« Un problème très grave : la trahison (1) » | Extrait 359

Un comportement qui ne peut absolument pas M'obéir est une trahison. Un comportement qui ne peut pas M'être fidèle est une trahison. Tricher et utiliser des mensonges pour Me tromper est une trahison. Être plein de notions et les répandre partout est une trahison. Ne pas protéger Mes témoignages et Mes intérêts est une trahison. Afficher un faux sourire quand on est loin de Moi dans son cœur est une trahison. Ce sont tous des actes de trahison dont vous avez toujours été capables, et ils sont monnaie courante parmi vous. Aucun de vous ne peut penser que ce soit un problème, mais ce n'est pas ce que Je pense. Je ne peux traiter le fait qu'on Me trahisse comme une affaire insignifiante et Je ne peux certainement pas l'ignorer. À présent, alors que Je travaille parmi vous, vous vous comportez de la sorte : si, un jour, il n'y a personne pour vous surveiller, ne serez-vous pas comme des bandits qui se seront proclamés rois ? Quand cela arrivera et que vous provoquerez une catastrophe, qui sera là pour réparer les dégâts après vous ? Vous pensez que certains actes de trahison ne sont que des incidents occasionnels, plutôt qu'un comportement persistant, et qu'ils ne méritent pas d'être abordés d'une manière aussi sérieuse, qui vous fait perdre la face. Si vous croyez vraiment cela, alors vous manquez de sensibilité. Penser de cette façon, c'est être un spécimen et un archétype de la rébellion. La nature de l'homme est sa vie ; c'est un principe duquel il dépend pour survivre, et il ne peut pas le changer. La nature de la trahison est similaire : si tu peux faire quelque chose pour trahir un parent ou un ami, cela prouve que cela fait partie de ta vie et de la nature avec laquelle tu es né. C'est quelque chose que personne ne peut nier. Par exemple, si un homme aime voler les biens d'autrui, alors cet « amour du vol » fait partie de sa vie, même si certaines fois, il vole, et d'autres fois, il ne vole pas. Qu'il vole ou non, ça ne peut pas prouver que voler, pour lui, soit seulement un type de comportement. Cela prouve plutôt que voler, pour lui, fait partie de sa vie, c'est-à-dire de sa nature. Certains demanderont : puisque c'est sa nature, alors pourquoi est-ce qu'il voit parfois de belles choses, mais ne les vole pas ? La réponse est très simple. Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles il ne vole pas. Par exemple, si l'objet est trop grand pour qu'il le soustraie aux regards vigilants, ou s'il n'y a pas de moment favorable pour agir, ou si l'article est trop cher, trop bien gardé, ou ne l'intéresse pas particulièrement, ou s'il ne voit pas quel usage il pourrait en faire, et ainsi de suite. Toutes ces raisons sont possibles. Mais peu importe, qu'il vole quelque chose ou non, ça ne peut pas prouver que cette pensée survienne soudainement en lui, momentanément. Au contraire, cela fait partie de sa nature qui est difficile à améliorer. Un tel homme n'est pas satisfait de voler une seule fois ; de telles pensées consistant à revendiquer les biens d'autrui comme les siens sont activées chaque fois qu'il découvre quelque chose de beau ou une situation favorable. C'est pourquoi Je dis que cette pensée ne survient pas de temps en temps, mais vient de la nature même de cet homme.

Extrait de « Un problème très grave : la trahison (1) »

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe