15. Je connais maintenant le nouveau nom de Dieu

Par Zhao Xin, Taiwan

J’ai cru au Seigneur et participé à des réunions avec mes parents depuis l’enfance, et je suis allée dans une université chrétienne après le lycée. Pendant un cours, le pasteur nous a dit : « Chapitre 13, verset 8 de l’Épitre aux Hébreux : “Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement.” Le Seigneur Jésus est le seul Sauveur. Son nom ne changera jamais, quelle que soit l’ère. Nous ne pouvons être sauvés qu’en nous fiant au nom du Seigneur Jésus… » Ça m’a convaincue que nous ne pouvions être sauvés qu’en conservant le nom du Seigneur Jésus et que nous ne devions jamais nier Son nom. En dehors des cours, je participais activement à la vie chrétienne. Je n’ai jamais manqué un sermon ni une réunion. Mais, au fil du temps, je me suis aperçue que les pasteurs et les anciens avaient tendance à se répéter. Il n’y avait jamais de lumière nouvelle et mon esprit a complètement dépéri. Certains frères et sœurs sont devenus faibles. Ils ont arrêté de venir aux réunions et ils ont reçu très peu de soutien. Certains piquaient même du nez pendant les réunions et se vendaient des assurances ou des marchandises après l’office. Voir ça au sein de l’Église m’a mise en colère et m’a déçue. Je pensais : « Si un chrétien court sans arrêt après l’argent et les choses matérielles au lieu d’essayer de progresser dans sa vie spirituelle, est-ce encore un chrétien ? Les pasteurs et les anciens voient ce qui se passe et s’en moquent. Est-ce en accord avec la volonté du Seigneur ? En quoi est-ce vénérer Dieu ? » Privé de nourriture pendant si longtemps, mon esprit s’est flétri. Comme mon travail m’occupait aussi beaucoup, j’ai fini par ne plus aller aux réunions. Je me sentais coupable, alors je lisais la Bible chez moi et je priais le Seigneur. Je ne voyais plus de sens à ma vie, plus d’espoir. Je me sentais égarée et impuissante.

Alors, en octobre 2017, j’ai rencontré par Internet Sœur Li et Sœur Wang de l’Église de Dieu Tout-Puissant. J’ai trouvé leurs échanges sur les paroles du Seigneur concrets et éclairants. Je croyais au Seigneur depuis des années et je n’avais jamais entendu personne échanger avec autant de limpidité. J’ai senti qu’elles étaient guidées par le Saint-Esprit. Du coup, je les retrouvais souvent sur Internet.

Un jour, je me suis connectée un peu en retard à une réunion. Au moment où je l’ai fait, j’ai entendu Sœur Li dire : « Le plan de gestion de Dieu pour sauver l’humanité est divisé en trois ères. À chaque ère, Il accomplit une nouvelle œuvre et prend un nouveau nom. Dieu emploie Son nom pour changer d’ère et représenter Son œuvre. Son œuvre progresse et Son nom change en fonction des différentes œuvres qu’Il accomplit. À l’ère de la Loi, Dieu a édicté les lois et les commandements sous le nom de l’Éternel. Quand Il a achevé l’ère de la Loi et accompli l’œuvre de la rédemption à l’ère de la Grâce, Il ne s’appelait plus l’Éternel, mais Jésus. Maintenant, dans les derniers jours, l’œuvre de Dieu progresse encore, et Il accomplit l’œuvre du jugement en commençant par la maison de Dieu sur la base de l’œuvre de la rédemption de Jésus. Il a achevé l’ère de la Grâce et inauguré l’ère du Règne, et Son nom a changé en conséquence. Il ne s’appelle plus Jésus, mais Dieu Tout-Puissant. » Quand je l’ai entendue dire que le nom de Dieu avait changé, j’ai pensé : « C’est impossible. La Bible dit clairement : “Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement” (Hébreux 13:8). Le nom du Seigneur Jésus ne peut pas changer et tu dis que le nom de Dieu a changé ? Est-ce en accord avec la Bible de prier Dieu Tout-Puissant au lieu de prier Jésus ? » Alors Sœur Li me l’a expliqué par une analogie : « Sœur Zhao, si ton entreprise te nommait directrice de la planification pour un an, puis directrice pendant un an, et ensuite directrice générale, ton titre changerait en fonction des nécessités de ton travail. Quand ton travail change, ton titre change. Avant, les gens t’auraient appelée directrice de la planification ou directrice, ensuite, ils t’appelleraient directrice générale. Tu aurais eu différents titres, mais aurais-tu changé ? Ne serais-tu pas encore toi-même ? Voilà comment Dieu change de nom à chaque ère. L’œuvre de Dieu diffère et Son nom change, mais Il est toujours le même Dieu. » J’ai commencé à comprendre, mais je ne pouvais pas accepter l’idée que le nom de Jésus puisse changer. J’ai pensé : « Je me moque de ce que tu dis. Je m’en tiendrai au nom du Seigneur Jésus. On ne me fera pas changer d’avis si facilement. » J’ai bloqué Sœur Li en ligne après la réunion.

Mais le lendemain soir, deux sœurs ont frappé à ma porte pour prêcher l’Évangile de Dieu Tout-Puissant des derniers jours. Comme je n’étais pas d’accord avec sœur Li, j’étais un peu hostile envers elles. Elles ont eu beau essayer, je n’ai pas voulu les écouter. Avant de partir, elles ont dit : « Ma sœur, le Seigneur a dit : “Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira” (Matthieu 7:7). Nous ne savons pas pourquoi tu ne l’acceptes pas, mais y as-tu vraiment regardé de près ? » Après leur départ, je ne suis pas arrivée à penser à autre chose et je me suis sentie mal à l’aise. J’ai repensé aux échanges des membres de l’Église de Dieu Tout-Puissant et à la manière dont ils avaient nourri mon esprit. Je savais en mon cœur que les paroles de Dieu Tout-Puissant qu’ils avaient lues étaient la vérité et les déclarations du Saint-Esprit. Comment pouvais-je être une vraie croyante si je les rejetais de la sorte ? Je me suis souvenue d’une réunion à laquelle Sœur Li avait dit : « Les brebis de Dieu entendent Sa voix. Si nous voulons accueillir le retour du Seigneur, nous devons apprendre à entendre Sa voix. Les vierges sages suivent le Seigneur parce qu’elles entendent Sa voix. C’est comme Pierre à l’ère de la Grâce. N’a-t-il pas suivi le Seigneur parce qu’il avait entendu Ses paroles et reconnu la voix de Dieu ? » Ça m’a incitée à immédiatement prendre ma Bible et à ouvrir le livre de l’Apocalypse au chapitre 3, versets 20-22, où il est dit : « Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. […] Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises ! » J’ai soigneusement médité ces deux versets. Le Seigneur dit que le Saint-Esprit parlera dans les derniers jours et que nous devrons écouter Ses paroles. J’avais de la chance d’avoir entendu que le Seigneur était revenu. Alors pourquoi étais-je aussi attachée à mes notions et refusais-je d’écouter ce que je ne comprenais pas ? J’ai pensé : « Si le fait que Dieu change de nom m’échappe, je dois me pencher sur la question et le comprendre avant de décider quoi faire. » J’ai ensuite lu ceci dans Matthieu, chapitre 7, verset 7 : « Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira. » J’ai pensé : « Si le Seigneur est vraiment revenu et frappe à ma porte et que je laisse mes notions m’aveugler, m’assourdir et m’empêcher d’ouvrir la porte, le Seigneur ne m’abandonnera-t-Il pas ? » Je n’ai pas fermé l’œil de la nuit. Je m’en voulais de rejeter l’Évangile. Je me demandais : « Ai-je tort ? Dieu Tout-Puissant est-il vraiment le Seigneur Jésus revenu ? » Troublée par ces pensées, j’ai prié le Seigneur pour Lui demander de me guider et de m’éclairer.

Ensuite, je suis allée sur le site officiel de l’Église de Dieu Tout-Puissant, qui s’appelle L’Évangile de la descente du Règne. J’y ai lu un passage sur les noms de Dieu : « Certains disent que le nom de Dieu ne change pas. Alors pourquoi le nom de l’Éternel est-il devenu Jésus ? La prophétie avait annoncé la venue du Messie, alors pourquoi un homme nommé Jésus est-Il venu ? Pourquoi le nom de Dieu a-t-il changé ? Une telle œuvre n’a-t-elle pas été réalisée il y a longtemps ? Dieu ne peut-Il pas faire une œuvre plus nouvelle aujourd’hui ? L’œuvre d’hier peut être modifiée et l’œuvre de Jésus peut succéder à celle de l’Éternel. L’œuvre de Jésus alors ne peut-elle pas être suivie d’une autre œuvre ? Si l’Éternel peut changer Son nom en celui de Jésus, le nom de Jésus ne peut-il pas aussi changer ? Rien de tout cela n’est bizarre : les gens sont tout simplement trop simples d’esprit. Dieu sera toujours Dieu. Peu importe comment Son œuvre change et comment Son nom pourrait changer, Son tempérament et Sa sagesse ne changeront jamais. Si tu crois que Dieu ne peut être appelé que par le nom de Jésus, alors ta connaissance est beaucoup trop limitée » (« Comment l’homme qui a délimité Dieu dans ses notions peut-il recevoir les révélations de Dieu ? », dans La Parole apparaît dans la chair). Cette lecture m’a beaucoup émue. J’ai pensé que Dieu s’appelait l’Éternel à l’ère de la Loi et qu’Il avait gouverné les Israélites sous ce nom. Néanmoins, quand le Seigneur Jésus est venu accomplir Son œuvre, le nom de Dieu n’est-il pas devenu Jésus ? Je me suis demandé : « Que se passe-t-il ? Se peut-il que le Seigneur ait un nouveau nom dans les derniers jours ? Si Dieu Tout-Puissant est bien l’apparition du Seigneur Jésus et que je ne cherche pas ou ne m’y intéresse pas, si je perds ma chance d’accueillir le Seigneur, je ne serai qu’une idiote ! » J’ai aussitôt décidé de me pencher sur l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours.

J’ai contacté Frère Chen, de l’Église de Dieu Tout-Puissant, par Internet. Je lui ai parlé de mon problème pendant une réunion. Je lui ai dit : « D’après la Bible : “Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement” (Hébreux 13:8). Le Seigneur Jésus ne peut pas changer de nom. S’Il revient aujourd’hui, Il devrait toujours s’appeler Jésus. Comment peut-Il s’appeler Dieu Tout-Puissant ? Je L’ai toujours prié sous le nom du Seigneur Jésus. Comment pourrais-je Le prier sous un autre nom ? » Alors Frère Chen m’a envoyé deux passages des paroles de Dieu : « Certains disent que Dieu est immuable. C’est exact, mais cela fait référence à l’immuabilité du tempérament et de la substance de Dieu. Ses changements de nom et d’œuvre ne prouvent pas que Son essence a changé ; en d’autres termes, Dieu sera toujours Dieu, et cela ne changera jamais. Si tu dis que l’œuvre de Dieu reste toujours la même, alors comment pourrait-Il achever Son plan de gestion de six mille ans ? Tu sais simplement que Dieu est à jamais immuable, mais sais-tu que Dieu est toujours nouveau et jamais ancien ? Si l’œuvre de Dieu ne changeait jamais, alors aurait-Il pu amener l’humanité jusqu’à aujourd’hui ? Si Dieu est immuable, alors comment se fait-il qu’Il ait déjà accompli l’œuvre de deux ères ? […] Les paroles “Dieu est toujours nouveau et jamais ancien” font référence à Son œuvre, et les paroles “Dieu est immuable” font référence à ce que Dieu a et à ce qu’Il est de manière inhérente. Peu importe, tu ne peux pas ramener l’œuvre de six mille ans à un instant ou le décrire par des paroles inertes. Telle est la stupidité de l’homme. Dieu n’est pas aussi simple que l’homme l’imagine et Son œuvre ne cessera pas après une seule ère. L’Éternel, par exemple, ne sera pas toujours le nom de Dieu ; Dieu peut aussi accomplir Son œuvre sous le nom de Jésus, ce qui démontre que l’œuvre de Dieu progresse toujours vers l’avant » (« La vision de l’œuvre de Dieu (3) », dans La Parole apparaît dans la chair).

Après les avoir lus, Frère Chen a échangé : « Les paroles “Dieu est immuable” font référence au tempérament et à l’essence de Dieu. Elles ne signifient pas que Son nom ne peut pas changer. Dieu est toujours nouveau et jamais ancien. Son œuvre progresse toujours et Son nom change avec Son œuvre. Mais même si le nom de Dieu change, Son tempérament et Son essence ne changent jamais. Dieu est Dieu pour toujours. Voilà ce qui est immuable. Si on ne comprend pas ce que signifie “Dieu est immuable” ou que l’œuvre de Dieu est toujours nouvelle et jamais ancienne, on a tendance à limiter l’œuvre de Dieu sur la base de nos notions, et même à Lui résister et à Le juger. Les pharisiens se sont agrippés aux Écritures et ont attendu le Messie. Mais, comme le Seigneur s’appelait Jésus quand Il est venu, et non le Messie, ils L’ont renié et condamné. Alors qu’ils savaient que Ses paroles et Son œuvre avaient de l’autorité et du pouvoir, non seulement ils ne s’y sont pas intéressés, mais ils ont résisté et les ont condamnées. Finalement, ils se sont alliés aux Romains pour crucifier Jésus. Ils ont commis une terrible atrocité. Si nous nous agrippons maintenant à la Bible, si nous croyons que le nom de Jésus ne peut pas changer et qu’Il est le seul Sauveur, si nous renions et condamnons l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours, ne serons-nous pas exactement comme les pharisiens ? Ne serons-nous pas enclins à résister à Dieu et à offenser Son tempérament ? »

J’ai enfin compris que quand la Bible disait : « Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement, » elle ne faisait référence qu’au tempérament et à l’essence de Dieu. Ça ne signifie pas que le nom de Dieu ne peut pas changer. J’ai compris que les sermons des pasteurs étaient basés sur leurs notions et leur imagination, et qu’ils ne comprenaient pas vraiment la Bible non plus.

Frère Chen m’a ensuite lu deux passages des paroles de Dieu : « À chaque ère, Dieu fait une œuvre nouvelle et est appelé par un nouveau nom. Comment pourrait-Il accomplir la même œuvre dans des ères différentes ? Comment pourrait-Il rester accroché à ce qui est ancien ? Le nom de Jésus a été utilisé pour l’œuvre de la rédemption. Alors aura-t-Il encore le même nom pour Son retour dans les derniers jours ? Fera-t-Il encore l’œuvre de la rédemption ? Pourquoi l’Éternel et Jésus sont-Ils un alors qu’Ils ont des noms différents dans différentes ères ? N’est-ce pas parce que les ères de Leur œuvre sont différentes ? Un seul nom pourrait-il représenter Dieu dans Sa totalité ? Donc, Dieu doit avoir un nom différent pour une ère différente et Il doit utiliser ce nom pour changer et représenter l’ère, car aucun nom ne peut représenter pleinement Dieu Lui-même, et chaque nom ne peut que représenter l’aspect temporel du tempérament de Dieu pendant une ère donnée ; tout ce qu’il doit faire, c’est de représenter Son œuvre. Par conséquent, Dieu peut choisir le nom qui convient à Son tempérament pour représenter l’ensemble de l’ère » (« La vision de l’œuvre de Dieu (3) », dans La Parole apparaît dans la chair). « “L’Éternel” est le nom que J’ai pris pendant Mon œuvre en Israël, et il signifie le Dieu des Israélites (le peuple élu de Dieu) qui peut avoir pitié de l’homme, maudire l’homme et guider la vie de l’homme, le Dieu qui possède une grande puissance et est plein de sagesse. “Jésus” est Emmanuel, et il signifie le sacrifice d’expiation qui est plein d’amour, plein de compassion et qui rachète l’homme. Il a fait l’œuvre de l’ère de la Grâce, Il représente l’ère de la Grâce et ne peut représenter qu’une partie de l’œuvre du plan de gestion. […] Le nom de Jésus a commencé à être utilisé pour permettre aux gens de l’ère de la Grâce de renaître et d’être sauvés, et c’est un nom particulier pour la rédemption de l’humanité tout entière. Ainsi, le nom de Jésus représente l’œuvre de la rédemption et désigne l’ère de la Grâce. Le nom de l’Éternel est un nom particulier pour le peuple d’Israël qui a vécu sous la loi. Dans chaque ère et chaque étape de l’œuvre, Mon nom n’est pas sans fondement, mais a une signification représentative : chaque nom représente une ère. “L’Éternel” représente l’ère de la Loi et est le titre honorifique par lequel le peuple d’Israël appelait le Dieu qu’il vénérait. “Jésus” représente l’ère de la Grâce et est le nom du Dieu de tous ceux qui ont été rachetés pendant l’ère de la Grâce. Si l’homme avait toujours très envie de voir l’arrivée de Jésus le Sauveur au cours des derniers jours et s’il s’attendait toujours à ce qu’Il arrive sous l’image qu’Il avait en Judée, alors tout le plan de gestion de six mille ans se serait arrêté à l’ère de la rédemption et ne pourrait pas avoir progressé davantage. Par ailleurs, les derniers jours n’arriveraient jamais et l’ère ne serait jamais terminée. C’est parce que Jésus le Sauveur est seulement pour la rédemption et le salut de l’humanité. J’ai pris le nom de Jésus seulement pour tous les pécheurs dans l’ère de la Grâce, mais ce n’est pas le nom par lequel Je vais mettre fin à toute l’humanité » (« Le Sauveur est déjà revenu sur une “nuée blanche” », dans La Parole apparaît dans la chair).

Frère Chen a alors échangé : « Le plan de gestion de Dieu est divisé en trois ères. Il accomplit une étape de Son œuvre et exprime une partie de Son tempérament à chaque ère. Le nom qu’Il prend à chaque ère représente Son œuvre et Son tempérament de cette ère, mais il ne peut pas représenter Dieu tout entier. À l’ère de la Loi, Dieu S’appelait l’Éternel. Ce nom a représenté l’œuvre de Dieu à l’ère de la Loi ainsi que les aspects majestueux, colérique, miséricordieux et maudissant de Son tempérament. Sous le nom de l’Éternel, Dieu a proclamé les lois et les commandements, et Il a gouverné la vie des gens sur terre. Le comportement des gens était réglé et chacun savait comment vénérer Dieu. Mais, vers la fin de cette ère, les gens ont été de plus en plus corrompus par Satan. Ils n’arrivaient plus à obéir aux lois et aux commandements. Tout le monde risquait d’être condamné et mis à mort. Pour sauver l’homme des lois, Dieu est devenu chair et a accompli l’œuvre de la rédemption sous le nom de Jésus. Il a commencé l’ère de la Grâce et achevé l’ère de la Loi. Le Seigneur Jésus a offert la voie du repentir, guéri les malades, chassé les démons et pardonné les péchés des gens. Il a aussi exprimé le tempérament miséricordieux et aimant de Dieu. À la fin, Il a été crucifié, ce qui a achevé l’œuvre de rachat de toute l’humanité. Tous ceux qui acceptent Jésus comme leur Sauveur, qui Le prient, se confessent et se repentent peuvent se faire pardonner leurs péchés, et obtenir la paix et la joie offertes par le Seigneur. Parce que le Seigneur Jésus a accompli l’œuvre de la rédemption, pas l’œuvre du jugement et de la purification de l’humanité dans les derniers jours, nos péchés sont pardonnés grâce à la foi, mais nous conservons une nature pécheresse. Nous vivons toujours dans un cercle vicieux de péchés et de confessions. Nous continuons à mentir et à tromper en permanence. Nous avons des désirs matériels, nous sommes envieux, haineux et ainsi de suite. Nous sommes incapables d’échapper au péché. Alors, pour nous sauver une fois pour toutes des chaînes du péché et nous purifier, pour qu’on soit dignes d’entrer dans Son royaume, Dieu est redevenu chair dans les derniers jours pour accomplir l’œuvre du jugement et de la purification. Il a commencé l’ère du Règne, achevé l’ère de la Grâce, et Il a pris le nom de Dieu Tout-Puissant. Ça accomplit précisément ces prophéties de l’Apocalypse : “Je suis l’alpha et l’oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout Puissant” (Apocalypse 1:8). “Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n’en sortira plus ; j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d’auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau” (Apocalypse 3:12). »

J’ai ouvert les yeux et compris que le Seigneur changeait de nom dans les derniers jours ! Pourquoi ne l’avais-je pas compris avant, alors que j’avais déjà lu ces versets ? Ils prophétisent clairement que le Seigneur aura un nouveau nom – le Tout-Puissant – quand Il reviendra dans les derniers jours. Mais j’avais toujours cru que « Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement » (Hébreux 13:8), et décidé que Jésus ne pourrait jamais changer de nom. Je rejetais l’œuvre de Dieu dans les derniers jours et y résistais depuis le début. J’étais si ignorante ! Je savais désormais que Dieu prenait un nouveau nom à chaque nouvelle œuvre, et qu’Il employait ce nom pour changer d’ère et représenter Son œuvre et Son tempérament dans cette nouvelle ère. J’ai compris que le nom que Dieu prenait à chaque ère était très important. D’après ma notion selon laquelle le nom de Dieu ne pouvait pas changer et qu’Il S’appellerait toujours Jésus, comment l’œuvre de Dieu aurait-elle pu progresser ? Ne serions-nous pas toujours à l’ère de la Grâce ? Quand je l’ai compris, je n’ai plus eu le moindre doute sur le nouveau nom de Dieu dans les derniers jours : c’est Dieu Tout-Puissant.

Frère Chen m’a ensuite lu un passage des paroles de Dieu. Dieu Tout-Puissant dit : « J’étais autrefois connu comme l’Éternel. J’ai aussi été appelé le Messie, et les gens M’ont déjà appelé Jésus le Sauveur, avec amour et estime. Aujourd’hui, cependant, Je ne suis plus l’Éternel ou Jésus que les gens ont connu dans le passé ; Je suis le Dieu qui est revenu dans les derniers jours, le Dieu qui mettra fin à l’ère. Je suis le Dieu Lui-même qui Se lève des extrémités de la terre, rempli de tout Mon tempérament et plein d’autorité, d’honneur et de gloire. Les gens ne sont jamais entrés en relation avec Moi, ne M’ont jamais connu et ont toujours ignoré Mon tempérament. Depuis la création du monde jusqu’à aujourd’hui, personne ne M’a vu. C’est le Dieu qui apparaît à l’homme dans les derniers jours, mais qui est caché parmi les hommes. Il vit parmi les hommes, vrai et réel, comme le soleil brûlant et la flamme vive, rempli de pouvoir et débordant d’autorité. Il n’y a pas une seule personne ou chose qui ne sera pas jugée par Mes paroles, et pas une seule personne ou chose qui ne sera pas purifiée par le feu ardent. Finalement, toutes les nations seront bénies grâce à Mes paroles et aussi brisées en pièces à cause de Mes paroles. De cette façon, tous les peuples au cours des derniers jours verront que Je suis le Sauveur revenu et que Je suis le Dieu Tout-Puissant qui conquiert toute l’humanité. Et tous verront que J’ai déjà été le sacrifice d’expiation pour l’homme, mais que dans les derniers jours Je deviens aussi les flammes du soleil qui incinère toutes choses, ainsi que le Soleil de justice qui révèle toutes choses. Telle est Mon œuvre dans les derniers jours. J’ai pris ce nom et J’ai ce tempérament afin que tous les gens puissent voir que Je suis un Dieu juste, le Soleil brûlant et la flamme vive, et afin que tous M’adorent, l’unique vrai Dieu, et afin qu’ils voient Ma vraie face : Je ne suis pas seulement le Dieu des Israélites, et Je ne suis pas seulement le Rédempteur ; Je suis le Dieu de toutes les créatures dans les cieux, sur la terre et dans les mers » (« Le Sauveur est déjà revenu sur une “nuée blanche” », dans La Parole apparaît dans la chair).

Alors Frère Chen a échangé : « Dans les derniers jours, Dieu Tout-Puissant commence l’œuvre du jugement de l’ère du Règne, et exprime toutes les vérités nécessaires pour purifier et sauver l’humanité. Il révèle les mystères du plan de gestion de Dieu pour sauver l’homme, Il expose la vérité de la corruption de l’humanité par Satan, ainsi que la racine du péché et de la résistance à Dieu. Il juge la rébellion et l’injustice de l’humanité corrompue, et les paroles de Dieu Tout-Puissant montrent aux hommes comment changer leurs tempéraments. Tous ceux qui acceptent le nom de Dieu Tout-Puissant, qui subissent le jugement, le châtiment, les épreuves et l’épuration des paroles de Dieu, qui rejettent le péché et sont purifiés survivront aux grands désastres. Dieu les emportera dans Son royaume et leur accordera Ses bénédictions et Ses promesses. Les méchants, les antéchrists et les incroyants qui refusent l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours, Lui résistent, Le condamnent, Le calomnient et Le blasphèment pleureront et grinceront des dents dans les grands désastres, et seront détruits par Dieu. Dans les derniers jours, Dieu a pris le nom de Dieu Tout-Puissant pour apparaître à l’homme avec Son tempérament juste, majestueux et qui ne tolère aucune offense, pour purifier et sauver l’humanité une fois pour toutes, pour nous débarrasser de nos tempéraments sataniques corrompus et nous emporter dans Son royaume. Dieu sépare aussi les gens selon leur espèce et met fin à cet âge maléfique, ce qui complète Son œuvre de gestion et de salut de l’homme de 6 000 ans. C’est aussi pour que tout le monde voie que Dieu n’a pas fait que tout créer et régir, qu’Il peut aussi parler et œuvrer pour guider l’humanité. Il peut être un sacrifice d’expiation pour l’homme, le purifier et le perfectionner. Dieu est le Premier et le Dernier. Personne ne peut concevoir Ses actes merveilleux, Sa toute-puissance ni Sa sagesse. Voilà pourquoi Il a pris le nom de Dieu Tout-Puissant à l’ère du Règne. Tous ceux qui acceptent l’œuvre de Dieu dans les derniers jours, qui prient Dieu Tout-Puissant et lisent Ses paroles peuvent obtenir l’œuvre du Saint-Esprit et la nourriture des eaux vives. Pourtant, la désolation des Églises de l’ère de la Grâce est sans précédent. Les croyants perdent la foi, les prédicateurs n’ont rien à dire et les prières n’émeuvent plus. De plus en plus de gens se laissent séduire par des préoccupations matérielles. C’est parce qu’ils n’ont pas suivi les pas de l’Agneau et n’ont pas accepté l’œuvre du jugement de Dieu Tout-Puissant qu’ils sont privés de la nourriture des eaux vives. Ils sombrent dans des ténèbres sans échappatoire. »

L’échange de Frère Chen m’a montré que Dieu Tout-Puissant, l’Éternel et Jésus étaient le même Dieu. C’est juste que Dieu prend des noms différents pour accomplir différentes œuvres à différentes ères. Mais même si Son nom change, Son identité et Son essence ne changent jamais. Dieu est Dieu. Point final. Le nom de Dieu à chaque ère est significatif. En particulier, le fait que Dieu prenne le nom de Dieu Tout-Puissant à l’ère du Règne et accomplisse l’œuvre du jugement en commençant par la maison de Dieu est crucial pour qu’on soit libérés du péché et sauvés ! J’ai réalisé à quel point les réunions et les sermons m’avaient privée de nourriture pendant des années. La foi des frères et sœurs faiblissait et les prédicateurs n’avaient rien à dire. C’était parce que l’œuvre du Saint-Esprit s’était déplacée. Comme nous ne suivions plus les pas de l’Agneau et que nous n’étions pas nourris par les paroles actuelles de Dieu, nous étions tombés dans les ténèbres. À cet instant, j’ai acquis la certitude que Dieu Tout-Puissant était le Seigneur Jésus revenu et j’ai officiellement accepté Dieu Tout-Puissant. À partir de là, j’ai prié Dieu Tout-Puissant et lu Ses paroles tous les jours. J’ai été abreuvée par les eaux vives et j’ai participé au festin de l’Agneau. Dieu Tout-Puissant soit loué !

Précédent: 14. Le Seigneur est apparu en Orient

Suivant: 16. La parole de Dieu est ma force

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

34. Un éveil spirituel chrétien

Par Lingwu, JaponJe suis un enfant des années quatre-vingt, né dans une famille paysanne ordinaire. Mon frère aîné, depuis son plus jeune...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp