L'Église de Dieu Tout-Puissant App.

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

La Parole apparaît dans la chair

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

`

Garder les commandements et pratiquer la vérité

En pratique, les commandements devraient être liés à la pratique de la vérité. Tout en gardant les commandements, il faut pratiquer la vérité. En pratiquant la vérité, quelqu’un ne doit pas violer les principes des commandements ni aller contre les commandements. Fais ce que Dieu exige que tu fasses. Garder les commandements et pratiquer la vérité est interconnecté, pas contradictoire. Plus tu pratiques la vérité, plus tu en restes à l’essence des commandements. Plus tu pratiques la vérité, plus tu comprendras la parole de Dieu telle qu’elle est exprimée dans les commandements. Pratiquer la vérité et garder les commandements ne sont pas des actions contradictoires, mais sont plutôt interconnectés. Au début, ce n’est qu’après qu’il garde les commandements que l’homme pratique la vérité et atteint l’éclairage du Saint-Esprit. Mais telle n’est pas l’intention originelle de Dieu. Dieu exige que tu adores Dieu avec cœur, non seulement que tu pratiques un bon comportement. Mais tu dois garder les commandements, au moins superficiellement. Graduellement, grâce à l’expérience, l’homme acquiert une meilleure compréhension de Dieu. Il cesse de se rebeller contre Dieu et de Lui résister, et il cesse de questionner l’œuvre de Dieu. De cette façon, l’homme peut se conformer à l’essence des commandements. Par conséquent, simplement garder les commandements sans pratiquer la vérité est inefficace et ne constitue pas une véritable adoration de Dieu, parce que tu n’as pas encore atteint une vraie stature. Si tu gardes les commandements sans la vérité, cela revient simplement à respecter rigoureusement les règles. Ce faisant, les commandements deviennent ta loi, ce qui ne t’aidera pas à grandir dans la vie. Au contraire, ils deviendront ton fardeau et te lieront fortement comme la loi de l’Ancien Testament, ce qui te fera perdre la présence du Saint-Esprit. Par conséquent, ce n’est qu’en pratiquant la vérité que tu peux efficacement garder les commandements. On garde les commandements pour pratiquer la vérité. Tu pratiques encore plus de vérités en gardant les commandements. Tu obtiens encore plus de compréhension de la signification pratique des commandements en pratiquant la vérité. Le but et le sens de l’obligation de Dieu que l’homme doive respecter les commandements ne sont pas de suivre des ordonnances telles que l’homme peut l’imaginer, mais concernent plutôt l’entrée de l’homme dans la vie. Plus tu grandis dans la vie, mieux tu seras capable de garder les commandements. Bien que les commandements doivent être gardés par l’homme, l’essence des commandements ne se manifeste que dans l’expérience de vie de l’homme. La plupart des gens pensent que bien garder les commandements signifie que « tout est prêt, tout ce qui reste, c’est d’être enlevé ». Il s’agit là d’une imagination extravagante et non la volonté de Dieu. Ceux qui disent de telles choses n’ont pas envie de progresser et sont cupides de chair. C’est un non-sens ! Cela ne correspond pas à la réalité ! Seulement pratiquer la vérité sans garder les commandements pratiquement n’est pas la volonté de Dieu. Ce genre de personne est handicapée et elle avance comme si elle boitait d’une jambe. Cependant, se limiter aux commandements et à respecter rigoureusement les commandements sans avoir la vérité est égal à un manque d’accomplissement de la volonté de Dieu — comme un homme borgne, c’est aussi une forme d’invalidité. On peut dire que si tu gardes bien les commandements et acquiers une compréhension claire du Dieu concret, alors tu auras la vérité. D’un point de vue relatif, tu auras acquis une stature réelle. Tu pratiques la vérité et respectes les commandements en même temps sans conflit mutuel. Pratiquer la vérité et garder les commandements sont deux systèmes, tous les deux étant des parties intégrantes de l’expérience de vie de quelqu’un. L’expérience de chacun devrait comprendre une intégration de l’observation des commandements à la pratique de la vérité, non une division. Cependant, il existe à la fois des différences et des connexions entre ces deux choses.

La promulgation des commandements dans le nouvel âge témoigne du fait que tous les hommes dans ce courant et tous ceux qui écoutent la voix de Dieu aujourd’hui sont entrés dans un nouvel âge. C’est un nouveau commencement pour l’œuvre de Dieu et c’est le début de la dernière partie de l’œuvre dans le plan de gestion de Dieu de six mille ans. Les commandements du nouvel âge symbolisent que Dieu et l’homme sont entrés dans la dimension des nouveaux cieux et d’une nouvelle terre et que Dieu, tout comme l’Éternel a travaillé chez les Israélites et que Jésus a travaillé chez les Juifs, fera plus de travail pratique et fera plus d’œuvres et fera de plus grandes œuvres sur terre. Ils symbolisent également que ce groupe d’hommes recevra de Dieu davantage de commissions plus grandes et recevront de Dieu un approvisionnement, une alimentation, un soutien, des soins et une protection pratiques. En outre, ils seront soumis à des exercices plus pratiques, ainsi que traités, brisés et raffinés par la parole de Dieu. La signification des commandements du nouvel âge est très profonde. Ils suggèrent que Dieu apparaîtra réellement sur la terre et que Dieu conquerra l’univers entier sur la terre, révélant toute Sa gloire dans la chair. Ils suggèrent également que le Dieu concret fera une œuvre plus pratique sur la terre pour parfaire tous ceux qu’Il a choisis. En outre, Dieu accomplira tout à travers des paroles sur la terre et rendra manifeste le décret selon lequel « le Dieu incarné est suprêmement élevé et est magnifié, et tous les peuples et toutes les nations tombent à genoux pour adorer Dieu qui est grand ». Bien que les commandements du nouvel âge doivent être gardés par l’homme, ce qui est le devoir de l’homme et le but de ses accomplissements, le sens qu’ils représentent est plutôt trop profond pour être pleinement exprimé en un ou deux mots. Les commandements du nouvel âge remplacent les lois de l’Ancien Testament et les ordonnances du Nouveau Testament promulguées par l’Éternel et Jésus. C’est une leçon plus profonde, pas une question aussi simple que l’homme peut imaginer. Les commandements du nouvel âge ont un aspect de sens pratique : ils servent d’interface entre l’ère de la Grâce et l’ère du Règne. Les commandements du nouvel âge mettent fin à toutes les pratiques et ordonnances du vieil âge et mettent fin à toutes les pratiques de l’âge de Jésus et à celles qui précèdent le nouvel âge. Ils amènent l’homme en présence du Dieu plus concret et permettent à l’homme de commencer à recevoir la perfection personnelle de Dieu, ce qui est le début du chemin d’être amené à la perfection. Par conséquent, vous devez avoir une attitude correcte avec les commandements du nouvel âge et ne pas les garder négligemment ou les mépriser. Les commandements du nouvel âge mettent l’accent sur un point : l’homme doit adorer le Dieu pratique Lui-même d’aujourd’hui, ce qui consiste à se soumettre à l’essence de l’Esprit plus pratiquement. Ils soulignent également le principe par lequel Dieu condamnera ou justifiera l’homme après qu’Il apparaîtra comme le Soleil de justice. Les commandements sont plus faciles à comprendre qu’à pratiquer. Ainsi, si Dieu veut parfaire l’homme, Il doit le faire par Ses propres paroles et Sa direction, l’homme ne peut pas atteindre la perfection seulement par sa propre intelligence innée. Que l’homme puisse garder les commandements du nouvel âge ou non est lié à la connaissance du Dieu pratique par l’homme. Par conséquent, que tu puisses garder les commandements ou non n’est pas une question qui sera résolue en quelques jours. C’est une leçon profonde.

Pratiquer la vérité est un chemin par lequel la vie de l’homme peut grandir. Si vous ne pratiquez pas la vérité, il ne vous restera que la théorie et vous n’aurez aucune vie réelle. La vérité est le symbole de la stature de l’homme. Que tu pratiques ou non la vérité est lié à la réalisation d’une véritable stature. Si tu ne pratiques pas la vérité, n’agis pas avec droiture ou es influencé par les émotions et te soucies de la chair, alors tu es loin de garder les commandements. C’est la leçon la plus profonde. Il y a beaucoup de vérités dans lesquelles l’homme doit entrer et que l’homme doit comprendre à chaque âge. Mais il y a des différents commandements qui accompagnent les vérités à chaque âge. La vérité que l’homme pratique se rapporte à l’âge et les commandements gardés par l’homme se rapportent également à l’âge. Chaque âge a ses propres vérités qui doivent être pratiquées et ses commandements qui doivent être gardés. Cependant, selon les différents commandements promulgués par Dieu, c’est-à-dire, selon les différents âges, le but et l’effet de la pratique de la vérité par l’homme diffèrent proportionnellement. On peut dire que les commandements servent la vérité et que la vérité existe pour maintenir les commandements. S’il n’y a que la vérité, il n’y aura aucun changement signifiant dans l’œuvre de Dieu. Cependant, en se référant aux commandements, l’homme peut identifier l’étendue dynamique de l’œuvre accomplie par le Saint-Esprit et l’homme peut savoir dans quel âge Dieu travaille. En religion, beaucoup de gens peuvent pratiquer les vérités pratiquées par l’homme de l’ère de la Loi. Cependant, ils n’ont pas les commandements du nouvel âge et ne peuvent pas garder les commandements du nouvel âge. Ils conservent l’ancienne manière et restent comme des humains primitifs. Ils ne sont pas accompagnés par la nouvelle manière de travailler et ne peuvent pas voir les commandements du nouvel âge. En tant que telle, l’œuvre de Dieu est absente. Ils sont comme un homme tenant une coquille d’œuf vide : il n’y a pas d’esprit s’il n’y a pas de poussin à l’intérieur. Plus précisément, il n’y a pas de vie. De tels hommes ne sont pas entrés dans le nouvel âge et prennent du retard par rapport à de nombreuses étapes. Par conséquent, il est inutile que les gens aient la vérité des âges anciens s’ils n’ont pas les commandements du nouvel âge. Plusieurs d’entre vous pratiquent la vérité de ce temps, mais ne gardent pas les commandements de ce temps. Vous n’obtiendrez rien, la vérité que vous pratiquerez sera sans valeur et sans signification et Dieu ne la louera pas. Pratiquer la vérité doit se faire d’une manière par laquelle le Saint-Esprit travaille aujourd’hui ; il faut le faire en suivant la voix du Dieu concret d’aujourd’hui. Sans cela, tout est nul, comme puiser de l’eau avec un panier en bambou. C’est la signification pratique de la promulgation des commandements du nouvel âge. Si tu as une compréhension approfondie de l’œuvre du Saint-Esprit à l’heure actuelle et entres dans la manière de travailler d’aujourd’hui, tu discerneras naturellement l’essence de l’observation des commandements. Si le jour vient où tu discernes l’essence des commandements du nouvel âge et que tu peux garder les commandements, alors à ce moment-là tu auras été amené à la perfection. C’est la vraie signification de pratiquer la vérité et de garder les commandements. Que tu puisses pratiquer la vérité ou non dépend de la façon dont tu perçois l’essence des commandements du nouvel âge. L’œuvre du Saint-Esprit apparaîtra continuellement à l’homme et Dieu exigera de plus en plus de l’homme. Par conséquent, les vérités que l’homme pratique réellement seront de plus en plus nombreuses et plus grandes et les effets de garder les commandements seront plus profonds. Par conséquent, vous pratiquerez la vérité et garderez les commandements en même temps. Personne ne négligera cet aspect. Puissent la nouvelle vérité et les nouveaux commandements commencer en même temps dans ce nouvel âge.

Précédent:Concentre-toi plus sur la réalité

Suivant:Tu devrais savoir que le Dieu concret est Dieu Lui-même

Vous aimerez peut-être également