« Le mystère de l’incarnation (1) » | Extrait 166

À l'ère de la Grâce, Jean a préparé la voie pour Jésus. Jean ne pouvait pas faire l'œuvre de Dieu Lui-même, mais il a simplement accompli le devoir de l'homme. Bien que Jean fût le précurseur du Seigneur, il ne pouvait pas représenter Dieu ; il était seulement un homme utilisé par le Saint-Esprit. Quand Jésus a été baptisé, le Saint-Esprit descendit sur Lui comme une colombe. Il a ensuite commencé Son œuvre, c'est-à-dire qu'Il a commencé à exercer le ministère du Christ. Voilà pourquoi Il a assumé l'identité de Dieu, car Il venait de Dieu. Peu importe Sa foi avant cela – peut-être parfois faible et parfois forte –, ainsi était Sa vie humaine normale avant qu'Il exerçât Son ministère. Après qu'Il fut baptisé (c'est-à-dire, oint), Il eut immédiatement la puissance et la gloire de Dieu avec Lui, et ainsi Il commença à exercer Son ministère. Il pouvait accomplir des signes et des prodiges et faire des miracles. Il avait le pouvoir et l'autorité, car Il œuvrait directement au nom de Dieu Lui-même ; Il faisait l'œuvre de l'Esprit à Sa place et exprimait la voix de l'Esprit. Il était donc Dieu Lui-même. Cela est incontestable. Jean était quelqu'un qui était utilisé par le Saint-Esprit. Il ne pouvait pas représenter Dieu et il n'était pas possible qu'il représente Dieu. S'il avait voulu le faire, le Saint-Esprit ne le lui aurait pas permis, car il ne pouvait pas faire l'œuvre que Dieu Lui-même avait l'intention d'accomplir. Il est possible que sa volonté humaine ait occupé une bonne partie de son être ou qu'il y eût quelque chose de déviant en lui. En aucun cas il ne pouvait représenter Dieu directement. Ses erreurs et sa fausseté ne représentaient que lui-même, mais son travail représentait le Saint-Esprit. Tout de même, tu ne peux pas dire que tout son être représentait Dieu. Sa déviance et sa fausseté pouvaient-elles aussi représenter Dieu ? Être dans l'erreur en représentant l'homme est normal, mais, si l'on est déviant en représentant Dieu, alors est-ce que cela ne déshonorerait pas Dieu ? Cela ne serait-il pas un blasphème contre le Saint-Esprit ? Le Saint-Esprit ne permet pas facilement à l'homme de prendre la place de Dieu, même s'il est exalté par les autres. S'il n'est pas Dieu, alors il sera incapable de tenir ferme à la fin. Le Saint-Esprit ne permet pas à l'homme de représenter Dieu comme ça lui plaît ! Par exemple, c'est le Saint-Esprit qui a témoigné en faveur de Jean et c'est le Saint-Esprit qui a révélé qu'il était celui qui préparait la voie pour Jésus, mais l'œuvre accomplie en lui par le Saint-Esprit était bien mesurée. Tout ce qui était exigé de Jean fut qu'il soit le précurseur de Jésus, qu'il prépare la voie pour Lui. Autrement dit, le Saint-Esprit n'a soutenu que son travail de préparation de la voie et lui a permis de faire ce travail seulement, et aucun autre travail. Jean représentait Élie et il représentait un prophète qui a préparé la voie. Cela a été soutenu par le Saint-Esprit ; aussi longtemps que son travail fût de préparer la voie, le Saint-Esprit le soutenait. Cependant, s'il avait prétendu être Dieu Lui-même et avait dit qu'il était venu achever l'œuvre de la rédemption, le Saint-Esprit aurait été obligé de le discipliner. Peu importe que le travail de Jean ait été très grand et que le Saint-Esprit l'ait soutenu, il est resté dans les limites. Il est vrai que son travail a été soutenu par le Saint-Esprit, mais le pouvoir qui lui a été donné en ce temps-là était limité à sa préparation de la voie. Il ne pouvait faire absolument aucun autre travail, car il était seulement Jean qui préparait la voie, et non pas Jésus. Par conséquent, le témoignage du Saint-Esprit est fondamental, mais le travail que le Saint-Esprit permet à l'homme d'accomplir est encore plus crucial. N'a-t-on pas puissamment témoigné de Jean en ce temps-là ? Son travail n'était-il pas également important ? Mais le travail qu'il a fait ne pouvait pas surpasser celui de Jésus, car il n'était qu'un homme utilisé par le Saint-Esprit et ne pouvait pas représenter directement Dieu, et par conséquent le travail qu'il a fait était limité. Après qu'il eut terminé le travail de préparer la voie, le Saint-Esprit n'a pas continué à tenir compte de son témoignage, aucun nouveau travail ne l'a suivi et il a quitté la scène alors que l'œuvre de Dieu Lui-même commençait.

Certains sont possédés par des esprits mauvais et crient avec véhémence : « Je suis Dieu ! » Pourtant, à la fin, ils sont révélés, car ils sont dans l'erreur quant à ce qu'ils représentent. Ils représentent Satan, et le Saint-Esprit ne leur prête aucune attention. Que tu t'exaltes à l'extrême ou que tu cries à tue-tête, tu es toujours un être créé et tu appartiens à Satan. Je ne crie jamais : « Je suis Dieu, Je suis le Fils bien-aimé de Dieu ! » Mais l'œuvre que Je fais est l'œuvre de Dieu. Dois-Je crier ? Aucun besoin d'exaltation. Dieu fait Sa propre œuvre Lui-même et n'a pas besoin que l'homme Lui attribue un statut ou un titre honorifique. Son œuvre représente Son identité et Son statut. Avant Son baptême, Jésus n'était-Il pas Dieu Lui-même ? N'était-Il pas la chair incarnée de Dieu ? Assurément, peut-on dire qu'Il soit devenu le Fils unique de Dieu seulement après qu'on Lui a rendu témoignage ? Un homme appelé Jésus n'existait-Il pas longtemps avant qu'Il commence Son œuvre ? Tu ne peux pas créer de nouvelles voies ou représenter l'Esprit. Tu ne peux pas exprimer l'œuvre de l'Esprit ou les paroles qu'Il dit. Tu ne peux pas faire l'œuvre de Dieu Lui-même ou celle de l'Esprit. Tu ne peux pas exprimer la sagesse, la splendeur et l'impénétrabilité de Dieu, ou tout le tempérament par lequel Dieu châtie l'homme. Il serait par conséquent inutile de prétendre être Dieu ; tu aurais seulement le nom et rien de l'essence. Dieu Lui-même est venu, mais personne ne Le reconnaît ; tout de même, Il continue Son œuvre et Il le fait en représentant l'Esprit. Que tu L'appelles homme ou Dieu, le Seigneur ou Christ, ou que tu L'appelles sœur, peu importe. Mais l'œuvre qu'Il fait est celle de l'Esprit et représente l'œuvre de Dieu Lui-même. Il ne Se soucie pas du nom que l'homme Lui donne. Ce nom peut-il déterminer Son œuvre ? Peu importe comment tu L'appelles, du point de vue de Dieu, Il est la chair incarnée de l'Esprit de Dieu ; Il représente l'Esprit, et l'Esprit L'approuve. Tu ne peux pas faire place à une nouvelle ère, tu ne peux pas mener l'ère ancienne à sa fin et tu ne peux pas inaugurer une nouvelle ère ou faire un nouveau travail, alors, tu ne peux pas être appelé Dieu !

Extrait de « Le mystère de l'incarnation (1) »

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe