« L’œuvre de Dieu et la pratique de l’homme » | Extrait 155

Le travail de gestion n'a commencé qu'à cause de l'humanité, ce qui signifie qu'il n'a été produit que par l'existence de l'humanité. Il n'y avait pas de gestion avant l'humanité, ou au début, quand les cieux, la terre et toutes choses ont été créés. Si, dans l'ensemble de l'œuvre de Dieu, il n'y avait pas une pratique qui soit bénéfique à l'homme, c'est-à-dire, si Dieu n'avait pas d'exigences appropriées envers l'humanité corrompue (si, dans le travail accompli par Dieu, il n'y avait pas une voie appropriée que l'homme puisse mettre en pratique), alors ce travail ne pourrait pas être appelé la gestion de Dieu. Si l'ensemble de l'œuvre de Dieu impliquait seulement d'indiquer à l'humanité corrompue comment mener sa pratique, et Dieu ne réalisait pas Sa propre entreprise, et ne démontrait pas le moindrement Son omnipotence ou Sa sagesse, alors peu importe la hauteur des exigences de Dieu envers l'homme, peu importe la longueur du temps passé par Dieu parmi les hommes, l'homme ne reconnaîtrait rien du tempérament de Dieu ; si tel était le cas, alors un travail de ce genre serait encore moins digne d'être appelé la gestion de Dieu. Autrement dit, le travail de gestion de Dieu, c'est le travail accompli par Dieu et aussi tout le travail effectué sous la direction de Dieu par ceux que Dieu s'est acquis. Ce travail peut se résumer comme la gestion et se réfère à l'œuvre de Dieu parmi les hommes, ainsi qu'à la coopération de tous ceux qui Le suivent ; tout cela compris comme un tout peut être appelé la gestion. Ici, l'œuvre de Dieu est appelée visions et la coopération de l'homme est appelée la pratique. Plus le travail de Dieu est élevé (c'est-à-dire, plus élevées sont les visions), plus le tempérament de Dieu est clair pour l'homme ; et plus il est en désaccord avec les conceptions de l'homme, plus élevées sont la pratique et la coopération de l'homme. Plus sont élevées les exigences envers l'homme, plus le travail de Dieu est en désaccord avec les conceptions de l'homme, et en conséquence, les épreuves de l'homme sont plus lourdes et les normes qu'il doit respecter deviennent également plus élevées. À l'issue de ce travail, toutes les visions auront été achevées, et ce que l'homme doit mettre en pratique aura atteint le summum de la perfection. Ce sera également le moment où chacun sera classé selon le genre, car ce que l'homme doit connaître aura été montré à l'homme. Donc, quand les visions auront atteint leur apogée, le travail également approchera de sa fin, et la pratique de l'homme aura aussi atteint son zénith. La pratique de l'homme est basée sur l'œuvre de Dieu, et la gestion de Dieu ne s'exprime pleinement que grâce à la pratique de l'homme et à la coopération de l'homme. L'homme est le joyau d'exposition de l'œuvre de Dieu, l'objet du travail de toute la gestion de Dieu et aussi le produit de la gestion entière de Dieu. Si Dieu travaillait seul, sans la coopération de l'homme, alors il n'y aurait rien eu qui puisse servir de cristallisation de toute Son œuvre, et ainsi la gestion de Dieu n'aurait pas la moindre signification. Seulement en choisissant un objet approprié qui est en dehors de l'œuvre de Dieu, qui peut exprimer ce travail et prouver Son omnipotence et Sa sagesse, est-il possible d'atteindre le but de la gestion de Dieu, et d'atteindre le but d'utiliser tout ce travail pour vaincre Satan complètement. Et donc, l'homme est un élément indispensable du travail de gestion de Dieu, et l'homme est le seul qui peut faire en sorte que la gestion de Dieu porte fruit et atteigne son but ultime ; en dehors de l'homme, aucune autre forme de vie ne peut assumer un tel rôle. Si l'homme doit devenir la vraie cristallisation du travail de gestion, la désobéissance de l'humanité corrompue doit être entièrement éliminée. Cela exige que l'homme reçoive une pratique appropriée à différents moments et que Dieu réalise le travail correspondant parmi les hommes. C'est seulement de cette manière que sera acquis un groupe de gens qui soit la cristallisation du travail de gestion. Le travail de Dieu parmi les hommes ne peut pas rendre témoignage à Dieu Lui-même simplement par l'œuvre de Dieu seul ; ce témoignage requiert aussi des êtres humains vivants qui sont appropriés à Son travail afin d'en atteindre le but. Dieu travaillera d'abord sur ces gens qui ensuite exprimeront Son travail et ainsi Son témoignage sera rendu parmi les créatures. Alors Dieu aura atteint le but de Son travail. Dieu ne travaille pas seul pour vaincre Satan, car Il ne peut pas directement se rendre témoignage à Lui-même parmi toutes les créatures. S'Il agissait ainsi, il serait impossible de convaincre l'homme absolument ; donc Dieu doit travailler sur l'homme afin de le conquérir, et alors seulement pourra-t-Il obtenir un témoignage parmi toutes les créatures. Si Dieu seul devait travailler, et s'il n'y avait pas la coopération de l'homme, ou s'il n'était pas requis que l'homme coopère, alors l'homme ne pourrait jamais connaître le tempérament de Dieu et serait pour toujours ignorant de la volonté de Dieu ; de cette façon, cela ne pourrait pas être appelé le travail de gestion de Dieu. Si seul l'homme lui-même luttait, cherchait et travaillait dur, mais ne comprenait pas l'œuvre de Dieu, alors l'homme ferait des canulars. Sans le travail du Saint-Esprit, ce que l'homme fait vient de Satan ; il est rebelle et malfaiteur ; Satan est exposé dans tout ce qui est fait par l'humanité corrompue, et rien n'est compatible avec Dieu, et tout est la manifestation de Satan. Rien de tout ce qui a été mentionné n'exclut les visions et la pratique. L'homme fonde sa pratique sur les visions et découvre le chemin de l'obéissance afin qu'il puisse mettre de côté ses conceptions et obtenir ces choses qu'il n'a pas possédées dans le passé. Dieu exige que l'homme coopère avec Lui, que l'homme se soumette complètement à Ses exigences, et l'homme demande de voir le travail accompli par Dieu Lui-même, de faire l'expérience de la puissance de Dieu et de connaître le tempérament de Dieu. Ceci, en résumé, est la gestion de Dieu. L'union de Dieu avec l'homme est la gestion, la plus grande gestion.

Extrait de « L'œuvre de Dieu et la pratique de l'homme »

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe