule chose que Je dois vous dire ? Le nombre d’hommes de race orientale est relativement élevé, donc Dieu a ajouté dans cette partie de la terre beaucoup d’éléments qui sont différents de l’Occident. Il y a ajouté beaucoup de terrains différents et des matériaux abondants de toutes sortes. Les ressources naturelles y sont très abondantes ; le terrain est aussi varié et diversifié, suffisant pour nourrir un très grand nombre d’hommes de race orientale. Ce qui différentie l’Orient de l’Occident, c’est qu’en Orient – du sud au nord, de l’est à l’ouest –, le climat est meilleur qu’en Occident. Les quatre saisons sont clairement distinctes, les températures sont adéquates, les ressources naturelles sont abondantes et les paysages naturels et les types de terrain sont beaucoup mieux qu’en Occident. Pourquoi Dieu a-t-Il fait cela ? Dieu a créé un équilibre très rationnel entre ceux qui ont le teint blanc et ceux qui ont le teint jaune. Qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie que tous les aspects de la nourriture des Blancs, les choses qu’ils utilisent et les choses qui leur sont offertes pour leur plaisir sont bien meilleurs que ce dont les gens au teint jaune peuvent jouir. Cependant, Dieu n’a de préjugés contre aucune race. Dieu a donné aux gens au teint jaune un environnement de survie plus beau et meilleur. Tel est l’équilibre.

Dieu a préétabli les types d’hommes qui doivent vivre dans chaque partie du monde : les humains peuvent-ils franchir ces limites ? (Non.) Quelle chose merveilleuse ! Même s’il y a des guerres ou des empiétements au cours des différentes ères ou en des périodes extraordinaires, ces guerres et ces empiétements ne peuvent absolument pas détruire les environnements de survie que Dieu a prédestinés pour chaque race. C’est-à-dire que Dieu a fixé un certain type de personnes dans une certaine partie du monde et elles ne peuvent pas aller au-delà de ces limites. Même si les hommes ont l’ambition de changer leur territoire ou de l’étendre, sans la permission de Dieu, ce sera très difficile à réaliser. Il leur sera très difficile de réussir. Par exemple, des gens au teint blanc ont voulu étendre leur territoire et ont colonisé d’autres pays. Les Allemands ont envahi certains pays et, à une époque, la Grande-Bretagne a occupé l’Inde. Quel a été le résultat ? À la fin, ils ont échoué. Que retire-t-on de leur échec ? Il n’est pas permis de détruire ce que Dieu a prédestiné. Donc, peu importe le succès que tu as pu voir dans l’expansion de la Grande-Bretagne, en fin de compte, les Anglais ont tout de même dû se retirer, laissant le pays appartenir encore à l’Inde. Ceux qui vivent dans ce pays sont toujours des Indiens, et non des Britanniques, parce que Dieu ne permettrait pas. Certains chercheurs en histoire ou en politique ont écrit des thèses sur ce sujet. Ils donnent des raisons pour lesquelles la Grande-Bretagne a échoué, disant que ce serait parce qu’une certaine origine ethnique ne pouvait pas être conquise, ou pour une autre raison humaine. Ce ne sont pas les vraies raisons. Dieu est la vraie raison : Il ne le permettrait pas ! Dieu établit une ethnie sur un certain territoire, et si Dieu ne lui permet pas de quitter ce territoire, elle ne sera jamais en mesure de migrer. Si Dieu lui offre un territoire donné, elle vivra dans ce territoire. L’humanité ne peut pas se défaire de ces régions délimitées ni en sortir. C’est certain. Peu importe que ceux qui envahissent soient très forts ou que ceux qui sont envahis soient très faibles, en dernier lieu, c’est Dieu qui décide du succès des envahisseurs. Il est déjà prédestiné par Lui et personne ne peut le changer.

Ce qui précède concerne la manière dont Dieu a réparti les diverses races. Quelle œuvre Dieu a-t-Il faite pour répartir les races ? Tout d’abord, Il a préparé à une grande échelle l’environnement géographique, attribuant différentes régions aux gens, après quoi les générations successives ont survécu dans ces endroits. C’est établi : la région définie pour leur survie est établie. Et depuis longtemps, Dieu a déterminé leur vie, ce qu’ils mangent, ce qu’ils boivent et leurs moyens de subsistance. Et quand Dieu était en train de créer toutes choses, Ses préparations pour les différents types d’hommes étaient différentes : il y a différents éléments du sol, différents climats, différentes plantes et différents environnements géographiques. Les différents lieux ont même différents oiseaux et animaux, les différentes eaux contiennent leurs propres types de poissons particuliers et de produits aquatiques. Même les sortes d’insectes sont déterminées par Dieu. Par exemple, les choses qui poussent sur le continent américain sont toutes très larges, très grandes et très robustes. Les racines des arbres dans la forêt des montagnes sont très peu profondes, mais les arbres poussent très haut. Ils peuvent même atteindre plus d’une centaine de mètres de hauteur, mais les arbres des forêts d’Asie ne sont généralement pas si grands. Prenons par exemple les aloès. Au Japon, ils sont très petits et très minces, mais les aloès des États-Unis sont très grands. Il y a là une différence. C’est la même sorte de plante avec le même nom, mais sur le continent américain, elle est particulièrement grande. Les différences entre ces aspects variés ne peuvent pas être vues ou perçues par les gens, mais quand Dieu a créé toutes choses, Il les a définies et a préparé différents environnements géographiques, différents terrains et différentes choses vivantes pour les différentes races. C’est parce que Dieu a créé différents types d’hommes et qu’Il sait ce dont chacun a besoin et ce qu’est le style de vie de chacun.

