« Succès ou échec dépendent du chemin que l’homme emprunte » | Extrait 478

Pierre a été perfectionné en passant par le traitement et le raffinement. Il dit : « Je dois satisfaire la volonté de Dieu en tout temps. Dans tout ce que je fais, je ne cherche qu'à satisfaire la volonté de Dieu, et que je sois châtié, ou jugé, je suis toujours heureux de le faire ». Pierre a tout donné à Dieu, et son travail, ses paroles et sa vie entière étaient tous consacrés pour l'amour de Dieu. Il était quelqu'un qui cherchait la sainteté, et plus il en a fait l'expérience, plus grand était l'amour qu'il avait pour Dieu au fond de son cœur. Paul, quant à lui, n'a fait que le travail de l'extérieur, et bien qu'il ait également travaillé d'arrache-pied, il s'adonnait à faire son travail correctement et à recevoir ainsi une récompense. S'il avait su qu'il ne recevrait aucune récompense, il aurait depuis longtemps abandonné son travail. Ce dont se souciait Pierre c'était le véritable amour dans son cœur, et celui qui était pratique et pouvait être réalisé. Il ne se souciait pas de savoir s'il recevrait une récompense, mais de savoir si son tempérament pouvait être transformé. Paul pensait même à toujours travailler plus dur, il se souciait du travail extérieur et de la dévotion, et des doctrines qui n'étaient pas connues des gens ordinaires. Il ne se souciait pas des changements profonds qui s'opéraient en lui et d'un véritable amour de Dieu. Les expériences de Pierre visaient à accéder à un véritable amour et une vraie connaissance. Ses expériences visaient à le rapprocher plus étroitement de Dieu et d'arriver à mener une vie pratique. Le travail de Paul était ainsi réparti en raison de ce qui lui avait été confié par Jésus, et dans le but d'obtenir les choses auxquelles il aspirait, mais celles-ci n'étaient pas en rapport avec la connaissance qu'il avait de lui-même et de Dieu. Son travail visait seulement à lui faire échapper au châtiment et au jugement. Ce que Pierre cherchait était l'amour pur, et ce que Paul cherchait était la couronne de justice. Pierre a fait l'expérience de nombreuses années de l'œuvre du Saint-Esprit, et avait une connaissance pratique du Christ, ainsi qu'une parfaite connaissance de lui-même. Et ainsi, son amour pour Dieu était pur. De nombreuses années de raffinement avaient élevé sa connaissance de Jésus et de la vie, et son amour était un amour inconditionnel, c'était un amour spontané, et il ne demandait rien en retour, de même qu'il n'espérait en tirer aucun avantage. Paul a travaillé pendant de nombreuses années, mais il n'avait pas une grande connaissance du Christ, et avait une si petite connaissance de lui-même. Il n'avait tout simplement pas d'amour pour le Christ, et son travail et la course qu'il effectuait visaient à décrocher le laurier final. Ce qu'il cherchait c'était la plus belle couronne, et non le plus pur amour. Il ne cherchait pas activement, mais réalisait si passivement ; il ne remplissait pas son devoir, mais il a été contraint dans sa quête après avoir été saisi par le travail du Saint-Esprit. Et par conséquent, sa quête ne prouve pas qu'il soit qualifié pour être une créature de Dieu ; c'est Pierre qui était qualifié pour être une créature de Dieu et qui a rempli son devoir. L'homme pense que tous ceux qui font des contributions à Dieu devraient recevoir une récompense, et que plus la contribution est grande, plus on aurait droit à bénéficier de la faveur de Dieu. En substance, l'homme voit ces contributions comme une transaction, et ne cherche pas activement à remplir son devoir en tant que créature de Dieu. Pour Dieu, plus les gens cherchent en Lui un véritable amour et une obéissance sans réserve envers Dieu, ce qui renvoie aussi à chercher à remplir leur devoir en tant que créature de Dieu, plus ils sont en mesure d'obtenir l'approbation de Dieu. La volonté de Dieu est d'exiger que l'homme retrouve son devoir et son statut d'origine. L'homme est une créature de Dieu, et l'homme ne doit pas se surpasser en formulant toutes sortes d'exigences à Dieu, en plus il ne doit rien faire de plus que son devoir en tant que créature de Dieu. Les destinations de Paul et de Pierre ont été évaluées selon qu'ils pouvaient accomplir leur devoir en tant que créatures de Dieu, et non en fonction de la taille de leur contribution ; leurs destinations ont été déterminées selon ce qu'ils cherchaient dès le début, et non pas en fonction de l'immensité du travail qu'ils ont fourni, ou de toute appréciation que les autres ont faite d'eux. Et ainsi, chercher activement à remplir son devoir en tant que créature de Dieu est le chemin de la réussite ; chercher le chemin d'un véritable amour de Dieu est le meilleur chemin ; chercher des changements dans son ancien tempérament, et un amour pur de Dieu est le chemin du succès. Un tel chemin de la réussite est le chemin qui mène à retrouver le devoir initial ainsi que l'apparence originelle d'une créature de Dieu. C'est le chemin du rétablissement, et c'est aussi le but de toute l'œuvre de Dieu, du début jusqu'à la fin. Si la quête de l'homme est entachée de demandes personnelles extravagantes et des désirs irrationnels, alors l'effet qui est obtenu ne sera pas celui des changements dans le tempérament de l'homme. Ceci est en contradiction avec le travail de rétablissement. Ce n'est indubitablement pas le travail accompli par le Saint-Esprit, et c'est une preuve de ce qu'une quête de ce genre n'est pas approuvée par Dieu. Quelle est la valeur d'une quête qui n'est pas approuvée par Dieu ?

Extrait de « Succès ou échec dépendent du chemin que l'homme emprunte »

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe