« Connaître Dieu est le chemin vers la crainte de Dieu et l’éloignement du mal » | Extrait 3

Beaucoup de gens soutiennent les paroles de Dieu au point de les lire tous les jours et d'en mémoriser soigneusement tous les passages classiques comme leur possession la plus précieuse et, de plus, prêchent les paroles de Dieu partout, soutenant et aidant les autres au moyen de Ses paroles. Ils pensent que faire cela, c'est témoigner de Dieu, témoigner de Ses paroles, que faire cela, c'est suivre la voie de Dieu ; ils pensent que faire cela, c'est vivre selon les paroles de Dieu, que faire cela, c'est amener Ses paroles dans leur vie réelle, que faire cela leur permettra de recevoir l'éloge de Dieu et d'être sauvés et amenés à la perfection. Mais, même s'ils prêchent les paroles de Dieu, ils ne se soumettent jamais aux paroles de Dieu dans la pratique, ou n'essaient pas d'être en accord avec ce qui est révélé dans les paroles de Dieu. Au contraire, ils utilisent les paroles de Dieu pour gagner l'adoration et la confiance des autres par la ruse, pour devenir des gestionnaires par eux-mêmes et pour détourner et voler la gloire de Dieu. Ils espèrent, en vain, profiter de l'occasion offerte par la diffusion des paroles de Dieu pour obtenir de Dieu qu'Il agisse en eux et qu'Il fasse leur éloge. Combien d'années ont passé, et non seulement ces gens ont-ils été incapables de mériter l'éloge de Dieu dans le processus de prêcher les paroles de Dieu, et non seulement ont-ils été incapables de découvrir la voie qu'ils devaient suivre dans le processus du témoignage des paroles de Dieu, et non seulement ne se sont-ils pas aidés ou approvisionnés eux-mêmes en approvisionnant et en aidant les autres au moyen des paroles de Dieu, et non seulement ont-ils été incapables de connaître Dieu ou d'éveiller en eux-mêmes une véritable vénération pour Dieu pendant qu'ils faisaient ces choses, mais, au contraire, leurs malentendus à propos de Dieu deviennent de plus en plus profonds, leur méfiance envers Lui toujours plus grave et leurs imaginations à Son sujet de plus en plus hyperboliques. Soutenus et guidés par leurs théories sur les paroles de Dieu, il semble qu'ils soient complètement dans leur élément, comme s'ils exerçaient leurs compétences avec une telle aisance, comme s'ils avaient trouvé leur but dans la vie, leur mission, et comme s'ils avaient gagné une vie nouvelle et été sauvés, comme si, les paroles de Dieu roulant facilement sur leur langue durant leur narration, ils avaient gagné accès à la vérité, saisi les intentions de Dieu, et découvert la voie de la connaissance de Dieu, comme si, en prêchant les paroles de Dieu, ils se trouvaient souvent face à face avec Dieu. En outre, ils sont souvent « émus » aux larmes et, conduits fréquemment par le « Dieu » dans les paroles de Dieu, il semble qu'ils tentent sans cesse d'obtenir Sa sollicitude sincère et Sa bonne intention, et, en même temps, il semble qu'ils ont compris le salut de l'homme par Dieu et Sa gestion, qu'ils sont parvenus à connaître Son essence et à comprendre Son juste tempérament. En se basant sur ce fondement, ils semblent croire encore plus fermement à l'existence de Dieu, être plus conscients de Son état exalté et sentir encore plus profondément Sa grandeur et Sa transcendance. Imprégnés de la connaissance superficielle des paroles de Dieu, leur foi semblerait avoir grandi, leur détermination à endurer la souffrance se serait fortifiée et leur connaissance de Dieu approfondie. Ils ne se doutent pas que, jusqu'à ce qu'ils expérimentent réellement les paroles de Dieu, toute leur connaissance de Dieu et leurs idées à Son sujet émanent de leur propre imagination et de leurs propres conjectures. Leur foi ne résisterait à aucun genre de test de la part de Dieu, leurs soi-disant spiritualité et stature ne soutiendrait pas l'épreuve ou l'inspection de Dieu, leur résolution n'étant qu'un château de sable et leur soi-disant connaissance de Dieu également n'étant rien de plus que le fruit de leur imagination. En fait, pour ainsi dire, ces gens qui ont beaucoup investi dans les paroles de Dieu n'ont jamais réalisé ce qu'est la vraie foi, ce qu'est la vraie soumission, ce qu'est la vraie bienveillance ou ce qu'est la vraie connaissance de Dieu. Ils prennent la théorie, l'imagination, la connaissance, le don, la tradition, la superstition et même les valeurs morales de l'humanité et en font un « capital d'investissement » et des « armes militaires » pour croire en Dieu et Le chercher, en font même le fondement de leur croyance en Dieu et de leur quête de Dieu. En même temps, ils prennent aussi ce capital et ces armes et en font un talisman magique pour connaître Dieu, pour recevoir l'inspection, le test, le châtiment et le jugement de Dieu et pour composer avec tout cela. À la fin, ce qu'ils récoltent ne consiste encore en rien de plus que des conclusions sur Dieu qui sont imprégnées d'une connotation religieuse, d'une superstition féodale, et de tout ce qui est romantique, grotesque et énigmatique, et leur façon de connaître et de définir Dieu est empreinte du même moule que celui des gens qui croient seulement au Ciel ou au Vieil Homme dans le Ciel, alors que la réalité de Dieu, Son essence, Son tempérament, Sa possession et Son être, etc., tout ce qui concerne le vrai Dieu Lui-même, sont des choses que leur connaissance n'a pas saisies, qui n'ont aucun rapport avec leur connaissance et qui en sont éloignées comme des antipodes. De cette façon, bien qu'ils vivent sous le soutien et la nourriture des paroles de Dieu, ils sont néanmoins incapables de marcher réellement sur le chemin de la crainte de Dieu et de l'éloignement du mal. La vraie raison en est qu'ils ne sont jamais devenus familiers avec Dieu, qu'ils n'ont jamais eu de contact ou de communion authentiques avec Lui, et donc il leur est impossible de parvenir à une compréhension mutuelle avec Dieu, ou d'éveiller en eux-mêmes une croyance authentique en Dieu, une quête et une adoration authentiques de Dieu. Qu'ils considèrent donc ainsi les paroles de Dieu, qu'ils considèrent Dieu ainsi, cette perspective et cette attitude les ont condamnés à revenir mains vides au bout de leurs efforts, les a condamnés à ne jamais, pour toute éternité, pouvoir marcher sur le chemin de la crainte de Dieu et de l'éloignement du mal. Le but qu'ils visent et leur direction signifient qu'ils sont les ennemis de Dieu pour l'éternité et que, éternellement, ils ne pourront jamais recevoir le salut.

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe