II. Paroles essentielles sur l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours

57. Dans Son œuvre finale de la conclusion de l’ère, le tempérament de Dieu est le châtiment et le jugement, par lesquels Il révèle tout ce qui est injuste, afin de juger tous les peuples publiquement et de perfectionner ceux qui L’aiment d’un cœur sincère. Seul un tel tempérament peut mener l’ère à sa fin. Les derniers jours sont déjà arrivés. Toutes les choses de la création seront séparées selon leur genre et seront divisées en différentes catégories selon leur nature. C’est le temps où Dieu révèle la fin et la destination de l’humanité. Si l’homme ne subit pas le châtiment et le jugement, alors il n’y aura aucun moyen d’exposer sa désobéissance et son injustice. Ce n’est que par le châtiment et le jugement que l’issue de toute création peut être révélée. L’homme affiche son vrai visage seulement quand il est châtié et jugé. Le mal sera placé avec le mal, le bien avec le bien, et l’humanité tout entière sera séparée selon son espèce. Par le châtiment et le jugement, l’issue de toute création sera révélée, de sorte que le mal pourra être puni et le bien récompensé, et tous les gens seront alors soumis à la domination de Dieu. Toute cette œuvre doit être réalisée à travers un châtiment et un jugement justes. Parce que la corruption de l’homme a atteint son apogée et que sa désobéissance s’est excessivement aggravée, seul le tempérament juste de Dieu, qui est principalement composé du châtiment et du jugement et qui est révélé au cours des derniers jours, peut complètement transformer l’homme et le rendre complet. Seul ce tempérament peut exposer le mal et donc punir sévèrement tous les injustes. Par conséquent, un tempérament comme celui-là est imprégné de la signification de l’ère, et la révélation et la démonstration de Son tempérament sont manifestées dans l’intérêt de l’œuvre de chaque nouvelle ère. Dieu ne révèle pas Son tempérament arbitrairement et sans signification. En supposant que, en révélant l’issue de l’homme durant les derniers jours, Dieu accorde toujours à l’homme une compassion et un amour intarissables et continue d’aimer l’homme, ne le soumettant pas au juste jugement, mais lui manifestant plutôt de la tolérance, de la patience et de la miséricorde et pardonnant à l’homme ses péchés, quelle que soit leur gravité, sans aucun jugement juste, alors, quand toute la gestion de Dieu pourra-t-elle arriver à sa fin ? Quand un tel tempérament pourra-t-il mener les hommes vers la bonne destination de l’humanité ? Prenons comme exemple un juge qui est toujours aimant, bienveillant et doux. Il aime les gens, quels que soient les crimes qu’ils ont commis, et il est aimant et tolérant avec les gens, quels qu’ils soient. Dans ce cas, quand pourra-t-il rendre un juste verdict ? Pendant les derniers jours, seul un jugement juste peut séparer les hommes en fonction de leur espèce et amener les hommes dans un nouveau domaine. De cette façon, toute l’ère est menée à sa fin par le juste tempérament de jugement et de châtiment de Dieu.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) », dans La Parole apparaît dans la chair

58. Avant que les hommes aient été rachetés, Satan les avait déjà remplis de ses poisons et, après des milliers d’années de corruption par Satan, les hommes ont en eux une nature établie qui s’oppose à Dieu. Par conséquent, lorsque les hommes ont été rachetés, ce ne fut rien de plus qu’un cas de rédemption payant un prix élevé pour racheter l’homme alors que sa nature empoisonnée à l’intérieur n’était pas éliminée. L’homme qui est tellement souillé doit subir une transformation avant d’être digne de servir Dieu. Grâce à cette œuvre de jugement et de châtiment, les hommes prendront pleinement conscience de l’essence souillée et corrompue en eux-mêmes et ils pourront changer complètement et être purifiés. L’homme peut être digne de retourner devant le trône de Dieu seulement de cette manière. Toute l’œuvre effectuée aujourd’hui vise la purification et la transformation des hommes ; grâce au jugement et au châtiment par la parole, ainsi que grâce à l’épurement, l’homme peut rejeter sa corruption et être purifié. Plutôt que de considérer cette étape de l’œuvre comme celle du salut, il serait plus approprié de dire que c’est l’œuvre de la purification. En vérité, cette étape est celle de la conquête, ainsi que la deuxième étape dans l’œuvre du salut. L’homme est gagné par Dieu grâce au jugement et au châtiment par la parole. Par l’utilisation de la parole pour épurer, juger et dévoiler, toutes les impuretés, les notions, les motifs, et les espoirs individuels dans le cœur de l’homme sont complètement révélés. Même si l’homme a été racheté et si ses péchés ont été pardonnés, c’est seulement considéré comme si Dieu avait oublié les transgressions de l’homme et n’avait pas traité l’homme en conformité avec ses transgressions. Toutefois, lorsque l’homme vit dans un corps charnel et qu’il n’a pas été libéré du péché, il ne peut que continuer à pécher, révélant sans cesse son tempérament satanique corrompu. C’est la vie que l’homme mène, un cycle sans fin de péché et de pardon accordé. La majorité de l’humanité pèche dans la journée pour simplement se confesser dans la soirée. Ainsi, même si le sacrifice d’expiation est toujours efficace pour l’homme, il ne peut pas sauver l’homme du péché. Seulement la moitié de l’œuvre du salut a été achevée, car l’homme a encore un tempérament corrompu. […] Il est difficile à l’homme de prendre conscience de ses péchés ; il est incapable de reconnaître sa propre nature profondément enracinée et il doit compter sur le jugement par la parole pour obtenir ce résultat. L’homme peut dorénavant être progressivement transformé seulement de cette manière.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

59. Aujourd’hui, Dieu vous juge, vous châtie et vous condamne, mais sachez que le but de votre condamnation est de vous aider à vous connaître. Il condamne, maudit, juge et châtie pour que tu puisses te connaître afin que ton tempérament puisse changer et, en plus, pour que tu puisses connaître ta valeur et voir que toutes les actions de Dieu sont justes et conformes à Son tempérament et aux exigences de Son œuvre, qu’Il travaille en accord avec Son plan de salut pour l’homme, et qu’Il est le Dieu juste qui aime, sauve, juge et châtie l’homme. Si tu sais seulement que ton statut est vil, que tu es corrompu et désobéissant, mais ne sais pas que Dieu veut rendre Son salut évident en te jugeant et en te châtiant aujourd’hui, alors tu n’as aucun moyen d’acquérir de l’expérience, encore moins peux-tu continuer à progresser. Dieu n’est pas venu pour tuer ou détruire, mais pour juger, maudire, châtier et sauver. En attendant que Son plan de six mille ans arrive à terme, avant qu’Il révèle clairement la fin de chaque catégorie d’homme, le salut sera le but de l’œuvre de Dieu sur la terre ; son but est exclusivement de rendre complets, totalement complets, tous ceux qui L’aiment et de les ramener sous Sa domination. Peu importe comment Dieu sauve les gens, tout est fait en les faisant rompre avec leur vieille nature satanique ; c’est-à-dire qu’Il les sauve en faisant en sorte qu’ils cherchent la vie. S’ils ne cherchent pas la vie, ils n’auront aucun moyen d’accepter le salut de Dieu. Le salut est l’œuvre de Dieu Lui-même et la recherche de la vie est quelque chose que l’homme doit entreprendre pour accepter le salut. Aux yeux de l’homme, le salut est l’amour de Dieu, et le châtiment, le jugement et les malédictions n’ont pas de place dans l’amour de Dieu ; le salut doit comprendre l’amour, la compassion, et, en outre, des paroles de consolation, ainsi que les bénédictions illimitées accordées par Dieu. Les gens croient que Dieu sauve l’homme en le touchant par Ses bénédictions et Sa grâce, de sorte qu’il puisse donner son cœur à Dieu. C’est-à-dire que quand Il touche l’homme, Il le sauve. Cette sorte de salut se fait par la conclusion d’un marché. Ce n’est que lorsque Dieu lui accorde jusqu’au centuple que l’homme en vient à se soumettre devant le nom de Dieu et s’efforce de bien agir pour Lui et de Lui apporter la gloire. Ce n’est pas ce que Dieu attend de l’humanité. Dieu est venu travailler sur la terre pour sauver l’humanité corrompue ; il n’y a aucune erreur là-dedans. Sinon, Il ne serait certainement pas venu faire Son œuvre en personne. Dans le passé, Son moyen de salut consistait à démontrer le plus grand amour et de la compassion, de telle sorte qu’Il a tout donné à Satan en échange de toute l’humanité. Le présent n’a rien à voir avec le passé : le salut qui vous est accordé aujourd’hui est réalisé au temps des derniers jours, durant le classement de chacun selon son genre ; le moyen de votre salut n’est pas l’amour ou la compassion, mais le châtiment et le jugement, pour que l’homme soit plus complètement sauvé. Ainsi, vous ne recevez que le châtiment, le jugement et des coups impitoyables, mais sachez ceci : dans ces coups cruels, il n’y a pas la moindre punition. Peu importe la sévérité de Mes paroles, ce qui s’abat sur vous, ce ne sont que quelques paroles qui vous paraissent peut-être tout à fait cruelles, et peu importe ce que pourrait être Ma colère, ce qui vous tombe dessus, ce sont encore des paroles d’enseignement, et Je ne veux pas vous faire de mal ou vous mettre à mort. Tout cela n’est-il pas vrai ? Sachez que de nos jours, que ce soit le juste jugement ou l’épurement cruel et le châtiment, tout est pour le salut. Peu importe si aujourd’hui chacun est classé selon son genre ou si les catégories d’hommes sont dévoilées, le but de toutes les paroles et de toute l’œuvre de Dieu est de sauver ceux qui aiment vraiment Dieu. Le juste jugement a lieu pour purifier l’homme et l’épurement cruel est fait pour le nettoyer ; les paroles sévères ou le châtiment sont tous les deux faits pour la purification et le salut.

Extrait de « Tu devrais mettre de côté les bénédictions du statut et comprendre la volonté de Dieu d’apporter le salut à l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

60. Dans les derniers jours, le Christ utilise une variété de vérités pour enseigner à l’homme, exposer l’essence de l’homme et disséquer ses mots et ses actes. Ces paroles comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme, comment l’homme doit obéir à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu, comment l’homme doit vivre l’humanité normale, ainsi que la sagesse et le tempérament de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, ces paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet de la manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force ennemie contre Dieu. En entreprenant Son œuvre de jugement, Dieu ne fait pas que préciser ce qu’est la nature de l’homme par quelques mots seulement ; Il l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Ces méthodes d’exposer, de traiter et d’émonder ne peuvent pas être substituées par des mots ordinaires, mais par la vérité que l’homme ne possède pas du tout. Seules les méthodes de ce genre sont considérées comme un jugement ; c’est seulement par un jugement de ce genre que l’homme peut être maîtrisé et forcé à se soumettre totalement à Dieu, et acquérir de surcroît une vraie connaissance de Dieu. Ce que l’œuvre du jugement apporte c’est la compréhension par l’homme du vrai visage de Dieu et la vérité sur sa propre rébellion. L’œuvre du jugement permet à l’homme de mieux comprendre la volonté de Dieu, le but de l’œuvre de Dieu et les mystères qui lui sont incompréhensibles. Cela permet également à l’homme de reconnaître et de connaître son essence corrompue et les racines de sa corruption, ainsi que de découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont tous causés par l’œuvre du jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture de la vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui. Ce travail est l’œuvre du jugement faite par Dieu.

Extrait de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair

61. L’œuvre du jugement est l’œuvre propre de Dieu, donc elle devrait naturellement être faite par Dieu Lui-même ; elle ne peut pas être faite par l’homme à Sa place. Parce que le jugement est la conquête de la race humaine par la vérité, il est incontestable que Dieu apparaît toujours comme l’image incarnée pour accomplir cette œuvre parmi les hommes. C’est-à-dire, dans les derniers jours, le Christ utilisera la vérité pour enseigner aux hommes sur la terre et leur faire connaître toutes les vérités. Telle est l’œuvre de jugement de Dieu.

Extrait de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair

62. Dieu ne juge pas les hommes un par un et ne teste pas les hommes un par un ; cela ne serait pas un travail de jugement. La corruption de tous les hommes n’est-elle pas la même ? L’essence de l’homme n’est-elle pas la même pour tous ? Ce qui est jugé, c’est l’essence corrompue de l’humanité, l’essence corrompue de l’homme par Satan et tous les péchés de l’homme. Dieu ne juge pas les défauts insignifiants et négligeables de l’homme. Le travail du jugement est représentatif et ne vise pas une certaine personne en particulier. Au contraire, c’est un travail par lequel des personnes en groupe sont jugées pour représenter le jugement de toute l’humanité. En effectuant personnellement Son travail sur un groupe de personnes, Dieu dans la chair utilise Son travail pour représenter le travail de l’ensemble de l’humanité, après quoi il est progressivement répandu. Ainsi se fait le travail de jugement. Dieu ne juge pas un certain type de personnes ou un certain groupe de personnes, mais juge l’injustice de toute l’humanité – l’opposition de l’homme à Dieu par exemple, ou l’irrévérence de l’homme à Son égard, ou la perturbation de l’œuvre de Dieu, et ainsi de suite. Ce qui est jugé, c’est l’essence d’opposition à Dieu de l’humanité et ce travail est l’œuvre de la conquête des derniers jours. Le travail et la parole de Dieu incarné, dont l’homme est le témoin, sont l’œuvre du jugement devant le grand trône blanc pendant les derniers jours, ce qui a été conçu par l’homme dans le passé. Le travail qui se fait actuellement par le Dieu incarné est exactement le jugement devant le grand trône blanc.

Extrait de « L’humanité corrompue a davantage besoin du salut du Dieu incarné », dans La Parole apparaît dans la chair

63. Je prononce ces paroles aujourd’hui pour juger les péchés des hommes, pour juger leur impiété et pour maudire leur désobéissance. La malhonnêteté et la duplicité des hommes, leurs paroles et leurs actes, tout ce qui va à l’encontre de la volonté de Dieu doivent être soumis au jugement, et la désobéissance des hommes doit être dénoncée comme péché. Ses paroles s’articulent sur les principes du jugement : Il utilise le jugement de l’impiété des hommes, la malédiction de leur insubordination et la révélation des visages hideux des hommes pour manifester Son tempérament juste. La sainteté est une représentation de Son tempérament juste, et la sainteté de Dieu est effectivement Son tempérament juste. Vos tempéraments corrompus sont le contexte des paroles d’aujourd’hui : Je les utilise pour parler et pour juger, et pour accomplir l’œuvre de la conquête. Cela seul est l’œuvre réelle, et cela seul fait pleinement rayonner la sainteté de Dieu. S’il n’y a aucune trace de tempérament corrompu en toi, alors Dieu ne te jugera pas et ne te montrera pas non plus Son tempérament juste. Sachant que tu as un tempérament corrompu, Dieu ne t’acquittera pas, et c’est à travers cela que se montre Sa sainteté. Si Dieu voyait que la souillure et l’insubordination de l’homme étaient trop grandes mais ne parlait pas et ne te jugeait pas, et ne te châtiait pas non plus pour ton impiété, cela prouverait qu’Il n’est pas Dieu, car Il n’aurait pas de haine du péché. Il serait aussi souillé que l’homme. Aujourd’hui, c’est en raison de ta souillure que Je te juge, et c’est en raison de ta corruption et de ton insubordination que Je te châtie. Je ne fais pas étalage de mon pouvoir devant vous et ne vous opprime pas délibérément. Je fais ces choses parce que vous, qui êtes nés dans ce pays de souillure, avez été très gravement contaminés par la souillure. Vous avez tout simplement perdu votre intégrité et votre humanité, et vous êtes devenus comme des porcs nés dans les coins du monde les plus sales, et c’est donc pour cela que vous êtes jugés et que Je déchaîne Ma colère contre vous. C’est précisément grâce à ce jugement que vous avez pu voir que Dieu est le Dieu juste, et que Dieu est le Dieu saint ; c’est précisément en raison de Sa sainteté et de Sa droiture qu’Il vous juge et déchaîne sur vous Sa colère. Parce qu’Il peut révéler Son tempérament juste quand Il voit l’insubordination de l’homme, et parce qu’Il peut révéler Sa sainteté quand Il voit la souillure de l’homme, cela suffit à montrer qu’Il est Dieu Lui-même qui est saint et parfait et qui vit cependant au pays de la souillure. Si une personne se vautre dans la fange avec d’autres et qu’il n’y a rien de saint chez elle, et si elle n’a aucun tempérament juste, alors elle n’est pas qualifiée pour juger l’iniquité des hommes ni apte à exercer le jugement des hommes. Si une personne devait en juger une autre, ne serait-ce pas comme si cette personne se donnait elle-même une claque ? Comment des gens qui sont tout aussi souillés les uns que les autres pourraient-ils être qualifiés pour juger leurs semblables ? Seul le Dieu saint Lui-même peut juger tout le genre humain souillé. Comment l’homme pourrait-il juger les péchés de l’homme ? Comment l’homme pourrait-il voir les péchés de l’homme, et comment l’homme pourrait-il être qualifié pour condamner ces péchés ? Si Dieu n’était pas qualifié pour juger les péchés des hommes, comment pourrait-Il être le Dieu juste Lui-même ? Quand les tempéraments corrompus des gens sont révélés, Dieu parle afin de juger les gens, et alors seulement les gens voient qu’Il est saint.

Extrait de « Comment les effets de la seconde étape de l’œuvre de la conquête sont obtenus », dans La Parole apparaît dans la chair

64. Dieu accomplit l’œuvre du jugement et du châtiment afin que l’homme Le connaisse et pour Son témoignage. Sans le jugement du tempérament corrompu de l’homme par Dieu, l’homme ne connaîtrait pas Son tempérament juste qui ne tolère aucune offense, et ne pourrait pas non plus convertir son ancienne connaissance de Dieu en une connaissance nouvelle. Pour le bien de Son témoignage et pour le bien de Sa gestion, Il expose Sa totalité au grand jour, permettant ainsi à l’homme, par la manifestation de Dieu, d’acquérir la connaissance de Dieu, de changer son tempérament et de rendre un témoignage retentissant en faveur de Dieu. Le changement dans le tempérament de l’homme est réalisé par de nombreux genres différents de l’œuvre Dieu ; sans ces changements dans son tempérament, l’homme serait incapable de rendre témoignage à Dieu et d’être selon le cœur de Dieu. Les changements dans le tempérament de l’homme signifient que l’homme s’est libéré de l’esclavage de Satan et de l’influence des ténèbres, et qu’il est vraiment devenu un modèle et un exemple de l’œuvre de Dieu, un témoin de Dieu et un homme selon le cœur de Dieu. Aujourd’hui, Dieu incarné est venu faire Son œuvre sur la terre, et Il exige que l’homme Le connaisse, Lui obéisse, témoignage de Lui, qu’il connaisse Son œuvre pratique et normale, qu’il obéisse à toutes Ses paroles et à toute Son œuvre qui ne sont pas en accord avec les conceptions de l’homme, et qu’il témoigne de toute l’œuvre qu’Il fait pour sauver l’homme, ainsi que de tous les actes qu’Il accomplit pour conquérir l’homme. Ceux qui témoignent de Dieu doivent connaître Dieu ; seul ce genre de témoignage est précis et réel, et seul ce genre de témoignage peut couvrir Satan de honte. Dieu utilise ceux qui en sont venus à Le connaître en subissant Son jugement et Son châtiment, Son traitement et Son émondage pour qu’ils Lui rendent témoignage. Il utilise ceux qui ont été corrompus par Satan pour Lui rendre témoignage, et Il utilise aussi ceux dont le tempérament a changé et qui ont ainsi gagné Ses bénédictions pour Lui rendre témoignage. Il n’a pas besoin que l’homme Le loue par sa bouche, pas plus qu’Il n’a pas besoin de la louange et du témoignage de l’espèce de Satan, qui n’a pas été sauvée par Lui. Seuls ceux qui connaissent Dieu sont qualifiés pour Lui rendre témoignage et seuls ceux dont le tempérament a changé sont qualifiés pour Lui rendre témoignage. Dieu ne permettra pas à l’homme de déshonorer intentionnellement Son nom.

Extrait de « Seuls ceux qui connaissent Dieu peuvent rendre témoignage à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

65. Les derniers jours arriveront lorsque toutes les choses seront classées selon leur genre par le biais de la conquête. La conquête est l’œuvre des derniers jours ; en d’autres termes, le jugement des péchés de chaque personne est l’œuvre des derniers jours. Autrement, comment les gens pourraient-ils être classés ? L’œuvre du classement qui est réalisée parmi vous est le début de cette œuvre dans l’univers entier. Après cela, ceux de toutes les contrées et de tous les peuples seront également soumis à l’œuvre de la conquête. Cela signifie que toute personne dans la création sera classée selon son genre, se présentant devant le siège du jugement pour être jugée. Aucune personne et aucune chose ne peut échapper à la souffrance de ce châtiment et de ce jugement, et aucune personne et aucune chose n’est classée par genre non plus. Toute personne sera classée, car la fin de toutes choses se fait proche, et tout dans les cieux et sur la terre est arrivé à sa conclusion. Comment l’homme pourrait-il échapper aux derniers jours de l’existence humaine ?

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

66. À travers quoi le perfectionnement de l’homme par Dieu est-il réalisé ? À travers Son tempérament juste. Le tempérament de Dieu consiste principalement en la justice, la colère, la majesté, le jugement et la malédiction, et Son perfectionnement de l’homme s’opère principalement par le jugement. Certaines personnes ne comprennent pas, et demandent pourquoi Dieu est seulement capable de perfectionner l’homme par le jugement et la malédiction. Ils disent : « Si Dieu devait maudire l’homme, l’homme ne devrait-il pas mourir ? Si Dieu devait juger l’homme, l’homme ne serait-il pas condamné ? Alors comment peut-il encore être perfectionné ? » Telles sont les paroles des gens qui ne connaissent pas l’œuvre de Dieu. Ce que Dieu maudit, c’est la désobéissance de l’homme, et ce qu’Il juge ce sont les péchés de l’homme. Bien qu’Il parle durement et sans la moindre sensibilité, Il expose tout ce qui est dans l’homme, et par ces paroles sévères Il expose ce qui est essentiel dans l’homme, mais par un tel jugement, Il donne à l’homme une profonde connaissance de l’essence de la chair, et ainsi l’homme se soumet à l’obéissance envers Dieu. La chair de l’homme relève du péché et de Satan, elle est désobéissante et objet du châtiment de Dieu et ainsi, pour permettre à l’homme de se connaître, les paroles du jugement de Dieu doivent s’abattre sur lui et il faut y utiliser toutes sortes de raffinements ; c’est seulement alors que l’œuvre de Dieu peut être efficace.

Extrait de « C’est seulement en passant par des épreuves douloureuses que tu peux réaliser que Dieu est agréable », dans La Parole apparaît dans la chair

67. Dieu utilise Son jugement pour perfectionner l’homme, Il a aimé l’homme et sauvé l’homme mais que contient Son amour ? Il y a le jugement, la majesté, la colère et la malédiction. Bien que Dieu ait maudit l’homme dans le passé, Il n’a pas complètement jeté l’homme dans le puits de l’abîme, mais a utilisé ce moyen pour raffiner la foi de l’homme ; Il n’a pas mis l’homme à mort, mais a agi pour perfectionner l’homme. L’essence de la chair est celle qui est de Satan, Dieu l’a si bien dit, mais les faits accomplis par Dieu ne sont pas accomplis selon Ses paroles. Il te maudit pour que tu puisses L’aimer, et afin que tu connaisses l’essence de la chair ; Il te châtie pour que tu sois éveillé, pour te permettre de connaître tes faiblesses, et de connaître l’indignité totale de l’homme. Ainsi, les malédictions de Dieu, Son jugement, Sa majesté et Sa colère, tout cela contribue à perfectionner l’homme. Tout ce que Dieu fait aujourd’hui, et le tempérament juste qu’Il rend clair en vous, tout cela contribue à perfectionner l’homme, et tel est l’amour de Dieu.

Extrait de « C’est seulement en passant par des épreuves douloureuses que tu peux réaliser que Dieu est agréable », dans La Parole apparaît dans la chair

68. Que Dieu juge l’homme ou le maudisse, les deux perfectionnent l’homme : Les deux visent à perfectionner ce qui est impur dans l’homme. Grâce à cela, l’homme est épuré, et ce qui manque à l’homme est perfectionné par Ses paroles et Son œuvre. Chaque étape de l’œuvre de Dieu, qu’il s’agisse de paroles sévères, de jugement ou de châtiment, perfectionne l’homme et est absolument appropriée. Jamais à travers les âges Dieu n’a accompli un travail comme celui-ci ; aujourd’hui, Il travaille en vous afin que vous appréciiez Sa sagesse. Bien que vous ayez souffert de quelque douleur en vous, vos cœurs se sentent inébranlables, et en paix ; c’est votre bénédiction d’être en mesure de profiter de cette étape de l’œuvre de Dieu. Indépendamment de ce que vous pouvez gagner dans l’avenir, tout ce que vous voyez de l’œuvre de Dieu en vous aujourd’hui c’est de l’amour. Si l’homme ne passe pas par le jugement et le raffinement de Dieu, ses actions et sa ferveur seront toujours superficielles, et son tempérament demeurera toujours inchangé. Cela compte-t-il comme ayant été gagné par Dieu ? Aujourd’hui, bien que l’homme continue de briller par un comportement arrogant et vaniteux, son tempérament est beaucoup plus stable qu’avant. Le fait que Dieu te traite c’est pour te sauver, et même si tu ressens une certaine douleur à ce moment-là, le jour viendra où il se produira un changement dans ton tempérament. À ce moment-là, tu regarderas en arrière et te rendras compte de la sagesse de l’œuvre de Dieu, et ce sera le point de départ pour que tu comprennes véritablement la volonté de Dieu.

Extrait de « C’est seulement en passant par des épreuves douloureuses que tu peux réaliser que Dieu est agréable », dans La Parole apparaît dans la chair

69. Bien que les gens soient épurés et impitoyablement exposés par le châtiment et le jugement de Dieu, qui ont le but de les punir pour leurs péchés, de punir leur chair, rien de cette œuvre n’a le but de condamner leur chair à la destruction. Le dévoilement sévère par la parole a entièrement le but de te conduire sur la voie droite. Vous avez personnellement expérimenté tellement de cette œuvre et, de toute évidence, cela ne vous a pas conduits sur une mauvaise voie ! Tout cela a le but de t’amener à vivre une humanité normale et tout cela peut être atteint par ton humanité normale. Chaque étape de l’œuvre de Dieu est basée sur tes besoins, en fonction de tes faiblesses et en fonction de ta stature réelle, et aucun fardeau trop lourd ne vous est imposé. Cela n’est pas clair pour toi aujourd’hui et que tu sens que Je suis dur avec toi, et en effet tu crois toujours que Je te châtie, te juge et te réprimande tous les jours parce que Je te hais. Mais même si tu endures le châtiment et le jugement, c’est en réalité de l’amour pour toi et la plus grande protection. Si tu ne peux pas saisir le sens profond de cette œuvre, il te sera impossible de continuer à faire l’expérience. Ce salut devrait te procurer du réconfort. Ne refuse pas d’entendre raison. Arrivé à ce point, tu devrais voir clairement la signification de l’œuvre de la conquête et tu ne devrais plus en avoir d’opinions d’une manière ou d’une autre !

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

70. L’œuvre qui est en train d’être réalisée maintenant a pour but de faire renoncer les gens à Satan, de les faire renoncer à leur ancien ancêtre. Tous les jugements rendus par la parole visent à exposer le tempérament corrompu de l’humanité et à permettre aux gens de comprendre l’essence de la vie. Tous ces jugements répétés transpercent le cœur des hommes. Chaque jugement influe directement sur leur sort et est destiné à offenser leur cœur afin qu’ils puissent abandonner toutes ces choses et, de ce fait, être amenés à connaître la vie, connaître ce monde sale, et aussi connaître la sagesse et la toute-puissance de Dieu, et connaître cette humanité corrompue par Satan. Plus on aura ce genre de châtiment et de jugement, plus l’homme pourra avoir le cœur blessé et plus son esprit pourra se réveiller. Ce type de jugement vise à réveiller les esprits de ce genre de personnes extrêmement corrompues et sérieusement dupées. L’homme n’a pas d’esprit, c’est-à-dire que son esprit est mort il y a longtemps et il ne sait pas que le Ciel existe, il ne sait pas qu’il y a un Dieu, et il ne sait certainement pas qu’il lutte dans l’abîme de la mort ; comment pourrait-il être à même de savoir qu’il vit sur terre dans cet enfer diabolique ? Comment pourrait-il être capable de savoir que ce corps putride qui est le sien, par la corruption de Satan, est tombé dans l’Hadès ? Comment pourrait-il être capable de savoir que tout sur terre a longtemps été abîmé de façon irréparable par l’homme ? Et comment pourrait-il être capable de savoir que le Créateur est venu sur terre aujourd’hui et est à la recherche d’un groupe de personnes corrompues qu’Il peut sauver ? Même après que l’homme a subi toute sorte de raffinement et de jugement possibles, sa conscience sourde s’émeut à peine et demeure pratiquement insensible. L’humanité est si dégénérée ! Bien que ce genre de jugement soit comme la grêle cruelle qui tombe du ciel, il est d’un grand bénéfice pour l’homme. Sans ce jugement, il n’y aurait aucun résultat et il serait absolument impossible de sauver les gens de l’abîme de la misère. Sans cette œuvre, il serait très difficile pour les gens de sortir de l’Hadès parce que leurs cœurs ont arrêté de battre depuis longtemps et leurs esprits sont piétinés par Satan depuis longtemps. Vous sauver, vous qui avez sombré dans les plus grandes profondeurs de la dégénérescence, nécessite qu’on vous appelle vigoureusement, qu’on vous juge vigoureusement, et ce n’est qu’à ce moment-là que vos cœurs endurcis pourront se réveiller.

Extrait de « Seuls ceux qui sont perfectionnés peuvent mener une vie riche de sens », dans La Parole apparaît dans la chair

71. Tu dois savoir que la perfection, l’achèvement et le gain de l’homme par Dieu n’ont rien apporté d’autre que des épées et des coups pour sa chair, ainsi que des souffrances infinies, la brûlure par le feu, le jugement impitoyable, le châtiment et les malédictions, ainsi que des épreuves sans bornes. Telle est l’histoire vraie et telle est la vérité au sujet de l’œuvre de gestion de l’homme. Cependant, toutes ces choses sont dirigées contre la chair de l’homme, et toutes les flèches de l’hostilité visent sans pitié la chair de l’homme (car l’homme est innocent). Tout cela est réalisé au nom de Sa gloire et de Son témoignage, et pour Sa gestion. C’est parce que Son œuvre n’est pas uniquement pour le bien de l’humanité, mais aussi pour l’ensemble du plan et pour accomplir Sa volonté originale quand Il a créé l’humanité. Par conséquent, peut-être que quatre-vingt-dix pour cent de ce dont les hommes font l’expérience est constitué de souffrances et d’épreuves du feu, et il y a très peu de jours heureux et doux, voire aucun, après lesquels la chair de l’homme a langui. Les hommes sont encore plus incapables de profiter de moments de bonheur dans la chair en passant de beaux moments avec Dieu. La chair est souillée, donc ce que voit la chair de l’homme ou ce dont elle bénéficie n’est rien d’autre que le châtiment de Dieu, que l’homme trouve désavantageux, comme si le bon sens lui faisait défaut. C’est parce que Dieu manifestera Son tempérament de justice qui n’est pas apprécié par l’homme, ne tolère pas les offenses de l’homme et a en horreur Ses adversaires. Dieu révèle ouvertement l’ensemble de Son tempérament par tout moyen nécessaire, concluant ainsi l’œuvre de Sa guerre de six mille ans contre Satan – l’œuvre du salut de toute l’humanité et la destruction du Satan d’antan !

Extrait de « Le dessein de la gestion de l’humanité », dans La Parole apparaît dans la chair

72. Ceux qui sont capables de tenir ferme pendant l’œuvre de jugement et de châtiment de Dieu au cours des derniers jours, c’est-à-dire au cours de la dernière œuvre de purification, seront ceux qui entreront dans le repos final avec Dieu ; par conséquent, ceux qui entrent dans le repos se seront tous libérés de l’influence de Satan et auront été acquis par Dieu seulement après avoir subi Son œuvre de purification finale. Ces gens qui auront été finalement acquis par Dieu entreront dans le repos final. L’essence de l’œuvre de châtiment et de jugement de Dieu est de purifier l’humanité en vue du jour du repos final. Autrement, l’ensemble de l’humanité ne pourra pas suivre son propre genre ou entrer dans le repos. Cette œuvre est la seule voie de l’humanité pour entrer dans le repos. Seule l’œuvre de purification de Dieu purifiera l’humanité de son iniquité, et seulement Son œuvre de châtiment et de jugement mettra en lumière ces désobéissances dans l’humanité, séparant ainsi ceux qui peuvent être sauvés de ceux qui ne le peuvent pas, et ceux qui resteront de ceux qui ne resteront pas. Lorsque Son œuvre sera achevée, ces gens, qui sont autorisés à rester, seront purifiés et jouiront d’une deuxième vie humaine plus merveilleuse sur la terre en entrant dans un domaine supérieur d’humanité ; en d’autres termes, ils entreront dans le jour du repos de l’humanité et vivront ensemble avec Dieu. Après que ceux qui ne peuvent pas rester auront subi le châtiment et le jugement, leur forme originelle sera entièrement révélée ; après cela ils seront tous détruits et, comme Satan, n’auront plus la permission de survivre sur la terre. L’humanité de l’avenir n’inclura plus ce type de gens ; ces gens ne sont pas dignes d’entrer dans la terre du repos ultime ni ne sont dignes d’entrer dans le jour du repos que Dieu et l’homme partageront, car ils sont les cibles de la punition et sont les méchants ; ils ne sont pas des hommes justes. Ils avaient été rachetés une fois et ils avaient également été jugés et châtiés ; ils avaient aussi une fois rendu service à Dieu, mais quand le dernier jour arrivera, ils seront tout de même éliminés et détruits à cause de leur méchanceté et à cause de leur propre désobéissance et impénitence. Ils n’existeront plus dans le monde de l’avenir et ils n’existeront plus parmi la race humaine de l’avenir. Tous les méchants et tous ceux qui n’ont pas été sauvés seront détruits lorsque les saints parmi les hommes entreront dans le repos, qu’ils soient les esprits des morts ou ceux qui vivent encore dans la chair. Indépendamment de l’époque à laquelle ces esprits et ces gens criminels ou les esprits des justes et les gens qui font la justice appartiennent, tous les méchants seront détruits et tous les justes survivront. Qu’une personne ou un esprit reçoive le salut n’est pas tout à fait fondé sur l’œuvre des derniers temps, mais est plutôt déterminé par leur résistance ou leur désobéissance à Dieu. Si des gens de l’époque précédente ont fait le mal et n’ont pas pu être sauvés, ils seront sans aucun doute des cibles pour la punition. Si des gens de l’époque actuelle font le mal et ne peuvent pas être sauvés, sûrement, ils sont aussi des cibles pour la punition. Les gens sont séparés sur la base du bien et du mal, et non de leur époque. Une fois séparés sur la base du bien et du mal, les gens ne sont pas immédiatement punis ou récompensés ; plutôt, Dieu effectuera Son œuvre de punition du mal et de récompense du bien après avoir terminé Son œuvre de conquête dans les derniers jours. En fait, Il a utilisé le bien et le mal pour séparer les êtres humains depuis qu’Il a commencé Son œuvre au milieu d’eux. Il ne fera que récompenser les justes et punir les méchants à la fin de Son œuvre, plutôt que de séparer les méchants et les justes après avoir terminé Son œuvre à la fin et puis immédiatement débuter Son œuvre de punir le mal et récompenser le bien. Son œuvre ultime de punir le mal et de récompenser le bien est entièrement faite pour purifier complètement l’humanité tout entière, afin qu’Il puisse amener une humanité toute sainte dans le repos éternel. Cette étape de Son œuvre est Son œuvre la plus cruciale. C’est la dernière étape de l’ensemble de Son œuvre de gestion. Si Dieu ne détruisait pas les méchants, mais plutôt leur permettait de rester, alors l’ensemble de l’humanité ne pourrait toujours pas entrer dans le repos et Dieu ne serait pas en mesure d’amener toute l’humanité dans un domaine meilleur. Ce genre d’œuvre ne serait pas complètement terminée. Quand Il terminera Son œuvre, l’humanité tout entière sera entièrement sainte. Ce n’est que de cette manière que Dieu peut vivre paisiblement dans le repos.

Extrait de « Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », dans La Parole apparaît dans la chair

73. De nombreuses personnes ont un mauvais pressentiment à propos de la seconde incarnation de Dieu, car l’homme a du mal à croire que Dieu deviendrait chair pour faire l’œuvre du jugement. Néanmoins, Je dois te dire que souvent l’œuvre de Dieu dépasse de beaucoup les attentes de l’homme et est difficile à accepter par l’esprit des hommes. Car les hommes ne sont que des asticots sur la terre, tandis que Dieu est l’Être suprême qui remplit l’univers ; l’esprit de l’homme s’apparente à une fosse d’eau nauséabonde qui ne produit que des asticots, tandis que chaque étape de l’œuvre dirigée par les pensées de Dieu est la distillation de la sagesse de Dieu. L’homme désire constamment lutter avec Dieu, ce à quoi Je dis qu’il est évident de savoir qui subira la perte à la fin. Je vous exhorte tous à ne pas vous considérer comme plus importants que l’or. Si les autres peuvent accepter le jugement de Dieu, pourquoi ne le peux-tu pas ? À quel point es-tu supérieur aux autres ? Si les autres peuvent incliner la tête devant la vérité, pourquoi ne peux-tu pas le faire aussi ? L’œuvre de Dieu a un élan imparable. Il ne répètera pas l’œuvre du jugement simplement à cause de la « contribution » que tu as apportée, et tu seras rempli d’un regret sans bornes d’avoir laissé passer une si bonne occasion. Si tu ne crois pas Mes paroles, alors attends simplement que ce grand trône blanc dans le ciel te juge ! Tu dois savoir que tous les Israélites ont rejeté et renié Jésus, et pourtant le fait de la rédemption de l’humanité par Jésus s’est étendu à travers l’univers et jusqu’aux extrémités de la terre. N’est-ce pas une réalité que Dieu a faite il y a longtemps ? Si tu attends encore que Jésus t’emmène au ciel, alors Je dis que tu es un morceau de bois mort[a] obstiné. Jésus ne reconnaîtra pas un faux croyant comme toi qui est déloyal envers la vérité et qui ne cherche que des bénédictions. Au contraire, Il ne montrera aucune pitié en te jetant dans l’étang de feu pour brûler pendant des dizaines de milliers d’années.

Extrait de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair

74. Comprends-tu maintenant ce qu’est le jugement et ce qu’est la vérité ? Si tu as compris, alors Je t’exhorte à te soumettre docilement au jugement, sinon tu n’auras jamais l’occasion d’être loué par Dieu ou d’être amené par Lui dans Son royaume. Ceux qui n’acceptent que le jugement, mais ne peuvent jamais être purifiés, c’est-à-dire ceux qui fuient au milieu de l’œuvre du jugement, seront à jamais détestés et rejetés par Dieu. Leurs péchés sont plus nombreux et plus graves que ceux des pharisiens, car ils ont trahi Dieu et sont rebelles à Dieu. De tels hommes qui ne sont même pas dignes de faire du service recevront une punition plus sévère, une punition qui est en plus éternelle. Dieu n’épargnera aucun traître qui a déjà fait preuve de loyauté par des paroles, mais qui L’a ensuite trahi. De tels hommes recevront la rétribution par la punition de l’esprit, de l’âme et du corps. N’est-ce pas précisément une révélation du tempérament juste de Dieu ? N’est-ce pas le but de Dieu en jugeant l’homme et en le révélant ? Dieu réserve tous ceux qui accomplissent toutes sortes de mauvaises actions au temps du jugement dans un endroit infesté de mauvais esprits, laissant ces mauvais esprits détruire leurs corps charnels à leur gré. Leurs corps dégagent la puanteur des cadavres et telle est leur rétribution appropriée. Dieu écrit dans leur livre de souvenir tous les péchés de ces faux croyants déloyaux, ces faux apôtres et faux ouvriers ; puis, au bon moment, Il les jette au milieu des esprits impurs, laissant ces esprits impurs souiller leur corps entier à leur gré, afin qu’ils ne se réincarnent jamais et ne voient plus jamais la lumière. Ces hypocrites qui ont fait du service à un certain moment, mais qui sont incapables de rester loyaux jusqu’à la fin sont comptés parmi les méchants par Dieu, de sorte qu’ils marchent dans le conseil des méchants et en viennent à faire partie de leur populace désordonnée ; à la fin, Dieu les anéantira. Dieu rejette et ne prête pas attention à ceux qui n’ont jamais été fidèles au Christ ou qui n’ont consacré aucun effort, et les anéantira tous lors des changements d’ère. Ils n’existeront plus sur la terre, et encore moins gagneront un passage dans le royaume de Dieu. Ceux qui n’ont jamais été sincères envers Dieu, mais qui sont forcés par les circonstances de traiter avec Lui machinalement, sont comptés parmi ceux qui font du service pour Son peuple. Seul un petit nombre de tels hommes peuvent survivre, tandis que la majorité périra avec ceux qui ne sont même pas qualifiés pour faire du service. Finalement, Dieu amènera dans Son royaume tous ceux qui ont le même esprit que Dieu, le peuple et les fils de Dieu, ainsi que ceux qui sont prédestinés par Dieu à être des sacrificateurs. Tel est le distillat que Dieu a obtenu par Son œuvre. Quant à ceux qui ne peuvent pas être inclus dans aucune des catégories établies par Dieu, ils seront comptés parmi les non-croyants. Et vous pouvez sûrement imaginer ce que sera leur fin. Je vous ai déjà dit tout ce que Je devrais dire ; la route que vous choisirez relève de votre décision. Ce que vous devriez comprendre, c’est ceci : l’œuvre de Dieu n’attend jamais ceux qui ne peuvent pas marcher à Son rythme et le juste tempérament de Dieu ne montre de miséricorde pour aucun homme.

Extrait de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair

Note de bas de page :

a. Un morceau de bois mort : un idiome chinois signifiant « insecourable ».

Précédent : C. Sur l’ère du Règne – la dernière ère

Suivant : III. Paroles essentielles sur les mystères de l’incarnation de Dieu

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre