L'Église de Dieu Tout-Puissant App.

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Les déclarations les plus récentes de Dieu Tout-Puissant

Récitations des paroles de Dieu
Les déclarations les plus récentes de Dieu Tout-Puissant

Catégories

Recital-kingdom-selection
Déclarations du Christ des derniers jours (Sélections)

Le tempérament juste de Dieu  La cinquième partie

(III) Cinq types de personnes

Pour le moment, Je vais laisser là notre échange au sujet du tempérament juste de Dieu. Ensuite, je classerai ceux qui suivent Dieu en plusieurs catégories, selon leur compréhension de Dieu et de Son tempérament juste et selon l’expérience qu’ils ont de Son tempérament juste afin que vous puissiez savoir à quel stade vous appartenez actuellement ainsi que connaître votre stature actuelle. Compte tenu de leur connaissance de Dieu et de leur compréhension de Son tempérament juste, les gens occupent des stades différents, ont des statures différentes et peuvent être séparés en cinq types. Ce sujet est fondé sur la connaissance du Dieu unique et de Son tempérament juste ; par conséquent, alors que vous lisez le contenu suivant, vous devriez soigneusement essayer de comprendre exactement le degré de compréhension et de connaissances que vous avez en ce qui concerne l’unicité de Dieu et Son tempérament juste, et puis utiliser cela pour juger à quel stade vous appartenez vraiment, quelle est l’envergure de votre stature et quel type de personnes vous êtes réellement.

Le premier type est connu comme le stade du « bébé emmailloté dans des langes ».

Qu’est-ce qu’un bébé emmailloté dans des langes ? Un bébé emmailloté est un bébé qui vient d’arriver dans ce monde, un nouveau-né. C’est quand les gens sont à leur moindre et ultime immaturité.

Les gens à ce stade n’ont essentiellement aucune conscience des questions sur la croyance en Dieu. Tout les désoriente et ils ignorent tout. Ces gens peuvent avoir cru en Dieu pendant longtemps ou pas très longtemps du tout, mais leur état de confusion et d’ignorance et leur vraie stature les placent au stade d’un bébé emmailloté dans des langes. La définition précise des conditions d’un bébé emmailloté dans des langes est la suivante : peu importe combien de temps ce genre de personne a cru en Dieu, elle sera toujours distraite, confuse et simple d’esprit ; elle ne sait pas pourquoi elle croit en Dieu et elle ne sait pas non plus qui Dieu est ou qui est Dieu. Bien qu’elle suive Dieu, il n’y a pas de définition exacte de Dieu dans son cœur et elle ne peut pas déterminer si celui qu’elle suit est Dieu, encore moins si elle devrait réellement croire en Dieu et Le suivre. Ce sont les vraies conditions de ce type de personnes. Les pensées de ces personnes sont embrouillées, et, pour le dire simplement, leur croyance n’est que confusion. Elles existent toujours dans un état de confusion et de vide ; distraction, confusion et simplicité d’esprit résument leurs états. Elles n’ont jamais vu ni senti l’existence de Dieu et, par conséquent, leur parler de la connaissance de Dieu est aussi utile que de leur faire lire un livre écrit en hiéroglyphes ; elles ne le comprendront pas ni ne l’accepteront. Pour elles, connaître Dieu équivaut à entendre un conte fantastique. Alors que leurs pensées peuvent être nébuleuses, elles croient fermement que connaître Dieu est une perte totale de temps et d’efforts. C’est le premier type de personnes : un bébé emmailloté dans des langes.

Le second type est celui du stade du « bébé nourrisson ».

Comparées à un bébé emmailloté dans des langes, ce type de personnes ont fait un certain progrès. Malheureusement, elles n’ont toujours aucune compréhension de Dieu. Elles manquent toujours d’une compréhension et d’une intuition claires de Dieu, et elles ne comprennent pas très bien pourquoi elles devraient croire en Dieu, mais dans leur cœur elles ont leur propre but et leurs idées claires. Elles ne se soucient pas de savoir s’il est juste ou non de croire en Dieu. L’objectif et le but qu’elles recherchent par la croyance en Dieu sont de jouir de Sa grâce, d’avoir la joie et la paix, de vivre une vie confortable, d’avoir les soins et la protection de Dieu et de vivre sous la bénédiction de Dieu. Elles ne sont pas concernées par le degré de leur connaissance de Dieu ; elles n’ont aucune envie de chercher une compréhension de Dieu ni ne sont concernées par ce que Dieu fait ou ce qu’Il veut faire. Elles cherchent seulement aveuglément à jouir de Sa grâce et à obtenir davantage de Ses bénédictions ; elles cherchent à recevoir au centuple à l’âge actuel, et la vie éternelle dans l’âge à venir. Leurs pensées, leurs dépenses et leur dévouement, ainsi que leurs souffrances, partagent tous le même objectif : obtenir la grâce et les bénédictions de Dieu. Elles n’ont aucun souci de quoi que ce soit d’autre. Les personnes de ce type sont seulement certaines que Dieu peut les garder en sécurité et leur accorder Sa grâce. On peut dire que ces personnes ne sont pas intéressées, et pas très au clair quant à la raison pour laquelle Dieu veut sauver l’homme ou quant au résultat que Dieu veut obtenir par Ses paroles et Son œuvre. Elles n’ont jamais fait d’effort pour connaître l’essence et le tempérament juste de Dieu et elles ne peuvent pas non plus trouver l’intérêt de le faire. Elles n’ont pas envie de prêter attention à ces choses ni ne veulent non plus les connaître. Elles ne veulent pas s’enquérir de l’œuvre de Dieu, des exigences de Dieu pour l’homme, de la volonté de Dieu ou de toute autre chose liée à Dieu ; elles ne veulent pas non plus prendre la peine de s’enquérir de ces choses. C’est parce qu’elles croient que ces choses sont sans rapport avec leur jouissance de la grâce de Dieu ; elles ne sont concernées que par un Dieu qui peut accorder la grâce et qui est lié à leurs intérêts personnels. Elles n’ont aucun intérêt pour quoi que ce soit d’autre et elles ne peuvent donc pas entrer dans la réalité de la vérité, peu importe combien d’années elles ont cru en Dieu. Sans quelqu’un qui les abreuve ou les nourrisse souvent, il leur est difficile de continuer sur la voie de la croyance en Dieu. Si elles ne peuvent pas jouir de leur joie et de leur paix antérieures ou jouir de la grâce de Dieu, elles risquent fort de reculer. C’est le deuxième type de personnes : les personnes qui existent au stade du bébé nourrisson.

Le troisième type est le stade du bébé sevré, le stade du jeune enfant.

Ce groupe de personnes possède une certaine conscience claire. Ces personnes sont conscientes que profiter de la grâce de Dieu ne signifie pas qu’elles possèdent elles-mêmes une véritable expérience ; elles sont conscientes que si elles ne se lassent jamais de chercher la joie et la paix, de chercher la grâce, ou si elles peuvent témoigner en partageant leurs expériences de jouissance de la grâce de Dieu ou en exaltant les bénédictions que Dieu leur a accordées, cela ne signifie pas qu’elles possèdent la vie ni ne signifie qu’elles possèdent la réalité de la vérité. Partant de leur conscience, elles cessent de nourrir de folles espérances qu’elles seront seulement accompagnées de la grâce de Dieu ; plutôt, comme elles jouissent de la grâce de Dieu, elles souhaitent simultanément faire quelque chose pour Dieu ; elles sont prêtes à accomplir leur devoir, à supporter un peu de difficultés et de fatigue, à avoir un certain degré de coopération avec Dieu. Cependant, parce que leur poursuite dans leur croyance en Dieu est trop altérée, parce que les intentions et les désirs individuels qu’elles abritent sont trop forts, parce que leur tempérament est trop follement arrogant, il leur est très difficile de satisfaire le désir de Dieu ou d’être fidèles à Dieu ; par conséquent, souvent, elles ne peuvent pas réaliser leurs souhaits individuels ou honorer leurs promesses à Dieu. Elles se retrouvent souvent dans des états contradictoires : elles veulent beaucoup satisfaire Dieu au plus haut degré possible, pourtant elles utilisent toute leur force pour s’opposer à Lui ; elles font souvent des vœux à Dieu, mais s’exonèrent rapidement de leurs serments. Plus souvent encore, elles se trouvent dans d’autres états contradictoires : elles croient sincèrement en Dieu et pourtant Le nient et tout ce qui vient de Lui ; elles espèrent anxieusement que Dieu les éclaire, les conduise, les soutienne et les aide, mais elles cherchent quand même leur propre voie de sortie. Elles veulent comprendre et connaître Dieu, mais elles ne veulent pas se rapprocher de Lui. Au lieu de cela, elles évitent toujours Dieu ; leur cœur Lui est fermé. Alors qu’elles ont une compréhension et une expérience superficielles de la signification littérale des paroles de Dieu et de la vérité, et un concept superficiel de Dieu et de la vérité, inconsciemment elles ne peuvent toujours pas confirmer ou déterminer que Dieu est la vérité ; elles ne peuvent pas confirmer que Dieu est vraiment juste ; elles ne peuvent pas non plus déterminer la réalité du tempérament et de l’essence de Dieu, encore moins Sa véritable existence. Leur croyance en Dieu contient toujours des doutes et des malentendus et elle contient aussi des imaginations et des conceptions. Comme elles jouissent de la grâce de Dieu, elles expérimentent ou pratiquent à contrecœur certaines vérités qu’elles croient être réalisables, afin d’enrichir leur croyance, d’augmenter leur expérience de croire en Dieu, de vérifier leur compréhension de croire en Dieu, de satisfaire leur vanité de marcher sur le chemin de la vie qu’elles ont elles-mêmes établi et d’accomplir une cause juste pour l’humanité. En même temps, elles font aussi ces choses afin de satisfaire leur propre désir de recevoir des bénédictions, afin de faire un pari pour pouvoir porter de plus grandes bénédictions de l’humanité, afin d’accomplir l’aspiration ambitieuse et le désir d’une vie entière de ne pas se reposer jusqu’à ce qu’elles aient obtenu Dieu. Ces personnes sont rarement capables d’obtenir l’éclairage de Dieu, car leur désir et leur intention d’obtenir des bénédictions sont trop importants pour eux. Elles n’ont aucun désir d’abandonner cela et ne peuvent pas le supporter. Elles craignent que sans le désir d’obtenir des bénédictions, sans l’ambition longtemps chérie de ne pas se reposer jusqu’à ce qu’elles aient obtenu Dieu, elles perdent la motivation de croire en Dieu. Par conséquent, elles ne veulent pas faire face à la réalité. Elles ne veulent pas faire face aux paroles de Dieu ou à l’œuvre de Dieu. Elles ne veulent pas faire face au tempérament ou à l’essence de Dieu, encore moins évoquer le sujet de la connaissance de Dieu. C’est parce qu’une fois que Dieu, Son essence et Son tempérament juste remplaceront leurs imaginations, leurs rêves vont s’envoler en fumée ; leur soi-disant foi pure et leurs « mérites » accumulés au cours d’années de dur labeur disparaîtront et n’aboutiront à rien ; leur « territoire » qu’elles ont conquis par leur sueur et leur sang au cours des années sera sur le point de s’effondrer. Cela signifiera que leurs nombreuses années de durs labeur et effort ont été futiles, qu’elles doivent recommencer à zéro. C’est la peine la plus difficile à supporter dans leur cœur et c’est le résultat qu’elles désirent le moins voir ; par conséquent, elles sont toujours enfermées dans ce genre d’impasse, refusant de faire demi-tour. C’est le troisième type de personnes : les personnes qui existent au stade du bébé sevré.

Les trois types de personnes décrits ci-dessus, en d’autres termes, les personnes qui existent dans ces trois stades, ne possèdent aucune croyance véritable en l’identité et le statut de Dieu ou en Son tempérament juste, ni n’ont aucune reconnaissance ou confirmation claire et précise de ces choses. Par conséquent, il est très difficile pour ces trois types de personnes d’entrer dans la réalité de la vérité, et il leur est également difficile de recevoir la miséricorde, l’éclairage ou l’illumination de Dieu parce que leur manière de croire en Dieu et leur attitude erronée envers Dieu Lui rendent le travail dans leur cœur impossible. Leurs doutes, idées fausses et imaginations concernant Dieu ont dépassé leur croyance et leur connaissance de Dieu. Ce sont trois types de personnes très dangereuses ainsi que trois étapes très dangereuses. Quand on maintient une attitude de doute envers Dieu, envers l’essence de Dieu, l’identité de Dieu, la question de savoir si Dieu est la vérité et la réalité de Son existence et qu’on ne peut être sûr de ces choses, comment peut-on accepter tout ce qui vient de Dieu ? Comment peut-on accepter le fait que Dieu est la vérité, le chemin et la vie ? Comment peut-on accepter le châtiment et le jugement de Dieu ? Comment peut-on accepter le salut de Dieu ? Comment les personnes de ce type peuvent-elles obtenir la direction et l’approvisionnement véritables de Dieu ? Celles qui sont dans ces trois stades peuvent s’opposer à Dieu, porter un jugement sur Dieu, blasphémer contre Dieu ou trahir Dieu à tout moment. Elles peuvent abandonner la vraie voie et abandonner Dieu à tout moment. On peut dire que les personnes dans ces trois stades existent dans une période critique, car elles ne sont pas entrées dans la bonne voie de croire en Dieu.

Le quatrième type est le stade de l’enfant qui mûrit, c’est-à-dire l’enfance.

Après avoir été sevré, c’est-à-dire après avoir bénéficié d’une grande quantité de grâces, on commence à explorer ce que signifie croire en Dieu, à vouloir comprendre différentes questions, telles que pourquoi l’homme vit, comment l’homme devrait vivre et pourquoi Dieu exerce Son œuvre sur l’homme. Lorsque ces pensées brouillées et ces notions confuses émergent en elles et existent en elles, elles sont continuellement abreuvées et sont également capables d’accomplir leur devoir. Pendant cette période, elles n’ont plus aucun doute quant à la vérité de l’existence de Dieu et elles ont une compréhension précise de ce que signifie croire en Dieu. Sur cette fondation, elles ont une connaissance graduelle de Dieu et elles obtiennent graduellement certaines réponses à leurs pensées brouillées et à leurs notions confuses quant au tempérament et à l’essence de Dieu. En ce qui concerne leurs changements de tempérament ainsi que leur connaissance de Dieu, les personnes à ce stade commencent à emprunter la bonne voie et entrent dans une période de transition. C’est à ce stade que les gens commencent à avoir la vie. Les indications claires qu’ils possèdent la vie sont la résolution graduelle des diverses questions liées à la connaissance de Dieu que les gens ont dans leur cœur — malentendus, imaginations, conceptions et définitions vagues de Dieu — qu’ils ne croient pas et ne connaissent pas seulement la réalité de l’existence de Dieu, mais possèdent aussi une définition et une orientation claires de Dieu dans leur cœur, que véritablement suivre Dieu remplace leur foi vague. Au cours de ce stade, les gens apprennent progressivement à connaître leurs idées fausses au sujet de Dieu et leurs poursuites et leurs façons de croire erronées. Ils commencent à être avides de la vérité, être avides d’expérimenter le jugement, le châtiment et la discipline de Dieu, être avides d’un changement dans leur tempérament. Ils abandonnent progressivement toutes sortes de conceptions et d’imaginations sur Dieu pendant ce stade ; en même temps ils changent et rectifient leur connaissance incorrecte de Dieu et obtiennent une connaissance fondamentale correcte de Dieu. Bien qu’une partie de la connaissance que les gens possèdent à ce stade ne soit pas trop spécifique ou précise, au moins ils commencent progressivement à abandonner leurs conceptions, leurs connaissances erronées et leurs malentendus sur Dieu ; ils ne maintiennent plus leurs propres conceptions et imaginations au sujet de Dieu. Ils commencent à apprendre à abandonner, abandonner les choses trouvées dans leurs propres conceptions, qui viennent de leur connaissance et de Satan ; ils commencent à vouloir se soumettre à des choses correctes et positives, même à des choses qui viennent des paroles de Dieu et qui se conforment à la vérité. Ils commencent aussi à tenter d’expérimenter les paroles de Dieu, à connaître personnellement et à exécuter Ses paroles, à accepter Ses paroles comme les principes de leurs actions et comme la base de changement de leur tempérament. Pendant cette période, les gens acceptent inconsciemment le jugement et le châtiment de Dieu, acceptent inconsciemment les paroles de Dieu comme leur vie. Alors qu’ils acceptent le jugement, le châtiment de Dieu et acceptent les paroles de Dieu, ils deviennent de plus en plus conscients et capables de sentir que le Dieu en qui ils croient dans leur cœur existe réellement. Dans les paroles de Dieu, leurs expériences et leurs vies, ils sentent de plus en plus que Dieu a toujours présidé au destin de l’homme, conduit l’homme et approvisionné l’homme. Par leur association avec Dieu, ils confirment progressivement l’existence de Dieu. Par conséquent, avant qu’ils ne le réalisent, ils ont déjà approuvé inconsciemment l’œuvre de Dieu et fermement cru en elle, et ont approuvé les paroles de Dieu. Une fois que les gens approuvent les paroles de Dieu et approuvent l’œuvre de Dieu, ils se nient sans cesse, nient leurs propres conceptions, nient leur propre connaissance, nient leurs propres imaginations et cherchent en même temps sans cesse ce qu’est la vérité et ce qu’est la volonté de Dieu. La connaissance que les gens ont de Dieu est assez superficielle pendant cette période de développement ; ils sont même incapables d’élaborer clairement cette connaissance en utilisant des mots ni ne peuvent l’élaborer spécifiquement ; ils n’ont qu’une compréhension perceptive ; cependant, juxtaposées aux trois stades précédents, les vies immatures des personnes de cette période ont déjà été abreuvées et ont reçu l’approvisionnement des paroles de Dieu, et elles ont déjà commencé à germer. C’est comme une graine enterrée dans le sol ; après obtention de l’humidité et des nutriments, elle perce le sol ; sa germination représente la naissance d’une nouvelle vie. Cette naissance d’une nouvelle vie permet d’entrevoir les signes de la vie. Grâce à la vie, les gens vont ainsi grandir. Par conséquent, sur ces fondations — se frayant graduellement un chemin sur la bonne voie de la croyance en Dieu, abandonnant leurs propres conceptions, obtenant la direction de Dieu — la vie des gens croîtra inévitablement pas à pas. Sur quelle base cette croissance est-elle mesurée ? Elle est mesurée en fonction de leur expérience avec les paroles de Dieu et de leur véritable compréhension du tempérament juste de Dieu. Bien qu’elles trouvent très difficile d’utiliser leurs propres mots pour décrire avec précision leur connaissance de Dieu et de Son essence pendant cette période de croissance, ce groupe de personnes n’est plus subjectivement disposé à poursuivre le plaisir par la jouissance de la grâce de Dieu, ou à poursuivre leur but derrière leur foi en Dieu, qui est d’obtenir Sa grâce. Au lieu de cela, elles sont prêtes à chercher à vivre selon la parole de Dieu, à devenir un sujet du salut de Dieu. De plus, elles possèdent la confiance et sont prêtes à accepter le jugement et le châtiment de Dieu. C’est le signe d’une personne dans le stade de croissance.

Bien que les personnes à ce stade aient une certaine connaissance du tempérament juste de Dieu, cette connaissance est très floue et indistincte. Bien qu’elles ne puissent l’expliquer clairement, elles sentent qu’elles ont déjà gagné quelque chose intérieurement, car elles ont acquis une certaine connaissance et compréhension du tempérament juste de Dieu par le châtiment et le jugement de Dieu ; cependant, tout est plutôt superficiel et est encore à un stade élémentaire. Ce groupe de personnes a un point de vue concret avec lequel elles traitent la grâce de Dieu. Ce point de vue s’exprime dans les changements d’objectifs qu’elles poursuivent et dans la manière dont elles les poursuivent. Elles ont déjà vu, dans les paroles et l’œuvre de Dieu, dans toutes sortes de Ses exigences pour l’homme et dans Ses révélations de l’homme, que si elles ne poursuivent toujours pas la vérité, si elles ne poursuivent toujours pas l’entrée dans la réalité, si elles ne cherchent toujours pas à satisfaire et à connaître Dieu en faisant l’expérience de Ses paroles, elles perdront la signification de croire en Dieu. Elles voient que peu importe combien elles jouissent de la grâce de Dieu, elles ne peuvent pas changer leur tempérament, satisfaire Dieu ou connaître Dieu, et que si les personnes vivent continuellement dans la grâce de Dieu, elles n’obtiendront jamais la croissance ni la vie ou ne pourront jamais recevoir le salut. En résumé, si une personne ne peut pas réellement expérimenter les paroles de Dieu et ne peut pas connaître Dieu à travers Ses paroles, elle restera éternellement au stade du bébé et ne fera jamais un seul pas en avant dans la croissance de sa vie. Si tu existes éternellement au stade d’un bébé, si tu n’entres jamais dans la réalité de la parole de Dieu, si tu n’as jamais la parole de Dieu comme ta vie, si tu ne possèdes jamais la vraie croyance et la vraie connaissance de Dieu, y a-t-il une possibilité que tu sois rendu complet par Dieu ? Par conséquent, quiconque entre dans la réalité de la parole de Dieu, quiconque accepte la parole de Dieu comme sa vie, quiconque commence à accepter le châtiment et le jugement de Dieu, quiconque dont le tempérament corrompu commence à changer et quiconque a un cœur qui est avide de la vérité, a un désir de connaître Dieu, a un désir d’accepter le salut de Dieu, ces personnes sont celles qui possèdent vraiment la vie. C’est vraiment le quatrième type de personnes, celui de l’enfant qui mûrit, les personnes au stade de l’enfance.

Le cinquième type est le stade de la vie adulte, ou le stade adulte.

Après avoir vécu le stade hésitant de l’enfance, ce stade de croissance qui est plein de retournements répétés, la vie des personnes s’est déjà stabilisée, leurs pas vers l’avant ne s’arrêtent plus et personne ne peut les gêner. Bien que le chemin à parcourir soit encore rugueux et accidenté, elles ne sont plus faibles ni craintives ; elles n’avancent plus en tâtonnant ni ne perdent leurs repères. Leurs fondements sont enracinés profondément dans l’expérience réelle de la parole de Dieu. Leur cœur a été attiré par la dignité et la grandeur de Dieu. Elles sont avides de suivre les traces de Dieu, de connaître l’essence de Dieu, de connaître Dieu dans Sa totalité.

Les personnes à ce stade savent déjà clairement en qui elles croient et elles connaissent clairement la raison pour laquelle elles devraient croire en Dieu et la signification de leur vie respective ; elles savent aussi clairement que tout ce que Dieu exprime est la vérité. Dans leurs nombreuses années d’expérience, elles se rendent compte que, sans le jugement et le châtiment de Dieu, on ne pourra jamais satisfaire ou connaître Dieu, et on ne pourra jamais vraiment se présenter devant Dieu. Dans le cœur respectif de ces personnes, il y a un profond désir d’être éprouvées par Dieu, afin de voir le tempérament juste de Dieu durant les épreuves, d’atteindre un amour plus pur et, en même temps, d’être capable de mieux comprendre et connaître Dieu. Celles qui appartiennent à ce stade ont déjà entièrement fait leurs adieux au stade du bébé, le stade de jouir de la grâce de Dieu et de manger du pain et d’être rassasié. Elles ne placent plus d’espoirs extravagants à faire en sorte que Dieu les tolère et leur montre de la miséricorde ; plutôt, elles ont confiance de recevoir le châtiment et le jugement incessants de Dieu et en conservent l’espérance afin de se séparer de leur tempérament corrompu et de satisfaire Dieu. Leur connaissance de Dieu, leurs poursuites ou les buts ultimes de leurs poursuites, ces choses sont toutes très claires dans leur cœur. Par conséquent, les personnes à l’âge adulte ont déjà complètement fait leurs adieux au stade de la foi vague, au stade où elles comptent sur la grâce pour le salut, au stade de la vie immature qui ne peut résister aux épreuves, au stade qui manque de précision, au stade de tâtonnement, au stade de n’avoir souvent aucun chemin à prendre, à la période instable d’alternance entre la chaleur et le froid soudains, et au stade où l’on suit Dieu les yeux voilés. Ce genre de personnes reçoivent fréquemment l’éclairage et l’illumination de Dieu et s’engagent fréquemment dans une véritable association et une véritable communication avec Dieu. On peut dire que les personnes vivant à ce stade ont déjà saisi une partie de la volonté de Dieu ; elles sont capables de trouver les principes de la vérité dans tout ce qu’elles font ; elles savent comment satisfaire le désir de Dieu. De plus, elles ont aussi trouvé le chemin pour connaître Dieu et ont commencé à témoigner de leur connaissance de Dieu. Au cours du processus de croissance graduelle, elles ont une compréhension et une connaissance graduelles de la volonté de Dieu, de la volonté de Dieu en créant l’humanité, de la volonté de Dieu en gérant l’humanité ; en outre, graduellement elles ont aussi une compréhension et une connaissance du tempérament juste de Dieu en termes d’essence. Aucune conception ou imagination humaine ne peut remplacer cette connaissance. Bien que l’on ne puisse pas dire qu’au cinquième stade la vie d’une personne soit complètement mûre ou appeler cette personne juste ou intègre, ce genre de personne a déjà fait un pas vers le stade de la maturité dans la vie ; cette personne est déjà capable de se présenter devant Dieu, de se tenir face à la Parole de Dieu et face à face avec Dieu. Parce que ce type de personnes ont expérimenté tellement de la parole de Dieu, expérimenté d’innombrables épreuves et expérimenté d’innombrables occasions de discipline, de jugement et de châtiment de la part de Dieu, leur soumission à Dieu n’est pas relative, mais absolue. Leur connaissance de Dieu est passée du subconscient à une connaissance claire et précise, de superficielle à profonde, de floue et brumeuse à méticuleuse et tangible, et elles sont passées d’un tâtonnement inlassable et d’une recherche passive à une connaissance sans effort et à un témoignage proactif. On peut dire que les personnes à ce stade ont possédé la réalité de la vérité de la parole de Dieu, qu’elles ont emprunté un chemin vers la perfection comme celui de Pierre. C’est le cinquième type de personnes, celles qui vivent dans un état de maturité, le stade adulte.

Le 30 octobre 2014

00:00
00:00

0résultats de recherche