Paroles sur la connaissance de l’œuvre et du tempérament de Dieu (Extrait 26)

Il existe différentes sortes de gens, et leur esprit est ce qui les distingue. Certains ont un esprit humain, et ce sont eux qui sont prédestinés et choisis par Dieu. D’autres n’ont pas un esprit humain : ce sont des démons qui se sont introduits par la ruse. Ceux-là, qui n’ont pas été prédestinés et choisis par Dieu, ne peuvent pas être sauvés même s’ils sont parvenus à se faufiler dans la maison de Dieu, et en fin de compte, ils seront exposés et éliminés. Le fait qu’une personne puisse accepter l’œuvre de Dieu, quelle sorte de chemin elle suivra et la possibilité qu’elle change après l’avoir acceptée, tout cela dépend de son esprit et de sa nature. Certaines personnes ne peuvent pas s’empêcher de s’égarer : leur esprit les détermine à être ainsi, et elles ne peuvent pas changer. Chez certaines personnes, le Saint-Esprit n’est pas à l’œuvre car elles ne suivent pas le bon chemin. Néanmoins, si elles pouvaient opérer un revirement, le Saint-Esprit pourrait tout de même œuvrer. Si elles ne le font pas, alors leur sort sera réglé. Il existe toutes sortes de situations, mais Dieu est juste dans Sa manière de traiter chaque personne. Comment les gens font-ils pour connaître et concevoir le tempérament juste de Dieu ? Les justes reçoivent Ses bénédictions et Il maudit les malfaisants. Ceci est la justice de Dieu. Dieu récompense le bon et punit le méchant, et Il récompense chaque homme selon ses actes. C’est correct, mais il y a actuellement certains événements qui ne s’accordent pas avec les notions des hommes, en particulier le fait que certains qui croient en Dieu et Le vénèrent soient tués ou subissent Ses malédictions, ou qu’ils n’aient jamais été bénis par Lui ou qu’Il ne leur ait jamais prêté attention : ils ont beau Le vénérer, Il les ignore. Il y a certaines personnes malfaisantes que Dieu ne bénit pas plus qu’Il ne les punit, mais elles sont riches et ont beaucoup de descendants, et tout se passe bien pour elles : elles réussissent dans tout. Est-ce là la justice de Dieu ? Certains disent : « Nous vénérons Dieu, mais nous n’avons pas obtenu de Lui des bénédictions, tandis que des personnes malfaisantes, qui ne vénèrent pas Dieu et même, qui Lui résistent, vivent mieux que nous et sont plus prospères que nous. Dieu n’est pas juste ! » Qu’est-ce que cela te montre ? Je viens de te donner deux exemples. Lequel témoigne de la justice de Dieu ? Certains disent : « Ce sont deux manifestations de la justice de Dieu ! » Pourquoi disent-ils cela ? Il y a des principes dans les actions de Dieu : c’est juste que les gens ne peuvent pas les voir clairement, et étant incapables de les voir clairement, ils ne peuvent pas dire que Dieu n’est pas juste. Les hommes ne peuvent voir que ce qui est à la surface. Ils ne peuvent pas voir les choses telles qu’elles sont. Par conséquent, ce que Dieu fait est juste, même si cela concorde peu avec les notions et l’imagination des hommes. Beaucoup de gens se plaignent constamment que Dieu ne soit pas juste. C’est parce qu’ils ne comprennent pas la situation pour ce qu’elle est. Il leur est facile de faire des erreurs quand ils regardent toujours les choses à la lumière de leurs notions et de leur imagination. La connaissance des gens existe parmi leurs propres pensées et points de vue, à l’intérieur de leurs idées de transactions ou dans leurs perspectives sur le bien et le mal, sur le vrai et le faux ou sur la logique. Quand une personne voit les choses d’un tel point de vue, elle peut facilement comprendre Dieu de travers et développer des notions, et elle Lui résistera et se plaindra de Lui. Il était un pauvre homme qui ne savait que vénérer Dieu, mais Dieu se contentait de l’ignorer et ne le bénissait pas. Vous pensez peut-être : « Même si Dieu ne l’a pas béni dans cette vie, Dieu le bénira certainement pour l’éternité et le récompensera dix mille fois. Cela ne prouverait-il pas que Dieu est juste ? Un homme riche jouit de centaines de bénédictions dans cette vie et, dans l’éternité, ne rencontre que destruction. N’est-ce pas aussi la justice de Dieu ? » Comment pourrait-on comprendre la justice de Dieu ? Prenons en guise d’exemple la compréhension de l’œuvre de Dieu : si Dieu avait achevé Son œuvre après avoir complété Son œuvre dans l’ère de Grâce et n’avait pas accompli l’œuvre de jugement dans les derniers jours et n’avait pas entièrement sauvé l’humanité, ce qui aurait provoqué l’extermination de l’humanité, pourrait-on considérer qu’Il est doué d’amour et de justice ? Si ceux qui vénèrent Dieu étaient jetés dans l’étang de feu et de soufre alors que ceux qui ne vénèrent pas Dieu et ne connaissent même pas l’existence de Dieu recevaient de Dieu le droit de survivre, qu’en déduirait-on ? Quand on s’exprime dans le contexte de la doctrine, les gens disent toujours que Dieu est juste, mais s’ils sont confrontés à ce type de situation, ils pourraient manquer de discernement et pourraient même se plaindre de Dieu et Le considérer injuste.

L’amour et la justice de Dieu doivent être compris entièrement et doivent être expliqués et assimilés en fonction des paroles de Dieu et de la vérité. De plus, on doit aussi vivre une véritable expérience et accéder à l’éclairage de Dieu pour connaître réellement l’amour et la justice de Dieu. On ne devrait pas évaluer Son amour et Sa justice en se basant sur ses notions et son imagination. Selon les notions humaines, le bien est récompensé et le mal puni, les bons sont récompensés par le bien et les mauvais par le mal et ceux qui ne font aucun mal devraient tous être récompensés par le bien et recevoir des bénédictions. Il semblerait que, dans tous les cas où les gens ne sont pas malfaisants, ils devraient être récompensés par le bien ; ce serait là la seule justice de Dieu. N’est-ce pas ce que croient les gens ? Et s’ils ne sont pas récompensés par le bien, diriez-vous alors que Dieu n’est pas juste ? Par exemple, à l’époque de Noé, Dieu a dit à Noé : « La fin de toute chair est arrêtée par-devers moi ; car ils ont rempli la terre de violence ; voici, je vais les détruire avec la terre » (Genèse 6:13). Alors, il ordonna à Noé de construire l’arche. Après que Noé eut accepté la mission de Dieu et construit l’arche, un grand déluge tomba sur la terre pendant quarante jours et nuits, le monde entier fut submergé par des inondations et, à l’exception de Noé et des sept membres de sa famille, Dieu détruisit tous les humains de cette ère. Comment comprends-tu cela ? Dirais-tu que Dieu n’est pas aimant ? Du point de vue de l’homme, aussi corrompue soit l’humanité, si Dieu détruit l’humanité, cela signifie qu’Il n’est pas aimant. Les gens ont-ils raisons de croire cela ? Cette croyance n’est-elle pas absurde ? Dieu n’aimait pas ceux qu’Il a détruits, mais peux-tu honnêtement dire qu’Il n’aimait pas ceux qui ont survécu et obtenu Son salut ? Pierre aimait Dieu de tout son cœur et Dieu aimait Pierre. Peux-tu vraiment dire que Dieu n’est pas aimant ? Dieu aime ceux qui L’aiment réellement et Il hait et maudit ceux qui lui résistent et refusent de se repentir. Dieu est habité à la fois par l’amour et la haine, telle est la vérité. Les gens ne devraient ni étiqueter ni juger Dieu selon leurs notions et leur imagination, parce que les notions et l’imagination de l’humanité, qui sont sa façon de voir les choses, ne contiennent aucune vérité. Il faut connaître Dieu selon Son attitude envers l’homme, Son tempérament et Son essence. Il ne faut absolument pas essayer de définir l’essence de Dieu en se basant sur les apparences extérieures des choses qu’Il fait et résout. L’humanité est si profondément corrompue par Satan ; ils ne connaissent pas l’essence de l’humanité corrompue et encore moins ce que l’humanité corrompue est devant Dieu ou comment elle devrait être traitée selon Son tempérament juste. Prenons le cas de Job, il était un homme juste et Dieu le bénissait. C’était la justice de Dieu. Satan avait fait un pari avec l’Éternel : « Est-ce d’une manière désintéressée que Job craint Dieu ? Ne l’as-tu pas protégé, lui, sa maison, et tout ce qui est à lui ? Tu as béni l’œuvre de ses mains, et ses troupeaux couvrent le pays. Mais étends ta main, touche à tout ce qui lui appartient, et je suis sûr qu’il te maudit en face » (Job 1:9-11). L’Éternel Dieu a dit : « Tout ce qui lui appartient, je te le livre ; seulement, ne porte pas la main sur lui » (Job 1:12). Alors Satan alla voir Job, l’attaqua et le tenta, et Job subit des épreuves. Il fut dépouillé de tout ce qu’il possédait : il perdit ses enfants et ses biens, et tout son corps fut recouvert de furoncles. Les épreuves de Job portaient-elles la marque du tempérament juste de Dieu ? Tu ne peux pas le dire clairement, n’est-ce pas ? Même si tu es une personne juste, Dieu a le droit de te soumettre à des épreuves pour te permettre de Lui porter témoignage. Le tempérament de Dieu est juste : Il traite tout le monde de manière égale. Ce n’est pas que les personnes justes n’ont pas besoin de subir des épreuves même si elles sont capables de les supporter, ni qu’elles doivent alors être protégées : ce n’est pas le cas. Dieu a le droit d’infliger des épreuves aux gens justes. C’est la révélation de Son tempérament juste. Finalement, Job ayant fini de subir des épreuves et de porter témoignage à l’Éternel, l’Éternel l’a béni plus encore qu’auparavant, encore mieux qu’auparavant, et Il lui a donné deux fois plus de bénédictions. En outre, l’Éternel lui est apparu et lui a parlé du milieu de la tempête, et Job L’a vu comme face à face. C’était une bénédiction qui lui était accordée par Dieu. C’était la justice de Dieu. Et si quand Job avait fini de subir des épreuves et que l’Éternel voyait comment Job Lui avait porté témoignage en présence de Satan et avait fait honte à celui-ci, l’Éternel S’était alors détourné et était parti, ignorant Job, et que ce dernier n’avait pas reçu de bénédictions après cela, y aurait-il eu la justice de Dieu là-dedans ? Indépendamment du fait que Job ait été ou non béni après les épreuves, ou que l’Éternel lui soit ou non apparu, tout cela est empreint du bon vouloir de Dieu. Apparaître à Job aurait été la justice de Dieu, et ne pas lui apparaître aurait aussi été la justice de Dieu. Sur quel fondement un être créé peut-il exiger quelque chose de Dieu ? Les gens ne sont pas qualifiés pour formuler des exigences vis-à-vis de Dieu. Il n’y a rien de plus déraisonnable qu’exiger quelque chose de Dieu. Dieu fait ce qu’Il doit faire, Son tempérament est juste. La justice n’est en aucun cas l’équité ou le fait d’être raisonnable. Il ne s’agit pas d’égalitarisme, ni de t’accorder ce que tu mérites selon le volume de travail que tu as accompli, ni de te payer pour le type de travail que tu as réalisé, ni de te donner ton dû d’après les efforts que tu as déployés. Cela n’est pas la justice, c’est simplement être équitable et raisonnable. Très peu de gens sont capables de connaître le tempérament juste de Dieu. Supposez que Dieu ait éliminé Job après que Job Lui a rendu témoignage : cela aurait-il été juste ? En fait, cela l’aurait été. Pourquoi appelle-t-on cela la justice ? Comment les gens envisagent-ils la justice ? Si quelque chose est conforme aux notions des gens, il leur est très facile de dire que Dieu est juste. En revanche, s’ils ne considèrent pas que cela soit conforme à leurs notions, si c’est quelque chose qu’ils sont incapables de concevoir, alors il leur serait difficile de dire que Dieu est juste. Si Dieu avait détruit Job à l’époque, les gens n’auraient pas dit qu’Il était juste. En réalité, que les hommes aient été corrompus ou non, et qu’ils l’aient été profondément ou non, Dieu doit-Il Se justifier quand Il les détruit ? Devrait-Il expliquer aux gens sur quelle base Il agit ainsi ? Dieu doit-Il dire aux gens quelles lois Il a ordonnées ? Il n’y a pas lieu. Aux yeux de Dieu, une personne qui est corrompue et qui est susceptible de s’opposer à Lui est dénuée de toute valeur. La manière dont Dieu la traite sera toujours appropriée, et il s’agit toujours des arrangements de Dieu. Si tu étais déplaisant à Ses yeux et s’Il disait qu’Il n’avait que faire de toi après ton témoignage et que par conséquent, Il te détruisait, serait-ce là aussi Sa justice ? Absolument. Tu ne peux peut-être pas le reconnaître tout de suite en t’en tenant aux faits, mais tu dois le comprendre dans la doctrine. Que diriez-vous, la destruction de Satan par Dieu est-elle l’expression de Sa justice ? (Oui.) Et s’Il laissait Satan subsister ? Vous n’osez pas le dire ? L’essence de Dieu est justice. Bien qu’il ne soit pas facile de comprendre ce qu’Il fait, tout ce qu’Il fait est juste ; c’est simplement que les gens ne le comprennent pas. Quand Dieu a donné Pierre à Satan, comment Pierre a-t-il répondu ? « L’humanité est incapable de comprendre ce que Tu fais, mais tout ce que Tu fais contient Ta bonne volonté ; la justice l’habite entièrement. Comment pourrais-je ne pas Te louer pour Ta sagesse et pour Tes actes ? » Tu dois voir maintenant que la raison pour laquelle Dieu ne détruit pas Satan au temps de Son salut pour l’homme est qu’il faut que les humains voient clairement comment Satan les a corrompus et dans quelle mesure il les a corrompus, et comment Dieu les purifie et les sauve. En fin de compte, quand les hommes auront compris la vérité, vu clairement le visage odieux de Satan et contemplé le péché monstrueux de leur corruption par Satan, Dieu détruira Satan, leur montrant Sa justice. Le moment où Dieu détruira Satan est empli du tempérament et de la sagesse de Dieu. Tout ce que Dieu fait est juste. Même si les humains ne sont pas capables de percevoir la justice de Dieu, ils ne doivent pas porter de jugements à volonté. S’Il fait quelque chose qui leur semble déraisonnable, ou s’ils ont une opinion à ce sujet et que cela les amène à dire qu’Il n’est pas juste, alors ils ne se montrent pas du tout raisonnables. Tu vois que Pierre a trouvé certaines choses incompréhensibles, mais il était sûr que la sagesse et la volonté de Dieu étaient présentes dans ces choses-là. Les humains ne peuvent pas tout comprendre ; il y a tant de choses qu’ils ne peuvent saisir. Ainsi donc, connaître le tempérament de Dieu n’est pas une chose facile. Bien qu’il y ait beaucoup de gens qui croient en Dieu dans le monde religieux, peu d’entre eux sont capables de connaître Son tempérament. Quand certains ont essayé de transmettre l’Évangile aux gens religieux et de leur demander de lire les paroles de Dieu, non seulement ces gens n’ont pas cherché à comprendre, mais ils ont même brûlé les livres des paroles de Dieu et ont été punis. D’autres ont cru des rumeurs, ont blasphémé et ont été punis. Il y a en effet un nombre incalculable d’exemples de ce type. Certains nouveaux croyants sont arrogants et hautains, ils n’acceptent donc pas ce fait quand ils en entendent parler – ils élaborent des notions. Dieu voit que tu es stupide et ignorant et t’ignore, mais viendra un jour où Il te fera comprendre. Si tu suis Dieu depuis de nombreuses années et que tu te comportes encore ainsi, te raccrochant à tes notions aussi nombreuses qu’elles soient, ne recherchant pas la vérité pour résoudre les problèmes et répandant même tes notions partout, moquant et faisant la satire de la maison de Dieu, tu mérites de subir un châtiment. Dans certains cas, Dieu te pardonnera peut-être parce que tu n’auras été que stupide et ignorant, mais si tu en sais davantage et que malgré tout tu continues d’agir de cette façon intentionnellement, t’abstenant d’écouter malgré tous les conseils qu’on te donne, alors, tu mérites la punition de Dieu. Tu ne connais que le côté tolérant de Dieu, n’oublie pas qu’Il a également un côté qui refuse toute offense, et cela constitue Son tempérament juste.

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contactez-nous par WhatsApp