À présent que nous avons parlé de certaines de ces choses, avez-vous l’impression d’avoir appris quelque chose à propos du thème principal dont nous venons de discuter ? Avez-vous l’impression de commencer à le comprendre ? Je crois que vous devriez désormais avoir une idée générale de la raison pour laquelle J’ai choisi de parler de ces aspects dans le cadre d’un thème plus large. Est-ce le cas ? Peut-être pourriez-vous dire quelques mots de ce que vous en comprenez. (L’humanité tout entière a été nourrie par les lois que Dieu a établies pour toutes choses. Quand Dieu a établi ces lois, Il a donné aux différentes races des environnements différents, des styles de vie différents, des aliments différents et des températures et des climats différents. C’était dans le but que toute l’humanité puisse s’installer sur la terre et survive. En cela, je peux voir que les plans de Dieu pour la survie de l’humanité sont très précis et je peux voir Sa sagesse et Sa perfection, et Son amour pour nous, les humains.) (Les lois et les conditions déterminées par Dieu ne peuvent être modifiées par aucune personne, aucun événement ou aucune chose. Il règne sur tout.) Du point de vue des lois déterminées par Dieu pour la croissance de toutes choses, l’humanité entière, dans toute sa diversité, n’est-elle pas entretenue et nourrie par Dieu ? Si ces lois étaient détruites ou si Dieu n’avait pas établi ces lois pour l’humanité, quelles seraient les perspectives de l’humanité ? Quand les humains auraient perdu leur environnement de survie de base, auraient-ils une source de nourriture ? Les sources de nourriture pourraient devenir problématiques. Si les hommes perdaient leurs sources de nourriture, c’est-à-dire que s’ils ne pouvaient rien trouver à manger, combien de jours seraient-ils capables de tenir ? Il est possible qu’ils ne tiennent pas plus d’un mois et leur survie même deviendrait problématique. Alors, tout ce que Dieu fait pour la survie des hommes, pour qu’ils continuent à exister, à se reproduire et à survivre est très important. Tout ce que Dieu fait parmi les choses de Sa création est étroitement lié à la survie de l’humanité et en est inséparable. Si la survie de l’humanité devenait un problème, la gestion de Dieu pourrait-elle continuer ? La gestion de Dieu existerait-elle encore ? La gestion de Dieu coexiste avec la survie de l’humanité tout entière qu’Il nourrit, alors peu importe les préparations que fait Dieu pour toutes choses de Sa création et ce qu’Il fait pour les humains, tout cela est nécessaire pour Lui et c’est essentiel pour la survie de l’humanité. Si ces lois que Dieu a établies pour toutes choses n’étaient pas respectées, si ces lois étaient brisées ou perturbées, toutes choses ne pourraient plus exister, l’environnement de survie de l’humanité cesserait d’exister, ainsi que leur subsistance quotidienne et l’humanité elle-même. Pour cette raison, la gestion de Dieu du plan de salut de l’humanité cesserait elle aussi d’exister.

Tout ce dont nous avons discuté, chaque chose, chaque élément sont intimement liés à la survie de chaque personne. Vous dites peut-être : « Ce dont Tu parles est trop grand, ce n’est pas quelque chose que nous pouvons voir. » Et il y en a peut-être qui diraient : « Ce dont Tu parles ne me concerne pas du tout. » Cependant, n’oublie pas que tu vis comme une simple partie de toutes choses ; tu n’es qu’une seule chose parmi toutes celles de la création régie par Dieu. Les choses de la création de Dieu ne peuvent être séparées de Son règne et aucune personne ne peut se séparer de Son règne. Perdre Son règne et perdre Son soutien signifierait que la vie des gens, la vie charnelle des gens disparaîtrait. Telle est l’importance de la détermination d’environnements de survie pour l’humanité par Dieu. Peu importe à quelle race tu appartiens ou dans quel territoire tu vis, que ce soit en Occident ou en Orient, tu ne peux pas te séparer de l’environnement de survie que Dieu a préparé pour l’humanité et tu ne peux pas te séparer de la nourriture et des ressources de l’environnement de survie qu’Il a établies pour les humains. Quels que soient tes moyens de subsistance, ce dont tu dépends pour vivre et pour soutenir ta vie dans la chair, tu ne peux pas te séparer du règne de Dieu et de Sa gestion. Certains disent : « Je ne suis pas cultivateur ; je ne plante pas de cultures pour vivre. Je ne dépends pas du ciel pour ma nourriture, donc ma survie n’a pas lieu au sein de l’environnement de survie établi par Dieu. Je n’ai rien reçu de ce genre d’environnement. » Est-ce vrai ? Tu dis que tu ne gagnes pas ta vie en plantant des cultures, mais ne manges-tu pas des céréales ? Ne manges-tu pas de la viande et des œufs ? Et ne manges-tu pas des légumes et des fruits ? Tout ce que tu manges, toutes ces choses dont tu as besoin sont inséparables de l’environnement de survie établi par Dieu pour l’humanité. Et la source de tout ce dont l’humanité a besoin ne peut pas être séparée de toutes les choses créées par Dieu et qui, dans l’ensemble, constitue tes environnements de survie. L’eau que tu bois, les vêtements que tu portes et toutes les choses que tu utilises, tout cela ne provient-il pas de toutes les choses de la création de Dieu ? Certains disent : « Il y a quelques objets qui ne proviennent pas de toutes les choses de la création de Dieu. Tu vois, le plastique en fait partie. C’est une chose chimique, une chose faite par l’homme. » Est-ce vrai ? Le plastique est bel et bien fabriqué par l’homme, c’est une chose chimique, mais d’où viennent les éléments à l’origine du plastique ? Les éléments d’origine proviennent de matériaux créés par Dieu. Les choses que tu vois et dont tu jouis, chaque chose que tu utilises, tout provient des choses que Dieu a créées. Autrement dit, peu importe la race à laquelle ils appartiennent, peu importe leur moyen de subsistance ou le type d’environnement de survie où ils pourraient vivre, les hommes ne peuvent pas se séparer du soutien de Dieu. Alors, tout ce dont nous avons discuté aujourd’hui est-il en rapport avec notre thème : « Dieu est la source de vie pour toutes choses » ? Les choses dont nous avons parlé aujourd’hui sont-elles incluses dans ce thème plus vaste ? (Oui.) Il est possible qu’une partie de ce dont J’ai parlé aujourd’hui soit un peu abstraite et difficile à aborder. Cependant, Je pense que vous en avez désormais une meilleure compréhension.

Dans les quelques derniers échanges que nous avons eus, l’éventail de thèmes a été plutôt vaste et leur champ d’application, plutôt large, donc il vous faut faire un certain effort pour tout saisir. En effet, les gens n’ont jamais traité ces thèmes auparavant dans leur croyance en Dieu. Certains considèrent ces choses-là comme un mystère et d’autres, comme une histoire. Quelle perspective est juste ? Quelle est votre perspective quand vous entendez tout cela ? (Nous avons vu la façon méthodique que Dieu a d’arranger toutes les choses de la création et que toutes choses ont des lois, et, par ces paroles, nous pouvons comprendre davantage d’actes de Dieu et Ses arrangements méticuleux pour le salut de l’humanité.) Par ces échanges, avez-vous vu jusqu’où s’étendait la portée de la gestion de toutes choses par Dieu ? (Sur l’humanité tout entière, sur toutes choses.) Dieu est-Il le Dieu d’une seule race seulement ? Est-Il le Dieu d’un seul type d’hommes ? Est-Il le Dieu d’une petite partie de l’humanité seulement ? (Non.) Puisque ce n’est pas le cas, si, selon votre connaissance de Dieu, Il est seulement le Dieu d’une petite partie de l’humanité, ou s’Il est seulement votre Dieu, cette perspective est-elle correcte ? Puisque Dieu dirige toutes choses et règne sur elles, les gens devraient voir Ses actes, Sa sagesse et Sa toute-puissance qui sont révélés dans Son règne sur toutes choses. C’est quelque chose que les gens doivent savoir. Si tu dis que Dieu dirige toutes choses, règne sur toutes choses et règne sur l’ensemble de l’humanité et que tu n’as aucune compréhension ou intuition de Son règne sur l’humanité, peux-tu reconnaître vraiment qu’Il règne sur toutes choses ? Tu penses peut-être dans ton cœur : « Je le peux, parce que je vois que ma vie est entièrement gouvernée par Dieu. » Mais Dieu est-Il si petit ? Il ne l’est pas ! Tu ne vois que le salut de Dieu pour toi et Son œuvre en toi, et tu ne vois Son règne qu’à partir de ces choses. Cette perspective est trop étroite et elle a un effet néfaste sur tes perspectives de connaissance véritable de Dieu. Elle limite également ta véritable connaissance du règne de Dieu sur toutes choses. Si tu limites tes connaissances de Dieu à ce que Dieu te donne et à Son salut pour toi, tu ne pourras jamais reconnaître qu’Il règne sur tout, qu’Il règne sur toutes choses et règne sur toute l’humanité. Lorsque tu ne réussis pas à reconnaître tout cela, peux-tu vraiment reconnaître le fait que Dieu règne sur ton sort ? Tu ne le peux pas. Dans ton cœur, tu ne seras jamais en mesure de reconnaître cet aspect, tu ne seras jamais en mesure d’atteindre un tel niveau de compréhension. Tu comprends ce que Je dis, n’est-ce pas ? En fait, Je connais le degré de compréhension de ces thèmes dont vous êtes capables, le degré de compréhension de ce contenu dont Je parle, alors pourquoi est-ce que Je continue à en parler ? C’est parce que ces thèmes sont des choses qui doivent être appréciées par tous les disciples de Dieu, par chaque personne qui veut être sauvée par Dieu : il est essentiel de comprendre ces thèmes. Même si en ce moment tu ne les comprends pas, un jour, lorsque ta vie et ton expérience de la vérité auront atteint un certain niveau, lorsque le changement de ton tempérament de vie aura atteint un certain niveau et que tu auras atteint un certain degré de stature, alors seulement ces thèmes sur lesquels Je communique dans les échanges te soutiendront vraiment et satisferont ta recherche de la connaissance de Dieu. Ces paroles doivent donc établir un fondement pour vous préparer à votre compréhension future du règne de Dieu sur toutes choses et à votre compréhension de Dieu Lui-même.

Quel que soit le degré de compréhension de Dieu dans le cœur des gens, il est égal à l’importance de la place qu’Il occupe dans leur cœur. Quelle que soit la valeur du degré de connaissance de Dieu dans leur cœur, elle est égale à l’importance de Dieu dans leur cœur. Si le Dieu que tu connais est vide et vague, le Dieu en qui tu crois est aussi vide et vague. Le Dieu que tu connais est limité à la perspective de ta propre vie personnelle et n’a rien à voir avec le vrai Dieu Lui-même. Ainsi, connaître les actions concrètes de Dieu, connaître la réalité de Dieu et Son omnipotence, connaître la véritable identité de Dieu Lui-même, connaître ce qu’Il a et est, connaître les actions qu’Il a manifestées parmi toutes les choses de Sa création, ces choses-là sont très importantes pour chaque personne qui cherche la connaissance de Dieu. Elles ont une incidence directe sur la capacité des hommes à entrer dans la réalité de la vérité. Si tu limites ta compréhension de Dieu uniquement à des paroles, si tu la limites à tes propres petites expériences, aux idées que tu te fais de ce qu’est la grâce de Dieu ou à tes petits témoignages en faveur de Dieu, alors Je dis que le Dieu en qui tu crois n’est absolument pas le vrai Dieu Lui-même. Non seulement cela, mais on peut dire aussi que le Dieu en qui tu crois est un Dieu imaginaire, qu’Il n’est pas le vrai Dieu, car le vrai Dieu est Celui qui règne sur tout, qui marche au milieu de tout, qui dirige tout. Il est Celui qui détermine le sort de toute l’humanité et de tout ce qui est entre Ses mains. L’œuvre et les actions de Dieu dont Je parle ne se limitent pas seulement à une petite partie des gens. C’est-à-dire qu’elles ne se limitent pas seulement à ceux qui Le suivent actuellement. Ses actes sont manifestés parmi toutes choses, dans la survie de toutes choses et dans les lois du changement de toutes choses.

Si tu ne peux voir ou reconnaître aucun acte de Dieu parmi toutes les choses de la création, alors tu ne peux témoigner d’aucun de Ses actes. Si tu ne peux pas témoigner en faveur de Dieu, si tu continues de parler du soi-disant petit « Dieu » que tu connais, de ce Dieu qui Se limite à tes propres idées et qui n’existe que dans les limites étroites de ton esprit, si tu continues de parler de ce genre de Dieu, alors Dieu ne louera jamais ta foi. Lorsque tu témoignes en faveur de Dieu, si tu ne le fais qu’en présentant ta façon de bénéficier de la grâce de Dieu, ta façon d’accepter la discipline de Dieu et Son châtiment et ta façon de jouir de Ses bénédictions dans ton témoignage, alors ce n’est pas du tout insuffisant et c’est bien loin de Le satisfaire. Si tu veux témoigner de Dieu d’une manière qui soit conforme à Sa volonté, témoigner du vrai Dieu Lui-même, alors tu dois voir ce que Dieu a et est par Ses actions. Tu dois voir l’autorité de Dieu par le fait qu’Il contrôle tout et voir que Son soutien pour toute l’humanité est véritable. Si tu reconnais seulement que ta subsistance vient de Dieu, ainsi que ce dont tu as besoin dans la vie, mais que tu n’arrives pas à voir la vérité selon laquelle Dieu a pris toutes les choses de Sa création pour pourvoir à toute l’humanité, et, en régnant sur toutes choses, Il guide toute l’humanité, alors tu ne seras jamais en mesure de témoigner en faveur de Dieu. Quel est Mon but en disant tout cela ? C’est que vous ne preniez pas cela à la légère, que vous ne croyiez pas par erreur que ces thèmes dont J’ai parlé ne sont pas pertinents à votre entrée personnelle dans la vie, et que vous ne considériez pas ces thèmes simplement comme étant une sorte de connaissance ou de doctrine. Si vous écoutez ce que Je dis avec ce genre d’attitude, alors vous ne gagnerez absolument rien. Vous perdrez cette grande occasion de connaître Dieu.

Quel est Mon but en parlant de toutes ces choses ? Mon but est que les gens connaissent Dieu, que les gens comprennent les actions concrètes de Dieu. Lorsque tu comprends Dieu et que tu connais Ses actions, alors seulement tu as la chance ou la possibilité de Le connaître. Si, par exemple, tu veux comprendre les gens, comment t’y prends-tu ? Serait-ce en regardant leur apparence ? Serait-ce en regardant ce qu’ils portent et comment ils s’habillent ? Serait-ce en regardant leur démarche ? Serait-ce en considérant l’étendue de leurs connaissances ? (Non.) Alors, comment t’y prends-tu pour comprendre les gens ? Tu portes des jugements en fonction du discours et du comportement des gens, de leurs pensées et des choses qu’ils expriment et révèlent au sujet d’eux-mêmes. C’est ainsi que tu en arrives à connaître les gens, que tu comprends les gens. De la même manière, si vous voulez connaître Dieu, si vous voulez comprendre Son côté pratique, Son vrai côté, vous devez Le connaître par Ses actes et par chaque chose concrète qu’Il fait. C’est le meilleur moyen et c’est le seul moyen.

Dieu équilibre les relations entre toutes choses pour donner à l’humanité un environnement de survie stable

Dieu manifeste Ses actes parmi toutes les choses, parmi toutes les choses sur lesquelles Il règne et Il contrôle les lois de toutes choses. Nous venons de parler de la façon dont Dieu règne sur les lois de toutes choses ainsi que de la façon dont Il prend soin de toute l’humanité et la nourrit en vertu de ces lois. C’est un aspect. Maintenant, nous allons parler d’un autre aspect, qui est une façon que Dieu utilise pour avoir le contrôle sur tout. Je parle de la façon dont, après avoir créé toutes choses, Dieu a équilibré les relations entre elles. Il s’agit d’un thème plutôt vaste pour vous. Équilibrer les relations entre toutes choses, est-ce quelque chose que les gens peuvent accomplir ? Non, les humains sont incapables d’un tel exploit. Les gens ne sont capables que de destruction. Ils ne peuvent pas équilibrer les relations entre toutes choses ; ils ne peuvent pas les gérer et une autorité et un pouvoir si grands ne sont pas à la portée de l’humanité. Seul Dieu Lui-même a le pouvoir de faire ce genre de chose. Or quel est le but de Dieu en faisant une telle chose ? À quoi cela sert-il ? Cela aussi est étroitement lié à la survie de l’humanité. Chaque chose que Dieu veut faire est nécessaire : il n’y a rien qu’Il puisse ou ne puisse pas faire. Pour protéger la survie de l’humanité et donner aux hommes un environnement de survie favorable, il y a certaines choses indispensables et vitales qu’Il doit faire.

D’après la signification littérale de l’expression « Dieu équilibre toutes choses », le thème semble couvrir beaucoup de choses. D’abord, il donne aux gens le concept selon lequel « l’équilibre de toutes choses » fait aussi référence à la maîtrise de Dieu sur toutes choses. Que signifie ce mot : « équilibre » ? Premièrement, « équilibre » fait référence au fait de ne pas permettre que quelque chose perde l’équilibre. C’est comme l’utilisation de balances pour peser les choses. Pour équilibrer les balances, le poids des deux côtés doit être le même. Dieu a créé beaucoup de différents types de choses : des choses qui sont fixées à leur place, des choses qui bougent, des choses qui vivent, des choses qui respirent, ainsi que des choses qui ne respirent pas. Est-il facile pour toutes ces choses de parvenir à une relation d’interdépendance, d’interconnexion où toutes se renforcent entre elles et se maîtrisent mutuellement ? Il y a certainement des principes en tout cela, mais ils sont très compliqués, n’est-ce pas ? Ce n’est pas difficile pour Dieu, mais pour les gens, c’est un sujet très compliqué à étudier. « Équilibre » est un mot très simple. Cependant, si les gens devaient l’étudier et si les gens avaient besoin de créer eux-mêmes un équilibre, alors même si toutes sortes d’universitaires s’y consacraient – biologistes, astronomes, physiciens, chimistes, et même historiens –, quel serait le résultat final de cette recherche ? Son résultat ne serait rien, car la création de toutes choses par Dieu est trop incroyable et l’humanité n’en percera jamais les secrets. Quand Dieu a créé toutes les choses, Il a établi des principes pour elles, Il a établi différentes façons de survie par le contrôle, la complémentarité et la subsistance mutuels. Ces méthodes variées sont très complexes et elles ne sont certainement pas simples ou unidirectionnelles. Lorsque les hommes utilisent leur esprit, les connaissances qu’ils ont acquises et les phénomènes qu’ils ont observés pour confirmer ou étudier les principes sous-jacents au contrôle de toutes choses par Dieu, ces choses sont extrêmement difficiles à découvrir et c’est également très difficile d’atteindre un quelconque résultat. C’est très dur pour les hommes d’obtenir des résultats, quels qu’ils soient ; c’est très difficile pour les hommes de maintenir leur équilibre alors qu’ils se fondent sur un raisonnement humain et sur des connaissances pour gouverner toutes les choses de la création de Dieu. C’est parce que si les hommes ne connaissent pas les principes de survie de toutes les choses, ils ne sauront pas comment protéger ce type d’équilibre. Donc, si les gens devaient gérer et gouverner toutes les choses, ils seraient très susceptibles de détruire cet équilibre. Dès que l’équilibre serait détruit, les environnements de survie de l’humanité seraient détruits, et quand cela arriverait, ce serait suivi d’une crise quant à la survie de l’humanité. Cela entraînerait une catastrophe. Si les hommes vivaient une catastrophe, quel serait leur avenir ? Le résultat serait très difficile à estimer et impossible à prévoir avec certitude.

Alors, comment Dieu équilibre-t-Il les relations entre toutes choses ? Tout d’abord, il y a des endroits dans le monde qui sont couverts de glace et de neige toute l’année, tandis qu’à d’autres endroits, les quatre saisons sont comme le printemps et ce n’est jamais l’hiver et, à des endroits comme ceux-là, tu ne verras jamais de givre ni un seul flocon de neige. Nous parlons ici du climat le plus répandu et cet exemple est l’une des façons par lesquelles Dieu équilibre les relations entre les choses. La deuxième façon est celle-ci : une chaîne de montagnes est recouverte de végétation luxuriante, avec toutes sortes de plantes tapissant le sol et des étendues de forêt si denses qu’en marchant entre les arbres, tu ne peux même pas voir le soleil au-dessus. Mais quand on regarde une autre chaîne de montagnes, pas un seul brin d’herbe n’y pousse, ce n’est qu’une série de montagnes nues et en bataille. De l’extérieur, ces deux types sont essentiellement de grands monticules de terre accumulée pour former des montagnes, mais l’un est couvert de forêt dense, tandis que l’autre est dépourvu de pousses, sans un seul brin d’herbe. C’est la deuxième façon par laquelle Dieu équilibre les relations entre les choses. La troisième façon est la suivante : en regardant d’un côté, tu peux voir des prairies sans fin, un champ vert ondulant. En regardant de l’autre côté, tu vois s’étendre à perte de vue un désert nu, sans une seule chose vivante sur le sable balayé par le vent qui siffle, encore moins une source d’eau. La quatrième façon est la suivante : en regardant d’un côté, tout est submergé par la mer, cette immense étendue d’eau, tandis qu’en regardant de l’autre côté, tu aurais bien du mal à trouver ne serait-ce qu’une seule goutte d’eau claire. La cinquième façon est la suivante : dans telle région, la bruine est fréquente et le climat est brumeux et humide, tandis que dans telle autre région, un soleil de plomb est fréquent dans le ciel et il est très rare qu’une seule goutte de pluie ne tombe. La sixième façon est la suivante : à un endroit, il y a un plateau où l’air est raréfié et où il est difficile à l’homme de respirer, tandis qu’à un autre endroit, il y a des marécages et des plaines qui servent d’habitat à une variété d’oiseaux migrateurs. Ce sont des types de climats différents ou ce sont des climats ou des environnements qui correspondent à différents environnements géographiques. Autrement dit, Dieu équilibre des environnements de survie fondamentaux pour l’humanité en ce qui concerne l’environnement à grande échelle, du climat à l’environnement géographique et des différents éléments du sol au nombre de sources d’eau, tout cela afin de parvenir à un équilibre de l’air, de la température et de l’humidité des environnements dans lesquels les gens survivent. Grâce à ces environnements géographiques contrastés, les hommes ont une atmosphère stable et la température et l’humidité des différentes saisons restent stables. Cela permet aux hommes de continuer à vivre dans ce genre d’environnement de survie, comme ils l’ont toujours fait. Tout d’abord, l’environnement à grande échelle doit être équilibré. Cela se fait par l’utilisation de différents endroits et de différentes formations géographiques, ainsi que par les changements entre différents climats qui leur permettent de se limiter et de se maîtriser mutuellement, afin de parvenir à l’équilibre que Dieu veut et dont l’humanité a besoin. C’est d’après la perspective de l’environnement à grande échelle.

À présent, nous allons entrer dans les détails, comme la végétation. Comment son équilibre s’atteint-elle ? Autrement dit, comment la végétation peut-elle continuer à survivre dans un environnement de survie équilibré ? La réponse est la suivante : par la gestion de la durée de vie, du rythme de croissance et de reproduction de toutes sortes de plantes pour protéger leur environnement de survie. Prenez les petites herbes comme exemple : il y a les pousses de printemps, les fleurs d’été et les fruits d’automne. Les fruits tombent par terre. L’année suivante, la graine des fruits germe et se perpétue selon les mêmes lois. La durée de vie de l’herbe est très courte ; chaque graine tombe sur le sol, développe des racines et germe, fleurit et produit des fruits. Tout ce processus se termine après trois saisons seulement : le printemps, l’été et l’automne. Les arbres de toutes variétés ont aussi leur propre durée de vie et des périodes différentes pour la germination et la fructification. Certains arbres meurent après seulement trente ou cinquante ans : c’est leur durée de vie. Mais leur fruit tombe sur le sol, ensuite il germe et développe des racines, il fleurit et porte des fruits, et il vit encore trente ou cinquante ans. C’est son rythme de reproduction. Un vieil arbre meurt et un jeune arbre pousse ; c’est pourquoi tu peux toujours voir des arbres qui poussent dans la forêt. Mais ils ont aussi leur cycle normal et leurs processus de naissance et de mort. Certains arbres peuvent vivre plus de mille ans et certains peuvent même vivre pendant trois mille ans. Peu importe le genre de plante ou le temps de sa durée de vie, en général, Dieu gère son équilibre en Se basant sur son espérance de vie, sa capacité à se reproduire, sa vitesse et son taux de reproduction et la quantité de jeunes pousses qu’il produit. Cela permet aux végétaux, des herbes aux arbres, d’être en mesure de continuer à prospérer et à grandir dans un environnement écologique équilibré. Ainsi, quand tu regardes une forêt sur la terre, tout ce qui y pousse, herbes et arbres confondus, se reproduit continuellement et croît selon ses propres lois. Ils n’ont pas besoin d’un travail ou d’une aide supplémentaires de la part de l’humanité. S’ils sont en mesure de maintenir leur propre environnement de survie, c’est seulement parce qu’ils ont ce genre d’équilibre. Si les forêts et les prairies du monde sont capables de continuer à survivre sur la terre, c’est seulement parce qu’elles ont un environnement de survie approprié. Leur existence nourrit les hommes de génération en génération, ainsi que toutes sortes de choses vivantes dont l’habitat est dans les forêts et les prairies de génération en génération : les oiseaux, les animaux, les insectes et toutes sortes de micro-organismes.

Dieu contrôle également l’équilibre entre toutes sortes d’animaux. Comment contrôle-t-Il cet équilibre ? C’est comme avec les plantes : Il gère leur équilibre et détermine leur nombre en fonction de leur capacité de se reproduire, de leur quantité et de leur taux de reproduction et des rôles qu’ils jouent au sein du règne animal. Par exemple, les lions mangent les zèbres, de sorte que si le nombre de lions dépassait le nombre de zèbres, quel serait le sort des zèbres ? Ils disparaîtraient. Et si les zèbres faisaient beaucoup moins de petits que les lions, quel serait leur sort ? Encore une fois, ils disparaîtraient. Ainsi, le nombre de zèbres doit être beaucoup plus grand que le nombre de lions. En effet, les zèbres n’existent pas seulement pour eux-mêmes, mais ils existent aussi pour les lions. Tu pourrais aussi le formuler de cette façon : chaque zèbre est une partie de l’ensemble des zèbres, mais il est aussi de la nourriture pour la gueule du lion. Le rythme de reproduction des lions ne peut jamais dépasser celui des zèbres, de sorte que leur nombre ne peut jamais être plus grand que celui des zèbres. La source de nourriture des lions peut être assurée seulement de cette manière. Et ainsi, même si les lions sont les ennemis naturels des zèbres, les gens voient souvent les deux espèces se reposer tranquillement dans la même zone. Les zèbres ne diminueront jamais en nombre ou ne disparaîtront pas parce que les lions les chassent et les mangent, et les lions n’augmenteront jamais en nombre en raison de leur statut de « roi ». Cet équilibre a été établi par Dieu il y a longtemps. Autrement dit, Dieu a établi des lois pour l’équilibre entre tous les animaux, afin qu’ils puissent atteindre ce genre d’équilibre, et c’est quelque chose que les hommes voient souvent. Les lions sont-ils les seuls ennemis naturels des zèbres ? Non, les crocodiles aussi mangent des zèbres. Les zèbres semblent être un genre d’animal très impuissant. Ils n’ont pas la férocité des lions, et quand ils font face à un lion, cet ennemi redoutable, tout ce qu’ils peuvent faire, c’est fuir. Ils ne peuvent même pas résister. Battus à la course par le lion, ils ne peuvent que se laisser dévorer par celui-là. Cela se voit souvent dans le règne animal. Quelles sont vos impressions et vos pensées quand vous voyez ce genre de chose ? Le zèbre vous fait-il de la peine ? Haïssez-vous le lion ? Les zèbres sont tellement beaux ! Mais les lions les lorgnent toujours avidement. Et bêtement, les zèbres ne s’enfuient pas loin. Ils voient le lion qui les attend à l’ombre d’un arbre. Il pourrait venir les dévorer à tout moment. Ils le savent dans leur cœur, mais malgré cela, ils ne quitteront pas le territoire. C’est une chose prodigieuse, une chose prodigieuse qui manifeste la prédestination de Dieu et Son règne. Le zèbre te fait de la peine, mais tu ne peux pas le sauver et tu hais le lion, mais tu ne peux pas le détruire. Le zèbre est la nourriture que Dieu a préparée pour le lion, mais peu importe combien les lions en mangent, les zèbres ne disparaîtront pas. La progéniture des lions est très peu nombreuse. Leur reproduction est très lente, de sorte que peu importe le nombre de zèbres qu’ils mangent, leur nombre ne sera jamais supérieur à celui des zèbres. En cela, il y a un équilibre.

Quel est le but de Dieu en maintenant ce genre d’équilibre ? Cela concerne les environnements de survie des hommes, ainsi que la survie de l’humanité. Si les zèbres, ou une proie similaire des lions, les cerfs ou d’autres animaux, se reproduisent trop lentement et le nombre de lions augmente rapidement, quel genre de danger menacerait les êtres humains ? Que les lions mangent leur proie est un phénomène normal, mais qu’un lion mange une personne est une tragédie. Cette tragédie n’est pas prédestinée par Dieu, ce n’est pas quelque chose qui se produit sous Son règne, encore moins quelque chose qu’Il a voulu pour l’humanité. C’est plutôt quelque chose dont les gens sont les seuls responsables. Donc, selon Dieu, l’équilibre entre toutes choses est crucial pour la survie de l’humanité. Qu’il s’agisse des plantes ou des animaux, rien ne peut perdre son propre équilibre. Les plantes, les animaux, les montagnes et les lacs : Dieu a préparé un environnement écologique normal pour l’humanité. La survie des hommes est assurée seulement quand ils ont ce genre d’environnement écologique, un environnement équilibré. Si les arbres ou les herbes n’avaient pas un très bon cycle de reproduction ou si leur rythme de reproduction était très lent, le sol ne perdrait-il pas son humidité ? Si le sol perdait son humidité, serait-il encore salubre ? Si le sol perdait sa végétation et son humidité, il serait très rapidement érodé et le sable le remplacerait. Quand le sol se détériorerait, l’environnement de survie des hommes serait également détruit. De nombreuses catastrophes accompagneraient cette destruction. Sans ce genre d’équilibre écologique, sans ce type d’environnement écologique, les gens seraient souvent victimes de catastrophes en raison des déséquilibres entre toutes choses. Par exemple, quand il y a un déséquilibre environnemental qui mène à la destruction de l’environnement écologique des grenouilles, elles se rassemblent toutes, leur nombre augmente rapidement et les gens voient même un grand nombre de grenouilles traverser les rues dans les villes. Si un grand nombre de grenouilles envahissaient l’environnement de survie des hommes, comment cela serait-il appelé ? Une catastrophe. Pourquoi serait-ce appelé une catastrophe ? Ces petits animaux qui sont bénéfiques pour l’humanité sont utiles pour les hommes quand ils restent dans un endroit qui leur convient ; ils peuvent maintenir l’équilibre de l’environnement de survie des hommes. Mais s’ils deviennent une catastrophe, ils ont un effet sur le bon ordre de la vie des hommes. Toutes les choses et tous les éléments que les grenouilles apportent sur leur corps peuvent avoir une incidence sur la qualité de vie des hommes. Elles peuvent même provoquer des attaques sur les organes physiques des hommes : c’est une sorte de catastrophes. Une autre sorte de catastrophe, quelque chose que les humains ont connu fréquemment, c’est l’apparition d’un grand nombre de sauterelles. N’est-ce pas une catastrophe ? Si, c’est vraiment une catastrophe effrayante. Peu importe la compétence des humains – les hommes peuvent fabriquer des avions, des canons et des bombes atomiques – lorsque les sauterelles les envahissent, quelle solution ont-ils ? Peuvent-ils utiliser des canons contre elles ? Peuvent-ils les abattre avec des mitrailleuses ? Ils ne le peuvent pas. Alors, peuvent-ils répandre des pesticides pour les chasser ? Ce n’est pas une tâche facile non plus. Que viennent faire ces minuscules sauterelles ? Elles mangent en particulier les céréales et les grains. Partout où vont les sauterelles, les récoltes sont complètement détruites. Dans une période d’invasion de sauterelles, toute la nourriture sur laquelle comptent les cultivateurs pourrait être entièrement consommée par les sauterelles en un clin d’œil. Pour les humains, l’arrivée de sauterelles n’est pas seulement une contrariété, c’est une catastrophe. Nous savons donc que l’apparition d’un très grand nombre de sauterelles est une sorte de catastrophe, mais qu’en est-il des souris ? S’il n’y a pas d’oiseaux de proie pour manger les souris, alors elles vont se multiplier très rapidement, plus rapidement que tu peux l’imaginer. Et si les souris se propagent librement, les humains peuvent-ils mener une bonne vie ? À quel genre de problème les humains seraient-ils confrontés ? (À une épidémie.) Mais croyez-vous qu’une épidémie serait la seule conséquence ? Les souris rongent n’importe quoi et elles rongent même le bois. Pour peu qu’il y ait seulement deux souris dans une maison, elles sont une calamité pour tous ceux qui habitent là. Parfois, elles volent l’huile et la mangent, et parfois elles mangent le pain ou les céréales. Et les choses qu’elles ne mangent pas, elles les rongent jusqu’au bout et les abîment complètement. Elles rongent les vêtements, les chaussures, le bois, les meubles, elles rongent tout. Parfois, elles vont grimper sur les étagères : cette vaisselle peut-elle encore être utilisée une fois que des souris ont marché dessus ? Même si tu la désinfectes, tu ne te sentiras pas tranquille, alors, tu la jettes, tout simplement. Voilà les tracas que les souris causent aux gens. Même si les souris sont de petites créatures, les gens n’ont aucun moyen de traiter avec elles et, au contraire, n’ont qu’à supporter les ravages qu’elles font. Deux souris suffisent pour causer une perturbation, sans parler de toute une horde. Si leur nombre devait augmenter et qu’elles devenaient une catastrophe, les conséquences seraient impensables. Même des créatures aussi minuscules que les fourmis pourraient devenir une catastrophe. Si cela devait arriver, le tort qu’elles causeraient à l’humanité ne pourrait pas non plus être ignoré. Des fourmis peuvent causer assez de dégâts aux maisons pour que celles-ci s’effondrent. Leur force ne doit pas être négligée. Ne serait-ce pas effrayant si différentes sortes d’oiseaux créaient une catastrophe ? (Si.) Pour le dire autrement, chaque fois que des animaux ou des êtres vivants, quelle que soit leur espèce, perdent leur équilibre, ils grandissent, se reproduisent et vivent selon un ordre anormal, un ordre qui n’est pas commun. Cela aurait des conséquences inimaginables pour l’humanité. Cela n’aurait pas seulement un effet sur la survie et la vie des gens, mais cela provoquerait aussi une catastrophe pour l’humanité, au point que le sort des hommes serait l’annihilation totale et l’extinction.

Quand Dieu a créé toutes choses, Il a utilisé toutes sortes de méthodes et de moyens pour les équilibrer, pour équilibrer les conditions de vie des montagnes et des lacs, des plantes et de toutes les sortes d’animaux, d’oiseaux et d’insectes. Son but était de permettre à toutes les sortes d’êtres vivants de vivre et de se multiplier selon les lois qu’Il avait établies. Aucune des choses de la création ne peut sortir de ces lois et les lois ne peuvent être brisées. Les humains peuvent survivre et se multiplier en sécurité, de génération en génération, seulement dans ce type d’environnement de base. Si une créature vivante ne respecte pas le nombre ou les conditions établies par Dieu, ou si elle dépasse le taux de croissance, le taux de reproduction ou la quantité dictés par Lui, l’environnement de survie de l’humanité subira différents degrés de destruction. Et en même temps, la survie de l’humanité sera menacée. Si le nombre d’un type de créature vivante est trop grand, elle dérobera aux gens leur nourriture, détruira les sources d’eau des gens et endommagera leurs milieux de vie. Ainsi, la reproduction de l’humanité ou l’état de sa survie seraient immédiatement touchés. Par exemple, l’eau est très importante pour toutes choses. S’il y a trop de souris, de fourmis, de sauterelles, de grenouilles ou de n’importe quelle autre espèce animale, ils auront besoin de boire plus d’eau. À mesure que la quantité d’eau qu’ils boivent augmente, l’eau potable et les sources d’eau des hommes, dans ce cadre fixe de sources d’eau potable et de régions aqueuses, seront réduites et ils manqueront d’eau. Si l’eau potable des hommes est infectée, contaminée ou coupée parce que toutes sortes d’animaux ont augmenté en nombre, dans ce genre d’environnement de survie difficile, la survie de l’humanité sera gravement menacée. Si un type seulement ou plusieurs types d’êtres vivants dépassent leur nombre approprié, alors l’air, la température, l’humidité, et même la composition de l’atmosphère dans l’espace de survie de l’humanité seront empoisonnés et détruits à divers degrés. Dans ces circonstances, la survie et le sort des humains seront aussi soumis aux menaces qui découlent de ces facteurs écologiques. Donc, si ces équilibres sont rompus, l’air que les gens respirent sera vicié, l’eau qu’ils boivent sera contaminée et les températures dont ils ont besoin seront aussi changées et seront affectées à des degrés divers. Si cela se produit, les environnements de survie qui appartiennent de façon inhérente à l’humanité seront soumis à des répercussions et des défis énormes. Dans ce type de scénario où les environnements de survie de base des humains ont été détruits, quels seraient le sort et les perspectives de l’humanité ? C’est un problème très sérieux ! Parce que Dieu sait pour quelle raison chacune des choses de la création existe pour l’humanité, quel est le rôle de chaque type de choses qu’Il a créées, l’effet que chaque chose produit sur l’humanité et dans quelle mesure elle profite à l’humanité, parce que, dans le cœur de Dieu, il y a un plan pour tout cela et qu’Il gère chaque aspect de toutes les choses qu’Il a créées, chaque chose qu’Il fait est très importante et nécessaire pour l’humanité. Ainsi, à partir de maintenant, chaque fois que tu observeras un phénomène écologique parmi les choses de la création de Dieu, ou une loi naturelle à l’œuvre parmi toutes les choses de la création de Dieu, tu ne douteras plus de la nécessité de chaque chose créée par Dieu. Tu n’utiliseras plus de mots ignorants pour exprimer des jugements arbitraires sur les arrangements de toutes choses par Dieu et sur Ses différentes façons de soutenir l’humanité. Tu ne tireras pas non plus de conclusions arbitraires sur les lois de Dieu pour toutes les choses de Sa création. N’est-ce pas ?

De quoi venons-nous tout juste de parler ? Penses-y un instant. Dieu a Sa propre intention dans chaque chose qu’Il fait. Même si Son intention est insondable pour les humains, elle est toujours inextricablement et puissamment liée à la survie de l’humanité. C’est absolument indispensable. En effet, Dieu n’a jamais rien fait de futile. Les principes qui sous-tendent chaque chose qu’Il fait sont imprégnés de Son plan et de Sa sagesse. Ce plan a pour objectif et intention de protéger l’humanité, d’aider l’humanité à éviter la catastrophe, les dégâts provoqués par d’autres êtres vivants et toute sorte de mal causé par n’importe quelles choses de la création de Dieu. Pourrait-on dire alors que les actes de Dieu que nous avons vus à l’intérieur de ce thème constituent une autre façon par laquelle Dieu soutient l’humanité ? Pourrions-nous dire que, par ces actes, Dieu nourrit et guide l’humanité ? (Oui.) Y a-t-il un rapport important entre ce thème et le sujet de notre échange : « Dieu est la source de vie pour toutes choses » ? (Oui.) Il y a un rapport très important et ce thème en est un aspect. Avant de parler de ces thèmes, les gens n’avaient qu’une imagination vague de Dieu, de Dieu Lui-même et de Ses actes : il leur manquait une vraie compréhension. Cependant, quand les gens apprennent quels sont Ses actes et les choses qu’Il a faites, ils peuvent comprendre et saisir les principes de ce que Dieu fait, et ils peuvent mieux les comprendre et les avoir à leur portée : n’est-ce pas le cas ? Même si, dans le cœur de Dieu, il y a toutes sortes de théories, de principes et de règles très compliqués chaque fois qu’Il fait quelque chose, comme créer et régner sur toutes choses, ne vous est-il pas possible d’acquérir dans votre cœur la compréhension que ce sont là les actes de Dieu et qu’ils sont aussi réels que faire se peut, en en apprenant simplement une partie pendant les échanges ? (Si.) Alors, de quelle manière votre compréhension actuelle de Dieu est-elle différente de ce qu’elle était ? Elle est différente en son essence. Avant, votre compréhension était trop creuse, trop vague, mais à présent, votre compréhension contient de nombreuses preuves concrètes qui corroborent les actes de Dieu, qui corroborent ce que Dieu a et est. Donc, tout ce que J’ai dit constitue un support pédagogique formidable pour votre compréhension de Dieu.

Ça sera tout pour l’échange d’aujourd’hui. Au revoir ! Passez une bonne soirée ! (Au revoir, Dieu !)

Le 9 février 2014

Précédent: Dieu Lui-même, l’Unique X

Suivant: Addendum : Voir l’apparition de Dieu dans Son jugement et Son châtiment

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Chapitre 16

Il y a tellement de choses que Je veux dire à l’homme, tant de choses que Je dois lui dire. Mais l’homme est trop déficient dans sa...

Tout est accompli par la parole de Dieu

Dieu est venu sur terre principalement pour prononcer Ses paroles ; ce à quoi tu collabores ; ce que tu vois, c’est la parole de Dieu ; ce que tu entends, c’est la parole de Dieu ; ce à quoi tu te conformes, c’est la parole de Dieu ; ce que tu expérimentes, c’est la parole de Dieu ; et cette incarnation de Dieu utilise principalement la parole pour perfectionner l’homme. Il ne montre pas des signes et des prodiges et surtout ne fait pas l’œuvre que Jésus a faite dans le passé.

Dieu Lui-même, l’Unique VI

La sainteté de Dieu (III)La dernière fois, nous avons échangé sur la sainteté de Dieu. Quel aspect de Dieu Lui-même Sa sainteté...

Le chemin… (5)

Dans le passé, aucun homme ne connaissait le Saint-Esprit, encore moins avait-il conscience du chemin parcouru par le Saint-Esprit. C’est...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre