En quoi consiste la poursuite de la vérité (15) Partie 3

À présent que nous venons d’identifier et d’analyser les erreurs liées à la pensée et l’opinion qu’« un gentleman tient parole », examinons ce que Dieu exige des hommes en termes de paroles et d’actions. Quel genre de personne Dieu demande-t-Il aux gens d’être ? (Une personne honnête.) C’est exact. Soyez honnêtes, ne mentez pas, ne trichez pas, ne soyez pas trompeurs et n’ayez pas recours à la ruse. Recherchez la parole de Dieu et les vérités-principes quand vous agissez. Il suffit de ces quelques éléments, c’est très simple. Si tu parles avec malhonnêteté, corrige-toi. Si tu exagères, mens ou dis des énormités, réfléchis, prends-en conscience et recherche la vérité pour résoudre cela. Tu dois dire des choses qui reflètent ta situation réelle, la compréhension de ton cœur et les faits. En plus de cela, si tu peux faire les choses que tu as promises aux autres, alors fais-les. Si tu ne le peux pas, alors préviens-les tout de suite. Dis : « Je suis désolé, je ne peux pas le faire. Je n’en ai pas les capacités et je ne pourrai pas faire du bon travail. Je ne veux pas te retarder, alors tu ferais mieux de demander à quelqu’un d’autre de t’aider. » Tu n’es pas obligé de toujours tenir ta parole, tu peux revenir sur tes promesses. Sois simplement une personne honnête. Sois honnête dans ce que tu dis et fais, plutôt que d’essayer de falsifier ou de tromper, et recherche les vérités-principes en toutes circonstances. C’est aussi simple que cela. C’est tellement facile. Y a-t-il une seule partie de ce que Dieu exige des gens qui les oblige à faire semblant ? En a-t-Il jamais demandé trop aux gens pour qu’ils fassent plus que ce qu’ils peuvent supporter ou que ce dont ils sont capables ? (Non.) Si les gens n’ont pas ce qu’il faut en termes de calibre, de capacité de compréhension, d’énergie physique ou de force, Dieu leur dit qu’il suffit qu’ils fassent ce dont ils sont capables, qu’ils fassent de leur mieux et qu’ils donnent tout ce qu’ils ont. Tu dis : « J’ai donné tout ce que j’avais, mais je ne peux toujours pas répondre aux exigences de Dieu. C’est tout ce que je peux faire, mais je ne sais pas si Dieu est satisfait. » En réalité, en faisant cela, tu as déjà répondu aux exigences de Dieu. Dieu ne donne pas aux gens un fardeau trop lourd à porter. Si tu peux porter quarante-cinq kilos, Dieu ne te donnera certainement pas un fardeau plus lourd que quarante-cinq kilos. Il ne te mettra pas la pression. C’est ainsi que Dieu est avec chacun. Et tu ne seras pas contrôlé par quoi que ce soit : ni par une personne ni par une pensée ou opinion. Tu es libre. Quand quelque chose arrive, tu as le droit de choisir. Tu peux choisir de pratiquer selon la parole de Dieu, tu peux choisir de pratiquer selon tes désirs personnels ou, bien sûr, tu peux choisir de t’accrocher aux pensées et opinions que Satan t’a inculquées. Tu es libre de choisir l’une ou l’autre de ces options, mais tu dois assumer la responsabilité de ton choix, quel qu’il soit. Dieu ne fait que te montrer la voie. Il ne te force pas à faire ou à ne pas faire quelque chose. Une fois que Dieu t’a montré la voie, le choix t’appartient. Tu as tous les droits de l’homme, y compris le droit absolu de choisir. Tu peux choisir la vérité, tes désirs humains ou, bien sûr, les pensées et opinions de Satan. Quel que soit ton choix, ce sera à toi d’assumer le résultat final : personne d’autre ne l’endossera à ta place. Quand tu feras un choix, Dieu n’interviendra en aucune façon et ne fera rien pour te forcer. Tu peux choisir comme tu en as envie, quel que soit ce choix. Au bout du compte, Dieu ne te félicitera pas, ne te donnera pas un grand avantage, ne mettra pas un sentiment agréable dans ton cœur ou ne te fera pas sentir extrêmement noble simplement parce que tu auras choisi le bon chemin et la vérité. Il ne fera pas cela. Dieu ne va pas non plus te corriger ou te maudire immédiatement si tu optes pour tes désirs humains, ni faire pleuvoir sur toi un désastre en guise de punition, même si tu agis de manière imprudente selon les pensées et les opinions que Satan t’a inculquées. Pendant que tu choisis, tout se déroule naturellement, et une fois que tu as choisi, tout continue à se dérouler naturellement. Dieu Se contente d’observer, de regarder tout ce qui se passe et d’examiner la cause, le processus et le résultat. Bien sûr, à la fin, quand les gens seront jugés et que leur fin sera déterminée, Dieu catégorisera le chemin que tu auras suivi sur la base de tous tes choix personnels, examinera ce chemin dans son ensemble pour voir quel genre de personne tu es vraiment et, à partir de là, Il déterminera le genre de fin que tu devrais avoir. Telle est la méthode de Dieu. Comprends-tu ? (Oui.) Quand Dieu accomplit Son œuvre, Il ne laisse jamais une affirmation, un dicton, une pensée ou une opinion devenir une tendance parmi les hommes qui limiterait et contrôlerait leurs pensées afin de les amener à faire involontairement ce que Dieu veut qu’ils fassent. Ce n’est pas la façon d’œuvrer de Dieu. Dieu donne aux hommes une liberté totale et le droit de choisir, et ils jouissent de tous les droits de l’homme et du droit absolu de choisir. Dans chaque situation que les gens rencontrent, ils peuvent choisir d’accepter et d’utiliser les pensées et opinions de Satan pour discerner et juger la constitution d’une chose particulière, ou bien ils peuvent choisir de le faire selon la parole de Dieu et les vérités-principes. Est-ce un fait ? (Oui.) Dieu ne force pas les gens. Ce que Dieu fait est juste pour tout le monde. Ceux qui aiment la vérité et les choses positives finissent par marcher sur le chemin de la poursuite de la vérité, gagnent la vérité, ont un cœur qui craint Dieu, peuvent vraiment se soumettre à Dieu et seront sauvés parce qu’ils aiment la vérité et les choses positives. Quant à ceux qui n’aiment pas la vérité et qui agissent toujours avec insouciance selon leur propre volonté, ils ont de l’aversion pour la vérité et ne l’acceptent en aucune façon. Ils ont simplement peur du châtiment et du jugement de Dieu et craignent d’être punis, alors, pour la forme, ils font à contrecœur un peu de travail dans la maison de Dieu, rendent un petit peu de service et font preuve d’une bonne conduite. Cependant, jamais ils n’acceptent la vérité ou ne suivent la voie de Dieu et ils ne sont pas sur le chemin de la poursuite et de la pratique de la vérité. Par conséquent, jamais ils ne comprendront la vérité ou n’entreront dans la vérité-réalité et ils manqueront donc l’occasion d’être sauvés. La majorité de ces gens sont des exécutants. Même s’ils ne font pas le mal, ne causent pas d’interruptions ou de perturbations et ne sont pas éliminés ou exclus de la maison de Dieu comme les antéchrists et les personnes malfaisantes, en fin de compte, ils parviendront tout juste à obtenir le titre d’« exécutants », et il n’est pas certain qu’ils soient épargnés. Il existe un autre groupe de gens qui appartiennent à Satan et qui s’accrochent obstinément à toutes ses pensées et à toutes ses opinions. Ces gens-là préfèrent mourir plutôt que d’accepter la vérité ou de suivre la vérité et la parole de Dieu. Ils sont même en désaccord avec tout ce qui est positif et avec Dieu. Du fait que ces personnes interrompent et perturbent le travail de l’Église, qu’elles font beaucoup de mauvaises choses et jouent pleinement le rôle de Satan, certaines d’entre elles sont finalement exclues de l’Église, et d’autres sont expulsées ou voient leur nom rayé du registre. Même si certaines évitent d’être radiées ou expulsées, Dieu doit finalement les éliminer. Elles perdent l’occasion d’être sauvées parce qu’elles n’acceptent tout simplement pas la vérité et le salut de Dieu, et elles seront finalement détruites avec Satan lors de la destruction du monde. Tu vois, Dieu œuvre d’une manière tellement libre et libératrice que tout suit son cours naturellement. Dieu œuvre à l’intérieur des hommes pour les guider, les éclairer et les aider, et parfois pour leur rappeler quelque chose, les réconforter et les exhorter. C’est la facette du tempérament de Dieu qui montre une miséricorde abondante. Quand Dieu manifeste Sa miséricorde, les gens bénéficient de l’abondance de Sa grâce et de Ses bénédictions et jouissent d’une liberté totale sans avoir le sentiment d’être contrôlés ou liés et, bien sûr, sans avoir le sentiment d’être limités par une affirmation, une pensée ou une opinion. En même temps que Dieu accomplit cette œuvre, Il restreint aussi les hommes par les règlements administratifs et les divers systèmes de l’Église, et Il émonde, juge et châtie leur corruption et leur rébellion. Il corrige et châtie même certains d’entre eux, ou les expose et les réprimande par Ses paroles, tout en accomplissant le reste de Son œuvre. Cependant, alors que les gens profitent de tout cela, ils apprécient également l’abondante miséricorde de Dieu et Sa profonde colère. Quand l’autre facette du juste tempérament de Dieu – la colère profonde – est révélée aux gens, ils se sentent toujours libres et libérés, et non contrôlés, liés ou limités. Quand les hommes font l’expérience de n’importe quel aspect du juste tempérament de Dieu et qu’il œuvre à l’intérieur d’eux, c’est en fait l’amour de Dieu qu’ils ressentiront. Les résultats obtenus en eux seront positifs, ils en tireront profit et en seront bien sûr les plus grands bénéficiaires. Dieu œuvre de cette manière, sans jamais forcer, contraindre, réprimer ou lier les gens, mais en les faisant se sentir libérés, libres, détendus et heureux. Peu importe que les gens profitent de la miséricorde et de la bonté de Dieu ou de Sa justice et de Sa majesté, en fin de compte, ils obtiennent la vérité venant de Dieu, comprennent le sens et la valeur de la vie, le chemin qu’ils devraient emprunter et la direction et le but de l’être humain. Ils y gagnent tellement ! Les gens vivent sous l’emprise de Satan et sont liés, limités et paralysés par les diverses pensées et opinions fallacieuses qu’il leur inculque. C’est insupportable, mais ils sont impuissants à s’en libérer. Quand les hommes viennent à Dieu, l’attitude de Dieu à leur égard reste toujours la même, quel que soit le genre d’attitude qu’ils adoptent à Son égard. C’est parce que le tempérament et l’essence de Dieu ne changent pas. Dieu exprime toujours la vérité et, ce faisant, révèle Son tempérament et Son essence. C’est ainsi qu’Il œuvre à l’intérieur des hommes. Ces derniers profitent pleinement de la bonté et de la miséricorde de Dieu, ainsi que de Sa justice et de Sa majesté, et les personnes qui vivent dans cet environnement sont bénies. Si, dans un tel environnement, les gens sont incapables de poursuivre, d’aimer et finalement de gagner la vérité, qu’ils manquent l’occasion d’être sauvés et que certains sont même punis et détruits comme Satan, il n’y a qu’une seule raison à cela, et c’est un fait. Quel est ce fait, à votre avis ? Les gens suivront un certain chemin et auront une certaine fin selon leur nature. Le moment où la fin de chaque personne est finalement déterminée sera le moment où elle est regroupée selon son type. Si une personne aime la vérité et les choses positives, quand, pour finir, Dieu parlera et œuvrera, elle reviendra à Dieu et suivra le chemin de la poursuite de la vérité, quel que soit le nombre de choses négatives que Satan lui aura inculquées. À l’inverse, si une personne n’aime pas la vérité et a de l’aversion pour elle, ce tempérament restera inchangé et la dirigera, même si Dieu parle beaucoup, que Ses paroles sont sincères, qu’Il œuvre énormément et que Ses signes et Ses prodiges sont étonnants. Les personnes malfaisantes sont encore plus extrêmes. Elles n’ont pas seulement de l’aversion pour la vérité, mais elles ont une essence malveillant qui hait la vérité. Elles s’opposent à Dieu et appartiennent au camp de Satan. Même si elles croient en Dieu, elles finiront par retourner à Satan. Ces trois types de personnes ont tous fait l’expérience de la corruption de Satan et ont été induits en erreur et emprisonnés par les diverses affirmations, pensées et opinions de Satan. Alors, pourquoi certaines personnes peuvent-elles finalement être sauvées et d’autres non ? Cela dépend principalement du chemin que les gens suivent et du fait qu’ils aiment ou non la vérité. C’est lié à ces deux choses. Alors, pourquoi certaines personnes sont-elles capables d’aimer la vérité et d’autres non ? Pourquoi certaines personnes peuvent-elles suivre le chemin de la poursuite de la vérité, tandis que d’autres ne le peuvent pas et que certaines se disputent même ouvertement avec Dieu et dénigrent publiquement la vérité ? Que se passe-t-il donc ? Est-ce déterminé par leur nature-essence ? (Oui.) Toutes ont fait l’expérience de la corruption de Satan, mais l’essence de chaque personne est différente. Dites-moi, Dieu accomplit-Il Son œuvre avec sagesse ? Dieu est-Il capable de percer à jour l’humanité ? (Oui.) Alors pourquoi Dieu accorde-t-Il aux hommes le droit de choisir librement ? Pourquoi Dieu n’endoctrine-t-Il pas tout le monde de force ? C’est parce que Dieu veut classer chaque personne selon son type et qu’Il veut toutes les exposer. Dieu ne fait pas d’œuvre inutile : il y a des principes derrière toute l’œuvre que Dieu réalise, et l’œuvre qu’Il accomplit à l’intérieur d’une personne repose sur le type de personne qu’elle est. Comment la catégorie d’une personne est-elle révélée ? Sur quelle base les gens sont-ils divisés en différentes catégories ? Cela repose sur les choses que les gens aiment et le chemin qu’ils suivent. N’est-ce pas exact ? (Si.) Dieu classe les gens d’après ce qu’ils aiment et d’après le chemin qu’ils prennent, détermine s’ils peuvent être sauvés ou non sur la base de leur catégorie, et œuvre en eux en fonction de leur capacité à être sauvés. De la même manière, certains préfèrent manger des aliments sucrés, d’autres épicés, d’autres salés et d’autres acides. Si ces différents types de nourriture sont disposés sur la table, il n’est pas nécessaire de dire aux gens ce qu’ils doivent manger et ce qu’ils ne doivent pas manger. Ceux qui préfèrent les aliments épicés mangeront quelque chose d’épicé, ceux qui préfèrent manger sucré prendront quelque chose de sucré et ceux qui préfèrent les aliments salés mangeront quelque chose de salé. On peut les laisser choisir librement. Les gens qui croient en Dieu ont le droit de choisir si, oui ou non, ils aiment la vérité et quel chemin ils prendront, mais ce n’est pas à eux de décider s’ils seront sauvés ou non et quelle sera leur fin au bout du compte. Vois-tu qu’il y a des principes qui sous-tendent l’œuvre de Dieu ? (Oui.) Il y a des principes qui sous-tendent Son œuvre, et l’un des plus grands principes est de laisser les gens être classés selon leurs poursuites et leur chemin et de laisser les choses se dérouler naturellement. Les gens ne comprennent jamais cela et demandent : « On dit toujours que Dieu a l’autorité, mais où est-elle ? Pourquoi Dieu ne fait-Il pas un peu d’endoctrinement forcé pour montrer Son autorité ? » Ce n’est pas ainsi que l’autorité de Dieu se manifeste, ce n’est pas ainsi que Dieu rend Son autorité visible aux yeux des hommes.

Êtes-vous désormais capables de discerner le dicton sur la conduite morale « un gentleman tient parole » ? Comprenez-vous également ce que Dieu exige des gens ? (Oui.) Que comprenez-vous ? (Dieu exige que les gens soient honnêtes.) Les exigences de Dieu à l’égard des gens sont très simples. Il exige que les gens soient honnêtes, qu’ils traitent les questions qui se présentent selon les vérités-principes, qu’ils ne fassent pas semblant, qu’ils ne se concentrent pas simplement sur un comportement superficiel, mais qu’ils s’attachent plutôt à faire les choses selon les principes. Si le chemin que tu prends est correct et que les principes que tu poursuis pour te comporter sont corrects et conformes à la vérité des paroles de Dieu, c’est suffisant. C’est tout simple, non ? (Oui.) Satan ne possède ni n’accepte la vérité, c’est pourquoi il induit les gens en erreur par des dictons que ces derniers croient bons et justes, et il incite les gens à essayer d’être des gentlemen qui se comportent bien, plutôt que des vauriens qui font de vilaines choses. Les hommes sont rapidement induits en erreur par Satan parce que ces choses sont conformes à leurs notions et à leurs préférences et qu’ils peuvent facilement les accepter. Satan fait faire aux hommes des choses qui ne sont bonnes qu’en apparence. Peu importe combien de mal tu aies fait dans l’ombre, combien ton tempérament est corrompu ou que, oui ou non, tu sois une personne malfaisante : tant que tu as travesti ton apparence selon les dictons et les exigences de Satan et que les autres te qualifient de bonne personne, alors tu es une bonne personne. Ces exigences et ces normes encouragent clairement les hommes à être trompeurs et mauvais, à porter un masque, et elles les empêchent d’emprunter le droit chemin. Par conséquent, pouvons-nous dire que toutes les pensées et point de vue que Satan inculque aux gens les conduisent sur une succession de mauvais chemins ? (Oui.) L’œuvre que Dieu veut accomplir aujourd’hui consiste à permettre aux gens de discerner les diverses hérésies et idées fausses de Satan, de les percer à jour et de les rejeter, puis à ramener sur le bon chemin les gens égarés sur d’autres chemins, afin qu’ils puissent considérer les gens et les choses, se comporter et agir selon les principes. Aucun de ces principes ne vient des hommes : ce sont des vérités-principes. Quand les gens comprendront ces vérités-principes, qu’ils seront capables de les mettre en pratique et d’entrer dans leur réalité, les paroles et la vie de Dieu s’insinueront progressivement chez ces gens-là. Si les gens prennent les paroles de Dieu comme leur vie, ils ne seront plus induits en erreur par Satan et n’emprunteront plus le mauvais chemin, le chemin de Satan et le chemin sur lequel on ne peut plus faire demi-tour. Ces gens-là ne trahiront pas Dieu, quelle que soit la manière dont Satan les induit en erreur et les corrompt. Peu importe comment le monde change, et peu importe ce que sera l’avenir, leur vie ne se putréfiera pas et ne périra pas parce que ces gens ont les paroles de Dieu comme leur vie et, parce que leur vie ne se putréfiera pas et ne périra pas, ils coexisteront avec ce genre de vie et vivront pour toujours. Est-ce une bonne chose ? (Oui.) Dès lors que les hommes sont sauvés, ils sont richement bénis !

Qu’est-ce qui est le plus important pour vous à l’heure actuelle ? C’est d’être équipé de davantage de vérité. Seulement quand tu seras mieux équipé de la vérité et que tu en auras entendu, expérimenté et compris davantage que tu pourras considérer les gens et les choses, te comporter et agir selon les paroles de Dieu et savoir exactement quels sont les vérités-principes. Ce n’est qu’alors que tu ne t’égareras pas et que tu ne remplaceras pas les paroles de Dieu et les vérités-principes par la volonté humaine et les pensées et les points de vue que Satan t’a inculqués. N’en est-il pas ainsi ? (Si.) C’est pourquoi l’une des choses les plus importantes et les plus urgentes que vous devez faire maintenant, c’est de vous équiper de la vérité et de comprendre davantage les paroles de Dieu. Vous devez vous appliquer dans les paroles de Dieu. Les paroles de Dieu incluent beaucoup de choses, et il y a beaucoup d’éléments de vérité. Il faut s’équiper de toutes ces vérités sans tarder. Si tu ne t’équipes pas, tu ne pourras pas utiliser les paroles de Dieu comme fondement quand il arrivera quelque chose et tu traiteras l’affaire selon ta propre volonté. En conséquence, tu violeras les principes et tes transgressions resteront avec toi comme une souillure. Si tu ne sais pas comment rechercher la vérité quand il arrive quelque chose et que tu ne traites cela que selon ta propre volonté et pour atteindre tes propres objectifs et si tu comptes sur ta propre volonté et que tu as des impuretés sans pour autant savoir comment réfléchir sur toi-même, te connaître ou te comparer aux paroles de Dieu, alors tu ne te connaîtras pas et tu ne seras pas en mesure de vraiment te repentir. Si tu ne te repens pas vraiment, comment Dieu te verra-t-Il ? Cela signifie que tu as un tempérament intransigeant et que tu as une aversion pour la vérité, ce qui laissera une autre souillure et constitue une autre transgression grave. T’est-il bénéfique d’accumuler de nombreuses souillures et transgressions ? (Non.) Non, cela ne t’est pas bénéfique. Alors, comment peut-on résoudre les transgressions ? Précédemment, J’ai exprimé un chapitre intitulé « Les transgressions conduiront l’homme en enfer ». Cela signifie que les transgressions sont directement liées à la fin d’une personne. Que se passe-t-il avec les gens qui commettent sans arrêt des transgressions ? Certains d’entre eux disent : « Ce n’était pas intentionnel. Je n’avais pas l’intention de faire quelque chose de mal à ce moment-là. » Est-ce une bonne excuse ? Si telle n’était pas ton intention, n’était-ce pas une transgression ? N’as-tu pas besoin de réfléchir et de te repentir ? Ce n’était pas intentionnel, mais n’est-ce pas quand même une transgression ? Tu ne l’as pas fait exprès, mais n’est-ce pas vrai que tu as offensé le tempérament de Dieu et les décrets administratifs ? (Si.) C’est un fait, et c’était donc une transgression. Inutile de fournir des excuses. Tu dis : « Je suis jeune. Je n’ai pas beaucoup d’éducation et je n’ai pas beaucoup d’expérience dans la société. Je ne savais pas que c’était mal : personne ne me l’a dit. » Ou encore : « La situation était trop dangereuse. J’ai agi dans le feu de l’action. » S’agit-il de bonnes raisons ? Aucune de ces raisons n’est valable. Si tu as la possibilité d’agir selon ta propre volonté, tu as aussi la possibilité de rechercher la vérité et tu devrais utiliser la vérité comme principe pour tes actions. Alors pourquoi as-tu choisi d’agir selon ta volonté alors que tu avais la possibilité de rechercher la vérité ? L’une des raisons, c’est que ta compréhension de la vérité est trop superficielle et que tu n’accordes généralement pas d’importance à la poursuite de la vérité et au fait de t’équiper des paroles de Dieu. Il y a une autre raison et une autre situation qui sont également vraies : tu fais généralement des choses sans Dieu ou sans les paroles de Dieu dans ton cœur. Les paroles de Dieu n’ont jamais régné dans ton cœur. Tu as l’habitude d’être obstiné, de penser que tu as raison, de régner dans tous les domaines et de faire les choses selon tes propres préférences. Tu ne fais que suivre le processus et les formalités de la prière à Dieu. Les paroles de Dieu n’ont pas de place dans ton cœur et ne peuvent y régner, et Dieu n’a pas de place dans ton cœur et ne peut y régner. Il t’est naturel d’être responsable de tout ce que tu fais et, par conséquent, tu violes les vérités-principes. Est-ce une transgression ? C’est certain, c’est une transgression. Alors pourquoi inventes-tu des excuses ? Il n’y a pas d’excuse valable. Une transgression est une transgression. Si tu commets de nombreuses transgressions, si tu nuis aux intérêts de la maison de Dieu et au travail de l’Église et finis par irriter le tempérament de Dieu, alors ta chance d’être sauvé sera réduite à néant. C’est là une interprétation exacte de : « Les transgressions conduiront l’homme en enfer ». C’est un fait. Cela provient des tempéraments corrompus des gens, qui produisent toutes sortes de comportements, lesquels constituent à leur tour le chemin que les gens prennent. Ce chemin incorrect amène les gens à commettre toutes sortes de transgressions à des moments importants et critiques, alors qu’ils font leur devoir. Si tu as commis trop de transgressions et qu’elles s’accumulent, alors tu n’as plus aucune chance d’être sauvé. Pourquoi les gens commettent-ils des transgressions en permanence ? La raison fondamentale, c’est qu’ils ne sont jamais, ou rarement, équipés des paroles de Dieu et qu’ils font rarement quelque chose qui repose sur les paroles de Dieu ou sur les vérités-principes : en fin de compte, ils commettent toujours une transgression. Quand les gens commettent une transgression, ils se le pardonnent toujours et fournissent des raisons et des excuses telles que : « Je ne voulais pas le faire. J’avais de bonnes intentions. C’est parce que la situation était urgente. C’est à cause d’un tel. C’est à cause de toutes sortes de raisons objectives… » Quelle que soit la raison, si tu ne poursuis pas la vérité et que tu n’agis pas selon les paroles de Dieu avec la vérité comme critère, tu seras susceptible de transgresser et de résister à Dieu. C’est un fait indéniable. En fonction de ce fait, ta fin se déroulera comme Je l’ai mentionné précédemment : « Les transgressions conduiront l’homme en enfer ». Telle sera ta fin. Est-ce que tu comprends ? (Oui, je comprends.)

Le tempérament de certaines personnes est tellement intransigeant et elles sont tellement peu scrupuleuses qu’elles pensent toujours avec optimisme : « Une petite transgression, ce n’est rien. Dieu ne punit pas les gens. Il est miséricordieux et aimant, Il pardonne et Il est patient avec les gens. Le jour de Dieu est encore loin. Ces vérités qu’Il a émises, je les poursuivrai plus tard, quand j’en aurai l’occasion. Bien que Dieu ait prononcé ces paroles sur un ton sincère et urgent, nous aurons encore plein d’occasions de croire en Dieu et d’être sauvés. » Ces gens sont toujours dédaigneux, ils n’ont jamais le sens de l’urgence, ni un immense désir de Dieu, ni une soif de vérité. Ils ont toujours un cœur intransigeant et ignorent toujours complètement la vérité et les exigences des paroles de Dieu. S’ils font leur devoir avec ce genre d’attitude et dans cet état, que se passera-t-il en fin de compte ? Ils commettront constamment des transgressions et contracteront des souillures ! Il est dangereux pour une personne de contracter constamment des souillures et de commettre des transgressions sans pour autant le prendre au sérieux et en étant si insouciante à ce sujet. Ce n’est pas parce que Dieu ne te condamne pas maintenant qu’Il ne te condamnera pas plus tard. En somme, une personne qui vit dans un tel état est en danger. Elle ne chérit pas les paroles de Dieu, ni la chance d’être sauvée ou de faire son devoir, et encore moins toutes les circonstances que Dieu a orchestrées pour elle. Elle est toujours relâchée et indifférente et fait tout d’une manière insouciante, laxiste et distraite. Ce genre de personne est en danger. Certains sont encore contents d’eux en pensant : « Quand je fais des choses, Dieu est avec moi, je suis éclairé et guidé par Dieu, parfois je suis corrigé par Dieu et Il est avec moi dans mes prières ! » La grâce de Dieu est abondante – certainement assez pour que tu puisses en profiter –, tu peux prendre tout ce que tu veux sans jamais l’épuiser, mais qu’est-ce que cela peut bien faire ? La grâce de Dieu ne représente pas la vérité, et le fait que tu profites de la grâce de Dieu ne veut pas dire que tu as la vérité. Dieu a de la compassion pour chaque personne, mais la compassion de Dieu n’est pas trop indulgente. Dieu a de la compassion pour la vie humaine et pour chaque être créé. Cependant, cela ne signifie pas qu’Il n’a pas de principes dans Son œuvre, qu’Il n’a pas un tempérament juste et que les normes qu’Il exige des hommes et avec lesquelles Il les évalue changeront. Est-ce que tu comprends ? (Oui.) Tu sens que Dieu n’a jamais été en colère contre toi, que Dieu est toujours doux et attentionné à ton égard et qu’Il prend soin de toi, t’aime et te chérit énormément. Tu ressens la chaleur de Dieu, la provision de Dieu, l’aide de Dieu et même le favoritisme et la bonté de Dieu. Tu sens que Dieu t’aime le plus et que, même s’Il en abandonne d’autres, Il ne t’abandonnera jamais. Tu es donc plein de confiance en toi et tu as l’impression que le fait de ne pas poursuivre la vérité, de ne pas souffrir et payer le prix en faisant ton devoir et de ne pas chercher à changer de tempérament, est justifié. Dieu ne t’abandonnera certainement pas. Cette grande confiance que tu as repose-t-elle sur les paroles de Dieu ? Si un jour tu ne ressens vraiment pas la présence de Dieu, tu ressentiras de la panique dans ton cœur et tu penseras : « Se pourrait-il que Dieu m’ait abandonné ? » Ce que sera ta fin devrait être évidente pour toi. Les gens qui ne poursuivent pas la vérité et qui sont trop imbus d’eux-mêmes ne finiront absolument pas bien. Le but de Dieu en aimant et en chérissant les hommes, en ayant de la compassion pour eux, en leur accordant la grâce, ou même en traitant une certaine proportion de gens favorablement ou gracieusement, ainsi que la substance de ces actions, n’est certainement pas de te dorloter ou de tout te céder, de te conduire sur le mauvais chemin ou de t’égarer, ou de te faire tourner le dos à la vérité ou à la vraie voie. Le but de Dieu en faisant tout cela est de t’aider à marcher sur le bon chemin, de faire en sorte que tu aies un cœur qui a un énorme désir pour Lui, d’augmenter ta foi en Lui, et ensuite de développer un authentique cœur qui craint Dieu. Si tu cherches sans arrêt à profiter des cajoleries de Dieu et à être Son toutou, alors Je dis que tu as tort. Tu n’es pas le toutou de Dieu, et Sa bonté ou Son favoritisme à ton égard ne relève certainement pas de la cajolerie ou de l’indulgence. Le but de Dieu en faisant tout cela est de te permettre de chérir les paroles de Dieu, d’accepter la vérité et d’être fortifié par Sa bonté et Ses bénédictions, de sorte que tu aies la volonté et la persévérance de marcher sur le chemin de la poursuite de la vérité et de marcher sur le bon chemin dans la vie. Bien sûr, on peut dire avec certitude que lorsque Dieu exprime ces vérités, tes besoins sont satisfaits, que tu as obtenu la vie et que tu as bénéficié de Son amour. Si tu peux remercier Dieu pour Sa bonté, te tenir fermement à la place qui t’est propre, être mieux équipé des paroles de Dieu, chérir davantage Ses paroles, rechercher les vérités-principes quand tu fais ton devoir et t’efforcer de considérer les gens et les choses, de te comporter et d’agir selon les paroles de Dieu, alors tu ne l’as pas déçu. En revanche, si tu profites de la bonté et du favoritisme de Dieu à ton égard, que tu ne tiens pas compte de Sa compassion envers toi, insistes pour faire les choses à ta façon, agis de manière obstinée et imprudente, ne t’équipes jamais des paroles de Dieu, que tu n’as pas la volonté de rechercher la vérité, ou ne considères pas les gens et les choses et ne te comportes pas et n’agis pas selon les paroles de Dieu avec la vérité comme critère, sauf pour bénéficier de la grâce de Dieu et être content de toi, alors, quand tu ne réponds pas aux attentes de Dieu, c’est-à-dire quand tu déçois Dieu de façon répétée, tôt ou tard, la grâce, la compassion et l’amour bienveillant de Dieu envers toi s’épuiseront. Le jour où ces choses sont épuisées est le jour où Dieu retire toute Sa grâce. Quand tu ne ressentiras même pas la présence de Dieu, tu sauras ce que tu éprouves réellement à l’intérieur. Il y aura des ténèbres à l’intérieur de toi. Tu te sentiras abattu et mal à l’aise, inquiet et vide. Tu sentiras que l’avenir est incertain. Tu seras effrayé et dans un état d’anxiété constant. C’est une chose terrible. Par conséquent, les gens doivent apprendre à chérir tout ce que Dieu leur a donné, à chérir le devoir qu’ils doivent accomplir et, en même temps, savoir comment rendre la pareille. En fait, que Dieu te demande de rendre la pareille n’a rien à voir avec l’ampleur de la contribution que tu fais en Son nom, ni avec l’ampleur du retentissement de ton témoignage à Son égard. Ce que Dieu veut, c’est que tu empruntes le bon chemin, le chemin qu’Il te demande de suivre. La grâce de Dieu est suffisante pour que les gens en profitent. Dieu n’est pas avare de cette grâce et ne regrette pas de l’accorder aux hommes. Si Dieu bénit quelqu’un et lui fait grâce, c’est toujours de bon gré. Agir ainsi fait partie de Son essence, de Son tempérament et de Son identité. Il ne regrette jamais ni n’éprouve de remords lorsqu’il accorde ces choses aux hommes. Cependant, disons que les gens ne savent pas distinguer le bien du mal ou apprécier les faveurs. Ils laissent toujours tomber Dieu et Le déçoivent encore et encore. Quel que soit le prix que Dieu a payé ou le temps qu’Il a attendu, les gens continuent à L’ignorer et à ne pas comprendre Ses bonnes intentions. Les gens ne cherchent qu’à profiter de la grâce de Dieu : plus il y en a, mieux c’est. Quelle que soit la quantité de grâce et de bénédictions de Dieu dont ils bénéficient, ils ne savent pas rendre l’amour de Dieu, ni ramener leur cœur à Dieu et Le suivre. Pensez-vous que Dieu sera satisfait si les gens Le traitent de cette façon ? (Non.) Quel genre d’attitude véritable une personne doit-elle avoir pour satisfaire Dieu ? Les gens doivent se repentir, avoir des manifestations concrètes et bien faire leur devoir. Ils ne doivent pas s’accrocher à diverses justifications et excuses. La grâce de Dieu, Son pardon et Sa compassion pour l’humanité ne sont pas des capitaux ou des excuses pour te faire plaisir. Quoi que Dieu fasse, quel que soit le genre d’effort, le prix ou la pensée qu’Il investit dans les hommes, Il n’a qu’un seul but ultime : Il espère que les gens se tourneront vers le bon chemin et le suivront. Qu’est-ce que le bon chemin ? C’est de poursuivre la vérité et de s’en équiper davantage. Si le chemin que les gens empruntent est conforme aux paroles de Dieu, avec la vérité comme critère, alors le prix que Dieu investit dans les hommes et toutes les attentes qu’Il a pour eux Lui seront rendus. Pensez-vous que Dieu exige beaucoup des gens ? (Non.) Dieu n’exige pas beaucoup des gens, et Il a suffisamment de patience et d’amour pour attendre que les gens reviennent. Quand tu te tournes vers Dieu, Il ne Se contentera pas de t’accorder des grâces et des bénédictions : Il pourvoira à tes besoins, te soutiendra et te guidera dans la vérité, dans la vie et sur le chemin que tu empruntes. Dieu accomplira une œuvre encore plus grande en toi. C’est ce qu’Il attend avec impatience. Avant d’accomplir cette œuvre, Dieu guide inlassablement les hommes, les soutient et leur accorde grâce et bénédictions. Tout cela n’était pas l’intention première de Dieu, et ce n’est pas non plus quelque chose qu’Il veut particulièrement faire. Cependant, Il n’a pas d’autre choix que de S’obliger à payer n’importe quel prix pour les hommes et d’accomplir cette œuvre, quel qu’en soit le coût. Ce que Dieu veut au bout du compte, après avoir accompli toute cette œuvre, c’est que les gens puissent revenir en arrière. Si les gens comprennent Ses intentions et Sa pensée, et pourquoi Il veut vraiment faire cela, alors ils reconnaîtront Sa beauté, auront une certaine stature et auront grandi. Quand les gens commencent à être méticuleux et à travailler dur sur chaque vérité que Dieu leur a fournie, et commencent à entrer dans la réalité de chaque vérité, cela plaît à Dieu. Il n’a alors plus besoin d’accomplir l’œuvre simple qui consiste à être avec les gens, à les réconforter, à les encourager et à les exhorter. Au contraire, Il peut leur apporter davantage en termes de vérité, dans la vie et sur le chemin qu’ils empruntent. Il peut faire une œuvre plus grande et plus concrète sur les hommes. Pourquoi Dieu préfère-t-Il faire ce genre d’œuvre ? Parce qu’en faisant une telle œuvre, Il voit de l’espérance chez les gens, Il voit leur avenir et Il voit que les gens sont unis à Lui par le cœur et l’esprit. C’est une chose incommensurablement grande pour les hommes et pour Dieu et c’est quelque chose qu’Il attend depuis longtemps. Quand une personne prend le chemin de la poursuite de la vérité, elle aura progressivement plus de force et une véritable stature pour combattre Satan et rester ferme dans son témoignage à Dieu, et Dieu aura plus d’espoir de voir un être humain créé de plus se lever et combattre pour Lui contre Satan. Telle est la gloire de Dieu. Lorsque les hommes grandissent en stature, deviennent de plus en plus forts, témoignent de plus en plus, craignent de plus en plus Dieu et se soumettent à Lui de plus en plus, cela signifie qu’il y a un espoir que Dieu gagne un groupe de vainqueurs et qu’Il soit glorifié à travers et parmi les hommes. Est-ce une bonne chose ? (Oui.) C’est ce à quoi Dieu aspire, et c’est ce qu’Il espère et attend de vous. Il attend cela depuis longtemps. Si les gens comprennent et sont capables d’être attentifs au cœur de Dieu, ils travailleront à ce qu’Il leur demande et paieront le prix de ce qu’Il leur demande. Ils feront tous les efforts possibles pour coopérer avec ce que Dieu veut faire, accomplir Ses souhaits et réconforter Son cœur. Cependant, si tu ne veux pas faire cela, Dieu ne te forcera pas. Tu dis : « Pourquoi est-ce que je ne veux pas cela ? Pourquoi est-ce que je ne veux pas faire ce que Dieu exige ? Pourquoi est-ce que je me sens mal à l’aise, gêné et peu disposé à me soumettre quand je pense à satisfaire les exigences de Dieu ? » Tu n’as pas à répondre aux exigences de Dieu : c’est facultatif. Tu as le droit de choisir et tu es libre. Dieu ne force pas les gens. Je vous dis simplement cela pour que vous compreniez bien la réalité de ce que Dieu veut accomplir, la responsabilité que vous portez et ce que Dieu attend de vous. Est-ce que c’est clair ? (Oui.) Il est bon que ce soit clair. Si c’est clair, alors les hommes seront conscients dans leur cœur. Au fond, ils sauront ce sur quoi ils doivent travailler ensuite, ce qu’ils doivent faire et quel prix ils doivent payer. Ils auront une direction.

Aujourd’hui, J’ai échangé sur ce dicton sur la conduite morale : « un gentleman tient parole ». Puisque J’avais déjà échangé sur plusieurs autres dictons sur la conduite morale qui sont promus par Satan, ce dicton a été un peu plus facile à discerner. Quelle que soit le dicton sur la conduite morale, Satan veut fondamentalement utiliser une sorte d’affirmation pour lier et restreindre le comportement humain, puis former une tendance dans la société. En créant cette tendance, il veut induire en erreur, contrôler et emprisonner les esprits de toute l’humanité, et ainsi retourner toute l’humanité contre Dieu. Une fois que les gens sont contre Dieu, Satan veut faire en sorte que Dieu n’ait plus aucun moyen d’agir sur eux ou d’œuvrer. Voilà le but que Satan veut atteindre, et c’est l’essence de toutes ces choses que Satan fait. Quels que soient l’aspect du comportement ou les pensées et les points de vue qu’ils représentent, ces dictons sur la conduite morale que Satan promeut sont sans rapport avec la vérité, et sont également contraires à la vérité. Comment les gens doivent-ils traiter ces dictons sur la conduite morale que Satan promeut ? Voici un principe très simple et fondamental : toute affirmation qui vient de Satan est quelque chose que nous devons exposer, disséquer, percer à jour et rejeter. Puisqu’elles viennent de Satan, si notre cœur les perce à jour, nous pouvons les condamner et les rejeter. Nous ne pouvons pas permettre aux choses de Satan d’exister dans l’Église et d’induire en erreur, corrompre et perturber le peuple élude Dieu. Ce but doit être atteint par le fait que les élus de Dieu rejettent Satan et qu’il n’y ait en eux même pas un soupçon de ces hérésies et idées fausses de Satan. Au lieu de ces hérésies et de ces idées fausses, les paroles de Dieu et la vérité doivent régner dans le cœur des élus de Dieu et devenir leur vie. C’est ce genre d’humanité que Dieu veut gagner. Terminons ici l’échange d’aujourd’hui.

Le 9 juillet 2022

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contactez-nous par WhatsApp