« Le dessein de la gestion de l’humanité » | Extrait 208

Si les gens pouvaient vraiment voir clairement le droit chemin de la vie humaine, ainsi que le dessein de Dieu dans la gestion de l'humanité, ils ne tiendraient pas leur avenir et leur destin personnels comme un trésor enfoui dans leur cœur. Alors, ils ne verraient plus d'intérêt à servir leurs parents, qui sont pires que les pourceaux et les chiens. L'avenir et le destin de l'homme ne seraient-ils pas précisément les « parents » de Pierre d'aujourd'hui ? Ils sont exactement comme la chair et le sang de l'homme. Que seront la destination et l'avenir de la chair, exactement ? Est-ce que ce sera voir Dieu alors qu'elle est encore vivante, ou est-ce l'âme qui rencontrera Dieu après la mort ? La chair finira-t-elle demain dans une fournaise ardente de tribulations, ou dans la conflagration ? Des questions comme celles-ci ne concernent-elles pas le fait de savoir si la chair de l'homme va endurer le malheur ou souffrir de la plus grande nouvelle dont toute personne maintenant dans ce courant, et qui a un cerveau et est sensible, se préoccupe le plus ? Ici, endurer de la souffrance fait référence au fait de recevoir des bénédictions ; la souffrance signifie que les épreuves à venir sont bénéfiques à la destination de l'homme. Le malheur fait référence à l'impossibilité de rester inébranlable, ou au fait d'être trompé ; ou cela signifie que l'on fera face à des situations malheureuses et que l'on perdra sa vie au milieu de la catastrophe, et qu'il n'y a aucune destination appropriée pour l'âme.) Les hommes sont équipés d'une raison solide, mais peut-être que ce à quoi ils pensent ne correspond pas entièrement à ce à quoi leur raison devrait être équipée. C'est parce que tous sont plutôt confus et suivent les choses aveuglément. Ils devraient tous avoir une connaissance approfondie de ce en quoi ils devraient entrer, et ils en particulier, devraient éclaircir en particulier ce en quoi on devrait les faire entrer pendant la tribulation (c'est-à-dire pendant l'épuration dans la fournaise), ainsi que ce dont ils devraient être équipés au cours des épreuves de feu. Ne servez pas toujours vos parents (c'est-à-dire la chair), qui sont comme des pourceaux et des chiens et sont même pires que les fourmis et les insectes. Quel est l'intérêt de t'angoisser pour cela, d'y penser autant et de te creuser les méninges ? La chair ne t'appartient pas, mais elle est dans les mains de Dieu, qui non seulement t'a sous son contrôle, mais commande également Satan. (Cela signifie qu'à l'origine, la chair appartient à Satan. Parce que Satan est également dans les mains de Dieu, cela ne peut qu'être formulé de cette façon. En effet, il est plus convaincant de le dire de cette façon : cela suggère que les hommes ne sont pas entièrement sous le domaine de Satan, mais sont dans les mains de Dieu.) Tu vis sous les tourments de la chair, mais la chair t'appartient-elle ? Est-elle sous ton contrôle ? Pourquoi t'embêter à te creuser les méninges à ce sujet ? Pourquoi te donner la peine d'implorer Dieu de manière obsessionnelle pour ta chair putride, qui est condamnée et maudite depuis longtemps et souillée par les esprits impurs ? À quoi bon toujours tenir les acolytes de Satan si près de ton cœur ? Ne t'inquiètes-tu pas de ce que la chair pourrait ruiner ton avenir réel, tes espoirs merveilleux et la véritable destination de ta vie ?

Extrait de « Le dessein de la gestion de l'humanité »

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe