Paroles sur la connaissance de soi (Extrait 46)

Dans le genre humain corrompu, la nature-essence des gens reste la même, en dehors de démons réincarnés ou de ceux qui sont possédés par de mauvais esprits. Certaines personnes aiment toujours étudier les esprits que différents types de personnes ont en elles, mais ce n’est pas réaliste et s’attacher à cela peut facilement conduire à des déviations. Certaines personnes sentent constamment que quelque chose ne va pas dans leur esprit parce qu’elles ont connu des évènements surnaturels, tandis que d’autres pensent que leur esprit a un problème parce qu’elles ne peuvent jamais changer. En fait, qu’une personne souffre d’un problème spirituel ou non, la nature humaine reste la même : elle résiste à Dieu et Le trahit. L’ampleur de la corruption des hommes est pratiquement identique, elle aussi, de même que les choses communes à toute la nature humaine. Certaines personnes suspectent constamment que, dans leur esprit, quelque chose ne va pas et se demandent : « Comment ai-je pu faire une chose pareille ? Je n’aurais jamais cru ! Mon esprit a-t-il un problème ? » Elles doutent même d’avoir été choisies par Dieu et il en résulte un sentiment de plus en plus négatif. Certaines personnes saisissent les choses avec intégrité et, quoi qu’elles aient fait, elles ne se concentrent que sur la recherche de la vérité et sur la réflexion sur elles-mêmes selon les paroles de Dieu : « Comment ai-je pu faire cela ? Quel tempérament ai-je révélé ? Quelle nature contrôle cela ? Comment puis-je agir selon la vérité ? » En réfléchissant sur toi-même ainsi, il est facile de comprendre la vérité et de trouver un chemin de pratique, ainsi que d’atteindre la connaissance de soi. Les méthodes et les chemins d’examen de conscience de chacun diffèrent : certains se concentrent sur la recherche de la vérité et sur la connaissance d’eux-mêmes, tandis que d’autres se concentrent toujours sur des choses vagues et irréalistes, ce qui complique la progression et facilite l'entretien de la négativité. Tu dois comprendre maintenant que, quel que soit ton esprit, personne ne peut voir ni toucher les choses de l’esprit et qu’y prêter trop d’attention ne conduira qu’à des obstacles. La chose essentielle à laquelle on doit s’attacher est la nature-essence du genre humain, qui est lié au fait de discerner les gens, et si tu peux discerner la nature-essence des gens, alors tu peux discerner les gens eux-mêmes. Voir clairement ce qui existe dans sa propre nature-essence, quels tempéraments corrompus peuvent être révélés et quels aspects de la vérité sont nécessaires pour les résoudre, voilà ce qui compte le plus quand on croit en Dieu. Ce n’est qu’en faisant ainsi l’expérience de l’œuvre de Dieu qu’on peut gagner la vérité et purifier son tempérament corrompu. Mais comment se connaître soi-même ? Comment connaître sa nature propre ? Il est possible de voir sa nature-essence selon les tempéraments qu’on révèle en agissant, si bien que la clé de la connaissance de soi-même est la connaissance de son propre tempérament corrompu. C’est la seule voie de compréhension de sa nature-essence qui, vue clairement, amène à se comprendre soi-même en profondeur. La connaissance de soi est une tâche ardue et la clé du salut est liée au degré de cette connaissance. Ce n’est qu’en se connaissant vraiment soi-même qu’on peut véritablement se repentir, accepter la vérité avec aisance et s’engager sur le chemin du salut. Il est impossible à qui ne se connaît pas soi-même d’accepter la vérité et encore moins de véritablement se repentir. Le problème de fond est donc de comprendre son propre tempérament corrompu. Ne recherche surtout pas de fausse spiritualité ; se concentrer en permanence sur ce qu’est l’esprit d’une personne conduit facilement à dévier et à égarer, voire à blesser les gens. Il est réaliste de se concentrer sur la connaissance de soi, de comprendre son propre tempérament corrompu et de voir clairement la nature-essence de l’homme et tout cela contribue à résoudre le problème de tempérament corrompu et à conduire les individus à poursuivre la vérité pour atteindre le salut de Dieu.

La nature-essence du genre humain reste fondamentalement la même depuis sa corruption par Satan, les différences demeurant mineures. Cela est dû au fait d’avoir tous le même ancêtre, de vivre dans le même monde et d’avoir fait l’expérience de la même corruption. On a tous les mêmes choses en commun. Toutefois, certaines personnes peuvent avoir un certain type d’action dans un environnement donné tandis que d’autres peuvent avoir un autre type d’action dans un autre environnement ; certaines sont quelque peu cultivées, ont reçu une éducation, tandis que d’autres sont incultes, sans éducation ; il y en a qui ont une certaine perception des choses, d’autres ont des points de vue différents ; certaines personnes vivent dans un certain environnement social, d’autres dans d’autres types d’environnements et ont hérité de différentes coutumes et habitudes de vie. L’essence des choses révélées au sein de la nature humaine reste cependant la même. Il t’est donc inutile de te préoccuper sans cesse de ton type d’esprit ou de toujours te soucier de savoir si c’est un mauvais esprit. C’est quelque chose d’inatteignable, que seul Dieu peut savoir, et il serait inutile à l’homme de savoir, même s’il en avait la capacité. Il n’y a aucun intérêt à toujours chercher à analyser ou à délibérer sur son esprit ; c’est ce que font les gens les plus ignorants et les plus confus. Ne doute pas de toi-même en faisant quelque chose mal ou en transgressant d’une certaine façon, en te disant : « Mon esprit a-t-il un problème ? Est-ce l’œuvre d’un mauvais esprit ? Comment ai-je pu faire une chose aussi ridicule ? » Quoi que tu fasses, tu dois prendre en compte ta propre nature pour connaître l’origine du problème et chercher les vérités dans lesquelles il faudrait entrer. Si tu examines ton esprit, alors tu te retrouveras les mains vides, même si tu parviens à savoir quel type d’esprit t’habite, tu ne pourras ni connaître ta propre nature ni résoudre tes problèmes. Certains parlent donc constamment de leur esprit comme s’ils avaient des dispositions spirituelles ou professionnelles exceptionnelles, alors qu’en fait ils sont d’autant plus amateurs et insensés. Certains parlent de manière spirituelle avant tout, en croyant que leurs paroles sont vraiment profondes et que les gens ordinaires ne les comprendront pas. Ils disent : « Il est essentiel d’examiner ce que sont nos esprits. Si nos esprits ne sont pas humains, même si nous pouvons croire en Dieu, notre salut est impossible. Nous ne devons pas laisser Dieu développer une aversion envers nous. » Certains sont contaminés et fourvoyés en entendant cela, en pensant profondément que ces paroles sont raisonnables, et commencent à examiner quel genre d’esprit ils ont. Comme ils prêtent une telle attention à leur esprit, ils développent de la névrose en examinant leur esprit à tout propos et finissent par découvrir un problème : « Pourquoi vais-je à l’encontre de la vérité dans tout ce que je fais ? Pourquoi n’ai-je même pas une once d’humanité ou de raison ? Je dois être un mauvais esprit. » En fait, doté d’une mauvaise nature et sans vérité, comment l’homme peut-il faire quoi que ce soit qui concorde avec la vérité ? Quelle que soit la qualité de ses actions, il ne met toujours pas la vérité en pratique et reste hostile à Dieu. La nature humaine est mauvaise et a été corrompue et trafiquée par Satan ; l’homme n’a simplement aucune ressemblance humaine, il se rebelle contre Dieu et il Lui résiste franchement et il est si loin de Lui qu’il lui est impossible de faire quoi que ce soit en accord avec les intentions de Dieu. Dans la nature innée de l’homme, rien n’est compatible avec Dieu. C’est une évidence.

Certaines personnes sont hypersensibles et attachent une grande importance à la question de savoir s’ils ont une compréhension spirituelle ou quel est leur type d’esprit, tout en laissant de côté la question de connaître leur propre nature. C’est comme ramasser des graines de sésame en perdant une pastèque. N’est-il pas insensé de s’attacher à l’illusoire en négligeant la réalité ? Pendant ces années d’étude, as-tu bien compris les choses de l’esprit ou les questions de l’âme ? As-tu perçu quel est ton type d’esprit ? Si au lieu de creuser jusqu’au fond de ton âme pour trouver ta nature-essence, tu passes ton temps à examiner ton esprit, ton étude donnera-t-elle quelque résultat ? Cela ne ressemble-t-il pas au gaspillage d’une chandelle allumée par un aveugle ? Tu délaisses tes vraies difficultés en ignorant comment les résoudre, tu passes ton temps à mettre en œuvre des méthodes tordues et à délibérer sur ton type d’esprit, mais tout cela peut-il résoudre quelque problème que ce soit ? Si tu crois en Dieu sans poursuivre la vérité, sans t’engager dans un travail honnête, mais en passant ton temps à étudier ton esprit, alors de tous tu es le plus insensé. Voici l’attitude des personnes véritablement intelligentes : « Quoi que Dieu fasse ou quelle que soit Sa façon de me traiter, quel que soit mon degré de corruption ou mon niveau d’humanité, ma détermination à poursuivre la vérité et à connaître Dieu restera inflexible. » Ce n’est que par la connaissance de Dieu qu’une personne peut résoudre son tempérament corrompu et accomplir son devoir pour satisfaire les intentions de Dieu ; tel est le sens de la vie humaine et ce que les humains devraient chercher à atteindre et tel est le seul et unique chemin du salut. Maintenant, ce qui est réaliste, c’est poursuivre la vérité, connaître ta propre nature corrompue, comprendre la vérité pour te débarrasser de ton tempérament corrompu et être à même de bien accomplir ton devoir pour satisfaire Dieu. Ce qui est réaliste, c’est entrer dans la vérité-réalité et vivre à la ressemblance d’une personne réelle. Ce qui est réaliste, c’est aimer Dieu, se soumettre à Dieu et porter témoignage à Dieu. Tels sont les résultats que Dieu attend. Inutile de chercher des choses impalpables et invisibles. Elles n’ont rien à voir avec ce qui est réaliste et n’ont rien à faire avec les effets de l’œuvre de Dieu. À présent que tu existes en tant que corps physique, tu dois chercher à comprendre la vérité, à bien accomplir ton devoir, à rester honnête et à changer ton tempérament. Voilà des choses que pratiquement tout le monde peut accomplir.

Certaines personnes ont manifestement l’œuvre d’esprits mauvais et peuvent être possédées par eux. Un tel individu peut-il être sauvé en croyant en Dieu ? C’est dur à dire et cela dépend de la rationalité de ses agissements et de la normalité de son état mental. Ce qui compte surtout, c’est son aptitude à comprendre la vérité et à la mettre en pratique. S’il ne peut pas répondre à ce critère, alors son salut sera impossible. Maintenant vous avez tous une raison normale, vous parlez normalement et n’avez fait l’expérience d’aucun phénomène surnaturel ou anormal. Même si parfois, votre état peut paraître anormal et que votre façon de faire certaines choses n’est pas la bonne, ce ne sont que des révélations de la nature humaine. En fait, il en va de même pour tous, mais le contexte et le moment de ces révélations diffèrent. Il semble que vous ayez un peu de stature, et après avoir entendu des tiers parler de questions et de déclarations spirituelles, vous les avez imités et suivis comme si vous maîtrisiez vous-mêmes les questions spirituelles et que vous étiez quelqu’un de si important. Dieu seul connaît et commande les questions du domaine spirituel et c’est déjà bien si les gens peuvent comprendre même un peu de Ses paroles, mais qui saurait avoir la maîtrise totale du domaine spirituel ? N’est-il pas facile de s’égarer en réfléchissant sans arrêt à de tels sujets ? De nos jours, les gens ont tous cet état d’esprit. Sans aborder ces questions avec sérieux, sans t’affaiblir ni défaillir à cause d’elles, tu peux sentir un trouble passager en entendant les paroles d’autrui. Sans y prêter beaucoup d’attention, tu peux toujours te concentrer sur des affaires spirituelles dans ton cœur et si le jour où tu viendrais à faire sciemment quelque chose de mal arrivait, que tu subissais un revers ou que tu faisais un faux pas, tu devrais douter de toi-même en te disant : « Mon esprit est-il aussi dans l’erreur ? » Tu n’as pas l’habitude de douter et trouves les autres absurdes en les voyant assaillis de doutes. Mais si un jour tu es émondé ou quelqu’un dit que tu es Satan ou que tu es un mauvais esprit, tu risques d’y croire et tout comme eux, le doute t’envahira en te laissant dans l’incapacité de t’en sortir. En fait, la plupart des gens sont sujets à ce problème, à considérer les questions spirituelles comme extrêmement importantes et à négliger d’autres questions telles que la compréhension de leur propre nature ou leur entrée dans la vie. Cela les amène à divorcer profondément avec la réalité et c’est une déviation expérientielle.

Vous devez tous vous attacher à connaître votre propre nature et quels aspects de votre nature peuvent facilement vous amener à faire de mauvaises choses ou à vous égarer et sur ce fondement, vous devriez récapituler vos expériences et les leçons que vous avez apprises. En matière de service, d’expérience de la vie et de connaissance de ta propre nature en particulier, ce n’est qu’en développant progressivement une connaissance approfondie que tu pourras saisir ton propre état et grandir dans le bon sens. Si tu peux maîtriser ces aspects de la vérité et en faire ta vie intérieure, alors tu seras bien plus stable, ne feras plus de remarques irresponsables et arbitraires sur des choses que tu ne comprends pas, tu te concentreras sur la réalité de tes paroles et tu échangeras à propos de choses réelles. Quand les gens gagneront une connaissance approfondie de leur propre nature et une compréhension approfondie de la vérité, ils parleront alors davantage avec un sens de justesse ne parleront plus de manière arbitraire. Ceux à qui manque la vérité restent simples d’esprit et osent dire n’importe quoi ; il y en a même qui, en diffusant l’Évangile, par souci de gagner quelques personnes de plus, n’hésitent pas à suivre des religieux et à blasphémer contre Dieu. Ils ne savent pas ce qu’ils sont, ne comprennent pas leur propre nature et ne craignent pas Dieu. Certains pensent que ce n’est pas important, mais est-ce bien le cas ? Quand vient le jour où ils reconnaissent l’importance du problème, ils prennent peur. C’est terrible d’avoir fait ça ! Ils ne perçoivent pas l’essence de cette question et ils se croient même sages et aptes à tout comprendre, mais sans conscience de leur offense à Dieu et de la manière dont ils périront. Il est vain de comprendre tout ce qui a trait à l’enfer ou au domaine spirituel sans connaître ta propre nature. La clé est maintenant de résoudre les difficultés relatives à la connaissance de soi et de sa nature-essence. Il te faut saisir chacun des états que révèle ta nature, faute de quoi toute autre compréhension sera tout à fait inutile, quand bien même tu ferais ton auto-analyse pour voir ton type d’esprit ou d’âme. La clé, c’est de saisir les divers aspects de ta nature qui existent vraiment en toi. Maintenant, quel que soit l’esprit qui t’habite, tu es désormais une personne à la pensée normale et tu devrais poursuivre la compréhension et l’acceptation de la vérité. Si tu peux comprendre la vérité, tu pourras agir selon celle-ci, tel est le devoir de l’homme. L’analyse des questions spirituelles t’est inutile, c’est vain et sans intérêt. De nos jours, ceux qui ont l’œuvre de mauvais esprits sont révélés dans des églises de partout. Ces gens ont encore un espoir s’ils peuvent comprendre la vérité, mais s’ils ne peuvent ni comprendre ni accepter la vérité, ils ne peuvent qu’être exclus. Quand quelqu’un peut comprendre la vérité, cela montre que sa raison est encore normale et s’il comprend davantage de vérités, alors Satan ne pourra plus le fourvoyer ni le commander et il existe l’espoir qu’il soit sauvé. S’il est possédé par des démons et que la plupart du temps, sa raison n’est pas vraiment normale, alors il est complètement foutu et doit être exclu pour éviter tout problème. Pour quiconque dont la raison est relativement normale, quel que soit son esprit intérieur, tant qu’il a un peu de compréhension spirituelle et qu’il peut comprendre et accepter la vérité, il peut espérer le salut. Bien que l’homme puisse ne pas avoir la faculté d’accepter la vérité, s’il écoute bien les sermons, peut comprendre en échangeant sur la vérité et dispose d’une pensée normale et non absurde, alors il peut espérer le salut. Mais je regrette qu’il existe des gens à qui une compréhension spirituelle fait défaut ou qui ne comprennent pas les paroles humaines et qui ne peuvent pas comprendre quand bien même des tiers échangeraient avec eux au sujet de la vérité. Ces personnes sont fauteurs de trouble et ne peuvent même pas servir d’exécutants. De plus, ceux qui croient en Dieu ne doivent se concentrer que sur la vérité et sur la poursuite de la vérité. Ils n’ont pas à s’attacher à parler de l’esprit, à l’étudier ou à le comprendre. Ce serait absurde et ridicule. La clé à présent est de savoir si quelqu’un peut accepter la vérité, comprendre la vérité et entrer dans les réalités. C’est important, mais la question de savoir s’il peut se connaître lui-même et réfléchir sur lui-même et s’il est quelqu’un qui comprend sa propre nature, voilà le point vraiment crucial ! Il est dénué de sens et surtout sans valeur d’étudier son propre esprit. Si tu étudies toujours des choses comme ce qu’est ton propre esprit, ce que vit ton âme, quel esprit tu as, la qualité de ton esprit, l’esprit dont tu es la réincarnation, combien de fois tu es déjà venu, quel sera ta fin ultime ou ce que l’avenir nous réserve, passer son temps sur ces choses-là risque d’empiéter sur les questions importantes. Même si tu les étudies à fond, quand un jour d’autres comprendront la vérité et entreront dans les réalités, tu n’auras rien. Tu auras empiété sur les questions de fond et tu seras tombé dans ton propre piège. Tu auras emprunté le mauvais chemin et cru en Dieu pour rien. Qui condamneras-tu alors ? Inutile de condamner quiconque : c’est ta propre ignorance qui aura tout provoqué.

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contactez-nous par WhatsApp