« L’essence de la chair habitée par Dieu » | Extrait 101

Avant que Jésus n'accomplisse l'œuvre, Il a simplement vécu dans Son humanité normale. Personne ne pouvait dire qu'Il était Dieu, personne n'a découvert qu'Il était le Dieu incarné ; les gens Le connaissaient comme un homme tout à fait ordinaire. Son humanité tout à fait ordinaire et normale était la preuve que Dieu était incarné dans la chair et que l'ère de la Grâce était l'ère de l'œuvre du Dieu incarné, et non l'ère de l'œuvre de l'Esprit. Il était la preuve que l'Esprit de Dieu a été réalisé complètement dans la chair, qu'à l'ère de l'incarnation de Dieu Sa chair accomplirait toute l'œuvre de l'Esprit. Le Christ avec l'humanité normale est une chair dans laquelle l'Esprit se réalise, possédant l'humanité normale, la raison normale et la pensée humaine. « Être réalisé » signifie que Dieu devient homme, l'Esprit devient chair ; pour le dire clairement, c'est quand Dieu Lui-même habite une chair avec une humanité normale, et par la chair de l'humanité normale exprime Son œuvre divine – c'est ce que signifie être réalisé, et qui signifie aussi être incarné. Au cours de Sa première incarnation, Il était nécessaire que Dieu guérisse les malades et chasse les démons parce que Son œuvre consistait à racheter. Afin de racheter la race humaine entière, Il se devait d'être compatissant et de pardonner. Le travail qu'Il a accompli avant qu'Il ne soit crucifié consistait à guérir les malades et à chasser les démons, ce qui présageait le salut de l'homme du péché et de la saleté. Parce que c'était l'ère de la Grâce, il était nécessaire pour Lui de guérir les malades, montrant ainsi des signes et des merveilles, qui étaient représentatifs de la grâce dans cette ère ; car l'ère de la Grâce était centrée autour du don de la grâce, symbolisée par la paix, la joie et les bénédictions matérielles, tous les signes de la foi des gens en Jésus. C'est-à-dire, guérir les malades, chasser les démons et donner la grâce étaient des capacités instinctives de la chair de Jésus à l'ère de la Grâce, elles étaient l'œuvre de l'Esprit réalisée dans la chair. Mais alors qu'Il accomplissait une telle œuvre, Il vivait dans la chair, Il n'a pas transcendé la chair. Quels que soient les actes de guérison qu'Il accomplissait, Il possédait toujours une humanité normale, vivait encore une vie humaine normale. La raison pour laquelle Je dis qu'au cours de l'ère de l'incarnation de Dieu, la chair a accompli toute l'œuvre de l'Esprit, c'est que, peu importe ce qu'Il a accompli, Il l'a fait dans la chair. Mais à cause de Son œuvre, les gens ne considéraient pas Sa chair comme ayant une essence complètement corporelle, car cette chair pouvait faire des merveilles, et à certains moments spéciaux pouvait faire des choses qui transcendaient la chair. Bien sûr, tous ces événements se sont produits après qu'Il ait commencé Son ministère, comme lorsqu'Il avait été mis à l'épreuve pendant quarante jours ou transfiguré sur la montagne. Ainsi avec Jésus, le sens de l'incarnation de Dieu n'a pas été accompli, mais seulement partiellement accompli. La vie qu'Il a vécue dans la chair avant de commencer Son œuvre était tout à fait normale à tous égards. Après avoir commencé Son œuvre, Il n'a conservé que l'enveloppe extérieure de Sa chair. Parce que Son œuvre était une expression de la divinité, elle dépassait les fonctions normales de la chair. Après tout, la chair incarnée de Dieu était différente de celles des humains faits de chair et de sang. Bien sûr, dans Sa vie quotidienne, Il avait besoin de nourriture, de vêtements, de sommeil et d'un abri comme tout le monde, Il éprouvait tous les besoins normaux, raisonnait et pensait comme un être humain normal. Les gens Le considéraient encore comme un homme normal, sauf que l'œuvre qu'Il accomplissait était surhumaine. En fait, peu importe ce qu'Il a fait, Il a vécu dans une humanité ordinaire et normale, et dans la mesure où Il a accompli l'œuvre Son raisonnement était particulièrement normal, Ses pensées particulièrement lucides, plus que celles de tout autre homme normal. Il était nécessaire pour le Dieu incarné de penser et de raisonner de cette manière, car l'œuvre divine devait être exprimée par une chair dont le raisonnement était très normal et dont les pensées étaient très lucides – c'est seulement de cette manière que Sa chair pouvait exprimer l'œuvre divine. Tout au long des trente-trois ans et demi que Jésus a passés sur la terre, Il a conservé Son humanité normale, mais à cause de Son travail pendant Son ministère de trois ans et demi, les gens pensaient qu'Il était très transcendant, qu'Il était beaucoup plus surnaturel qu'avant. En réalité, l'humanité normale de Jésus est restée inchangée avant et après qu'Il ait commencé Son ministère ; Son humanité était la même partout, mais à cause de la différence d'avant et d'après le début de Son ministère, deux points de vue différents ont émergé concernant Sa chair. Peu importe ce que les gens pensaient, Dieu incarné a conservé Son humanité originale et normale tout le temps, car depuis que Dieu s'est incarné, Il a vécu dans la chair, la chair qui avait une humanité normale. Indépendamment du fait qu'Il accomplissait Son ministère ou pas, l'humanité normale de Sa chair ne pouvait être effacée, car l'humanité est l'essence fondamentale de la chair. Avant que Jésus n'accomplisse Son ministère, Sa chair est restée tout à fait normale, s'engageant dans toutes les activités humaines ordinaires ; Il ne paraissait pas du tout surnaturel, ne montrait aucun signe miraculeux. À cette époque, Il était simplement un homme très commun qui adorait Dieu, bien que Sa quête fût plus honnête, plus sincère que celle de toute autre personne. C'est ainsi que se manifeste toute Son humanité normale. Parce qu'Il n'a fait aucun travail avant d'assumer Son ministère, personne ne connaissait Son identité, personne ne pouvait dire que Sa chair était différente de toutes les autres, car Il n'a pas fait un seul miracle, n'a pas touché au travail de Dieu Lui-même. Cependant, après avoir commencé à accomplir Son ministère, Il a conservé l'enveloppe extérieure de l'humanité normale et continuait de vivre avec la raison humaine normale, mais parce qu'Il avait commencé à accomplir l'œuvre de Dieu Lui-même, assumer le ministère de Christ et faire le travail que les mortels, les êtres humains de chair et d'os ne pouvaient faire, les gens pensaient qu'Il n'avait pas l'humanité normale et n'était pas une chair complètement normale mais une chair incomplète. À cause de l'œuvre qu'Il a accomplie, les gens ont dit qu'Il était un Dieu dans la chair qui n'avait pas d'humanité normale. C'est une interprétation erronée, car les gens n'ont pas saisi la signification de l'incarnation de Dieu. Ce malentendu résultait du fait que l'œuvre exprimée par Dieu dans la chair était l'œuvre divine, exprimée dans une chair qui avait une humanité normale. Dieu était revêtu de chair, Il habitait dans la chair, et Son œuvre dans Son humanité voilait la normalité de Son humanité. Pour cette raison, les gens croyaient que Dieu n'avait pas d'humanité.

Extrait de « L'essence de la chair habitée par Dieu »

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe