L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

Revenir à la vie après avoir frôlé la mort

Par Yang Mei, Chine

En 2007, je suis soudainement tombée malade d’une insuffisance rénale chronique. À l’annonce de cette nouvelle, ma mère et ma belle-sœur chrétiennes, et des amis catholiques sont tous venus me rendre visite pour me prêcher l’Évangile. Ils m’ont tous dit que je devais seulement avoir recours à Dieu et que je serais guérie de ma maladie. Mais je ne croyais pas du tout en Dieu. Je pensais que la maladie ne pouvait être guérie que par un traitement médical scientifique et que toute maladie qui ne pouvait pas être guérie par la science était incurable. Après tout, y avait-il un pouvoir sur la terre plus grand que le pouvoir de la science ? La foi en Dieu n’était qu’un genre de béquille psychologique. J’étais un professeur d’école de l’État remarquable, une personne instruite et cultivée. Il était donc impossible que je commence à croire en Dieu. Je ne les ai donc pas écoutés et j’ai commencé à chercher un traitement médical. En quelques années, je suis allé dans pratiquement tous les grands hôpitaux de mon conté et de la province, mais mon état ne s’est pas amélioré. En fait, il empirait, mais je m’accrochais obstinément à ma propre façon de voir la situation et maintenais que la science pouvait tout changer et qu’il suffisait de trouver le bon processus pour guérir une maladie.

En 2010, une sœur de l’Église de Dieu Tout-Puissant est venue me prêcher l’Évangile du royaume de Dieu. Elle a dit que le Seigneur Jésus était revenu dans le monde des humains pour faire une nouvelle œuvre qui consistait à énoncer des vérités pour juger et purifier les gens. C’était une étape de l’œuvre de Dieu destinée à procurer la plénitude du salut à l’humanité et aussi la dernière chance de l’humanité d’être sauvée par Dieu. Je n’étais toujours pas prête à accepter tout cela, mais à cause de tous les échecs et toutes les frustrations que j’avais subis au cours des dernières années en quête d’un traitement médical, mon attitude n’était plus aussi inflexible que par le passé et je me suis laissée persuader d’accepter de la sœur un livre de la parole de Dieu. Mais, à ce moment-là, je ne croyais certainement pas que le contenu de ce livre était constitué de vérités exprimées par Dieu. Je maintenais toujours que seule la science pouvait changer mon destin et continuais donc à croire que seuls les médicaments pouvaient améliorer mon état. Finalement, j’ingérais chaque jour plus de médicaments que de nourriture, et pourtant mon état ne s’améliorait pas. J’ai perdu compte du nombre de fois que la sœur est venue chez moi, mais je refusais toujours de croire en Dieu. Cela a duré environ un an.

Puis, un jour, de façon inattendue, ma vision est devenue floue dans les deux yeux et mes deux jambes sont devenues si engourdies que je ne pouvais plus marcher. Les médecins ont diagnostiqué un empoisonnement causé par la grande quantité de médicaments que j’avais ingérés pendant toutes ces années. J’ai d’abord passé une semaine à l’hôpital du comté, puis j’ai été transférée dans un hôpital militaire de Beijing où j’ai été soignée pendant un mois, pour finir dans un hôpital réputé de médecine traditionnelle chinoise pour y recevoir un traitement de MTC. Mais ces deux mois de traitements n’ont rien fait pour améliorer mon état. Mon médecin traitant a même demandé à l’ancien chef retraité du département de neurologie de l’hôpital de venir me voir, mais il n’y a pas eu la moindre amélioration de mon état. Puis j’ai entendu ma future belle-fille mentionner un médecin du Yunnan, célèbre pour sa capacité à traiter des états difficiles et compliqués comme le mien. Après divers rebondissements, j’ai réussi à m’y faire amener en fauteuil roulant. Mais après avoir été traitée pendant près d’un mois, non seulement les problèmes aux yeux et aux jambes se s’étaient pas améliorés, mais mes reins se détérioraient à cause de tous les médicaments que j’avais pris. Constatant que l’on ne pouvait pas m’aider, et me sentant très mal, j’ai décidé de rentrer chez moi. Après cela, j’ai abandonné tous les traitements et médicaments pour mes yeux et mes jambes afin de protéger mes reins.

Pendant cette période, je sentais qu’il n’y avait absolument aucun espoir pour moi. Je pensais souvent à la façon dont j’avais mis toute ma foi dans la science, mais la science s’était avérée cruellement déficiente devant ma maladie. Après que tout espoir que la science me guérisse a été détruit, je me suis sentie extrêmement déprimée, en totale dépression. Je n’avais aucune idée de la manière dont j’allais continuer à vivre. Dans le brouillard de la douleur et de la souffrance, je me perdais souvent dans des pensées comme celles-ci : « Pourquoi ai-je tant de maladies et pourquoi ne peuvent-elles pas être traitées avec des médicaments ? Je crois en la science et je me suis fiée à la science, et j’ai fait de mon mieux pour rechercher le meilleur traitement, et pourtant rien n’a fonctionné. En fait, mon état s’est seulement empiré. Se pourrait-il que la science ne puisse vraiment pas me sauver ? Se pourrait-il qu’il y ait vraiment un Dieu en ce monde ? Le destin de chaque personne est-il vraiment entre les mains de Dieu ? » Même si je pensais beaucoup à ces questions, je n’arrivais à aucune réponse. Au cours de cette période, je vivais quotidiennement dans une grande douleur et une grande souffrance, et chaque fois que je pensais que j’étais une invalide inutile, je pleurais quand personne n’était présent. Je sentais que j’impliquais trop ma famille et je ne voulais plus être un fardeau pour elle. À plus d’une occasion, j’ai voulu mettre fin à ma vie, mais j’avais peur de la mort. Alors je vivais simplement un jour à la fois et attendais que la mort vienne me chercher…

Un jour, mon mari a vu le livre que la sœur de l’Église de Dieu Tout-Puissant m’avait laissé et l’a ouvert. Il a vu le titre suivant : « Le sais-tu ? Dieu a fait une grande chose parmi les hommes » qui a attiré son attention. Alors il m’a lu le passage suivant : « L’œuvre de Dieu, c’est ce que tu ne peux pas comprendre. Si tu ne peux pas savoir si ta décision est correcte ni savoir si l’œuvre de Dieu peut réussir, alors pourquoi ne pas tenter ta chance et vérifier si cet homme ordinaire est d’une grande aide pour toi et si Dieu a fait une grande œuvre. » L’entendant lire cette phrase, j’ai senti une secousse dans mon cœur ! Surtout la partie « alors pourquoi ne pas tenter ta chance », qui me revenait à l’esprit. C’était comme un rayon de lumière éclairant le calme de mort dans mon cœur et il me semblait que je retrouvais une lueur d’espoir de rester en vie. Avec insistance, j’ai demandé à mon mari de lire deux autres passages des paroles de Dieu, qui contenaient des vérités sur Dieu utilisant Sa parole pour juger et purifier les gens et transformer leur tempérament de vie. Tout cela était complètement nouveau pour moi et, même si je ne comprenais pas vraiment toute la signification de ce qui était dit, je pouvais sentir dans mon cœur que ces enseignements étaient différents de l’Évangile du Seigneur Jésus dont j’avais entendu parler des autres gens. Ils m’avaient surtout parlé de la façon de gagner la grâce et que tout ce que j’avais à faire, c’était de croire en Dieu et je serais guérie de ma maladie, ce que je ne croyais pas. Mais les paroles de Dieu Tout-Puissant semblaient beaucoup plus pratiques, et plus j’en entendais, plus je voulais en entendre.

Après cela, chaque jour, je permettais à mon mari de me lire quelques paroles de Dieu. Dans le livre, il est dit que les gens religieux croient en Dieu, mais ne connaissent pas Dieu et même résistent à Dieu, et qu’ils commettent souvent des péchés le jour et les confessent le soir. Tout cela a accru ma foi en Dieu encore davantage, car ma mère et mes deux belles-sœurs étaient chrétiennes et elles vivaient exactement comme le décrivait la parole de Dieu. Elles commettaient vraiment des péchés, puis les confessaient et ensuite les commettaient de nouveau. C’est alors que j’ai senti un éveil spirituel : est-ce vraiment la voix de Dieu ? Si ce n’est pas Dieu, alors comment l’auteur connait-il si bien le monde religieux ? Les incroyants ne le connaissent pas, les grands et les célébrités ne sont pas calés dans le sujet et même les gens religieux eux-mêmes ne réalisent pas qu’ils croient en Dieu, mais résistent aussi à Dieu. Plus j’y pensais, plus je sentais que les paroles du livre n’étaient pas des choses que les gens pouvaient exprimer et qu’elles étaient probablement les déclarations de l’incarnation de Dieu dans le monde des humains.

Seulement quelques jours plus tard, la sœur qui m’avait prêché l’Évangile du royaume de Dieu Tout-Puissant apprit que j’étais de retour à la maison après mon hospitalisation et est venue chez moi, accompagnée d’une autre sœur pour prêcher de nouveau. Cette fois, j’avais connaissance de la voix de ma conscience qui me disait : « Je suis déjà invalide, mais les sœurs ne m’ont pas abandonnée par dégoût et sont même venues me prêcher l’Évangile de nouveau. Rester avec moi comme cela, les gens ordinaires ne pourraient pas le faire. Quelqu’un d’autre m’aurait oubliée depuis longtemps. » Dans mon esprit, il était très clair que ce genre d’amour vient de Dieu, car on ne le trouve jamais dans le monde des humains. Comme dit le proverbe : « C’est dans le besoin que l’on reconnait un ami », et j’en ai profondément fait l’expérience ce jour-là. Ma famille ne pouvait pas éviter de rester à mes côtés, mais que ces personnes qui n’étaient aucunement liées à moi, qui n’avaient aucune arrière-pensée ou condition, me rendent visite régulièrement pendant plus d’un an pour me prêcher l’Évangile, se dérangent pour une invalide comme moi, démontrait à quel point leur foi, leur amour et leur patience étaient extraordinaires ! J’étais vraiment émue par l’amour de Dieu et, à partir de ce moment-là, je n’avais plus aucune raison de refuser l’Évangile de Dieu. En conséquence, mon mari et moi avons tous les deux accepté l’œuvre de Dieu des derniers jours.

En juin 2011, mon mari et moi avons officiellement commencé notre vie dans l’Église de Dieu tout-puissant. Parce que ma vue n’est pas assez bonne pour pouvoir lire, mon mari me lit généralement les paroles de Dieu, et pendant les réunions à l’église, les frères et sœurs me lisent également les paroles de Dieu. Parfois, quand je suis seul, j’écoute aussi des cantiques. Plus tard, dans les paroles de Dieu, j’ai trouvé la raison de ma maladie et de ma souffrance : « Après la corruption de Satan, l’homme est devenu de plus en plus dégénéré, les maladies de l’homme se sont aggravées et sa souffrance est devenue de plus en plus aiguë. L’homme a senti de plus en plus la vanité, la tragédie et l’incapacité de continuer à bénéficier du monde, et il a éprouvé de moins en moins d’espoir pour le monde. Donc cette souffrance a été causée chez l’homme par Satan, et elle est venue seulement après que l’homme a été corrompu par Satan et que la chair de l’homme est devenue dégénérée. […] Cela explique pourquoi tu peux être malade, être confronté à des problèmes et avoir des idées suicidaires, et parfois ressentir aussi la désolation du monde ou que la vie n’a pas de sens. C’est-à-dire que cette souffrance est toujours sous la domination de Satan ; c’est une des faiblesses fatales de l’homme » (« Le sens de Dieu faisant l’expérience de la souffrance du monde », dans Récits des entretiens de Christ). Les paroles de Dieu décrivent parfaitement comment j’avais tant souffert de la maladie que j’avais perdu toute volonté de vivre et avais voulu mettre fin à ma vie. Mais les paroles de Dieu disaient que toute cette douleur causée par la maladie et la souffrance était due aux manières pernicieuses de Satan. Au début, je ne comprenais pas vraiment pourquoi Dieu disait ces choses, mais après avoir lu les paroles de Dieu, j’ai progressivement compris ces vérités.

Un après-midi, mon mari me lisait les paroles de Dieu comme d’habitude, et j’ai entendu ces paroles de Dieu : « Dès l’époque où l’homme a connu les sciences sociales, son esprit a été occupé par la science et la connaissance. Puis celles-ci sont devenues des outils destinés à administrer l’humanité, et il n’y a plus eu assez de place pour que l’homme adore Dieu, et plus de conditions favorables pour vénérer Dieu. Sa place diminuait de plus en plus dans le cœur de l’homme. Un monde dans lequel Dieu n’a pas de place dans le cœur de l’homme est sombre et désespérément vide. […] La science, la connaissance, la liberté, la démocratie, les loisirs, le confort, ce n’est qu’un répit provisoire. Même avec ces choses, l’homme va inévitablement pécher et déplorer les injustices de la société. Ces choses ne peuvent pas apaiser l’envie et le désir d’exploration de l’homme. Parce qu’il a été fait par Dieu et les sacrifices inutiles et les explorations inutiles de l’homme ne peuvent que conduire à plus de détresse. L’homme existera dans un état constant de peur, ne saura pas comment faire face à l’avenir de l’humanité, ni comment affronter le chemin qui l’attend. L’homme en viendra même à craindre la science et la connaissance, et craindra encore plus le sentiment de vide qui est en lui » (« Dieu préside au destin de toute l’humanité », dans La Parole apparaît dans la chair). C’est en entendant ces paroles que j’ai enfin compris pourquoi Dieu a dit que Satan est à l’origine de toutes les maladies et toutes les souffrances de l’humanité : Satan utilise la connaissance et la science pour nous corrompre. Satan nous remplit de ses idées absurdes, telles que « les humains ont évolué à partir de singes », « il n’y a jamais eu aucun Sauveur », « la connaissance peut changer le destin des gens », « ton destin est entre tes propres mains », « la science sauve les gens » et « l’homme peut conquérir la nature ». Satan a lavé le cerveau des hommes avec ces philosophies, ces règles, ces idées et ces points de vue. Tout cela possède le cœur des gens et les a forcés à avoir une foi aveugle dans la connaissance et à adorer la science. Les gens ont l’illusion qu’ils peuvent changer leur destin par la connaissance ou utiliser la science pour résoudre tous les problèmes difficiles. Les gens ont fondé leur vie sur les idées absurdes de Satan et ainsi ont été faits prisonniers, liés et restreints par Satan. Les gens ont commencé à nier tout ce qui vient de Dieu, à s’éloigner des soins et de la protection de Dieu. Satan les manipule comme un marionnettiste jouant avec ses marionnettes, et je n’étais qu’une des nombreux millions de personnes qui ont subi du tort de cette façon. Quand j’étais malade, je me fiais à la science pour être guérie ; je croyais en la science et j’adorais la science. Je pensais vraiment que les spécialistes des hôpitaux renommés, avec leurs techniques avancées et leurs installations médicales modernes, seraient en mesure de guérir ma maladie. Mais non seulement mon état ne s’est pas amélioré, mais j’ai failli mourir. La science ne m’a apporté que des espoirs imaginaires et une souffrance dont il n’y avait pas de délivrance. La science m’a empêchée de croire en Dieu, et c’est ainsi que continuellement, je me suis rebellée contre Dieu, ai résisté à Dieu et refusé Son salut. Mais même si j’étais rebelle, Dieu n’a jamais oublié mon salut et a depuis utilisé Ses paroles pour me guider et, petit à petit, pour réveiller mon cœur qui a été étouffé par le savoir et la science. Une personne qui dans le passé a frôlé la mort s’est maintenant présentée devant Dieu et a acquis le salut de Dieu.

Mon mari a continué à me lire les paroles de Dieu tous les jours et un jour j’ai entendu ces paroles de Dieu : « Dieu a créé ce monde, cette humanité et, en plus, Il a été l’architecte de la culture grecque ancienne et de la civilisation humaine. Dieu seul console cette humanité et Lui seul Se soucie d’elle jour et nuit. Le développement et le progrès humains sont inséparables de la souveraineté de Dieu, et l’histoire et l’avenir de l’humanité sont inextricables des desseins de Dieu. […] Si l’humanité veut avoir un bon sort, si un pays veut avoir un bon sort, alors l’homme doit se prosterner devant Dieu en adoration, se repentir et se confesser devant Lui, sinon le destin et la destinée de l’homme finiront inévitablement par une catastrophe » (« Dieu préside au destin de toute l’humanité », dans La Parole apparaît dans la chair). En écoutant ce passage, j’ai compris que le destin de chacun est entre les mains de Dieu et que Dieu est la source de la vie humaine. Ce n’est qu’en se présentant devant Dieu, en suivant Dieu et en adorant Dieu que les gens peuvent avoir un bon destin. Si les gens s’éloignent de Dieu, résistent à Dieu, L’abandonnent et se fient à Satan à la place, alors c’est comme s’ils se livraient à Satan. En conséquence, ils subiront du tort de la part de Satan et seront piétinés par lui, et ils feront l’expérience de catastrophes sans fin et de souffrances sans limites. C’est ainsi que les gens se font du tort à eux-mêmes et provoquent leur propre mort. À ce moment-là, j’ai réalisé à quel point j’avais été stupide, aveugle et pitoyable. J’ai vu que tous mes points de vue sur la connaissance et la science étaient simplement du poison, ou étaient un outil permettant à Satan de me corrompre. Toutes ces années, le diable m’avait empoisonnée et maintenant je le regrettais immensément. Du fond de mon cœur est monté un véritable désir de ressembler aux gens de Ninive dans la Bible. Je voulais me jeter par terre devant Dieu, me confesser et me repentir. Je voulais abandonner toutes mes mauvaises conduites et accepter le leadership et la subsistance fournis par Dieu. Je voulais suivre Dieu et L’adorer, et donc, avec insistance, j’ai demandé des tâches d’accueil dans l’Église. Dans mes interactions avec les frères et sœurs, personne ne m’a méprisée ni dénigrée à cause de ma maladie. En fait, ils m’ont énormément aidée et soutenue et j’ai toujours sentie que j’étais entourée de leur amour sincère.

Après un certain temps, j’ai remarqué que mon état ne s’améliorait pas ; j’ai donc demandé à Dieu de m’aider à guérir. Mais les sœurs ont échangé ceci avec moi : « Dieu est le Créateur de toutes choses et nous sommes les êtres créés. Par conséquent, de quelque manière que Dieu nous traite, nous devons accepter Ses arrangements et Son organisation. Si nous demandons des choses à Dieu, nous faisons seulement preuve d’irrationalité. Guérir des maladies, exorciser des démons et accomplir des miracles faisaient partie de l’œuvre de Dieu au cours de l’ère de la Grâce, mais nous sommes maintenant dans l’ère du Règne, et l’œuvre principale de Dieu désormais consiste à tout accomplir par Ses paroles, à utiliser les paroles pour purifier et transformer les tempéraments corrompus des gens. Dieu veut faire de nous des personnes qui obéissent à Dieu, qui sont loyales à Dieu, Le connaissent et L’aiment afin qu’Il puisse conduire un groupe de personnes de ce genre dans la prochaine ère. Ce que Dieu veut, c’est l’amour et l’obéissance que les gens manifestent automatiquement une fois qu’ils sont parvenus à connaitre Dieu. Ce n’est pas un cas où Dieu guérit les gens pour qu’ils croient en Lui et Le suivent par gratitude. Comme le disent les paroles de Dieu : “Les gens croient que Dieu sauve l’homme en le touchant et l’amenant, par Ses bénédictions et la grâce, à Lui donner son cœur. Il sauve l’homme de cette façon : Il sauve l’homme en le touchant. Un tel salut est un commerce. L’homme se soumet au nom de Dieu et s’efforce de bien agir pour Dieu et de Lui apporter la gloire seulement quand Dieu lui donne jusqu’au centuple. Telle n’est pas la volonté de Dieu pour l’humanité. Dieu est venu travailler sur la terre pour sauver l’humanité corrompue. Aucune erreur en cela. Sinon, Il ne viendrait certainement pas faire Son œuvre en personne. Dans le passé, Son moyen de salut était de démontrer le plus grand amour et de la compassion, de telle sorte qu’Il a tout donné à Satan en échange pour toute l’humanité. Le jour présent n’a rien à voir avec le passé : aujourd’hui, votre salut est réalisé au temps des derniers jours durant le classement de chacun selon son genre ; le moyen de votre salut n’est pas l’amour ou la compassion, mais le châtiment et le jugement pour que l’homme soit plus complètement sauvé” (“Tu devrais mettre de côté les bénédictions du statut et comprendre la volonté de Dieu pour le salut de l’homme”, dans La Parole apparaît dans la chair). Nous devrions donc analyser et connaitre à fond nos tendances à vouloir des bénédictions et nos points de vue sur les transactions avec Dieu. Tant que nous lirons davantage les paroles de Dieu et les appliquerons dans notre vie, accepterons le jugement et le châtiment dans les paroles de Dieu, accepterons le traitement, l’émondage, les épreuves et l’épurement, nos tempéraments corrompus seront transformés et les bénédictions de Dieu nous seront naturellement accordées. »

Après l’échange des sœurs, j’ai compris que le simple fait de jouir de la grâce de Dieu ne suffit pas pour changer nos tempéraments sataniques. Ce n’est qu’en acceptant l’œuvre de jugement et de châtiment de Dieu des derniers jours que nous pourrons nous débarrasser de nos tempéraments corrompus, retrouver la conscience et la rationalité parfaites que nous avions lorsque Dieu nous a créés, et ainsi acquérir le salut de Dieu et devenir compatibles avec Sa volonté. Tous ces chrétiens qui n’acceptent pas l’œuvre de Dieu des derniers jours pourraient bien recevoir la grâce abondante de Dieu, mais ils vivent toujours dans le cycle où ils commettent des péchés et confessent leurs péchés. C’est parce que leurs tempéraments corrompus n’ont pas été purifiés, et donc toute leur agitation et toutes leurs dépenses ont pour but d’obtenir les bénédictions et la grâce de Dieu. En d’autres termes, ils veulent faire des affaires avec Dieu et cela signifie qu’ils ne gagneront jamais Son approbation. Après avoir compris la volonté de Dieu, j’ai cessé de demander à Dieu de me guérir de ma maladie et j’ai plutôt pris l’engagement ferme de croire en Dieu et d’adorer Dieu, peu importe que ma situation soit bonne ou mauvaise. Je me suis engagée à remplir mon devoir en tant qu’être créé, à chercher des vérités et à connaitre Dieu plus sérieusement, à me débarrasser de mes tempéraments corrompus et à vivre comme un véritable être humain afin de satisfaire Dieu. Une fois que j’ai commencé à mettre tout cela en pratique, je me suis sentie très libérée dans mon cœur et je ne me sentais plus liée ni limitée par la douleur de ma maladie et je n’avais plus tellement peur de la mort. Tout ce que je souhaitais, c’était de me livrer complètement à Dieu et d’obéir à Ses préceptes et à Ses arrangements.

Après cela, j’ai continué à me réunir fréquemment avec les frères et sœurs pour lire les paroles de Dieu, échanger sur les vérités et chanter des cantiques de louange à Dieu. En conséquence, je sentais que ma vie spirituelle devenait beaucoup plus importante et que ma douleur commençait à diminuer. Encore plus mystérieux, presque sans m’en rendre compte, l’engourdissement de mes jambes a commencé à s’atténuer et j’ai commencé lentement à retrouver la capacité de marcher, pour finalement ne plus devoir compter sur un fauteuil roulant. Ce qui était encore plus inattendu, c’est qu’un jour ma vision est soudainement revenue et que j’ai pu voir les mots imprimés dans le livre des paroles de Dieu. Je pouvais enfin voir les paroles de Dieu ! Je ne pouvais pas le croire, mais un miracle m’était vraiment arrivé. La joie que je ressentais dans mon cœur était indescriptible, mais elle faisait éclater mon cœur en prières de reconnaissance et de louange à Dieu. J’ai annoncé la bonne nouvelle à mon mari avec enthousiasme et il était rempli d’émotion. Les larmes aux yeux, ils ne pouvait s’empêcher de dire : « Merci Dieu, merci Dieu ! » Oui, c’est vrai, je n’étais qu’un peu soumise à Dieu, mais Dieu m’a accordé cette grande bénédiction. Je sentais très profondément que même si l’œuvre de Dieu des derniers jours ne comportait pas de miracles, l’autorité dans la parole de Dieu surpasse de loin l’autorité des miracles de Dieu. Dieu est vraiment le Dieu tout-puissant, le Dieu qui aime les gens !

Un jour, mon mari était à l’hôpital du comté et a rencontré le médecin qui avait été principalement responsable de mon traitement. Le médecin lui a demandé comment le traitement de ma maladie rénale progressait et si je faisais la dialyse. Mon mari a répondu : « Elle n’a pas fait la dialyse, mais son état s’améliore déjà. Elle peut marcher maintenant et elle peut voir aussi ! » Le médecin était très surpris et a dit : « Eh bien, c’est un miracle. Je pensais qu’elle était déjà en dialyse depuis quelque temps maintenant. »

Aujourd’hui, je vis une vie normale. Mes parents, amis et voisins expriment toujours leur surprise et disent des choses comme : « Je n’ai jamais pensé que ton état s’améliorerait aussi rapidement. Physiquement et mentalement, tu sembles être une personne normale ! » Chaque fois que j’entends quelque chose du genre, en silence, je dis quelques mots de gratitude à Dieu : « Toute ma vie, Je n’oublierai jamais l’amour que Tu m’as montré ni Ton salut. Bien que je ne puisse rien faire pour Toi, au moins je Te suivrai, je T’adorerai et, pour le reste de ma vie, je ferai mon devoir comme l’une de Tes créatures afin de Te rendre Ton amour. » Bien que je n’aie pas été complètement guérie de ma maladie, je savais que Satan m’avait profondément corrompue et que j’avais encore de nombreux tempéraments corrompus. J’avais donc besoin de Dieu qu’Il me juge et me châtie beaucoup pour me transformer. J’avais été profondément corrompue, je n’avais pas reconnu l’existence de Dieu à l’origine et j’avais constamment refusé le salut de Dieu, mais non seulement Dieu ne m’a pas imputé mes péchés, Il a même réalisé un grand salut pour moi. J’ai reçu une grande miséricorde de Dieu et je sais que je suis totalement indigne d’une telle grâce. Ces expériences puissantes et durables m’ont montré que la science et la connaissance ne peuvent pas sauver les gens, mais apporteront seulement une souffrance sans fin, la peur et la mort. Seul le Créateur de tout et le Souverain sur tout dans l’univers peut donner aux humains la vie et la subsistance dont ils ont besoin. Dieu est le seul fondement de la survie de l’humanité et constitue l’unique espoir et rédemption de l’humanité. Le seul espoir des gens d’avoir un bon destin est d’adorer Dieu. Je remercie Dieu de m’avoir sauvée – une personne profondément trompée par Satan et proche de la mort – du domaine de Satan. Dieu m’a ramenée à la vie et m’a ramenée devant Lui, le Créateur de toutes choses. Je marche maintenant sur le chemin très lumineux de la vie. Toute gloire à Dieu Tout-Puissant !

Précédent : Qui fait obstacle sur la route du royaume céleste

Suivant : Le brouillard se dissipe et je trouve le chemin menant au royaume des cieux

Contenu connexe