Paroles sur l’accomplissement d’un devoir (Extrait 32)

Beaucoup de gens accomplissent leurs devoirs de manière superficielle, sans jamais les prendre au sérieux, comme s’ils travaillaient pour des non-croyants. Ils font les choses d’une manière sommaire, superficielle, indifférente et négligente, comme si tout n’était que plaisanteries. Pourquoi ? Ce sont des non-croyants qui rendent service, des incrédules qui accomplissent des devoirs. Ces personnes sont particulièrement malicieuses ; elles sont dissolues et débridées, et elles ne sont pas différentes des non-croyants. Quand elles font des choses pour elles-mêmes, elles ne sont certainement pas superficielles. Alors pourquoi ne sont-elles pas du tout sérieuses et diligentes quand il s’agit d’accomplir leurs devoirs ? Quoi qu’elles fassent, quel que soit le devoir qu’elles accomplissent, il y a chez elles une nature joueuse et espiègle. Ces personnes sont toujours superficielles, il y a une forme de malhonnêteté chez elles. De telles personnes ont-elles de l’humanité ? Elles n’en ont certainement pas, et elles n’ont pas non plus le moindre degré de conscience et de raison. Comme des ânes ou des chevaux sauvages, elles ont besoin d’être constamment gérées et supervisées. Elles trompent et dupent la maison de Dieu. Cela signifie-t-il qu’elles possèdent la moindre croyance sincère en Lui ? Se dépensent-elles pour Lui ? Il est clair qu’elles ne sont pas à la hauteur et ne sont pas qualifiées pour rendre service. Si de telles personnes étaient employées par quelqu’un d’autre, elles seraient renvoyées en seulement quelques jours. Dans la maison de Dieu, il est parfaitement exact de dire que ce sont des exécutants et des employés, et ils ne peuvent qu’être éliminés. Beaucoup de gens sont régulièrement superficiels quand ils accomplissent leurs devoirs. Lorsqu’ils doivent être émondés, ils refusent toujours d’accepter la vérité, ils défendent avec entêtement leur point de vue et se plaignent même que la maison de Dieu se montre injuste envers eux, qu’elle manque de miséricorde et de tolérance. N’est-ce pas déraisonnable ? Pour le dire de manière plus objective, il s’agit là d’un tempérament arrogant et ces personnes manquent complètement de conscience et de raison. Ceux qui croient réellement en Dieu doivent au moins être capables d’accepter la vérité et de faire les choses sans violer conscience et raison. Ceux qui sont incapables d’accepter d’être émondés, ou de s’y soumettre, sont trop arrogants, présomptueux et tout simplement déraisonnables. Il n’est pas exagéré de les appeler des bêtes, car ils sont profondément indifférents à tout ce qu’ils font. Ils font les choses exactement comme il leur plaît sans la moindre prise en compte des conséquences ; si un problème survient, cela leur est égal. Ce genre de personne n’est pas qualifiée pour rendre service. Parce que ces gens traitent leurs devoirs ainsi, les autres ne supportent pas de les regarder et ils n’ont pas confiance en eux. Est-ce que Dieu peut alors avoir confiance en eux ? Puisqu’ils n’atteignent même pas ce standard minimum, ils ne sont pas qualifiés pour rendre service et ne peuvent qu’être éliminés. Jusqu’à quel point certaines personnes peuvent-elles pousser l’arrogance ? Elles pensent toujours qu’elles peuvent tout faire ; peu importe ce qui a été arrangé pour elles, elles disent : « C’est facile ; ce n’est rien. Je peux le faire. Je n’ai besoin de personne pour échanger avec moi au sujet des vérités-principes. Je peux me surveiller moi-même. » Parce qu’elles ont toujours ce genre d’attitude, les dirigeants comme les ouvriers ne supportent pas de regarder ces personnes et ils manquent de confiance dans les choses qu’elles font. Ces personnes ne sont-elles pas arrogantes et présomptueuses ? Si quelqu’un est trop arrogant et présomptueux, il a un comportement honteux, et s’il n’y a pas de changement, il n’accomplira jamais ses devoirs de manière adéquate. Quelle attitude devrait-on avoir quand on accomplit ses devoirs ? Au minimum, on devrait avoir une attitude responsable. Peu importe les difficultés et les problèmes qui surviennent, on devrait chercher les vérités-principes, comprendre les standards requis par la maison de Dieu et savoir quels résultats on est censé obtenir en accomplissant ses devoirs. Si on peut saisir ces trois choses, on peut facilement accomplir correctement ses devoirs. Quels que soient les devoirs qu’on accomplit, si l’on commence par comprendre les principes, comprendre les exigences de la maison de Dieu et savoir quel résultat on doit obtenir, n’a-t-on pas un chemin tracé pour accomplir ses devoirs ? Ainsi, l’attitude que l’on a pour accomplir ses devoirs est très importante. Ceux qui n’aiment pas la vérité accomplissent leurs devoirs de manière superficielle ; ils n’ont pas l’attitude correcte, ils ne cherchent jamais les vérités-principes et ils ne pensent pas aux exigences de la maison de Dieu ni aux résultats qu’ils doivent obtenir. Comment peuvent-ils accomplir leurs devoirs correctement ? Si tu crois sincèrement en Dieu, lorsque tu te montres superficiel, tu dois prier Dieu, réfléchir sur toi-même et te connaître. Tu dois te rebeller contre tes tempéraments corrompus, travailler dur sur les vérités-principes et t’efforcer d’atteindre les standards que Dieu exige. En accomplissant ton devoir ainsi, tu satisferas progressivement aux exigences de la maison de Dieu. La vérité est qu’il n’est pas très difficile d’accomplir son devoir correctement. Il s’agit juste d’avoir conscience et raison, d’être droit et diligent. Il y a beaucoup de non-croyants qui travaillent sérieusement et réussissent en conséquence. Ils ne savent rien des vérités-principes, alors comment peuvent-ils faire aussi bien ? C’est parce qu’ils sont réfléchis et diligents, si bien qu’ils peuvent travailler sérieusement, et être méticuleux, et de cette manière, ils font avancer les choses facilement. Aucun des devoirs de la maison de Dieu n’est très difficile. Tant que tu y mets tout ton cœur et que tu fais de ton mieux, tu peux faire du bon travail. Si tu n’es pas droit et que tu n’es pas diligent dans tout ce que tu fais, que tu essayes toujours de t’épargner des ennuis, que tu es toujours superficiel et que tu t’embrouilles dans tout, que tu n’accomplis pas bien ton devoir, que tu fais du gâchis et qu’en conséquence, tu nuis à la maison de Dieu, cela veut dire que tu fais le mal, et cela deviendra une transgression que Dieu détestera. Pendant les moments clés de la diffusion de l’Évangile, si tu n’obtiens pas de bons résultats dans ton devoir et que tu ne joues pas un rôle positif, ou si tu causes des interruptions et des perturbations, naturellement tu seras détesté par Dieu, tu seras éliminé et tu perdras ta chance de salut. Ce sera un regret éternel pour toi ! Que Dieu t’exalte pour avoir fait ton devoir, c’est là ta seule chance de salut. Si tu es irresponsable, que tu traites la chose avec légèreté et que tu es superficiel, c’est l’attitude avec laquelle tu traites la vérité et Dieu. Si tu n’es pas le moins du monde sincère ou soumis, comment peux-tu obtenir le salut de Dieu ? Le temps est très précieux en ce moment : chaque jour et chaque seconde sont cruciaux. Si tu ne cherches pas la vérité, si tu ne te concentres pas sur l’entrée dans la vie, et que tu es superficiel et trompes Dieu dans ton devoir, c’est vraiment déraisonnable et dangereux ! Dès que tu seras détesté et éliminé par Dieu, le Saint-Esprit n’œuvrera plus en toi, et à partir de là il n’y a plus de retour en arrière possible. Parfois, ce que fait une personne en l’espace d’une seule minute peut gâcher sa vie. Parfois, à cause d’un seul mot qui offense le tempérament de Dieu, une personne est révélée et éliminée. N’est-ce pas quelque chose qui peut se produire en seulement quelques minutes ? C’est comme certaines personnes qui, même si elles accomplissent leurs devoirs, agissent constamment de manière irresponsable, se comportent de manière irréfléchie et agissent sans la moindre retenue. Elles sont, au fond, des non-croyants et des incrédules, et quoi qu’elles fassent, elles gâchent tout. Non seulement de telles personnes causent des pertes à la maison de Dieu, mais elles perdent aussi leur chance de salut. Ainsi, leurs qualifications pour accomplir leurs devoirs sont révoquées. Cela signifie qu’elles ont été révélées et éliminées, ce qui est une triste affaire. Certaines d’entre elles veulent se repentir, mais pensez-vous qu’elles en auront l’occasion ? Une fois qu’elles auront été éliminées, elles auront perdu cette occasion. Une fois abandonnées par Dieu, il leur sera presque impossible de se racheter.

Quel genre de personne Dieu sauve-t-Il ? On pourrait dire qu’il s’agit toujours de ceux qui ont une conscience et une raison et peuvent accepter la vérité, car seuls ceux qui ont une conscience et une raison sont capables d’accepter et de chérir la vérité, et tant qu’ils comprennent la vérité, ils peuvent la pratiquer. Les gens qui sont sans conscience et déraisonnables sont ceux qui manquent d’humanité : en langage familier, on dit qu’ils manquent de vertu. Quelle est la nature du manque de vertu ? C’est une nature sans humanité, indigne d’être appelée humaine. Comme le dit le proverbe, une personne peut manquer de tout sauf de vertu : elle n’est alors plus humaine, mais plutôt une bête à forme humaine. Regardez ces démons et ces rois diaboliques qui ne font que résister à Dieu et nuire à Ses élus. Ne manquent-ils pas de vertu ? Si : ils en manquent vraiment. Les personnes qui font trop de choses qui manquent de vertu devront indubitablement faire face à la rétribution. Ceux qui manquent de vertu n’ont pas d’humanité ; comment peuvent-ils accomplir correctement leurs devoirs ? Ils ne sont pas dignes d’accomplir des devoirs parce que ce sont des bêtes. Ceux qui manquent de vertu n’accomplissent correctement aucun devoir. De telles personnes ne sont pas dignes d’être appelées des humains. Ce sont des bêtes, des bêtes à forme humaine. Seuls ceux qui sont dotés de conscience et de raison peuvent gérer les affaires humaines, rester fidèles à leur parole, être dignes de confiance et qualifiés d’« hommes droits ». Le terme « homme droit » n’est pas employé dans la maison de Dieu. Au lieu de cela, la maison de Dieu exige des gens qu’ils soient honnêtes, car c’est là la vérité. Il n’y a que les gens honnêtes qui sont dignes de confiance, qui ont une conscience et une raison, et qui sont dignes d’être appelés humains. Si l’on peut accepter la vérité tout en accomplissant ses devoirs et qu’on peut agir selon les principes et accomplir ses devoirs de manière adéquate, alors on est réellement honnête et on est, en effet, digne de confiance. Et ceux qui peuvent obtenir le salut de Dieu sont des gens honnêtes. Être une personne honnête qui soit digne de confiance ne tient pas à tes aptitudes ou à ton apparence, et encore moins à ton calibre, tes compétences ou tes dons. Tant que tu acceptes la vérité, que tu agis de manière responsable, que tu as une conscience et une raison et que tu peux te soumettre à Dieu, cela suffit. Quelles que soient ses capacités, ce qui est vraiment important, c’est le fait que l’on soit ou non doté de vertu. Dès que l’on est dépourvu de vertu, on ne peut plus être considéré comme humain, mais plutôt comme une bête. Ceux qui sont éliminés de la maison de Dieu le sont à cause de leur absence d’humanité et de vertu. De ce fait, les gens qui croient en Dieu doivent être capables d’accepter la vérité, ils doivent être honnêtes, à minima posséder conscience et raison, être capables d’accomplir leurs devoirs correctement et de remplir la commission de Dieu. Seuls ces personnes peuvent obtenir le salut de Dieu ; ce sont ceux qui croient sincèrement en Dieu et qui se dépensent sincèrement pour Lui. Voilà les gens que Dieu sauve.

Examinez-vous régulièrement votre comportement et vos intentions tandis que vous agissez et accomplissez vos devoirs ? (Rarement.) Si vous vous examinez rarement, êtes-vous à même de reconnaître vos tempéraments corrompus ? Pouvez-vous comprendre votre réel état ? Si vous révélez effectivement des tempéraments corrompus, quelles seront les conséquences ? Vous devez être très clairs sur tout cela. Si l’on ne s’examine pas soi-même, et que l’on agit constamment de manière superficielle et sans le moindre principe, on commettra alors beaucoup de mal, et l’on sera révélé et éliminé. N’est-ce pas une conséquence grave ? Pour résoudre ce problème, il faut s’examiner soi-même. Dites-Moi : sachant que la corruption humaine est profonde, est-il acceptable de ne réfléchir que rarement sur soi-même ? Peut-on accomplir ses devoirs correctement sans chercher la vérité pour résoudre ses tempéraments corrompus ? Si les tempéraments corrompus ne sont pas résolus, il est facile de mal faire les choses, de violer les principes et même de faire le mal. Si vous ne vous examinez jamais, cela est problématique – vous n’êtes pas différents d’un non-croyant. Beaucoup de gens ne sont-ils pas éliminés simplement pour cette raison ? Lorsqu’on poursuit la vérité, comment doit-on procéder pour l’atteindre ? Ce qui est important, c’est de s’examiner fréquemment pendant qu’on accomplit son devoir, de se demander si l’on a violé les principes et révélé de la corruption, et si l’on a des intentions incorrectes. Si vous réfléchissiez sur vous-mêmes en fonction des paroles de Dieu et que vous voyez la manière dont elles s’appliquent à vous, il vous sera facile de vous connaître. Si vous réfléchissez sur vous-mêmes de cette manière, vous allez peu à peu résoudre vos tempéraments corrompus et résoudre aisément vos idées mauvaises ainsi que vos intentions et motivations nocives. Si vous n’examinez qu’après que quelque chose s’est mal passé, ou qu’après avoir commis une erreur, c’est un peu trop tard. Les conséquences sont déjà là et cela constitue une transgression. Si vous faites trop le mal et que vous ne vous examinez vous-mêmes que lorsque vous avez été éliminés, il sera trop tard et tout ce que vous pourrez faire, c’est pleurer et grincer des dents. Ceux qui croient réellement en Dieu peuvent accomplir leurs devoirs ; c’est une exaltation et une bénédiction de Dieu, et c’est une opportunité que vous devriez chérir. De ce fait, il est d’autant plus important de réfléchir souvent sur vous-mêmes pendant que vous accomplissez vos devoirs. On doit examiner souvent, en examinant toutes choses. On doit examiner ses intentions et son état, regardant si l’on vit devant Dieu, si les intentions qui se cachent derrière ses actions sont bonnes, et si sa motivation et la source de ses actions peuvent résister à l’inspection de Dieu et si elles ont été soumises à Son examen. Parfois, les gens ont l’impression que chercher la vérité lorsqu’ils font face à des difficultés dans l’accomplissement de leurs devoirs est quelque chose de contraignant. Ils se disent : « Ça ira. C’est suffisant. » Cela reflète l’attitude d’une personne face à des problèmes ainsi que sa mentalité envers ses devoirs. Cette mentalité est une sorte d’état. Quel est cet état ? N’est-ce pas aborder ses devoirs sans le sens des responsabilités, une sorte d’attitude superficielle ? (Si.) Étant donné l’existence d’un problème aussi grave, il est très dangereux de ne pas s’examiner soi-même. Certaines personnes sont indifférentes à cet état. Elles se disent : « C’est normal d’être un peu superficiel. Les gens sont comme ça, c’est tout. Quel est le problème ? » Ces gens-là ne sont-ils pas confus ? N’est-ce pas trop dangereux de voir les choses de cette manière ? Regardez ceux qui sont éliminés. N’accomplissent-ils pas toujours leurs devoirs de manière superficielle ? C’est ce qui arrive lorsqu’on est superficiel. Un jour ou l’autre, les personnes qui sont facilement superficielles vont se ruiner elles-mêmes, et elles refusent de changer leurs habitudes jusqu’à ce qu’elles se trouvent aux portes de la mort. Le fait d’accomplir ses devoirs de manière superficielle est un problème grave, et si vous ne pouvez pas réfléchir correctement sur vous-mêmes et chercher la vérité pour résoudre les problèmes, c’est en effet très dangereux : vous pourriez être éliminés à tout instant. Si un problème aussi grave existe et que vous ne vous examinez toujours pas et que vous ne cherchez pas la vérité pour le résoudre, vous allez vous faire du mal et vous ruiner, et quand viendra le jour où vous serez éliminés et que vous commencerez à pleurer et à grincer des dents, il sera trop tard.

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contactez-nous par WhatsApp