« Les paroles de Dieu à l’univers entier : Chapitre 15 » | Extrait 367

L'homme est une créature sans connaissance de soi. Pourtant, incapable de se connaître, il connaît tout le monde parfaitement, comme si tous les autres avaient d'abord passé son inspection et reçu son approbation avant de dire ou de faire quoi que ce soit, et donc comme s'il avait pris la pleine mesure de tous les autres jusqu'à leur état psychologique. Les êtres humains sont tous comme cela. L'homme est entré dans l'ère du Règne aujourd'hui, mais sa nature demeure inchangée. Devant moi, il fait toujours ce que Je fais, derrière Mon dos, il commence à faire ses propres « affaires » . Une fois que c'est fini et qu'il se présente de nouveau devant Moi, toutefois, il semble être une autre personne, paraissant audacieusement calme, les traits détendus, le pouls régulier. N'est-ce pas précisément ce qui rend l'homme si méprisable ? Combien de personnes portent deux visages complètement différents, un devant Moi et un autre derrière Mon dos ? Combien d'entre eux sont comme des agneaux nouveau-nés devant moi, mais derrière moi se transforment en tigres féroces, et ensuite deviennent comme des petits oiseaux voletant joyeusement dans les collines ? Combien se montrent déterminés et résolus en face de Moi ? Combien viennent devant Moi, cherchant Mes paroles avec soif et désir, mais, derrière Mon dos, s'en lassent et y renoncent, comme si Mes paroles étaient un encombrement ? Tant de fois, voyant la race humaine corrompue par Mon ennemi, J'ai cessé de mettre Mon espoir dans l'humanité. Tant de fois, voyant l'homme se présenter devant Moi en larmes pour demander pardon, mais à cause de son manque d'estime de soi, de son incorrigibilité obstinée, J'ai fermé les yeux à son action dans la colère, même quand son cœur est authentique et ses intentions sincères. Tant de fois, Je vois l'homme capable d'avoir la foi pour coopérer avec Moi, et comment, devant Moi, il semble se reposer dans Mon étreinte, goûtant la chaleur de Mon étreinte. Tant de fois, voyant l'innocence, la vivacité et la beauté de Mon peuple élu, dans Mon cœur J'ai toujours pris plaisir à cause de ces choses. Les êtres humains ne savent pas comment jouir de leur bénédiction prédestinée dans Mes mains, parce qu'ils ne savent pas ce que signifient finalement la bénédiction ou la souffrance. Pour cette raison, l'humanité est loin d'être sincère en Me cherchant. S'il n'y avait rien de tel que demain, lequel de vous, debout devant Moi, serait aussi blanc que la neige tombante, non taché comme du jade pur ? Sûrement votre amour pour Moi n'est pas quelque chose qui peut être échangé pour un repas délicieux, ou un costume élégant, ou un poste élevé avec de bons émoluments ? Ou peut-il être échangé contre l'amour que les autres te portent ? Sûrement, subir une épreuve ne poussera pas l'homme à abandonner son amour pour Moi ? Sûrement, la souffrance et la tribulation ne le feront pas se plaindre de ce que J'ai arrangé ? Personne n'a jamais vraiment apprécié l'épée dans Ma bouche : il ne connaît que sa signification superficielle sans saisir véritablement l'intérieur. Si les êtres humains étaient réellement capables de voir le tranchant de Mon épée, ils déguerpiraient comme des rats dans leurs trous. En raison de leur engourdissement, les êtres humains ne comprennent rien du vrai sens de Mes paroles, et ils n'ont donc aucune idée à quel point Mes paroles sont formidables, ni à quel point leur nature est révélée et à quel point leur corruption a été jugée par ces paroles. Pour cette raison, sur la base de leurs idées bancales au sujet de Mes paroles, la plupart des gens ont adopté une attitude tiède et sans engagement.

Extrait de « Chapitre 15 » des Paroles de Dieu à l'univers entier

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe