« Seuls ceux qui connaissent l’œuvre de Dieu aujourd’hui peuvent servir Dieu » | Extrait 283

Parce que l'œuvre de Dieu progresse toujours, il y a une œuvre qui est nouvelle et aussi une œuvre qui est vieille et dépassée. Cette ancienne et cette nouvelle œuvre ne sont pas contradictoires, mais complémentaires ; chaque étape fait suite à la précédente. Parce qu'il y a une œuvre qui est nouvelle, les vieilles choses doivent, bien sûr, être éliminées. Par exemple, certaines des pratiques établies de longue date et des paroles habituelles de l'homme, ainsi que les nombreuses années d'expérience et d'enseignements de l'homme, ont causé toutes sortes de conceptions dans l'esprit de l'homme. Que Dieu n'ait pas encore révélé pleinement à l'homme Son vrai visage et Son tempérament inhérent, et que des théories traditionnelles des temps anciens aient été propagées pendant de nombreuses années rendent encore plus propice la formation de ces conceptions par l'homme. Il est juste de dire que dans la foi de l'homme en Dieu, l'influence de diverses conceptions a conduit à la formation et à l'évolution continues d'une connaissance dans l'homme dans laquelle se trouvent toutes sortes de conceptions sur Dieu, et ainsi beaucoup de gens religieux qui servent Dieu sont devenus Ses ennemis. Et donc, plus les conceptions religieuses des gens sont fortes, plus ces gens s'opposent à Dieu et plus ils sont les ennemis de Dieu. L'œuvre de Dieu est toujours nouvelle, n'est jamais ancienne, et elle ne forme jamais de doctrine ; au contraire, Son œuvre change et se renouvelle continuellement, parfois plus, parfois moins. Cette œuvre est l'expression du tempérament inhérent de Dieu Lui-même. Elle est également le principe inhérent de l'œuvre de Dieu et l'un des moyens par lesquels Dieu accomplit Sa gestion. Si Dieu ne travaillait pas de cette façon, l'homme ne changerait pas ou ne pourrait pas connaitre Dieu, et Satan ne serait pas vaincu. Ainsi, dans Son œuvre, se produisent toujours des changements qui apparaissent inconstants, mais qui sont en fait cycliques. Par contre, le style de la foi de l'homme en Dieu est très différent. Il s'attache aux doctrines et aux systèmes anciens et familiers et, plus ils sont anciens, plus ils lui sont acceptables. Comment l'esprit stupide de l'homme, un esprit aussi dur que la pierre, pourrait-il accepter tant de nouvelles œuvres et paroles insondables de Dieu ? L'homme abhorre le Dieu qui est toujours nouveau et jamais vieux ; il n'aime que le vieux Dieu archaïque et immobile, aux cheveux blancs. Ainsi, parce que Dieu et l'homme ont chacun leurs préférences, l'homme est devenu l'ennemi de Dieu. Beaucoup de ces contradictions existent encore même aujourd'hui en un temps où Dieu fait une nouvelle œuvre depuis près de six mille ans. Elles sont donc irrémédiables. C'est peut-être à cause de l'entêtement de l'homme ou parce qu'il est impossible à l'homme de violer les décrets administratifs de Dieu, mais ces membres du clergé et ces femmes s'accrochent encore à de vieux livres et à des papiers moisis, tandis que Dieu poursuit Son œuvre de gestion inachevée comme s'Il n'avait personne à Son côté. Bien que par ces contradictions Dieu et l'homme deviennent des ennemis et qu'elles soient même irréconciliables, Dieu ne leur prête aucune attention, comme si elles étaient à la fois présentes et absentes. L'homme, cependant, en reste à ses croyances et conceptions et ne les abandonne jamais. Pourtant, une chose est évidente : même si l'homme ne dévie pas de sa position, les pieds de Dieu sont toujours en mouvement et Il est toujours en train de changer Sa position en fonction de l'environnement et, à la fin, l'homme sera vaincu sans coup férir. Dieu, entre-temps, est le plus grand ennemi de tous Ses adversaires vaincus et Il est également le champion de ceux qui ont été vaincus dans l'humanité et de ceux qui doivent encore être vaincus. Qui peut entrer en compétition avec Dieu et en sortir victorieux ? Les conceptions de l'homme semblent venir de Dieu parce que plusieurs d'entre elles ont été formées à la suite de l'œuvre de Dieu. Cependant, Dieu ne pardonne pas à l'homme pour autant ni, d'ailleurs, ne verse d'éloges sur l'homme qui invente lot après lot de produits « pour Dieu », qui sont en dehors de l'œuvre de Dieu. Au lieu de cela, Il est extrêmement dégoûté par les conceptions de l'homme et ses vieilles croyances pieuses. Il ignore même la date d'émergence de ces conceptions. Il n'accepte pas du tout que ces conceptions soient causées par Son œuvre, car les conceptions de l'homme sont propagées par l'homme ; leur source se trouve dans les pensées et l'esprit de l'homme, non en Dieu, mais en Satan. L'intention de Dieu a toujours été que Son œuvre soit nouvelle et vivante, pas vieille et morte, et ce qu'Il veut que l'homme retienne fermement se divise en âges et en périodes qui ne sont pas éternelles et immuables. La raison en est qu'Il est un Dieu qui fait vivre l'homme et le renouvelle, et non un diable qui fait vieillir et mourir l'homme. Ne comprenez-vous pas encore cela ? Tu as des conceptions au sujet de Dieu et tu es incapable de les abandonner parce que tu as l'esprit fermé. Ce n'est pas qu'il y ait trop peu de sens à l'œuvre de Dieu ou que l'œuvre de Dieu soit sans compassion, non plus que Dieu soit toujours négligent dans Ses fonctions. Tu ne peux pas abandonner tes conceptions parce que tu es trop peu obéissant et parce que tu n'as pas la moindre ressemblance à une créature de Dieu, et non parce que Dieu rend les choses difficiles pour toi. Tu es la cause de tout cela qui n'a aucun rapport avec Dieu ; toutes les souffrances et le malheur sont causés par l'homme. Les intentions de Dieu sont toujours bonnes : Il ne veut pas être la cause de tes conceptions, mais Il veut que tu changes et sois renouvelé à travers les âges. Pourtant, tu ne peux pas distinguer le jour de la nuit et tu es toujours en train d'étudier ou d'analyser. Dieu ne rend pas les choses difficiles pour toi, mais tu n'as aucune révérence pour Dieu et ta désobéissance est trop grande. Une petite créature ose prendre une partie insignifiante de ce qui a déjà été donné par Dieu et s'en sert pour attaquer Dieu. Cela n'est-il pas la désobéissance de l'homme ? Il est juste de dire que l'homme n'est pas du tout qualifié pour exprimer ses points de vue devant Dieu, encore moins qualifié pour présenter son gré toutes ces maximes sans valeur, puantes et pourries, sans mentionner ces conceptions moisies. Ne sont-elles pas encore plus sans valeur ?

Extrait de « Seuls ceux qui connaissent l'œuvre de Dieu aujourd'hui peuvent servir Dieu »

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe