C. Sur l’ère du Règne – l’ère finale

33. Quand Jésus vint parmi les hommes, Il inaugura l’ère de la Grâce et acheva l’ère de la Loi. Pendant les derniers jours, Dieu devint chair à nouveau et, avec cette incarnation, Il acheva l’ère de la Grâce pour inaugurer l’ère du Règne. Tous ceux qui sont capables d’accepter la seconde incarnation de Dieu seront conduits dans l’ère du Règne et pourront, de plus, accepter personnellement les conseils de Dieu. Bien que Jésus ait beaucoup œuvré parmi les hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de toute l’humanité et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme ; Il n’a pas débarrassé l’homme de tout son tempérament corrompu. Sauver entièrement l’homme de l’influence de Satan n’exigeait pas seulement de Jésus qu’Il devienne le sacrifice d’expiation et qu’Il porte les péchés de l’homme, mais aussi que Dieu œuvre de façon plus grande encore pour entièrement débarrasser l’homme de son tempérament corrompu par Satan. Et donc, à présent que l’homme a été pardonné pour ses péchés, Dieu est redevenu chair pour conduire l’homme dans la nouvelle ère et a commencé l’œuvre du châtiment et du jugement. Cette œuvre a mené l’homme dans un domaine plus élevé. Tous ceux qui se soumettent à Sa domination jouiront d’une vérité supérieure et recevront de bien meilleures bénédictions. Ils vivront véritablement dans la lumière et gagneront la vérité, le chemin et la vie.

Extrait de la préface de La Parole apparaît dans la chair

34. Avant que les hommes aient été rachetés, Satan les avait déjà remplis de ses poisons et, après des milliers d’années de corruption par Satan, les hommes ont en eux une nature établie qui s’oppose à Dieu. Par conséquent, lorsque les hommes ont été rachetés, ce ne fut rien de plus qu’un cas de rédemption payant un prix élevé pour racheter l’homme alors que sa nature empoisonnée à l’intérieur n’était pas éliminée. L’homme qui est tellement souillé doit subir une transformation avant d’être digne de servir Dieu. Grâce à cette œuvre de jugement et de châtiment, les hommes prendront pleinement conscience de l’essence souillée et corrompue en eux-mêmes et ils pourront changer complètement et être purifiés. L’homme peut être digne de retourner devant le trône de Dieu seulement de cette manière. Toute l’œuvre effectuée aujourd’hui vise la purification et la transformation des hommes ; grâce au jugement et au châtiment par la parole, ainsi que grâce à l’épurement, l’homme peut rejeter sa corruption et être purifié. Plutôt que de considérer cette étape de l’œuvre comme celle du salut, il serait plus approprié de dire que c’est l’œuvre de la purification. En vérité, cette étape est celle de la conquête, ainsi que la deuxième étape dans l’œuvre du salut. L’homme est gagné par Dieu grâce au jugement et au châtiment par la parole. Par l’utilisation de la parole pour épurer, juger et dévoiler, toutes les impuretés, les notions, les motifs, et les espoirs individuels dans le cœur de l’homme sont complètement révélés. Même si l’homme a été racheté et si ses péchés ont été pardonnés, c’est seulement considéré comme si Dieu avait oublié les transgressions de l’homme et n’avait pas traité l’homme en conformité avec ses transgressions. Toutefois, lorsque l’homme vit dans un corps charnel et qu’il n’a pas été libéré du péché, il ne peut que continuer à pécher, révélant sans cesse son tempérament satanique corrompu. C’est la vie que l’homme mène, un cycle sans fin de péché et de pardon accordé. La majorité de l’humanité pèche dans la journée pour simplement se confesser dans la soirée. Ainsi, même si le sacrifice d’expiation est toujours efficace pour l’homme, il ne peut pas sauver l’homme du péché. Seulement la moitié de l’œuvre du salut a été achevée, car l’homme a encore un tempérament corrompu. Par exemple, quand les gens ont su qu’ils descendaient de Moab, ils ont proféré des paroles de plainte, n’ont plus cherché la vie et sont devenus complètement négatifs. Cela ne montre-t-il pas que l’humanité est encore incapable de se soumettre entièrement à la domination de Dieu ? N’est-ce pas là précisément son tempérament satanique corrompu ? Lorsque tu n’étais pas soumis au châtiment, tes mains étaient élevées au-dessus de toutes les autres, même de celles de Jésus. Et tu as crié d’une voix forte : « Sois un fils bien-aimé de Dieu ! Sois un ami intime de Dieu ! Nous préférerions mourir plutôt que de nous prosterner devant Satan ! Révolte-toi contre l’ancien Satan ! Révolte-toi contre le grand dragon rouge ! Que le grand dragon rouge perde misérablement le pouvoir ! Que Dieu nous rende complets ! » Tes cris étaient plus forts que tous les autres. Mais vint ensuite le temps du châtiment et, encore une fois, a été révélé le tempérament corrompu des gens. Puis, leurs cris ont cessé, et ils n’avaient plus aucune résolution. C’est la corruption de l’homme ; plus profonde que le péché, elle est plantée par Satan et profondément enracinée dans l’homme. Il est difficile à l’homme de prendre conscience de ses péchés ; il est incapable de reconnaître sa propre nature profondément enracinée et il doit compter sur le jugement par la parole pour obtenir ce résultat. L’homme peut dorénavant être progressivement transformé seulement de cette manière.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

35. L’œuvre des derniers jours est de prononcer des paroles. Les paroles peuvent effectuer de grands changements dans l’homme. Les changements effectués maintenant dans ces gens quand ils reçoivent ces paroles sont beaucoup plus grands que ceux des gens à l’ère de la Grâce quand ils voyaient les signes et les prodiges, car, à l’ère de la Grâce, les démons étaient chassés des hommes par l’imposition des mains et la prière, mais les tempéraments corrompus des hommes demeuraient toujours. Les hommes étaient guéris de leurs maladies et leurs péchés étaient pardonnés, mais le travail sur la manière de chasser les tempéraments sataniques corrompus en eux n’était pas encore fait. Les hommes étaient sauvés et leurs péchés étaient pardonnés seulement à cause de leur foi, mais la nature pécheresse des hommes n’était pas extirpée et demeurait toujours en lui. Les péchés des hommes étaient pardonnés par Dieu incarné, mais cela ne signifiait pas que les hommes n’avaient plus de péchés en eux. Les péchés de l’homme pouvaient être pardonnés par le sacrifice d’expiation, mais quant à la manière d’en arriver à ne plus pécher et la manière d’extirper sa nature pécheresse et de la transformer, cela restait un problème insoluble. Les péchés des hommes ont été pardonnés à cause de l’œuvre de la crucifixion de Dieu, mais les hommes ont continué à vivre selon leur tempérament satanique corrompu du passé. Donc, les hommes doivent être complètement sauvés de leur tempérament satanique corrompu afin que leur nature pécheresse soit extirpée à jamais, et ne puisse plus se développer, permettant ainsi au tempérament des hommes d’être transformé. Cela exige que les hommes comprennent le chemin de la croissance dans la vie, la voie de la vie et la façon de changer leur tempérament. Cela exige aussi que les hommes agissent conformément à cette voie afin que leur tempérament puisse changer progressivement, que les hommes puissent vivre sous l’éclat de la lumière, qu’ils puissent faire toutes choses en accord avec la volonté de Dieu, qu’ils puissent rejeter leur tempérament satanique corrompu, qu’ils puissent se dégager de l’influence des ténèbres de Satan et ainsi sortir complètement du péché. Alors seulement les hommes recevront le salut en plénitude. Lorsque Jésus accomplissait Son œuvre, les hommes Le connaissaient encore de manière vague et imprécise. Les hommes ont toujours cru qu’Il était le fils de David et ont proclamé qu’Il était un grand prophète, le Seigneur bienveillant qui rachetait les péchés des hommes. Certains, grâce à leur foi, ont été guéris simplement en touchant le bord de Son vêtement ; les aveugles ont retrouvé la vue et même les morts sont revenus à la vie. Cependant, les hommes ne pouvaient pas découvrir le tempérament satanique corrompu profondément enraciné en eux ni ne savaient comment le chasser. Les hommes ont reçu de nombreuses grâces comme la paix et le bonheur de la chair, la bénédiction de toute la famille à cause de la foi d’un seul, la guérison des maladies et ainsi de suite. Le reste relevait des bonnes actions des hommes et de leur apparence pieuse ; si quelqu’un pouvait vivre sur ces fondations, alors il était considéré comme un bon croyant. Seuls de tels croyants pouvaient entrer au ciel après la mort, ce qui signifiait qu’ils étaient sauvés. Mais, durant leur vie, ces gens ne comprenaient pas du tout la voie de la vie. Ils ne faisaient que commettre des péchés pour ensuite les confesser, répétant constamment le cycle sans faire aucun progrès vers le changement de leur tempérament ; telle était la condition des hommes à l’ère de la Grâce. Les hommes ont-ils été complètement sauvés ? Non ! Par conséquent, lorsque cette étape est terminée, reste le travail de jugement et de châtiment. Cette étape purifie les hommes par la parole pour donner à l’homme un chemin à suivre. Cette étape ne serait pas fructueuse ou signifiante si elle continuait l’expulsion des démons, car la nature pécheresse des hommes ne serait pas extirpée et les hommes se limiteraient au pardon des péchés. Par le sacrifice d’expiation, les péchés des hommes ont été pardonnés, car l’œuvre de la crucifixion a déjà pris fin et Dieu l’a emporté sur Satan. Mais le tempérament corrompu des hommes demeure en eux et les hommes peuvent encore pécher et résister à Dieu ; Dieu n’a pas acquis l’humanité. Voilà pourquoi à cette étape de l’œuvre Dieu utilise la parole pour dévoiler le tempérament corrompu des hommes et les faire pratiquer en conformité avec la bonne voie. Cette étape est plus signifiante que la précédente, et plus fructueuse, car c’est maintenant la parole qui approvisionne directement la vie des hommes et qui permet au tempérament des hommes d’être complètement renouvelé ; c’est une étape beaucoup plus complète de l’œuvre. Par conséquent, l’incarnation dans les derniers jours a achevé la signification de l’incarnation de Dieu et a terminé complètement le plan de gestion de Dieu pour sauver l’humanité.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

36. L’œuvre des derniers jours consiste à tout séparer selon son espèce et à conclure le plan de gestion de Dieu, car le temps est proche et le jour de Dieu est arrivé. Dieu amène tous ceux qui entrent dans Son royaume, tous ceux qui Lui sont fidèles jusqu’à la fin, dans l’ère de Dieu Lui-même. Pourtant, avant l’arrivée de l’ère de Dieu Lui-même, l’œuvre de Dieu n’est pas d’observer les actions de l’homme ou de S’informer sur la vie de l’homme, mais de juger la désobéissance de l’homme, car Dieu purifiera tous ceux qui viennent devant Son trône. Tous ceux qui ont suivi les pas de Dieu jusqu’à ce jour sont ceux qui viennent devant le trône de Dieu et, cela étant ainsi, toute personne qui accepte l’œuvre de Dieu dans sa phase finale fait l’objet de la purification de Dieu. En d’autres termes, quiconque accepte l’œuvre de Dieu dans sa phase finale fait l’objet du jugement de Dieu.

Extrait de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair

37. Dans les derniers jours, le Christ utilise une variété de vérités pour enseigner à l’homme, exposer l’essence de l’homme et disséquer les mots et les actes de l’homme. Ces paroles comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme, comment l’homme doit obéir à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu, comment l’homme doit vivre une humanité normale, ainsi que la sagesse et le tempérament de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, les paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet de la manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force ennemie contre Dieu. En entreprenant Son œuvre de jugement, Dieu ne fait pas que préciser ce qu’est la nature de l’homme par quelques mots ; Il l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Ces méthodes d’exposition, de traitement et d’émondage ne peuvent pas être remplacées par des mots ordinaires, mais par la vérité dont l’homme est totalement dépourvu. Seules des méthodes comme celles-ci peuvent être qualifiées de jugement ; c’est seulement par un jugement de ce genre que l’homme peut être maîtrisé et forcé à se soumettre totalement à Dieu, et acquérir de surcroît une vraie connaissance de Dieu. Ce que l’œuvre du jugement apporte, c’est la compréhension par l’homme du vrai visage de Dieu et la vérité sur sa propre rébellion. L’œuvre du jugement permet à l’homme de mieux comprendre la volonté de Dieu, le but de l’œuvre de Dieu et les mystères qui lui sont incompréhensibles. Cela permet également à l’homme de reconnaître et de connaître son essence corrompue et les racines de sa corruption, ainsi que de découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont tous causés par l’œuvre du jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture de la vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui. Ce travail est l’œuvre du jugement faite par Dieu.

Extrait de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair

38. L’humanité si profondément corrompue par Satan ne sait pas qu’il y a un Dieu et a cessé d’adorer Dieu. Au commencement, quand Adam et Ève furent créés, la gloire et le témoignage de l’Éternel étaient toujours présents. Mais après avoir été corrompus, les hommes ont perdu la gloire et le témoignage, car tous se sont rebellés contre Dieu et ont complètement cessé de Le vénérer. L’œuvre de la conquête d’aujourd’hui est de récupérer tout le témoignage et toute la gloire, et d’amener tous les hommes à adorer Dieu afin que le témoignage existe parmi les êtres créés. C’est ce qui doit être fait durant cette étape de l’œuvre. Comment l’humanité doit-elle être conquise exactement ? Elle sera conquise en utilisant l’œuvre des paroles de cette étape pour convaincre totalement les hommes ; en utilisant le dévoilement, le jugement, le châtiment et la malédiction sans merci pour les amener à une soumission totale ; et en dévoilant la rébellion des hommes et en jugeant leur résistance, afin qu’ils puissent prendre conscience de l’injustice et de l’infamie de l’humanité et utiliser ces choses comme faire-valoir pour le juste tempérament de Dieu. C’est principalement par ces paroles que les hommes sont conquis et totalement convaincus. Les paroles sont le moyen de la conquête ultime de l’humanité, et tous ceux qui acceptent la conquête de Dieu doivent accepter la punition et le jugement par Ses paroles.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

39. À l’ère du Règne, Dieu utilise des paroles pour inaugurer l’ère nouvelle, pour changer Ses moyens d’œuvrer et pour faire l’œuvre de l’ère entière. Tel est le principe qui guide l’œuvre de Dieu à l’ère de la Parole. Il est devenu chair pour parler selon des perspectives différentes afin que l’homme puisse vraiment voir Dieu qui est la Parole qui apparaît dans la chair, et contempler Sa sagesse et Sa merveille. Cette œuvre est faite pour mieux atteindre les objectifs de conquérir l’homme, de perfectionner l’homme et d’éliminer l’homme. C’est le vrai sens de l’utilisation des paroles pour l’œuvre à l’ère de la Parole. Par ces paroles, l’homme apprend à connaître l’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu, l’essence de l’homme et ce en quoi l’homme doit entrer. Par des paroles, l’œuvre que Dieu veut faire à l’ère de la Parole est accomplie dans sa totalité. Par ces paroles, les gens sont exposés, éliminés et éprouvés. Les gens ont vu les paroles de Dieu, ont entendu ces paroles et ont reconnu l’existence de ces paroles. En conséquence, ils croient en l’existence de Dieu, en la toute-puissance et en la sagesse de Dieu, ainsi qu’en l’amour de Dieu pour l’homme et en Son désir de sauver l’homme. Le mot « paroles » peut être simple et ordinaire, mais les paroles qui sortent de la bouche de Dieu incarné ébranlent l’univers, transforment le cœur des gens, transforment leurs notions et leur ancien tempérament et transforment l’aspect ancien du monde entier. À travers les ères, seul le Dieu d’aujourd’hui œuvre de telle manière, et Lui seul parle comme cela et sauve l’homme comme cela. Ensuite, les hommes vivent sous la conduite des paroles de Dieu et sont guidés et approvisionnés par Ses paroles. Les hommes vivent dans le monde des paroles de Dieu, dans les malédictions et les bénédictions des paroles de Dieu, et il y a encore plus d’hommes qui sont parvenus à vivre sous le jugement et le châtiment de Ses paroles. Toutes ces paroles et toute cette œuvre visent le salut de l’homme, la réalisation de la volonté de Dieu et le changement de l’aspect originel du monde de la vieille création. Dieu a créé le monde en utilisant des paroles, Il dirige les hommes dans l’univers entier en utilisant des paroles et Il les conquiert et les sauve en utilisant des paroles. Finalement, Il utilisera des paroles pour amener à sa fin le monde ancien entier, achevant ainsi Son plan de gestion.

Extrait de « L’ère du Règne est l’ère de la Parole », dans La Parole apparaît dans la chair

40. Pendant l’ère du Règne, Dieu incarné prononce des paroles pour conquérir tous ceux qui croient en Lui. C’est « la Parole apparaissant dans la chair » ; Dieu est venu au cours des derniers jours pour faire cette œuvre, c’est-à-dire qu’Il est venu pour accomplir la signification réelle de la Parole apparaissant dans la chair. Il prononce uniquement des paroles, et des faits sont rarement produits. Telle est l’essence même de la Parole apparaissant dans la chair et, quand Dieu incarné prononce Ses paroles, c’est l’apparition de la Parole dans la chair, c’est la Parole venue dans la chair. « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu, et la Parole a été faite chair. » L’œuvre de l’apparition de la Parole dans la chair, c’est l’œuvre que Dieu accomplira dans les derniers jours, et c’est le dernier chapitre de tout Son plan de gestion, et donc Dieu doit venir sur la terre et manifester Ses paroles dans la chair. Ce qui est fait aujourd’hui, ce qui sera fait dans l’avenir, ce qui sera accompli par Dieu, la destination finale de l’homme, ceux qui seront sauvés, ceux qui seront détruits, et ainsi de suite, toute cette œuvre qui devrait être achevée à la fin a été clairement indiquée et vise l’accomplissement de la signification réelle de la Parole apparaissant dans la chair. La constitution et les décrets administratifs qui ont été précédemment émis, ceux qui seront détruits, ceux qui entreront dans le repos, toutes ces paroles doivent être accomplies. Telle est principalement l’œuvre accomplie par Dieu incarné au cours des derniers jours. Il fait comprendre aux gens où appartiennent ceux qui sont prédestinés par Dieu et où appartiennent ceux qui ne sont pas prédestinés par Dieu, aussi comment Son peuple et Ses fils seront classés, ce qui arrivera à Israël et ce qui arrivera à l’Égypte ; dans l’avenir, chacune de ces paroles sera accomplie. Le rythme de l’œuvre de Dieu s’accélère. Dieu utilise la parole pour révéler à l’homme ce qui doit être fait dans chaque ère, ce qui doit être fait par Dieu incarné dans les derniers jours, Son ministère qui doit être exercé, et toutes ces paroles ont pour but d’accomplir la signification réelle de la Parole apparaissant dans la chair.

Extrait de « Tout est accompli par la parole de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

41. Aujourd’hui, Dieu est devenu chair principalement pour achever l’œuvre de « la Parole apparaissant dans la chair », pour utiliser la parole pour perfectionner l’homme et pour faire en sorte que l’homme accepte le traitement de la parole et l’épurement par la parole. Par Ses paroles, Il fait en sorte que tu reçoives le soutien et la vie ; dans Ses paroles, tu vois Son œuvre et Ses actes. Dieu utilise la parole pour te châtier et t’épurer, et donc, si tu endures des difficultés, c’est aussi à cause de la parole de Dieu. Aujourd’hui, Dieu n’œuvre pas avec des faits, mais avec des paroles. Ce n’est qu’après la venue de Sa parole que le Saint-Esprit peut travailler en toi et te faire endurer de la souffrance et sentir de la douceur. Seule la parole de Dieu peut te conduire dans la réalité et seule la parole de Dieu peut te perfectionner. Et donc, à tout le moins, tu dois comprendre ceci : l’œuvre accomplie par Dieu au cours des derniers jours est principalement l’utilisation de Sa parole pour perfectionner tous les gens et pour guider l’homme. Toute l’œuvre qu’Il fait est par la parole ; Il n’utilise pas des faits pour te châtier. Parfois, des gens résistent à Dieu. Dieu ne te cause pas un grand inconfort, ta chair n’est pas châtiée et tu n’endures pas de difficultés non plus, mais dès que Sa parole se présente à toi et qu’elle t’épure, tu ne le supportes pas. N’est-ce pas ainsi ? À l’époque des exécutants, Dieu a dit de jeter l’homme dans l’abîme. L’homme est-il vraiment tombé dans l’abîme ? Par la simple utilisation de paroles pour épurer l’homme, l’homme est tombé dans l’abîme. Et donc, pendant les derniers jours, quand Dieu Se fait chair, Il utilise principalement la parole pour tout accomplir et tout clarifier. Seulement par Ses paroles peux-tu voir ce qu’Il est ; seulement par Ses paroles peux-tu voir qu’Il est Dieu Lui-même. Lorsque Dieu incarné vient sur terre, Il ne fait aucune autre œuvre que celle de prononcer des paroles – aucun besoin de faits alors ; les paroles suffisent. En effet, Il est venu principalement pour faire cette œuvre, pour permettre à l’homme de contempler Sa puissance et Sa suprématie dans Ses paroles, pour permettre à l’homme de voir dans Ses paroles Sa manière de Se cacher humblement, et pour permettre à l’homme de Le connaître complètement dans Ses paroles. Dans Ses paroles se trouvent tout ce qu’Il a, tout ce qu’Il est, Sa sagesse et Sa splendeur. Ainsi, tu es amené à voir les nombreuses méthodes que Dieu utilise quand Il prononce Ses paroles. La plus grande partie de l’œuvre de Dieu pendant tout ce temps a été le soutien, la révélation et le traitement de l’homme. Il ne maudit pas les gens à la légère, et même quand Il le fait, c’est par la parole qu’Il les maudit. Et donc, en cette ère de Dieu fait chair, ne t’attends pas à voir Dieu guérir les malades ou chasser des démons encore une fois. Et cesse de chercher constamment des signes, c’est inutile ! Ces signes ne peuvent pas perfectionner l’homme ! Pour parler clairement : aujourd’hui, le vrai Dieu Lui-même de la chair n’agit pas ; Il parle seulement. C’est la vérité ! Il utilise des paroles pour te perfectionner et utilise des paroles pour te nourrir et t’abreuver. Il utilise aussi des paroles pour œuvrer et Il utilise des paroles au lieu des faits pour te faire connaître Sa réalité. Si tu peux percevoir cette manière d’œuvrer de Dieu, alors il est difficile d’être négatif. Au lieu de te concentrer sur des choses qui sont négatives, tu devrais te concentrer uniquement sur ce qui est positif, ce qui veut dire que peu importe si oui ou non les paroles de Dieu sont accomplies, ou si oui ou non il y a des faits, Dieu fait en sorte que l’homme gagne la vie par Ses paroles, et c’est le plus grand de tous les signes ; et plus encore, c’est un fait incontestable. Cela constitue la base la plus solide à partir de laquelle en arriver à connaître Dieu ; c’est même un plus grand signe que les signes. Seules ces paroles peuvent perfectionner l’homme.

Extrait de « Tout est accompli par la parole de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

42. Dans les derniers jours, Dieu utilise principalement la parole pour perfectionner l’homme. Il n’utilise pas les signes et les prodiges pour opprimer l’homme ou pour le convaincre ; cela ne peut pas démontrer clairement le pouvoir de Dieu. Si Dieu ne manifestait que des signes et des prodiges, alors il serait impossible de démontrer clairement la réalité de Dieu, et donc impossible de perfectionner l’homme. Dieu ne perfectionne pas l’homme par des signes et des prodiges, mais Il utilise la parole pour abreuver et guider l’homme, et ensuite l’obéissance parfaite de l’homme et la connaissance que l’homme a de Dieu sont réalisées. Tel est le but de l’œuvre qu’Il fait et des paroles qu’Il prononce. Dieu n’utilise pas des signes et des prodiges pour perfectionner l’homme. Il utilise des paroles et de nombreuses différentes méthodes de travail pour perfectionner l’homme. Que ce soit l’épurement, le traitement, l’émondage ou la fourniture des paroles, Dieu parle selon de nombreux points de vue différents pour perfectionner l’homme et pour donner à l’homme une plus grande connaissance de l’œuvre, de la sagesse et de la splendeur de Dieu. […] J’ai déjà dit qu’un groupe de vainqueurs venant de l’est a été gagné, des vainqueurs qui viennent de la grande tribulation. Quel est le sens de ces paroles ? Elles veulent dire que ces gens qui ont été gagnés ont seulement véritablement obéi après avoir subi le jugement et le châtiment, le traitement et l’émondage, et toutes sortes d’épurement. La foi de ces gens n’est pas vague et abstraite, mais réelle. Ils n’ont pas vu de signes, de prodiges, ni de miracles ; ils ne parlent pas de lettres et de doctrines abstruses, ni d’intuitions profondes. À la place, ils ont la réalité, ils ont des paroles de Dieu, ils ont une vraie connaissance de la réalité de Dieu. Un tel groupe n’est-il pas plus en mesure de démontrer clairement la puissance de Dieu ?

Extrait de « Tout est accompli par la parole de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

43. Pendant les derniers jours, Dieu incarné est venu sur terre principalement pour prononcer des paroles. Quand Jésus est venu, Il a répandu l’évangile du royaume des cieux et Il a accompli l’œuvre de la rédemption par la crucifixion. Il a mis fin à l’ère de la Loi et aboli tout ce qui était ancien. L’arrivée de Jésus a mis fin à l’ère de la Loi et a inauguré l’ère de la Grâce ; l’arrivée de Dieu incarné des derniers jours a mis fin à l’ère de la Grâce. Il est venu surtout pour prononcer Ses paroles, pour utiliser des paroles afin de perfectionner l’homme, pour illuminer et éclairer l’homme, et pour supprimer la place qu’occupe le Dieu vague dans le cœur de l’homme. Ce n’est pas l’étape de l’œuvre que Jésus a accomplie quand Il est venu. Quand Jésus est venu, Il a accompli de nombreux miracles, Il a guéri les malades et chassé les démons et Il a fait l’œuvre de la rédemption par la crucifixion. Par conséquent, dans leurs notions, les hommes croient que c’est comme cela que Dieu devrait être. Car, quand Jésus est venu, Il n’a pas fait l’œuvre consistant à enlever l’image du Dieu vague du cœur de l’homme ; quand Il est venu, Il a été crucifié, Il a guéri les malades et chassé les démons, et Il a répandu l’évangile du royaume des cieux. Dans un sens, l’incarnation de Dieu dans les derniers jours supprime la place qu’occupe le Dieu vague dans les notions de l’homme, de sorte qu’il n’y a plus l’image du Dieu vague dans le cœur de l’homme. En utilisant Ses paroles et Son œuvre concrètes, Ses déplacements à travers tous les pays et l’œuvre exceptionnellement réelle et normale qu’Il réalise parmi les hommes, Il fait en sorte que l’homme connaisse la réalité de Dieu et que le Dieu vague n’ait plus de place dans le cœur de l’homme. Dans un autre sens, Dieu utilise les paroles prononcées par Sa chair pour rendre l’homme complet et pour accomplir toutes choses. C’est l’œuvre que Dieu accomplira au cours des derniers jours.

Extrait de « Connaître l’œuvre de Dieu aujourd’hui », dans La Parole apparaît dans la chair

44. Pendant les derniers jours, le Dieu incarné est venu principalement pour prononcer Ses paroles. Il parle du point de vue de l’Esprit, du point de vue de l’homme et du point de vue d’une troisième personne ; Il parle de différentes façons, utilisant une façon pour une période de temps, et Il utilise la méthode orale pour changer les notions de l’homme et supprimer du cœur de l’homme l’image du Dieu vague. C’est l’œuvre principale accomplie par Dieu. Parce que l’homme croit que Dieu est venu guérir les malades, chasser les démons, accomplir des miracles et accorder des bénédictions matérielles à l’homme, Dieu réalise cette étape de l’œuvre – l’œuvre du châtiment et du jugement – afin de supprimer de telles choses des notions de l’homme, afin que l’homme puisse connaître la réalité et la normalité de Dieu, et que l’image de Jésus puisse être retirée de son cœur et remplacée par une nouvelle image de Dieu. Aussitôt que l’image que l’homme a de Dieu devient vieille, alors elle devient une idole. Quand Jésus est venu et a réalisé cette étape de l’œuvre, Il ne représentait pas Dieu dans Sa totalité. Il a opéré quelques signes et prodiges, prononcé quelques paroles et a finalement été crucifié. Il représentait une partie de Dieu. Il ne pouvait pas représenter tout ce qui est de Dieu, mais au contraire, Il représentait Dieu en réalisant une partie de l’œuvre de Dieu. C’est parce que Dieu est si grand et si merveilleux, et qu’Il est insondable, et parce que Dieu ne réalise qu’une partie de Son œuvre à chaque ère. L’œuvre accomplie par Dieu pendant cette ère est principalement l’approvisionnement des paroles pour la vie de l’homme ; l’exposition du tempérament corrompu et l’essence de la nature de l’homme ; la suppression des notions religieuses, de la pensée féodale, de la pensée dépassée, et la connaissance et la culture de l’homme. Toutes ces choses doivent être purifiées par l’exposition aux paroles de Dieu. Dans les derniers jours, Dieu utilise des paroles, pas des signes et des prodiges, pour rendre l’homme parfait. Il utilise Ses paroles pour exposer l’homme, pour juger l’homme, pour châtier l’homme et pour rendre l’homme parfait, de sorte que, dans les paroles de Dieu, l’homme en vient à réaliser la sagesse et la beauté de Dieu et à comprendre le tempérament de Dieu, de manière à ce que, par les paroles de Dieu, l’homme voie les actes de Dieu. Pendant l’ère de la Loi, l’Éternel a conduit Moïse hors d’Égypte par Ses paroles et a prononcé quelques paroles aux Israélites ; en ce temps-là, une partie des actions de Dieu étaient claires, mais parce que l’homme était d’un calibre très limité et que rien ne pouvait rendre sa connaissance totale, Dieu a continué à parler et à œuvrer. Dans l’ère de la Grâce, l’homme a vu une partie des actions de Dieu une fois de plus. Jésus était en mesure de manifester des signes et des prodiges, de guérir les malades et de chasser les démons, et d’être crucifié ; trois jours après, Il est ressuscité et est apparu en chair devant l’homme. De Dieu, l’homme n’en savait pas plus que ça. L’homme en sait autant que ce qui lui est montré par Dieu, et si Dieu ne devait rien montrer de plus à l’homme, alors telle serait l’étendue de la définition de Dieu par l’homme. Ainsi, Dieu continue à œuvrer afin que la connaissance que l’homme en a puisse s’approfondir et pour que l’homme puisse progressivement arriver à connaître l’essence de Dieu. Dans les derniers jours, Dieu utilise Sa parole pour rendre l’homme parfait. Ton tempérament corrompu est dévoilé par la parole de Dieu et tes notions religieuses sont remplacées par la réalité de Dieu. Dieu incarné des derniers jours est surtout venu pour accomplir les paroles suivantes : « la Parole se fait chair, la Parole vient dans la chair et la Parole apparaît dans la chair », et si tu n’en as pas une connaissance approfondie, alors tu seras incapable de tenir ferme. Au cours des derniers jours, Dieu entend principalement accomplir une étape de l’œuvre dans laquelle la Parole apparaît dans la chair, et c’est une partie du plan de gestion de Dieu.

Extrait de « Connaître l’œuvre de Dieu aujourd’hui », dans La Parole apparaît dans la chair

45. Dans l’œuvre des derniers jours, la parole est plus puissante que la manifestation des signes et des prodiges, et l’autorité de la parole surpasse celle des signes et des prodiges. La parole révèle tous les tempéraments corrompus profondément enfouis dans le cœur de l’homme. Tu es incapable de les reconnaître par toi-même. Quand ils te seront exposés par la parole, tu les découvriras naturellement ; tu ne pourras pas les nier et tu seras tout à fait convaincu. N’est-ce pas l’autorité de la parole ? C’est le résultat de l’œuvre de la parole aujourd’hui. Par conséquent, les hommes ne peuvent pas être complètement sauvés de leurs péchés par la guérison de la maladie et l’expulsion des démons, et ne peuvent pas non plus être rendus entièrement complets par la manifestation de signes et de prodiges. L’autorité de guérir et de chasser les démons ne donne aux hommes que la grâce, mais la chair des hommes appartient toujours à Satan et le tempérament satanique corrompu reste encore dans l’homme. En d’autres termes, ce qui n’a pas été purifié se rattache encore au péché et à l’infamie. Ce n’est qu’après avoir été purifié par le biais des paroles que l’homme peut être gagné par Dieu et être sanctifié.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

46. Cette étape de l’œuvre élucidera pour toi la loi de l’Éternel et la rédemption de Jésus, et a principalement en vue ta compréhension de tout le plan de gestion de six mille ans de Dieu, ta valorisation de toute la signification et de toute l’essence du plan de gestion de six mille ans, ta compréhension du but de toute l’œuvre faite par Jésus et de toutes les paroles qu’Il a prononcées, et même ta foi aveugle en la Bible et ton adoration de la Bible. Elle te permettra de bien comprendre tout cela. Tu comprendras à la fois l’œuvre accomplie par Jésus et l’œuvre de Dieu aujourd’hui ; tu comprendras et verras toute la vérité, la vie et le chemin. Dans l’étape de l’œuvre réalisée par Jésus, pourquoi Jésus est-Il parti sans conclure l’œuvre ? Parce que l’étape de l’œuvre de Jésus n’était pas l’œuvre de la conclusion. Quand Il fut cloué sur la croix, Ses paroles prirent fin également ; après Sa crucifixion, Son œuvre fut complètement terminée. L’étape actuelle est différente : l’œuvre de Dieu sera terminée seulement après que les paroles auront été prononcées jusqu’à la fin et que toute Son œuvre aura été conclue. Au cours de l’étape de l’œuvre de Jésus, beaucoup de paroles sont restées inexprimées ou ne furent pas entièrement articulées. Toutefois, Jésus ne Se souciait pas de ce qu’Il faisait ou ne disait pas, car Son ministère n’était pas un ministère de paroles, et donc, après qu’Il fut cloué sur la croix, Il est parti. Cette étape de l’œuvre était principalement pour la crucifixion. Elle n’est pas comme l’étape d’aujourd’hui. L’étape de l’œuvre aujourd’hui est principalement en vue de l’achèvement, de la clarification et de la conclusion de toute l’œuvre. Si les paroles ne sont pas toutes prononcées, il n’y aura aucun moyen de conclure cette œuvre, car dans cette étape de l’œuvre tout le travail est achevé et accompli en utilisant des paroles. En ce temps-là, Jésus a fait beaucoup de travail qui était incompréhensible pour l’homme. Il est parti tranquillement et, aujourd’hui, il y a encore beaucoup de gens qui ne comprennent pas Ses paroles, des gens qui ont une compréhension erronée, mais qui croient toujours qu’elle est bonne et qui ne savent pas qu’ils sont dans l’erreur. En fin de compte, cette étape actuelle mènera l’œuvre de Dieu à sa fin complète et à sa conclusion. Tous comprendront et connaîtront le plan de gestion de Dieu. Les conceptions de l’homme, ses intentions, sa compréhension erronée, ses conceptions de l’œuvre de l’Éternel et de Jésus, ses perspectives sur les païens et ses autres déviances et erreurs seront corrigées. Et l’homme comprendra tous les bons chemins de la vie, toute l’œuvre accomplie par Dieu et toute la vérité. Quand cela se produira, cette étape de l’œuvre prendra fin.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

47. Si les gens restent bloqués dans l’ère de la Grâce, alors ils ne seront jamais débarrassés de leur tempérament corrompu ; encore moins connaîtront-ils le tempérament inhérent à Dieu. Si les gens vivent dans l’abondance de la grâce, mais n’ont pas emprunté le chemin de la vie qui leur permet de connaître Dieu et de Le satisfaire, alors ils ne gagneront jamais Dieu dans leur croyance en Lui. Cette forme de croyance est effectivement pitoyable. Lorsque tu auras fini de lire ce livre, lorsque tu auras vécu chaque étape de l’œuvre de Dieu incarné à l’ère du Règne, tu auras l’impression que les désirs que tu as nourris pendant de nombreuses années ont finalement été réalisés. Tu auras le sentiment que ce n’est que maintenant que tu as vraiment vu Dieu face à face ; que ce n’est que maintenant que tu as contemplé Son visage, entendu Sa déclaration personnelle, apprécié la sagesse de Son œuvre, et senti à quel point Il est réel et tout-puissant. Tu sentiras que tu as gagné beaucoup de choses que les gens n’ont jamais vues ou possédées par le passé. À ce moment-là, tu sauras clairement ce que signifie croire en Dieu, et ce que c’est que d’être selon la volonté de Dieu. Bien sûr, si tu t’accroches aux visions du passé et rejettes ou nies la réalité de la seconde incarnation de Dieu, alors tu resteras les mains vides et tu n’acquerras rien et, finalement, tu seras jugé coupable de t’être opposé à Dieu. Ceux qui sont capables d’obéir à la vérité et se soumettent à l’œuvre de Dieu seront appelés à se rassembler sous le nom du deuxième Dieu incarné : le Tout-Puissant. Ils seront capables d’accepter d’être conduits personnellement par Dieu, acquérant davantage de vérité supérieure, ainsi que de vie véritable. Ils contempleront la vision que n’avaient jamais vue les gens des temps anciens : « Je me retournai pour connaître quelle était la voix qui me parlait. Et, après m’être retourné, je vis sept chandeliers d’or, et, au milieu des sept chandeliers, quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme, vêtu d’une longue robe, et ayant une ceinture d’or sur la poitrine. Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige ; ses yeux étaient comme une flamme de feu ; ses pieds étaient semblables à de l’airain ardent, comme s’il eût été embrasé dans une fournaise ; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux. Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants ; et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force » (Apocalypse 1:12-16). Cette vision est l’expression de tout le tempérament de Dieu, et l’expression de tout Son tempérament est aussi l’expression de l’œuvre de Dieu dans Son incarnation actuelle. Dans les torrents de châtiments et de jugements, le Fils de l’homme exprime Son tempérament inhérent par le biais de déclarations, permettant à tous ceux qui acceptent Son châtiment et Son jugement de voir le vrai visage du Fils de l’homme, lequel est une représentation fidèle du visage du Fils de l’homme tel que vu par Jean. (Bien sûr, tout cela sera invisible aux yeux de ceux qui n’acceptent pas l’œuvre de Dieu dans l’ère du Règne.) Le vrai visage de Dieu ne peut pas être entièrement décrit en utilisant le langage humain, et ainsi Dieu utilise ces moyens pour exprimer Son tempérament inhérent et révéler à l’homme Son vrai visage. Ce qui veut dire que tous ceux qui ont expérimenté le tempérament inhérent du Fils de l’homme ont vu le vrai visage du Fils de l’homme, car Dieu est trop grand et ne peut pas être entièrement décrit en utilisant le langage humain. Une fois que l’homme aura expérimenté chaque étape de l’œuvre de Dieu dans l’ère du Règne, alors il connaîtra le véritable sens des paroles de Jean quand il parla du Fils de l’homme parmi les chandeliers : « Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige ; ses yeux étaient comme une flamme de feu ; ses pieds étaient semblables à de l’airain ardent, comme s’il eût été embrasé dans une fournaise ; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux. Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants ; et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force. »

Extrait de la préface de La Parole apparaît dans la chair

48. Pourquoi l’œuvre de la conquête est-elle l’étape finale ? N’est-ce pas précisément pour manifester le genre de fin que chaque classe d’homme recevra ? N’est-ce pas pour permettre à tous, durant l’œuvre de la conquête par le châtiment et le jugement, de révéler leur vrai visage et ensuite d’être classés selon leur genre ? Au lieu de dire que c’est la conquête de l’humanité, il serait peut-être préférable de dire que cela démontre le genre de fin qui sera réservée à chaque classe d’hommes. Il s’agit de juger les péchés des hommes et ensuite de révéler les diverses classes d’hommes, de décider ainsi s’ils sont méchants ou justes. Après l’œuvre de la conquête, vient alors l’œuvre qui consiste à récompenser le bien et à punir le mal : aux gens qui obéissent complètement, c’est-à-dire ceux qui seront totalement conquis, sera confiée la prochaine étape de la diffusion de l’œuvre de Dieu à l’univers entier ; ceux qui ne seront pas conquis seront jetés dans les ténèbres et subiront des calamités. Ainsi, les hommes seront classés selon leur genre, les méchants rassemblés du côté du mal pour être à jamais sans la lumière du soleil, et les justes rassemblés du côté du bien pour recevoir la lumière et vivre éternellement dans la lumière. La fin de toutes choses est proche ; la fin de l’homme lui a été clairement démontrée et toutes les choses seront classées selon leur genre. Comment, alors, les gens peuvent-ils éviter l’angoisse d’être classés chacun selon leur genre ? La fin différente de chaque classe d’hommes est révélée lorsque la fin de toutes les choses est proche, et c’est accompli pendant l’œuvre de la conquête de l’univers entier (y compris toute l’œuvre de la conquête en commençant par l’œuvre actuelle). La révélation de la fin de toute l’humanité est accomplie devant le siège du jugement pendant le châtiment et l’œuvre de la conquête durant les derniers jours. […]

Les derniers jours arriveront lorsque toutes les choses seront classées selon leur genre par le biais de la conquête. La conquête est l’œuvre des derniers jours ; en d’autres termes, le jugement des péchés de chaque personne est l’œuvre des derniers jours. Autrement, comment les gens pourraient-ils être classés ? L’œuvre du classement qui est réalisée parmi vous est le début de cette œuvre dans l’univers entier. Après cela, ceux de toutes les contrées et de tous les peuples seront également soumis à l’œuvre de la conquête. Cela signifie que toute personne dans la création sera classée selon son genre, se présentant devant le siège du jugement pour être jugée. Aucune personne et aucune chose ne peut échapper à la souffrance de ce châtiment et de ce jugement, et aucune personne et aucune chose n’est classée par genre non plus. Toute personne sera classée, car la fin de toutes choses se fait proche, et tout dans les cieux et sur la terre est arrivé à sa conclusion. Comment l’homme pourrait-il échapper aux derniers jours de l’existence humaine ?

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

49. L’étape des derniers jours, dans laquelle l’homme doit être conquis, est la dernière étape dans le combat contre Satan, et c’est aussi l’œuvre consistant à sauver complètement l’homme du domaine de Satan. Le sens profond de la conquête de l’homme est le retour de l’incarnation de Satan – l’homme qui a été corrompu par Satan – au Créateur suite à sa conquête, à travers laquelle il abandonnera Satan et reviendra complètement à Dieu. De cette façon, l’homme aura été complètement sauvé. Et ainsi, l’œuvre de conquête est la dernière œuvre dans le combat contre Satan et la dernière étape dans la gestion de Dieu consistant à vaincre Satan. Sans cette œuvre, le salut total de l’homme serait finalement impossible, la défaite totale de Satan serait également impossible et l’humanité ne serait jamais à même d’accéder à la merveilleuse destination, ou de se libérer de l’influence de Satan. Par conséquent, l’œuvre du salut de l’homme ne peut pas être achevée avant que le combat contre Satan ne soit achevé, car l’essentiel de l’œuvre de gestion de Dieu vise le salut de l’humanité. Au tout début, l’humanité était entre les mains de Dieu, mais à cause de la tentation et de la corruption de Satan, l’homme s’est donné corps et âme à Satan et est tombé dans les mains du malin. Ainsi, Satan est devenu l’objet à éliminer dans l’œuvre de gestion de Dieu. Parce que Satan a possédé l’homme, et parce que l’homme est le capital que Dieu utilise pour accomplir toute la gestion, si l’homme doit être sauvé, alors il doit être arraché des mains de Satan, ce qui veut dire que l’homme doit être récupéré après avoir été captif de Satan. Ainsi, Satan doit être vaincu à travers des changements opérés sur l’ancien tempérament de l’homme, changements qui restaurent le bon sens originel de l’homme. De cette façon, l’homme, qui a été emmené captif, peut être arraché des mains de Satan. Si l’homme est libéré de l’influence et de la servitude de Satan, alors Satan sera humilié, l’homme sera finalement récupéré et Satan sera vaincu. Et parce que l’homme a été libéré de la lugubre influence de Satan, l’homme deviendra le butin de tout ce combat, et Satan deviendra celui qu’il faudra punir une fois que le combat sera terminé, après quoi la totalité de l’œuvre du salut de l’humanité aura été accomplie.

Extrait de « Restaurer la vie normale de l’homme et l’emmener vers une merveilleuse destination », dans La Parole apparaît dans la chair

50. Ceux qui sont capables de tenir ferme pendant l’œuvre de jugement et de châtiment de Dieu au cours des derniers jours, c’est-à-dire au cours de la dernière œuvre de purification, entreront dans le repos final avec Dieu ; de ce fait, ceux qui entrent dans le repos se seront tous libérés de l’influence de Satan et auront été acquis par Dieu après avoir subi Son œuvre de purification finale. Ces humains qui auront été finalement acquis par Dieu entreront dans le repos final. L’objectif essentiel de l’œuvre de châtiment et de jugement de Dieu est de purifier l’humanité et de la préparer pour son ultime repos. Sans une telle purification, personne parmi l’humanité ne pourrait être classé en différentes catégories selon l’espèce ou entrer dans le repos. Cette œuvre est la seule voie de l’humanité pour entrer dans le repos. Seule l’œuvre de purification de Dieu purifiera les humains de leur iniquité, et seulement Son œuvre de châtiment et de jugement mettra en lumière ces éléments de désobéissance dans l’humanité, séparant ainsi ceux qui peuvent être sauvés de ceux qui ne le peuvent pas, et ceux qui resteront de ceux qui ne resteront pas. Lorsque cette œuvre sera achevée, ces gens qui sont autorisés à rester seront tous purifiés et entreront dans un état supérieur d’humanité dans lequel ils jouiront d’une deuxième vie humaine plus merveilleuse sur la terre ; en d’autres termes, ils commenceront leur jour de repos humain et coexisteront avec Dieu. Après que ceux qui ne peuvent pas rester auront été châtiés et jugés, leurs vraies couleurs seront entièrement exposées ; après cela ils seront tous détruits et, comme Satan, n’auront plus la permission de survivre sur la terre. L’humanité de l’avenir n’inclura plus aucun de ce type de gens ; de telles gens ne sont pas dignes d’entrer dans la terre du repos ultime ni ne sont dignes d’entrer dans le jour du repos que Dieu et l’humanité partageront, car ils sont les cibles de la punition et sont des gens méchants et injustes. Ils ont été rachetés une fois et ils ont également été jugés et châtiés ; ils ont aussi rendu service à Dieu jadis. Cependant, quand le dernier jour arrivera, ils seront tout de même éliminés et détruits à cause de leur méchanceté et en raison de leur désobéissance et incapacité à être rachetés. Ils ne verront plus jamais le jour dans le monde de l’avenir et ne vivront plus parmi la race humaine de l’avenir. Qu’ils soient les esprits des morts ou des gens qui vivent encore dans la chair, tous les méchants et tous ceux qui n’ont pas été sauvés seront détruits lorsque les saints parmi l’humanité entreront dans le repos. Quant à ces esprits malfaisants et à ces humains, ou à ces esprits des justes et à ces gens qui font la justice, indépendamment de l’époque à laquelle ils vivent, tous les méchants seront finalement détruits et tous les justes survivront. Qu’une personne ou un esprit reçoive le salut n’est pas tout à fait fondé sur l’œuvre de l’ère finale ; c’est plutôt déterminé par le fait que cette personne ou cet esprit ait résisté à Dieu ou non, Lui ait désobéi ou non. Les gens de l’ère précédente qui ont fait le mal et n’ont pas pu obtenir le salut seront sans aucun doute des cibles pour la punition, et les gens de l’ère actuelle qui font le mal et ne peuvent pas être sauvés seront sûrement aussi des cibles pour la punition. Les humains sont catégorisés sur la base du bien et du mal, et non de l’époque à laquelle ils vivent. Une fois ainsi catégorisés, ils ne seront pas immédiatement punis ou récompensés ; plutôt, Dieu effectuera Son œuvre de punition du mal et de récompense du bien après avoir terminé Son œuvre de la conquête dans les derniers jours. En fait, Il a séparé les humains entre le bien et le mal depuis qu’Il a commencé à faire Son œuvre parmi eux. Tout simplement, Il récompensera les justes et punira les méchants seulement à la fin de Son œuvre ; Il ne les séparera pas en catégories après avoir terminé Son œuvre pour ensuite commencer immédiatement la tâche de punir le mal et de récompenser le bien. Le seul but de l’œuvre ultime de Dieu de punir le mal et de récompenser le bien est de purifier complètement tous les humains afin qu’Il puisse amener une humanité toute sainte dans le repos éternel. Cette étape de Son œuvre est la plus cruciale ; c’est la dernière étape de l’ensemble de Son œuvre de gestion.

Extrait de « Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: B. Sur la révélation par Dieu de Son œuvre à l’ère de la Grâce

Suivant: II. Paroles sur l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.

Contenu connexe

Pratique (4)

La paix et la joie dont Je parle aujourd’hui ne sont pas pareilles à celles auxquelles tu crois et que tu comprends. Tu pensais que la paix...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre