Comment poursuivre la vérité (6) Partie 3

Comment les personnes ayant des dons et des talents devraient-elles pratiquer pour éviter de se sentir réprimées ? Est-ce facile à réaliser ? (C'est facile.) Alors, comment peux-tu résoudre les émotions négatives de répression engendrées par le fait de ne pas être en mesure d'utiliser ton expertise ? Avant tout, tu dois comprendre ce que sont les compétences techniques, ou tout type de talents et d'expertise, que les gens acquièrent et maîtrisent. Sont-ils la vie elle-même ? (Non.) Peuvent-ils être classés comme des choses positives ? (Non.) Ils ne peuvent pas être classés comme des choses positives. Au mieux, il s'agit d'une sorte d'outil. Au sein de la société et dans le monde profane, ce sont, tout au plus, des capacités qui permettent aux individus de subvenir à leurs besoins de manière adéquate et d'assurer leur survie. Mais aux yeux de la maison de Dieu, tu as simplement acquis une sorte de compétence technique. Il s'agit seulement d'une sorte de connaissance, c'est une forme de connaissance simple et pure. Cela n'indique certainement pas la noblesse ou l'infériorité d'une personne. On ne peut pas dire qu'une personne est plus noble que les autres simplement parce qu'elle possède une certaine expertise ou une certaine compétence. Alors, comment peut-on voir la noblesse ou l'infériorité d'une personne ? En examinant son humanité, ses poursuites et le chemin qu'elle suit. Les compétences ou l'expertise techniques ne peuvent représenter que les compétences ou connaissances spécifiques que tu as acquises, la profondeur ou la superficialité de ta compréhension de ces connaissances, et le niveau de maîtrise de ces connaissances que tu as atteint. Ces compétences et cette expertise techniques ne peuvent être débattues qu'en termes de compétence, de quantité, de profondeur, et selon que l'on est très expérimenté dans ce domaine ou que l'on n'en a qu'une connaissance superficielle. Elles ne peuvent pas servir à évaluer la qualité de l'humanité d'une personne, ses poursuites, ou le chemin qu'elle suit. Il s'agit purement d'une sorte de connaissance ou d'outil. Cette connaissance ou cet outil peuvent te permettre d'effectuer certaines tâches apparentées ou te rendre plus compétent dans un type de travail particulier, mais cela t'offre simplement une sécurité d'emploi et des moyens de subsistance garantis. C'est tout. Quelle que soit la façon dont la société considère tes compétences techniques et ton expertise, c'est en tout cas ainsi que la maison de Dieu les voit. La maison de Dieu ne considérera jamais quelqu'un différemment, ne fera jamais d'exceptions pour promouvoir cet individu, ni même ne l'exemptera de toute forme d'émondage, de toute forme de châtiment ou de jugement, simplement parce qu'il possède une sorte de compétence particulière. Quelles que soient les compétences techniques ou l'expertise qu'une personne peut posséder, son tempérament corrompu existe toujours et elle reste un être humain corrompu. Les dons, les talents et les compétences techniques d'une personne sont distincts de son tempérament corrompu, et sans rapport avec ce dernier, et ils n'ont également rien à voir avec son humanité ou son caractère. Certains individus ont un calibre légèrement supérieur, une intelligence légèrement supérieure, ou un esprit et une perception légèrement supérieurs, ce qui leur permet d'acquérir des connaissances un peu plus approfondies quand ils étudient certaines compétences techniques. Les réussites et résultats qu'ils obtiennent sont légèrement supérieurs, et plus nombreux, lorsqu'ils exécutent un travail faisant appel à leur profession. Au sein de la société, cela peut leur valoir des rémunérations quelque peu supérieures, ainsi qu'un statut, une ancienneté et un prestige légèrement plus élevés dans leur domaine. C'est tout. Néanmoins, rien de tout cela n'indique le chemin qu'ils suivent, leurs poursuites ou leur attitude envers la vie et l'existence. Les compétences techniques et l'expertise relèvent du pur domaine de la connaissance et n'ont rien à voir avec les pensées, les points de vue d'un individu, ni avec la perspective et la position qu'il adopte sur quoi que ce soit. Les compétences techniques et l'expertise ne sont en rien liées à ces choses. Bien entendu, les idées promues dans certains domaines de la connaissance sont des hérésies et des idées fausses qui fourvoient les gens quant à leur compréhension de la vérité et à leur reconnaissance des choses positives. C'est une tout autre affaire. Ici, nous faisons référence à la connaissance pure et aux compétences techniques pures, qui n'apportent aucun soutien positif ou actif, ni aucune correction positive ou active, aux tempéraments corrompus des gens ou à leur humanité normale. La connaissance pure et les compétences techniques pures n'ont pas non plus la capacité de restreindre ou de limiter le tempérament corrompu d'une personne. Il s'agit là de leur nature. Qu'une personne soit engagée dans la littérature, la musique ou tout autre aspect des arts, dans les sciences, la biologie ou la chimie, ou dans le design, l'architecture, le commerce ou même dans l'artisanat, quel que soit le domaine, la nature de ses connaissances techniques est ainsi, c'est son essence. Pensez-vous que J'aie parlé avec justesse ? (Oui.) Quels que soient le domaine dans lequel tu t'engages ou les compétences techniques que tu étudies, et que tu possèdes ou non une expertise innée, cela n'indique pas ta noblesse ni ton infériorité. Par exemple, ceux qui s'engagent dans les affaires et l'économie au sein de la société, en particulier les élites, sont considérés par certaines personnes comme ayant un caractère noble, et parce que leur profession et les connaissances qu'ils ont acquises sont tenues en haute estime par l'homme et qu'ils ont des revenus particulièrement élevés, ils ont un statut social élevé. Cependant, une telle opinion n'existe pas dans la maison de Dieu et la maison de Dieu ne les évaluera pas de cette façon. Parce que les principes et les normes utilisés par ces gens pour évaluer cette question ne sont pas la vérité mais la compréhension humaine, qui relève de la connaissance humaine, de tels points de vue ne sont pas défendables dans la maison de Dieu. Pour donner un autre exemple, certains individus sont des pêcheurs, des marchands ambulants ou des artisans au sein de la société. Ils sont considérés comme de faible statut et personne ne les y tient en haute estime. En revanche, dans la maison de Dieu, tous les élus de Dieu sont égaux. Devant la vérité, tout le monde est égal et il n'y a aucune distinction entre les gens nobles et les gens modestes. Tu ne seras pas considéré comme honorable parce que tu as un statut élevé ou que tu exerces une profession noble au sein de la société, et tu ne seras pas non plus considéré comme inférieur parce que tu exerces un métier à faible statut au sein de la société. Par conséquent, dans la maison de Dieu et aux yeux de Dieu, le fait que ton identité, ta valeur et ton statut soient considérés comme élevés ou faibles n'a absolument rien à voir avec tes capacités professionnelles, tes compétences techniques ou l'expertise que tu possèdes. Certains disent : « J'étais commandant, général ou maréchal dans l'armée. » Je leur dis : « Toi, va te mettre à l'écart. » Pourquoi dois-tu te mettre à l'écart ? Parce que ton tempérament satanique est trop grave et que cela Me dégoûte de te regarder. Tout d'abord, consacre du temps à lire les paroles de Dieu, gagne une compréhension de certaines vérités et vis un peu de ressemblance humaine. Ensuite, à ton retour, tout le monde pourra t'accepter. Dans la maison de Dieu, on ne t'estimera pas parce que tu t'es engagé dans un type de travail au sein de la société qui est considéré comme noble par l'homme, et tu ne seras pas non plus méprisé parce que tu avais un faible statut au sein de la société. Les normes et principes de la maison de Dieu pour évaluer les gens sont uniquement basés sur les critères de la vérité. Alors, quels sont les critères de la vérité ? Ces critères comportent des aspects spécifiques : premièrement, les gens sont évalués en fonction de la qualité de leur humanité, de leur conscience et de leur raison, de leur bon cœur et de leur sens de la justice ; deuxièmement, les gens sont évalués selon qu'ils aiment ou non la vérité et en fonction du chemin qu'ils suivent. On regarde s'ils poursuivent la vérité, s'ils aiment les choses positives et s'ils aiment l'équité et la justice de Dieu, ou au contraire s'ils ne poursuivent pas la vérité, s'ils ont de l'aversion pour la vérité et les choses positives, s'ils se lancent sans cesse dans des entreprises personnelles, etc. Par conséquent, que tu possèdes ou non quelque compétence ou expertise technique, ou que tu n'aies aucune compétence ou expertise professionnelles, dans la maison de Dieu, tu seras traité équitablement. La maison de Dieu a toujours fonctionné ainsi, elle continue de le faire aujourd'hui et continuera de le faire à l'avenir. Ces principes et normes ne changeront jamais. Par conséquent, ce qui doit changer, ce sont ceux qui se sentent réprimés parce qu'ils ne peuvent pas exploiter leur expertise. Si tu crois sincèrement que Dieu est juste, que c'est la vérité qui gouverne la maison de Dieu et qu'il y a de l'équité et de la justice dans la maison de Dieu, alors Je te demande de te hâter de renoncer à tes points de vue et opinions incorrects concernant les compétences et l'expertise techniques. Ne pense pas que posséder quelques dons ou un peu d'expertise te rende supérieur. Même si tu possèdes des compétences ou une expertise techniques qui manquent aux autres, ton humanité et ton tempérament corrompu ne sont pas différents de ceux des autres. Aux yeux de Dieu, tu n'es qu'une personne ordinaire et tu n'as rien de spécial. Tu peux dire : « J'étais haut fonctionnaire », eh bien, tu es toujours une personne ordinaire. Tu peux dire : « J'ai accompli de grandes choses », eh bien, tu es toujours une personne ordinaire. Tu peux dire : « J'ai été un héros », mais quel que soit le type de héros ou de célébrité que tu aies été, cela ne sert à rien. Du point de vue de Dieu, tu n'es tout de même qu'une personne ordinaire. C'est un aspect de la vérité et des principes que les gens doivent comprendre concernant les compétences techniques et certaines formes d'expertise. Il y a un autre aspect, concernant la façon d'aborder ces compétences et cette expertise professionnelles, qui constitue un chemin de pratique spécifique que les gens doivent comprendre. Tout d'abord, il faut que tu saches clairement, dans tes pensées et dans ta conscience, que quelles que soient les compétences ou l'expertise professionnelles que tu possèdes, tu ne viens pas dans la maison de Dieu pour effectuer un travail, pour faire la preuve de ta valeur, pour avoir un salaire ou pour gagner ta vie. Tu es ici pour accomplir ton devoir. Ta seule identité dans la maison de Dieu est celle d'un frère ou d'une sœur, autrement dit, d'un être créé aux yeux de Dieu. Tu n'as pas de deuxième identité. Un être créé aux yeux de Dieu n'est ni un animal, ni un végétal, ni un démon. C'est un être humain, et en tant qu'être humain, tu dois accomplir ton devoir. Accomplir ton devoir en tant qu'être humain est l'objectif le plus fondamental que tu dois avoir pour entrer dans la maison de Dieu, et c'est le point de vue le plus fondamental que tu dois posséder. Tu dois dire : « Je suis une personne. Je suis quelqu'un qui a une humanité normale, une conscience et une raison. Je dois accomplir mon devoir. » Voilà la pensée et le point de vue que les gens devraient d'abord avoir, en théorie. Ensuite, voici comment tu dois accomplir ton devoir : dois-tu t'écouter toi-même, ou écouter Dieu ? (Écouter Dieu.) C'est vrai, et pourquoi dois-tu écouter Dieu ? En principe et en théorie, les gens savent qu'ils doivent écouter Dieu, que Dieu est la vérité et que Dieu a le dernier mot. C'est le point de vue qu'il faut avoir en théorie. En réalité, tu accomplis ce devoir non pas pour toi-même, ni pour ta famille, ni pour ton existence quotidienne, ni pour ta carrière ou tes entreprises personnelles, mais pour l'œuvre de Dieu, pour la gestion de Dieu visant à sauver l'humanité. Cela n'a rien à voir avec tes affaires personnelles. Tu dois comprendre et avoir ce point de vue. Une fois que tu as ce point de vue, tu dois ensuite comprendre que, puisque tu n'accomplis pas ton devoir pour ton propre bien, mais pour le bien de l'œuvre de Dieu, il te faut prier Dieu et Lui demander comment tu dois accomplir ce devoir et quels sont les principes et les exigences de la maison de Dieu. Fais ton devoir de la façon dont Dieu te dit de le faire, fais tout ce qu'Il te demande de faire, sans rien dire à ce sujet, sans hésitation ni refus. C'est fondamental. Parce que c'est la maison de Dieu, il est tout à fait juste et approprié que les gens accomplissent les devoirs qu'ils sont censés accomplir ici. Mais les gens ne font pas cela pour eux-mêmes, pour leur existence quotidienne, leur vie, leur famille ou leur carrière. Alors pour quoi le font-ils ? Pour l'œuvre de Dieu et pour la gestion de Dieu. Quels que soient le métier spécifique ou le type de travail que cela implique, qu'il s'agisse de quelque chose d'aussi modeste qu'un signe de ponctuation ou une mise en forme de texte, ou de quelque chose d'aussi important qu'une tâche spécifique, tout cela s'inscrit dans le cadre de l'œuvre de Dieu. Par conséquent, si tu es doué de raison, tu dois d'abord te demander : « Comment dois-je effectuer ce travail ? Quelles sont les exigences de Dieu ? Quels principes la maison de Dieu a-t-elle énoncés ? » Ensuite, énumère les principes pertinents un par un et agis en stricte conformité avec chaque règle et principe. Tout ce que tu feras sera approprié si c'est conforme aux principes et que cela ne dépasse pas leur portée, et Dieu le traitera et le classera comme si tu accomplissais ton devoir. N'est-ce pas quelque chose que les gens devraient comprendre ? (Si.) Si tu comprends cela, tu ne dois pas constamment réfléchir à la façon dont tu souhaites faire les choses ou à ce que tu as envie de faire. Penser et agir ainsi, c'est manquer de raison. Faut-il faire ce qui manque de raison ? Non. Si tu as envie de faire ces choses, comment dois-tu réagir ? (Je dois me rebeller contre moi-même.) Tu dois te rebeller contre toi-même et renoncer à toi-même, et faire passer en premier ton devoir, ainsi que les exigences et les principes de la maison de Dieu. Si tu te sens mal à l'aise et que tu t'adonnes à tes centres d'intérêt et à tes passe-temps pendant ton temps libre, alors la maison de Dieu ne s'en mêlera pas. C'est un aspect de ce que tu dois comprendre : ce qu'est ton devoir et comment tu dois l'accomplir. Un autre aspect concerne la question de l'expertise et des compétences professionnelles des gens. Comment aborder la question des compétences et de l'expertise professionnelles ? Si la maison de Dieu a besoin que tu apportes l'expertise et les compétences professionnelles dans lesquelles tu excelles ou que tu maîtrises déjà, quelle doit être ton attitude ? Tu dois les apporter sans réserve, leur permettre de remplir leur fonction et de manifester leur valeur dans ton devoir, dans la plus grande mesure possible. Tu ne dois pas les laisser se perdre. Parce que tu sais les utiliser, parce que tu les comprends et que tu les maîtrises, tu dois faire en sorte qu'elles soient utilisées. Quel est le principe de leur utilisation ? C'est que, quels que soient les besoins de la maison de Dieu, quelles que soient l'importance de ces besoins et la mesure dans laquelle elle en a besoin, tu emploies ces compétences d'une manière restreinte et mesurée. Applique tes compétences techniques et ton expertise dans ton devoir, en leur permettant de remplir leur fonction, pour que tu puisses obtenir de meilleurs résultats dans ton devoir. Ainsi, n'auras-tu pas acquis tes compétences et ton expertise professionnelles pour une bonne raison ? N'auront-elles pas de la valeur ? N'auras-tu pas apporté ta contribution ? (Si.) Êtes-vous disposés à contribuer de cette manière ? (Oui.) C'est une bonne chose. Quant aux compétences et à l'expertise qui n'ont aucune utilité dans la maison de Dieu, la maison de Dieu n'en a pas besoin et elle ne les encourage tout simplement pas, et ceux qui possèdent de telles compétences ou une telle expertise ne doivent pas les mettre en œuvre arbitrairement. Comment dois-tu comprendre cette question ? (Je dois abandonner ces compétences.) Exactement. L'approche la plus simple consiste à les abandonner, à agir comme si tu ne les avais jamais acquises. Dis-Moi, si tu les abandonnes volontairement, est-ce qu'elles se manifesteront quand même et est-ce qu'elles te perturberont lorsque tu seras en train d'accomplir ton devoir ? Non. N'est-ce pas à toi de décider ? Ce n'est qu'un peu de connaissances. Quels problèmes peuvent-elles causer et quels effets peuvent-elles avoir ? Traite-les simplement comme si tu ne les avais jamais acquises, comme si tu ne les possédais pas, et alors l'affaire ne sera-t-elle pas réglée ? Il faut que tu gères cette question correctement. Si c'est quelque chose que la maison de Dieu n'exige pas que tu fasses, ne continue pas à mettre tes compétences en avant avec véhémence afin de t'afficher, de satisfaire tes propres intérêts ou de montrer à tout le monde que tu connais quelques astuces. C'est incorrect. Ce n'est pas l'accomplissement de ton devoir et on ne s'en souviendra pas. Laisse-Moi te dire que non seulement on ne s'en souviendra pas, mais qu'on le condamnera, parce que tu n'accomplis pas ton devoir, tu te lances dans des entreprises personnelles, ce qui est très grave ! Pourquoi est-ce grave ? Parce que, par nature, c'est une interruption et une perturbation ! La maison de Dieu t'a dit à plusieurs reprises que tu ne dois pas faire les choses de cette façon, ni faire ces choses, ni utiliser ce genre de méthode, mais tu n'écoutes pas. Tu continues à le faire, tu continues à refuser de lâcher prise et tu persistes. N'est-ce pas une perturbation ? N'est-ce pas délibéré ? Tu sais bien que la maison de Dieu n'a pas besoin de ces choses, mais tu continues intentionnellement à les faire. N'aimes-tu pas simplement te mettre en valeur ? Si les vidéos ou les programmes que tu réalises humilient Dieu, alors les conséquences seront inimaginables et ta transgression sera grave. Tu comprends cela, n'est-ce pas ? (Oui.) Par conséquent, concernant les choses que tu aimes personnellement et les compétences professionnelles que tu possèdes, si tu les aimes, si elles t'intéressent, si tu les chéris, fais-le en privé, à la maison. C'est acceptable. Mais n'en fais pas publiquement l'étalage. Si tu veux afficher publiquement quelque chose, tu dois être capable de le faire selon des normes élevées, sans humilier Dieu ni discréditer Sa maison. Il ne s'agit pas simplement de savoir si tu possèdes des connaissances et si tu maîtrises certaines compétences professionnelles. Ce n'est pas aussi simple. Les principes et les normes que la maison de Dieu exige pour chaque tâche que vous faites, ainsi que pour la direction et les objectifs qui guident votre travail à chaque étape, ont une base. Tout cela est destiné à protéger le travail et les intérêts de la maison de Dieu, et non à les interrompre, les perturber, les discréditer ou les détruire. Si votre calibre personnel, votre perspicacité, votre expérience et vos goûts ne peuvent pas suivre ou ne sont pas à la hauteur, alors échangez en privé et demandez des conseils et de l'aide à ceux qui comprennent ces principes et ces normes et qui peuvent les suivre. Ne résistez pas, ne nourrissez pas constamment des émotions négatives simplement parce que vous n'êtes pas autorisés à faire certaines choses. Vos quelques astuces ne sont tout simplement pas assez bonnes. Pourquoi dis-Je que vous n'êtes pas assez bons ? Parce que vos pensées et points de vue sont trop déformés. Non seulement vos goûts, votre perspicacité, votre jugement et votre expérience sont inadéquats et insatisfaisants, mais vous nourrissez également de nombreuses notions religieuses dépassées. Vos notions religieuses sont trop nombreuses et trop profondément enracinées, et même certains jeunes gens dans la vingtaine ont des pensées et des notions nettement dépassées. Même si vous êtes des gens de l'ère moderne, même si vous faites l'acquisition de compétences techniques modernes et possédez certaines connaissances professionnelles, parce que vous ne comprenez pas la vérité, vos perspectives, points de vue et positions concernant diverses questions, et les pensées que vous possédez, tout cela est dépassé. Donc, quel que soit le nombre de compétences professionnelles dont vous faites l'acquisition, vos pensées restent dépassées. Tu dois comprendre ce problème et cette situation réelle. Par conséquent, tu dois abandonner ces choses que la maison de Dieu vous demande d'éliminer, de bannir, ou qu'elle ne vous permet pas d'utiliser. Tu dois apprendre à obéir. Si tu n'en comprends pas les raisons sous-jacentes, tu dois au moins posséder suffisamment de raison pour apprendre à obéir, et tu dois d'abord agir en te basant sur les exigences de la maison de Dieu. Ne résiste pas, apprends d'abord à te soumettre.

Après avoir échangé sur l'attitude correcte que les gens devraient avoir vis-à-vis des compétences professionnelles qu'ils possèdent, que dois-tu comprendre d'autre ? Au cours de l'accomplissement de ton devoir, si tu échoues du fait d'une mise en pratique médiocre de certaines compétences techniques ou de ton expertise, avec pour résultat des perturbations et des pertes dans le travail de l'Église, et que tu es confronté à un émondage, que dois-tu faire ? C'est facile à gérer. Fais vite demi-tour et repens-toi, et la maison de Dieu te donnera une chance de corriger tes erreurs. Comme personne n'est parfait, tout le monde fait des erreurs et se sent parfois perdu. Les erreurs ne sont pas inquiétantes, ce qui est inquiétant, c'est si tu continues à faire les mêmes erreurs de façon répétée, si tu commets obstinément les mêmes fautes sans faire demi-tour, jusqu'au bout du chemin. Si tu te rends compte de tes erreurs, corrige-les. Ce n'est pas si difficile, n'est-ce pas ? Tout le monde a fait des erreurs, donc personne ne devrait ridiculiser autrui. Si tu peux reconnaître tes erreurs après les avoir commises, en tirer des leçons et faire demi-tour, alors tu progresseras. De plus, si le problème est dû à un manque de compétence dans ton travail, tu peux continuer à apprendre à maîtriser les compétences nécessaires et le problème pourra être résolu. Si tu peux t'assurer de ne plus commettre cette erreur à l'avenir, l'affaire ne sera-t-elle pas classée ? C'est si simple ! Tu n'as pas à te sentir réprimé simplement parce que tu fais constamment des erreurs en raison d'une mauvaise application de tes compétences professionnelles et que tu es confronté à l'émondage. Pourquoi te sentir réprimé ? Pourquoi es-tu aussi fragile ? Quels que soient la situation ou l'environnement de travail, les gens commettent parfois des erreurs et il y a des domaines dans lesquels leur calibre, leurs idées et leurs perspectives ne sont pas à la hauteur. C'est normal et tu dois apprendre à gérer cela correctement. Dans tous les cas, quelle que soit ta pratique, tu dois y faire face et gérer cela correctement et activement. Ne sois pas déprimé, ne te sens pas négatif ou oppressé quand tu es confronté à quelques difficultés et ne tombe pas dans des émotions négatives. Tout cela n'est pas nécessaire, n'en fais pas toute une histoire. Ce que tu dois faire, c'est immédiatement réfléchir sur toi-même et déterminer si tes compétences professionnelles ou tes intentions posent un problème. Examine si tes actions sont entachées d'impuretés ou si certaines notions sont à blâmer. Réfléchis à tous les aspects. S'il s'agit d'un problème lié à un manque de compétence, tu peux continuer à apprendre, trouver quelqu'un qui t'aidera à envisager des solutions ou consulter des personnes travaillant dans le même domaine. S'il y a de mauvaises intentions dans tout cela, ce qui implique un problème qui peut être résolu en utilisant la vérité, tu peux aller trouver des dirigeants d'Église ou quelqu'un qui comprend la vérité pour les consulter et échanger avec eux. Parle-leur de l'état dans lequel tu es et laisse-les t'aider à le résoudre. S'il s'agit d'une question impliquant des notions, une fois que tu les as examinées et que tu en as pris conscience, tu peux les disséquer et les comprendre, puis t'en détourner et te rebeller contre elles. N'est-ce pas là tout ce qu'il y a à faire ? Les jours à venir t'attendent encore, le soleil se lèvera à nouveau demain, et tu dois continuer à vivre. Puisque tu es vivant, puisque tu es humain, tu dois continuer à accomplir ton devoir. Tant que tu es en vie et que tu as des pensées, tu dois t'efforcer de mener à bien ton devoir, de l'achever. C'est un objectif qui ne devrait jamais changer tout au long de la vie d'une personne. Quel que soit le moment, quelles que soient les difficultés que tu rencontres, quel que soit ce à quoi tu fais face, tu ne devrais pas te sentir réprimé. Si tu te sens réprimé, tu stagneras et tu seras vaincu. Quel genre de personnes se sentent sans cesse réprimées ? Les faibles et les imbéciles se sentent souvent réprimés. Mais tu n'es pas sans cœur ni pensées, alors pourquoi te sens-tu réprimé ? C'est simplement qu'à l'heure actuelle, tes compétences ou ton expertise techniques ne sont pas utilisées normalement. Que signifie être utilisé normalement ? Cela signifie faire ce que la maison de Dieu exige de toi et mettre en pratique tes compétences techniques acquises pour répondre aux normes requises par la maison de Dieu. N'est-ce pas suffisant ? N'est-ce pas ce que l'on appelle une utilisation normale ? La maison de Dieu ne t'interdit pas d'utiliser tes capacités. Elle souhaite simplement que tu les utilises à bon escient, avec modération, en respectant des normes et des principes, plutôt que de les utiliser de manière imprudente. En dehors de cela, la maison de Dieu ne se mêle pas de questions qui n'impliquent pas l'accomplissement de tes devoirs, ni de ta vie privée. C'est seulement en ce qui concerne l'accomplissement de tes devoirs que la maison de Dieu a des règles strictes et des normes requises. Donc, lorsqu'il s'agit de gérer tes compétences et ton expertise professionnelles, tu n'es pas pieds et poings liés, et tes pensées ne sont pas contrôlées. Tes pensées sont libres, tu as les mains libres et ton cœur est également libre. C'est juste que, lorsque tu engendres des émotions négatives, tu choisis de battre en retraite, d'être déprimé, de refuser et de résister. Mais si tu choisis d'affronter les choses de manière positive, d'écouter attentivement et de suivre les principes, les règles et les exigences de la maison de Dieu, tu ne te retrouveras pas sans chemin à suivre ou sans choses à faire. Tu n'es pas une personne inutile, un faible ou un imbécile. Dieu t'a donné le libre arbitre, une pensée normale et une humanité normale. Alors, tu as un devoir à accomplir et tu dois accomplir ton propre devoir. De plus, tu possèdes des compétences professionnelles et une expertise. Par conséquent, dans la maison de Dieu, tu es une personne utile. Si tu peux utiliser ton expertise comme tu devrais le faire dans certains domaines du travail de la maison de Dieu impliquant des compétences professionnelles et une expertise, tu trouveras ta place et tu accompliras le devoir d'un être créé. Tant que tu restes ferme à ta place, que tu mènes à bien ton devoir et que tu fais bien ton travail, tu n'es pas une personne sans valeur, mais une personne utile. Si tu peux accomplir ton devoir, avoir des pensées et travailler avec compétence, quelles que soient les difficultés auxquelles tu es confronté, tu ne dois pas te sentir réprimé, tu ne dois pas reculer, ni refuser ou fuir. Maintenant, à cet instant, ce que tu dois faire, c'est ne pas te plonger dans des émotions négatives au point de ne pas pouvoir t'en dégager. Tu ne dois pas te plaindre, comme une femme pleine de ressentiment, que la maison de Dieu est injuste, que tes frères et sœurs te méprisent ou que la maison de Dieu ne t'estime pas ou ne t'offre pas d'opportunités. En fait, la maison de Dieu t'a donné des occasions et t'a confié le devoir que tu dois accomplir, mais tu ne l'as pas bien géré. Tu ne t'es jamais écarté de tes propres choix et exigences, tu n'as pas écouté attentivement les paroles de Dieu ni prêté attention aux principes que la maison de Dieu t'a indiqués concernant ton travail. Tu es trop entêté. Par conséquent, si tu es prisonnier d'une émotion négative de répression, ce n'est la responsabilité de personne d'autre. Ce n'est pas que la maison de Dieu t'a laissé tomber, et encore moins que tu ne peux pas être accepté ici. C'est que tu n'as pas pleinement utilisé tes capacités dans l'accomplissement de ton devoir. Tu n'as pas géré ni utilisé correctement ta profession et ton expertise techniques. Tu n'as pas abordé cette question de manière rationnelle, mais tu t'y es opposé de manière impulsive et avec des émotions négatives. Voilà ton erreur. Si tu abandonnes tes émotions négatives et que tu sors de cet état d'oppression, tu te rendras compte qu'il y a de nombreuses tâches que tu peux faire et de nombreuses tâches que tu dois faire. Si tu parviens à sortir de ces émotions négatives et à faire face à ton devoir avec une attitude positive, tu verras que le chemin devant toi est lumineux et non pas obscur. Personne ne te bouche la vue et personne n'entrave tes pas. C'est simplement que tu n'as pas envie d'avancer. Tes préférences, désirs et projets personnels ont freiné tes pas. Mets ces choses de côté, renonces-y, apprends à t'adapter à l'environnement de travail dans la maison de Dieu, à t'adapter à l'aide et au soutien que t'apportent tes frères et sœurs, ainsi qu'à la méthode pour accomplir ton devoir et travailler dans la maison de Dieu. Petit à petit, abandonne tes préférences, tes désirs et tes idées irréalistes et fantaisistes. Peu à peu, tu sortiras naturellement de ces émotions négatives d'oppression. Une autre chose que tu dois comprendre, c'est que quelles que soient tes compétences et ton expertise professionnelles, elles ne représentent pas ta vie. Elles ne représentent pas ta maturité dans la vie, ni le fait que tu as déjà reçu le salut. Si tu accomplis ton devoir dans la maison de Dieu d'une manière normale et obéissante selon les vérités-principes, en utilisant tes compétences et ton expertise professionnelles, alors tout va bien pour toi ici et tu fais véritablement partie de la maison de Dieu. Cependant, tu brandis sans cesse l'étendard de l'accomplissement de ton devoir, tu profites de l'occasion d'accomplir ton devoir, tu profites des opportunités offertes par la maison de Dieu, et tu t'en tiens à tes préférences, à tes ambitions et à tes désirs pour exploiter pleinement ta propre expertise, en l'utilisant pour poursuivre ta propre carrière et tes entreprises personnelles et par conséquent, tu te retrouves dans l'impasse et tu te sens réprimé. Qui a provoqué cette répression ? Tu l'as causée toi-même. Si tu continues à poursuivre tes entreprises personnelles tout en accomplissant ton devoir dans la maison de Dieu, cela ne fonctionnera pas ici, car tu es au mauvais endroit. Du début à la fin, ce dont on discute dans la maison de Dieu, c'est de la vérité, des exigences de Dieu et de Ses paroles. À part cela, il n'y a rien d'autre dont on doive parler. Par conséquent, quelles que soient les exigences de la maison de Dieu vis-à-vis des gens concernant n'importe quel aspect de leur travail ou de leur profession, ou n'importe quel arrangement de travail particulier, ces exigences ne sont pas destinées à un individu en particulier et elles ne sont pas non plus destinées à réprimer qui que ce soit, ni à anéantir l'enthousiasme ou la fierté de qui que ce soit. Ces exigences existent uniquement dans l'intérêt de l'œuvre de Dieu, afin de témoigner de Dieu, de diffuser Sa parole et d'amener davantage de gens devant Lui. Bien sûr, elles visent également à ce que vous tous ici présents vous engagiez le plus tôt possible sur le chemin de la poursuite de la vérité et entriez dans la réalité de la vérité. Comprenez-vous ? Si les exemples évoqués aujourd'hui s'appliquent à certains individus, ne vous découragez pas. Si tu es d'accord avec ce que Je dis, accepte-le. Si tu n'es pas d'accord et que tu te sens encore réprimé, continue à être réprimé. Voyons dans quelle mesure de telles personnes peuvent se sentir réprimées et combien de temps elles peuvent rester dans la maison de Dieu tout en portant de telles émotions négatives, sans poursuivre la vérité ni faire demi-tour.

Si ceux qui vivent dans cette émotion négative n'abandonnent pas la répression, ils se trouvent confrontés à un autre désavantage : dès qu'une occasion s'offre à eux, ils se lèvent d'un bond et se mettent au travail, prennent les choses en main de leur propre chef et ignorent toutes les exigences, toutes les règles et tous les principes de la maison de Dieu, ils agissent de manière imprudente et se livrent pleinement à leurs propres désirs. Une fois qu'ils sont passés à l'action, les conséquences sont inimaginables. Dans une moindre mesure, ils peuvent causer des pertes financières à la maison de Dieu et, dans une plus grande mesure, ils peuvent perturber le travail de l'Église. Si ces dirigeants et superviseurs se soustraient à leurs responsabilités et ne parviennent pas à résoudre les problèmes, cela affectera également le travail d'expansion de l'Évangile de la maison de Dieu, ce qui implique une résistance à Dieu. Si ces gens rencontrent de tels incidents et conséquences, leur fin viendra. Plutôt que de prévoir leur avenir, il est préférable pour eux d'abandonner dès le début la répression et de changer les attitudes et les opinions qu'ils ont continuellement eues, consistant à surévaluer les compétences et l'expertise techniques et à leur attacher de l'importance. Il est important pour eux de renverser leurs points de vue et de ne pas les chérir. S'ils ne doivent pas chérir ces points de vue, ce n'est pas parce qu'ils sont fondamentalement insignifiants dans la maison de Dieu ni parce que Mon jugement ou Mon opinion à l'égard de ces choses sont négatifs. La raison en est que les compétences et l'expertise techniques sont essentiellement des sortes d'outil. Elles ne représentent pas la vérité, ni la vie. Lorsque les cieux et la terre disparaîtront, toutes les compétences et expertises techniques périront également, tandis que les choses positives et les vérités acquises par les êtres humains non seulement ne périront pas, mais ne disparaîtront jamais. Aussi profondes, formidables ou irremplaçables que soient les compétences techniques ou l'expertise particulière que tu possèdes, elles ne peuvent pas changer l'humanité ni le monde, ni même une seule petite pensée ou un seul point de vue des gens. Ces choses ne peuvent même pas changer une seule petite pensée ni un seul point de vue, et encore moins le tempérament corrompu des êtres humains, qu'elles sont encore moins capables de changer. Elles ne peuvent pas changer l'humanité, ni changer le monde. Elles ne peuvent pas déterminer le présent de l'humanité, ses jours à venir ou son avenir, et elles ne peuvent certainement pas déterminer le destin de l'humanité. C'est simplement la réalité. Si tu ne Me crois pas, attends et tu verras. Si tu ne crois pas Mes paroles et que tu continues à chérir des choses comme la connaissance, les compétences techniques et l'expertise, vois qui sera retardé lorsque tu chériras ces choses jusqu'à la fin et ce que tu gagneras grâce à elles. Certains individus sont hautement qualifiés et connaissent bien la technologie informatique, ils sont supérieurs à une personne moyenne et excellent dans ce domaine. Ce sont des techniciens supérieurs qui arborent un air de supériorité partout où ils vont et proclament : « Je suis très compétent en informatique, je suis ingénieur informaticien ! » Si tu continues à te comporter ainsi, voyons jusqu'où tu iras vraiment et où tu finiras. Tu dois te débarrasser de ce titre et te redéfinir. Tu es une personne ordinaire. Comprends que les compétences techniques et l'expertise viennent des êtres humains. Elles se limitent à la capacité mentale et aux pensées des gens. Tout au plus, elles envahissent les neurones du cerveau des gens, laissant des impressions et des traces dans leurs souvenirs. Cependant, elles n'ont aucune incidence positive sur le tempérament de vie d'une personne, ni sur son futur chemin. Elles n'apportent aucun avantage réel. Si tu continues à t'accrocher aux compétences techniques et à l'expertise que tu as acquises, et que tu n'es pas prêt à les abandonner, si tu penses sans cesse qu'elles sont précieuses et aimables, si tu crois être supérieur en les possédant, si tu crois être un cran au-dessus des autres et mériter d'être honoré, alors Je dis que tu es stupide. Ces choses ne valent absolument rien ! J'espère que tu pourras essayer de les abandonner, de te libérer du titre de technicien ou de professionnel, de sortir des domaines techniques et professionnels, que tu pourras apprendre à tout dire, à tout faire, à traiter tout et tout le monde de manière terre à terre. Ne te laisse pas aller à des idées fantaisistes et n'aie pas la tête dans les nuages. Au contraire, tu dois garder les pieds sur terre, faire les choses de manière pragmatique et conserver un comportement concret. Tu dois apprendre à parler honnêtement, sincèrement et de manière réaliste, en encourageant les pensées, les points de vue, les perspectives et les positions corrects envers les gens et les choses. C'est fondamental. Cela signifie que tu abandonnes et élimines les compétences techniques et l'expertise que tu as gardées dans ton cœur pendant de nombreuses années et qui ont occupé ton cœur et tes pensées, et que tu peux apprendre des choses aussi fondamentales que la façon de se comporter, de parler, de considérer les gens et les choses et de mener à bien son devoir conformément aux paroles et aux exigences de Dieu. Tout cela est pertinent et en rapport avec le chemin que les gens suivent, avec leur existence et leur avenir. Ces choses qui sont pertinentes et en rapport avec le chemin que les gens suivent, et avec leur avenir, peuvent changer ton destin, déterminer ton destin et te sauver. Par contre, les compétences techniques et l'expertise ne peuvent pas changer ton destin, ni ton avenir. Elles ne peuvent rien déterminer. Si tu utilises ces compétences et cette expertise pour faire un travail au sein de la société, elles peuvent seulement te permettre de gagner ta vie ou d'améliorer ta vie dans une certaine mesure. Mais laisse-Moi te dire que lorsque tu entres dans la maison de Dieu, elles ne déterminent rien. Au contraire, elles peuvent devenir des obstacles et t'empêcher de mener à bien ton devoir et d'être une personne ordinaire et normale. Par conséquent, quoi qu'il en coûte, tu dois d'abord avoir la bonne compréhension et la bonne perspective à leur sujet. Ne te considère pas comme quelqu'un qui a un talent particulier et ne crois pas que, dans la maison de Dieu, tu es extraordinaire, supérieur aux autres ou plus spécial qu'eux. Tu n'es pas spécial du tout, du moins pas à Mes yeux. En dehors du fait que tu possèdes des capacités ou des connaissances et compétences particulières que les autres n'ont pas, tu n'es pas différent des autres. Tes paroles, tes actes et ta conduite, ainsi que tes pensées et points de vue, sont pleins des toxines de Satan, pleins de pensées et de points de vue déformés et négatifs. Il y a beaucoup de choses que tu dois changer, beaucoup de choses que tu dois inverser. Si tu restes prisonnier d'un état de complaisance, de contentement de soi et d'admiration de soi, alors tu es vraiment stupide et tu te surestimes. Même si tu as autrefois apporté certaines contributions à la maison de Dieu en raison de tes compétences professionnelles et de ton expertise, continuer à chérir ces choses n'en vaut pas la peine pour toi. Aucune compétence ou expertise professionnelle ne vaut la peine d'y consacrer ta vie entière, au point même de mettre en péril ton avenir et ta merveilleuse destination afin de les chérir, de les défendre, de les protéger et de s'y accrocher, et d'aller jusqu'à vivre et mourir pour elles. Bien sûr, tu ne dois pas non plus laisser leur existence affecter tes pensées et tes émotions en quoi que ce soit, et encore moins te sentir réprimé à cause d'elles parce que tu les perds ou que personne ne les reconnaît. Ce serait une approche stupide et irrationnelle. Pour parler franchement, elles sont comme des vêtements qui peuvent être jetés, ou ramassés et portés à tout moment. Il n'y a rien de remarquable en elles. Tu les portes lorsque tu en as besoin et tu peux les enlever et t'en débarrasser chaque fois que tu n'en as pas besoin. Tu devrais être indifférent à leur égard. Voilà l'attitude et le point de vue que tu devrais avoir à l'égard de toute connaissance, compétence ou expertise. Tu ne devrais pas les chérir, ni les considérer comme ta propre vie, ni trouver la joie ou le bonheur grâce à elles, ni vivre et mourir pour elles. Ce n'est pas nécessaire. Tu dois les aborder de manière rationnelle. Bien sûr, si tu te retrouves prisonnier d'émotions négatives de répression à cause d'elles, et que cela affecte l'accomplissement de tes devoirs et la question la plus importante de ta vie, qui est la poursuite de la vérité, c'est encore plus inacceptable. Parce qu'elles ne sont que des outils que tu peux utiliser ou rejeter à tout moment, elles ne devraient susciter aucun attachement ou sentiment en toi. Donc, quelle que soit la façon dont la maison de Dieu traite les compétences professionnelles ou l'expertise que tu as acquises, qu'elle les approuve ou te demande d'y renoncer, ou même qu'elle les condamne et les critique, tu ne dois pas avoir d'idées qui te soient propres. Tu dois accepter cela de Dieu, affronter et traiter rationnellement les compétences professionnelles et l'expertise avec les positions et perspectives correctes. Si la maison de Dieu utilise tes compétences, mais constate qu'elles font défaut, alors tu peux apprendre et les améliorer. Si la maison de Dieu ne les utilise pas, tu dois les abandonner sans hésitation, sans aucune inquiétude et sans aucune difficulté : c'est aussi simple que cela. Le fait que la maison de Dieu ne trouve aucune utilité à tes compétences et à ton expertise professionnelles ne te vise pas personnellement et ne te prive pas non plus du droit d'accomplir ton devoir. Si tu n'accomplis pas ton devoir, c'est dû à ta propre rébellion. Si tu dis : « La maison de Dieu me méprise, méprise mes talents et les connaissances que j'ai acquises, et elle ne me traite pas comme un individu talentueux. Par conséquent, je ne ferai plus mon devoir ! », c'est ton choix personnel de ne pas accomplir ton devoir. Ce n'est pas la maison de Dieu qui t'en a refusé la possibilité ou qui t'a retiré le droit de l'accomplir. Si tu n'accomplis pas ton devoir, cela équivaut à renoncer à la possibilité d'être sauvé. Parce que tu donnes la priorité au maintien de tes compétences professionnelles, de ton expertise et de ta dignité personnelle, tu abandonnes l'accomplissement de ton devoir et l'espoir de recevoir le salut. Dis-Moi, est-ce rationnel ou irrationnel ? (C'est irrationnel.) Est-ce stupide ou sage ? (C'est stupide.) Alors, y a-t-il un chemin à suivre, concernant ce que tu devrais choisir ? (Oui.) Il y a un chemin. Alors, te sens-tu toujours réprimé ? (Non.) Tu ne te sens plus réprimé, n'est-ce pas ? Les individus qui éprouvent des émotions répressives et ceux qui n'en éprouvent pas ont des attitudes complètement différentes face à l'accomplissement de leurs devoirs et des manières complètement différentes de faire les choses. Les personnes réprimées ne pourront jamais être heureuses, elles ne ressentiront jamais la paix ni la joie, et ne connaîtront pas le plaisir et le réconfort que procure l'accomplissement de leurs devoirs. Bien entendu, après s'être libérés de cette émotion négative de répression, les gens ressentiront du bonheur, du réconfort et du plaisir en accomplissant leurs devoirs au sein de la maison de Dieu. Après cela, certaines personnes devraient alors faire des efforts dans leur poursuite de la vérité : l'avenir sera radieux pour de telles personnes. Cependant, si tu te sens constamment réprimé et que tu ne cherches pas la vérité pour te libérer, alors vas-y, continue à ressentir cette répression et vois combien de temps tu peux l'endurer. Si tu restes dans cet état de répression, ton avenir sera sombre, sombre comme de la poix, de sorte que tu ne pourras rien voir et qu'il n'y aura aucun chemin devant toi. Tu vivras chaque jour dans la confusion. Comme tu seras ignorant ! En réalité, c'est une affaire sans importance, ce n'est qu'une petite chose, mais les gens ne peuvent pas s'en libérer, ni l'abandonner ni inverser la situation. S'ils pouvaient inverser la situation, leur état d'esprit et les aspirations de leur cœur, ainsi que leurs poursuites, seraient différents. Bien, nous terminerons là notre échange aujourd'hui. J'espère que vous vous libérerez bientôt de l'émotion négative de la répression !

Le 19 novembre 2022

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contactez-nous par WhatsApp