804 Ceux qui vénèrent Dieu exaltent Dieu en toutes choses

Bien que Job n’ait jamais vu Dieu ou entendu les paroles de Dieu de ses propres oreilles, Dieu avait une place dans le cœur de Job. Et quelle était l’attitude de Job envers Dieu ? C’était, comme mentionné précédemment : « que le nom de l’Éternel soit béni ! » Sa bénédiction du nom de Dieu était inconditionnelle, indépendante de tout contexte et sans raison. Nous voyons que Job avait donné son cœur à Dieu, permettant à Dieu de le contrôler ; tout ce qu’il pensait, tout ce qu’il décidait, tout ce qu’il planifiait dans son cœur était ouvert à Dieu et non fermé à Dieu. Son cœur ne s’opposait pas à Dieu et il n’avait jamais demandé à Dieu de faire quoi que ce soit pour lui ou de lui donner quoi que ce soit, et il ne nourrissait pas de désirs extravagants d’obtenir quelque chose de son adoration de Dieu.


2 Job n’a pas négocié avec Dieu et n’a rien requis ou exigé de Dieu. Sa louange du nom de Dieu relevait de la grande puissance et de l’autorité de Dieu régnant sur toutes choses et ne dépendait pas de bénédictions qu’il avait reçues ou non ou d’un désastre qui l’avait frappé ou non. Il croyait que peu importe que Dieu bénisse les gens ou fasse tomber un désastre sur eux, la puissance et l’autorité de Dieu ne changeraient pas, et ainsi, peu importe les circonstances d’une personne, le nom de Dieu devrait être loué. Si l’homme est béni par Dieu, c’est à cause de la souveraineté de Dieu, et quand le désastre frappe l’homme, c’est aussi à cause de la souveraineté de Dieu. La puissance et l’autorité de Dieu dominent et arrangent tout ce qui concerne l’homme ; les impondérables du sort de l’homme sont la manifestation de la puissance et de l’autorité de Dieu.


Peu importe le point de vue que l’on a,le nom de Dieu devrait être loué. C’est ce que Job a connu et appris à connaître au cours des années de sa vie. Toutes les pensées et les actions de Job sont parvenues aux oreilles de Dieu et sont arrivées devant Dieu, et Dieu les a considérées comme importantes. Dieu chérissait cette connaissance de Job et chérissait Job parce qu’il avait un tel cœur. Ce cœur attendait toujours l’ordre de Dieu et, partout, peu importe le moment ou le lieu, il accueillait tout ce qui lui arrivait. Job n’exigeait rien de Dieu. Ce qu’il exigeait de lui-même était d’attendre et d’accepter tous les arrangements qui venaient de Dieu, de leur faire face et de leur obéir ; Job croyait que c’était son devoir et c’était précisément ce que Dieu voulait.

Paroles adaptées de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 803 L’homme devrait avoir un cœur qui craint Dieu

Suivant: 805 Seuls ceux qui vénèrent Dieu peuvent témoigner dans les épreuves

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

117 Je rendrai à Dieu Son amour

ⅠDe nombreuses années, j’ai dérivé à travers le monde,ma corruption s’accroissant.Grâce à Dieu qui a exprimé des vérités et m’a sauvé,je...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre