739 Ceux qui vénèrent Dieu exaltent Dieu en toutes choses

Job n’a jamais vu Dieu ni entendu Ses paroles,

mais Dieu avait une place dans le cœur de Job.

Il disait : « Le nom de l’Éternel soit béni ! »

Il Le bénissait sans condition,

peu importent le contexte et la raison.

Job avait donné son cœur à Dieu,

permettant à Dieu de le contrôler ;

toutes ses pensées, ses décisions, les plans de son cœur

étaient ouverts et non fermés à Dieu.

Son cœur ne s’opposait pas à Dieu,

il n’attendait, ni ne demandait rien à Dieu,

il ne nourrissait aucun désir extravagant

d’obtenir quelque chose en adorant Dieu.

Refrain

Job n’a pas négocié avec Dieu, et n’a rien exigé de Lui.

Il louait le nom de Dieu

pour Sa grande puissance et Son autorité

à régner sur toutes choses, à régner sur toutes choses ;

la louange de Job ne dépendait pas

de bénédictions, ni de malheurs reçus.

Job pensait que dans la bénédiction ou le désastre,

l’autorité de Dieu ne changeait pas ;

peu importe les circonstances,

le nom de Dieu devrait être loué.

Si l’homme est béni par Dieu, c’est grâce à Sa souveraineté,

quand le désastre frappe l’homme,

c’est aussi à cause de la souveraineté de Dieu.

Sa puissance et Son autorité

dominent et arrangent tout ce qui concerne l’homme ;

le sort toujours changeant de l’homme le prouve.

Peu importe ce que l’on pense,

le nom de Dieu doit être loué.

C’est ce que Job a expérimenté

et appris à connaître durant sa vie.

Dieu a perçu toutes ses pensées, ses actions,

les voyant comme étant importantes.

Dieu chérissait cette connaissance de Job

et pour son coeur, Job était précieux à Ses yeux.

Le cœur de Job attendait toujours

le commandement de Dieu.

Peu importe le moment ou le lieu,

il accueillait tout ce qui lui arrivait.

Job n’exigeait rien de Dieu.

Il exigeait de lui-même d’attendre,

d’accepter, de faire face et d’obéir

à tous les arrangements venant de Dieu.

Job croyait que c’était son devoir,

et c’était ce que Dieu voulait.

Refrain

Job n’a pas négocié avec Dieu, et n’a rien exigé de Lui.

Il louait le nom de Dieu

pour Sa grande puissance et Son autorité

à régner sur toutes choses, à régner sur toutes choses ;

la louange de Job ne dépendait pas

de bénédictions, ni de malheurs reçus.

Paroles adaptées de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 738 Tu devrais recourir à la norme de Dieu pour Le satisfaire

Suivant: 740 Seuls ceux qui vénèrent Dieu peuvent témoigner dans les épreuves

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

187 Je veux rendre à Dieu Son amour

ⅠPendant des années, j’ai dérivé à travers le monde, ma corruption s’aggravant. Grâce aux vérités prononcées par Dieu qui m’ont sauvé, je...

101 Si Dieu ne m’avait sauvé

ⅠSi Dieu ne m’avait sauvé,je serais encore errant dans le monde,luttant et souffrant dans le péché,vivant sans aucun espoir.Si Dieu ne...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp