« À qui es-tu fidèle ? » | Extrait 332

Chaque jour que vous vivez maintenant est crucial et très important pour votre destination et votre destin, donc vous devez chérir tout ce que vous possédez et chaque minute qui passe. Vous devez tirer le meilleur parti de votre temps pour vous donner les plus grands gains, de sorte que vous n'aurez pas vécu cette vie en vain. Vous vous sentez peut-être confus au sujet de Mon but en vous disant ces paroles. Franchement, Je ne suis pas satisfait des actions d'aucun de vous. Car les espoirs que J'avais pour vous ne sont pas simplement ce que vous êtes maintenant. Ainsi, Je peux l'exprimer de cette façon : vous êtes tous au bord du danger. Vos cris du passé pour le salut et vos aspirations antérieures à poursuivre la vérité et à chercher la lumière sont en train de se terminer. C'est ainsi que vous Me récompensez à la fin, ce qui est quelque chose que Je n'ai jamais désiré. Je ne veux pas parler contrairement aux faits, car vous M'avez grandement déçu. Peut-être ne voulez-vous pas vous arrêter sur ce sujet et ne voulez-vous pas faire face à la réalité, mais Je dois vous poser solennellement cette question : durant toutes ces années, par quoi votre cœur a-t-il été comblé ? Envers qui votre cœur est-il loyal ? Ne dites pas que Ma question arrive trop brusquement et ne Me demandez pas pourquoi Je pose une telle question. Vous devez le savoir : c'est parce que Je vous connais trop bien, que Je me soucie trop de vous, et que Je consacre trop de Mon cœur à ce que vous faites, c'est pour cela que Je vous interroge à plusieurs reprises et que Je supporte des souffrances indicibles. Cependant, Je suis remboursé avec du mépris et une résignation insupportable. Vous êtes si négligents envers Moi ; comment pourrais-Je n'en rien savoir ? Si vous croyez que cela pourrait être possible, cela prouve encore plus que vous ne Me traitez pas vraiment avec bonté. Alors Je vous dis que vous vous trompez. Vous êtes tous si intelligents que vous ne savez pas ce que vous faites ; alors qu'allez-vous utiliser pour Me faire un rapport ?

La question qui Me préoccupe le plus est de savoir envers qui votre cœur est loyal. Je voudrais aussi que tous vous organisiez vos pensées et que vous vous posiez ces questions : À qui es-tu loyal ? Pour qui vis-tu ? Vous n'avez peut-être jamais étudié attentivement ces questions, alors permettez-Moi de vous en donner la réponse.

Tous ceux qui se souviennent confesseront ce fait : l'homme vit pour lui-même et est loyal envers lui-même. Je ne crois pas que votre réponse soit tout à fait exacte, car chacun de vous existe dans sa vie respective, chacun se débat dans sa propre détresse. Par conséquent, ce envers qui et quoi vous êtes loyaux ce sont les personnes que vous aimez et les choses qui vous plaisent, et vous n'êtes pas entièrement loyaux envers vous-mêmes. Parce que vous êtes tous influencés par les gens, les événements et les choses qui vous entourent, vous n'êtes pas vraiment loyaux envers vous-mêmes. Je dis ces mots non pas pour vous recommander d'être loyaux envers vous-mêmes, mais pour exposer votre loyauté envers une seule chose. Car pendant toutes ces années, Je n'ai jamais reçu la loyauté de personne d'entre vous. Vous M'avez suivi durant ces nombreuses années, mais ne M'avez jamais donné un iota de loyauté. Au contraire, vous avez tourné autour des personnes que vous aimez et des choses qui vous plaisent, à tel point qu'elles sont gardées près de votre cœur et jamais abandonnées, n'importe quand, n'importe où. Lorsque vous êtes impatients ou passionnés à cause d'une chose que vous aimez, c'est toujours pendant le temps que vous Me suivez ou même lorsque vous écoutez Mes paroles. Donc, Je le dis, vous utilisez la loyauté que Je vous demande pour être plutôt loyaux envers les objets de vos affections et les chérir. Bien que vous puissiez sacrifier une chose ou deux pour Moi, cela ne représente pas votre tout et ne montre pas que c'est envers Moi que vous êtes vraiment loyaux. Vous vous engagez dans les entreprises dont vous êtes passionnés : certains sont loyaux envers les fils et les filles, les autres envers les maris, les épouses, les richesses, le travail, les supérieurs, le statut ou les femmes. Vous ne vous êtes jamais lassés de ce envers quoi vous êtes loyaux ni en avez été agacés ; plutôt, vous avez de plus en plus envie de posséder des quantités et une qualité plus grandes des choses envers lesquelles vous êtes loyaux, et vous n'avez jamais désespéré. Moi-même et Mes paroles nous sommes toujours repoussés à la dernière position en termes de sujets qui vous passionnent. Et vous n'avez pas d'autre choix que de les classer en dernier ; certains gardent même une dernière place pour quelque chose envers laquelle être loyaux, mais qu'ils n'ont pas encore découverte. Ils n'ont jamais gardé une partie de Moi dans leur cœur. Peut-être pensez-vous que Je vous demande trop ou que Je vous accuse injustement, mais n'avez-vous jamais pensé au fait que, lorsque vous passez du bon temps avec votre famille, vous n'avez jamais été une fois loyaux envers Moi ? En de pareils moments, cela ne vous fait-il pas mal ? Quand votre cœur est rempli de joie d'avoir reçu une rémunération pour votre travail, ne vous sentez-vous pas découragés de ne pas vous être munis de suffisamment de vérité ? Quand avez-vous pleuré de n'avoir pas reçu Mon approbation ? Vous vous cassez la tête et vous vous donnez beaucoup de mal pour vos fils et vos filles, mais vous n'êtes toujours pas satisfaits, vous croyez toujours que vous n'avez pas été diligents envers eux, que vous ne leur avez pas consacré tous vos efforts. Mais envers Moi, vous avez toujours été négligents et sans soucis, Me reléguant dans vos souvenirs et ne Me laissant pas subsister dans votre cœur. Vous ne sentez toujours rien pour Mon dévouement et Mes efforts et vous n'avez jamais essayé de comprendre. Vous faites simplement une brève réflexion et vous croyez que cela suffira. Cette manière de « loyauté » n'est pas ce que J'ai longtemps désiré, mais ce qui a longtemps été une abomination pour Moi. Cependant, indépendamment de ce que Je dis, vous continuerez à admettre une ou deux choses et ne pourrez pas l'accepter pleinement, car vous êtes tous très confiants et vous triez toujours ce que vous acceptez des paroles que J'ai prononcées. Si vous êtes toujours ainsi, J'ai en réserve des moyens de lutter contre votre assurance, et Je vais faire en sorte que vous reconnaissiez que toutes Mes paroles sont vraies et non une distorsion des faits.

Extrait de « À qui es-tu fidèle ? »

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe