« Chercher la volonté de Dieu pour mettre la vérité en pratique » | Extrait 574

Lorsque tu as fait une certaine chose, Dieu était très mécontent. Au moment de faire cette chose, L'as-tu prié ? T'es-tu seulement demandé : « Si mon action était présentée à Dieu, comment la considérerait-Il ? Serait-Il heureux ou irrité s'Il l'apprenait ? La détesterait-Il ? » Tu ne te l'es pas demandé, n'est-ce pas ? Même si d'autres te le rappelaient, tu penserais toujours que la question n'était pas sérieuse, qu'aucun principe n'a été violé et que ce n'était pas un péché. En conséquence, ce que tu as fait a offensé le tempérament de Dieu et a provoqué Sa grande colère, au point même qu'Il te méprise. Si tu avais étudié et examiné la question clairement, si tu en avais eu une juste perspective avant d'agir, n'aurais-tu pas pu la maîtriser ? Même si parfois, les gens ne sont pas dans un bon état, s'ils présentent solennellement tous leurs projets à Dieu afin de les étudier et de les examiner, ils ne commettront aucune erreur majeure. Lorsqu'ils pratiquent la vérité, les gens ont de la difficulté à éviter de commettre des erreurs, mais si tu sais faire les choses conformément à la vérité et ne les accomplis pas selon la vérité, il y a un problème : tu n'aimes pas la vérité. Le tempérament d'une personne qui n'aime pas la vérité ne changera pas. Si tu ne peux pas saisir correctement la volonté de Dieu et ne sais pas comment pratiquer, tu devrais échanger avec les autres. Si personne n'a l'impression de bien comprendre la question, alors tu devrais adopter la solution la plus acceptable. Cependant, si tu découvres finalement qu'en agissant de cette façon, tu as fait une petite erreur, alors tu dois la corriger rapidement, et Dieu ne te l'imputera pas comme péché. Tu avais une bonne intention quand tu as agi, tu as pratiqué conformément à la vérité et tu ne l'as tout simplement pas bien vu, en conséquence de quoi, tes actions ont conduit à des erreurs ; ce sont là des circonstances atténuantes. Cependant, de nos jours, beaucoup de gens comptent simplement sur leurs propres mains quand ils travaillent et sur leur propre esprit quand ils font ceci et cela, et ils considèrent rarement ces questions : pratiquer de cette façon est-il conforme à la volonté de Dieu ? Dieu serait-Il heureux si je le faisais de cette façon ? Dieu me ferait-Il confiance si je le faisais de cette façon ? Est-ce que je mettrais la vérité en pratique si je le faisais de cette façon ? Si Dieu entend parler de cette question, pourra-t-Il dire : « Tu as agi correctement et convenablement, continue » ? Peux-tu examiner attentivement toutes les questions que tu abordes ? Peux-tu traiter chacune d'elles sérieusement et méticuleusement ? Ou es-tu capable de te demander si Dieu méprise ou non la façon dont tu agis, ce que tout le monde pense de tes méthodes, et si ton action est fondée sur ta propre volonté ou bien sur la satisfaction de tes propres désirs… ? Tu dois penser davantage à ce que tu fais et faire plus de recherches, et tes erreurs deviendront de plus en plus petites. Faire les choses de cette manière prouvera que tu cherches vraiment la vérité et que tu vénères Dieu, parce que tu agis conformément à la direction que la vérité exige.

Si les actions d'un croyant n'ont pas de rapport avec la vérité, alors il est semblable à un incroyant. C'est le genre de personne qui ne possède pas Dieu dans son cœur et qui abandonne Dieu, et une telle personne est comme un travailleur à gages dans la famille de Dieu, qui fait des petits boulots pour son maître, reçoit une petite compensation et puis s'en va. Cette personne ne croit tout simplement pas en Dieu. Plus tôt, l'on a mentionné ce que tu peux faire pour obtenir l'approbation de Dieu. L'approbation de Dieu est la première chose qui devrait occuper tes pensées et susciter tes efforts ; ce devrait être le principe et le cadre de ta pratique. Tu dois déterminer si ce que tu fais est conforme à la vérité, car si ce que tu fais est conforme à la vérité, c'est certainement conforme à la volonté de Dieu. Tu ne dois pas juger si la question est bonne ou mauvaise, si elle est au goût de tout le monde ou si elle est conforme à tes propres désirs ; au contraire, tu dois déterminer si elle est conforme à la vérité, et si elle profite ou non au travail et aux intérêts de l'Église. Si tu accordes de l'importance à ces choses, alors tu seras de plus en plus conforme à la volonté de Dieu quand tu agis. Si tu ne considères pas ces aspects et comptes simplement sur ta propre volonté quand tu agis, alors tu es assuré de mal agir, car la volonté de l'homme n'est pas la vérité et, bien sûr, est incompatible avec Dieu. Si tu veux que Dieu t'approuve, tu dois pratiquer selon la vérité, et non selon ta propre volonté. Certaines gens se livrent à des affaires privées, alléguant qu'ils accomplissent leur devoir. Leurs frères et sœurs considèrent cela comme inapproprié et le leur reprochent, mais ces gens n'acceptent pas le blâme. Parce que c'était une affaire personnelle qui n'impliquait pas le travail, les finances ou les gens de l'Église, ils pensent que cela ne compte pas comme une violation du domaine de la vérité, et que Dieu ne devrait pas intervenir dans cette affaire. Certaines choses peuvent te sembler privées, n'impliquant aucun principe ou aucune vérité. Cependant, considérant ce que tu as fait, tu as été très égoïste en ne prêtant aucune considération au travail de la famille de Dieu ou à la manière dont ton action allait l'affecter ; tu n'as considéré que ton propre bénéfice. Cela implique déjà ce qui appartient aux saints, ainsi que des questions qui ont à voir avec l'humanité d'une personne. Même si ce que tu faisais ne touchait pas aux intérêts de l'Église et n'impliquait pas la vérité non plus, t'engager dans une affaire privée tout en prétendant accomplir ton devoir n'est pas conforme à la vérité. Indépendamment de ce que tu fais, de l'importance de la question et du fait que tu le fasses pour accomplir ton devoir dans la maison de Dieu ou pour tes propres raisons privées, tu dois te demander si ce que tu fais est conforme à la volonté de Dieu et si c'est quelque chose qu'une personne avec de l'humanité devrait faire. Si tu cherches ainsi la vérité dans tout ce que tu fais, alors tu es une personne qui croit vraiment en Dieu. Si tu traites pieusement toutes les choses et toutes les vérités de cette manière, alors tu pourras obtenir des changements dans ton tempérament. Certains pensent que lorsqu'ils font quelque chose de personnel, ils peuvent ignorer la vérité, agir à leur guise et le faire de n'importe quelle manière qui les rend heureux et de n'importe quelle manière qui est avantageuse pour eux. Ils ne donnent pas la moindre importance à la façon dont cela pourrait affecter la maison de Dieu et ils ne considèrent pas non plus si oui ou non ce qu'ils font est bénéfique à la sainte béatitude. Enfin, une fois qu'ils ont terminé l'affaire, ils deviennent plus sombres à l'intérieur et sont mal à l'aise, bien qu'ils ne savent pas pourquoi. Cette rétribution n'est-elle pas méritée ? Si tu fais des choses qui ne sont pas approuvées par Dieu, alors tu as offensé Dieu. Si quelqu'un n'aime pas la vérité et fait fréquemment des choses selon sa propre volonté, alors il offensera Dieu fréquemment. Des personnes de ce genre, d'ordinaire, ne sont pas approuvées par Dieu dans ce qu'elles font et si elles ne se repentent pas, la punition ne tardera pas.

Extrait de « Chercher la volonté de Dieu pour mettre la vérité en pratique »

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp