Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

La Parole apparaît dans la chair

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

`

Interprétation de la vingt et unième déclaration

Aux yeux de Dieu, les hommes sont comme les animaux dans le monde animal. Ils se battent entre eux, s’entre-tuent et ont des interactions extraordinaires les uns avec les autres. Aux yeux de Dieu, ils sont aussi semblables à des singes, complotant les uns contre les autres sans distinction d’âge ou de sexe. En tant que tel, tout ce que l’humanité tout entière fait et manifeste n’a jamais été selon le cœur de Dieu. Le temps que Dieu couvre Son visage est précisément le moment où les hommes du monde entier sont testés. Tous les hommes gémissent de douleur, ils vivent tous sous la menace de la catastrophe, et aucun d’entre eux n’a déjà échappé au jugement de Dieu. En fait, le but premier de Dieu en devenant chair est de juger l’homme et de le condamner dans Sa chair. Dans l’esprit de Dieu, il a été depuis longtemps décidé qui, suivant leur essence, sera sauvé ou détruit, et cela sera progressivement rendu clair lors de la phase finale. Pendant que les jours et les mois passent, les hommes changent et leur forme originale est révélée. Qu’il y ait un poulet ou un canard dans l’œuf est montré quand il éclot. Le moment où l’œuf se brise est le moment même où les désastres sur la terre prendront fin. De cela, on peut voir que pour savoir s’il y a un « poulet » ou un « canard » à l’intérieur, l’« œuf » doit être brisé. C’est le plan dans le cœur de Dieu et il doit être accompli.

« Pauvre humanité pitoyable ! Pourquoi est-ce que l’homme M’aime, mais est incapable de suivre les desseins de Mon Esprit ? » À cause de cet état de l’homme, il doit subir le traitement pour satisfaire la volonté de Dieu. Et à cause de la haine de Dieu pour l’humanité, Il a proclamé plusieurs fois : « Ô les rebelles de toute l’humanité ! Ils doivent être détruits sous Mes pieds, ils doivent disparaître au milieu de Mon châtiment, et ils doivent, le jour où Ma grande entreprise sera achevée, être tirés hors de l’humanité afin que l’ensemble de l’humanité connaisse leur visage hideux. » Dieu parle à toute l’humanité dans la chair et parle aussi à Satan dans le domaine spirituel, c’est-à-dire au-dessus de l’univers entier. C’est la volonté de Dieu et c’est ce qui doit être accompli par le plan de six mille ans de Dieu.

En vérité, Dieu est particulièrement normal, et il y a certaines choses qui ne peuvent être accomplies que s’Il les accomplit en personne et les voit de Ses propres yeux. Ce n’est pas comme les hommes l’imaginent, que Dieu reste là couché tandis que tout se passe comme Il le souhaite ; c’est la conséquence de la perturbation de Satan chez les hommes, ce qui rend le vrai visage de Dieu peu clair pour les hommes. En tant que tel, à l’ère finale, Dieu est devenu chair pour révéler ouvertement Sa réalité à l’homme, sans rien cacher. Certaines descriptions du tempérament de Dieu sont une pure exagération, comme lorsque l’on dit que Dieu peut anéantir le monde par un seul mot ou la moindre pensée. En conséquence, la plupart des hommes disent des choses comme : pourquoi est-ce que Dieu est omnipotent, mais ne peut pas avaler Satan d’une seule bouchée ? Ces mots sont absurdes et montrent que les hommes ne connaissent toujours pas Dieu. Il faut un processus pour que Dieu anéantisse Ses ennemis, mais il est vrai de dire que Dieu est complètement vainqueur : Dieu finira par vaincre Ses ennemis. Tout comme lorsqu’un pays fort vainc un pays faible, il doit acquérir la victoire lui-même, étape par étape, parfois par la force, parfois par la stratégie. Il y a un processus, mais on ne peut pas dire que le pays faible se rendra sans se battre parce que le pays fort a des armes nucléaires de nouvelle génération et que le pays faible est bien inférieur. C’est un argument absurde. Il est juste de dire que le pays fort est sûr de gagner et le pays faible est sûr de perdre, mais on peut dire que le pays fort a une plus grande force seulement quand il envahit personnellement le pays faible. Ainsi, Dieu a toujours dit que l’homme ne Le connaît pas. Alors, ce qu’on vient de dire est-il une partie de la raison pour laquelle l’homme ne connaît pas Dieu ? Est-ce que les conceptions de l’homme sont telles ? Pourquoi Dieu demande-t-Il seulement que l’homme connaisse Sa réalité et devient-Il personnellement chair en conséquence ? Ainsi, la plupart des hommes ont adoré le ciel avec dévotion, mais « Le ciel n’a jamais été le moindrement touché par les actions de l’homme, et si Mon traitement de l’homme était fondé sur chacune de ses actions, alors toute l’humanité vivrait sous Mon châtiment. »

Dieu comprend l’essence de l’homme. Dans les déclarations de Dieu, Dieu semble tellement « tourmenté » par l’homme qu’Il n’a aucun intérêt à accorder plus d’attention à l’homme ni le moindre espoir en lui ; l’homme, semble-t-il, est au-delà du salut. « J’ai vu un grand nombre de gens pleurer à chaudes larmes et J’ai vu un grand nombre de gens offrir leur cœur en échange de Mes richesses. En dépit de ces « piétés », Je ne me suis jamais en toute liberté entièrement donnée à l’homme à la suite de ses pulsions soudaines, car l’homme n’a jamais été joyeusement disposé à se dévouer à Moi. » Quand Dieu révèle la nature de l’homme, l’homme a honte de lui-même, mais ce n’est qu’une connaissance superficielle et il est incapable de vraiment connaître sa nature dans les paroles de Dieu ; ainsi, la plupart des hommes ne comprennent pas la volonté de Dieu, ils ne peuvent pas trouver un chemin pour leur vie dans les paroles de Dieu et, ainsi, plus ils sont lents d’esprit, plus sévèrement Dieu se moque d’eux. Ainsi, ils empruntent inconsciemment le rôle du bouffon et, en conséquence, ils se connaissent quand ils sont transpercés par la « parole ». Les paroles de Dieu semblent applaudir les actions de l’homme et encourager les actions de l’homme, et pourtant les hommes sentent toujours que Dieu les ridiculise. Et ainsi, quand ils lisent les paroles de Dieu, les muscles de leur visage ont des spasmes de temps en temps, comme s’ils convulsaient. C’est l’impureté de leur conscience et c’est à cause de cela qu’ils ont une secousse musculaire involontaire. Leur douleur est du genre qui leur fait vouloir rire, mais ils ne peuvent pas, qui leur fait vouloir pleurer, mais ils ne le peuvent pas, car le ridicule des hommes est joué sur le magnétoscope télécommandé, mais ils ne peuvent pas l’éteindre et ne peuvent qu’endurer. Bien que « se concentrer sur les paroles de Dieu » soit prêché lors de toutes les réunions de collaborateurs, qui ne connaît pas la nature de la progéniture du grand dragon rouge ? Face à face, ils sont aussi obéissants que des agneaux, mais quand les dos sont tournés, ils sont aussi sauvages que des loups, ce qui peut être vu dans les paroles de Dieu que « plusieurs M’aiment vraiment quand Je leur fais entendre Mes paroles, mais ne chérissent pas mes paroles dans leur âme, plutôt ils les utilisent avec désinvolture comme une propriété publique et les retournent à leur lieu d’origine quand ils en ont envie. » Pourquoi Dieu a-t-Il toujours exposé l’homme ? Cela montre que la vieille nature de l’homme est ferme et inébranlable. Comme le mont Taishan, elle se dresse dans le cœur de centaines de millions de personnes, mais le jour viendra où Yu Gong déplacera cette montagne, et c’est le plan de Dieu. Dans Ses déclarations, il n’y a pas un moment où Dieu n’a pas d’exigences pour l’homme, avertit l’homme ou souligne la nature de l’homme qui se révèle dans sa vie : « Quand l’homme est éloigné de Moi, et quand il Me teste, Je Me cache dans les nuages. Par conséquent, il ne trouve aucune trace de Moi et ne vit que par la main des méchants, faisant tout ce qu’ils demandent. » En réalité, les hommes ont rarement l’occasion de vivre en présence de Dieu, parce qu’ils ont trop peu de désir de chercher ; par conséquent, bien que la plupart des hommes aiment Dieu, ils vivent sous la main du malin et tout ce qu’ils font est dirigé par le malin. Si les hommes vivaient vraiment sous la lumière de Dieu, cherchant Dieu à chaque instant de chaque jour, n’est-ce pas que Dieu n’aurait pas besoin de parler comme cela ? Quand les hommes mettent les textes de côté, ils mettent immédiatement Dieu de côté avec le livre, et ainsi ils se préoccupent de leur propre affaire, après quoi Dieu disparaît de leur cœur. Pourtant, quand ils reprennent le livre, ils se rendent compte subitement qu’ils avaient relégué Dieu au fond de leur pensée. Telle est la vie de l’homme « sans mémoire ». Plus Dieu parle, plus Ses paroles sont élevées. Quand elles atteignent leur sommet, toute l’œuvre est conclue et, par conséquent, Dieu cesse Ses déclarations. Le principe par lequel Dieu travaille est de conclure Son œuvre quand elle atteint son apogée ; Il ne continue pas à travailler quand elle atteint son apogée, mais s’arrête brusquement. Il ne fait jamais une œuvre qui n’est pas nécessaire.

Précédent:Interprétation de la vingtième déclaration

Suivant:Interprétation de la vingt-deuxième et la vingt-troisième déclarations

Vous aimerez peut-être également