1. Aujourd’hui, la terre est frappée par des catastrophes telles que des séismes, des famines, des épidémies, des inondations et des sécheresses. Ces catastrophes prennent de plus en plus d’ampleur et causent toujours plus de morts. Dieu aime et sauve les hommes, alors pourquoi doit-Il faire pleuvoir ces grandes catastrophes ?

Versets bibliques pour référence :

« Et moi, je vous ai refusé la pluie, Lorsqu’il y avait encore trois mois jusqu’à la moisson ; J’ai fait pleuvoir sur une ville, Et je n’ai pas fait pleuvoir sur une autre ville ; Un champ a reçu la pluie, Et un autre qui ne l’a pas reçue s’est desséché. Deux, trois villes sont allées vers une autre pour boire de l’eau, Et elles n’ont point apaisé leur soif. Malgré cela, vous n’êtes pas revenus à moi, dit l’Éternel. Je vous ai frappés par la rouille et par la nielle ; Vos nombreux jardins, vos vignes, vos figuiers et vos oliviers Ont été dévorés par les sauterelles. Malgré cela, vous n’êtes pas revenus à moi, dit l’Éternel. J’ai envoyé parmi vous la peste, comme en Égypte ; J’ai tué vos jeunes gens par l’épée, Et laissé prendre vos chevaux ; J’ai fait monter à vos narines l’infection de votre camp. Malgré cela, vous n’êtes pas revenus à moi, dit l’Éternel. Je vous ai bouleversés, Comme Sodome et Gomorrhe, que Dieu détruisit ; Et vous avez été comme un tison arraché de l’incendie. Malgré cela, vous n’êtes pas revenus à moi, dit l’Éternel… C’est pourquoi je te traiterai de la même manière, Israël ; Et puisque je te traiterai de la même manière, Prépare-toi à la rencontre de ton Dieu, O Israël ! » (Amos 4:7-12).

« Voici, les jours viennent, dit le Seigneur, l’Éternel, Où j’enverrai la famine dans le pays, Non pas la disette du pain et la soif de l’eau, Mais la faim et la soif d’entendre les paroles de l’Éternel » (Amos 8:11).

Paroles de Dieu concernées :

Tout ce qu’Il fait est prévu avec précision. Quand Il voit une chose ou un problème se produire, Il a une norme pour les mesurer selon Sa perspective, et cette norme détermine s’Il lance un plan pour S’en occuper ou l’approche qu’Il doit adopter pour le faire. Il n’est pas indifférent ou entièrement exempt de sentiment. C’est en fait tout le contraire. Il y a un verset ici rapportant ce que Dieu a dit à Noé : « La fin de toute chair est arrêtée par-devers moi ; car ils ont rempli la terre de violence ; voici, je vais les détruire avec la terre. » En disant cela, Dieu voulait-Il dire qu’Il détruirait seulement les humains ? Non ! Il a dit qu’Il détruirait tous les êtres vivants faits de chair. Pourquoi Dieu voulait-Il la destruction ? On voit ici une autre révélation du tempérament de Dieu. À Ses yeux, il y a une limite à Sa patience devant la corruption de l’homme, devant la souillure, la violence et la désobéissance de toute chair. Quelle est-elle ? Comme Dieu l’a dit : « Dieu regarda la terre, et voici, elle était corrompue ; car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre. » Que signifie le passage « car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre » ? Il désigne toute chose vivante, y compris ceux qui ont suivi Dieu, ceux qui ont invoqué Son nom, ceux qui jadis Lui ont offert des holocaustes et ceux qui L’ont verbalement reconnu et même loué. Une fois que leur comportement serait plein de corruption et serait parvenu jusqu’à Dieu, Il lui faudrait les détruire. Telle était la limite de Dieu. Dans quelle mesure Dieu est-Il donc resté patient avec l’homme et la corruption de toute chair ? Il a été patient jusqu’à ce que tous les gens, qu’ils soient Ses disciples ou des non-croyants, n’empruntent plus le droit chemin. Il a été patient jusqu’à ce que les hommes ne soient plus seulement moralement corrompus et remplis de méchanceté, mais qu’aucun d’entre eux ne croie en Son existence et qu’il n’y ait personne croyant qu’Il gouvernait le monde et pouvait amener les gens à la lumière ainsi qu’au droit chemin. Il a été patient jusqu’à ce que l’homme méprise Son existence et ne Lui permette pas d’exister. Une fois que la corruption de l’homme a atteint ce point, Dieu n’a plus été en mesure de la supporter. Par quoi serait-elle remplacée ? La venue de la colère et de la punition de Dieu.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même I », dans La Parole apparaît dans la chair

Tout sera accompli par Mes paroles ; aucun homme ne peut participer, aucun homme ne peut faire l’œuvre que Je vais réaliser. Je vais purifier l’air sur toute la terre et éliminer toute trace des démons sur la terre. J’ai déjà commencé et Je vais amorcer la première étape de Mon œuvre de châtiment dans la demeure du grand dragon rouge. Ainsi, on peut voir que Mon châtiment est arrivé dans tout l’univers, et que le grand dragon rouge et toutes sortes d’esprits impurs seront impuissants à échapper à Mon châtiment, car Je veille sur toute la terre. Quand Mon œuvre sur terre sera terminée, c’est-à-dire quand l’ère du jugement arrivera à son terme, Je châtierai le grand dragon rouge formellement. Mon peuple verra sûrement Mon juste châtiment du grand dragon rouge, fera sûrement jaillir la louange grâce à Ma justice et exaltera sûrement Mon saint nom à jamais grâce à Ma justice. Ensuite, vous accomplirez formellement votre devoir et proclamerez formellement Mes éloges sur toute la terre, pour toujours et à jamais !

Extrait du Chapitre 28 des « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

Une fois que les hommes auront tous été rendus complets et que toutes les nations de la terre seront devenues le royaume de Christ, ce sera alors le moment où les sept tonnerres gronderont. Aujourd’hui, un pas en avant est fait vers cette étape ; la charge a été déclenchée pour qu’elle soit atteinte. C’est le plan de Dieu ; il sera réalisé dans un futur proche. Cependant, Dieu a déjà accompli tout ce qu’Il a déclaré. Ainsi, il est clair que les nations de la terre ne sont que des châteaux de sable tremblant à l’approche de la marée haute : le dernier jour est imminent et le grand dragon rouge s’effondrera sous la parole de Dieu. Pour veiller à ce que Son plan soit réalisé avec succès, les anges du ciel sont descendus sur la terre, faisant tout leur possible pour satisfaire Dieu. Le Dieu incarné Lui-même S’est lancé sur le champ de bataille pour mener la guerre contre l’ennemi. Partout où l’incarnation apparaît, l’ennemi est exterminé. La Chine sera annihilée en premier, dévastée par la main de Dieu. Dieu n’y fera absolument pas de quartier. La preuve de la chute graduelle du grand dragon rouge peut être vue dans la maturation continue du peuple ; cela est évident et visible pour tout le monde. La maturation du peuple est un signe de l’anéantissement de l’ennemi. Cela explique un peu ce que l’on entend par « rivaliser ».

Extrait du Chapitre 10 des « Interprétations des mystères des paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

Aujourd’hui, non seulement Je descends sur la nation du grand dragon rouge, mais Je Me retourne aussi pour faire face à l’univers tout entier, faisant trembler tout l’empyrée. Y a-t-il un seul endroit, n’importe où, qui ne fasse pas l’objet de Mon jugement ? Y a-t-il un seul endroit qui ne soit pas soumis aux les calamités que Je fais pleuvoir sur lui ? Partout où Je passe, J’ai dispersé toutes sortes de « germes de catastrophes ». C’est l’une de Mes manières d’œuvrer, et elle constitue sans aucun doute un acte de salut pour l’humanité, et ce que Je lui adresse est encore un genre d’amour. Je souhaite faire en sorte que davantage de personnes même en viennent à Me connaître et à être capables de Me voir et, de cette façon, qu’elles en viennent à vénérer un Dieu qu’elles n’ont pas vu depuis tant d’années, mais qui, en ce moment même, est réel. Pour quelle raison ai-Je créé le monde ? Pour quelle raison n’ai-Je pas totalement annihilé l’humanité après qu’elle a été corrompue ? Pour quelle raison toute la race humaine vit-elle au milieu des catastrophes ? Quel était Mon dessein en revêtant la chair ? Quand J’accomplis Mon œuvre, l’humanité apprend le goût non seulement de l’amertume, mais aussi de la douceur.

Extrait du Chapitre 10 des « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

À cette étape de l’œuvre, parce que Dieu souhaite révéler l’ensemble de Ses actions à travers le monde afin que tous les humains qui L’ont trahi reviennent se prosterner en soumission devant Son trône, le jugement de Dieu comprendra toujours Sa miséricorde et Sa bonté. Dieu utilise les événements actuels du monde entier comme des opportunités pour susciter la panique chez les humains, les incitant à chercher Dieu afin qu’ils puissent faire demi-tour pour être devant Lui. Ainsi, Dieu dit : « C’est l’une des manières par lesquelles J’œuvre, et elle constitue sans aucun doute un acte de salut pour l’humanité, et ce que Je lui adresse est encore une façon d’exprimer Mon amour. »

Extrait du Chapitre 10 des « Interprétations des mystères des paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

Dans les phases de l’œuvre de Dieu, le salut prend encore la forme de divers désastres, et quiconque est condamné ne peut pas y échapper. C’est seulement à la fin qu’il sera possible d’atteindre sur terre une situation qui est « aussi sereine que le troisième ciel : ici les êtres vivants grands et petits coexistent en harmonie, ne se livrant jamais à des “conflits de mots et de paroles” ». Un aspect de l’œuvre de Dieu est de conquérir toute l’humanité et de gagner les élus par Ses paroles ; un autre aspect est de conquérir tous les fils de la rébellion par divers désastres. C’est une partie de l’œuvre de Dieu à grande échelle. C’est seulement de cette façon que le royaume que Dieu veut sur la terre peut être pleinement réalisé, et c’est la partie de l’œuvre de Dieu qui est comme de l’or fin.

Extrait du Chapitre 17 des « Interprétations des mystères des paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

Ma miséricorde est pour ceux qui M’aiment et qui renoncent à eux-mêmes. La punition infligée aux méchants est justement la preuve de Mon tempérament juste et, surtout, le témoignage de Ma colère. Quand sonnera l’heure de la catastrophe, la famine et la peste frapperont tous ceux qui s’opposent à Moi et ils pleureront. Tous ceux qui auront commis tout genre de méchanceté, mais qui M’auront suivi pendant de nombreuses années, n’échapperont pas aux conséquences de leurs péchés. Ils vivront eux aussi dans un état constant de panique et de peur, en plongeant eux aussi dans une catastrophe presque sans précédent depuis des millions d’années. Ceux parmi Mes adeptes qui M’auront été fidèles se réjouiront et applaudiront Ma puissance. Ils connaîtront une satisfaction ineffable et vivront dans une joie que jamais Je n’ai accordée à l’humanité. Car J’apprécie les bonnes actions des hommes et déteste leurs mauvaises actions. Depuis que J’ai commencé à diriger l’humanité, Je rêve d’un groupe d’hommes qui aient les mêmes sentiments que Moi. Je n’oublie jamais ceux qui n’ont pas les mêmes sentiments que Moi. Je les déteste toujours dans Mon cœur, attendant juste l’occasion de leur accorder Ma rétribution, ce qu’il Me sera agréable de voir. Aujourd’hui, Mon jour est enfin arrivé et Je n’ai plus besoin d’attendre !

Extrait de « Préparer suffisamment de bonnes actions pour ta destination », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 3. Certaines gens ont reconnu que Dieu Tout-Puissant était le Seigneur Jésus qui est revenu, mais comme ils ont peur d’être arrêtés et persécutés par le PCC et d’être intimidés et menacés par les pasteurs et les anciens de la communauté religieuse, ils n’osent pas accepter le vrai chemin. Quelle sera la fin de ces personnes ?

Suivant: 2. Les pasteurs nous disent souvent que même s’il survient des catastrophes en série, nous ne devons pas avoir peur, car la Bible nous dit : « Que mille tombent à ton côté, Et dix mille à ta droite, Tu ne seras pas atteint » (Psaumes 91:7). Si nous avons foi dans le Seigneur et continuons à prier, à lire la Bible et à nous rassembler, les catastrophes ne nous frapperont pas. Or, des pasteurs et des chrétiens religieux sont morts dans ces catastrophes. Tous lisaient la Bible, priaient et servaient le Seigneur, alors pourquoi Dieu ne les a-t-Il pas protégés ?

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.

Contenu connexe

2. Pourquoi on dit que les anciens et les pasteurs religieux empruntent tous le chemin des pharisiens et ce qu’est leur essence

« Jésus se mit ensuite à leur parler en paraboles. Un homme planta une vigne. Il l’entoura d’une haie, creusa un pressoir, et bâtit une tour ; puis il l’afferma à des vignerons, et quitta le pays. Au temps de la récolte, il envoya un serviteur vers les vignerons, pour recevoir d’eux une part du produit de la vigne. S’étant saisis de lui, ils le battirent, et le renvoyèrent à vide. Il envoya de nouveau vers eux un autre serviteur ; ils le frappèrent à la tête, et l’outragèrent. Il en envoya un troisième, qu’ils tuèrent ; puis plusieurs autres, qu’ils battirent ou tuèrent. Il avait encore un fils bien-aimé ; il l’envoya vers eux le dernier, en disant : Ils auront du respect pour mon fils. Mais ces vignerons dirent entre eux : Voici l’héritier ; venez, tuons-le, et l’héritage sera à nous. Et ils se saisirent de lui, le tuèrent, et le jetèrent hors de la vigne. Maintenant, que fera le maître de la vigne ? Il viendra, fera périr les vignerons, et il donnera la vigne à d’autres » (Marc 12:1-9).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre