En quoi consiste la poursuite de la vérité (12) Partie 3

Maintenant que nous avons disséqué le dicton « Pliez-vous à une tâche et efforcez-vous de faire de votre mieux jusqu’au jour de votre mort » et que nous avons beaucoup échangé dessus, comprenez-vous tout ce qui a été dit ? (Oui.) En résumé, nous pouvons maintenant être certains que ce dicton n’est pas positif et n’a aucune signification positive ou pratique. Alors, quel genre d’effet cela a-t-il sur les gens ? Ce dicton n’est-il pas mortel ? N’exige-t-il pas la vie des gens ? N’est-il pas approprié de le qualifier de « dicton mortel » ? (Si.) Le fait est qu’il t’enlève ta vie. Il utilise des paroles agréables pour te faire sentir à quel point il est formidable et glorieux de pouvoir passer ta vie à te plier à une tâche et à t’efforcer de faire de ton mieux jusqu’au jour de ta mort, et quelle personne au grand cœur cela fait de toi. Avoir un si grand cœur signifie que tu n’as plus de place pour les pensées qui concernent le bois de chauffage, le riz, l’huile, le sel, la sauce soja, le vinaigre, le thé et autres signes extérieurs de la vie domestique, ou même de prendre soin de ta femme et de tes enfants ou d’avoir envie d’un lit chaud. Comment peut-il être acceptable pour une personne au grand cœur de se passer de quelques choses particulières ? Est-ce trop banal pour toi de n’avoir de place dans ton cœur que pour des choses comme le bois de chauffage, le riz, l’huile, le sel, la sauce soja, le vinaigre, le thé ? Tu dois y faire de la place pour des choses que la personne moyenne ne peut pas y mettre, comme la nation, les grandes entreprises de ta terre natale, le destin de l’humanité, etc. C’est « lorsque le Ciel est sur le point de confier une grande responsabilité à une personne ». Une fois que les gens auront ce genre d’idée, ils aspireront encore plus à se plier à une tâche et s’efforcer de faire de leur mieux jusqu’au jour de leur mort, en utilisant ce dicton sur la conduite morale pour se stimuler constamment et en pensant : « Je dois me plier à la tâche de servir le destin de ma terre natale et de l’humanité et m’efforcer de faire de mon mieux jusqu’au jour de ma mort, c’est mon effort et mon aspiration de toute une vie. » Mais il s’avère qu’ils ne sont pas capables d’assumer la grande cause de leur terre natale et de leur nation et qu’ils deviennent si fatigués qu’ils vomissent du sang : en se pliant à la tâche et s’efforçant de faire de leur mieux jusqu’au jour de leur mort. De telles personnes ne savent pas comment les gens devraient vivre, ni ce qu’est l’humanité, ni ce que sont les sentiments humains, ni ce qu’est l’amour, ni ce qu’est la haine, et ils pleurent même si fort en s’inquiétant pour le pays et le peuple qu’ils sont à court de larmes et jusqu’à leur dernier souffle, ils ne peuvent toujours pas abandonner la grande entreprise de leur terre natale et de leur nation. « Se plier à une tâche et s’efforcer de faire de son mieux jusqu’au jour de sa mort », n’est-ce pas un dicton fatal qui exige la vie des gens ? Ces gens ne meurent-ils pas d’une mort pitoyable ? (Si.) Même au moment de leur mort, ces gens refusent d’abandonner leurs pensées et leurs idéaux creux, et à la fin ils meurent avec des griefs et de la haine en eux. Pourquoi est-ce que Je dis qu’ils meurent avec des griefs et de la haine en eux ? Parce qu’ils ne peuvent pas abandonner la nation, leur terre natale, le sort de l’humanité et la mission qui leur a été confiée par les gouvernants. Ils pensent : « Hélas, ma vie est trop courte. Si seulement je pouvais vivre quelques milliers d’années de plus, je verrais où se dirige l’avenir de l’humanité. » Ils passent leur vie à garder dans leur cœur tout ce qui existe sous le ciel, et à la fin ils ne peuvent toujours pas l’abandonner. Même au moment de leur mort, ils ne savent pas quelle est leur propre identité, ni ce qu’ils doivent faire ou ne pas faire. Le fait est que ce sont des gens ordinaires et qu’ils devraient mener la vie de gens ordinaires, mais qu’ils ont accepté le fourvoiement de Satan et le poison de la culture traditionnelle et se considèrent comme les sauveurs du monde. N’est-ce pas pitoyable ? (Si.) C’est pitoyable à l’extrême ! Dites-Moi, si Qu Yuan n’avait pas été influencé par cette idée traditionnelle de la plus grande justice de la nation, se serait-il suicidé en se jetant dans une rivière ? Aurait-il pris des mesures aussi extrêmes, mettant fin à sa propre vie ? (Non.) Il ne l’aurait certainement pas fait. Il a été victime de la culture traditionnelle, qui a mis fin à sa vie de façon imprudente avant de l’avoir vécue jusqu’au bout. S’il n’avait pas été influencé par ces choses, qu’il ne s’était pas inquiété du pays et du peuple et s’était plutôt concentré sur sa propre vie, n’aurait-il pas pu atteindre un âge avancé et mourir naturellement ? N’aurait-il pas pu mourir d’une mort normale ? S’il n’avait pas aspiré à se plier à une tâche et s’efforcer de faire de son mieux jusqu’au jour de sa mort, n’aurait-il pas pu être plus heureux, plus libre et plus en paix dans la vie ? (Si.) C’est pourquoi « Pliez-vous à une tâche et efforcez-vous de faire de votre mieux jusqu’au jour de votre mort » est un dicton mortel qui exige la vie des gens. Une fois qu’une personne est infectée par ce genre de pensée, elle commence à passer toute la journée à se tourmenter à propos du pays et du peuple et finit par s’inquiéter à mort, sans toutefois pouvoir changer l’état actuel des choses. Sa vie n’est-elle pas volée par cette idée et cette vision de se plier à une tâche et de s’efforcer de faire de son mieux jusqu’au jour de sa mort ? De telles idées et opinions sont en effet mortelles et exigent la vie des gens. Pourquoi est-ce que Je dis cela ? Qui peut faire place dans son cœur au destin d’un pays ou d’une nation ? Qui peut supporter un tel fardeau ? N’est-ce pas surestimer ses capacités ? Pourquoi les gens ont-ils tendance à surestimer leurs capacités ? Certaines personnes ne s’en prennent-elles pas à elles-mêmes ? Sont-elles prêtes à le faire de leur propre initiative ? Le fait est qu’elles sont victimes, mais de quoi ? (Des idées et des opinions que Satan inculque aux gens.) C’est vrai, elles sont victimes de Satan. Satan inculque ces idées aux gens, leur disant : « vous devez garder dans vos cœurs tout ce qui est sous le ciel, garder la population dans vos cœurs, vous soucier du pays et du peuple, être un chevalier errant, une personne juste qui vole les riches pour aider les pauvres et contribuer au destin de l’humanité, en vous pliant à la tâche et en vous efforçant de faire de votre mieux jusqu’au jour de votre mort, plutôt que de mener une vie banale. Pourquoi s’acquitter de ses responsabilités familiales et sociales ? Cela ne vaut pas la peine de mentionner ces choses, les gens qui les font sont comme des fourmis. Vous n’êtes pas une fourmi et vous ne devez pas non plus être un moineau. Au contraire, vous devez être un aigle et vous devez déployer vos ailes et planer, et avoir de grandes aspirations. » Une telle incitation et instigation confond les gens en leur faisant penser : « C’est exactement ça ! Je ne peux pas être un moineau, je dois être un aigle planant haut. » Cependant, ils ne peuvent pas voler haut, quels que soient leurs efforts, et finalement ils tombent morts d’épuisement, s’étant ruinés de leur propre chef. Le fait est que tu n’es rien. Tu n’es pas un moineau, ni un aigle. Alors, qu’est-ce que tu es ? (Un être créé.) C’est vrai, tu es une personne ordinaire, un être créé ordinaire. C’est bien de sauter l’un de tes trois repas par jour, mais ce n’est pas bien de rester sans manger pendant des jours. Tu vieilliras, tu tomberas malade, tu mourras, tu n’es qu’une personne ordinaire. Les gens qui ont un peu de talent et de capacité peuvent devenir extrêmement arrogants et après avoir été encouragés, attirés, poussés et fourvoyés de cette manière par Satan, ils sont confus et conduits à penser qu’ils sont les sauveurs du monde. Ils entrent et s’assoient à la place du Sauveur, se plient à la tâche de servir le pays et la nation et s’efforcent de faire de leur mieux jusqu’au jour de leur mort, et ils ne pensent plus du tout à la mission, aux responsabilités, aux obligations ni à la vie de l’humanité, qui est la chose la plus précieuse que Dieu accorde aux gens. Par conséquent, ils ont le sentiment que la vie n’est pas importante ni précieuse, que la cause de leur terre natale est la chose la plus précieuse, qu’ils doivent garder dans leur cœur tout ce qui est sous le ciel et se soucier du pays et du peuple, et qu’en faisant cela ils auront le plus précieux des caractères et les mœurs les plus nobles et que tout le monde devrait vivre ainsi. Satan inculque ces pensées aux gens, les fourvoie et les encourage à rejeter leur identité d’êtres créés et de gens ordinaires et à faire des choses qui ne correspondent pas à la réalité. Quel en est le résultat ? Ils se dirigent sur le chemin de leur perte et vont sans le savoir à l’extrême. Que signifie « aller aux extrêmes » ? Cela signifie s’éloigner de plus en plus des exigences de Dieu envers les êtres humains et des instincts que Dieu a prédestinés pour l’humanité. Finalement, ces personnes arrivent à une impasse, qui est le chemin de leur propre perte.

En ce qui concerne la façon dont les gens devraient vivre, quelles sont les exigences de Dieu envers l’humanité ? Le fait est qu’elles sont très simples. C’est d’assumer la place appropriée d’un être créé et d’accomplir le devoir qu’une personne doit accomplir. Dieu ne t’a pas demandé d’être un surhomme ou une personne éminente et Il ne t’a pas non plus donné des ailes pour voler dans le ciel. Il ne t’a donné que deux mains et deux jambes qui te permettent de marcher sur le sol à raison d’un pas à la fois et de courir si nécessaire. Les organes internes que Dieu a créés pour toi digèrent et absorbent la nourriture et fournissent la nutrition à tout ton corps, tu dois donc t’en tenir à une routine de trois repas par jour. Dieu t’a donné le libre arbitre, l’intellect de l’humanité normale, ainsi que la conscience et la raison qu’un être humain doit posséder. Si tu utilises ces choses convenablement et correctement, que tu suis les lois pour la survie du corps physique, que tu prends soin de ta santé, que tu fais avec constance ce que Dieu te demande et que tu accomplis ce que Dieu te demande d’accomplir, alors cela suffit, et c’est aussi très simple. Dieu t’a-t-Il demandé de te plier à la tâche et de t’efforcer de faire de ton mieux jusqu’au jour de ta mort ? T’a-t-Il demandé de te tourmenter ? (Non.) Dieu n’exige pas de telles choses. Les gens ne devraient pas se tourmenter, mais devraient avoir un peu de bon sens et répondre correctement aux divers besoins du corps. Bois de l’eau quand tu as soif, mange quand tu as faim, repose-toi quand tu es fatigué, fais de l’exercice après être resté assis pendant un certain temps, va voir le médecin quand tu es malade, tiens-t’en à tes trois repas par jour et mène la vie de l’humanité normale. Bien sûr, tu dois également continuer tes tâches normales. Si tes devoirs impliquent des connaissances spécialisées que tu ne comprends pas, tu dois aller les étudier et les mettre en pratique. C’est la vie normale. Les divers principes de pratique que Dieu met en avant pour les gens sont toutes des choses que l’intellect de l’humanité normale peut saisir, des choses que les gens peuvent comprendre et accepter et qui ne dépassent en rien le champ de l’humanité normale. Ils sont tous à la portée des humains et ne dépassent en aucun cas les limites de ce qui est approprié. Dieu n’exige pas que les gens soient des personnes surhumaines ou éminentes, alors que les dictons sur la conduite morale obligent les gens à aspirer à être des personnes surhumaines ou éminentes. Non seulement ils doivent s’attaquer à la grande cause de leur pays et de leur nation, mais ils doivent également se plier à la tâche et s’efforcer de faire de leur mieux jusqu’au jour de leur mort. Cela les oblige à donner leur vie, ce qui va complètement à l’encontre des exigences de Dieu. Quelle est l’attitude de Dieu envers la vie des gens ? Dieu garde les gens en sécurité dans toutes les situations, les empêche de tomber dans la tentation et dans d’autres situations dangereuses et protège leur vie. Quel est le but de Dieu en faisant cela ? Il s’agit de faire en sorte que les gens mènent une bonne vie. Dans quel but faire en sorte que les gens mènent une bonne vie ? Il ne t’oblige pas à être surhumain, ni à garder dans ton cœur tout ce qui est sous le ciel, ni à te soucier du pays et du peuple, et encore moins à prendre Sa place pour régner sur toutes choses, tout orchestrer et régner sur l’humanité. Au contraire, Il exige que tu prennes la place appropriée d’un être créé, que tu accomplisses les devoirs d’un être créé, que tu accomplisses les devoirs que les gens doivent accomplir et que tu fasses ce que les gens doivent faire. Il y a beaucoup de choses que tu dois faire, et elles n’incluent pas de gouverner le destin de l’humanité, de garder dans ton cœur tout ce qui est sous le ciel, ni de garder dans ton cœur l’humanité, ta terre natale, l’Église, la volonté de Dieu ou Sa grande entreprise de salut de l’humanité. Ces choses ne sont pas incluses. Alors, en quoi consistent les choses que tu dois faire ? Il s’agit de la mission que Dieu te confie, des devoirs que Dieu t’assigne et de toutes les exigences que la maison de Dieu t’impose à chaque période. N’est-ce pas simple ? N’est-ce pas facile à faire ? C’est très simple et facile à faire. Mais les gens comprennent toujours mal Dieu et pensent qu’Il ne les prend pas au sérieux. Il y a ceux qui pensent : « Les gens qui en viennent à croire en Dieu ne devraient pas se considérer comme étant si importants, ils ne devraient pas être préoccupés par leur corps physique et devraient souffrir davantage, et ne pas se coucher trop tôt le soir, car Dieu peut être mécontent s’ils se couchent trop tôt. Ils doivent se lever tôt et se coucher tard, et travailler toute la nuit pour accomplir leur devoir. Même s’ils ne produisent pas de résultats, ils doivent quand même rester éveillés jusqu’à deux ou trois heures du matin. » Par conséquent, ces personnes se démènent jusqu’à ce qu’elles soient tellement épuisées que même marcher leur demande un effort suprême, et pourtant elles disent que c’est l’accomplissement de leurs devoirs qui les épuise. N’est-ce pas dû à la folie et à l’ignorance des gens ? Il y en a d’autres qui pensent : « Dieu n’est pas content quand nous portons des vêtements un peu spéciaux et agréables, et Il n’est pas content non plus que nous mangions de la viande et de la bonne nourriture tous les jours. Dans la maison de Dieu, nous ne pouvons que nous plier à notre tâche et nous efforcer de faire de notre mieux jusqu’au jour de notre mort », et ils estiment qu’en tant que croyants, ils doivent accomplir leur devoir jusqu’à la mort, sinon Dieu ne les épargnera pas. Est-ce réellement le cas ? (Non.) Dieu exige que les gens accomplissent leur devoir avec responsabilité et loyauté, mais Il ne les oblige pas à être durs avec leur corps, et encore moins leur demande-t-Il d’être superficiels ou de passer le temps. Je vois que certains dirigeants et ouvriers font en sorte que les gens accomplissent leurs tâches de cette manière, sans exiger d’efficacité, mais seulement en gaspillant le temps et l’énergie des gens. Le fait est qu’ils gâchent la vie des gens. En fin de compte, à long terme, certaines personnes développent des problèmes de santé, des problèmes de dos, des douleurs aux genoux et des vertiges lorsqu’elles regardent un écran d’ordinateur. Comment cela se peut-il ? Qui a causé cela ? (Ils l’ont causé eux-mêmes.) La maison de Dieu exige que tout le monde se couche au plus tard à 22 heures, mais certaines personnes ne se couchent qu’à 23 heures ou à minuit, ce qui a une incidence sur le repos des autres. Certaines personnes reprochent même à ceux qui prennent un repos normal de convoiter le confort de la vie. C’est faux. Comment faire du bon travail si ton corps n’est pas bien reposé ? Que dit Dieu à ce sujet ? Comment la maison de Dieu réglemente-t-elle cela ? Tout doit être fait selon les paroles de Dieu et les stipulations de la maison de Dieu, et cela seul est correct. Certains ont des compréhensions absurdes, vont toujours aux extrêmes et contrôlent même les autres. Ce n’est pas conforme aux vérités-principes. Certaines personnes ne sont que des imbéciles insensés, sans aucun discernement, et elles pensent que pour accomplir leurs devoirs, elles doivent veiller tard, même lorsqu’elles ne sont pas occupées par le travail, ne pas s’autoriser à dormir quand elles sont fatiguées et lorsqu’elles sont malades, s’abstenir de le dire à quiconque, et pire encore, elles ne s’autorisent pas à consulter un médecin, considérant cela comme une perte de temps qui retarderait l’accomplissement de leur devoir. Ce point de vue est-il correct ? Pourquoi les croyants ont-ils encore des opinions aussi absurdes après avoir entendu tant de sermons ? Comment les modalités de travail de la maison de Dieu sont-elles réglementées ? Tu dois ponctuellement aller dormir à 22 heures et te lever à 6 heures du matin, et tu dois t’assurer de dormir huit heures. En outre, il est même souligné à plusieurs reprises que tu dois prendre soin de ta santé en faisant de l’exercice après le travail et en t’en tenant à une alimentation et à une routine saines, afin d’éviter les problèmes de santé dans l’accomplissement de tes devoirs. Mais certains ne comprennent tout simplement pas, ne peuvent pas adhérer aux principes ni respecter les règles, veillent inutilement tard et mangent des choses nocives. Une fois qu’ils se sont rendus malades, ils sont incapables d’accomplir leur devoir et à ce moment-là, il est inutile d’avoir des regrets. J’ai entendu dire récemment que certaines personnes étaient tombées malades. N’est-ce pas dû au fait qu’elles font leur devoir sans adhérer aux principes et agissent de manière imprudente ? Il est vrai que tu fais ton devoir sérieusement, mais tu ne peux pas violer les lois naturelles de ton corps. Si tu les violes, tu te rendras malade. Tu dois absolument avoir une compréhension générale de la façon de prendre soin de ta santé. Tu dois faire de l’exercice lorsque c’est approprié et manger à des heures régulières. Tu ne peux pas te gaver ni boire trop et tu ne peux pas faire la fine bouche, ni avoir une alimentation malsaine. De plus, tu dois réguler ton humeur, avoir soin de vivre devant Dieu et de pratiquer la vérité, et agir selon les principes. De cette façon, tu auras la paix et la joie dans ton cœur et tu ne te sentiras ni vide, ni déprimé. En particulier, si les gens se débarrassent de leurs tempéraments corrompus et vivent une humanité normale, alors leur état d’esprit sera tout à fait normal et leur corps sera en bonne santé. Je ne vous ai jamais dit de vous coucher tard et de vous lever tôt, ni de travailler plus de dix heures par jour. C’est parce que les gens ne se comportent pas selon les règles et ne respectent pas les arrangements de la maison de Dieu. En fin de compte, les gens sont tellement ignorants qu’ils tiennent leur santé pour acquise. J’ai vu que dans certains endroits, les gens accomplissaient toujours leurs tâches à l’intérieur et ne sortaient pas pour prendre le soleil ou rester actifs, alors J’ai pris des dispositions pour qu’on leur trouve du matériel de fitness et Je leur ai dit de faire de l’exercice une ou deux fois par semaine, ce qui correspond à une routine saine. Les personnes qui ne font pas d’exercice physique approprié tomberont naturellement malades, ce qui affectera également leur vie normale. Une fois que J’ai pris ces dispositions, dois-Je vérifier qui fait de l’exercice et à quelle fréquence ? (Non.) Je n’en ai pas besoin, J’ai pris ma responsabilité, J’ai fait valoir Mon point de vue et Je vous ai dit en toute sincérité ce que vous devez faire, sans un mot de mensonge, et vous avez juste besoin de faire comme indiqué. Mais les gens ne le comprennent pas, ils pensent qu’ils sont jeunes et en bonne santé, alors ils ne prennent pas Mes paroles au sérieux. Si tu n’accordes pas de valeur à ta propre santé, il est inutile que Je M’en préoccupe : ne blâme pas les autres si tu tombes malade. Les gens ne se préoccupent pas de faire de l’exercice. D’une part, ils ont des idées et des points de vue erronés. D’autre part, ils ont aussi un problème fatal, qui est la paresse. Si une personne souffre d’une affection physique mineure, il lui suffit de faire attention à sa santé et d’être plus active. Mais certaines personnes préfèrent aller se faire faire une injection ou prendre des médicaments une fois qu’elles sont malades, plutôt que de faire de l’exercice et de prendre soin de leur santé. Ceci est causé par la paresse. Les gens sont paresseux et ne veulent pas faire de l’exercice, il est donc inutile de leur dire quoi que ce soit. En fin de compte, ils ne peuvent pas blâmer les autres lorsqu’ils tombent malades : au fond d’eux-mêmes, ils savent quelle en est la vraie raison. Tout le monde devrait faire une quantité normale d’exercice chaque jour. Chaque jour, Je dois faire au moins une ou deux heures de marche et quelques exercices nécessaires. Cela Me permet non seulement de renforcer Ma constitution, mais aussi de prévenir la maladie et de Me sentir mieux physiquement. L’exercice ne sert pas seulement à prévenir la maladie, c’est aussi un besoin physique normal. Dans ce domaine, l’exigence de Dieu pour les êtres humains est qu’ils aient un minimum de perspicacité. Ne sois pas ignorant et ne sois pas dur avec ton corps, mais suis ses lois naturelles. N’abuse pas de ta chair, mais ne t’en préoccupe pas non plus outre mesure. Ce principe n’est-il pas facile à saisir ? (Si.) En fait, il est très facile à comprendre, l’essentiel est de savoir si les gens le mettent en pratique. Quelle autre faiblesse fatale les gens ont-ils ? Ils laissent toujours libre cours à leur imagination et se disent : « Si je crois en Dieu, je ne tomberai pas malade, je ne vieillirai pas et, bien sûr, je ne mourrai certainement pas. » C’est totalement absurde. Dieu ne fait pas ces choses surnaturelles. Il sauve les gens, leur fait des promesses et leur demande de rechercher et de comprendre la vérité, de se débarrasser de leurs tempéraments corrompus, d’atteindre Son salut et d’entrer dans la belle destination de l’humanité. Mais Dieu n’a jamais promis aux gens qu’ils ne tomberaient pas malades ou qu’ils ne vieilliraient pas, ni ne leur a-t-Il promis qu’ils ne mourraient pas. Et bien sûr, Dieu n’a certainement pas imposé aux gens de « se plier à une tâche et de s’efforcer de faire de leur mieux jusqu’au jour de leur mort ». Lorsqu’il s’agit de faire son devoir et le travail de l’Église et de savoir quelles épreuves endurer, à quoi renoncer, quoi dépenser et quoi abandonner, les gens doivent agir selon les principes. Lorsqu’il s’agit de leur propre vie physique et de leurs besoins corporels, les gens doivent avoir un peu de bon sens et ne doivent pas déroger aux besoins normaux de leur corps, sans parler des lois et des règles que Dieu a établies pour les gens. Bien sûr, c’est aussi le strict minimum de bon sens que les gens devraient posséder. Si les gens ne savent même pas comment gérer les besoins et les lois de leur corps physique et n’ont aucun bon sens, mais ne se fient qu’à leur imagination et à leurs notions et même, ont des idées extrêmes et adoptent des méthodes extrêmes pour traiter leur corps physique, alors ces personnes ont une compréhension absurde. Quel genre de vérité les gens de ce calibre peuvent-ils comprendre ? Il y a ici un point d’interrogation. Comment Dieu exige-t-Il que les gens traitent leur corps physique ? Lorsque Dieu a créé les gens, Il a établi des règles pour eux, donc Il te demande de traiter ton corps physique selon ces règles. C’est l’exigence et la norme que Dieu établit pour les gens. Ne te fie pas à des notions et ne te fie pas à ton imagination. Est-ce que tu comprends ?

Du fait de l’inculcation et de l’influence de ce dicton sur la conduite morale, « Pliez-vous à une tâche et efforcez-vous de faire de votre mieux jusqu’au jour de votre mort », les gens ne savent pas comment traiter leur corps physique, ni comment mener une vie normale. C’est là un aspect. L’autre aspect est que les gens ne savent pas comment faire face à leur mort, ni comment vivre d’une manière qui ait un sens. Examinons donc l’attitude de Dieu face à la mort des gens. Quel que soit l’aspect du devoir qui est accompli, le but de Dieu est que les gens, dans le processus d’accomplissement de leur devoir, comprennent la vérité, la mettent en pratique, rejettent leurs tempéraments corrompus, vivent selon la ressemblance humaine d’une personne normale et atteignent la norme pour obtenir le salut, plutôt que de se précipiter tête baissée vers la mort. Certains sont atteints d’un cancer ou d’une autre maladie grave et se disent : « C’est Dieu qui me demande de mourir et de donner ma vie, alors j’obéirai ! » En fait, Dieu n’a pas dit cela et une telle idée ne Lui est pas venue non plus. Ce n’est rien de plus qu’une mauvaise compréhension de la part des gens. Alors que veut dire Dieu ? Chacun vit un certain nombre d’années, mais la durée de vie de chacun est différente. Tout le monde meurt quand Dieu le décide, au bon moment et au bon endroit. Tout cela est ordonné par Dieu. Il fait en sorte que cela se produise selon le temps qu’Il a ordonné pour la durée de vie de la personne et le lieu et la manière de sa mort, plutôt que de laisser quelqu’un mourir à cause d’une question arbitraire. Dieu considère la vie d’une personne comme très importante, et Il considère également la mort d’une personne et la fin de sa vie physique comme très importantes. Tout cela est ordonné par Dieu. De ce point de vue, lorsque Dieu demande aux gens d’accomplir leurs devoirs ou de Le suivre, Il ne leur demande pas de se précipiter vers la mort. Qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie que Dieu n’exige pas que tu sois prêt à abandonner ta vie à tout moment pour accomplir ton devoir ou te dépenser pour Lui, ou au nom de Son mandat. Tu n’as pas besoin de faire de tels préparatifs, tu n’as pas besoin d’avoir un tel état d’esprit et tu n’as certainement pas besoin de planifier ni de penser de cette façon, car Dieu n’a pas besoin de ta vie. Pourquoi est-ce que Je dis cela ? Il va sans dire que ta vie appartient à Dieu, c’est Lui qui te l’a donnée, alors pourquoi voudrait-Il la récupérer ? Ta vie n’est-elle pas précieuse ? Du point de vue de Dieu, il ne s’agit pas de savoir si elle est précieuse ou non, mais seulement quel rôle tu joues dans Son plan de gestion. En ce qui concerne ta vie, si Dieu voulait te la retirer, Il pourrait le faire à tout moment, en tout lieu et à chaque minute. Par conséquent, la vie de toute personne est importante pour elle-même et elle est importante pour ses devoirs, ses obligations et ses responsabilités, ainsi que pour le mandat de Dieu. Bien sûr, elle est aussi importante pour son rôle dans le plan de gestion global de Dieu. Bien qu’elle soit importante, Dieu n’a pas besoin de t’ôter la vie. Pourquoi ? Lorsque ta vie t’est enlevée, tu deviens une personne morte et tu n’as plus aucune utilité. Ce n’est que lorsque tu es en vie, que tu vis parmi l’espèce humaine sur laquelle Dieu règne, que tu peux jouer le rôle que tu es censé jouer dans cette vie et remplir les responsabilités et les obligations que tu es censé remplir et les devoirs que Dieu te demande d’accomplir dans cette vie. Ce n’est que lorsque tu existes sous cette forme que ta vie peut avoir une valeur et réaliser sa valeur. Alors, ne prononce pas avec désinvolture des expressions telles que « mourir pour Dieu » ou « donner ma vie pour l’œuvre de Dieu », ne les répète pas et ne les garde pas dans ton esprit ni au fond de ton cœur : c’est inutile. Quand une personne veut constamment mourir pour Dieu, et s’offrir et donner sa vie pour son devoir, c’est la chose la plus méprisable, indigne et abjecte qu’il soit. Pourquoi ? Si ta vie est terminée et que tu ne vis plus sous cette forme charnelle, comment peux-tu remplir ton devoir en tant qu’être créé ? Si tout le monde était mort, qui resterait-il que Dieu puisse sauver par Son œuvre ? S’il n’y avait pas d’êtres humains qui aient besoin d’être sauvés, comment le plan de gestion de Dieu pourrait-il être mis en œuvre ? L’œuvre de Dieu pour sauver l’humanité existerait-elle encore ? Pourrait-elle tout de même continuer ? Vu sous cet angle, n’est-il pas important pour les gens de bien prendre soin de leur corps et de mener une vie saine ? Cela n’en vaut-il pas la peine ? Cela en vaut certainement la peine, et les gens devraient le faire. Quant à ces gens stupides qui disent avec désinvolture : « Dans le pire des cas, je mourrais pour Dieu » et qui peuvent négligemment se moquer de la mort, donner leur vie et abuser de leur corps, quel genre de personnes sont-ils ? Ne sont-ils pas des rebelles ? (Si.) Ce sont les gens les plus rebelles, et ils devraient être dédaignés et méprisés. Quand quelqu’un est capable de dire avec désinvolture qu’il mourrait pour Dieu, on pourrait dire qu’il pense avec désinvolture à mettre fin à sa propre vie, à abandonner son devoir, à abandonner la mission que Dieu lui a confiée et à empêcher que les paroles de Dieu soient accomplies en lui. N’est-ce pas une façon insensée de faire les choses ? Tu peux négligemment et aisément renoncer à la vie et dire que tu veux l’offrir à Dieu, mais Dieu a-t-Il besoin que tu la Lui offres ? Ta vie elle-même appartient à Dieu et Dieu peut te la retirer à tout moment, alors à quoi bon la Lui offrir ? Si tu ne l’offres pas mais que Dieu en a besoin, te la demandera-t-Il gentiment ? Aura-t-Il besoin d’en parler avec toi ? Non, Il ne le fera pas. Mais pourquoi Dieu voudrait-Il ta vie ? Une fois que Dieu te reprendra ta vie, tu ne pourras plus accomplir ton devoir et une personne manquera au plan de gestion de Dieu. En serait-Il heureux et satisfait ? Qui en serait vraiment heureux et satisfait ? (Satan.) Si tu renonces à ta vie, qu’as-tu à y gagner en le faisant ? Et qu’est-ce que Dieu peut obtenir en te prenant la vie ? Si tu rates l’opportunité d’être sauvé, est-ce un gain ou une perte pour Dieu ? (Une perte.) Pour Dieu ce n’est pas un gain, mais une perte. Dieu te permet, en tant qu’être créé, d’avoir la vie et d’assumer la place d’un être créé afin d’accomplir le devoir d’un être créé et, ce faisant, de pouvoir entrer dans la vérité-réalité, te soumettre à Dieu, comprendre Ses intentions et Le connaître, suivre Sa volonté, coopérer avec Lui dans l’accomplissement de Son œuvre de salut de l’humanité et Le suivre jusqu’au bout. C’est de la droiture, et il s’agit de la valeur et du sens de l’existence de ta vie. Si ta vie existe pour cela et que tu vis sainement pour cela, alors c’est la chose la plus significative et en ce qui concerne Dieu, c’est le vrai dévouement et la vraie coopération, pour Lui, c’est la chose la plus satisfaisante. Ce que Dieu veut voir, c’est qu’un être créé vivant dans la chair se débarrasse de son tempérament corrompu au milieu de Son châtiment et de Son jugement, rejette la myriade d’idées fallacieuses instillées en elle par Satan, soit capable d’accepter les vérités et les exigences de Dieu, se soumette pleinement à la domination du Créateur, accomplisse le devoir d’un être créé et puisse devenir un véritable être créé. C’est ce que Dieu veut voir, et il s’agit de la valeur et du sens de l’existence de la vie humaine. Par conséquent, pour tout être créé, la mort n’est pas la destination ultime. La valeur et le sens de l’existence de la vie humaine ne sont pas de mourir, mais de vivre pour Dieu, d’exister pour Dieu et pour son propre devoir, d’exister pour accomplir les devoirs et les responsabilités d’un être créé, de suivre la volonté de Dieu et d’humilier Satan. C’est la valeur de l’existence d’un être créé, et aussi le sens de sa vie.

En ce qui concerne les exigences de Dieu envers les gens, la façon dont Dieu traite la vie et la mort des gens est complètement différente de celle décrite dans le dicton « Pliez-vous à une tâche et efforcez-vous de faire de votre mieux jusqu’au jour de votre mort », dans la culture traditionnelle. Satan veut constamment que les gens meurent. Il est mal à l’aise de voir des gens vivants et cherche constamment à revendiquer leur vie. Une fois que les gens acceptent les idées fallacieuses de la culture traditionnelle de Satan, tout ce qu’ils veulent, c’est sacrifier leur vie pour leur pays et leur nation, ou pour leur carrière, pour l’amour ou pour leur famille. Ils méprisent constamment leur propre vie, sont prêts à mourir et à donner leur vie n’importe où et n’importe quand et ne considèrent pas la vie qui leur est donnée par Dieu comme la chose la plus précieuse et comme quelque chose qui doit être chéri. Incapables de remplir leurs devoirs et obligations de leur vivant, alors qu’ils possèdent encore la vie que Dieu leur a donnée, ils acceptent à la place les idées fausses et les absurdités de Satan, toujours déterminés à se plier à leur tâche et à s’efforcer de faire de leur mieux jusqu’au jour de leur mort, et se préparant à mourir pour Dieu à tout moment. Le fait est que si tu meurs vraiment, alors tu ne le fais pas pour Dieu, mais pour Satan, et Dieu ne Se souviendra pas de toi. Parce que seuls les vivants peuvent glorifier Dieu et Lui rendre témoignage et que seuls les vivants peuvent assumer la place qui leur revient parmi les êtres créés et remplir leurs devoirs, et ainsi ne laisser aucun regret derrière eux, être capables d’humilier Satan et témoigner des merveilleux actes et de la souveraineté du Créateur, seuls les vivants peuvent faire ces choses. Si tu n’as même pas la vie, tout cela cesse d’exister, n’est-ce pas ? (Oui.) Par conséquent, en mettant en avant le dicton sur la conduite morale « Pliez-vous à une tâche et efforcez-vous de faire de votre mieux jusqu’au jour de votre mort », Satan, sans aucun doute, joue avec la vie humaine et la piétine. Satan ne respecte pas la vie humaine, mais joue plutôt avec elle, obligeant les gens à accepter des idées telles que « Pliez-vous à une tâche et efforcez-vous de faire de votre mieux jusqu’au jour de votre mort ». Ils vivent selon de telles idées, ne chérissent pas la vie et ne considèrent pas leur propre vie comme précieuse, de sorte qu’ils abandonnent avec désinvolture leur vie, cette chose des plus précieuse que Dieu donne aux gens. C’est une chose perfide et immorale. Tant que l’échéance que Dieu a fixée pour toi n’a pas été atteinte, tu ne dois pas parler à la légère de renoncer à ta vie, quel que soit le moment. Tant que tu as encore du souffle en toi, ne renonce pas, n’abandonne pas ton devoir et n’abandonne pas le mandat et le mandat de Dieu envers toi. Parce que la vie de tout être créé n’existe que pour le Créateur et uniquement pour Sa souveraineté, Son orchestration et Ses arrangements, et n’existe et ne réalise sa valeur que pour le témoignage du Créateur et Son œuvre de salut de l’humanité. Tu peux voir que le point de vue de Dieu sur la vie humaine est complètement différent de celui de Satan. Alors, qui chérit vraiment la vie humaine ? (Dieu.) Dieu seul, alors que les gens eux-mêmes ne savent pas chérir leur propre vie. Dieu seul chérit la vie humaine. Bien que les êtres humains ne soient pas aimables ni dignes d’amour et qu’ils soient pleins de souillure, de rébellion et des nombreuses sortes d’idées et de points de vue absurdes inculqués par Satan, et bien qu’ils idolâtrent et suivent Satan, même au point de s’opposer à Dieu, néanmoins, parce que les êtres humains sont créés par Dieu et qu’Il leur donne le souffle et la vie, Lui seul chérit la vie humaine, Lui seul aime les gens et Lui seul se soucie de l’humanité et la chérit continuellement. Dieu chérit les êtres humains, non pas leur corps physique, mais leur vie, car seuls les êtres humains qui ont reçu la vie de Dieu peuvent finalement devenir des êtres créés qui L’adorent vraiment et témoignent de Lui. Dieu a du travail, des commissions et des attentes pour les gens, ces êtres créés. Par conséquent, Dieu aime et chérit leurs vies. C’est la vérité. Comprends-tu ? (Oui.) Donc, une fois que les gens ont compris l’intention de Dieu le Créateur, ne devrait-il pas y avoir des principes sur la façon dont ils doivent traiter la vie de leur corps physique et gérer les lois et les besoins par lesquels ils survivent ? Sur quoi sont basés ces principes ? Ils sont basés sur les paroles de Dieu. Quels sont les principes pour les pratiquer ? Dans un sens passif, les gens doivent abandonner les nombreux types d’opinions fallacieuses instillées en eux par Satan, exposer et reconnaître le caractère fallacieux des opinions de Satan – comme le dicton « Pliez-vous à une tâche et efforcez-vous de faire de votre mieux jusqu’au jour de votre mort » – qui engourdissent, lèsent et enferment les gens, et renoncer à ces points de vue ; de plus, dans un sens actif, ils doivent comprendre précisément quelles sont les exigences de Dieu le Créateur pour l’humanité et faire des paroles de Dieu le fondement de tout ce qu’ils font. De cette façon, les gens pourront pratiquer correctement sans écart et poursuivre véritablement la vérité. En quoi consiste la poursuite de la vérité ? (Voir les gens et les choses, se comporter et agir entièrement selon les paroles de Dieu, avec la vérité comme critère.) Il est correct de le résumer en ces mots.

Aujourd’hui, nous avons principalement échangé sur la manière de faire face à la mort, ainsi que sur la manière de gérer la vie. Satan piétine, ravage et enlève la vie des gens. Il fourvoie et engourdit les gens en leur inculquant les mauvaises idées et opinions et fait que les gens traitent la chose la plus précieuse qu’ils aient – ​​leur vie – avec mépris, perturbant et détruisant ainsi l’œuvre de Dieu. Dites-Moi, si tous les gens du monde entier voulaient mourir et pouvaient le faire avec désinvolture, la société ne tomberait-elle pas dans le chaos ? Ne serait-il pas difficile alors pour les êtres humains de survivre et d’exister ? (Si.) Alors, quelle est l’attitude de Dieu envers la vie humaine ? Il la chérit. Dieu aime et chérit la vie humaine. Quel chemin de pratique les gens devraient-ils tirer de ces paroles de Dieu ? Au cours de leur vie, tant qu’ils ont encore la vie et le souffle, qui sont les choses les plus précieuses données par Dieu, les gens doivent poursuivre et comprendre correctement la vérité et remplir leurs devoirs en tant qu’êtres créés conformément aux exigences et aux principes de Dieu, sans laisser de regrets, afin qu’un jour ils puissent assumer la place d’êtres créés, témoigner du Créateur et L’adorer. Ce faisant, ils donneront une valeur et un sens à leur vie, en ne vivant pas pour Satan, mais plutôt pour la souveraineté de Dieu, Son œuvre et Son témoignage. La vie des gens a de la valeur et un sens lorsqu’ils peuvent témoigner des actes et de l’œuvre de Dieu. Mais on ne peut pas dire que la vie humaine ait alors atteint son heure la plus glorieuse. Il n’est pas tout à fait juste de dire cela, car ce temps n’est pas encore arrivé. Une fois que tu auras vraiment compris la vérité, acquis la vérité, acquis la connaissance de Dieu et que tu pourras assumer la place d’un être créé pour adorer Dieu et témoigner de Dieu, de la souveraineté du Créateur, de Ses actes, de Son essence et de son identité, alors la valeur de ta vie aura atteint son apogée et sa pleine mesure. Le but et le sens, en vous disant tout cela, sont de vous faire comprendre la valeur et la signification de l’existence de la vie et la façon dont vous devez traiter votre propre vie, afin que vous choisissiez le chemin que vous devez suivre sur cette base. C’est la seule façon d’être en accord avec la volonté de Dieu.

Le 4 juin 2022

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contactez-nous par WhatsApp